1998 20 
Un pour LIVRE_FDefi_3_OK.indd 72 15/10/09 15:52:06
09 
tous 
ttouss pourr un 
LIVRE_FDefi_3_OK.indd 73 15/10/09 15:52:18
1998-2009 
Alain C AU COURS DE MA CARRIÈRE, J’AI EU BEAUCOUP DE CHANCE. MES ASSOCIÉS M’ONT TOUJOURS LAISSÉ 
DU TEMPS POUR ...
75 
C heval EN TOUTE ENTREPRISE JE CROIS À LA RICHESSE DU TRAVAIL D’ÉQUIPE. UN SAGE A DIT 
« SI TU VEUX VOYAGER VITE, VAS-...
Luniion 1998-2009 
ffaaiitt Après l’être – et le faire évoluer vers le XXIe siècle. 
En premier lieu, en appliquant à Fran...
77 
llaa fforrce 
cabinet – un associé = une voix – et en 
recourant à un mode de gestion intuitif et 
participatif, en qu...
1998-2009 
78 
adhésion. Il faut pérenniser notre avance 
••• 
technologique et méthodologique, celle-là même 
qui constit...
Dans le monde... 
1998 
les frontières de l’Union 
économique et monétaire (UEM). 
Onze pays en font partie : 
Allemagne, ...
80 
de benchmarking des cabinets de 
••• 
France Défi est à l’étude, à l’image de celle 
réalisée chez Junon. L’objectif e...
Dans le monde... 
1999 
COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE 
en 1997, entre en vigueur, instituant 
la Communauté européenne. 
81 
1er j...
1998-2009 
82 
Lancement du Portail France Défi 
En octobre 2000, le Conseil exécutif 
donne le feu vert à la DR pour dote...
83 
poursuivie avec Didier Plane, fonda-teur 
d’Avensi Consulting et partenaire de 
France Défi , commence à séduire de pl...
1998-2009 
84 
l’évolution des sociétés régionales 
(France Défi Méditerranée, France Défi 
Midi-Pyrénées et France Défi C...
11 septembre 
Être à l’écoute 
du marché 
Pour quelles raisons avez-vous souhaité créer une structure régionale 
France Dé...
1998-2009 
86 
Conçu et conduit par le Comité de pilotage Pérennité, le processus 
« On se dit tout » a pour vocation d’an...
Dans le monde... 
2002/03 
87 
*détenue à 49 % par Jean Samper et 51 % par France Défi , le fi nancement étant assuré par ...
‘ Le «pontt» d’’’ LIVRE_1998-2009 
88 
France Défi continue sa progression, mais ses acteurs-clés s’essoufl ent. 
De nouve...
89 
Avignon 
de nouveaux cabinets est lancé dès octo-bre 
2001. Début 2003, le Conseil exécutif 
approuve le lancement de ...
1998-2009 
90 
S’ouvrir à l’Europe d’exercice soulevés depuis 1996 par 
Quelle est votre vision de France Défi ? 
Mes prem...
Dans le monde... 
2004/05 
ÉLECTIONS RÉGIONALES 
PROTOCOLE DE KYOTO, I I 
en 1998 entre en vigeur. Il engage 
38 de ses 17...
1998-2009 
92 
Dématérialisation 
des outils : le point fort de France Défi 
Philippe Cohen, directeur technique 
arrivé e...
93 
Rompre l’isolement 
de l’indépendant 
De quelle manière avez-vous contribué à la redynamisation 
de la région Ouest de...
1998-2009 
une vision 94 
LIVRE_FDefi_3_OK.indd 94 15/10/09 15:53:22
95 
France Défi a réussi son entrée 
dans le nouveau millénaire et doit désormais 
faire face à deux nouveaux enjeux : 
le...
L e s v o y a g e 1998-2009 
96 
Zambie et Botswana (2008) 
Livingstone, survol des chutes Victoria en ULM, 
canoë sur le ...
97 
s d ’ é t u d e 
Vietnam (2007) 
France Défi , encerclé par un cyclone, découvre 
le Vietnam en vélo, cyclopousse, sam...
1998-2009 
98 
Base de données thématiques 
En 2002, les membres ont accès, via un abonnement 
mutualisé, à Diane, la plus...
Dans le monde... 
2007 
DISPARITION D’UN COMPAGNON 
L’ENVIRONNEMENT A SON GRENEL LE 
99 
Leur réactivation est donc défi n...
100 
France Défi TV 
Encore une première groupement ! 
Toujours à la pointe de l’innovation, France Défi est le premier 
g...
Dans le monde... 
2008/09 
TRAITÉ DE L ISBONNE 
en 2005, le Traité de Lisbonne 
sur l’architecture constitutionnelle 
de l...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Ouvrage 20 ans de France Défi Acte 3 : 1998-2009 / RYTHME DE CROISIÈRE

394 vues

Publié le

Ouvrage 20 ans de France Défi Acte 3 : 1998-2009 / RYTHME DE CROISIÈRE
L’union fait la force
France Défi, parvenu à maturité, poursuit son essor avec un nouveau président :Alain Cheval.
Le réseau devient groupement, et continue à innover...
En 1989, nous avions lancé le premier groupement français d’experts-comptables et de commissaires aux comptes. Ce livre, édité en 2009 pour le 20e anniversaire du groupement, était dédié à tous ceux qui ont fait, font et feront le succès de France Défi. En 2014, France Défi, est 1er Groupement Français d'Experts-Comptables et de Commissaires aux Comptes Indépendants en France. Cet ouvrage constitue toujours l’ADN du groupement, le socle de son développement. www.francedefi.fr

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
394
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ouvrage 20 ans de France Défi Acte 3 : 1998-2009 / RYTHME DE CROISIÈRE

  1. 1. 1998 20 Un pour LIVRE_FDefi_3_OK.indd 72 15/10/09 15:52:06
  2. 2. 09 tous ttouss pourr un LIVRE_FDefi_3_OK.indd 73 15/10/09 15:52:18
  3. 3. 1998-2009 Alain C AU COURS DE MA CARRIÈRE, J’AI EU BEAUCOUP DE CHANCE. MES ASSOCIÉS M’ONT TOUJOURS LAISSÉ DU TEMPS POUR FAIRE AUTRE CHOSE QUE DE L’EXPERTISE COMPTABLE. CES CENTRES D’INTÉRÊT DIVERSIFIÉS MAIS SOUVENT CONNEXES À MON MÉTIER M’ONT PERMIS D’ACQUÉRIR UNE OUVERTURE D’ESPRIT ET UNE RÉACTIVITÉ INDISPENSABLES POUR MES RESPONSABILITÉS DE MANAGER. LIVRE_FDefi_3_OK.indd 74 15/10/09 15:52:29 74 Cheval AAlalainin Dans la Grande galerie des personnalités de l’expertise comptable, Alain Cheval représente une espèce plutôt rare. Visionnaire « par expérience » – à l’instar du joueur d’échecs, il a appris à avoir toujours deux coups d’avance sur ses concurrents – il est aussi un manager « par nature » qui sait « motiver, déléguer et mutualiser », selon son propre leitmotiv. Deux qualités dont l’association est peu commune, auxquelles s’ajoute sa capacité à agir vite et bien. Logiquement, ce discret ambitieux, dévoué mais jamais soumis, affi - che un CV bien rempli. Après seulement deux ans de « boutique », il devient dès 1973 l’un des associés du cabinet Lorrain Enerys (ex Sofi lec). Il en sera le directeur général en 1985 et le président de 1991 à 2005. Investi dès 1984 auprès de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes, il prend successivement part au Comité des Normes, à la Commission des Études juridiques et à la Commission du contrôle Qualité. En 1997, il devient vice-président de la Compagnie régionale des commissaires aux comptes de Nancy, après en avoir été trésorier pendant 15 ans. Un parcours sans faute, qui témoigne d’un appétit jamais rassasié pour son métier. Car si Alain Cheval reconnaît sans se faire prier qu’il « n’a jamais eu l’impression d’aller travailler », ce n’est certainement pas par fausse désinvolture. Persévérant, voire si besoin opiniâtre, il s’applique depuis toujours à « dépasser les lignes d’horizons pro-fessionnelles ». Celle qui sépare les mondes du chiffre et du droit, qu’il franchit en 1971 en collaborant étroitement avec les avocats pour le développement du cabinet nancéen ACD. Celle qui isole l’expert-comptable dans sa tradition d’indé-pendance confi nant à l’individualisme : préférant l’esprit d’équipe, il en fait son Rubicon en devenant pionnier de France Défi et des nouveaux territoires défrichés par le grou-pement. Même rapprocher notaires et avocats ne lui paraît pas insurmontable, comme en témoigne la réussite de Juris Défi , dont il fut l’un des initiateurs. D’ailleurs, ses propres enfants sont eux-mêmes respectivement avocat et notaire… Et alors ? Alors, quand en 1997, il lui est proposé de prendre la délicate succession de René Ricol et Gérard Petiteau, il accepte, évi-demment. « C’était un nouveau challenge à relever », confi rme simplement l’intéressé. Aussi simplement qu’il a su rester lui-
