UNIVERSITÉ DE LIÈGE
FACULTÉ DE PHILOSOPHIE ET LETTRES
Webjournalisme et médias interactifs,
partim 1
Alain GERLACHE
Travai...
1
Introduction
Avant toute chose et pour faciliter la visibilité de la présence de Benjamin Deceuninck et
de l’émission « ...
2
1 Benjamin Deceuninck
Abonnés Abonnements Publications Fréquence
Photos Vidéos Messages
Facebook 3164 3164 1 2 ?1
+- 1/j...
3
humoristiques sur l’actualité sportive. Pour ce qui est de la mention « favori » qu’il décide
d’attribuer à certains twe...
4
1.3 Instagram
Bien que Benjamin Deceuninck soit présent sur ce réseau social, il semble cependant
qu’il n’y ait jamais é...
5
2 Touche Pas à Mon Poste !
Abonnés Abonnements Publications Fréquence
Photos Vidéos Messages
Facebook 1.753.026 X +- 200...
6
l’on sent bien que la page n'a pas été créée pour ce genre de publications mais plutôt, comme on
l’a vu, pour faire la p...
7
citations « chocs » entendues au cours de l’émission, de la rediffusion d’une image ou une
vidéo, d’un appel aux réactio...
8
Il semblerait donc au final que l’émission n’ait pas entièrement saisi les possibilités
offertes par une plateforme comm...
9
2.7 Remarques
Il est important de noter qu’en plus de cette présence plus ou moins active sur la toile,
l’émission « Tou...
10
Conclusion
Lorsque l’on fait la synthèse de tout ce qui vient d’être dit, à la fois sur la pratique des
réseaux sociaux...
11
Table des matières
Introduction...........................................................................................
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Webjournalisme travail sur b.deceuninck et tpmp

363 vues

Publié le

Travail écrit pour le cours de "Webjournalisme, partim 1"

Publié dans : Médias sociaux
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
363
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Webjournalisme travail sur b.deceuninck et tpmp

  1. 1. UNIVERSITÉ DE LIÈGE FACULTÉ DE PHILOSOPHIE ET LETTRES Webjournalisme et médias interactifs, partim 1 Alain GERLACHE Travail sur Benjamin Deceuninck et « Touche Pas à Mon Poste ! » Année académique 2014-2015 CHARLIER Colin de MARCHIN Alice EGGEN Louis-Paul GLISSE Monira THONON Joey
  2. 2. 1 Introduction Avant toute chose et pour faciliter la visibilité de la présence de Benjamin Deceuninck et de l’émission « Touche Pas à Mon Poste ! », sur les réseaux sociaux, nous avons dressé un tableau comparatif de leurs présences respectives sur les réseaux sociaux. La couleur verte désigne la présence sur le réseau social en question, la couleur rouge signifie l’absence sur ce réseau social et la couleur jaune représente une situation intermédiaire (le fait de ne pas avoir de compte/page officiel/le mais d’être mentionné sur le réseau en question). Benjamin Deceuninck Touche Pas à Mon Poste ! Facebook Twitter Instagram Pinterest Google+ Vine YouTube Snapchat Tumblr Foursquare Swarm Linked IN Blogger Dailymotion Wikipédia Site officiel Application Ce tableau dressé, on peut constater de manière très nette une différence entre le journaliste de la RTBF et l’émission diffusée sur D8. Cette dernière est bien plus présente sur les réseaux sociaux que Benjamin Deceuninck, qui semble lui se contenter des réseaux les plus courants tels que Facebook, Twitter et Instagram. Après cet aperçu global, il s’agit d’analyser plus en détail, tant sur le plan quantitatif que qualitatif, l’activité de Benjamin Deceuninck et du programme « Touche Pas à Mon Poste ! » sur les réseaux sociaux sur lesquels ils sont présents.
