Dossier de production Performance Durable groupe 145

468 vues

Publié le

Dossier de production dans le cadre du cours Sustainable Performance, SKEMA Business School.

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
468
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier de production Performance Durable groupe 145

  1. 1. DOSSIER DE PRODUCTION SUSTAINABLE PERFORMANCE 2014-2015 GROUPE 145 Quiterie d'Avout Jean Faussemagne Valentin Gobin Cyrielle Hok Damien Pasquero Enea Urrejola
  2. 2. 2 CONTENU DU DOSSIER I. INTRO 1. EN BREF SUJET QUESTION CENTRALE PUBLIC TRAITEMENT RÉSUMÉ 2. PRÉSENTATION 3. ANGLE CHOISI POUR NOTRE REPORTAGE II. RÉALISATION 1. PRÉPARATION a/ EQUIPE DE TOURNAGE b/ LISTE DE MATÉRIEL c/ CONTENU DE NOTRE REPORTAGE FIL CONDUCTEUR LISTE DES PROFESSIONNELS d/ FICHE DE CONTACTS e/ PRÉSENTATION DES SOCIÉTÉS DÉMARCHÉES 2. DÉCOUPAGE DU REPORTAGE DESCRIPTION DES PLANS RÉDACTION DES QUESTIONS MICRO-TROTTOIR RÉDACTION DES QUESTIONS ITV 3. ORGANISATION a/ RÉPARTITION DES RÔLES b/ PLANNING DE TOURNAGE III. POST-PRODUCTION 1. LE MONTAGE 2. PLATEFORME DE DIFFUSION ANNEXES CESSION DE DROIT À L'IMAGE D'UNE PERSONNE MAJEURE
  3. 3. 3 I - INTRO 1. EN BREF >> SUJET : La transition énergétique de l'habitat. >> QUESTION CENTRALE : Entre enjeux économiques et écologiques, la transition énergétique de l'habitat est-elle un modèle viable ? Analyse du cas ICF Habitat. >> PUBLIC : Professionnels et Particuliers. >> TRAITEMENT : Reportage traité à la manière d'un numéro de "C'est pas Sorcier!". >> RÉSUMÉ : Notre reportage introduit dans un premier temps notre sujet en s'appuyant davantage sur l'aspect écologique de la question. Nous testerons également la pertinence de notre problématique en interrogeant des passants sous la forme d'un micro-trottoir. Dans un second temps, nous développerons et expliquerons celui-ci en s'appuyant sur l'interview de plusieurs professionnels. Nous intégrerons également quelques inserts explicatifs à la manière de "C'est pas sorcier!". Enfin, nous ouvrirons le sujet et tenterons d'élargir le problème grâce à l'intervention du député européen EELV, M. Zeribi. 2. PRÉSENTATION Entre enjeux économiques et écologiques, la transition énergétique de l'habitat est elle un modèle viable? Analyse du cas ICF Habitat. Notre problématique s'inscrit pleinement dans l'actualité. En effet, l'adoption de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte adoptée par l'assemblée nationale le 14 octobre dernier et la publication du dernier rapport alarmant du GIEC début novembre prouvent à quel point la transition énergétique devient incontournable pour tenter de stopper le dérèglement climatique. Sujet complexe mais non moins intéressant dans lequel l'habitat a une place non négligeable. L'habitat est fortement consommateur d'énergie : il représente à lui seul 43% de la consommation totale d'énergie en France et 25% des émissions de gaz à effet de serre. Il existe aujourd'hui de nombreuses façons de réduire l'empreinte écologique de son logement sur l'environnement. C'est précisément ce que nous allons analyser dans ce reportage à travers notamment la stratégie Beem-Up adoptée par ICF Habitat. 3. ANGLE CHOISI POUR NOTRE REPORTAGE Nous souhaitons construire notre reportage à la manière d'un numéro de "C'est pas sorcier". En effet, le succès de ce magazine télévisuel de vulgarisation scientifique repose essentiellement sur son caractère instructif et distrayant. Nous avons ainsi
  4. 4. 4 patiemment analysé les éléments récurrents qui balisent chacune des émissions : sons fantaisistes, contre-plongées, voix-off, cadre .... Autant de détails que nous prendrons soin de reproduire fidèlement pour une immersion totale. Pour autant, nous nous appliquerons à apporter notre patte personnelle à ce reportage. Nous avons ainsi décidé d'incorporer au reportage des chiffres 'chocs' sur la consommation d'énergie afin de faire prendre conscience à nos téléspectateurs l'ampleur du problème et l'immense marge de manoeuvre dont nous disposons tous dans notre quotidien. Nous voulons que notre reportage soit percutant : pour cela, nous avons contacté des professionnels dont l'expérience constituera une réelle valeur ajoutée pour notre reportage. II. RÉALISATION 1. PRÉPARATION a/ EQUIPE DE TOURNAGE En plus de nos rôles définis à la base du projet de performance durable, nous nous sommes également organisés pour gagner en efficacité durant notre tournage.
