*L’échange et le
développement économique
Deux grands moyens de
satisfaire ses besoins
1.
2.

Nous pouvons être économiquement indépendants en
produisant tout ce do...
Pourquoi être interdépendants?
• L’échange peut apporter une bénéfice réciproque même
si les deux parties sont capables pr...
Qu’est-ce qui détermine la direction
des échanges?
• Les plans de production et d’échange sont basés sur les
différences e...
Premier exemple
• Une économie à deux personnes: Mathilde et Philippe
• Une économie à deux biens: patates et viande
• Qu’...
Premier exemple

Les opportunités de production de
Mathilde et Philippe

Mathilde
Philippe

Heures de travail pour produir...
En Autarcie
• Autarcie: Absence d’échange
En s’ignorant mutuellement:
Chacun consomme ce qu’il a produit.
La frontière des...
Frontière des possibilités
de production de Mathilde
Viande
(kg)

2
1
0

A

2

4

Patates (kg)
Viande
(kg)

40

Frontière des possibilités
de production de Philippe

B

20

0

2.5

5

Patates (kg)
Consommation en autarcie
• En autarcie, les choix de production aux
points A et B seront déterminés par les
préférences de...
Revenus en autarcie

Mathilde
Philippe

Le revenu sans
échange
Production et
consommation
1 kg de viande (A)
2 kg de patat...
Philippe et Mathilde
se spécialisent
• Mathilde se spécialise complètement en
ne produisant que des patates, càd 4 kg
de p...
Philippe et Mathilde
échangent
• Philippe vend 3 kg de viande à Mathilde et
reçoit 1 kg de patates en échange.
• 1 kg de p...
Résultats de la spécialisation
et de l’échange

Production

Mathilde

Philippe

0 kg de viande
4 kg de patates

24 kg de v...
L’échange accroît l’ensemble des
possibilités de consommation
(a) L’échange augmente la
consommation de Mathilde

Viande
(...
L’échange accroît l’ensemble des
possibilités de consommation
Viande 40
(kg)

(b) L’échange augmente la
consommation de Ph...
Gains de l’échange
• Grâce à la spécialisation et l’échange, Mathilde et
Philippe ont tous deux haussé leur consommation d...
Avantage comparatif
• Les différences dans les coûts de
production déterminent:
• Qui devrait produire quoi.
• À quel prix...
Différences dans les coûts de
production
• Deux façons de mesurer des différences
de coût de production:
Le nombre d’heure...
Avantage absolu
• Permet de comparer les productivités entre individus,
pays et entreprises.
• Celui qui peut produire plu...
Coût d’opportunité
Coût d’opportunité
1 kg de
viande

1 kg de
patates

Mathilde

2 kg de
patates

½ kg de
viande

Philippe...
Coût d’opportunité
• En terme de coût d’opportunité, la viande est plus
coûteuse à produire pour Mathilde que Philippe.
• ...
Bénéfices de l’échange
• Dans une société, tout le monde peut tirer profit
de l’échange parce que cela permet à chacun
de ...
Comprendre les bénéfices
de l’échange
Explication du mécanisme
Point de vue de Mathilde:
i.
ii.

iii.
iv.

Échange: Elle r...
Comprendre les bénéfices
de l’échange
Point de vue de Philippe:
i.
ii.

Échange: Il reçoit 1 kg de patates pour (au coût d...
Comprendre les bénéfices
de l’échange
• NB En jetant un coup d’œil sur le tableau des coûts
d’opportunité, on note qu’à 3 ...
Comprendre les bénéfices
de l’échange
L’échange est bénéfique pour tous car il
permet à chacun de se spécialiser dans
les ...
Question
Dans cet exemple simple, que penser du fait que Philippe
consomme beaucoup plus que Mathilde lorsqu’ils
échangent...
2 exemple
e

Le Canada doit-il commercer
avec le Japon?
*Le Canada doit-il commercer
avec le Japon?
Voitures

Nourriture

Ouvrier Canada 1/mois

2 tonnes/mois

Ouvrier Japon

1 t...
3e exemple
Tiger Woods et Jo Blo
• Tiger Woods: 2 heures pour tondre sa pelouse
• Jo Blo: 4 heures pour tondre la pelouse ...
3e exemple
Tiger Woods et Jo Blo
Meilleures opportunités alternatives de
chacun:
• Tiger Woods: 10 000 $ pour pub de 2
heu...
4e exemple
*Exemple de pays
Coûts absolus
(heures de travail
par unité d’ouput)

huile d’olive

blé

Espagne
(1000 heures
...
*Exemple de pays
Productivités
(output par unité de
travail)

huile d’olive

blé

Espagne

0,5 litre/h

1/8 boisseau/h

0,...
*Exemple de pays
Coûts d’opportunité

huile d’olive

blé

Espagne
(1000 heures
de travail/jour)