  4. 4. 75 C heval EN TOUTE ENTREPRISE JE CROIS À LA RICHESSE DU TRAVAIL D’ÉQUIPE. UN SAGE A DIT « SI TU VEUX VOYAGER VITE, VAS-Y TOUT SEUL. SI TU VEUX VOYAGER LOIN, VAS-Y ACCOMPAGNÉ ». JE PRÉFÈRE AINSI VOYAGER LOIN, CAR IL ME SEMBLE QUE L’HOMME SEUL EST EN MAUVAISE COMPAGNIE. C’EST AUSSI POUR CETTE RAISON QUE JE SOUTIENS LES ACTIONS DE LOBBYING QUI SONT MENÉES EN FAVEUR D’UNE VISION COLLECTIVE DE NOTRE PROFESSION. C’EST UNE FORCE DE FRAPPE SUPPLÉMENTAIRE POUR DÉVELOPPER ET PÉRENNISER NOS MÉTIERS. CmêmCe, intahct attachemenht raecines evvaal conservant son à ses et à ses l valeurs malgré le chemin professionnel parcouru. Ses coups de maître ? L’indépendance dans l’interdépendance. Un cabinet = une voix. Un sens affûté de la diplomatie – sou-plesse et fermeté – qui lui permet d’obtenir le consensus. Car pour France Défi , pour Junon SA, ou pour A2A, c’est toujours en faveur du collectif qu’il bataille. « Je suis convaincu que l’on n’obtient pas le pouvoir durable par la majorité mais en recherchant systématique-ment l’unanimité, et ce avec énergie, détermination, transparence et loyauté. C’est ainsi qu’une entreprise grandit et prend de l’ampleur », affi rme-t-il. Pour cela, la devise « Un pour tous, tous pour un » lui ressemble. S’il paraît qu’avec l’âge, la passion s’émousse, Alain Cheval n’a manifestement pas l’oeil sur l’horloge. La soixantaine tout juste entamée, en manager avisé, il a certes assumé en 2005 son départ d’Enerys. Mais l’heure de la retraite n’a pas pour autant sonné. En cette année des vingt ans de France Défi , qui se trouve également être une année d’élections au sein du groupement, il souhaite briguer un nouveau mandat de président. Persévérant, Alain Cheval ? On dirait même plus : infatigable ! LIVRE_FDefi_3_correcs.indd 75 19/10/09 10:20:28
  5. 5. Luniion 1998-2009 ffaaiitt Après l’être – et le faire évoluer vers le XXIe siècle. En premier lieu, en appliquant à France Défi une méthode éprouvée dans son 76 presque une décennie d’existence, France Défi s’affi rme comme un leader reconnu de son secteur. La mission d’Alain Cheval est désormais d’insuffl er la modernité nécessaire au réseau pour qu’il réussisse son entrée dans le XXIe siècle. En novembre 1997, une nouvelle ère s’ouvre pour France Défi avec l’arrivée d’Alain Cheval. Prenant les commandes du réseau dans la foulée de sa nomination, ce dernier doit imposer à la fois sa personnalité et sa vision. « Succé-der au « père fondateur » René Ricol était déjà un défi en soi, se souvient-il. Mais il a aussi d’emblée fallu prendre le relais du tandem Ricol-Petiteau, ce qui n’était pas du tout prévu. Donc préserver la forme originelle et originale du réseau tout en impulsant une dose suffi - sante de renouveau et de modernité. Cela aurait pu être une gageure. Au contraire, j’ai pris cette situation inédite comme une formidable oppor-tunité à la fois pour élargir mon champ de com-pétences et démontrer à mes associés que depuis mon village lorrain on peut diriger un réseau national… Il est vrai que je n’arrivais pas en terre inconnue puisque j’étais membre de France Défi depuis sa création ! » Et, de fait, Alain Cheval saura à la fois faire la synthèse des presque dix ans d’existence du réseau – cultivant suffi samment l’héri-tage Ricol pour rassurer ceux qui devaient ‘ LIVRE_FDefi_3_OK.indd 76 15/10/09 15:52:29
  6. 6. 77 llaa fforrce cabinet – un associé = une voix – et en recourant à un mode de gestion intuitif et participatif, en quête permanente de l’adhésion du plus grand nombre. Prendre la mesure du réseau, vu de l’intérieur Cette première année de présidence est dédiée à l’appréhension des rouages inter-nes, la connaissance des collaborateurs de la Direction du réseau (DR) dont il dé-couvre véritablement le niveau d’investis-sement au quotidien. « Je n’avais pas pris la mesure de l’implication d’Élisabeth Jaquin et des membres de son équipe dans l’animation et le développement de France Défi , ni complète-ment d’ailleurs celle de leur capacité d’écoute et d’empathie. Ils incarnent à la fois la mémoire et le futur du réseau », indique-t-il. En colla-boration avec les membres du Conseil exécutif, il réfl échit aux orientations qu’il entend donner à France Défi . Associé de la première heure, il est bien placé pour savoir « qu’il faut sans cesse innover, propo-ser de nouvelles actions, des projets et des produits qui intéressent et servent le plus grand nombre pour que les membres trouvent toujours un intérêt à reconduire leur ••• LIVRE_FDefi_3_OK.indd 77 15/10/09 15:52:29
  7. 7. 1998-2009 78 adhésion. Il faut pérenniser notre avance ••• technologique et méthodologique, celle-là même qui constitue pour France Défi une vraie fi erté et un atout compétitif. J’ai conscience qu’il n’y a pas de situation acquise. Il faut toujours rester sous pression, être attentif aux attentes des associés et aux évolutions de nos métiers. » Premières étapes d’une nouvelle phase de modernisation Très vite, le nouveau président concrétise son souci de transparence ainsi que sa volonté de poursuivre la structuration de France Défi . Désormais, les prises de décisions des membres du Conseil exécu-tif sont alimentées par des dossiers prépa-ratoires détaillés, quel que soit le thème traité. Alain Cheval fait par ailleurs adopter différents amendements concer-nant le contrat d’adhésion au réseau et le règlement intérieur : la mention de l’appartenance à France Défi devient obligatoire, des absences répétées aux comités de pilotage entraînent l’exclu-sion automatique de leurs membres, etc. Afi n de ne pas fragiliser le principe de contribution bénévole des associés dans le cadre des projets et des groupes de travail, le principe de gratuité des inter-ventions des membres est réaffi rmé et il est décidé que la diffusion d’un produit issu d’un cabinet devra préalablement être validée par un comité ad hoc puis par le Conseil exécutif. 1998 est une nouvelle année importante en matière de communication et de R&D. Les maquettes des supports d’information internes et externes évoluent. La phase test de la mise en ligne de l’Intranet, menée en mars avec quinze cabinets, est un succès. Le réseau diffuse également Anticiper le changement De 2003 à 2006, vous avez été le premier directeur Métier. Qu’avez-vous retiré de cette expérience ? Ce fut une période passionnante car j’ai pris cette fonction lors de la mutation de France Défi vers la dématérialisation des outils de travail et vers la certifi cation ISO. Deux démarches que mon cabinet a mises en oeuvre afi n de tester et de proposer à mes confrères des outils que je connaissais moi-même. Ces projets d’envergure m’ont en outre permis de rencontrer beaucoup de cabinets et ce fut enrichissant à titre personnel, professionnel et humain. Quelles ont été vos actions en matière de transmission ? Ma candidature à la présidence du comité de pilotage a été retenue notamment parce que ce sujet est une spécialisation de mon cabinet. Si aujourd’hui la transmission/reprise est un thème dont on parle beaucoup, il était presque tabou de l’évoquer à cette époque. Je pense que là encore France Défi était en pointe d’un sujet majeur et nous sommes parvenus à convaincre de l’importance d’anticiper cette étape-clé de la vie d’une entreprise. Quelles sont aujourd’hui les qualités de l’offre France Défi ? D’un point de vue technique, le groupement est toujours à l’avant-garde de ce qui se fait de mieux et de plus performant. Par ailleurs, France Défi regroupe des professionnels reconnus qui font un travail de fond et de veille permanente afi n anticiper les évolutions de nos métiers. Il est important aujourd’hui de ne pas être seul dans son cabinet. Christian Pradon Président du Groupe Pradon Membre de France Défi depuis 2001 Président du Comité de pilotage Transmission LIVRE_FDefi_3_OK.indd 78 15/10/09 15:52:29