  5. 5. 5 b/ LISTE DU MATÉRIEL MATERIEL DESCRIPTION ILLUSTRATION Réflex numérique Canon EOS 70D Optique Image Stabilizer Optique EFS 18-135mm Prise son Zoom H4n Caméscope numérique Canon HFG20 Microphone externe Canon DM 100 Trépied Manfrotto mkc3 c/ CONTENU DE NOTRE REPORTAGE >> Fil conducteur : notre problématique. Le coeur de notre reportage porte sur la transition énergétique dans l'habitat. Nous avons choisi d'articuler notre reportage autour de trois parties. Notre reportage s'ouvrira d'abord sur un patchwork vidéos introduisant le sujet - on retrouvera notamment des images d'actualité : gouvernement, GIEC, texte de loi ... autant de vidéo flash qui introduiront le reportage. L'idée étant de cerner rapidement le cadre de notre reportage et de lancer le sujet sur la transition énergétique. La première partie du reportage portera ainsi sur l'aspect écologique du problème. Chiffres clés et explications pédagogiques à la "C'est pas Sorcier!" ponctueront cette partie. Nous mènerons également un micro-trottoir afin de jauger la connaissance du sujet chez nos concitoyens.
  6. 6. 6 On privilégiera dans la seconde partie du reportage l'aspect économique de la question. Nous confronterons également différents arguments de professionnels du développement durable à travers des interviews ciblés. Nous tenterons ainsi de comprendre où se situe la viabilité de la transition énergétique dans l'habitat. Enfin, nous tenterons d'ouvrir le sujet grâce à l'approfondissement de la question et aux éléments de réponses dont nous disposerons. >> Liste des professionnels que nous avons prévu d'interroger  Entretien téléphonique : Laurie Espinosa, responsable du secteur développement durable chez ICF Habitat.  Interview : Marika Frenette, Fondatrice et PDG de Wigwam, société spécialisé dans le conseil en ingénierie environnementale.  Interview : Karim Zéribi, ex-député européen EELV. d/ FICHE DE CONTACT : PROFESSIONNELS PRENOM NOM TEL MAIL Agnès Maury 04.90.59.65.27 maury.agnes@gmail.com Laurie Espinosa 01.55.33.97.65 laurie.espinosa@icfhabitat.fr Hervé Graton 02.51.07.51.70 contact@kypseli.fr Marika Frenette 02.40.50.30.04 marika@wigwam-conseil.com Karim Zéribi / / e/ PRÉSENTATION DES SOCIÉTÉS DÉMARCHÉES ICF Habitat est le 4ème opérateur du logement en France. En cohérence avec les politiques publiques de l’habitat, ICF Habitat a engagé un ambitieux programme de développement immobilier, notamment en ce qui concerne l'aspect responsable et durable. ICF applique de nouvelles exigences en matière de politique énergétique et de respect de l’environnement. Afin de réduire les émissions de CO2 de son parc et de maîtriser les charges locatives de ses résidents, le Groupe anticipe la réglementation sur les normes de construction. Depuis 2007, la société Wigwam accompagne à la fois la maîtrise d’ouvrage sur les exigences environnementales et l’équipe de maîtrise d’oeuvre dans les choix de conception pour atteindre ces exigences. Marika Frenette, urbaniste et architecte experte en construction bois, apporte nombre de compétences à la société : étanchéité à l’air, santé du bâtiment, analyse du cycle de vie des bâtiments... Wigwam intervient également sur les bâtiments existants : elle effectue notamment un suivi des performances et établi des diagnostics.