1/4 boisseaux
de blé/litr...
*Autarcie
Consommations

huile d’olive

blé

Espagne
(1000 heures
de travail/jour)

230 litres
= 0.23 l/personne

67,5 boi...
Spécialisation et échange
• L’Espagne ne produit que du blé: 125 boisseaux
• La Grèce ne produit que de l’huile d’olive: 4...
*Échange
Consommations

huile d’olive

blé

Espagne
(1000 heures
de travail/jour)

250 litres
= 0.25 l/personne

75 boisse...
Questions
• Pourquoi la Grèce est-elle plus pauvre
que l’Espagne en autarcie?
• Pourquoi la Grèce est-elle plus pauvre
que...
Productivité, pauvreté,
richesse et échanges
•
•
•
•

•
•
•

La richesse des pays dépend en grande partie des capacités à
...
Productivité, pauvreté,
richesse et échanges
• En quoi notre analyse est-elle affectée par les
différences de richesses en...
Productivité, pauvreté,
richesse et échanges
Soit le scénario suivant:
• Les travailleurs grecs deviennent
globalement deu...
5e exemple
*Hausse de productivité globale en Grèce
Coûts absolus
(heures de travail
par unité d’ouput)

huile d’olive

bl...
5e exemple
*Hausse de productivité globale en Grèce
Productivités
(output par unité de
travail)

huile d’olive

blé

Espag...
5e exemple
*Hausse de productivité globale en Grèce
Coûts d’opportunité

huile d’olive

blé

Espagne
(1000 heures
de trava...
Autarcie après hausse de
productivité globale en Grèce
Consommations

huile d’olive

blé

Espagne
(1000 heures
de travail/...
Spécialisation et échange
• L’Espagne ne produit que du blé: 125 boisseaux
• La Grèce hausse sa production d’huile d’olive...
Échange après hausse de
productivité en Grèce
Consommations

huile d’olive

blé

Espagne
(1000 heures
de travail/jour)

25...
Effet de la hausse
de productivité en Grèce
• Puisque le prix international du blé n’a pas changé,
l’Espagne n’est pas aff...
6e exemple
Hausse de productivité sectorielle en Grèce
Imaginons que suite à des investissements et des
améliorations tech...
6e exemple
*Exemple de pays
Coûts absolus
(heures de travail
par unité d’ouput)

huile d’olive

blé

Espagne
(1000 heures
...
6 exemple de pays
e

Coûts d’opportunité

huile d’olive

blé

Espagne
(1000 heures
de travail/jour)

1/4 boisseaux
de blé/...
6e exemple

*Autarcie
Consommations

huile d’olive

blé

Espagne
(1000 heures
de travail/jour)

230 litres
= 0.23 l/person...
6e exemple

Spécialisation et échange
• L’Espagne ne produit que du blé: 125 boisseaux
• La Grèce produit 650 litres d’hui...
6e exemple

*Échange
Consommations

huile d’olive

blé

Espagne
(1000 heures
de travail/jour)

320 litres
= 0.32 l/personn...
Opposition à l’ouverture au
commerce
•
•

Si l’échange peut apporter de tels bénéfices, pourquoi
s’y oppose-t-on?
Deux typ...
Opposition à l’ouverture

Échecs de l’échange
•

Parfois, les conditions préalables menant à
des gains à l'échange ne sont...
Opposition à l’ouverture
Échecs de l’échange

*Argument des industries naissantes
• Parfois, un gvt doit protéger initiale...
Opposition à l’ouverture
Échecs de l’échange

Argument des industries naissantes
• Cas de succès peu controversés: Japon,
...
Opposition à l’ouverture
Échecs de l’échange

*Argument des industries naissantes
•

Difficultés d’application:
1. Il faut...
Opposition à l’ouverture
Échecs de l’échange

*Environnement et externalités
1.
2.
3.
4.