  8. 8. Dans le monde... 1998 les frontières de l’Union économique et monétaire (UEM). Onze pays en font partie : Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Finlande, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas et Portugal. La première pièce en euro sera frappée le 11 mai. 79 une méthode de présentation dynamique des comptes annuels, ancêtre du bilan imagé développé quelques années plus tard par RCA. La convention annuelle, moment-clé dans la vie du réseau, change également de principe. Pour favoriser les échanges et créer davantage de lien entre les cabinets, le Comité de pilotage Communication propose le principe d’un forum, plutôt que la traditionnelle « grand’messe ». La séance plénière se limite à l’assemblée générale annuelle. De surcroît la conven-tion est ouverte non seulement aux prin-cipaux cadres des cabinets – utilisateurs des produits France Défi – mais aussi aux correspondants Euro Défi et aux cabinets « prospects » intéressés. Le rendez-vous annuel de France Défi se démocratise ! Booster l’organisation et le marketing Grande préoccupation d’Alain Cheval dès son arrivée à la tête du groupement, la thématique « management des cabinets » est relancée par la nouvelle direction. Gérard Petiteau et les responsables des quatre Ateliers management des cabinets (Christine Foureur, Jean-Pierre Gadras, Serge Marcheix et Jean-Claude Pastor) présentent au printemps 1998 la synthèse de leurs travaux au Conseil exécutif. Compte tenu de la réussite manifeste de la démarche et de la quinzaine de cabinets « en attente » de l’intégrer, une deuxième vague d’ateliers est lancée. Parallèlement, sur une idée de Jean-Claude Pastor, en collaboration avec Georges Barouh et Jean-Paul Marcou, une opération 6 avril La loi L-98-261 porte réforme de la réglementation comptable. 1er mai Le Conseil européen fi xe 12 juillet La France remporte la Coupe du monde de football, battant le Brésil par trois buts à zéro. S’ensuit une liesse populaire durable, analysée comme un « effet Coupe du Monde » inattendu à l’échelle nationale. 8 novembre Les accords de Nouméa, signés le 5 mai, sont approuvés par référendum local à 72 %. Ils prévoient l’émancipation progressive du territoire, avant un scrutin d’autodétermination organisé entre 2014 et 2019. 10 décembre La Déclaration universelle des droits de l’homme, signée à Paris par l’Assemblée générale des Nations unies, a 50 ans. ••• CHAMPIONS DU MONDE ! ACCORDS DE NOUMÉA LIVRE_FDefi_3_OK.indd 79 15/10/09 15:52:31
  9. 9. 80 de benchmarking des cabinets de ••• France Défi est à l’étude, à l’image de celle réalisée chez Junon. L’objectif est une collecte non limitative des « meilleures pratiques » existant dans les cabinets en matière d’organisation interne, de mana-gement, de gestion des ressources humaines, d’action commerciale, etc. Initiée au sein des cabinets participant aux Ateliers management, la démarche s’étend à l’en-semble des membres intéressés. La syn-thèse de cette analyse alimentera une base d’informations accessible ultérieurement sur Intranet. Sur une suggestion de Fabrice Trinh, un Comité de pilotage Marketing est créé. Le groupe de travail défi nit deux objectifs principaux : proposer aux cabinets un outil méthodologique pour mettre en oeuvre une démarche marketing préala-blement testée, et doter France Défi d’une vraie politique en la matière, étape indis-pensable à la défi nition de ses futurs pro-grammes de R&D. Le Comité lance un appel d’offres pour se faire accompagner sur le premier point par un spécialiste de la formation marketing et du coaching. Sur le second, il doit défi nir une méthode marketing applicable par l’ensemble des Comités de pilotage. « Malheureusement, et en dépit de l’aide et des conseils de la société Effi cial créée par André-Philippe Vidal, ex-responsable de la structure Gestion de Patri-moine des débuts de France Défi , certains membres s’interrogent assez vite sur la perti-nence de cette action dans un contexte où les cabinets ne doivent pas faire face à des problèmes de développement de leur activité mais de recrutement », remarque Élisabeth Jaquin. Un constat toujours d’actualité, même si la démarche Marketing qui s’est ••• S’exprimer en toute liberté Qu’est-ce qui, depuis vingt ans, motive votre adhésion à France Défi ? La capacité du groupement à se renouveler en permanence, à se remettre en question. Un fonctionnement sans règle contraignante qui permet à chaque cabinet de s’exprimer. Une organisation où les idées bouillonnent et qui nous donne l’opportunité de développer des projets dans lesquels nous n’aurions pas pu nous investir tout seuls. Quelles sont, selon vous, les points forts de la présidence d’Alain Cheval ? Sa réactivité, qui le conduit sans attendre et aussi souvent que nécessaire sur le terrain. Il est parvenu à maintenir la confi ance entre chacun des membres en permettant à tous de se développer et de monter en compétences. La mutation en cours au sein de France Défi – à savoir le passage de relais à la tête des cabinets fondateurs – constitue une étape-clé pour l’avenir du groupement. Quelle est votre position à ce sujet ? Les cabinets qui ont participé à la création de France Défi ont traversé ensemble des périodes plus ou moins faciles. Ce parcours a tissé une amitié très forte entre nous. Il s’agit maintenant de veiller à ce que l’aventure continue avec la nouvelle génération. Aux jeunes qui nous rejoignent ou ont le désir de le faire, je dirais volontiers : vous trouverez chez France Défi des réponses à vos besoins, quelle que soit votre taille, au sein d’une structure où vous conserverez votre indépendance, tout en bénéfi ciant des bonnes pratiques de l’ensemble des membres. France Défi sera demain exactement ce que ses membres en auront décidé. 1998-2009 Rémy Seguin Directeur du Cabinet Audit Conseil Gestion AGC Associé de la première heure LIVRE_FDefi_3_OK.indd 80 15/10/09 15:52:32
  10. 10. Dans le monde... 1999 COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE en 1997, entre en vigueur, instituant la Communauté européenne. 81 1er janvier L’euro est offi ciel dans les 11 pays de la zone, inaugurant la période de transition des monnaies nationales. Le 4 janvier aura lieu la première séance en euros de la Bourse de Paris. 1er mai Le Traité d’Amsterdam, signé 10 juin La résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations unies entérine la fi n de la guerre au Kosovo. 28 juin En France, le Congrès vote la loi, emblématique, sur la parité hommes-femmes en politique. 13 octobre Après un an de discussion passionnée, et des négociations, la Gauche réussit à faire adopter le Pacte civil de solidarité (Pacs). CATASTROPHE DE L ’’ÉRIKA 12 décembre Au large de Penmarc’h, le navire Érika fait naufrage. 37 000 tonnes de fi oul provoquent une marée noire sur les côtes bretonnes, vendéennes et charentaises. Capitaliser sur les bonnes pratiques Vous êtes un jeune repreneur d’un cabinet adhérent de France Défi . Vos premières impressions du groupement ? Je suis effectivement membre depuis trois ans, ce qui est peu au regard d’autres confrères ! Toutefois, cette courte période m’a d’ores et déjà permis de constater l’évolution importante de notre cabinet en termes de compétences et de compétitivité grâce, notamment, aux apports techniques de France Défi . Le groupement nous donne une envergure que nous n’aurions pas seuls car il dispose des avantages des grands groupes en matière de services et de produits tout en ayant l’autonomie et la réactivité d’une structure à taille humaine. Tous les deux mois, dans le cadre de l’association France Défi Centre*, je rencontre des cabinets-membres. Ces contacts sont fructueux et permettent de rompre l’isolement des chefs d’entreprises que nous sommes. Est-ce pour cette raison que vous vous êtes également impliqué dans le Comité de pilotage Création d’entreprise ? Tout à fait ! Cette structure est pour moi un lieu essentiel d’échanges et d’écoute. Nous exerçons tous le même métier, mais le pratiquons souvent de façons différentes. Le partage des bonnes pratiques contribue à notre réussite à tous. Grâce au travail mené au sein de ce comité, nous avons formalisé la démarche de notre cabinet sur le marché de la création d’entreprise, ce qui nous a permis de travailler plus rapidement et plus facilement avec de nouveaux clients. Qu’attendez-vous aujourd’hui et demain de France Défi ? Le groupement fait partie de l’ADN du cabinet. Il est véritablement le partenaire de notre développement. Je souhaite qu’il nous accompagne au gré de notre croissance. J’apprécie également beaucoup le relationnel convivial et souhaite qu’il perdure. *nouveau statut juridique, depuis 2008, des sociétés régionales créées sous la direction générale de Gérard Petiteau. LOI SUR LA PARITÉ Cyril Chaumeau Président du Cabinet CLC Chaumeau Membre du Comité de pilotage Création d’entreprise LIVRE_FDefi_3_OK.indd 81 15/10/09 15:52:34
