Hand hebdo officiel-special-coupe_du_monde - 19 jan 2015

477 vues

Publié le

Voici la 7ème édition d'Hand Hebdo !
Un spécial Mondial !
Bonne lecture

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
477
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Hand hebdo officiel-special-coupe_du_monde - 19 jan 2015

  1. 1. Résumés des journées 14 et 11 ainsi que les résultats et le classement à l’issue de ces journées. Résumés des matchs France – République Tchèque et Egypte – France. 4 11 13 Résumés des deux premières journées de tous les groupes.
  2. 2. Le mois de janvier bat son plein du côté de la LFH : Un mois qui va sans doute être déterminant pour la quasi-totalité des équipes engagées dans la course aux play-offs. Cette semaine, deux journées de championnat sont au RDV : Le championnat fait que la 14ème journée se retrouve à être jouée avant la 11ème. JOURNÉE 14 ISSY PARIS – NLA : 31-23 Les Lionnes d'Issy Paris attendaient de pieds fermes les Nantaises qui les avaient battu quelques jours plus tôt, les éliminant alors de la Coupe de France (NB : 1/8ème de finale remporté par Nantes 32-27). Le hasard du calendrier a fait que les Isséennes avaient l'occasion de prendre leur revanche, et on peut dire qu'elles n'ont pas fait les choses à moitié : Après une entame de match quelque peu fébrile, les Ligériennes ont pris l'avantage dans la partie, pour la seule fois du match... Les joueuses de Pablo MOREL ne voulant pas revivre le même match que le samedi précédent ont haussé le jeu, bien aidé par leur gardienne Armelle ATTINGRE qui a fait le show au palais des sports Robert Charpentier. À la pause, ce n'est pourtant que 2 buts qui séparent les deux équipes : 15-13, tout était encore possible pour les Nantaises. Mais le retour de vestiaire se retrouve être bien plus douloureux, avec des Lionnes plus en appétit que jamais, saisissant toutes les occasions de creuser l'écart durant les 25 dernières minutes de jeu. Impuissantes, les « Roses » n'ont pu que voir leur adversaire du soir s'envoler vers la victoire... Ce sera avec 8 buts d'écart que les Lionnes s'imposeront, chez elles, mercredi soir. Score final : 31-23. Les Nantaises qui enchaînaient les « gros morceaux » du championnat pourront espérer gagner quelques points, le samedi, où elles rencontreront Dijon, dans la salle de Beaulieu, poussées par plus de 5 000 supporters ! Du côté d'IPH, c'est un déplacement à l'UMBB qui les attend. L'UMBB qui n'aura pas disputé de match de la semaine, et seront peut-être plus « fraîches » pour les Lionnes, actuellement 3ème (avec un match de retard : OGC Nice – IPH se jouera le 04 février prochain). Meilleures buteuses : Marija JOVANOVIC (7 buts, Issy Paris) ; Jelena POPOVIC (7 buts, Nantes) Journée 14 Issy 31 - 23 Nantes Fleury 27 - 22 Dijon Le Havre 29 - 26 Nîmes Metz 23 - 23 Nice Mios - Toulon
  3. 3. METZ – OGC NICE : 23-23 Décidément les Arènes de Metz réussissent plutôt bien aux niçoises. Après un début de match plutôt en faveur des locales, qui mèneront rapidement de 3 buts, l'OGC Nice reprend son match en main bien aidé par leur demi-centre Karen KNUTSDOTTIR, et les arrêts de Cléopâtre DARLEUX répondant aux quelques parades de Laura GLAUSER dans le but messin. Si bien que ce n'est seulement qu'avec un but d'avance que les Messines regagnent le vestiaire à la mi-temps : 10-9. La deuxième mi-temps se jouera avec des hauts et des bas des deux côtés : Une première période plutôt à l'avantage des Messines qui donneront du répondant aux Rouges et Noir de façon à reprendre trois buts d'avance. Mais les Niçoises n'avaient pas encore abattu toutes leurs cartes : à 20 min de la fin du match elles recolleront Metz. Une occasion pour Cléopâtre de s'illustrer dans les buts et de faire parler tout son talent, permettant alors aux filles de Sébastien GARDILLOU de prendre à leur tour 3 buts d'avance. Il reste 10 min, et tout est possible ! Mais n'oublions pas... Metz n'a plus perdu en championnat depuis plus de 7 ans dans ses arènes, et les Dragonnes comptent bien perpétuer cela. D'autant plus que la dernière équipe (hormis Champions League) à les y avoir battus est... Nice, en Coupe de France, la saison passée. De quoi garder tout le suspense jusqu'au coup de sifflet final. Et justement, niveau suspens, il y avait de quoi faire, puisque jusqu'à la dernière minute