  3. 3. 2 1 Benjamin Deceuninck Abonnés Abonnements Publications Fréquence Photos Vidéos Messages Facebook 3164 3164 1 2 ?1 +- 1/jour Twitter 16.900 882 260 7523 +- 7/jour Instagram 313 1 2 0 0 X2 Selon Klout, les sujets les plus abordés sur les réseaux sociaux par Benjamin Deceuninck sont Serena Williams, Tottenham Hotspur, Bruxelles et Belgium. Il a un score de 60. 1.1 Twitter On le voit de manière très claire, Benjamin Deceuninck utilise majoritairement les deux réseaux sociaux les plus connus que sont Facebook et Twitter. Ses deux comptes étant liés, on peut procéder à un recoupement de ses publications sur ces deux médias. On a vu dans le tableau ci-dessus les statistiques de ses publications sur Twitter mais ajoutons qu’il a également mis en « favoris » 1685 tweets et qu’il dispose de 5 « listes », qui s'appellent respectivement « Benja », « Benja », « Bendeceu », « Benjadeceunink » et « Benjadeceunink », et qui ne disposent d’aucun membre. Il est également intéressant de souligner que son compte Twitter a été certifié par le réseau social, comme l’indique le « V » à côté de son nom. Concernant ses tweets, il utilise un langage assez décontracté et jeune tout en faisant de l’humour (et s’excuse dans sa description d’être « payé aux mauvais jeux de mots »). La majorité de ses publications sur Twitter (personnelles, retweets ou favoris) ont pour thème l’actualité sportive, avec une préférence notoire pour le football. Il lui arrive cependant aussi de poster des choses sans rapport avec son boulot et qui relèvent davantage du privé. Au niveau des interactions, on peut voir qu’il répond assez souvent aux tweets qui lui sont adressés, mais les conversations ne dépassent pas un maximum de dix messages et sont souvent des conversations entre trois personnes. Pratiquement la moitié de ses tweets consiste en réalité en des retweets de sportifs, d’autres journalistes, ou d’amateurs de football fournissant des informations considérées comme « pertinentes », ainsi que (plus rarement) en des tweets 1 Ce nombre est à relativiser dans la mesure où son profil Facebook est lié à son compte Twitter. Ses publications Facebook sont donc ses tweets mais sans certaines photos ou vidéos et aucun retweet. 2 Il n’y a pas lieu de parler de fréquence des publications étant donné que Benjamin Deceuninck n’a publié que deux photos avant d’abandonner son compte.
  4. 4. 3 humoristiques sur l’actualité sportive. Pour ce qui est de la mention « favori » qu’il décide d’attribuer à certains tweets, il s’agit là aussi de publications de personnalités, de journalistes ou de personnes amatrices de sports. Une remarque pour terminer ce point sur Twitter : en parcourant le profil de Benjamin Deceuninck, nous avons pu remarquer que sa compagne, Elodie de Sélys, poste beaucoup d’éléments personnels et le mentionne souvent dans ses publications, bien plus que l’inverse. On peut donc en conclure que ce n’est pas une politique de couple d’être « discrets » sur leur relation mais que Benjamin Deceuninck lui-même a choisi de ne pas souvent identifier Elodie de Sélys dans ses publications. 1.2 Facebook Ce qui a été souligné pour son compte Twitter peut également s’appliquer, en termes quantitatifs et qualitatifs, concernant ses publications sur Facebook étant donné qu’il a fait le choix de lier ses deux comptes. Il est cependant utile de faire une remarque sur le nombre de publications, difficilement chiffrable sur Facebook. On peut estimer que ce nombre est moins important que sur Twitter puisque n’apparaissent sur son compte Facebook que ses propres publications écrites, une petite sélection de photos et vidéos, et aucun retweet. Son profil Facebook dispose tout de même de quelques particularités telles que la présence d’un album de photos, concernant un match de la dernière Coupe du Monde, dont il n’est pas l’auteur mais auquel il a contribué, selon un de ses amis Facebook, en apparaissant à la télévision, et de deux vidéos qu’il a postées des coulisses de l’émission « La Tribune ». Aussi a- t-il été « tagué » en différents endroits sur sa carte Facebook, qui témoignent (tout comme ses publications) d’un net penchant pour le sport puisque l’on retrouve des endroits comme le RSC Anderlecht, le Beerschot d’Anvers, le Royal Golf Club du Sart Tilman, l’Académie Robert Louis Dreyfus du Standard, le Primerose Tennis de Bruxelles, le Parc des Princes de Paris... En outre, il a indiqué quelques informations personnelles telles que sa date de naissance, le fait qu’il ait une sœur prénommée Elodie, sa ville d’origine (Mouscron) son lieu de résidence (Bruxelles), et aussi son métier de journaliste sportif à la RTBF. Enfin, tant sur Twitter que sur Facebook, on peut être surpris du faible succès de ses publications au vu du nombre important de followers et d’amis qu’il a. En effet, ses publications ne génèrent en moyenne qu’entre un et dix retweets, mentions « favori » ou like.