  11. 11. 1998-2009 82 Lancement du Portail France Défi En octobre 2000, le Conseil exécutif donne le feu vert à la DR pour doter les cabinets d’un portail de services et d’information à destination des clients. Ce projet est promu au rang de priorité du plan d’action 2000/2001. Le budget prévisionnel de développement, estimé à 900 000 francs (environ 162 000 euros en monnaie constante) puis révisé à 1,7 MF (environ 307 000 euros) nécessite un financement par les cabinets intéressés (1,1 MF par 64 cabinets dans le cadre de la gestion par projet). Les Comités Communication et Informatique établissent un cahier des charges détaillé. D’une priorité numéro 1, France Défi a fait de son portail lancé fin 2001 une réalité numéro 1, dont il est entièrement propriétaire. En 2002, 126 personnes sont formées lors de 50 sessions et déjà 25 portails cabinet sont en ligne. Ils bénéficient notamment de pages de présentation du cabinet, d’informations riches et variées mutualisées, et déjà d’un espace d’intégration des outils ASP et d’un autre dédié à l’échange avec le client : l’Espace Perso. Depuis lors, le portail n’a de cesse d’être en accord avec son leitmotiv : « Gardons notre longueur d’avance ». Il évolue au gré de la technologie, des besoins en matière de sécurisation (serveur antispam dédié, redondance de serveurs), de communication (Refonte ergonomique en 2005, création des Flash, des Widgets, réalisation de dépliants, espace des visuels cabinet, e-ConseilExpert) et d’échanges. Fort de son expérience sur l’espace d’échange structuré et sécurisé qu’est l’Espace Perso, et capitalisant sur cet outil apprécié des cabinets, le Portail dispose désormais de la synchronisation. Passerelle entre les données du serveur du cabinet et les comptes clients du portail, cette application, autonome en soi, a été optimisée pour fonctionner en parfaite harmonie avec notre outil « RevGed3 ». Aujourd’hui plus que jamais, le portail est un outil de communication et de production, au coeur de la relation client. Il répond à un besoin réel immédiat et à la nécessité d’anticiper. Il trouve sa force dans sa richesse et sa disponibilité permanente. Les chiffres l’attestent : 25 % des pages sont consultées le week-end et 45 % des consultations en semaine se font en dehors des horaires de bureau... LIVRE_FDefi_3_OK.indd 82 15/10/09 15:52:36
  12. 12. 83 poursuivie avec Didier Plane, fonda-teur d’Avensi Consulting et partenaire de France Défi , commence à séduire de plus en plus de cabinets. Enfi n, dès 1999, France Défi met en oeu-vre une démarche Qualité Iso, qui sera le thème central du Congrès de Strasbourg en 2000. Passage de témoin réussi En mars 1999, les membres du Conseil exécutif confi rment à Alain Cheval leur satisfaction quant au nouveau mode de fonctionnement proposé par ce dernier. À savoir, jouer un vrai rôle d’administra-teur et contribuer à la réfl exion sur les orientations stratégiques de France Défi . La confi ance semble acquise entre les membres de l’organe de décision, très Dans le monde... 2000 1er janvier Le tant redouté bogue des systèmes informatiques lors du passage à l’an 2000 n’a pas lieu... L’entrée en vigueur le même jour des 35 heures dans toutes les entreprises françaises, avant une seconde loi votée en janvier, fait polémique. VLADIMIR POUTINE 26 mars En Russie, les élections présidentielles consacrent Vladimir Poutine dès le premier tour, avec 52,52 %. 11 mai Avec son milliard d’habitants offi ciellement comptabilisé, l’Inde totalise environ un sixième de la population de la planète. 24 septembre En France, le mandat présidentiel devient, par la suite d’une révision constitutionnelle adoptée par référendum, un quinquennat. BULLE INTERNET 13 décembre Le CAC 40 dépasse les 6 000 points. La bulle Internet, à son plus haut niveau, explosera fi nalement, faisant perdre jusqu’à 80 % au NASDAQ. Ce repli brutal impactera nombre de secteurs de l’économie mondiale. informés sur la situation du réseau, et le nouveau président. À la mi-juin, France Défi engage une réfl exion de fond en vue de la préparation du prochain plan d’action triennal. Les avis exprimés sont hétérogènes, parfois divergents et quelquefois tout à fait opposés, témoignant de la diversité des membres du réseau. Les quatre axes stratégiques retenus sont l’indépendance dans l’inter-dépendance – « un dogme fondateur pour le réseau qui est compatible avec une véritable démarche globale d’entreprise », explique Alain Cheval –, la croissance et la rentabi-lité des cabinets (projets Franchise, Conseil, R&D Métier, échanges entre les associés), la communication externe. Des orien-tations qui sont toujours à l’ordre du jour. La pérennité du réseau et ••• ••• LIVRE_FDefi_3_OK.indd 83 15/10/09 15:52:37
  13. 13. 1998-2009 84 l’évolution des sociétés régionales (France Défi Méditerranée, France Défi Midi-Pyrénées et France Défi Centre créée début 1999) constituent le dernier volet majeur de la nouvelle feuille de route de France Défi . « Ce plan d’action 2000-2003, qui marque l’entrée du réseau dans le troisième millénaire, devrait, je pense, occuper le Conseil exécutif, Élisabeth, la DR et moi-même pendant quelque temps », conclut Alain Cheval dans l’allocution qu’il prononce lors de la convention du 5 novembre 1999. France Défi a alors dix ans. L’occasion de « s’amuser et de surprendre en organisant la convention façon début de soirée télé animée par des acteurs de théâtre et des associés, poursuivie par une folle nuit au Pau Caraïbes puis par un voyage d’étude de huit jours en Thaïlande, premier déplacement aussi lointain pour nous », se souvient Élisabeth Jaquin. En quête de nouveaux marchés Depuis la création de France Défi , la croissance des cabinets demeure une pré-occupation majeure pour les présidents successifs du réseau. Lors de la Convention de 1999, Alain Cheval rappelle que le rôle de France Défi est de « donner [aux cabi-nets] les moyens d’aller chercher et de réaliser de nouvelles missions chez leurs anciens et nouveaux clients ». De cet « axe stratégique et permanent » se concrétisent ou se poursuivent différentes initiatives. Par exemple, sur alerte de Jean-Paul Marcou, France Défi se positionne sur un appel d’offres restreint pour le renouvellement des mandats de commissariat aux comptes des Assedic et de leurs Centres de servi-ces informatiques (CSIA). En 2000, un groupe de travail dédié à la problématique du social (organisation et gestion des ser-vices paie notamment) est constitué. Apparaît également un comité de pilotage dédié au marché des comités d’entreprise. La même année, France Défi participe pour la première fois au salon de la Fran-chise, en tant que membre du collège des experts de la Fédération française de la franchise. L’intérêt stratégique de cette démarche fait débat, car l’évolution du partenariat initié sous la direction géné-rale précédente avec Jean Samper, consul-tant spécialisé dans l’accompagnement des réseaux de franchise, via la création d’une SARL baptisée Euro Franchise* ne se fait pas sans heurts. Toutefois, les ••• ••• La démarche Qualité Iso, mise en oeuvre dès 1999, est le thème central du congrès de Strasbourg en 2000. En 2001, un groupe de travail dédié vient la soutenir. À l’instar de nombre de ses associés France Défi SAS obtient, en 2004, sa certifi cation. LIVRE_FDefi_3_OK.indd 84 15/10/09 15:52:38
  14. 14. 11 septembre Être à l’écoute du marché Pour quelles raisons avez-vous souhaité créer une structure régionale France Défi Midi-Pyrénées en 1993 ? À l’époque, les cabinets de notre région étaient absents des marchés publics. Or les collectivités territoriales, j’en étais convaincu, représentaient une source récurrente de chiffre d’affaires. J’ai donc eu l’idée de lancer France Défi Midi-Pyrénées, une structure régionale fédérant des cabinets adhérents, afi n de disposer d’une force de frappe et de compétences adéquates pour collaborer avec ce type de clientèle. Et, de fait, nous avons mené à bien des missions de grande ampleur, par exemple avec les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) locales et l’aéroport de Toulouse. Pourquoi Euro Défi n’a-t-il pas, selon vous, connu un développement plus important ? René Ricol souhaitait dupliquer la structure France Défi à l’international. Mais Euro Défi n’a pas eu les moyens de ses ambitions. Les cabinets n’ayant pas de lien capitalistique entre eux, Euro Défi s’apparentait davantage à un club. Sa structuration a également souffert d’un manque récurrent d’animation forte et de problèmes de langues rencontrés lors des réunions. Enfi n, et peut-être surtout, la démarche de développement européen ne correspondait pas à un réel besoin des cabinets. Ceci dit, Euro Défi nous a permis de nouer quelques contacts intéressants. Ainsi mon cabinet est aujourd’hui membre d’HLB International. Comment situez-vous aujourd’hui et demain France Défi dans son environnement professionnel ? Le groupement doit rester à l’écoute du marché, anticiper les besoins de notre profession et être, si possible, le premier à proposer des solutions pour y répondre. La question qui se pose à moyen terme est celle de la « quatrième ère » de France Défi , c’est-à-dire l’identifi cation d’un nouveau président. Enfi n, le récent accord signé avec CER France pose peut-être les bases d’un nouveau fonctionnement et de nouvelles ambitions pour France Défi . À l’échelle européenne, nous allons atteindre une taille critique inédite qui laisse la voie libre à de nouvelles et passionnantes aventures ! 2001 Jean-François Laffont Directeur du Cabinet ACG Ex-membre du Comité de direction en qualité de directeur Animation Membre du Conseil des associés LIVRE_FDefi_3_OK.indd 85 15/10/09 15:52:38