les deux équipes s'accrocheront, au point de se séparer sur un match nul, offert par Nina KANTO à 14 sec de la fin du match (qui n'avait plus été vu aux Arènes depuis le 18 mars 2014, face à Issy Paris). Score final : 23 – 23. Pour la 11ème journée, Metz recevra Nîmes et l'OGC Nice recevra le Havre. Meilleures buteuses : Ana GROS (7 buts, Metz) ; Karen KNUTSDOTTIR (5 buts, Nice) HAC – NÎMES : 29-26 Le HAC recevait Nîmes pour cette 14ème journée. Après avoir renoué avec la victoire quelques jours plus tôt en Coupe de France, en éliminant Toulon St-Cyr. Les Havraises qui n'avaient plus gagné une rencontre depuis la fin septembre espéraient bien réitérer à domicile ! Chose qui n'était pas gagné. Après un début de rencontre plutôt timide des deux côtés (2-2, 8'), ce sont les Nîmoises qui trouveront leur rythme de jeu dans cette première période, ne laissant aucunes chances aux joueuses de Sandor RAC de maintenir un écart minime. Si bien qu'après 20min de jeu, les locales n'avaient inscrits seulement 5 buts... Une fin de mi- temps plus équilibrée, permettra aux Havraises de limiter la casse et de repartir aux vestiaires avec 5 buts d'écart. Au retour du vestiaire, les Nîmoises repartent sur le même rythme et continue de maintenir l'écart, jusqu'à ce que le Havre inverse totalement la tendance... Dans le sillage de Hadja SAWANEH, elles rattraperont leur retard. Jessica ALONSO à deux reprises offrira l'égalisation et permettra quelques secondes plus tard de prendre le match en main. Restera plus maintenant qu'à ne pas céder à la pression et maîtriser les 10 dernières minutes. Profitant du mal-être offensive des Nîmoises, les havraises s'envolent et ce sera avec quatre longueurs qu'elles s'imposeront aux Docks. Ce n'était plus arrivé depuis la 2ème journée (sans compter le samedi précédent et la victoire en Coupe). Pourtant cela était loin d'être gagné... Aurons-nous le droit à un retour dans la
  4. 4. compétition des Normandes ? Quoi qu'il en soit cette victoire les ramène à un petit point des 5ème. Cette course au play-off est plus que jamais serrée ! Le HAC se déplace à Nice pour la 11ème journée, tandis que Nîmes se déplace à Metz. Meilleures buteuses : Hadja SAWANEH (6 buts, HAC) ; Mouna CHEBBAH (7 buts, Nîmes) FLEURY – DIJON : 27-22 Si Dijon avait terminé l'année 2014 sur deux défaites face aux Nantaises en Coupe de la Ligue, elles étaient reparties sur un bon rythme pour 2015. En déplacement à Fleury, on s'attendait à ce qu'elles offrent du répondant au leader actuel du championnat. Contrat rempli... Partiellement. Les joueuses de Christophe Maréchal auront réussi à tenir 45 min dans l'antre des Panthères, à nouveau bien porté par Alexandrina BARBOSA (8 buts), à laquelle la Dijonnaise Anastasiia PIDPALOVA aura tenter de répondre (7 buts). La première période verra alternativement les deux équipes faire la course en tête, avec un première break des locales, très rapidement rattrapées par les Dijonnaises, venus chez le leader sans pression, prenant même deux buts d'avance. Mais c'est sur une parfaite équipe que les deux effectifs rentreront à la mi-temps (12-12). Le mano à mano perdurera en seconde mi-temps, ni l'une, ni l'autre des deux équipes ne prenant l'avantage dans cette rencontre ! Un énième deux minutes pour les Dijonnaises (4 dans cette deuxième mi-temps) lancera les Panthères qui en profiteront pour s'envoler et ne laisser plus aucuns suspens dans ce match. Portées par le duo Barbosa- Niombla, les filles de Frédéric Bougeant signent là leur 10ème victoire en 12 matchs ! Fleury ira chez les Toulonnaises pour la 11ème journée. Dijon est en déplacement à Nantes, où le match se jouera dans la salle 5 000, normalement réservé au HBC Nantes (LNH). Meilleures buteuses : Alexandrina BARBOSA (8 buts, Fleury Loiret) ; Anastasiia PIDPALOVA (7 buts, CDB) La dernière rencontre de cette 14ème journée aura lieu dans les temps prévu initialement : UMBB – Toulon St-Cyr (13/02/2015). Journée 11 Toulon 23 - 31 Fleury Nice 27 - 30 Le Havre Nantes 32 - 30 Dijon Mios 27 - 33 Issy Metz 31 - 32 Nîmes