  7. 7. 7 2. DÉCOUPAGE DU REPORTAGE NUMERO PLAN DESCRIPTION PLAN 1 PRELUDE Vidéo patchwork introduisant le problème à travers des faits d'actualité : intervention Mme Royal sur la rénovation thermique, rapport alarmant du GIEC, etc ... PLAN 2 INTRODUCTION PLAN RAPPROCHÉ TAILLE (PRT) Plan mairie de Paris - Présentation du sujet par notre journaliste, énumération de chiffres clés sur la déperdition énergétique dans l'habitat parisien, nécessité de la transition énergétique / aspect écologique de la question. PLAN 3 INSERT EXPLICATIF PRT Plan intérieur. Explication de termes techniques à la manière de "C'est pas sorcier" - Qu'entend-on par transition énergétique ? Qu'est-ce qu'un pont thermique ? PLAN 4 MICRO TROT. PLAN RAPPROCHÉ POITRINE Plan place de l'hôtel de ville. Plan accéléré sur les passants. Micro-trottoir : Q1 : Pensez-vous que votre logement a une bonne isolation thermique ? Si non, seriez- vous prêt à engager des travaux pour palier le problème des déperditions énergétiques et ainsi réduire votre facture EDF ? Q2 : Concernant l'habitation, pensez-vous que écologie rime avec économies? PLAN 5 TRANSITION PLAN AMÉRICAIN Plan rue de Paris. Retour sur notre journaliste. Rapide analyse du micro-trottoir. Enchainement sur la stratégie Beem-up et l'activité d'ICF Habitat. PLAN 6 VOIX OFF Voix off introductive de la première interview. PLAN 7 INTERVIEW 1 PRT Interview de Laurie Espinosa, responsable du développement durable chez ICF Habitat. PLAN 8 PLAN D'ENSEMBLE Plan dans un chantier de réhabilitation d'habitations. Le journaliste s'intéresse davantage à l'aspect économique de la question. PLAN 9 INSERT EXPLICATIF Plan intérieur. Explication des gains potentiels que peuvent réaliser les consommateurs en optant pour une meilleure isolation. PLAN 10 VOIX OFF Voix off de transition. PLAN 11 TRANSITION PLAN AMÉRICAIN Plan dans le même chantier que sur le plan 8. Le journaliste rebondit sur l'explication et en souligne les possibles limites. Transition vers la deuxième interview. PLAN 12 INTERVIEW 2 PLAN RAPPROCHÉ POITRINE Interview de Marika Frenette, PDG de Wigwam, spécialisée dans le conseil en ingénierie environnementale. Q1 : Fait-on des économies en rénovant son logement ? Q2 : Quels conseils donneriez-vous aux personnes souhaitant diminuer leur empreinte écologique à moindre coût ? Q3 : Quelle est votre opinion sur les subventions accordées par l’Etat pour améliorer l’isolation thermique des logements ? PLAN 13 PLAN D'ENSEMBLE Plan sur ministère du développement durable. Bref retour sur l'interview par notre journaliste. Synthétisation explicative des réponses apportées. PLAN 14 INTERVIEW 3 PRT Ouverture du sujet à travers l'interview de Karim Zéribi, ex-député européen EELV. PLAN 15 Making-of rapide du reportage.
