4 10
Résultats, classement
et résumés de matchs
Classement de chaque
groupe à l’issu du tour
préliminaire.
Résumés des mat...
Journée 12
Issy 23 - 19 Toulon
Fleury 19 - 19 Nice
Le Havre 25 - 25 Nantes
Dijon 29 - 30 Nîmes
Metz 32 - 27 Mios
Rang Équi...
Cette 12ème journée de championnat aura été pleine de rebondissements. En effet,
il ne fallait pas être cardiaque pour sui...
FLEURY LOIRET – OGC NICE : 19-19
À nouveau, il ne fallait pas être cardiaque pour suivre cette rencontre de haute
volée......
DIJON – NÎMES : 29-30
Si la veille nous avions déjà eu des retournements de situation dans les rencontres.
Le plus beau de...
ISSY PARIS – TOULON ST-CYR : 23-19
Les Lionnes d'Issy Paris continuent leur bout de chemin dans ce championnat, avec
la ré...
METZ – UMBB : 32-27
Ça n'aura pas été facile, mais le Metz Handball tient enfin sa première victoire de
2015 dans ses Arèn...
Groupe A
Rang Equipe Points MJ G N P Buts + Buts - Diff
1 Espagne 10 5 5 0 0 162 127 35
2 Qatar 8 5 4 0 1 137 122 15
3 Slo...
Groupe A : L’Espagne : mention très bien.
Journée 3 :
L’Espagne jouait en match d’ouverture de
cette journée face au Chili...
Entre le Chili et la Biélorussie, c’est la Biélorussie qui s’est imposé sur le score de 23
à 34, notamment grâce aux 8 but...
Journée 3 La Croatie et la Macédoine déjà qualifiées
La Croatie s'est débarrassée facilement de
l'Iran grâce notamment à l...
Groupe C : La France prend ses repères.
Journée 3 :
REPUBLIQUE TCHEQUE – EGYPTE (24-27)
En début de match, les deux équipe...
FRANCE – ISLANDE (26-26)
Le début du match est en faveur des
français qui prennent rapidement
l'avantage offensivement, ma...
SUEDE – ALGERIE (27-19)
Dès les premières minutes du match, la
Suède prend très vite un avantage au
score, grâce à des sol...
Journée 4 :
Suède-Egypte (25-25)
La première mi-temps est très serrée. Les
deux équipes sont au coude à coude, se
rendent ...
Algérie-France (26-32)
En début de première mi-temps, les deux
équipes sont au coude à coude, mais
rapidement, les bleus p...
Islande – République Tchèque (25-36)
Dès le début du match, c'est la
République Tchèque qui domine grâce à
ses buteurs trè...
Journée 5 :
Egypte-Islande (25-28)
En début de match, ce sont les égyptiens
qui prennent déjà un avantage de quatre
buts a...
France-Suède (27-25)
En début de match, les français n'y sont pas du tout
et débutent mal leur match avec des pertes de
ba...
Algérie-République Tchèque (20-36)
Dès les premières minutes de jeu, la
République Tchèque met en place son
jeu et son ryt...
Groupe D : Le Danemark et l’Allemagne confirment.
Journée 3
Au terme d'un match très engagé, la Pologne s'impose 26 à 25 a...
Article : Florian Chapel
Photo : Qatar 2015
Huitième de final :
AUTRICHE-QATAR (27-29)
Au début du match, c’est le Qatar q...
En début de deuxième période, les autrichiens profitent de leur légère avance pour
mener de deux buts, mais le Qatar devie...
En début de deuxième mi-temps, Skof revient bien dans la partie et la Slovénie prend
un avantage de deux buts, que les slo...
Le début de la deuxième mi-temps est très rapide avec des buts des ailiers Ugalde,
Victor Tomas et Jalel Touati. Les deux ...
Les gardiens des deux équipes reviennent bien dans le match avec de nombreux
arrêts, mais les buteurs danois sont plus eff...
Le gardien argentin Garcia fait le premier arrêt de la deuxième mi-temps et les 3 frères
Simonet Sébastian, Diego et Pablo...
Statistiques du match :
Égypte : Meilleur buteur : Eslam Issa (4 buts) Meilleur gardien : Mohamed Bakir (33%
d'arrêts)
All...
Quart de finale
On connaît à présent les 8 équipes qualifiées pour les quarts de finales.
Croatie Pologne
Qatar Allemagne
...
Hand hebdo officiel-special-coupe_du_monde - 27 jan 2015
Hand hebdo officiel-special-coupe_du_monde - 27 jan 2015
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Hand hebdo officiel-special-coupe_du_monde - 27 jan 2015

261 vues

Publié le

Voici la deuxième édition "Spécial Mondial 2015" d'Hand Hebdo !
Vous y trouverez tous les résumés, les résultats de tous les matchs !
Bonne lecture

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
261
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Hand hebdo officiel-special-coupe_du_monde - 27 jan 2015

  1. 1. 4 10 Résultats, classement et résumés de matchs Classement de chaque groupe à l’issu du tour préliminaire. Résumés des matchs du tour préliminaire. Résumés des matchs de huitièmes de final.
  2. 2. Journée 12 Issy 23 - 19 Toulon Fleury 19 - 19 Nice Le Havre 25 - 25 Nantes Dijon 29 - 30 Nîmes Metz 32 - 27 Mios Rang Équipe Points J G N P 1 Fleury Loiret Handball 38 14 11 2 1 2 Issy Paris Hand 34 13 10 1 2 3 Metz Handball 32 14 8 2 4 4 Handball Cercle Nîmes 31 14 8 1 5 5 Havre Athletic Club Handball 25 14 4 3 7 6 Nantes Loire Atlantique Handball 24 14 4 2 8 7 OGC Nice Côte d’Azur Handball 23 13 4 2 7 8 Toulon Saint-Cyr Var Handball 23 13 4 2 7 9 Cercle Dijon Bourgogne 22 14 3 2 9 10 Union Mios Biganos-Bègles 20 13 3 1 9
  3. 3. Cette 12ème journée de championnat aura été pleine de rebondissements. En effet, il ne fallait pas être cardiaque pour suivre ces rencontres qui nous ont proposés des hauts et des bas, et des retournements de situations que seul le handball féminin est capable de nous proposer. Petit retour sur ce qu'il s'est passé ce WE sur les terrains de LFH... LE HAVRE – NANTES LA : 25 – 25 Une rencontre très attendue entre le 5ème et le 7ème du championnat, puisqu'en effet, le gagnant de cette partie pouvait déjà prétendre à une possible qualification en Play-Off. La physionomie du match parle d'elle-même : Aucunes des deux équipes n'a voulu lâcher les trois points, même si les Normandes se sont rapidement portées candidates à la victoire. Au bout des 20 premières minutes de jeu, les deux équipes se rendent coups pour coups, avec une légère balance du côté des locales (3-2 ; 9-8). Une tendance qui se confirmera dans les 10 dernières minutes de la première période, où les « Roses » auront plus de difficultés à trouver le chemin du but : Un seul but de marqué. Pour autant, les joueuses de Sandor RAC ne sont pas beaucoup plus efficaces (4 buts). En cause ? Les gardiennes qui s'illustrent et ne laissent plus rien passer, ou presque. Ce seront dans les Normandes qui rentreront au vestiaire avec un avantage de 4 buts : 13-9. La deuxième période nous proposera tous ce qu'il est possible de proposer dans un match : Un premier temps où Kumba CISSÉ continueront sur leur lancé et prendront très rapidement 6 buts d'avance. Cela commence à se compliquer pour les Nantaises, qui n'y arrivent décidément pas dans cette partie... Et pour autant ! À la 40ème minute de jeu, c'est une inversion de tendance totale : Les « Roses » grappillent but après but leur retard : Camille AOUSTIN, Jelena POPOVIC par deux fois sur pénalty, Gaëlle LE HIR et Marie PRUDHOMME ramènent les Ligériennes au contact des Normandes (21- 19). Mais les locales