  5. 5. JOURNÉE 11 TOULON ST-CYR – FLEURY : 23-31 La hiérarchie a été respectée dans cette rencontre avec la victoire du leader Fleury sur le terrain toulonnais. Les Toulonnaises, par ailleurs, privées de Dounia ABDOURAHIM qui vient d'apprendre une rupture du ligament croisé antérieur. Elle sera donc absente des terrains pour la fin de la saison. De plus, la capitaine Alexandra BETTACCHINI est également absente pour cette rencontre. La première période donnera rapidement le ton de la rencontre. Rapidement menées les Toulonnaises tenteront de remonter à hauteur des Panthères (4-5, 10') à qui il ne faudra pas plus pour apporter un coup d'accélérateur supplémentaire dans ce match et prendre les devants menant déjà de cinq longueurs à la mi-temps : 9 – 14. Le retour du vestiaire ne sera pas plus glorieux pour les locales qui voient les joueuses de Frédéric Bougeant continué sur leur lancé et grossir l'écart. Sous l'impulsion d'Alexandrina BARBOSA (6 buts), très en forme depuis son retour de l'Euro, et de Marta MANGUE-GONZALEZ (6 buts), les Fleuryssoises laissent peu d'espoir à Toulon d'espérer quelque chose... De plus, Marion CALLAVE ne laissent rien passé, ou presque, dans ces buts. Avec plus de 50% d'arrêts au compteur (20/39), le duel tireur-gardien semble délicat. Les Panthères infatigables continuent sur leur lancée et inscrivent leur 11ème victoire dans ce championnat, avec 8 buts d'écart : 23-31. Pour le compte de la 12ème journée, Fleury recevra à nouveau l'OGC Nice, qui cette fois, devrait être au complet (contrairement au match de Coupe de France) et Toulon St-Cyr se déplacera chez le dauphin actuel, Issy Paris. Meilleures buteuses : Alexandrina BARBOSA (6, Fleury Loiret) ; Laurene CATANI (5 buts, Toulon St-Cyr) OGC NICE – HAC : 27-30 Difficile pour Nice en ce moment qui n'a pas encore gagné depuis la reprise du championnat, mais qui n'avait pour autant pas encore jouer à domicile non plus... Mais les Niçoises ne recevaient pas n'importe qui pour ce retour à la maison. En effet, depuis la victoire en Coupe de France sur Toulon St-Cyr, les Havraises s'illustrent et continuent sur leur lancée. D'abord une victoire face à Toulon, suivi de celle face à Nîmes. De quoi se méfier de l'arrivée des Normandes ! Ce sont les Niçoises qui ouvriront le score et entameront la première série, avant d'être rattrapé par les Havraises. Nouvelle série positive pour les joueuses de Sébastien GARDILLOU qui semble maîtriser leur sujet aidé par Karen KNUSTDOTTIR à la finition. Les Normandes inversent la tendance et prennent les devants pour la première fois du match. Le scénario sera le même jusqu'à l mi-temps : Les Havraises qui prennent les devants et les Niçoises qui reviennent à hauteur sans jamais réussir à repasser devant leurs adversaires (7-10 ; 10-10 ; 11-14), et retournent avec deux longueurs de retard au vestiaire : 14-16. La seconde période démarre sous l'impulsion du bras gauche d'Alexandra LACRABERE qui offre un 3-0 à son équipe d'entrée, qui reprend alors les devants. Mais le Havre ne perd pas pied, et peut compter sur les arrêts de sa gardienne Linda PRADEL pour se relancer. Le duo Pekarskyte-Cissé (7 et 5 buts) sur la base arrière normande envoie le HAC vers sa 3ème victoire consécutive (qui n'avait plus gagné,
  6. 6. rappelons-le, depuis fin septembre...). Deux victoires de suite en championnat (Nîmes et Nice) permet au Havre de totalement se relancer dans la course aux Play-offs. Passées de la dernière place à la 5ème en deux journées de championnat, les joueuses de Sandor RAC peuvent encore y croire. Tout comme Nice qui comptabilise encore un match de retard. Mais pour cela, les Azuréennes doivent renouer avec la victoire en 2015. Ce qui ne sera pas chose facile avec le déplacement à Fleury qui les attendent pour la 12ème journée. Le Havre quant à lui, recevra Nantes, candidat direct à la course aux Play-Off. Meilleures buteuses : Alexandra LACRABERE (8 buts, Nice) ; Ramune PEKARSKYTE (7 buts, HAC) NLA – DIJON : 32-30 Le pari était de taille pour les Nantaises qui n'avaient pas encore réussi à s'imposer en championnat depuis le début 2015. La réception de Dijon, pour qui tout se déroulait plutôt bien depuis la reprise, était piège, mais pas impossible. D'autant que les « Roses » avaient, pour l'occasion, posé bagages dans la salle 5 000 du Palais des Sports de Beaulieu. De quoi s'offrir un beau match devant un public venu nombreux (plus de 3 500 personnes). Dès les premières minutes de jeu, le match est accroché et aucunes des deux équipes n'arrivent à laisser l'autre derrière. Dijon, sous l'impulsion