  8. 8. 8 3. ORGANISATION DU TOURNAGE a/ RÉPARTITION DES RÔLES Jean Faussemagne Chargé de production, doit superviser l'ensemble du reportage, décider de la répartition des tâches et s'assurer que le planning est respecté Valentin Gobin Chargé de post-production, s'occupe du montage vidéo du reportage, fait en sorte que tout soit fluide Damien Pasquero Journaliste, fil directeur du reportage, il est également chargé de contacter et interviewer les professionnels Cyrielle Hok Caméraman, en charge de décider des différents plans, gérer la lumière sur le tournage et filmer les interviews Enea Urrejola Banquier et prise son, réalise les transactions via la Skem'banque et s'occupe d'enregistrer les interventions du journaliste et des professionnels Quiterie d'Avout Jardinière wiki et assistante son, s'occupe de l'actualisation de la page wiki et épaule le référant son durant le tournage b/ PLANNING DU TOURNAGE HORAIRE LIEU DE RDV TOURNAGE (N° du plan) 07/11/2014 Mairie de Paris Place de l'hôtel de ville Plan 2 introductif Plan 4 micro-trottoir Plan 5 analyse 11/11/2014 Quartier du Trapèze, Boulogne Billancourt Plan 8 explicatif Plan 11 transitif 12/11/2014 Chez Enea Urrejola Plans 3 et 9 inserts explicatifs Plan 6 et 10 voix off 15/11/2014 Wigwam conseil, Nantes Plan 12 interview Marika Frenette 18/11/2014 Boulevard St Germain, Paris. Plan 13 synthèse 19/11/2014 ICF Habitat, Paris Plan 7 Interview Laurie Espinosa 20/11/2014 Rue de l'Arcade, Paris Plan 14 Interview >> Les plans 1 et 15 seront traités en post-production. III. POST-PRODUCTION 1. LE MONTAGE Etape primordiale dans la réalisation de notre reportage, le montage nécessite une attention particulière et surtout impose au monteur de faire des choix entre de nombreux plans. Cette phase est extrêmement chronophage et exigeante.
  9. 9. 9 Pour notre reportage, nous utiliserons le logiciel développé par Apple : FINAL CUT PRO. Ce logiciel est très intuitif dans son utilisation et réputé par les professionnels du cinéma. Nul doute que nous pourrons monter un reportage de qualité grâce à toute la myriade d'outils disponibles dans ce logiciel. Voici un rapide aperçu présentant l'ergonomie de ce logiciel : 2. PLATEFORME DE DIFFUSION Une fois le montage effectué, nous diffuserons notre reportage sur la célèbre plateforme de partage de vidéos YOUTUBE. Notre travail sera ainsi facilement accessible et visible par tous ! ANNEXES >> Voilà la cession de droit à l'image que l'on prendra soin de transmettre à nos contacts en amont de l'interview. CESSION DE DROIT À L'IMAGE D'UNE PERSONNE MAJEURE Principe : loi du 17 juillet 1970 Chaque personne dispose sur son image et celle de sa famille d’un droit exclusif qui lui permet de s’opposer à ce que cette image soit utilisée ou reproduite sans son autorisation. Dans un lieu privé, tout enregistrement sonore et/ou visuel ne peut être effectué qu’avec le consentement de la personne considérée. L’utilisation de l’enregistrement est également soumise à autorisation.
  10. 10. 10 Dans un lieu public, les prises de vues peuvent être effectuées, en principe, sans autorisation. Mais le consentement de la personne concernée est indispensable en cas de reproduction et de diffusion. Je soussignée ______________________________________________________ demeurant à : ________________________________________________________ reconnaît avoir été filmé-e par Skema pour un film utilisé dans le cadre de la pédagogie à Skema. J’accepte que tout ou partie de ces images réalisées soit incorporée gracieusement en vue de son exploitation par tous modes et procédés, sur tous supports, en tous formats, dans le monde entier, et ce sans limitation de durée. Fait à :____________________________ Le : ______________________________ Le contractant (signature précédée de la mention « lu et approuvée »)

×