Les Français et le chauffage - rapport de l'enquête de consommation

2 133 vues

Publié le

En France, plus de la moitié de l'énergie consommée l'est actuellement sous forme de chaleur, et ce principalement pour le chauffage des bâtiments résidentiels et tertiaires. Avec seulement deux sources d'énergie (40% gaz et 40% électricité) pour chauffer plus des trois quarts de la population, le paysage énergétique actuel laisse peu de place aux alternatives.
C'est pourquoi l'association Via sèva lance ce baromètre annuel qui recueillera et mesurera les souhaits des Français pour leur vision du monde énergétique de demain.
Découvrez la première édition

Publié dans : Environnement
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 133
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 125
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les Français et le chauffage - rapport de l'enquête de consommation

  1. 1. Les Français et le  chauffage Résultats de l’étude menée  par IPSOS pour Via sèva
  2. 2. Méthodologie et échantillon 2 • Ont été interrogés : ‐ 1000 individus âgés de 18 à 65 ans, personnes de référence du ménage et résidant dans des villes françaises de  20 000 habitants et plus.  ‐ Les quotas, fondés sur des statistiques foyers de l’Insee (recensement 1999, sauf pour la catégorie d’habitat  recensement 2010), portaient sur : Sexe et Âge de la personne de référence du ménage, Zone UDA9, Catégorie  urbaine et Taille du ménage. ECHANTILLON :ECHANTILLON : Terrain : du mardi 15 au samedi 19 Avril 2014 DATE TERRAIN :DATE TERRAIN : Cette étude a été réalisée en adhoc online, auprès d’un échantillon issu de l’Access Panels online d’Ipsos (vivier qualifié de  650.000 individus en France). • Les informations ont été recueillies à l’aide d’un questionnaire auto‐administré online.  • Un lien personnalisé a été envoyé aux panélistes pour leur donner un accès sécurisé et contrôlé au questionnaire.  • La structure de l’échantillon a été  monitorée tout au long de l’étude afin, notamment, de pouvoir cibler les relances ou  lancer de nouvelles invitations auprès des quotas les moins avancés. • Le logiciel utilisé a permis une gestion avancée de l’arborescence du questionnaire, des filtres du sujet, et des éléments  multimédias [filtres simples ou complexes, rotation des modalités ou de blocs de questions, insertion automatique du  matériel (visuels figés ou animés...)]. METHODOLOGIE :METHODOLOGIE :
  3. 3. 3 Sommaire I. Résultats de l’étude 1. Chauffage, où en sommes nous aujourd’hui? 2. Que veulent les français pour demain? 3. Les réseaux de chaleur, une solution d’avenir II. Annexes
  4. 4. I. Résultats de l’étude
  5. 5. Chauffage, où en  sommes nous  aujourd’hui?