tiennent le coup et se laissent pas leur adversaires du soir prendre les devants dans cette rencontre. Il faudra attendre les 56è minute et une réalisation signée Lawson pour relancer totalement la partie (24-24). Les « Roses » auront même trois balles de match qu'elles n'arriveront pas à passer devant. Ana DE-SOUSA offre le 25è but aux Havraises, qui n'avaient depuis 20min, plus trouver le chemin du but autrement que sur pénalty. Marie PRUDHOMME, qui avait quelques difficultés à s'illustrer en attaque ces derniers temps, apportera le match nul à son équipe. Dans les 20 dernières minutes de jeu, ce n'est pas moins d'un 11 à 5 (dont 4 pénaltys) que les « Roses » infligeront aux Normandes. Score final : 25-25 Prochain RDV pour les Nantaises face à Metz pour les ¼ de finale de Coupe de France (Mercredi 28 Janvier, au Vigneau, 20h30). Les Havraises, elles, recevront Stella St-Maur, une des rares équipes de D2F encore en course (Dimanche 1er Février, Docks Océane, 16h). Meilleures joueuses : Jessica ALONSO-BERNARDO (10/10, HAC Handball) ; Jelena POPOVIC (6/7, Nantes LA) Meilleure gardienne : Linda PRADEL (16/37, 43,2% ; HAC Handball)
  4. 4. FLEURY LOIRET – OGC NICE : 19-19 À nouveau, il ne fallait pas être cardiaque pour suivre cette rencontre de haute volée... Les Niçoises étaient venues deux semaines plus tôt à Fleury pour le compte des 1/8ème de finale de Coupe de France : Un match qui s'était soldé par une victoire, 27-20, des Panthères de Fleury. Après une défaite de 3 buts face au Havre, à domicile, les joueuses de Sébastien GARDILLOU espéraient montrer un autre visage. Privées de Biljana BANDELIER et Samira ROCHA, elles ont pour autant réussi à faire le « job » face au leader du championnat. La première mi-temps qui aura eu du mal à démarrer, la défense prenant le pas sur l'attaque et les gardiennes s'offrant un beau combat de part et d'autre du terrain. Une équation qui portera le score à seulement 4-4 au quart d'heure de jeu. Un mano à mano qui durera encore quelques minutes (7-7, 21') avant que Nice ne décroche en premier leur adversaire en infligeant un 3-0 (7-10). Mais la réaction d'orgueil des Panthères, qui n'ont concédé qu'une défaite depuis le début de la saison (et deux nuls, celui-ci pris en compte), ne se fait pas prier. Ce sera donc sur un 6-0 des locales, délocalisées à Saran pour l'occasion, que la première mi-temps s'achève : 13-10. Retour de seconde période avec un « show » de la part des gardiennes, qui ne laissent rien passée : Cléopâtre DARLEUX (16/35) répond aux parades de Marion CALLAVÉ (7/16) venant de faire son entrée dans les buts. C'est Laurine DAQUIN qui offrira le premier but de la seconde période, suivi rapidement d'Élisabeth CHAVEZ, ramenant les Niçoises à -1. Il n'en fallait pas moins aux Panthères pour réagir et reprendre une petite avance que l'on aurait pu penser acquise pour la fin de la rencontre, connaissant l'esprit des leaders actuel du championnat (18-14, 19'). Mais il n'en sera rien, bien au contraire... La fin de match sera favorable aux Niçoises, qui n'encaisseront qu'un seul but en 11 minutes de jeu. Toujours à -4 à 4 minutes de la fin de la rencontre, les Niçoises ont puisé dans leurs dernières ressources et infligeront un 4 à 0 aux joueuses de Frédéric BOUGEANT pour aller arracher un nouveau match nul, à l'extérieur. Après Metz, c'est Fleury qui aura vécu le retour des Niçoises dans la partie. Score final : 19-19. Prochain match pour Fleury à Brest pour les ¼ de finale de Coupe de France (Samedi 31 Janvier, Brest Arena, 20h30). L'OGC Nice devra être plus patient pour retrouver le chemin des terrains. Éliminé de la Coupe de France, il leur faudra atteindre le 4 Février et la réception d'Issy Paris pour le match de la 13è journée qui n'a pas encore été joué (Mercredi 4 Février, Salle Charles Ehrmann, 20h30). Meilleures joueuses : Marta MANGUE-GONZALEZ (5/11, Fleury Loiret) ; Alexandra LACRABERE (6/9, OGC Nice) Meilleure gardienne : Cléopâtre DARLEUX (16/35, 45,7% d'arrêts ; OGC Nice)
  5. 5. DIJON – NÎMES : 29-30 Si la veille nous avions déjà eu des retournements de situation dans les rencontres. Le plus beau de cette 12è journée reste bien celui des Dijonnaises ! Devant les caméras de Sport +, pour les 24H du Sport Féminin, les spectateurs auront eu le droit à un superbe spectacle, après une première mi-temps très timide... La première période sera à sens unique, en faveur des Nîmoises. On ne retrouve pas les Dijonnaises durant ces 30 premières minutes : En effet, les filles de Christophe MARECHAL sont très loin de leur niveau de jeu habituel. Absentes en défense, elles laissent portes ouvertes à Mouna CHEBBAH (7 buts en MT1) qui se fait plaisir à percer la défense par son bras droit puissant, ou à distribuer le ballon à sa pivot Julie GOÏORANI (4 buts et 2 pénalty de provoqués en MT1). L'attaque marche bien côté Nîmois qui prend alors rapidement 5 buts d'avance (6-11, 14'). Seule Marie FRANÇOIS, côté Dijonnais, semble empêcher le CDB de se noyer. Mais cela restera insuffisant, les Dijonnaises n'y arrivent pas, et voient leur adversaire du jour prendre le large dans cette partie. Si bien qu'à la mi-temps, ce sont déjà 9 buts qui séparent les deux effectifs : 10-19. Mais attention à ne pas enterrer trop rapidement les locales... Plus d'une fois cette saison, les Bourguignonnes auront montré que c'est lorsqu'elles n'ont plus rien à perdre qu'elles jouent le mieux. Et une fois encore, cela se vérifie ! En début de seconde période, les Nîmoises ont agrandit légèrement l'écart pour le porter à +10. Mais la révolte est sonnée ! Noura BEN-SLAMA, dans ces buts, trouve enfin ses marques et repousse les offensives nîmoises, en difficulté depuis la double strict proposée par leur adversaire. En attaque le trio François-Prouvensier-Skolkova fonctionne merveilleusement bien et enchaîne les buts, à l'image de Marie PROUVENSIER, sur son aile droite, qui nous offre de très beaux face à face, sans trembler, ou encore de Marie FRANÇOIS qui nous envoie des lucarnes sorties de nul part. Les buts s'enchaînent pour les locales et ces dernières refont leur retard, doucement mais sûrement. Si bien qu'à 5 minutes de la fin du match, tout est à refaire : Martina SKOLKOVA trouve à nouveau le filet et offre l'égalité à son équipe (27-27, 55'). Mais c'est toute l'expérience de Nîmes qui fera la différence, avec une fin de match qui se terminera comme il a commencé : Julie GOÏORANI et Mouna CHEBBAH apporteront les deux derniers buts nîmois (28-30, 59'53''), et celui de Marie PROUVENSIER sur le coup de sifflet final ne changera rien à au résultat : 29-30. Après leur défaite la semaine passée à Nantes, c'est à nouveau un résultat amer pour les Dijonnaises, qui recevront, une fois encore, Nîmes dans le cadre des ¼ de finale de Coupe de France. Une occasion de peut-être prendre leur revanche... (Vendredi 30 Janvier, Palais des Sports de Dijon, 20h). Meilleures joueuses : Anastasiia PIDPALOVA (6/7, Dijon) ; Mouna CHEBBAH (12/14, Nîmes) Meilleure gardienne : Marija COLIC (12/33, 36,3% ; Nîmes)