  5. 5. 4 1.3 Instagram Bien que Benjamin Deceuninck soit présent sur ce réseau social, il semble cependant qu’il n’y ait jamais été très actif. On peut voir en effet que son activité sur ce réseau se résume à la publication de deux photos, il y a de ça plus d’un an, qui ne suscitent que peu de « like » et aucun commentaire, et relèvent qui plus est de la « private joke ». De la même manière, il est intéressant de remarquer qu’il n’affiche aucune photo de profil et ne possède qu’un abonnement à un autre compte Instagram. Il semblerait donc que Benjamin Deceuninck se soit testé à ce réseau, mais qu'il ait rapidement délaissé son compte. 1.4 Remarques Notons que Benjamin Deceuninck est également présent, de manière involontaire, sur Wikipédia et Tumblr. En effet, bien que ne disposant pas d’une page à son nom sur l’encyclopédie en ligne et n’ayant pas créé de compte sur Tumblr, son nom est présent puisqu’il est y mentionné. Son identité est ainsi sur dix pages Wikipédia. Ces pages concernent des personnalités plus ou moins proches du journaliste telles qu’Elodie de Sélys (sa compagne), Benjamin Nicaise et Khalilou Fadiga (chroniqueurs de l’émission « La Tribune » que Benjamin Deceuninck coprésente avec Michel Lecomte), et Stéphane Pauwels (ancien chroniqueur de ce même programme). Les pages où il est mentionné concernent également des programmes qu’il présente à l’occasion, comme le « Week-end sportif » et « Studio Foot ». On retrouve aussi son nom sur la page des « Moustiques d’Or », prix qu’il avait remporté en 2009 dans la catégorie des journalistes sportifs, sur la page de VivaCité, station de radio sur laquelle il anime, avec Régine Dubois, l’émission « Y’a pas que le foot » les samedis de 17 à 18 heures. Enfin, il est également mentionné dans la catégorie « anciens étudiants » de la page de l’Institut des Hautes Écoles des Communications Sociales (IHECS) et dans la section « personnalités liées à la RTBF – journalistes » sur la page de la Radio-Télévision belge de la Communauté française, organe de presse pour lequel il travaille. Concernant Tumblr, on peut voir que son nom est mentionné à trois reprises autour du même sujet : une interview du 25 septembre 2012, où le défenseur du Standard, Jelle Van Damme, s’était montré agressif envers le journaliste.
  6. 6. 5 2 Touche Pas à Mon Poste ! Abonnés Abonnements Publications Fréquence Photos Vidéos Messages Facebook 1.753.026 X +- 2000 116 +- 4800 +- 20/semaine Twitter 858.000 414 2531 22.600 +- 90/semaine Instagram 44.702 6 528 0 +- 5/semaine Pinterest 1035 3 909 0 0 X Vine 31.500 1 0 90 0 1 par semaine Google+ 21 0 0 0 X YouTube3 228.041 X 0 230 0 +- 5/semaine Selon Klout, les thèmes les plus abordés sur les réseaux sociaux par le programme sont Canal+, Samba, Music, Black Eyed Peas et Eva Longoria. Leur score est de 62. 2.1 Facebook L’émission « Touche Pas à Mon Poste ! » bénéficie d’une page fan Facebook officielle (désignée par le « V » à côté du nom du programme). Cette page, créée le 15 avril 2010 (soit quinze jours après le début de la programmation) est assez populaire, puisqu’elle bénéficie aujourd’hui de plus de 1.750.000 mentions « j’aime ». Pour ce qui de la nature des messages postés sur la page, il s’agit majoritairement de publications présentant l’invité du jour (photos à l’appui) et de vidéos des meilleurs moments de la dernière émission diffusée. Il arrive également que certaines publications servent à faire appel à la participation de ceux qu’ils appellent leurs « Fanzouzes », à promouvoir leur présence sur Snapchat ou à informer de la reprise de l’émission. La page reprend également 116 petites vidéos illustrant des moments off de l’émission (pendant les publicités) et certaines séances de maquillage des chroniqueurs et invités. Celles-ci apparaissent néanmoins sans grand intérêt et 3 L’émission n’a pas son compte YouTube mais utilise le canal de la chaîne D8 pour publier ses vidéos.