  6. 6. 40 40 7 2 1 1 1 8 Le gaz naturel L'électricité Le fuel La géothermie La récupération de chaleur (produite par les grosses  industries, l’incinération de déchets, les data centers,…) Le bois Autre, préciser : Je ne sais pas Le gaz et l’électricité chauffent 4 Français sur 5 6 Q3 :Quelle est l’énergie utilisée par votre chauffage ? En % Chauffage actuel collectif: 46% Chauffage actuel Individuel: 61% :   scores auprès des populations mentionnées, présentant un écart significatif  supérieur versus le score auprès de la population totale, au seuil de confiance de 99% Base : 1000 hab. en appartement, dans des villes de  20 000 hab. ou +, resp. foyer, âgés de 18‐65 ans
  7. 7. Plus d’1 français sur 2 est équipé d’un chauffage individuel 7 Q2 : Quel type de chauffage avez‐vous dans votre domicile ? En % 59 33 6 1 1 Chauffage individuel : vous avez votre propre chaudière/des radiateurs électriques dans votre logement Chauffage collectif de l'immeuble / central : la chaufferie de votre immeuble est située dans un local technique au Rez de Chaussée ou au sous‐sol Chauffage collectif de la ville / réseau de chaleur : présence d'un réseau de chaleur dans votre rue ou dans votre commune Autre, préciser : Je ne sais pas Région parisienne: 41% /Province: 27% Bassin parisien Ouest: 15% :   scores auprès des populations mentionnées, présentant un écart significatif  supérieur ou inférieur versus le score auprès de la population totale, au seuil de confiance de 99% Base : 1000 hab. en appartement, dans des villes de  20 000 hab. ou +, resp. foyer, âgés de 18‐65 ans
  8. 8. Niveau de satisfaction à l'égard du chauffage actuel de l’appartement 8 Q4 : Aujourd’hui, quelle est l’affirmation qui correspond le mieux à votre niveau de satisfaction à l’égard du chauffage de votre appartement ? En % ST satisfait : 76% ST pas satisfait : 24% J’en suis tout à fait satisfait J’en suis plutôt satisfait Je n’en suis plutôt pas satisfait Je n’en suis pas du tout satisfait 26 50 19 6Energie actuelle Electricité : 9% Base : 1000 hab. en appartement, dans des villes de  20 000 hab. ou +, resp. foyer, âgés de 18‐65 ans
  9. 9. Avantages du chauffage actuel 9 Q5 : Quels sont les principaux avantages de votre chauffage actuel ? En % Au moins une réponse : 89% Nombre de citations moyen : 2,6 53 37 32 31 23 20 13 13 8 11 Son mode de fonctionnement très simple Les réglages possibles (diminuer la température  en journée, dans certaines pièces) Son entretien (facile, peu coûteux) Son confort (chaleur uniformément répartie) Sa fiabilité (ne tombe jamais en panne) Son niveau de sécurité La stabilité du montant de sa facture Son coût (une facture d'énergie maîtrisée) Son caractère écologique et respectueux de l'environnement Aucun Base : 1000 hab. en appartement, dans des villes de  20 000 hab. ou +, resp. foyer, âgés de 18‐65 ans
  10. 10. Inconvénients du chauffage actuel 10 Q6 : Quels sont les principaux inconvénients de votre chauffage actuel ? Plusieurs réponses possibles En % 46 41 25 21 13 8 7 6 3 14 Son coût (une facture d'énergie élevée) L'augmentation régulière  du montant de sa facture Son manque de confort (pas de chaleur uniforme) Pas de réglage possible Son caractère polluant (pas écologique, pas respectueux de l'environnement) Son entretien (compliqué, fréquent, coûteux) Sa fiabilité (tombe en panne) Son niveau de sécurité Son mode de fonctionnement compliqué Aucun Au moins une réponse : 87% Nombre de citations moyen : 2,0 Electricité 62% individuel 57% Gaz 