d'Anastasiia PIDPALOVA et la capitaine Léa TERZI fera le premier « pas en avant », et des quelques parades de Marina PANTIC ne laissant pas le ballon trouvé le filet. Mais pour un court instant... En effet les bras droit de Wendy LAWSON (6/9 à la mi-temps), qui revient à son meilleur niveau en 2015, et de Ivana LOVRIC (8/8 à la mi-temps), nouvellement arrivée au NLA, donnent du répondant à l'effectif bourguignon. Si bien que, ce sont les filles de Jan BASNY qui retourneront au vestiaire avec une petite longueur d'avance : 16-15. Le mano à mano continue en début de seconde période. Mais les Roses, portées par leur public, met les bouchées doubles et distancent leurs adversaires, menant de 3-4 buts au ¼ d'heure de jeu. Mais c'est bien connu, c'est quand les Dijonnaises n'ont plus rien à perdre qu'elles jouent le mieux. Et là, méfiance... On sait que l'effectif de Christophe MARECHAL est capable de tout... Alors que les « Roses » elles, ont une tendance à se faire peur. Et encore une fois, nous y avons eu le droit. À -4 à 7 minutes de la fin de la rencontre, les Dijonnaises puiseront leurs dernières forces, et reviendront à hauteur des Nantaises grâce à un but de Dijana STEVIN (28-28, 56'). Le match est totalement relancé ! C'est toute l'expérience de Fabiana « Dara » Diniz, qui permettra au NLA de s'imposer, grâce notamment à deux buts et un pénalty provoqué ! Marie FRANÇOIS aura pourtant tenté de maintenir le CDB à flot, répondant à la capitaine brésilienne. Mais ce seront les locales qui prendront les 3 points de la soirée. Pour le compte de la 12ème journée, les Nantaises auront un match très difficile au Havre, en verve depuis la reprise. Le CDB, de son côté recevra Nîmes. Un match qui sera diffusé sur Sport +, Samedi 24 janvier à 17h15 à l'occasion des 24H du Sport Féminin. Meilleures buteuses : Ivana LOVRIC (13 buts, Nantes) ; Anastasiia PIDPALOVA (7 buts, CDB)
  7. 7. METZ – NÎMES : 31-32 C'était LE match de la 11ème journée ! Nîmes se déplaçait à Metz, mais personne n'aurait pu prédire le résultat final. Après quasiment huit ans d'invincibilité dans ses Arènes (en championnat), les Dragonnes n'avaient jamais concédé les trois points à ses visiteurs. Si Nice était passé pas très loin quelques jours plus tôt, en y décrochant un beau nul, les Nîmoises n'ont, elles, pas laissé passer leurs chances ! Les Dragonnes prendront les choses en main dès les premières minutes de jeu, mais ce, pour la dernière fois de la rencontre... Nîmes revenu dans un premier temps à hauteur des locales (4-4, 7'), s'envolera rapidement, prenant jusqu'à 4 buts d'avance à 5 minutes de la mi-temps. Mais l'orgueil messin ne laissera pas passer une telle chose, et si bien qu'à la mi-temps, plus qu'une unité sépare les deux effectifs, grâce notamment à sa recrue Sonja BASIC (7/11) : 15-16. La seconde période se jouera d'avantage sur un pied d'égalité, mais sans pour autant voir Metz reprendre son match en main. Au mieux, les messines égaliseront, et ce à plusieurs reprises durant les 30 dernières minutes, mais sans jamais avoir mieux. Les Nîmoises ont, de leur côté, appris de leur défaite face au Havre quelques jours plus tôt (menant de 5 buts en première période, elles perdent de 3 au coup de sifflet final). Malgré les égalisations, c'est à deux buts que les Nîmoises arriveront à tenir Metz quasiment toute la seconde période. Mais, avec Metz, un match n'est fini que lorsque les 60 minutes sont écoulées, elles nous l'ont encore montré contre Nice quelques jours plus tôt. Mais cette fois-ci, Nîmes ne laisse rien passé, et garde son sang froid, si bien qu'à la 60ème bien, c'est bien du côté de Nîmes que l'on relève le nombre de buts le plus élevé. Une première en huit ans !! Une très grosse performance pour les Nîmoises... Qui avaient déjà battu les Messines au match aller. Nîmes se rassure avant son déplacement à Dijon pour la 12ème journée (diffusé sur sport +, à 17h15, Samedi 24 Janvier). Metz de son côté recevra pour la 3ème fois en quatre matchs, depuis début Janvier. C'est l'UMBB cette fois qui ira aux Arènes. Une première victoire « 2015 » pour les Dragonnes ? Une chose est sûr, l'UMBB voudra montrer un meilleur visage qu'au match aller où les joueuses d'Emmanuel MAYONNADE avaient été battues 43 à 25 par Metz. Meilleures buteuses : Sonja BASIC (7 buts, Metz) ; Mouna CHEBBAH (7 