  15. 15. 1998-2009 86 Conçu et conduit par le Comité de pilotage Pérennité, le processus « On se dit tout » a pour vocation d’anticiper les conflits relationnels entre les associés d’un cabinet afin de garantir la pérennité de la structure. Sa mise en oeuvre s’opère par exemple à l’occasion de l’intégration de nouveaux associés, du rapprochement de cabinets, de l’actualisation ou de la création d’une charte d’associés, ou de la transmission. Proposé depuis 2005, le dispositif a été utilisé à ce jour par seize cabinets, avec succès. Le principe Une fois une lettre de mission signée par tous les associés actuels ou potentiels, chacun remplit un questionnaire destiné à dresser un état des lieux des convergences et des divergences au sein du cabinet. Les deux animateurs du Comité Pérennité de France Défi analysent les réponses, reçoivent les associés en entretien individuel, puis présentent un document de synthèse lors d’un séminaire réunissant toutes les parties prenantes. À cette occasion, les divergences sont traitées, un plan d’action stratégique est réalisé ainsi que la rédaction ou l’actualisation de la charte d’associés. Outil original, proactif et constructif unique en son genre au sein de la profession, « On se dit tout » réinstaure un paramètre essentiel pour la pérennité des cabinets : la confiance entre les associés. LIVRE_FDefi_3_OK.indd 86 15/10/09 15:52:40
  16. 16. Dans le monde... 2002/03 87 *détenue à 49 % par Jean Samper et 51 % par France Défi , le fi nancement étant assuré par les cabinets membres du projet Franchise. 1er janvier À minuit, l’euro devient concret. Les distributeurs proposant les nouveaux billets sont pris d’assaut. Le 17 février sera le dernier jour d’utilisation offi cielle du franc. 21 avril Lors du premier tour de l’élection présidentielle française, Jean-Marie Le Pen (16,86 %) devance Lionel Jospin (16,2 %), derrière Jacques Chirac (19,88 %). Un choc qui déclenche deux semaines de manifestations soutenues contre le Front national. Plébiscité au second tour, le 5 mai, Jacques Chirac s’engage pour son deuxième mandat sur le score inédit de 82 % des suffrages. En juin, les élections législatives donneront la majorité absolue à l’UMP. 14 novembre En Chine, plus de 2000 délégués du Parti communiste élisent le nouveau secrétaire général de leur Comité central : Hu Jintao. contacts se poursuivent et l’équipe Franchise de France Défi est formée au discours commercial et technique pour optimiser ses rendez-vous. De nouveaux accords ou partenariats se signeront, notamment avec Florence Maroquinerie et la Société Générale. Autre thématique phare de cette période, la démarche Qualité – facteur différen-ciant et source de rentabilité pour les cabinets – est renforcée en juillet 2001 par la création d’un groupe de travail accom-pagné par une consultante spécialisée, Len Andrieux. L’objectif est de concevoir le manuel des procédures du cabinet virtuel France Défi (qui prendra plus tard le nom de Qualifi ), une étape de pré-formalisa-tion permettant un gain substantiel de temps aux structures membres du réseau. Alain-Philippe Etlin est le premier membre à s’engager dans cette démarche pour la fi liale paie de son cabinet. Au fi l des certi-fi cations ISO 9001 obtenues, une ving-taine de cabinets constituent un groupe d’échange, animé par Nathalie Brossard, responsable Qualité de France Défi , afi n de tirer les enseignements des diffi cultés rencontrées et organiser entre eux des audits croisés internes. Un bel exemple de mutualisation, mais aussi et surtout de transparence et de synergie des cabinets de France Défi . ••• BYE-BYE LE FRANC ! ÉLECTIONS PRÉSIDENTIEL LES LOI SUR LES RETRAITES 24 juillet Malgré une virulente opposition sociale, soutenue depuis le mois d’avril notamment par l’Éducation nationale, les transports et la Poste, le Parlement adopte la loi Fillon sur les retraites des fonctionnaires. Elles sont désormais alignées sur celles du privé à 40 ans de cotisations contre 37,5. LIVRE_FDefi_3_OK.indd 87 15/10/09 15:52:44
  17. 17. ‘ Le «pontt» d’’’ LIVRE_1998-2009 88 France Défi continue sa progression, mais ses acteurs-clés s’essoufl ent. De nouveaux changements s’imposent brutalement, que le réseau saura mettre en oeuvre rapidement et effi cacement. Jaquin. Le phénomène d’usure des mem-bres actifs conduit à une désaffection des comités de pilotage. Les transmissions de cabinets pour cause de départs à la retraite, de même que l’intégration de nouveaux membres, ne se passent pas toujours bien dans les régions et les confl its avec les « anciens » se multiplient. Les prestations hétérogènes des cabinets sont mises à jour dans le cadre des dossiers de franchise. Enfi n, la DR, compte-tenu de ses ressources insuffi santes, peine à évoluer. Ce constat en demi-teinte incite les diri-geants de France Défi à prendre quelques mesures correctives. Un plan de recrutement En 2001, le réseau est fi nancière-ment à l’équilibre et les associés témoignent d’une réelle confi ance dans les actions de la DR. De nombreux signes de reconnaissance démontrent l’importance de la place occupée par France Défi dans son environnement pro-fessionnel. De nouveaux cabinets rejoi-gnent spontanément le réseau. Des actions innovantes sont menées (notamment en matière de partenariats, de NTIC) et la vie « locale » commence à se structurer dans de nombreuses régions. Pourtant, plusieurs points inquiètent le Conseil exécutif, Alain Cheval et Élisabeth FDefi_3_OK.indd 88 15/10/09 15:52:49
  18. 18. 89 Avignon de nouveaux cabinets est lancé dès octo-bre 2001. Début 2003, le Conseil exécutif approuve le lancement de la démarche de certifi cation de la SAS France Défi , afi n, d’une part, de mieux formaliser l’organi-sation de la structure centrale et, d’autre part, de garantir une qualité homogène aux produits et outils conçus pour le compte des membres. Un nouveau comité de pilotage consacré à la productivité des cabinets est créé (sur recommandation de Fabrice Trinh). Fait d’importance, France Défi devient en outre un groupe-ment et non plus un réseau, en raison de certains problèmes d’incompatibilité ••• LIVRE_FDefi_3_OK.indd 89 15/10/09 15:52:49
  19. 19. 1998-2009 90 S’ouvrir à l’Europe d’exercice soulevés depuis 1996 par Quelle est votre vision de France Défi ? Mes premiers mots seront pour saluer la vision de René Ricol ainsi que le travail acharné d’Alain Cheval et de son équipe. J’ai envie de comparer l’Union européenne et ses États membres à France Défi et ses associés, avec un point commun : la diffi culté de construire du collectif. France Défi pourrait faire sienne la devise de l’Union européenne, « Unis dans la diversité ». Les diffi cultés dans lesquelles nous nous débattons tous les jours pour édifi er l’Union me font penser à la patience, la volonté et la détermination qu’Alain Cheval et ses équipes de professionnels et de permanents mettent en oeuvre pour construire France Défi . Comment envisagez-vous l’évolution du secteur à moyen terme ? Je n’ai jamais cru à la déréglementation du marché de l’audit et de la comptabilité qui a été une grande crainte des années 90. En effet, le système économique libéral ne peut fonctionner sans réglementation. La limite du capitalisme, c’est la morale, et les experts-comptables et commissaires aux comptes ont un avenir dès lors qu’ils restent fi dèles à leurs valeurs, notamment l’excellence technique et l’éthique. Cet avenir sera lié à la qualité des professionnels, laquelle dépend de la formation initiale et continue. Le moment est venu d’évaluer les compétences dont la profession dispose afi n de vérifi er si elles répondent à la complexité des