41% Collectif 29% Energie  actuelle Type  chauffage 18‐34 ans 17% 35‐65 ans 10% Age Sud‐Ouest 58% individuel 49% CSP+ 46% Collectif 31% CSP‐ 37% 54% Type  chauffage CSP UDA Est Electrique 36% RP 30% Gaz 19% Province 23% Chauffage  actuel UDA :   scores auprès des populations mentionnées, présentant un écart significatif  supérieur ou inférieur versus le score auprès de la population totale, au seuil de confiance de 99% Base : 1000 hab. en appartement, dans des villes de  20 000 hab. ou +, resp. foyer, âgés de 18‐65 ans individuel 7% Electricité 8% Reg. Paris. 26% Collectif 41% Gaz 22% Province 17% Energie  actuelle Région Type chauffage actuel Electricité 9% Gaz 16% Energie  actuelle
  11. 11. 38% 25% 21% 11% 5% Solaire Géothermie Récupération de chaleur (produite par les grosses industries, l'incinération de déchets, les data centers) Bois Éolien Plus d’un français sur 2 n’a pas eu l’occasion de s’informer sur les  énergies renouvelables 11 En % :   scores auprès des populations mentionnées, présentant un écart significatif  supérieur  ou inférieur versus le score auprès de la population totale, au seuil de confiance de 99% Q10 : Avez‐vous eu déjà l’occasion de vous informer sur les énergies renouvelables ? Si OUI : Q11‐ Quelle énergie a retenu votre attention? Si NON : Q12‐ Quel est l’élément qui vous pousserait à vous y intéresser? Energie d’intérêt Base : 475 individus  s’étant renseigné Base : 525 individus ne  s’étant pas renseigné Base : 1000 hab. en appartement, dans des villes de  20 000 hab. ou +, resp. foyer, âgés de 18‐65 ans 42% 30% 15% 11% 2% Une baisse des prix des énergies renouvelables Un projet de changement de mode de chauffage dans votre immeuble ou votre ville La hausse des prix de votre énergie de chauffage La protection de l'environnement Les medias Evénement déclencheur potentiel Géothermie 56% CSP+ 52% Homme 50% Bois 61% CSP‐ 40% Femme 42% 61% Energie  Idéale Sensible au modes et  énergies Energie  Idéale Gaz  naturel 60% Sensible au prix 61%
  12. 12. Pour plus de la moitié des français le prix prime sur l’écologie 12 Q9 : Dans laquelle des affirmations ci‐dessous vous reconnaissez‐vous le plus ? En % Informé sur les énergies  renouvelables non 72% Electricité 79% Gaz naturel 78% Energie  Idéale Informé sur les énergies  renouvelables Oui 49% Géothermie 56% Récupération 46% Energie  Idéale :   scores auprès des populations mentionnées, présentant un écart significatif  supérieur versus le score auprès de la population totale, au seuil de confiance de 99% Base : 1000 hab. en appartement, dans des villes de  20 000 hab. ou +, resp. foyer, âgés de 18‐65 ans
  13. 13. Que veulent les français  pour demain?
  14. 14. Près de 9 français sur 10 attendent que les pouvoirs publics les  informent sur les différentes solutions de chauffage  14 Q13 : Voici une liste d’opinions à l’égard des moyens qui pourraient être mis en œuvre pour améliorer la place des énergies renouvelables dans le chauffage. Pour chacune d’elle vous indiquerez si vous la partagez ou non : En % Oui, je partage plutôt cette opinionNon, je ne partage plutôt pas cette opinion 88 88 87 39 34 12 12 13 61 67 Les pouvoirs publics devraient inciter les ménages à se chauffer de façon moins polluante en proposant des déductions fiscales liées au surcoût éventuel Les pouvoirs publics devraient informer les Français sur les avantages et inconvénients des différentes solutions de chauffage existantes  Les entreprises doivent davantage communiquer sur leurs offres de chauffage écologique Les pouvoirs publics devraient décider des modes de chauffage qui doivent être utilisés en priorité Ce devrait être à la mairie de choisir le mode de chauffage à utiliser en priorité sur son territoire Base : 1000 hab. en appartement, dans des villes de  20 000 hab. ou +, resp. foyer, âgés de 18‐65 ans