buts, Nîmes) Laury Rousseau – Clichés Hand UMBB – ISSY PARIS : 27-33 Les filles de la capital venaient pour confirmer leur seconde place derrière FLEURY, tandis que les Girondines devaient se redorer le blason après plusieurs défaites d’affilés (de très courtes défaites). La première mi-temps fut un peu « à toi à moi » sans que l’écart ne se creuse vraiment pour l’une ou l’autre équipe (seulement un +3 pendant 2 minute pour les parisiennes). Pour finir la première mi-temps avec un +2 pour Issy. Dès la reprise, les Or et Noir inflige un 2-0, ce qui apporte le score à un +4. Les Miossaises, ne se laissent pas abattre et relèvent la tête pour arriver à seulement -1 (24-25à 49’) le plus dur venait d’être fait et un léger doute s’installer dans le groupe
  8. 8. Parisien. Mireya Gonzalez manque la balle d’égalisation qui aurait pu faire mal psychologiquement aux filles d’Issy. Mais dans les buts, se trouve Armelle Attingré, qui fait 2 arrêts important coups sur coups et l’espoir des Miossaises d’égaliser s’envole. Il ne reste plus que 4mn de jeu et Issy repasse devant avec un +6. Du coté de Begles Mireya Gonzalez est sanctionnée en prenant 2mn. Elles maitriseront la fin du match en gardant cet écart pour finir sur le score de 27- 33. Avec un écart de 6 buts qui ne reflète pas la physionomie du match, à mon sens. Meilleurs buteuses de la rencontre : ISSY, Marija JOVANOVIC avec 10 buts (dont 4 jets à 7m) ; UMB-B, Alice LEVEQUE avec 8 buts Gérald Boulangé Classement à l’issue des journées 14 et 11 : Photo : Gérald Boulangé Rang Équipe Points J G N P 1 Fleury Loiret Handball 36 13 11 1 1 2 Issy Paris Hand 31 12 9 1 2 3 Metz Handball 29 13 7 2 4 4 Handball Cercle Nîmes 28 13 7 1 5 5 Havre Athletic Club Handball 23 13 4 2 7 6 Toulon Saint-Cyr Var Handball 22 12 4 2 6 7 Nantes Loire Atlantique Handball 22 13 4 1 8 8 OGC Nice Côte d’Azur Handball 21 12 4 1 7 9 Cercle Dijon Bourgogne 21 13 3 2 8 10 Union Mios Biganos-Bègles 19 12 3 1 8
  9. 9. Masculine France – République Tchèque (30-27) En première mi-temps, les français sont bien en place. La défense des frères Karabatic et de Cédric Sorhaindo répond présente et stop beaucoup des attaques tchèques. Rapidement, les tchèques sont dominés car ils perdent beaucoup de ballons et subissent de nombreuses contre-attaques françaises avec notamment à la finition, Mickaël Guigou. Les français trouvent des solutions en attaques contrairement à leurs adversaires qui buttent sur la défense française. A la mi-temps, la France mène de 7 buts : 16-9. En deuxième mi-temps, les tchèques reviennent sur le terrain avec de nouvelles intentions : une défense plus solide et une attaque plus efficace menée par Pavel Horak. Même si les français trouvent des solutions en attaque, la défense devient petit à petit moins efficace, ce qui permet aux tchèques de revenir au score, mais Cyril Dumoulin réalise dix très bonnes dernières minutes et réussit à maintenir un écart de 3 buts avant la fin du match. La France s’impose tout en contrôle face à la République Tchèque : 30-27. Statistiques du match : France : Fernandez 0/4, Barachet 2/3, Anic 0/0, Joli 3/3, Nyokas 0/0, N.Karabatic 7/12, Mahé 2/2, Grebille 0/0, Accambray 2/6, Sorhaindo 5/6, Guigou 7/8, L.Karabatic 0/0, Porte 2/3. Gardiens : Dumoulin 5/13, Omeyer 4/23. République Tchèque : Hrstka 0/1, Becvar 2/4, Jurka 1/2, Motl 0/0, Sobol 4/4, Horak 8/14, Babak 1/1, Linhart 2/6, Petrovsky 1/3, Zdrahala 7/8, Kasal 1/3, Szymanski 0/0. Gardiens : Galia 3/28, Stochl 3/8. Article : Chloé QUERE Photo: IHF
  10. 10. Egypte-France (24-28) En première mi-temps, égyptiens et français sont au coude à coude avec notamment des arrêts de gardiens en début de match. La France, doit faire face à une équipe d’Egypte très agressive défensivement, mais malgré cela, les bleus trouvent des solutions offensives. Mais les français perdent des ballons en milieu de première mi-temps ce qui permet aux égyptiens de prendre l’avantage. Mais la France revient au score et passe devant l’Egypte quelques minutes avant la mi-temps, notamment grâce à une défense solide et un très bon Nikola Karabatic en attaque : 11-14. En deuxième mi-temps, dans une salle très bruyante et chaude, le rythme du match montre d’un cran. Les actions sont très rapides et efficaces des deux côtés, et les intentions agressives sont les mêmes qu’en