Dossier piscine

666 vues

Publié le

Le Partenaire Européen, spécialiste de la vente immobilière exclusivement entre particuliers depuis 1992, vous fait découvrir un Dossier spécial piscine pour tout savoir sur cet atout à la revente, comment entretenir sa piscine, des solutions pour la chauffer, ce qu'est une piscine naturelle, et comment protéger sa piscine des risques de noyade.

Pour contacter Le partenaire Européen:
Contact Vendeur : 0.800.14.11.60
Contact Acheteur : 04.99.74.74.85

Diffusez votre offre de vente :
http://www.partenaire-europeen.fr/Espace-Vendeur

Créez une alerte pour recevoir des offres de vente personnalisées :
http://www.partenaire-europeen.fr/Espace-Acheteur/Nous-cherchons-pour-vous-entre-particuliers

Publié dans : Immobilier
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
666
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
51
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier piscine

  1. 1. DOSSIER PISCINE La piscine, un plus à la revente Les français aiment les piscines, pour preuve, le parc français des piscines privées est en constante augmentation. Si faire construire une piscine représente un coût, celui-ci est souvent largement rentabiliser en cas de vente du bien immobilier. Maison avec piscine : le plaisir en plus Synonyme de bien-être et de loisir, la piscine est devenue un élément de décoration. A débordement, enterrée, rectangle, ronde ou en forme d’haricot, elle crée un véritable espace de vie dans le jardin et valorise fortement le bien immobilier. Ainsi dans les régions à fort ensoleillement (régions méditerranéennes, atlantiques, centre de la France…), les maisons sans piscine sont souvent sous évaluées à la vente alors qu’une maison modeste mais avec piscine affichera un prix de vente plus important. D’après la fédération des professionnels de la piscine (FPP), la plus-value à la revente dépasse presque toujours le coût de la construction du bassin. Une valorisation du bien immobilier qui peut aller de 5 à 20% Selon la piscine et la région du bien immobilier en vente, la plus-value peut être importante. Elle varie en fonction de la qualité du bâti et de la présence ou non d’équipements en sus (chauffage, système de couverture amovible, traitement de l’eau…). Très en vogue, les piscines naturelles sont incontestablement une valeur sûre à la revente.
  2. 2. Comment bien entretenir sa piscine L’usage d’une piscine exige un entretien particulier. Certains gestes doivent faire l’objet d’un entretien quotidien, d’autres hebdomadaire ou annuel. L’entretien de votre piscine s’il est fait régulièrement vous prendra peu de temps et vous assurera un confort de baignade. Entretien quotidien Le plaisir de la baignade passe par un entretien quotidien de votre piscine.  pensez chaque jour à retirer les feuilles et insectes de l’eau à l’aide d’une épuisette  vérifiez que le niveau de l’eau est suffisant. L’eau doit recouvrir les ¾ des skimmers pour permettre une bonne aspiration des skimmers et une bonne filtration de l’eau  vérifiez le temps du système de filtration. Ce dernier doit fonctionner en permanence entre 8h et 12h par jour. Plus la température de l’eau de la piscine est élevée plus de système de filtration doit marcher longtemps (risque accrue de développement de bactéries) Entretien hebdomadaire L’entretien de votre piscine passe souvent par une série de gestes à réaliser de façon hebdomadaire. Ainsi vous devez une fois par semaine :  nettoyez la ligne d’eau de votre piscine pour éliminer les corps gras  nettoyez le fond de la piscine à l’aide d’un balai aspirateur ou d’un robot nettoyeur  videz les filtres des skimmers  nettoyez le filtre  vérifiez le pH de l’eau et l’ajustez si besoin. Le pH de votre piscine doit se situer entre 7.2 et 7.6. Un mauvais pH de l’eau entraîne des irritations de la peau et des yeux (pH
  3. 3. trop faible), une eau trouble (pH trop élevé), le vieillissement prématuré des pièces métalliques et réduit l’efficacité des produits d’entretien et de traitement de l’eau. Entretien annuel L’entretien annuel de votre piscine consiste à :  nettoyez le filtre  renouvelez une partie de l’eau de la piscine (1/3 au minimum). La vidange complète du bassin doit se faire tous les 3 ou 4 ans  vérifiez l’état des divers accessoires de votre piscine : pompe, liner, filtre, échelle, alarme piscine…  procédez en début ou en fin de saison à la remise en service ou à l’hivernage de votre piscine Deux solutions pour profiter d’une eau chaude Solution n°1 : Couvrir sa piscine pour conserver la température de l’eau L’évaporation naturelle nocturne de l’eau d’une piscine est responsable à plus de 60 % des pertes de la chaleur accumulée en journée. Aussi, la première solution pour profiter d’une eau de piscine qui reste chaude pendant toute la belle saison, sans besoin de chauffage additionnel (surtout dans le Sud), est de recouvrir le bassin. Différents systèmes de couverture piscine existent :  La bâche à bulles isothermiques, qui emmagasine la chaleur du soleil et chauffe l’eau de la piscine pendant la journée, pour ensuite conserver la température de l’eau la nuit. Selon la qualité de la bâche, l’eau peut gagner de 2 à 5 °C supplémentaires.  L’abri de piscine, jouant avec l’effet de serre, permet un gain thermique de 7 à 9 °C sans la moindre dépense énergétique. Il permet en outre de protéger l’eau du bassin contre les pollutions extérieures (feuilles mortes, insectes, etc.).
