6 erreurs à éviter pour réussir chaque présentation

577 vues

Publié le

Voici 6 erreurs que nous observons fréquemment et envers lesquelles nous vous invitons à être vigilants pour réussir vos présentations.

Ceci est une retranscription d'un article de notre blog.

Retrouvez le dans son intégralité sur : http://spitchconsulting.com/agence-powerpoint/6-erreurs-a-eviter-pour-reussir-chaque-presentation/

0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
577
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

6 erreurs à éviter pour réussir chaque présentation

  1. 1. LAISSEZ LES INTERACTIONS POUR LA FIN Nous avons souvent cette fausse idée reçue qu’une présentation réussie se doit être interactive. C’est FAUX ! Une présentation est un outil de persuasion extrêmement efficace lorsqu’il est utilisé avec compétence, mais pour cela, il faut être capable de maintenir un monologue du début jusqu’à la fin. Les interactions avec votre public doivent rester cantonnées aux questions / réponses, et ce après terminer votre oral. Si vous vous laissez interrompre par une question pendant votre exposé, vous risquez dans un premier temps, d’encourager d’autres membres du public à vous interrompre, de dissiper l’audience, leur faire perdre le peu d’attention qu’ils avaient à vous consacrer et casser finalement la dynamique de votre démonstration. A éviter donc. 1 Spitch.
  2. 2. N’OUBLIEZ PAS QUE SUR SCÈNE VOUS ÊTES UN ACTEUR Les meilleurs acteurs sur scène jouent avec enthousiasme et engagement, ceux-ci sont des éléments essentiels pour convaincre de leur authenticité. Pour une présentation c’est la même chose, si vous souhaitez convaincre votre public de l’intérêt de vos idées, vous devez être capable de les présenter avec enthousiasme. En sachant jouer une large palette d’émotions et d’états d’esprit, fondamentale à cet exercice de persuasion. L’enchantement, la tristesse, l’émerveillement, l’inquiétude, l’humour ou encore le bonheur, en font partie. Nicholas Bootman disait : “It’s much easier to be convincing if you care about your topic. Figure out what’s important to you about your message and speak from the heart.” 2 Spitch.
  3. 3. FAITES COURT Pensez à la dernière présentation improductive et ennuyeuse à laquelle vous avez assistée dernièrement. Je parie que vous avez sûrement constaté certains points ci dessous : Le discours manquait de structure et de clarté en terme de problématique, et d’attente envers vous en tant que public. Le temps vous a paru très long. L’orateur a dépassé le créneau qui lui avait été accordé. Il ou elle n’a pas réussi à maintenir le contact visuel sur l’ensemble de la présentation. Il ou elle a réutilisé des slides Powerpoint d’une autre personne, sans repenser de racine l’ensemble du discours. Ces erreurs sont des classiques et impactent directement la durée de votre présentation ainsi que les performances de votre exercice de persuasion. Si vous voulez convaincre de l’intérêt de vos idées, faites court ! 3 Spitch.
  4. 4. CORRIGEZ VOS FAIBLESSES À L’ORAL Imaginez que vous stressez pour votre prochaine présentation. Lorsque vous répéterez votre discours, vous allez naturellement utiliser beaucoup de ‘euh’ ‘hum’ etc… A l’oral ces onomatopées peuvent parasiter le message que vous souhaitez transmettre. Lors de la répétition, filmez-vous ou demandez à un collègue de vous écouter, cela vous permettra d’avoir un feedback sur les petits tics de langage que vous utilisez et de les corriger à temps. De la même façon, si vous vous sentez trop timide pour maintenir l’eye contact avec votre public, élément pourtant fondamental pour réussir à vous connecter avec ce dernier. Cherchez le moment venu, un visage familier ou qui vous paraît sympathique. Cela vous rassurera sûrement dans un premier temps, vous pourrez ensuite alterner avec d’autres membres de l’audience. Pensez à balayer la salle du regard, sans oublier les personnes au fond. Regarder vos chaussures est à bannir, évidemment. 4 Spitch.
  5. 5. OUBLIEZ LE « MOI JE » Il est très commun de voir un speaker accorder un espace trop important à sa personne et à ses propres réussites lors d’une présentation. C’est une erreur ! Si vous voulez impressionnez votre public et le convaincre de votre valeur personnelle ou de celle de vos produits, vous devez être capable de valoriser votre audience, en premier lieu. En tant que public, on ne valorise quelque chose que si on se sent valorisé soi-même par l’adoption du point de vue que l’on nous expose. Ainsi, si vous voulez convaincre quelqu’un de la valeur de votre produit, ne surenchérissez pas sur ses qualités, démontrez leur plutôt en quoi il va améliorer leur quotidien. 5 Spitch.
  6. 6. NE VOUS NOYEZ PAS DANS LES STATS Lorsque nous faisons une présentation, la tentation d’impressionner nos interlocuteurs à coup de stats et de graphiques, est assez grande. En effet, les statistiques sont bien trop souvent vues comme un argument d’autorité. Sans citer Alfred Sauvy et la toujours possible manipulation des chiffres, l’utilisation avec excès de stats et de graphs dans vos présentations a pour effet négatif de complexifier votre message, et d’épuiser plus rapidement le peu d’attention que votre public a à vous consacrer. Si vous voulez réussir à informer et à convaincre, gardez une vision d’ensemble, n’essayez pas d’être trop exhaustif et ayez recours aux statistiques uniquement que pour soutenir les principaux points de votre raisonnement. 6 Spitch.
  7. 7. DÉCOUVREZ PLUS D’ARTICLES SUR NOTRE BLOG Spitch.

×