  6. 6. ISSY PARIS – TOULON ST-CYR : 23-19 Les Lionnes d'Issy Paris continuent leur bout de chemin dans ce championnat, avec la réception de Toulon St-Cyr. Une rencontre qui n'aura proposée aucune alternative, les Isséennes ayant pris les commandes dès les premières minutes de jeu, et qui ne les auront pas lâché jusqu'à la fin de la rencontre. Si le premier quart d'heure de jeu se joue à armes égales, avec les deux équipes qui se rendent coups pour coups (4-3 ; 8-7), les Lionnes ne tremblent pas et imposent leur rythme de jeu. Portées par les sœurs Oftedal, encore une fois, et Armelle ATTINGRÉ, toujours aussi impériale dans ses buts, les joueuses de Pablo MOREL prendront une petite avance confortable pour gérer leur fin de mi-temps proprement. Si bien qu'au retour au vestiaire ce sont déjà 5 longueurs qui séparent déjà les deux effectifs : 14-9. Si dans les autres matchs de cette 12è journée, nous avions eu le droit à de beaux retournements de situation, ce ne sera pas le cas sur cette rencontre. Les Lionnes continueront de faire parler tout leur savoir-faire, Hanna OFTEDAL continuant de faire parler son bras gauche et Armelle toujours sur sa lancée, ne laisseront aucunes chances aux Toulonnaises de combler leur retard. Au contraire, il en sera tout autre : Les Isséennes continueront de creuser l'écart (21-15, 21'). Pour autant, cette 2è période n'offrira pas au public un florilège de but, ce sont davantage la défense et les gardiennes qui s'illustreront. À 5min de la fin de rencontre, 7 buts séparent les deux équipes, mais les Toulonnaises ne raccrochent pas pour autant, et s'offriront un 3-0 pour signer cette fin de rencontre, qui se soldera malgré tout par une défaite : 23-19. Avec cette nouvelle victoire, les Lionnes d'Issy Paris confortent leur seconde place au classement. Les Toulonnaises, quant à elles, trouvent la 8è place, avec un match de retard ! Les deux équipes ayant été éliminées de la Coupe de France, auront quelques jours de plus pour préparer les prochaines échéances. Issy Paris se déplacera à Nice pour le compte de la 13è journée (Mercredi 4 Février, Salle Charles Ehrmann, 20h30) et les Toulonnaises devront patienter jusqu'au 13 février pour jouer leur match en retard de la 14ème journée, chez l'UMBB (Vendredi 13 Février, 20h30). Meilleures joueuses : Hanna OFTEDAL (7/9, Issy Paris) ; Hanna FOGELSTROM (5/8, Toulon St-Cyr) Meilleure gardienne : Armelle ATTINGRE (20/37, 54% d'arrêt ; Issy Paris)
  7. 7. METZ – UMBB : 32-27 Ça n'aura pas été facile, mais le Metz Handball tient enfin sa première victoire de 2015 dans ses Arènes. Si la première mi-temps n'aura pas encore été parfaite, la seconde mi-temps sera davantage maîtrisée par les locales. Si les Dragonnes font un très bon départ dans la partie, elles se feront très souvent rattrapées par l'UMBB. Cette première mi-temps fonctionnera par série : Les locales prendront un léger avantage (6-3), l'UMBB, grâce à deux réalisation de Chloé BULLEUX sur pénalty reviendra à hauteur des locales (6-5). A nouveau, nous aurons le droit à un coup d'accélérateur messin qui permet d'envoyer leur adversaire de l'après-midi à 4 buts (10-6, 14'). Mais les joueuses d'Emmanuel MAYONNADE ne veulent pas en rester là, et continueront à mettre la pression sur les locales. Si bien qu'à la mi-temps ce sont elles qui auront l'avantage, certes petit, mais bien présent quand même : 17-18. Avec ce retour dans la partie des joueuses de l'UMBB, c'est à se demander si Metz ne va pas nous offrir les mêmes scénarios que précédemment ? Pas si facile que ça de venir à bout des Girondines. Ces dernières rendront tous les coups, et resteront à hauteur de Metz, sans jamais les laisser s'échapper. Mais ça ne durera qu'un temps... Le match aura peut-être duré 10 minutes de trop pour les joueuses de l'UMBB qui laisseront leur adversaire s'envoler vers une première victoire, en championnat, pour 2015. Score final : 32-27. Prochaine échéance pour les Messines : Un déplacement à Nantes pour les ¼ de finale de Coupe de France (Mercredi 28 Janvier, Au Vigneau, 20h30). Du côté de l'UMBB c'est la réception de Toulon St-Cyr qui l'attend, pour le compte de la 14ème journée (Vendredi 13 Février, 20h30). Meilleures joueuses : Laura FLIPPES (6/7, Metz Handball) ; Stine-Lund ANDREASSEN (4/5, Toulon St-Cyr) Meilleure gardienne : Laura GLAUSER (9/18, 50% ; Metz Handball) Laury Rousseau – Clichés Hand
  8. 8. Groupe A Rang Equipe Points MJ G N P Buts + Buts - Diff 1 Espagne 10 5 5 0 0 162 127 35 2 Qatar 8 5 4 0 1 137 122 15 3 Slovénie 6 5 3 0 2 160 145 15 4 Brésil 4 5 2 0 3 146 143 3 5 Biélorussie 2 5 1 0 4 147 155 -8 6 Chili 0 5 0 0 5 104 164 -60 Groupe B Rang Equipe Points MJ G N P Buts + Buts - Diff 1 Croatie 10 5 5 0 0 158 124 34 2 Macédoine 8 5 4 0 1 153 138 15 3 Tunisie 5 5 2 1 2 143 135 8 4 Autriche 5 5 2 1 2 136 138 -2 5 Bosnie 2 5 1 0 4 112 139 -27 6 Iran 0 5 0 0 5 125 161 -36 Groupe C Rang Equipe Points MJ G N P Buts + Buts - Diff 1 France 9 5 4 1 0 147 127 20 2 Suède 7 5 3 1 1 137 109 28 3 Egypte 5 5 2 1 2 135 125 10 4 Islande 5 5 2 1 2 128 131 -3 5 Rep.Tchèque 4 5 2 0 3 139 139 2 6 Algérie 0 5 0 0 5 108 165 -57 Groupe D Rang Equipe Points MJ G N P Buts + Buts - Diff 1 Allemagne 9 5 4 1 0 150 124 26 2 Danemark 8 5 3 2 0 154 127 27 3 Pologne 6 5 3 0 2 135 131 14 4 Argentine 5 5 2 1 2 132 123 9 5 Russie 2 5 1 0 4 133 131 2 6 Arabie Saoudite 0 5 0 0 5 87 165 -78
  9. 9. Groupe A : L’Espagne : mention très bien. Journée 3 : L’Espagne jouait en match d’ouverture de cette journée face au Chili. L’Espagne s’est imposé 37-16, notamment grâce à Gonzalo Perez De Vargas, l’ancien toulousain, meilleur gardien de la partie avec 52,94% d’arrêt. Du côté des buteurs, Valero Rivera s’est illustré avec 7 réalisations sur 8 tentatives (87,5%). Les brésiliens, eux, se sont imposés face aux biélorusses (29-34). Le meilleur gardien de la partie est Vitali Charapenka (25,71% d’arrêt) et le meilleur buteur est Fabio Chiuffa avec un 7/8. De son côté, le Qatar s’est imposé face à la Slovénie (31-29). Malgré une bonne partie de Primoz Prost (32% d’arrêt), les slovènes n’ont pas pu venir à bout du Qatar et de Rafael Capote (12 buts sur 17 tirs). Journée 4 : Lors du premier match de cette journée, les brésiliens se sont inclinés face aux slovènes, malgré une belle performance de Felipe Borges le montpelliérains (7/9). De son coté, Dragan Gajic, meilleur buteur du championnat, inscrit 12 buts sur 15 tirs (80%) ; Primoz Prost lui est à 60% d’arrêt. Les espagnols ont eu du mal à se débarrasser du Qatar (25-28), mais c’est sans compter sur Gonzalo Pérez De Vargas et ses 45,45% d’arrêt, meilleur gardien du match. Le meilleur buteur du match, lui, est qatari. En effet, Zarko Markovic a inscrit 10 de ses 17 tirs du match (58,82%).