première mi-temps. L’intensité du match est telle que, de nombreuses exclusions temporaires sont distribuées des deux côtés. La France est toujours devant même si les égyptiens, devant leur public, pousse et bataillent pour revenir au score. William Accambray fait une très bonne entrée, marquent de précieux buts qui donnent un avantage aux français. La France s’impose face à l’Egypte : 24-28. Statistiques du match : France : Fernandez (0 but), Grebille (0 but), Barachet (4 buts), Accambray (5 buts), Guigou (4 buts), Joli (1 but), Porte (3 buts), Sorhaindo (4 buts), Nyokas (0 but), Mahé (0 but), L.Karabatic (2 buts), N.Karabatic (6 buts), Anic (0 but) Gardiens : Omeyer (25% d’arrêts), Dumoulin (20% d’arrêts) Egypte : Alaa (2 buts), Aly (4 buts), Abou Ebaid (2 buts), Abdelrahman (2 buts), Amer (5 buts), Elahmar (2 buts), Radwan (1 but), Ramadan (4 buts), Issa (2 buts), Elwakil (0 but), El derea (0 but), El Masry (0 but), Elbassiouny (1 buts), Hashem (2 buts) Gardiens : Bakir (25% d’arrêts), Khalil (0% d’arrêts) , Handawy (17,39% d’arrêts) Article: Chloé QUERE Photo: Stéphane Pillaud
  11. 11. Groupe A Rang Equipe Points MJ G N P Buts + Buts - Diff 1 Slovénie 4 2 2 0 0 70 52 18 2 Qatar 4 2 2 0 0 55 43 12 3 Espagne 4 2 2 0 0 67 60 7 4 Brésil 0 2 0 0 2 50 57 -7 5 Biélorussie 0 2 0 0 2 62 72 -10 6 Chili 0 2 0 0 2 43 63 -20 Groupe B Rang Equipe Points MJ G N P Buts + Buts - Diff 1 Macédoine 4 2 2 0 0 66 56 10 2 Croatie 4 2 2 0 0 60 55 5 3 Bosnie 2 2 1 0 1 51 48 3 4 Autriche 2 2 1 0 1 53 53 0 5 Iran 0 2 0 0 2 56 63 -7 6 Tunisie 0 2 0 0 2 50 61 -11 Groupe C Rang Equipe Points MJ G N P Buts + Buts - Diff 1 Suède 4 2 2 0 0 60 38 22 2 France 4 2 2 0 0 58 51 7 3 Egypte 2 2 1 0 1 58 48 10 4 Islande 2 2 1 0 1 48 48 0 5 Rep.Tchèque 0 2 0 0 2 49 66 -17 6 Algérie 0 2 0 0 2 44 66 -22 Groupe D Rang Equipe Points MJ G N P Buts + Buts - Diff 1 Allemagne 4 2 2 0 0 56 52 4 2 Danemark 3 2 1 1 0 62 42 20 3 Russie 2 2 1 0 1 53 44 9 4 Pologne 2 2 1 0 1 50 52 -2 5 Argentine 1 2 0 1 1 47 48 -1 6 Arabie Saoudite 0 2 0 0 2 35 65 -30
  12. 12. Groupe A : L’Espagne : doucement mais sûrement. Journée 1 : Le Qatar jouait en match d’ouverture de ces championnats face au Brésil. Le Qatar s’est imposé 28-23, grâce notamment à Danjel Saric (43,48%) et Mahmoud Hassab Alla (6/8 soit 75%, meilleur buteur du match) ; du côté brésilien, Cesar Almeida est le meilleur gardien de la partie avec 50% d’arrêt et Fabio Chiuffa (5/6 soit 83,33%) est le meilleur buteur brésilien. Les espagnoles, eux, se sont imposés face aux biélorusses (38-33). Le meilleur gardien de la partie est José Manuel Sierra (33,33% d’arrêt) et le meilleur buteur est Julen Aguinagalde avec un 6/6. Du côté biélorusse, Siarhei Shylovich a inscrit 5 buts sur 13 tentatives et le gardien Ivan Matskevich en est à 11,11%. De leur côté, les slovènes se sont débarrassés du Chili (36-23). Primoz Prost auteur d’une bonne partie (44%) ainsi que les 9 buts (sur 12 tir : 75%) de Dragan Gajic y sont pour beaucoup. Côté chilien, Rene Oliva se retrouve à 21,88% d’arrêt et le meilleur buteur de cette équipe et de la partie est Rodrigo Salinas avec 10 réalisations sur 17 tirs (58,82%). Journée 2 : Lors du premier match de cette journée, les biélorusses se sont inclinés face aux slovènes, malgré une belle performance de leur gardien Ivan Matskevich (31,25%) et les 6 buts sur 10 (60%) de Dzianis Rutenka. De son coté, Dragan Gajic continue sur sa lancé du premier match en inscrivant 15 buts sur 17 tirs (88,24%) ; Gorazd Skof lui est à 34,88% d’arrêt. Les espagnols ont eu du mal à se débarrasser du Brésil (27-29), mais c’est sans compter sur José Manuel Sierra et ses 41,3% d’arrêt, meilleur gardien du match. Le meilleur buteur du match, lui, est brésil, Guilherme de Toledo a inscrit 5 de ses 8 tirs du match (62,5%). Julen Aguinagalde est meilleur buteurs espagnol avec 4 buts sur 5 tentatives (80%). Entre le Chili et le Qatar, c’est le Qatar qui s’est imposé sur le score de 20 à 27, notamment grâce aux 11 buts sur 18 tentatives (61,11%) de Zarko Markovic et au 35,48% d’arrêt de Goran Stojanovic. Le gardien chilien lui est à 33,33% d’arrêt et le meilleur buteur de cette équipe est Marco Antonio Oneto avec 5 buts sur 7 (71,43%). Article : Maxens Coudret Photos : IHF