  7. 7. 6 l’on sent bien que la page n'a pas été créée pour ce genre de publications mais plutôt, comme on l’a vu, pour faire la promotion de leurs invités et des moments forts de l’émission. Pour ce qui est des photos, il existe, outre les photos de profil et de couverture de la page, neuf albums créés majoritairement il y a plus d’un an et aujourd’hui laissés à l’abandon (bien que des albums comme « Juste avant l’antenne... » pourraient toujours être mis à jour). De plus, il semble qu’en réalité les deux seuls albums encore mis à jour (« Téléchargements mobiles » et « photos de la page ») fassent office de fourre-tout, bien qu’ils possèdent chacun un thème propre (le premier - 870 photos - montre les coulisses de l’émission et le second - 1057 photos - regroupe les photos des invités). A côté de ceux-ci, l’album « photos de Touche Pas à Mon Poste (TPMP) » semble être le plus fourni. Généré automatiquement par Facebook, celui-ci reprend l’ensemble des photos postées par le public sur la page ou dans les commentaires. Il cumule donc beaucoup d’images, qui sont d’autant peu intéressantes (sosies de Cyril Hanouna, photos détournées de Nabilla ou d’Enora Malagré...) que tout le monde peut poster un message, une photo ou une vidéo sur la page. D’après tout ce qui vient d’être avancé, on se rend compte que cette page Facebook est plus utilisée comme un outil servant à renvoyer vers leur site officiel, que comme un réseau ayant son propre potentiel. 2.2 Twitter @TPMPofficiel est inscrit sur Twitter depuis septembre 2012. Tout comme sur Facebook, l’émission remporte sur ce réseau un franc succès puisqu’elle est parvenue à rassembler, en à peine plus de 2 ans, plus de 850.000 abonnés (principalement des fans de l’émission, bien que les artistes, certains sportifs et quelques personnalités du monde télévisuel aient également leur place). D’après nos recherches, cette large audience s’expliquerait en partie par le fait que l’émission soit très active sur le réseau et y conserve son ton décalé. Elle multiplie en effet les tweets et les retweets (réactions des invités, des chroniqueurs, de l’animateur et de certains fans, ainsi que publications de la chaîne D8), ainsi que certaines expressions fétiches de Cyril Hanouna telles que « fanzouze », « mes beautés » ou encore « testasse ». L’élément frappant que l’on remarque en parcourant ce compte est le roulement très réglementé de ses publications : la journée débute généralement par un tweet révélant les noms des invités du jour, suivi de divers tweets annonçant les chroniques qui seront abordées, de
  8. 8. 7 citations « chocs » entendues au cours de l’émission, de la rediffusion d’une image ou une vidéo, d’un appel aux réactions du public, d’une chronique et, enfin, d’une prise de position par rapport à un sujet donné. Il semble, d’après ce fait, que les gérants de la page aient bien compris le fonctionnement de Twitter et soient parvenus à instaurer à la fois une routine (l’ordre des tweets) et un effet de surprise (les sujets et citations « en direct ») qui participent au succès de la page en lui permettant respectivement de canaliser et d’ « enjailler » les followers. Il est également intéressant de remarquer que l’émission entretien un rapport particulier à Twitter, puisqu’elle invite continuellement ses téléspectateurs à se connecter à la page et à user des « hashtags » loufoques proposés par Cyril Hanouna. Cependant, cela ne garantit pas l’interactivité entre l’émission et son public, puisque les réponses de celle-ci aux tweets qui lui sont adressés se font rares (une à deux fois par jour maximum). 2.3 Instagram L’émission possède également un compte Instagram du nom de « tpmpoff » sur lequel sont postées des photos des membres de l’équipe, des invités de la soirée (la légende reprend toujours dans ce cas le hashtag #tpmpfamilly) et des coulisses. À côté de celles-ci, le compte donne également accès à quelques vidéos et aux captures d’écran d’articles et de messages drôles de sources diverses. Ces publications obtiennent en moyenne 800 à 1000 likes chacune, mais certaine peuvent monter jusque 4000. On voit donc que malgré la simplicité de ces publications, le réseau social Instagram plaît assez au public de l’émission. Le pouvoir de l’image à la place du texte joue probablement un rôle dans ce succès. 2.4 Pinterest À côté de ces trois réseaux principaux, TPMP possède également un compte Pinterest à première vue assez bien fourni. Une analyse plus détaillée nous permet cependant une toute autre appréciation : composé de 283 tableaux, leur compte n’enregistre pourtant aucun like, ne contient aucune vidéo et se compose principalement d’albums vides, ceux ne l’étant pas ne contenant en moyenne que de quatre à sept images... De la même façon, et bien que les images choisies puissent être considérées comme assez insolites (puisqu’il s’agit de photos en « backstage »), il est notable que les albums sont simplement classés par date et s’enchaînent chronologiquement, et que les gérants de la plateforme utilisent dans leurs commentaires le principe du hashtag, pourtant inactif sur Pinterest.