missions actuelles et aux marchés nouveaux, notamment européens. Quelles sont, selon vous, les perspectives de développement du groupement à l’échelle de l’Union européenne ? L’Europe a prouvé son utilité économique, et apporté la paix, la prospérité et la fraternité entre les peuples. Ce serait une hérésie économique de ne pas développer, à moyen terme, des opérateurs sur ce marché intérieur d’un demi-million de personnes, notamment en matière d’audit, de comptabilité, de conseil, de cession/ reprise de PME, etc. L’un des enjeux pour France Défi est probablement de faire prendre conscience de cette réalité aux associés. Car le groupement y aura sa place dès lors qu’il aura réglé deux problématiques : l’accès à un certain niveau de mission, tout en conservant un bon maillage des territoires, le tout avec une meilleure visibilité commerciale, d’abord au plan national, puis au plan européen dans la perspective de préparer le grand rendez-vous de la gouvernance mondiale. ••• le rapport Le Portz*. L’avenir de nouveau sur la sellette ? En dépit de ces avancées, la tension monte d’un cran, en juillet 2003, lors du sémi-naire annuel de réfl exion stratégique qui se tient à Avignon. Élisabeth Jaquin, bous-culant intentionnellement l’ordre du jour, prend la parole pour faire part de son ana-lyse. « Je ne sens plus de réelle volonté des as-sociés de continuer à faire avancer le réseau. Je ne vois pas où va France Défi et encore moins pour quoi faire », explique-t-elle. Un Comité Projet est immédiatement mis en place pour analyser les axes de pérennisa-tion de France Défi et d’évolution de son organisation. Composé d’Alain Cheval, Jean-Pierre Audy Associé de la première heure Député européen Conseiller général de la Corrèze (canton de Meymac) LIVRE_FDefi_3_OK.indd 90 15/10/09 15:52:50
  20. 20. Dans le monde... 2004/05 ÉLECTIONS RÉGIONALES PROTOCOLE DE KYOTO, I I en 1998 entre en vigeur. Il engage 38 de ses 172 signataires à une réduction signifi cative des émissions de gaz à effet de serre. Les États-Unis en sont les plus remarquables absents. 91 de Christian Pradon, de Rémy Seguin, de Jean-François Laffont et d’Élisabeth Jaquin, ce groupe deviendra le premier Comité de direction du groupement. Le plan d’action 2003-2006 présenté en octobre place l’associé de France Défi au coeur de la nouvelle organisation, que ce soit au niveau national, à celui des élus au Comité de direction et au Conseil des as-sociés, de l’animation régionale, des Co-mités de pilotage ou encore dans le cadre de la mission de la DR. La feuille de route confi rme également la création de deux instances : la direction Métier et la direc-tion Animation, chacune d’entre elles devant être prises en charge par un direc-teur élu par le Conseil des associés et rémunéré. Contrepartie de cette nouvelle organisation, une légère augmentation *En 2004, France Défi réunit les groupements ATH, Fidunion, Eurus, GFA et Synerga pour réfl é-chir à la notion d’indépendance des commissaires aux comptes du futur code de déontologie de leur métier pour limiter au maximum les risques de qua-lifi cation de réseau. Un manifeste est publié dans le magazine La Profession comptable pour souli-gner l’originalité et les spécifi cités des groupe-ments par rapport aux réseaux. Le groupe adresse un courrier offi ciel au président de la compagnie des commissaires aux comptes qui doit faire valoir l’existence des groupements auprès de la Chan-cellerie. Pour compléter la démarche, Alain Cheval confi e au Professeur de droit Philippe Merle, juriste de la CNCC, une mission d’audit de la situation de France Défi au regard de l’arti-cle 22 du code de déontologie. 1er mai Dix nouveaux entrants rejoignent l’Union européenne : Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République tchèque, Slovaquie, Hongrie, Slovénie, Malte et Chypre. 26 décembre En Indonésie, au large de Sumatra, un séisme d’une magnitude de 9,0 sur l’échelle de Richter provoque un tsunami dans l’océan Indien, faisant 250 000 victimes. C’est l’une des plus graves catastrophes naturelles jamais constatées. 16 février Le protocole de Kyoto signé 19 avril Après la disparition de Jean-Paul II, le 2 avril, qui mit fi n au plus long pontifi cat de l’histoire, le cardinal Joseph Ratzinger devient le 265e pape. Il prend le nom de Benoît XVI. des cotisations. France Défi retrouve l’allant qui convient au projet d’entre-prise du président. 28 mars En France, l’opposition socialiste remporte 21 présidences de régions, soit 13 conquêtes. Au total, la gauche contrôle 23 régions sur 25, l’UMP conservant l’Alsace et la Corse. 24 juin En Iran, l’ultra-conservateur Mahmoud Ahmadinejad est élu président de la République islamique, avec 62 % des voix. LIVRE_FDefi_3_correcs.indd 91 19/10/09 10:21:46
  21. 21. 1998-2009 92 Dématérialisation des outils : le point fort de France Défi Philippe Cohen, directeur technique arrivé en février 2002, contribue immédiatement à l’évolution des outils Métier de France Défi. Les « Référentiels » Commissariat aux comptes et Expertise comptable passent du papier à l’électronique ! L’informatisation des dossiers de travail conduit tout naturellement le groupement vers la dématérialisation, force indéniable du réseau depuis les années 2000. La « Démat » consiste, à travers l’utilisation de plusieurs outils comme les scanners ScanSnap, les logiciels Adobe PDF ou Excel, et les applications maison « RevGed » et « RevCAC », à transformer, classer et partager les documents papiers du cabinet et du client en fichiers informatiques. commissariat aux comptes En mars 2004, le Comité de pilotage Commissariat aux comptes lance la conception d’un logiciel spécifique à France Défi, « RevCAC », en confiant le développement à une filiale informatique du groupe Magnin Gécors, membre de France Défi, sous la direction de Philippe Cohen. La version 1.0 de « RevCAC » est présentée à la convention annuelle de 2004 et diffusée aux cabinets en avril 2005, d’abord gratuitement, puis progressivement sous forme de licence. Fin 2009, 83 cabinets utilisent « RevCAC » avec une moyenne de 6 licences par cabinet. « RevCAC » se caractérise aujourd’hui par 6 notions-clés : le travail collaboratif, la dématérialisation, une application pratique des normes, la mise à jour du Référentiel en cours d’utilisation, la traçabilité des intervenants sur le dossier, et une base documentaire. expertise comptable La première version des « Référentiels » sous Excel a été diffusée en 2003 avec le logiciel Révision qui permet de dupliquer les fichiers modèles pour chaque exercice de chaque client du cabinet. En 2004, l’ajout de la Ged, en collaboration avec la filiale informatique de Magnin Gécors, donne naissance au logiciel « RevGed » (Revision+Ged), dont les cabinets disposent à la fin de l’année. Le concept de la dématérialisation des dossiers de travail est opérationnel dès 2005 avec la diffusion de la version 2 de « RevGed ». Dès 2007, il commence à séduire les prestataires de la profession. Le Conseil des associés n’est pas opposé à un projet de commercialisation de « RevGed » vidé de tous les outils Métier de France Défi. La version 3.0 de « RevGed » sort en février 2009 avec notamment deux nouvelles fonctionnalités qui vont très probablement révolutionner son déploiement dans les cabinets : la synchronisation des dossiers du client avec « l’Espace Perso » du portail et le Systray, qui rend « RevGed » compatible avec tous les logiciels de production du cabinet. LIVRE_FDefi_3_OK.indd 92 15/10/09 15:52:52