L’échange peut avoir un effet ne...
Opposition à l’ouverture
Échecs de l’échange

Ressources naturelles et conflits
• La valeur élevée des ressources
naturell...
Opposition à l’ouverture
Échecs de l’échange

Droits des travailleurs
• Lorsque les droits des travailleurs sont mal
proté...
Opposition à l’ouverture

*Distribution inégale des gains
•

•
•

Le principe d’avantage comparatif montre bien que
lorsqu...
Opposition à l’ouverture

Distribution inégale des gains
• Le développement économique est un
processus dynamique par défi...
Exercices
1.

2.

3.

Dans le premier exemple de la Grèce et l’Espagne (4e exemple),
montrer avec un exemple simple que la...
Exercice 3
Coûts absolus
(heures de travail
par unité d’ouput)

huile d’olive

blé

Espagne
(1000 heures
de travail/jour)
...
Exercice 3
a)
b)
c)
d)

Construisez le tableau des coûts d’opportunité de
chaque bien.
Expliquez pourquoi cette hausse de ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Echange oppor

307 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
307
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • NB Par manque de temps, nous n’allons couvrir que l’échange de biens et services.
    Nous ne pourrons malheureusement pas couvrir les investissements étrangers et la migrations des travailleurs.
  • Afin de produire 1 kg supplémentaire de patates, Philippe doit utiliser 8 heures de travail. Il perd donc 8 heures auparavant utilisées à la production de viande. Ceci qui correspond à une perte de 8 kg de viande car il produit 1 kg de viande par heure.
    Afin de produire 1 kg supplémentaire de patates, Mathilde doit utiliser 10 heures de travail. Elle perd donc 10 heures auparavant utilisées à la production de viande. Ceci qui correspond à une perte de 0,5 kg de viande car elle produit 1 kg de viande en 20 heures.
    Afin de produire 1 kg supplémentaire de viande, Mathilde doit utiliser 20 heures de travail. Elle perd donc 20 heures auparavant utilisées à la production de patates. Ceci qui correspond à une perte de 2 kg de patates car elle produit 1 kg de patates en 10 heures.
    Afin de produire 1 kg supplémentaire de viande, Philippe doit utiliser 1 heure de travail. Il perd donc 1 heure auparavant utilisée à la production de patates. Ceci qui correspond à une perte de 1/8 kg de patates car il produit 1 kg de patates en 8 heures.
  • Quel est le coût d’opportunité d’une tonne de nourriture au Canada?
    Et au japon?
  • Pour les deux biens, l’Espagne produit à moindre coût en termes absolus.
  • Pour un même nombre total de travailleur dans chaque pays, l’Espagne est plus riche que la Grèce car elle produit plus de chaque bien par heure de travail. Cela est dû à la plus grande productivité de sa main d’œuvre.
  • L’Espagne dispose d’un avantage comparatif dans la production de blé.
    La Grèce dispose d’un avantage comparatif dans la production d’huile d’olive.
  • Notons que la Grèce est ici passablement plus pauvre que l’Espagne.
    Construire les frontières de possibilité de production et localiser les choix de consommation dans chaque pays.
    Ces choix de consommation sont choisis ici de manière tout à fait arbitraire. Dans la réalité, ils dépendront des préférences de chacun. Nous ne discutons pas de ces préférences ici car nous cherchons à comprendre comment l’échange peut hausser les choix de consommations de chacun.
  • Grâce à l’échange, les deux pays consomment plus des deux biens à la fois.
    Leurs consommations respectives sont au-delà de leur frontières de possibilités de production respectives. À montrer sur le graphique.
    Notons que la Grèce demeure passablement plus pauvre que l’Espagne mais elle est plus riche qu’en autarcie.
    Le commerce permet aux deux pays de hausser leurs revenus respectifs.
  • Pour les deux biens, la Grèce produit maintenant à moindre coût en termes absolus.
  • Pour un même nombre total de travailleur dans chaque pays, l’Espagne est plus pauvre maintenant que la Grèce car elle produit moins de chaque bien par heure de travail. Cela est dû à la plus faible productivité de sa main d’œuvre.
  • Le fait que les productivités aient doublé pour les deux biens en Grèce ne change pas le coût d’opportunité de chaque bien.
    L’Espagne dispose d’un avantage comparatif dans la production de blé.
    La Grèce dispose d’un avantage comparatif dans la production d’huile d’olive.
  • Notons que la Grèce est maintenant plus riche que l’Espagne.
    Construire les frontières de possibilité de production et localiser les choix de consommation dans chaque pays.
  • On continue à échanger au prix intermédiaire de 5 litres par boisseau.
  • La Grèce dispose maintenant d’un avantage absolu dans la production d’huile.
    L’Espagne dispose d’un avantage absolu dans la production de blé.
    Il est donc maintenant difficile de dire quel pays est le plus riche.
  • Même si l’investissement n’affecte que l’oléiculture, cette amélioration de productivité permet aux Grecs de hausser leur consommation des deux types de biens en autarcie.
    Cela est dû au fait que certains travailleurs iront travailler dans le secteur du blé. Il y a donc réallocation des travailleurs entre les secteurs.
    Notez la similarité entre l’effet d’une telle amélioration technologique et l’effet de l’échange sur la consommation finale. C’est pour cette raison qu’on dit souvent que l’échange a un effet équivalent à une amélioration de productivité car il affecte le coût relatif de production des biens.
  • Grâce à l’échange, les deux pays consomment toujours plus des deux biens à la fois.
    Les deux pays profitent de la hausse de productivité en Grèce.
  • Cette stratégie est parfois aussi appelée politique industrielle.
  • On échoue souvent dans le premier cas pcq il est difficile de savoir à l’avance quelles seront les industries gagnantes (picking winners). De plus, les gouvernements étant sujets à la recherche de rente, une fois qu’une telle politique industrielle fait partie de son agenda, toutes les industries feront de la pression pour être protégée. C’est généralement le secteur agricole qui paie, avec des conséquences désastreuses. On agit contre le principe de l’avantage comparatif.
    Une fois les industries bien installées, elles constituent un groupe d’intérêt très influent auprès du gvt, autant en terme de recherche de rentes des dirigeants que du vote des travailleurs urbains. Il devient alors très coûteux politiquement de retirer la protection. La menace de retrait de protection disparaît et les firmes deviennent très inefficaces.
    Il est intéressant de noter que les meilleurs exemples d’application de ces politiques soient des pays asiatiques. Certains auteurs d’études détaillées ont suggéré que ces pays bénéficiaient d’une bureaucratie exceptionnellement dévouée au bien commun, indépendante de toute influence extérieure, difficilement corruptible, etc. Cette question de l’interaction entre institutions publique et politique industrielle a fait couler beaucoup d’encre.
  • Si les gvts locaux ne le font pas, les gvts étrangers pourraient intervenir pour soit obliger ces gvts à adopter de meilleures politiques environnementales, soit imposer des standards aux biens importés. Le problème est que dans le premier cas, ça devient de l’ingérence étrangère dans les affaires locales; dans le second cas, ça peut devenir un motif de protection contre l’importation.
  • Les perdants perdent beaucoup individuellement, alors que les travailleurs et entrepreneurs gagnants sont généralement encore inconnus et les gains en terme de baisse des prix sont diffusés dans toute la population. Lorsqu’on considère une industrie à la fois, la conséquence est peu importante. Mais lorsqu’on l’étend à toute l’économie, les conséquences sont désastreuses. Une étude a estimé que les tarifs dans le secteur de la fabrication de valises aux USA en 1990 ont servis à protéger 226 emplois, alors que les coûts additionnels pour les consommateurs étaient de 211 millions $US, soit 934 000 million $US par emploi protégé.
  • Echange oppor