  15. 15. Autonomie de gestion, confort et bas coût sont les 3 caractéristiques  les plus recherchées 15 Q7 : Quelles sont les trois caractéristiques principales qui correspondent pour vous à un chauffage d’appartement idéal ? Classez les caractéristiques suivantes de 1 à 3 en fonction de l’importance qu’elles ont à vos yeux En % 1ère citation11 Caractéristiques  au global 62% 47% 34% 31% 31% 26% 26% 23% 20% Son coût Son confort Les réglages possibles La stabilité du montant de sa facture Sa fiabilité La simplicité de son fonctionnement Son caractère écologique, respectueux de l'environnement Son niveau de sécurité L'absence d'entretien 33% 18% 9% 10% 8% 5% 6% 8% 4% Base : 1000 hab. en appartement, dans des villes de  20 000 hab. ou +, resp. foyer, âgés de 18‐65 ans
  16. 16. Type d'énergie en adéquation avec les attentes 16 Q8 : Et quelle serait l’énergie de chauffage qui correspondrait le plus à vos attentes ? Une réponse par colonne En % 25 19 18 18 10 6 2 2 1 Solaire Récupération de chaleur (produite par les grosses  industries, l’incinération de déchets, les data centers,...) Gaz naturel Géothermie Electricité Bois Eolien Fuel Autres Base : 1000 hab. en appartement, dans des villes de  20 000 hab. ou +, resp. foyer, âgés de 18‐65 ans
  17. 17. Pour l’avenir, les énergies renouvelables ont les faveurs des français 17 Q19 : Quelles sont selon vous les sources d’énergie de chauffage qui ont le plus d’avenir ? 63 55 50 37 18 14 11 1 5 2 Le solaire La récupération de chaleur (produite par les grosses industries, l'incinération de déchets, les data centers) La géothermie L'éolien Le bois L'électricité Le gaz naturel Le fuel Je ne sais pas Autres Au moins une réponse : 95% Nombre de citations moyen : 2,6 :   scores auprès des populations mentionnées, présentant un écart significatif  supérieur ou inférieur versus le score auprès de la population totale, au seuil de confiance de 99% Région Parisienne 63% Province 51% Base : 1000 hab. en appartement, dans des villes de  20 000 hab. ou +, resp. foyer, âgés de 18‐65 ans
  18. 18. Les réseaux de chaleur,  une solution d’avenir
  19. 19. 4 Français sur 5 ne connaissent pas les réseaux de chaleur  Q14 : Connaissez‐vous les réseaux de chaleur ? Q15 : Connaissiez‐vous le fonctionnement des réseaux de chaleur avant aujourd’hui ? Notoriété des  réseaux de chaleur  Connaissance du  fonctionnement des  réseaux de chaleur  après explications oui 33% non 8% Informé sur les énergies  renouvelables oui 46% non 19% Informé sur les énergies  renouvelables :   scores auprès des populations mentionnées, présentant un écart significatif  supérieur ou inférieur versus le score auprès de la population totale, au seuil de confiance de 99% Base : 1000 hab. en appartement, dans des villes de  20 000 hab. ou +, resp. foyer, âgés de 18‐65 ans 19
  20. 20. Le réseau de chaleur perçu comme écologique, économique et  confortable 20 Q17 : Plus précisément, quels avantages y verriez‐vous ? En % Moyenne : 3,0 59 37 38 28 31 60 21 22 2 Son coût (une facture d'énergie maîtrisée) La stabilité de sa facture Son confort (chaleur uniformément répartie) Son mode de fonctionnement très simple Son entretien (facile, peu coûteux) Son caractère écologique et respectueux de l'environnement Sa fiabilité (ne tombe jamais en panne) Son niveau de sécurité Autre Base : 1000 hab. en appartement, dans des villes de  20 000 hab. ou +, resp. foyer, âgés de 18‐65 ans
