Le parc de la Tète d’OrLe parc de la Tête dOr est un parc urbain de Lyon, lun des plus grands de France. Œuvre            ...
RoseraiesLeur origine est dans le don fait en 1805 par Joséphine de Beauharnais dune collection de sesrosiers.Le parc cont...
SerresLes grandes serres.Les serres font en fait partie du jardin botanique. (Leurs horaires daccès sont particuliers).   ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le parc de la tete d'or

654 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
654
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le parc de la tete d'or

  1. 1. Le parc de la Tète d’OrLe parc de la Tête dOr est un parc urbain de Lyon, lun des plus grands de France. Œuvre ,des frères Denis et Eugène Bühler le parc est ouvert dès 18571 alors que les travaux ne sont Bühler,pas achevés. Il est exactement contemporain du Central Park de New York, créé la m , mêmeannée. Le parc est enrichi de nombreux bâtiments comme les grandes serres en 1865, levélodrome, le chalet des gardes et le chalet en 1894, la clôture en 1896, les serres de ,collection en 1899, le monument aux morts de l aux Cygnes entre 1914 et 1930 ou encore , lîlela nouvelle roseraie entre 1961 et 19642. Aujourdhui géré par la ville de Lyon et véritablepoumon de lagglomération, le parc offre sur 117 hectares une vaste étendue naturelle au c cœurde la cité. On y accède par huit entrées, la dernière ayant été ouverte en 2009, au niveau delesplanade de la Cité Internationale. Des événements divers, films, théâtre, expositions ouautre en font un haut lieu de la culture lyonnaise. Le parc est un cadre de prédilection pour les unphotos de mariage. Aux beaux jours on y croise de nombreux couples qui viennent sy fairephotographier.Ce site est accessible par les lignes ,Le parc zoologique a été créé en même temps que le parc. Au début, on a constitué une fermeà vocation pédagogique suivant les directives données par létat, avec quelques animauxsauvages locaux, mais peu à peu, les aménagements se multiplient pour accuei de accueillirnouveaux pensionnaires et le parc se transforme en véritable parc zoologique.Le zoo accueille maintenant des animaux venus du monde entier. Il sétend sur plus de 6hectares. Une collaboration scientifique le réunit depuis longtemps à lÉcole Nati NationaleVétérinaire de Lyon.En octobre 2006, pour la restructuration complète du zo 9, le parc a inauguré « La Plaine zooAfricaine », où les paysagistes et les architectes ont respecté la visibilité exigée pour le public architectesdans le respect des animaux en fondant les enclos dans le décor. Cest un espace où 130animaux différents - certains appartenant à des espèces rares et protégées - cohabitent enliberté sur 2,5 hectares.
  2. 2. RoseraiesLeur origine est dans le don fait en 1805 par Joséphine de Beauharnais dune collection de sesrosiers.Le parc contient quatre roseraies : • La collection de rosiers sauvages du jardin botanique : une centaine despèces. • La roseraie « historique », créée en 1980 sur 1600 m² dans le jardin botanique avec 570 variétés, et permettant de retracer lhistoire de la culture des roses. • La roseraie détude et de concours qui a pris la place de lancienne roseraie : elle abrite de nouvelles variétés, et, chaque année, le jury attribue le prix de la plus belle rose de France. • La nouvelle roseraie internationale inaugurée en 1964 comprenant 60 000 rosiers représentant les 320 variétés les plus fréquentes en France et à létranger. Elle sétend sur 5 hectares.Cest le siège de la Société française des roses.Jardin botaniqueEnviron 15 000 plantes y sont répertoriées, ce qui en fait un des jardins botaniques les plusriches dEurope. Il attire des spécialistes du monde entier. (À horaires douverture qui lui sontpropres). À part les serres hors enceinte, il comporte deux enclos jointifs : le Jardin Alpin, leJardin Botanique. Le public peut suivre des visites commentées gratuites du lundi auvendredi. Cest une action danimation faite par la ville de Lyon et son service deconservatoire botanique qui est jointe aux visites faites au Parc de Gerland.
  3. 3. SerresLes grandes serres.Les serres font en fait partie du jardin botanique. (Leurs horaires daccès sont particuliers). (LeursLorangerie, serre historique de pierre ne fait plus partie du jardin botanique. Les serresconstruites en fer et en verre sont des bâtiments remarquables, très représentatives duXIXe siècle. Les premières construites étaient en bois, mais elles résistaient mal à construiteslatmosphère humide. De nouvelles serres métalliques sont construites en 1880 sous ladirection de Gustave Bonnet. • Les grandes serres ( trois serres accotées) avec des plantes tropicales (restaurées en 1970 et 1995). • Les petites serres chaudes avec les orchidées et les fougères. • Les petites serres froides abritant les plantes à fleurs horticoles. • La serre chaude dédiée à la vég végétation de Madagascar en 2008 avec mise en situation pour le visiteur (reproduction de la latérite avec de la brique pillée). rique • La serre aquarium dans lenclos du jardin botanique avec le fameux nénuphar dAmazonie dont les feuilles atteignent 1,50 m de diamètre. • La serre hollandaise dans lenclos du jardin botanique avec ses plantes carnivores.Les serres ont une surface totale de 6 500 m², ce qui est le plus grand ensemble de France, etpermet de préserver environ 6 000 variétés de plantes.

×