  9. 9. 8 Il semblerait donc au final que l’émission n’ait pas entièrement saisi les possibilités offertes par une plateforme comme Pinterest, et se soit contentée d’utiliser le réseau comme une sorte de base de données ou de galerie photos classique (plus proche d’Instagram que de Pinterest dans son mode d’utilisation). Cette incompréhension se trouve d’ailleurs certainement à la base du choix pris par TPMP d’abandonner son compte (les photos les plus récentes datent d’il y a 24 semaines) pour concentrer son activité sur les réseaux Facebook et Twitter, peut-être plus facilement appréhendables, auxquels renvoie la page. 2.5 Vine Depuis le 2 mai 2013, TPMP dispose également d’un compte Vine (approuvé) sur lequel l’émission poste de temps en temps, en moyenne une fois par semaine, une vidéo de six secondes. Tout comme la page Facebook de l’émission, ce compte Vine permet aux 31.500 followers de découvrir les coulisses du programme (passe-temps des chroniqueurs en coulisses ou moments non diffusés à la télévision). Remarquons néanmoins qu’au moment même où certaines personnes se spécialisent dans des Vines pratiquement artistiques avec mise en scène et montage, le canal TPMP se contente de filmer six secondes en continu et de diffuser cette mini- vidéo directement. 2.6 Snapchat Il arrive, comme on l’a vu précédemment, que des publications sur la page Facebook de l’émission encouragent les téléspectateurs à envoyer des « snaps » sur le compte Snapchat du programme. Bien que difficilement analysable, vu l’opacité et le caractère éphémère des publications sur ce canal, le score faisant état de 1460 points est un score moyen, a fortiori pour une émission à succès comme TPMP. On peut donc estimer que cette demande de « snaps » ne soit pas pleinement satisfaite par les « Fanzouzes », peut être de par le fait que Snapchat est un réseau social que tout le monde n’utilise pas couramment.