  22. 22. 93 Rompre l’isolement de l’indépendant De quelle manière avez-vous contribué à la redynamisation de la région Ouest depuis quatre ans ? Ce secteur était endormi depuis de nombreuses années. Avec Alain Cheval, nous avons travaillé à améliorer la représentation de France Défi dans ces départements grâce, notamment, à une action importante de prospection. Mon mandat de président de l’Ordre des experts-comptables de Bretagne m’a permis à la fois de donner une meilleure visibilité du groupement et d’acquérir une connaissance plus approfondie des attentes et des besoins des cabinets. Membre de la première heure, quels sont selon vous les atouts qui différencient aujourd’hui France Défi d’autres structures similaires ? La transversalité permanente, en grande partie due à Alain Cheval et Élisabeth Jaquin, qui ont su maintenir cet état d’esprit. Je pense en outre que l’évolution de France Défi passera par le développement d’une communauté d’intérêts plus forte que celle que l’on vit actuellement. Quel est selon vous l’intérêt pour un jeune associé d’adhérer au groupement ? Le même qu’il y a vingt ans. Et cet intérêt est fondamental : rompre l’isolement du professionnel indépendant en lui permettant de travailler avec d’autres confrères sur des projets d’envergure et porteurs pour son cabinet. La mutualisation des moyens pour disposer d’outils innovants et techniques, de même que l’anticipation de l’évolution du métier, constituent à mon sens deux arguments supplémentaires de poids en faveur de l’adhésion au groupement. Michel Gouriten Président du Cabinet Sofico Bretagne Membre fondateur de France Défi Membre du Conseil des associés Animateur de la région Ouest LIVRE_FDefi_3_OK.indd 93 15/10/09 15:53:08
  23. 23. 1998-2009 une vision 94 LIVRE_FDefi_3_OK.indd 94 15/10/09 15:53:22
  24. 24. 95 France Défi a réussi son entrée dans le nouveau millénaire et doit désormais faire face à deux nouveaux enjeux : les mutations de son secteur et le renouvellement de génération de ses associés. Deux questions déterminantes qui animent bon nombre de débats internes. Pour préparer le prochain plan trien-nal, une consultation des associés est initiée au printemps 2006. Au vu du faible taux de réponse (76 ques-tionnaires retournés sur 360), aucune ten-dance « lourde » en termes d’attentes ou d’orientations n’est exploitable. Hormis sans doute deux thèmes fréquemment évoqués : l’importance des relations humaines dans la vie du groupement et le besoin des cabinets adhérents à France Défi d’une campagne de communication valorisant leur expertise et leur excellence. De son côté, le Conseil des associés constate à regret la mise à l’écart des comités de pilotage des processus de développement, souvent pour des raisons d’urgence de diffusion des outils. Dans le monde... 2006 1er janvier Un nouvel acteur bancaire naît en France, avec le passage des services fi nanciers de la Poste sous le pavillon de la nouvelle Banque postale. NOUVELLE CHARTE GRAPHIQUE janvier La carte de voeux de France Défi porte la nouvelle identité visuelle et graphique du groupement, adoptée en 2005. CONTRAT PREMIÈRE EMBAUCHE 20 juin Jacques Chirac inaugure à Paris le Musée du quai Branly, dédié aux arts premiers, perpétuant la tradition de l’héritage culturel des Présidents français. SADDAM HUSSEIN 30 décembre Après la chute de son régime le 9 avril 2003, l’ancien dictateur irakien Saddam Hussein, condamné à mort, est exécuté par pendaison. ••• 16 janvier Le Premier ministre Dominique de Villepin présente le Contrat première embauche (CPE), permettant aux entreprises d’embaucher des jeunes de moins de 25 ans avec une période d’essai de deux ans. Une forte mobilisation contre le projet démarre le 7 mars, culminant le 4 avril à l’occasion d’une grève nationale et de manifestations regroupant un million de personnes. Le CPE sera défi nitivement enterré le 10 avril. d’’’avance LIVRE_FDefi_3_OK.indd 95 15/10/09 15:53:23
  25. 25. L e s v o y a g e 1998-2009 96 Zambie et Botswana (2008) Livingstone, survol des chutes Victoria en ULM, canoë sur le Zambèze au mileu des hippopotames, safari à Chobe en 4x4, en bateau, à pied… France Défi en Jordanie (1998) Amman, Jerash, Pétra, désert du Wadi Rum sur les traces de Lawrence d’Arabie, vestiges byzantins de Madaba, dîner sous la tente… Congrès de l’IFAC à Hong-Kong, Chine (2002) Temple du ciel, Cité interdite et grande muraille à Pékin, armée enterrée de Xian, visite de Shangaï, croisière sur la Rivière Li à Guiling et fi n du périple à Hong-Kong, où René Ricol devient président de l’IFAC. Le sud-Maroc hors pistes (2000) Traversée en 4x4 du désert de sable et de roche direction Ouarzazate, Todra et Merzouga, soirée open bar puis bivouac, lever du soleil, à dos de chameau sur les dunes... LIVRE_FDefi_3_OK.indd 96 15/10/09 15:53:25
  26. 26. 97 s d ’ é t u d e Vietnam (2007) France Défi , encerclé par un cyclone, découvre le Vietnam en vélo, cyclopousse, sampan, moto, et bateau de Hanoï à la baie d’Along. M comme Mexique et Marketing (2005) Mexico, pyramides de Téotihuacan, Chichen Itza, Uxmal, puis séjour nautique à Playa De Carmel où alternent bronzage et formations Marketing... Ennéagramme en Afrique du Sud (2004) Cap de Bonne Espérance en zodiaque, rallye dans les vignobles du Cap, Soweto et musée de l’Apartheid, safari... et découverte de l’ennéagramme avant de fi nir le voyage à Sun City. La comptabilité dans les pays émergents, Inde, Rajastan (2003) Nuit au Lake Palace de Udaipur comme James Bond, match de polo à dos d’éléphant, Jodhpur, Jaipur, soirée costumée des mille et une nuits, et fi n du voyage au Taj Mahal. Anniversaire en Thaïlande (1999) Rencontre avec les tribus des montagnes du nord, Bangkok, croisière sur une barge à riz sur le « Chao Praya », halte balnéaire à Hua Hin... Un voyage plein de surprises et d’émotion pour les 10 ans du réseau. LIVRE_FDefi_3_OK.indd 97 15/10/09 15:53:30
  27. 27. 1998-2009 98 Base de données thématiques En 2002, les membres ont accès, via un abonnement mutualisé, à Diane, la plus grande base de données économiques et financières regroupant les informations de plus d’un million d’entreprises. Tous les utilisateurs reconnaissent l’intérêt de cette plateforme – jusqu’alors uniquement réservée aux grands réseaux compte tenu de son tarif prohibitif – qui leur donne accès à des informations financières concernant leurs nouveaux clients et prospects, analyse les résultats des entreprises au regard de leur marché et de leurs concurrents et leur permet de rechercher des cibles pour les opérations de croissance externe. Service documentaire en ligne En 2005, Élisabeth Jaquin obtient un accord de partenariat instaurant un abonnement mutualisé pour les cabinets-membres à Navis, le service documentaire en ligne des Éditions Francis Lefebvre. Une négociation délicate qui, pour des questions de rentabilité, nécessitait la souscription d’un nombre significatif de cabinets… objectif toujours complexe dans un groupement d’indépendants ! Quatre ans après, l’objectif est atteint avec quatre-vingt-quinze cabinets abonnés ! Stimuler les volontés Vous avez repris en 2002, avec votre associé, le cabinet de Jean-Pierre Gadras, membre fondateur de France Défi . Pour quelles raisons avez-vous poursuivi l’aventure avec le groupement ? D’abord parce que France Défi est un formidable outil de R&D qui nous permet de mieux exercer nos missions, d’accélérer notre développement. Les outils conçus par les membres pour les membres nous permettent de nous concentrer sur notre coeur de métier, tout en posant un oeil averti sur les évolutions de nos métiers et de notre environnement professionnel. C’est enfi n un lieu d’échanges où le terme convivialité n’est pas vain. En intégrant récemment le Comité de direction, j’ai délibérément choisi de m’impliquer en profondeur dans le groupement. Cette implication s’est concrétisée par des contributions à plusieurs comités de pilotage. Que vous ont apporté ces expériences ? J’ai effectivement participé au Comité Pérennité qui a permis de réfl échir aux problématiques de transmission de cabinet, d’intégration de nouveaux collaborateurs et a débouché sur le processus « On se dit tout » que je co-anime avec Alain Cheval. J’ai également intégré le Comité Performance des cabinets. Puis le Comité Marketing auquel participe désormais un collaborateur de mon cabinet. Les Comités constituent pour nous des veilles techniques et métier très utiles à court et moyen terme. Il me semblerait intéressant de bénéfi cier de plus en plus souvent à l’avenir de l’expérience pointue de nos collaborateurs au sein de ces Comités. La pérennité du groupement est-elle un sujet de préoccupation pour vous ? C’en est un, en effet, car il est évident qu’il nous faut trouver des nouveaux relais aux « pères fondateurs », autrement dit des associés et des collaborateurs qui, comme moi et d’autres, ont le désir de s’investir, de mettre la main à la pâte. Or la diffi culté dans un groupement d’indépendants consiste justement à identifi er ces bonnes volontés. Ceci dit, je ne suis pas plus inquiet que cela. Les réunions en région permettent de faire émerger les envies d’aller plus loin. Et je pense qu’Alain Cheval est suffi samment habile pour détecter en amont, comme l’a fait en son temps René Ricol, les personnes adéquates pour prendre la relève à la direction de France Défi . Un accès priviliégié à l’information Métier Philippe Guermeur Associé du Cabinet 3G Gadras à Bordeaux Membre du Comité de direction et du Conseil des associés Membre des Comités de pilotage Pérennité et Performance des cabinets LIVRE_FDefi_3_OK.indd 98 15/10/09 15:53:35