  10. 10. Entre le Chili et la Biélorussie, c’est la Biélorussie qui s’est imposé sur le score de 23 à 34, notamment grâce aux 8 buts sur 11 tentatives (72,73%) de Siarhei Rutenka et au 32,35% d’arrêt de Vitali Charapenka. Journée 5 : Lors de cette dernière journée du tour préliminaire, le Brésil n’a pas eu à forcer pour s’imposer face au Chili (30-22) afin de se qualifier pour les huitièmes de final de ce championnat. Meilleur Gardien : Luis Ricardo Nascimento (60%) Meilleur buteur : Fernando José Pacheco (7/7) La Slovénie, avec un Dragan Gajic en petite forme (4/7), s’est fait surprendre par l’Espagne de Valero Rivera (6/6) et de Gonzalo Pérez De Vargas (39,53%). Score final : 30-26. Après une première mi-temps timide (7- 12 à 30’), le Qatar s’est finalement imposé sur le score de 26 à 22 face à la Biélorussie ; notamment grâce à Zarko Markovic et ses 9 buts sur 15 tentatives (60%). Le meilleur gardien du match est aussi qatari, Danjel Saric s’illustre avec 35,29% d’arrêt. Nous retrouverons donc en huitième de final l’Espagne, le Qatar, la Slovénie et le Brésil. La Biélorussie et le Chili iront disputer la coupe du président. Maxens Coudret Photo : Qatar Handball 2015 Groupe B : La Croatie dans la difficulté. Le groupe B a rendu son verdict avec la qualification sans problème de la Croatie avec cinq victoires en cinq matchs. La deuxième place est pour la Macédoine avec une seule défaite pour 4 victoires. Les deux dernières places pour les huitièmes dans ce groupe sont pour l'Autriche et la Tunisie avec un bilan de 2 victoires, 1 nul et 1 défaite.
  11. 11. Journée 3 La Croatie et la Macédoine déjà qualifiées La Croatie s'est débarrassée facilement de l'Iran grâce notamment à l'efficacité de Horvat, 12 buts et les 19 arrêts du jeune Filip Ivic. Victoire finalement (41-22) et une place pour en huitièmes de finale assurée. Même chose pour la Macédoine qui s'impose face à la Bosnie réalisant un 3/3 comme les Croates. Cette victoire n'aura pas été facile pour Lazarov et ses coéquipiers qui ont attendu le money time pour conclure la partie (25-22). Dans le dernier match, celui de la troisième place, l'Autriche et la Tunisie font match nul (25-25). Journée 4 : La première place pour la Croatie C'était le match au sommet de ce groupe entre la Croatie première et la Macédoine second et c'est les Croates qui sortent vainqueur de ce duel. Si la Macédoine s'est bien battue, et menait même tout au long de la première mi-temps, c'est le Croate Ivan Cupic qui a remis les siens dans le match. Le 5-0 du début de deuxième mi-temps met fin au suspense et la Croatie s'impose finalement (29-26) et sera première du groupe. L'Autriche qualifiée, la Tunisie y est presque Victoire de l'Autriche face à l'Iran (38-26) dans cette quatrième journée. Les Autrichiens n'ont eu aucun mal à se défaire des Iraniens et se qualifie pour la première fois de son histoire en huitièmes de finale d'un mondial. La Tunisie, elle, s'impose face à la Bosnie (27-24) et s'offre une finale face à l'Iran pour la qualification en huitièmes. Journée 5 La Tunisie y est Sans trop se faire peur, la Tunisie se qualifie pour les huitièmes de finale en battant l'Iran (30-23). La doublette Boughanmi-Touati, 11 buts à eux deux, permettent à la Tunisie de retrouver le gratin mondial comme il y a deux ans (défaite face au Danemark). Dans la rencontre pour la seconde place entre la Macédoine et l'Autriche, c'est la Macédoine qui prend le dessus et termine donc dauphine de la Croatie. La Croatie justement qui déroule lors de cette 5ème journée et réalise un 5/5 logique grâce à sa dernière victoire sur la Bosnie (28-21). Tristan Mieger Photo : Qatar Handball 2015
  12. 12. Groupe C : La France prend ses repères. Journée 3 : REPUBLIQUE TCHEQUE – EGYPTE (24-27) En début de match, les deux équipes sont au coude à coude et se rendent buts pour buts. Les gardiens des deux équipes multiplient les arrêts et les buteurs réussissent à se mettre en valeur. Mais rapidement, c'est l’Égypte qui prend les commandes du match et qui commence à creuser un petit écart. Mais la République Tchèque s’accroche et grâce à des arrêts de leurs gardiens et des solutions offensives retrouvées, les tchèques reviennent au score sur leurs adversaires. Mais juste avant la mi-temps, les égyptiens reprennent une petite avance de trois buts : 10-13 En deuxième mi-temps, les tchèques remettent de l'intensité dans leur jeu, et reviennent à égalité. A partir de là, les deux équipes recommencent à se rendre buts pour buts. Mais l’Égypte repasse devant, d'un puis deux buts. Même si la République Tchèque continue de marquer des buts et d'être efficaces en attaque, tout comme l’Égypte, ce sont les égyptiens qui restent devant. Petit à petit, l’Égypte creuse l'écart et va donc s'imposer face à l'équipe de République Tchèque. Statistiques du match : République Tchèque : Meilleur buteur : Jakub Hrstka (5 buts) ; Meilleur gardien : Martin Galia (26,32 % d'arrêts) Egypte : Meilleur buteur : Ahmed Elahmar (5 buts) ; Meilleur gardien : Karim Handawy (37,14 % d'arrêts) Article: Chloé QUERE Photo: Stéphane Pillaud / Fédération française de handball
  13. 13. FRANCE – ISLANDE (26-26) Le début du match est en faveur des français qui prennent rapidement l'avantage offensivement, mais les islandais restent tout de même au contact et reviennent même sur la France grâce à des relances rapides et des contre- attaques favorables. L’Islande joue juste, bien et rapidement, aidée par les arrêts de leur gardien, et des français en difficultés dans cette deuxième moitié de première période, ce qui permet aux islandais d'être devant au score à la mi- temps : 12-14. Au retour des vestiaires, les bleus recollent au score. Les deux équipes sont au coude à coude, mais les français sont en difficultés en attaque, notamment face à une défense islandaise de plus en plus agressive. Nikola Karabatic fait les frais d'un arbitrage très sévère contre la France depuis le début du match en se faisant sanctionner d'un troisième 2min, synonyme d’expulsion définitive, obligeant les français à se réorganiser. Dans la difficulté, les français parviennent à arracher le match nul face à une très bonne équipe islandais, signe de qualification pour les huitièmes de finale. Statistiques du match : France : Fernandez, Barachet, Anic, Narcisse (3 buts), Joli (4 buts), Nyokas, N.Karabatic (6 buts), Mahé, Grebille, Accambray (3 buts), Sorhaindo (5 buts), Guigou (2 buts), L.Karabatic (2 buts), Porte (1 but). Gardiens : Dumoulin, Omeyer (18 arrêts). Islande : Svavarsson, Kristjansson (1 but), Palmarsson (5 buts), Hallgrimsson (5 buts), Atlason, Sigurdsson (3 buts), Gudjonsson (4 buts), Gunnarsson (2 buts), Petersson (4 buts), Jakobsson, Gunnarsson (2 buts), Sveinsson, Sigurmannsson, Gunnarsson. Gardiens : Gustavsson (10 arrêts), Edverdsson. Article: Chloé QUERE Photo: Stéphane Pillaud / Fédération française de handball