  10. 10. 9 2.7 Remarques Il est important de noter qu’en plus de cette présence plus ou moins active sur la toile, l’émission « Touche Pas à Mon Poste ! » y est également présente de manière involontaire, tout comme l’était Benjamin Deceuninck. On peut notamment souligner dans ce cadre sa présence sur Foursquare à travers les géolocalisations la mentionnant (« Touche pas à mon poste » ou « Plateau de TPMP »), sur Tumblr via les gifs humoristiques tagués #tpmp ou #touchepasàmonposte, sur Wikipédia à travers une description détaillée de son fonctionnement et de son casting, ou encore sur Google+ du fait de l’existence de deux comptes à son nom (« TPMP » et « TPMP vidéos »), d’une « communauté TPMP » et de diverses pages (« vive touche pas à mon poste », « touche pas à mon poste ! », « touche pas à mon poste », « Bertrand Chameroy mérite sa chaise pendant toute l’émission Touche Pas à Mon Poste », « TPMPfanoff »...). Mentionnons en parallèle de ceci les plateformes gérant un contenu lié à l’émission mais n’étant pas administrées par elle (mais par la chaîne Direct 8) : YouTube et le « site officiel ». Sur YouTube, la chaine D8 a créé la playlist « Touche pas à mon poste ! », elle-même subdivisée en cinq sous-catégories : « les meilleurs moments de TPMP » (174 vidéos), « les questions en 4/3 de Jean-Luc Lemoine » (27), « la télé de Marc-Antoine Le Bret » (18), « les fausses publicités de TPMP » (3) et « les personnages de Cartman » (8). La playlist est assez complète, bien qu’elle ne soit pas alimentée de façon régulière mais plutôt par « paquets » (une semaine peut passer sans que rien ne bouge, avant que cinq vidéos ne soient téléchargées sur une seule journée). Sur son site officiel, D8 a créé une page composée de quatre onglets : « Accueil » (présentation des vidéos par thème et popularité, liens vers les pages Facebook et Twitter, formulaire d’inscription pour être dans le public de l’émission...) ; « Vidéos » (extraits et rediffusions complètes) ; « Live » (plateforme visuelle permettant de regarder l’émission en direct, accompagnée de certains tweets) et « Équipe » (présentation des membres et liens vers leur page Twitter). Au vu du contenu évoqué ci-dessus, il semble que cette page remplisse assez bien sa fonction informative tout en parvenant à renvoyer les téléspectateurs aux autres réseaux sociaux de l’émission. Enfin et de manière plus surprenante, l’émission disposait de sa propre application pour supports numériques. Le but étant de renforcer l’interactivité et de faciliter la communication sur le programme. Cependant, il apparaît que celle-ci a disparu depuis peu. Après un bug qui invitait les utilisateurs à la désinstaller, l’application est désormais introuvable sur le Play Store de Google et l’App Store d’iTunes. Elle a été reprise dans une application plus générale de la chaîne D8. À l’image de ce qu’on a vu pour YouTube et le site officiel, il semblerait qu’il y ait une volonté dans le chef de la chaîne de tout regrouper sous le même toit afin de faire le lien entre l’ensemble de ses programmations.
  11. 11. 10 Conclusion Lorsque l’on fait la synthèse de tout ce qui vient d’être dit, à la fois sur la pratique des réseaux sociaux de Benjamin Deceuninck et celle de « Touche Pas à Mon Poste! », on peut dire que TPMP, menant 13 contre 5 sur le terrain des réseaux sociaux, semble avoir mieux compris leur importance dans la pratique médiatique. Cependant, cette victoire écrasante est à relativiser lorsque l’on prend en compte le fait que Benjamin Deceuninck gère seul son image sur le Web, tandis que TPMP bénéficie à la fois de l’image de ses divers membres et d’une prise en charge partielle par la chaîne Direct 8. De la même manière, il est intéressant de noter que quantité ne rime pas toujours avec qualité, et que si l’émission TPMP est présente sur un plus grand nombre de plateformes internet, cela ne signifie pas forcément que toutes ces plateformes sont utilisées au maximum de leur potentiel. On a vu dans ce sens que nombre d’entre elles ont été testées puis abandonnées, et que la plupart se contentent de « recycler » les informations présentées sur les réseaux sociaux de base que sont Facebook, Twitter et, dans une moindre mesure, Instagram.
  12. 12. 11 Table des matières Introduction................................................................................................................................................. 1 1 Benjamin Deceuninck.......................................................................................................................... 2 1.1 Twitter ......................................................................................................................................... 2 1.2 Facebook ..................................................................................................................................... 3 1.3 Instagram..................................................................................................................................... 4 1.4 Remarques................................................................................................................................... 4 2 Touche Pas à Mon Poste ! ................................................................................................................... 5 2.1 Facebook ..................................................................................................................................... 5 2.2 Twitter ......................................................................................................................................... 6 2.3 Instagram..................................................................................................................................... 7 2.4 Pinterest ...................................................................................................................................... 7 2.5 Vine.............................................................................................................................................. 8 2.6 Snapchat...................................................................................................................................... 8 2.7 Remarques................................................................................................................................... 9 Conclusion ................................................................................................................................................. 10 Table des matières .................................................................................................................................... 11

×