  4. 4.  Le volet roulant à lames solaires transparentes, hors-sol ou immergé, qui combine sécurisation de la piscine, protection de l’eau contre les salissures et conservation de la chaleur accumulée dans la journée (gain de chaleur jusqu’à 6 °C). Solution n°2 : Installer un système de chauffage pour profiter le plus longtemps possible de sa piscine Si la couverture de piscine ne suffit pas pour réchauffer l’eau du bassin, l’autre solution est d’opter pour l’un des systèmes de chauffage de l’eau de la piscine suivants :  Le réchauffeur solaire ou électrique, un petit boîtier de chauffage équipé d’une résistance électrique.  Le chauffage solaire, solution la plus économique à l’usage.  La chaudière piscine (au gaz ou au fioul), spécifiquement adaptée aux produits corrosifs utilisés pour traiter l’eau de la piscine, et qui marche comme une chaudière de maison.  La pompe à chaleur (PAC) qui capte les calories de l’air ambiant pour chauffer l’eau. Plongez dans une piscine naturelle Encore peu répandue en France, la piscine naturelle ou écologique existe depuis une vingtaine années en Allemagne, en Suisse, en Autriche et en Belgique. Un bassin 100% écologique Le concept de piscine naturelle est très différent de celui de la piscine traditionnelle. Contrairement à cette dernière grande consommatrice d’eau et de chlore, la piscine naturelle n’a recours à aucun traitement chimique. Les végétaux et les minéraux, par le principe du lagunage, assurent l’épuration biologique, physique et bactériologique de l’eau.
  5. 5. Dans un bassin naturel, l’eau est toujours en mouvement. Elle ne gèle pas et ne nécessite aucune vidange. Fonctionnant en circuit fermé, son recyclage est permanent. L’évaporation est compensée par les eaux de pluie selon les régions. Ainsi la piscine naturelle s’intègre parfaitement dans l’environnement et mérite bien son nom de piscine écologique. Elle se compose de 2 ou 3 bassins différents. Le premier est réservé à la baignade, le, ou les autres, permettent la filtration et la régénération de l’eau par les plantes et les minéraux. Un système de pompe permet la circulation de l'eau entre la zone de filtration et celle de la baignade. Le système d'alimentation électrique de la pompe et des divers éclairages peuvent être assurés par des panneaux photovoltaïques. Règles de base de construction d'une piscine naturelle La construction d’une piscine naturelle réclame de l’espace. La surface minimale requise est de 50m², l’idéal étant 100m². Plus la surface est importante et plus l’équilibre biologique est respecté. 30 à 40% de la surface totale est utilisée par le bassin de natation, le reste sert de zone de filtration et de régénération (biotop). Les berges ne doivent pas excéder une pente de plus de 33%. Formalité La piscine naturelle n’est pas soumise au permis de construire. En effet, les bassins ne nécessitent aucune fondation. De même, elle n’engendre aucune incidence sur la taxe foncière. Protéger sa piscine des risques de noyade Les piscines privées familiales ou collectives doivent être équipées d’au moins un dispositif de sécurité destiné à prévenir les risques de noyade d’un enfant de moins de 5 ans. Explications.
  6. 6. Un dispositif de sécurité obligatoire Le Code de la construction et de l’habitation impose aux piscines privées familiales et collectives l’installation, depuis le 3 janvier 2003, l’installation d’au moins l’un des 4 équipements de sécurité suivants, afin de prévenir les risques de noyade d’un enfant de moins de 5 ans :  Une barrière de protection, afin d’empêcher l’enfant d’accéder au bassin sans l’aide d’un adulte  Une couverture de sécurité (bâche), afin de prévenir toute immersion involontaire  Un abri de piscine fixe ou ouvrant (amovible, gonflable, télescopique, coulissant, semi- coulissant, repliable)  Une alarme qui doit déclencher une sirène en cas de franchissement du bassin par un enfant Après la réception de votre piscine, le constructeur ou l’installateur a l’obligation de vous fournir une note technique décrivant le fonctionnement du dispositif de sécurité choisi et vous informant des mesures générales de prévention des risques de noyades. Notons que l’équipement doit être conforme aux normes AFNOR. Sanctions encourues Le propriétaire de piscine qui n’installe aucun des 4 dispositifs de sécurité cités ci-dessus s’expose à une amende pouvant aller jusqu’à 45.000 €. S’il ne vous fournit pas la note technique prévue, le professionnel de la piscine encourt aussi une amende du même montant. Piscine : mesures de protection complémentaires pour prévenir les risques de noyade Des mesures complémentaires peuvent être prises pour protéger vos enfants :  Les éduquer et apprendre les gestes qui sauvent  Les équiper de brassards, bouées, etc.  Et surtout, ne jamais les quitter des yeux !

×