  14. 14. SUEDE – ALGERIE (27-19) Dès les premières minutes du match, la Suède prend très vite un avantage au score, grâce à des solutions offensives trouvées rapidement et à un gardien qui fait déjà des arrêts. Dans cette première mi-temps, les algériens marquent très peu de buts, échouent aux tirs face au gardien suédois et paraissent dépassés par la rapidité et la fluidité du jeu suédois. A la mi-temps, la Suède mène très largement face à l'Algérie : 15-6. En deuxième mi-temps, les algériens élèvent leur niveau de jeu et marquent plus de buts, mais la Suède conserve le même rythme qu'en première mi-temps, ce qui fait que l'écart au score entre les deux équipes ne se réduit pas. Les deux gardiens suédois alternent leur présence sur le terrain, sont très efficaces tous les deux, ce qui pose de gros problèmes à l’attaque algérienne qui a du mal à mettre des buts, mais également à contenir la rapidité offensive de la Suède. En fin de match, l'Algérie réussit à réduire un peu l'écart au score. La Suède s'impose logiquement face à l'Algérie. Statistiques du match : Suède : Meilleur buteur : Jonas Källman (6 buts) ; Meilleur Gardien : 42.86% d'arrêts Algérie : Meilleur buteur : Hichem Daoud (6 buts) ; Meilleur Gardien : Abdullah Benmenni (25.93% d'arrêts) Article: Chloé QUERE Photo: Algérie handball
  15. 15. Journée 4 : Suède-Egypte (25-25) La première mi-temps est très serrée. Les deux équipes sont au coude à coude, se rendent buts pour buts, et sont très engagées. Les gardiens des deux équipes font de multiplient arrêts mais les buteurs réussissent tout de même à se mettre en valeur, avec notamment un jeu rapide et peu de pertes de balles. En première période, les deux équipes ne réussissent pas à se départager : 10-10 à la mi-temps. En début de deuxième mi-temps, c'est l’Égypte qui prend un bel avantage de cinq buts dans ce match, avec un jeu rapide dû à des pertes de balles des suédois et des arrêts de leur gardien Karim Handawy. Mais les suédois réagissent et recommencent à jouer rapidement et à remonter au score, même si les égyptiens sont vigilants et conservent tout de même un écart de deux buts. Dans les dernières minutes du match, l’Égypte « panique » un peu, perd des ballons et se fait sanctionner d'exclusions temporaires, ce qui relance la Suède qui revient à hauteur. L’Égypte peut s'en vouloir car elle contrôlait parfaitement le match, mais soulignons tout de même, la belle remontée collective de la Suède. Les deux équipes finissent sur un match nul et se partagent les points du match. Statistiques du match : Suède : Meilleur buteur : Niklas Ekberg (10 buts) ; Meilleur gardien : Johan Sjostrand (34,62 % d'arrêts). Egypte : Meilleur buteur : Ahmed Elahmar 9 buts) ; Meilleur gardien : Karim Handawy (36,11 % d'arrêts). Article: Chloé QUERE Photo: Qatar Handball 2015
  16. 16. Algérie-France (26-32) En début de première mi-temps, les deux équipes sont au coude à coude, mais rapidement, les bleus prennent l'avantage au score. Mais les algériens restent au contact des français notamment grâce à des arrêts de leur gardien de but. Mais la France creuse petit à petit l'écart avec des arrêts d'Omeyer et une très belle efficacité en attaque. Les français maîtrisent parfaitement cette première période, et à la mi-temps, ils mènent déjà de sept buts : 19-12. Mais, les français connaissent un passage très difficile pendant la première moitié de cette deuxième période (pertes de balles, échecs aux tirs, exclusions …), ce qui donne la possibilité aux algériens de revenir à un but des français, avec des attaques rapides, des arrêts de gardien et un Berkous très efficace qui pose de nombreux problèmes à la défense française. Dans les dernières minutes du match, les bleus réussissent à se remettre dans le match et à inverser la tendance grâce à un Cyril Dumoulin impérial dans les buts, un Mickaël Guigou très efficace et un Jérôme Fernandez pour mener la barque dans le money-time. La France s'impose logiquement mais avec difficultés contre l'Algérie. Statistiques du match : France : Fernandez (4 buts), Narcisse (3 buts), Guigou (7 buts), Sorhaindo (2 buts), Barachet (2 buts), Joli (1 but), Accambray (1 but), Anic (1 but), Mahé (4 buts), L. Karabatic (1 but), Nyokas (2 buts), Porte (4 buts), N. Karabatic (0 but), Grebille (0 but). Gardiens : Omeyer (25 % d'arrêts), Dumoulin (39,13 % d'arrêts). Algérie : Kaaneche (6 buts), Berkous (11 buts), Daoud (0 but), Chehbour (2 buts), Soudani (2 buts), Hamoud (1 but), Berriah (2 buts), Layadi (2 buts), Chentout (0 but), Boultif (0 but), Biloum (0 but), Filah (1 but), Mokrani (1 but), Boukhemis (0 but). Gardiens : Benmenni (19,44 % d'arrêts), Bousmal, Slahdji Article: Chloé QUERE Photo: Stéphane Pillaud / Fédération française de handball
  17. 17. Islande – République Tchèque (25-36) Dès le début du match, c'est la République Tchèque qui domine grâce à ses buteurs très efficaces et rapides. L'Islande rentre mal dans le match, devant, dès les premières minutes de jeu, courir derrière le score et faire face à un Stochl très en réussite dans le but adverse. Gunnarsson trouve quelques solutions en attaque avec son équipe, mais les tchèques ont déjà pris une avance considérable. Face à la réussite de son équipe, le coach tchèque fait tourner son effectif, en faisant rentrer Filip Jicha qui va être absolument phénoménal durant tout le match, ce qui va rendre la tâche encore plus difficile pour les islandais. A la mi-temps, l'addiction est déjà salée pour les islandais : 11-21. En deuxième mi-temps, l'Islande revient sur le terrain avec bien plus de volonté à faire face aux tchèques. Le duel va être plus équilibré avec des buts de Gudjonsson, qui essaye tant bien que mal de relancer son équipe. Mais l'écart au score est toujours en faveur de la République Tchèque qui assure son match sans trop de difficultés grâce à un Filip Jicha monstrueux, des arrêts de gardien et une défense solide. Malgré une deuxième mi-temps correcte, l'Islande ne parviendra pas à revenir au score sur la République Tchèque qui avait déjà fait le trou en première mi-temps. Statistiques du match : Islande : Meilleur buteur : Snorri Gudjonsson (5 buts) ; Meilleur gardien : Björgvin Páll Gustavsson (33,33 % d'arrêts). République-Tchèque : Meilleur buteur : Filip Jicha (11 buts) ; Meilleur gardien : Petr Stochl (41,46 % d'arrêts). Article: Chloé QUERE Photo: Qatar Handball 2015
  18. 18. Journée 5 : Egypte-Islande (25-28) En début de match, ce sont les égyptiens qui prennent déjà un avantage de quatre buts avec des réalisations très rapides. Le gardien islandais rentre bien dans la partie et relance ses coéquipiers avec grâce à des arrêts qui permettent à ses partenaires de mettre des buts faciles et de revenir progressivement au score. Un fois égalisé, c’est à présent l’Islande qui domine la rencontre, dû à un très beau début de rencontre du gardien islandais et du buteur Sigurdsson. L’Egypte fait trop d’erreurs (pertes de balles, exclusions temporaires, échecs aux tirs), ce qui profite à l’Islande. A la mi-temps, l’Islande mène 15-10 face à l’Egypte. En deuxième mi-temps, les égyptiens tentent de revenir au score en accélérant le rythme de jeu et en marquant des buts, mais parallèlement, les islandais sont bien en place sont dans la continuité de la première mi-temps, l’image d’un Sigurdsson qui pose d’énorme problème à la défense égyptienne. L’Egypte bataille pour revenir au score et réduit l’écart en revenant à trois buts, bien aidée par les parades de leur gardien. Mais le gardien islandais est également en forme et permet à l’Islande de maintenir un écart au score. L’Islande s’impose face à l’Egypte. Statistiques du match : Egypte : Meilleurs buteur s : Mahmoud Radwan (5 buts), Eslam Issa (5 buts) ; Meilleur gardien : Karim Handawy (31,82% d’arrêts). Islande : Meilleur buteur : Gudjon Valur Sigurdsson (13 buts) ; Meilleur gardien : Björgvin Páll Gustavsson (37,84% d’arrêts). Article: Chloé QUERE Photo: Björgvin Páll Gustavsson (athlète)