  13. 13. Groupe B : La Macédoine et la Croatie devant. Après deux rencontres dans ce groupe B, la Croatie et la Macédoine mènent la danse et font un grand pas pour la qualification. Pour les deux autres tickets, l'Autriche et la Bosnie ont de l'avance sur la Tunisie et l'Iran. Journée 1 : La Macédoine facile. Face à la Tunisie, la Macédoine à fait forte impression. En effet, ils ont obtenu une victoire facile (33-25) grâce notamment à Kiril Lazarov 10 buts et leur gardien Ristovski 14 arrêts. Pas si simple pour la Croatie. Favori du groupe, et du mondial, la Croatie a eu du mal face à l'Autriche (32-30). Mais l'expérience de la Croatie a finalement fait la différence grâce à un excellent Cupic, 11 buts. Historique pour la Bosnie. Première participation dans un mondial et première victoire pour la Bosnie, qui s'impose face à l'Iran (30-25). Journée 2 : La Croatie écarte la Tunisie. Après une première rencontre difficile face à l'Autriche, la Croatie a montré de meilleures intentions face à la Tunisie. C'est donc en toute logique que les favoris du mondial s'imposent (28-25). La Macédoine bat l'Iran. Deuxième victoire pour la Macédoine qui s'impose difficilement face à l'Iran (33-31) et font un grand pas vers la qualification. L'Autriche mate la Bosnie Dans un duel de prétendants à la qualification, l'Autriche prend le dessus sur la Bosnie (23-21) et se replace au classement. Article : Tristan Mieger Photos : IHF
  14. 14. Groupe C : La France sans forcer. Journée 1 : Algérie-Egypte (20-34) En début de rencontre, les deux équipes sont au coude à coude mais dès la 10ème minute, les égyptiens prennent l’avantage et creusent petit à petit l’écart, grâce à une totale inefficacité des algériens dans leur organisation offensive. L’écart se voit déjà considérable à la mi-temps : 17-9. En deuxième mi-temps, les égyptiens sont toujours mieux organisés, bien en place en défense, alors que les algériens ne trouvent aucunes solutions en attaque. A plusieurs reprises, l’Algérie est en supériorité numérique, même à 4 contre 6, mais exploite mal les moments où elle pourrait se relancer. L’Egypte assure son match en s’appliquant à garder un lourd écart alors que l’Algérie est condamnée à courir après le score pendant tout le match. L’Algérie s’incline lourdement face à l’Egypte : 20-34. Statistiques du match : Algérie : Meilleur Buteur : Hichem Kaabeche (6 buts) ; Meilleur Gardien : Adel Bousmal (28,57% d’arrêts) Egypte : Meilleur Buteur : Islam Hassan (5 buts) ; Meilleur Gardien : Mohamed Bakir (42,86% d’arrêts) Article: Chloé QUERE Photo: Algérie Handball
  15. 15. Suède-Islande (24-16) Dès le début du match, les deux gardiens s’illustrent parfaitement, les deux équipes sont au coude à coude. Mais rapidement, les islandais perdent des ballons et les suédois assurent leurs attaques ce qui leur permet de prendre un avantage de 5 buts, écart que l’Islande va tenter de réduire, mais que la Suède va réussir à maintenir jusqu’à la mi-temps : 12-7. En deuxième mi-temps, les suédois conservent le même rythme qu’en première mi- temps : une attaque solide et un gardien qui multiplie les arrêts. Malgré l’engagement des islandais qui trouvent des solutions en attaque et qui peuvent compter sur les arrêts de leur gardien, cela ne suffit pas, car la Suède est très efficace et continue de maintenir l’écart et de faire courir l’Islande après le score. La Suède s’impose donc grâce à un match parfaitement géré, face à l’Islande : 24-16. Statistiques du match : Suède : Meilleur Buteur : Niklas Ekberg (7 buts) ; Meilleur Gardien : Matthias Andersson (46,66 % d’arrêts) Islande : Meilleur Buteur : Arnor Atlason (6 buts) ; Meilleur Gardien : Björgvin Páll Gústavsson (33,33% d’arrêts) Article: Chloé QUERE Photo : Jeff Gross
  16. 16. Journée 2 : Islande – Algérie (32-24) Début de match très efficace de la part de l’Algérie qui marque les 5 premiers du match, prenant dès les premières minutes, un bel avantage. Face à cette situation, les islandais doivent rapidement entrer dans le match et donc batailler, pour, dès le début, rattraper l’Algérie au score. L’Islande remonte au score, mais les algériens gardent une légère avance grâce à des solutions offensives et un gardien qui fait de nombreux arrêts. Juste avant la mi-temps, les islandais se relancent et ne plus qu’à un petit but de leurs adversaires à la mi-temps : 12-13. En deuxième mi-temps, l’Islande revient au score et