  21. 21. Près de 9 Français sur 10 souhaiterait être raccordé à un réseau de  chaleur 21 Q16 : Imaginez que votre immeuble puisse être raccordé à un réseau de chaleur. Seriez‐vous… En % Très intéressé Plutôt intéressant Plutôt pas intéressé Pas du tout intéressé ST intéressé : 87% ST pas intéressé : 13% 33 55 9 4 Base : 1000 hab. en appartement, dans des villes de  20 000 hab. ou +, resp. foyer, âgés de 18‐65 ans
  22. 22. Plus d’1 français sur 2 identifie le réseau de chaleur comme un mode  de chauffage qui a de l’avenir 22 Q20 : Quels sont selon vous les modes de chauffage qui ont de l’avenir ? Nombre de citations moyen : 1,3 Base : 1000 hab. en appartement, dans des villes de  20 000 hab. ou +, resp. foyer, âgés de 18‐65 ans
  23. 23. II. Annexes
  24. 24. Structure de l’échantillon 
  25. 25. Structure de l’échantillon  25(*)Méthodes de pondération: la méthode dite de calage sur marges est la plus utilisée. Les marges des variables de redressement de l’échantillon sont ramenées aux marges de la population de référence. L’algorithme  utilisé par Quantum et Daisie est la « Reweight Iterative Method » (Rim weighting). L’algorithme utilisé par Cosi est la « Ranking adjusted Statistics» (RAS) Non pondéré Pondéré Base (1000=100%) (1000=100%) SEXE Homme 68 67 Femme 32 33 AGE 18 ‐ 24 ans 12 12 25 ‐ 34 ans 29 30 35 ‐ 44 ans 24 24 45 ‐ 59 ans 28 28 60 ‐ 65 ans 6 6 PROFESSION DU CHEF DE MENAGE CSP+ 51 51 CSP ‐ 33 33 Retraité/Inactif 16 16 REVENUS NETS ANNUELS DU FOYER 15 000€ et  moins 22 22 15 001 à 24  000€ 22 21 24 001 à 36  000€ 23 23 36 001€ et plus 23 23 TAILLE DU FOYER 1 personne 43 42 2 personnes 26 26 3 personnes ou  plus 31 32 TOTAL 1000 individus âgés  de 18 à 65 ans
  26. 26. Régions UDA
  27. 27. Régions UDA 27 UDA 5 RÉGION PARISIENNE NORD‐OUEST 2 ‐ Bassin Parisien Ouest 5 ‐ Ouest NORD‐EST 3 ‐ Bassin Parisien Est 4 ‐ Nord 6 ‐ Est SUD‐OUEST 7 – Sud‐Ouest SUD‐EST 8 ‐ Sud‐Est 9 – Méditerranée UDA 9 1 = RÉGION PARISIENNE 75 / 77 / 78 / 91 / 92 / 93 / 94 / 95 2 = BASSIN PARISIEN OUEST 14 / 18 / 27 / 28 / 36 / 37 / 41 / 45 / 50 / 61 / 76 3 = BASSIN PARISIEN EST  02 / 08 / 10 / 21 / 51 / 52 / 58 / 60 / 71 / 80 / 89 4 = NORD 59 / 62 5 = OUEST 16 / 17 / 22 / 29 / 35 / 44 / 49 / 53 / 56 / 72 / 79 / 85 / 86 6 = EST  25 / 39 / 54 / 55 / 57 / 67 / 68 / 70 / 88 / 90 7 = SUD‐OUEST 09 /12 / 19 / 23 / 24 / 31 / 32 / 33 / 40 / 46 / 47 / 64 / 81 / 82 /  87 8 = SUD‐EST 01 / 03 / 07 / 15 / 26 / 38 / 42 / 43 / 63 / 69 / 73 / 74 9 = MÉDITERRANÉE 04 / 05 / 06 / 11 / 13 / 30 / 34 / 48 / 66 / 83 / 84
  28. 28. Marge d’erreur des %  obtenus (Table de GAUSS)
  29. 29. 2929 Table de Gauss Cette table de Gauss est construite à partir de la formule suivante : • P étant le pourcentage de réponses à la question testée • N étant le nombre d’interviews réalisées P (100 – P)Erreur = 2 N • P (pourcentage de réponses à la question testée) •N (nombre d’interviews réalisées) Si on obtient 30% à une réponse sur une base de répondants de 250 individus, la marge d’erreur est de 5.8%, le score est donc de 30%±5.8. Avec le même résultat mais obtenu auprès de 400 personnes, la marge d’erreur est moindre et le score devient 30%±4.6. Marge d’erreur des % obtenus,  en fonction de la base de répondants  et de la valeur du pourcentage

×