  19. 19. France-Suède (27-25) En début de match, les français n'y sont pas du tout et débutent mal leur match avec des pertes de balles, des échecs aux tirs … 4-0 pour les suédois, Claude Onesta pose déjà son temps mort. Les français mettent progressivement leur jeu en place avec des arrêts d'Omeyer, des buts rapides de Mickaël Guigou et une défense plus solide de la part des frères Karabatic et de Sorhaindo. Mais la France retombe dans ses travers et la Suède reprend un avantage de quatre buts aidée par des arrêts d'Andersson qui permet de rapides relances offensives. Les français se relancent progressivement grâce à des parades d'Omeyer et les buts des ailiers Guigou et Porte qui proposent un peu plus de mouvements dans leur jeu, mais la défense suédoise est bien en place et très solide. En attaque, les relations entre la base arrière et le pivot Cédric Sorhaindo fonctionne bien ce qui « sauve » un peu la France au niveau du score, ainsi que l'efficacité de Guillaume Joli aux jets de 7 mètres. A la mi-temps, c'est la Suède qui mène d'un petit but face à une équipe de France très hésitante : 12-11. En deuxième mi-temps, les français réussissent à recoller au score grâce à une défense plus solide et un Thierry Omeyer qui fait de nombreuses et énormes parades, ainsi qu'une bonne rentrée de Kentin Mahé. Mais la France a du mal en attaque et butte sur le gardien Matthias Andersson. Avec l'exclusion définitive de Luka Karabatic, les français se réorganisent en attaque comme en défense et les buts dynamiques de Kentin Mahé et Valentin Porte relancent la France qui reste à deux buts derrière les suédois au score. Les performances de Guillaume Joli aux penalties maintiennent l'espoir et permettent même d'égaliser. A la 55ème minute, pour la première fois du match, la France passe devant au score grâce à une récupération de balle et à une contre-attaque de Xavier Barachet. Le rythme du match monte encore d'un cran, les français se jettent sur tous les ballons, Omeyer fait le reste du travail dans les buts et Kentin Mahé marque le but de la victoire pour les français. Statistiques du match: France : Narcisse (0 but), L.Karabatic (0 but), Sorhaindo (4 buts), Nyokas (1 but), N.Karabatic (2 buts), Guigou (3 buts), Mahé (5 buts), Anic (0 but), Grebille (0 but), Fernandez (0 but), Accambray (1 but), Barachet (1 but), Porte (3 buts), Joli (9 buts). Gardiens: Dumoulin, Omeyer (34,21% d'arrêts). Suède : Ostlund (4 buts), T.Karlsson (0 but), L.Karlsson (1 but), Persson (3 buts), Källman (8 buts), Ekberg (2 buts), Halén (0 but), Nilsson (2 buts), Nielsen (0 but), K.Andersson (0 but), Barud (0 but), Olsson (2 buts), Zachrisson (0 buts), Fahlgren (0 but), Petersen (3 buts). Gardiens: M.Andersson (34,38% d'arrêts). Article: Chloé QUERE Photo: Stéphane Pillaud / Fédération française de handball
  20. 20. Algérie-République Tchèque (20-36) Dès les premières minutes de jeu, la République Tchèque met en place son jeu et son rythme, et prend quatre buts d’avance avec déjà, d’énormes parades de Petr Stochl. L’Algérie a du mal à rentrer dans le match et semble subir la dynamique imposée par les tchèques. Petit à petit, les algériens commencent à trouver des solutions offensives mais les buteurs tchèques posent de gros problèmes à la défense qui n’arrive pas à contenir ses adversaires. L’Algérie connaît une période difficile, perd des ballons et surtout, butte sur le gardien tchèque qui est impressionnant de réussite. A la mi-temps, l’écart est déjà très important, la République Tchèque mène 21-10 face à cette équipe algérienne qui paraît être dépassée. L’Algérie débute très mal la deuxième mi-temps en encaissant de nombreux buts, voyant l’écart au score qui ne cesse de croître. Quelques arrêts du gardien algérien remet un peu son équipe dans le match, mais la République Tchèque impose son rythme, que l’Algérie ne peut suivre, tant ils ont de difficultés sur les plans offensifs et défensifs. Même si l’Algérie bataille pour marquer des buts et faire bonne impression, l’excellente réussite de Petr Stochl dans les buts est impressionnante et ruine tous les espoirs des algériens. La République Tchèque s’impose facilement face à l’Algérie, mais les deux équipes sont éliminées de la compétition après ce dernier match de groupe. Statistiques du match : Algérie : Meilleurs buteurs : Hichem Daoud (5 buts), Ayatallah Hamoud (5 buts) ; Meilleur gardien : Adel Bousmal (11,11% d’arrêts). République Tchèque : Meilleur buteur : Filip Jicha (7 buts) ; Meilleur gardien : Petr Stochl (54,76% d’arrêts). Article: Chloé QUERE Photo: Filip Jicha (athlète)
  21. 21. Groupe D : Le Danemark et l’Allemagne confirment. Journée 3 Au terme d'un match très engagé, la Pologne s'impose 26 à 25 après avoir totalement raté son entrée dans le match (1 – 5 à la 8ème). Le buteur du match est Daniil Shishkarev (Russie) avec 7 buts sur 9 tentatives. Quant aux gardiens, c'est le polonais Slawomir Szmal qui a dominé le match avec 50% d'arrêts. Pendant ce temps, l'Argentine a largement dominé l'Arabie Saoudite (32 – 20) avec notamment 13 buts des frères Simonet (Sebastian, Diego et Pablo). Les deux disqualifications de Ahmad Alabdulali et de Hassan Aljanabi (Arabie Saoudite) n'ont pas aidé les saoudiens qui n'étaient menés que de deux buts (13 – 11) à la mi-temps. Le meilleur gardien du match est Fernando García avec 41% d'arrêts. Le dernier match avait un goût de finale du groupe avant l'heure. Le Danemark et l'Allemagne ont disputé un match d'une très grande intensité. Ni les danois emmenés par Mikkel Hansen (6 buts), ni les allemands emmenés Uwe Gensheimer (6 buts) n'ont su prendre les devants. Les deux équipes se séparent sur le score de 30 partout. Journée 4 Avec les 10 buts de Kamil Syprzak (Pologne) et la disqualification de Abbas Alsaffar (Arabie Saoudite), ce match ne fût pas d'une grande intensité. Les polonais avait déjà creusait l'écart à la mi-temps (17 – 6) et n'ont fait que confirmer un seconde période. Avec 58% d'arrêts, Piotr Wyszomirski (Pologne) est le meilleur gardien de ce match. Le second match opposait l'Allemagne à l'Argentine. Après avoir mené pendant une bonne partie du match, les argentins ont craqué dans les 10 dernières minutes et laissent l'Allemagne s'imposer 28 à 23 avec notamment 7 buts de Patrick Groetzki et 40% d'arrêts de Carsten Lichtlein. Le troisième match de la journée opposant la Russie au Danemark était déjà décisif pour la suite de la compétition pour les russes. Après avoir été menés 8 à 16 à la mi- temps puis 12 à 20 à la 39ème, les russes ont cru avoir fait le plus dur en revenant à 3 buts (23 – 26 à la 48ème) des danois. Seulement Rasmus Lauge (Danemark) et les siens en ont décidé autrement. Le Danemark s'impose donc 31 à 28 face à la Russie. Journée 5 L'Arabie Saoudite n'y arrive décidément pas dans ce mondial et s'incline une nouvelle fois. Les allemands emmenés par Matthias Musche et Johannes Sellin (11 buts chacun), ce sont largement imposés (36 à 19) face aux saoudiens. Dans le deuxième, la Russie défiait l'Argentine avec à la clef, un billet pour les 8èmes de finale. Malgré la disqualification directe de Sebastian Simonet (Argentine) dès la 15ème minute, les argentins ont su trouvé les ressources pour s'imposer 30 à 27 face à la Pologne. L'homme du match est Federico Pizarro avec 9 réalisations. Pour le dernier match du tour préliminaire, le Danemark affrontait la Pologne. Les danois prennent les choses en main et imposent leur rythme dès le début du match obligeant le coach polonais à poser un temps-mort dès la 5ème minute (3 – 0). Le match fût long pour les polonais qui ont passé 60 minutes à courir après le score sans jamais réussir à passer devant. Le Danemark s'impose donc logiquement 31 à 27 grâce notamment à Hans Lindberg (6 buts).