prennent même l’avantage dans cette partie, mais les algériens sont à 2 buts et veillent à ce que l’écart ne se creuse pas. Malheureusement, même en continuant à marquer des buts, l’Algérie se fait distancer faute à des pertes de balles. L’Islande est plus efficace et rapide en attaque, ce qui lui permet de prendre un avantage considérable et, en gérant bien la fin de match, de conserver cette avance. Malgré un bon début de match de l’Algérie, c’est l’Islande qui s’impose : 32-24. Statistiques du match : Islande : Meilleur Buteur : Aron Palmarsson (9 buts) ; Meilleur Gardien : Aron Rafn Edvarsson (71,53% d’arrêts) Algérie : Meilleur Buteur : Messaoud Berkous (5 buts) ; Meilleur Gardien : Abdelmalik Slahdji (26,83% d’arrêts) Article: Chloé QUERE Photo: Aron Palmarsson
  17. 17. République Tchèque - Suède (22-36) Dès le début du match, la Suède prend rapidement un léger avantage au score grâce notamment à des arrêts de gardiens et des buts marqués par Kim Andersson. Les tchèques courent donc après le score, et malgré des très bons arrêts de leur gardiens et des solutions offensives, la République Tchèque ne parvient pas à rattraper les suédois qui sont très performants et qui s’appliquent à maintenir un écart important avant la mi-temps : 10-19. Les tchèques font un but début de deuxième mi-temps en réduisant de 5 buts, l’écart qu’ils concédaient à la mi- temps, mais la Suède se relance également dans cette deuxième partie de match et continue, comme en première mi-temps à être très efficace offensivement et à marquer beaucoup de buts. Dans cette rencontre, les gardiens s’illustrent parfaitement, des deux côtés, en multipliant les arrêts mais cela ne suffit pas à la République Tchèque pour revenir au score sur les suédois, qui eux, maîtrisent parfaitement bien leur match. La Suède s’impose sur la République Tchèque, avec un écart conséquent : 22-36 Statistiques du match : République Tchèque : Meilleurs Buteurs : Jan Sobol et Tomas Babak (5 buts chacun) ; Meilleur Gardien : Martin Galia (25% d’arrêts) Suède : Meilleur Buteur : Kim Andersson (10 buts) ; Meilleur Gardien : Matthias Andersson (39% d’arrêts) Article: Chloé QUERE Photo: Marko Drobnjakovic
  18. 18. Groupe D : L’Argentine : une équipe joueuse. Journée 1 : La Russie s’est imposée face à l’Arabie Saoudite (30-25). Du côté de la Russie, le meilleur gardien est Igor Levshin avec 52,94% d’arrêt, et sera meilleur gardien du match et Dmitry Zhitnikov est le meilleur buteur de cette équipe avec 4 buts sur 5 (80%). La Pologne s’est inclinée face à l’Allemagne (26-29). Du côté polonais, Krzystof Lijewski est deuxième meilleur buteur du match avec un 7/10 aux tirs, et son gardien, Piotr Wyszomirski, lui, est à 20% d’arrêt. Côté allemand, c’est Carsten Lichtlein qui s’illustre avec 38,46% d’arrêt ainsi que Steffen Weinhold avec 9 buts sur 12 tentatives (75%). L’Argentine accroche le Danemark (24-24). Côté argentin, s’illustrent Federico Pizarro avec un 8/12 (66,67%) et Fernando Garcia avec 44,44% d’arrêt. Côté danois, c’est Anders Eggert qui finit meilleur buteur de l’équipe avec 5 réalisations sur 7 (71,43%) et Niklas Landin, lui, est à 29,41% d’arrêt. Journée 2 : Après avoir accroché le Danemark, c’est la Pologne que l’Argentine a accroché, malgré la défaite (23- 24). Côté argentins, ce sont les frères Simonet (Diego et Sébastian), ainsi que Federico Pizarro qui se sont mis en évidence en inscrivant 5 buts chacun ; Matias Schulz, le nantais, est à 27,27% d’arrêts. Les polonais, sont, eux aussi, trois à avoir inscrit 5 buts : Krzystof Lijewski, Bartosz Jurecki et Przemyslaw Krajewski ; leur gardien, Slawomir Szmal est à 32,35% d’arrêt. L’Allemagne s’est imposée face à la Russie. Du côté allemand, Uwe Gensheimer s’est illustré grâce à ses 9 buts et Carsten Lichtlein avec 36,36%. Côté russes, c’est Konstantin Igropulo qui s’est mis en évidence avec son gardien Oleg Grams (27,27%). Le Danemark a surclassé l’Arabie Saoudite (18-38) dans ce dernier match de la deuxième journée. Côté Arabie Saoudite, ce sont Hassan Aljanabi et Mojtaba Alsalem qui s’illustre avec 4 buts et Mohammad Alnassfan avec 24% d’arrêt. Côté danois, c’est le pivot Henrik Toft Hansen qui s’est illustré avec un 8/8 et Jannick Green avec 52,63% d’arrêts. Article : Maxens Coudret Photos : IHF Mise en page : Romain Blondel Maxens Coudret

×