  28. 28. Dans le monde... 2007 DISPARITION D’UN COMPAGNON L’ENVIRONNEMENT A SON GRENEL LE 99 Leur réactivation est donc défi nie comme un axe prioritaire du plan 2006/2009. De même que la contribution à la croissance et à la pérennité des cabi-nets du groupement, la simplifi cation des organes de direction et le développement des liens régionaux, l’actualisation et la maintenance des outils Métier. L’objectif est quadruple : accroître la pénétration de France Défi dans la stratégie et le quoti-dien des cabinets, les aider à préserver leur avantage concurrentiel, augmenter la notoriété de France Défi , dynamiser l’image des cabinets et du groupement. Après la communication, la publicité Fin 2006, la publicité s’ouvre timide-ment et de façon limitée aux experts-comptables. France Défi privilégie la publication d’articles techniques dans la presse économique et fi nancière. Pour ce faire, le groupement choisit Point Virgule, une agence de relations presse, afi n d’ac-croître sa notoriété auprès des journalistes et de les habituer à contacter les profes-sionnels de France Défi pour leurs dos-siers thématiques. Si la démarche connaît un vrai succès (trente à quarante articles par an actuellement), les avis quant à l’utilisation de la publicité dans la stratégie de communication du groupement diver-gent en interne. Certains associés souhai-teraient que France Défi fi nance un véri-table plan média. D’autres appellent à la prudence compte tenu du code de déon-tologie et des limites fi xées en la matière à un « groupement », contrairement à un « réseau ». Quelques-uns s’interrogent enfi n sur la pertinence d’actions de noto-riété au profi t de France Défi alors que 22 janvier L’abbé Pierre s’éteint à l’hôpital du Val-de-Grâce à Paris, à l’âge de 94 ans. Le père d’Emmaüs, fi gure de « l’hiver 54 », était l’une des personnalités préférées des Français. 27 avril Le décret n°2007-629 porte création du Conseil national de la comptabilité (CNC). L’ordonnance du 22 janvier 2009 remplacera le CNC par l’Autorité des normes comptables. 6 mai Lors du second tour de l’élection présidentielle, qui l’opposait à la socialiste Ségolène Royal, l’UMP Nicolas Sarkozy est élu président de la République avec 53 % des voix, pour une participation record de 85 %. 28 septembre La réforme du Code de déontologie de la profession d’expert-comptable est publiée au Journal offi ciel. 24 octobre En présence d’acteurs nationaux et mondiaux de l’environnement, le Grenelle éponyme vise à engager des mesures concrètes favorisant, notamment, le développement durable, dans la lignée du Pacte écologique. Il a d’ores et déjà abouti à une loi sur la croissance verte, adoptée le 23 juillet 2009. ••• tous les cabinets n’affichent pas leur appartenance au groupement. Pour arbi-trer le débat, la direction de France Défi rappelle judicieusement que « la publicité est un moyen au service d’une stratégie et non une fi n en soi ». Dont acte. France Défi à la veille de ses vingt ans Le Conseil des associés, renouvelé en janvier 2007, nomme deux nouveaux directeurs aux côtés du président : Philippe Guermeur et Christian Baudouin. En mars, il est demandé à Alain Cheval de préciser ses projets professionnels notam-ment vis-à-vis de France Défi . Si la ques-tion de la pérennité et du renouvellement des organes de direction commence à tarauder les esprits, c’est moins par remise en cause du président actuel que par souci d’identifi er le dauphin prêt à prendre la relève. « Tant que les associés auront besoin de moi, je serai disponible. À ce titre, je me repré-senterai à la présidence du groupement en 2009 », explique Alain Cheval au Conseil des associés. Le président aborde donc en confi ance la fi n de la deuxième décennie du groupement. Un groupement qu’il a su ancrer dans le présent tout en préparant son avenir. En témoigne sa dernière réus-site, résultat de deux ans de négociations menées à l’initiative de René Ricol : l’accord de partenariat conclu en mars 2009 avec CER France, premier réseau français d’associations de gestion et de comptabilité. Cet acteur majeur de la profession comptable est spécialisé dans trois métiers : le conseil d’entreprise, la gestion et l’expertise comptable. L’alliance réussie avec France Défi constitue une promesse de collaboration durable PARTICIPATION RECORD ! ••• LIVRE_FDefi_3_correcs.indd 99 19/10/09 10:22:39
  29. 29. 100 France Défi TV Encore une première groupement ! Toujours à la pointe de l’innovation, France Défi est le premier groupement professionnel à mettre en place une chaîne d’information interne. La naissance de France Défi TV fin 2008 se concrétise au travers d’un partenariat avec Comptalia, un des leaders français de la formation comptable en ligne. Quelles sont les ambitions de ce nouveau média ? Proposer aux cabinets-membres, via l’Intranet, des séquences de formation de courte durée (en direct et/ou en différé) qui « collent » à l’actualité fiscale, sociale, juridique, comptable (animées par des spécialistes) et à celle des outils du groupement. La formule permet en outre de réaliser les formations internes sans se déplacer, générant un coût moindre et une plus grande souplesse d’organisation. Le partenariat avec Comptalia inclut également une offre de formation e-learning : en bureautique et langues, mais aussi pour certains diplômes (DCG et DSCG) et approches « Métier » (Droit des sociétés, Social, Fiscal, Gestion et Comptabilité). 1998-2009 ••• re pour le groupem LIVRE_FDefi_3_OK.indd 100 15/10/09 15:53:40
  30. 30. Dans le monde... 2008/09 TRAITÉ DE L ISBONNE en 2005, le Traité de Lisbonne sur l’architecture constitutionnelle de l’Union européenne est adopté... par voie parlementaire... 7 mars Le Code du travail évolue, BARACK OBAMA Âgé de seulement 48 ans, Barack Obama devient le 44e Président des États-Unis. ANNIVERSAIRE DE FRANCE DÉFI 101 inédite entre deux mondes qu’appa-remment tout opposait, le libéral et l’asso-ciatif. « Je crois beaucoup à ce type d’évolution et j’y suis très impliqué. Je pense que l’associa-tion des deux leaders français de la profession comptable permettra de construire d’ici dix ans la structure européenne la plus puissante du secteur », souligne René Ricol. L’accord stipule qu’il respectera l’identité des deux modes d’exercice en capitali-sant sur les points forts de chaque univers. « Notre objectif commun est d’accentuer notre rôle d’acteurs du dynamisme économi-que des petites et moyennes entreprises et, par voie de conséquence, des régions et de l’éco-nomie nationale. La première étape de cette février Rejeté par voie référendaire 1er juillet La France prend la présidence tournante de l’Union européenne. 10 novembre France Défi réunit tous ses associés, au Musée des Arts forains, pour célébrer vingt ans de succès partagés. alliance va reposer sur l’organisation du partage des connaissances, des expériences, mais aussi des savoir-faire des deux organisations en vue de favoriser les échanges et les pistes de synergies », explique Alain Cheval. Et pour demain ? À la question légitime que se posent les associés – « quid du groupement dans dix ans ? » –, le président rappelle que France Défi est « une orga-nisation en mutation permanente ». Son aptitude à se réinventer depuis deux décennies, dans la continuité et le respect des valeurs fondatrices, a prouvé l’intel-ligence de ce positionnement. Qui, plus que jamais, confi rme France Défi comme un acteur majeur de son secteur. ••• 1er juin Le Revenu de solidarité active créé par Martin Hirsch prend la place du Revenu minimum d’insertion en France. 4 novembre avec la publication de la partie réglementaire, en vigueur le 1er mai, du nouvel opus. 2 juillet L’article 22 du décret portant réforme du Code de déontologie des commissaires aux comptes précise l’indice de qualifi cation de réseau, relatif aux outils mis en commun. LIVRE_FDefi_3_OK.indd 101 15/10/09 15:53:42

×