  22. 22. Article : Florian Chapel Photo : Qatar 2015 Huitième de final : AUTRICHE-QATAR (27-29) Au début du match, c’est le Qatar qui prend rapidement une légère avance de deux buts, mais poussé par leur gardien Nikola Marinovic qui fait déjà des arrêts, les buteurs autrichiens trouvent des solutions et reviennent de suite au score. Les deux équipes se rendent buts pour buts, mais les échecs aux tirs et les exclusions temporaires de l’Autriche donnent l’occasion aux qataries de reprendre un avantage de deux buts. Mais, de nouveau, les autrichiens qui se battent pour revenir et ne pas se faire distancer, surtout que le gardien du Qatar aide beaucoup ses partenaires en commençant à faire des arrêts. L’équipe autrichienne recolle au score et passe même devant pour la toute première fois du match, ce, malgré les buts consécutifs de l’ex chambérien Bertrand Roiné pour le Qatar. A la mi-temps, l’Autriche mène d’un petit but face au Qatar : 14-13.
  23. 23. En début de deuxième période, les autrichiens profitent de leur légère avance pour mener de deux buts, mais le Qatar devient vite, d’autant que l’Autriche écope d’une exclusion temporaire à ce moment-là. C’est désormais les qataries qui repassent devant et qui prennent à leur tour, deux longueurs d’avances. Les gardiens des deux équipes multiplient les arrêts mais les autrichiens perdent des ballons et sont sanctionnés d’exclusion temporaires, ce qui permet au Qatar d’avoir à présent trois buts d’avance, l’écart au score le plus important depuis le début de la rencontre. L’Autriche se bat, à l’image de son gardien qui enchaîne les parades et qui donne des opportunités de buts plus faciles à ces coéquipiers. Les autrichiens égalisent et conservent ce score quelques minutes, mais le gardien du Qatar Danjel Saric fait trois arrêts consécutifs et relance, une nouvelle fois, son équipe qui reprend deux buts d’avance. L’Autriche « panique » et paraît s’énerver à l’image de fautes offensives, pertes de balles ou du coach qui écope d’un carton jaune dans les dernières minutes du match. Le Qatar gère correctement sa fin de match, s’impose face à l’Autriche et se qualifie pour les quarts de finale de la compétition. Statistiques du match : Autriche : Meilleur buteur: Robert Weber (8 buts) ; Meilleur Gardien: Thomas Bauer (42,86% d’arrêts). Qatar : Meilleur buteur: Zarko Markovic (8 buts) ; Meilleur Gardien: Danijel Saric (38,89% d’arrêts). Article: Chloé QUERE Photo: Qatar 2015 Handball SLOVENIE – MACEDOINE (30-28) Le début du match est très cessé entre les deux équipes qui sont pleines d’engagements et d’agressivité, à l’image de la Macédoine qui se fait sanctionnée d’une première exclusion temporaire à la deuxième minute du match. Les deux gardiens Borko Ristovski et le nantais Gorazd Skof rentrent très bien dans la partie et posent déjà problèmes aux buteurs adverses. Des deux côtés, les sanctions fusent ainsi que les buts de notamment Dragan Gajic et Kiril Lazarov. Les deux équipes sont au coude à coude et aucun écart au score ne se fait, dans ce match très offensif, avec beaucoup de buts de Gajic, Lazarov, Dolenec. Les slovènes marquent le dernier but de la première période et mènent donc d’un but à la mi-temps : 16-15.
  24. 24. En début de deuxième mi-temps, Skof revient bien dans la partie et la Slovénie prend un avantage de deux buts, que les slovènes s’appliquent à conserver grâce à des buts de Gajic et Dolenec et à des arrêts de Skof. Malgré l’acharnement de Kiril Lazarov, ce sont bien les slovènes qui ont pris le contrôle du match et qui mènent désormais de trois buts. La fin du match est intense, la Slovénie se fait exclure temporairement plusieurs fois et la Macédoine donne tout pour recoller au score. La Slovénie s’impose finalement de deux buts face à la Macédoine qui se voit éliminée de la compétition. Statistiques du match : Slovénie : Meilleur buteur: Dragan Gajic (9 buts) ; Meilleur Gardien : Gorazd Skof (21,43% d’arrêts) Macédoine : Meilleur Buteur : Goce Georgievski (7 buts) ; Meilleur Gardien : Petar Angelov (33,33% d’arrêts) Article: Chloé QUERE Photo: Qatar 2015 Handball ESPAGNE-TUNISIE (28-20) L’Espagne rentre très bien dans son match en infligeant un 4-0 dès le début, avec notamment deux arrêts consécutifs de Gonzalo Pérez de Vargas. Les buts du nantais Mahmoud Gharbi débloquent le compteur tunisien. L’Espagne est dans son match, leur capitaine Raul Entrerrios mène l’attaque et leur gardien multiplient les arrêts. Rien ne va pour la Tunisie qui perd des ballons, butte sur le gardien espagnol, ne trouve aucunes solutions offensives et qui en défense, n’arrive pas à repousser la dynamique espagnole. Dans les buts tunisiens, Marouane Magaiez fait deux arrêts consécutifs pour relancer son équipe, mais Ugalde et Guardiola sont trop rapides. A La mi-temps, l’Espagne mène tranquillement 18-9 face à une Tunisie qui doit oublier cette première mi-temps.
  25. 25. Le début de la deuxième mi-temps est très rapide avec des buts des ailiers Ugalde, Victor Tomas et Jalel Touati. Les deux gardiens reprennent également leurs marquent avec déjà des parades de Magaiez et Perez de Vargas. La Tunisie semble être plus à l’aise et mieux organisée qu’en première mi-temps, même si parallèlement, l’Espagne reste sur la même dynamique : beaucoup de buts, du jeu rapide et en mouvement et de nombreux arrêts de gardiens. Haykel Mganem marque un but pour réduire un peu l’écart au score mais de suite, Antonio Garcia, Jorge Maqueda et Gonzalo Pérez de Vargas font leur travail et ne font que plonger un peu plus la tête des tunisiens sous l’eau. L’Espagne s’impose tout en contrôle sur la Tunisie qui ne verra malheureusement pas pour eux, les quarts de finale de la compétition. Statistiques du match : Espagne : Meilleur buteur: Cristian Ugalde (7 buts) ; Meilleur Gardien : Gonzalo Perez De Vargas (34,75% d’arrêts) Tunisie : Meilleur buteur: Oussema Boughanmi (5 buts) ; Meilleur Gardien : Marouane Magaiez (30,3% d’arrêts) Article: Chloé QUERE Photo: J.L Recio / Real Federacion Espanola de Balonmano ISLANDE-DANEMARK (25-30) Dès le début du match, le Danemark est en place et inflige un 5-0 à l'Islande grâce notamment à quatre arrêts consécutifs du gardien Danois Niklas Landin dès les premières minutes. Les buteurs danois sont bien en place et en mouvement à l'image de Mikkel Hansen et René Toft Hansen qui donnent le rythme du match. Les islandais débloquent leur compteur grâce à Alexander Petersson et l'Islande, rentre enfin dans la partie avec de multiples arrêts de leur gardien Björgvin Páll Gústavsson. A partir de ce moment- là, le match est plutôt bien équilibré entre les deux équipes, mais malheureusement pour l'Islande, ils n'arrivent pas, avant la mi-temps, à remonter 5-0 encaissé au début du match. A la pause, le Danemark mène 10-16.
  26. 26. Les gardiens des deux équipes reviennent bien dans le match avec de nombreux arrêts, mais les buteurs danois sont plus efficaces que les buteurs islandais, et l'écart au score s’accroît. Les parades de Niklas Landin, plus régulières que celles du gardien islandais, permettent au Danemark de conserve un important avantage au score, surtout que les buteurs danois Toft Hansen, Hansen, Larsen et Lindberg sont toujours aussi efficaces et rapides dans leur jeu. Arnor Atlason tente encore de réduire un peu le score, mais les danois s’appliquent à conserver une avance importante. Ce sont les islandais qui marquent les derniers buts de la rencontre, mais cela ne changera rien, ils n'auront pas réussi à éliminer le 5-0 du début du match. Le Danemark s'impose donc sans problème et rencontrera l'Espagne en quart de finale. Statistiques du match: Islande : Meilleur buteur: Alexander Petersson (7 buts) ; Meilleur Gardien: Björgvin Páll Gústavsson (31,82% d'arrêts) Danemark : Meilleur buteur: Rasmus Lauge (6 buts) ; Meilleur Gardien: Niklas Landin (42% d'arrêts). Article: Chloé QUERE Photo: Mikkel Hansen (athlète) FRANCE-ARGENTINE (33-20) En première mi-temps, les français sont bien en place, leur défense est solide et Omeyer est déjà énorme dans ses buts. Les bleus impose leur rythme, un jeu très rapide aux argentins qui peinent en défense à contrer les mouvements des français. Seul le gardien argentin Matias Schulz qui fait des arrêts réussit à relancer son équipe. Mais les français sont très organisés en défense et ne laisse pas beaucoup de possibilités d'attaques à l'Argentine. De l'autre côté, les mouvements offensifs des français sont très fluides, c'est la France qui contrôle le match. Les argentins passent complètement à côté de cette première mi-temps : ils perdent des ballons et ne trouvent pas de solutions en attaque d'autant que Omeyer dans les buts français ne leur facilite pas le travail. A la mi-temps, la France mène tranquillement : 16-6.
  27. 27. Le gardien argentin Garcia fait le premier arrêt de la deuxième mi-temps et les 3 frères Simonet Sébastian, Diego et Pablo sont désormais aux manettes de l'attaque argentine qui trouvent quelques solutions avec des relations aux pivots. Les bleus sont toujours bien en place avec des réalisations de Mickaël Guigou, Cédric Sorhaindo et Valentin Porte, et des arrêts dans les buts de Thierry Omeyer. Les buts de Pablo Simonet et Carou réduisent un peu l'écart au score, mais qui est toujours très important, d'autant que Mathieu Grebille vient de rentrer et marque déjà un très beau but. Face à un match très bien contrôler et déjà une avance de 14 buts, Claude Onesta fait tourner son équipe à l'image d'un Cyril Dumoulin qui rentre et qui fait de suite un arrêt. Même si les argentins continuent de marquer des buts, les français sont bien trop dominants. Victoire de la France qui a réalisé une copie presque parfaite dans ce match face à l'Argentine qui ne verra malheureusement pas les quarts de finale. Statistiques du match: France : Narcisse (1 but), Anic (1 but), Barachet (1 but), Nyokas (1 but), Fernandez (3 buts), Joli (5 buts), Mahé (2 buts), L.Karabatic (1 but), Sorhaindo (3 buts), Grebille (2 buts), N.Karabatic (1 but), Accambray (2 buts), Guigou (4 buts), Porte (6 buts). Gardiens : Omeyer (50% d'arrêts), Dumoulin (12,5% d'arrêts). Argentine : S.Simonet (2 buts), D.Simonet (0 but), P.Portela (0 but), F.Fernandez (0 but), Pizarro (3 buts), Cangiani (3 buts), P.Simonet (2 buts), Crevatin (2 buts), Vieyra (0 but), Querin (1 but), Vidal (0 but), J.P.Fernandez (3 buts), A.Portela (0 but), Carou (4 buts). Gardiens : Schulz (25% d'arrêts), Garcia (14,29% d'arrêts). Article: Chloé QUERE Photo: Stéphane Pillaud / Fédération française de handball Égypte – Allemagne Ce huitième de finale s'annonçait intense entre le 4ème du groupe C et le premier du groupe C. Comme prévu, ce fût un match très engagé avec de grosses défenses de chacun côté. Il a fallu attendre la 4ème minute pour voir le premier but signé Steffen Weinhold (Allemagne). Puis les buts s'enchaînent, les parades également mais à la pause, c'est toujours l'Allemagne qui est devant (12 – 8). Au retour des vestiaires, les allemands imposent leur rythme et infligent un 5-0 aux égyptiens (17 – 8). La disqualification d'Ibrahim El Masry (3 fois 2min) ne facilite pas la tâche à des égyptiens déjà en difficulté. L'Allemagne continue de pousser et s'impose logiquement 23 à 16 grâce notamment à 6 réalisations d'Uwe Gensheimer.
  28. 28. Statistiques du match : Égypte : Meilleur buteur : Eslam Issa (4 buts) Meilleur gardien : Mohamed Bakir (33% d'arrêts) Allemagne : Meilleur buteur : Uwe Gensheimer (6 buts) Meilleur gardien : Carsten Lichtlein (55% d'arrêts) Croatie – Brésil 30 secondes. C'est le temps qu'il a fallu à la Croatie pour inscrire les deux premiers buts de la rencontre. Après avoir été mené pendant 25 minutes, les brésiliens prennent les devants et rentrent aux vestiaires avec 2 longueurs d'avances (13 – 15). Les deux équipes se rendent coup pour coup jusqu'à la 55ème minute (24 – 24) où le sélectionneur croate pose son temps-mort. Plutôt efficace puisque son équipe inscrit 2 buts. Malgré le dernier but de Thiagus Petrus, les brésiliens s'inclinent 26 à 25 et sont donc éliminés de ce mondial. Statistiques du match : Croatie : Meilleur buteur : Marco Kopljar (5 buts) Meilleur gardien : Filip Ivic (43% d'arrêts) Brésil : Meilleur Buteur : Joao Silva (5 buts) Meilleur gardien : Luis Ricardo Nascimento (33% d'arrêts) Pologne – Suède C'est la grosse surprise de ces huitièmes de finale. La Suède, 2ème du groupe C, se fait éliminer par la Pologne, 3ème du groupe D. Un début de match où les gardiens étaient à l'honneur (4 – 4 à la 15ème). Puis, les deux sélections se rendaient coup pour coup. Les suédois rentrent aux vestiaires avec un but d'avance (10 – 11). Il faudra attendre la 40ème minute pour voir Bartosz Jurecki ramener les polonais à égalité (14 – 14). Puis Adam Wisniewski permet à la Pologne de prendre les devants. La Suède ne reprendra plus l'avantage et encaisse un 3-0 dans les 3 dernières minutes. La Pologne réussit une très grosse performance en s'imposant 24 à 20 face aux suédois. Statistiques du match : Pologne : Meilleur buteur : Michal Jurecki (5 buts) Meilleur gardien : Slawomir Szmal (38% d'arrêts) Suède : Meilleur buteur : Fredrik Petersen (5 buts) Meilleur gardien : Matthias Andersson (30% d'arrêts) Florian Chapel Photos : Qatar Handball 2015
  29. 29. Quart de finale On connaît à présent les 8 équipes qualifiées pour les quarts de finales. Croatie Pologne Qatar Allemagne Danemark Espagne Slovénie France En cas de victoire face à la Slovénie, l’Équipe de France affronterait le vainqueur du match Danemark / Espagne en demi-finale. Florian Chapel

×