    1. 1. *L’échange et le développement économique
    2. 2. Deux grands moyens de satisfaire ses besoins 1. 2. Nous pouvons être économiquement indépendants en produisant tout ce dont on a besoin. Nous pouvons nous spécialiser et échanger, ce qui nous rend économiquement interdépendants. Pourquoi le second choix est-il aussi répandu?
    3. 3. Pourquoi être interdépendants? • L’échange peut apporter une bénéfice réciproque même si les deux parties sont capables produire tous les biens échangés. • Pour ce faire, il s’agit que leur habileté à produire soit différente. (Principe de l’avantage comparatif) • Cela est vrai même si l’une des deux parties est bien meilleure dans la production de tous les biens.
    4. 4. Qu’est-ce qui détermine la direction des échanges? • Les plans de production et d’échange sont basés sur les différences en termes de coûts d’opportunité. Nous cherchons à comprendre pourquoi et comment les individus et pays peuvent gagner à échanger.
    5. 5. Premier exemple • Une économie à deux personnes: Mathilde et Philippe • Une économie à deux biens: patates et viande • Qu’est-ce que chacun devrait produire? • Pourquoi devraient-ils échanger?
    6. 6. Premier exemple Les opportunités de production de Mathilde et Philippe Mathilde Philippe Heures de travail pour produire 1 kg Viande Patates 20 heures 10 heures 1 heure 8 heures Production en 40 heures Viande Patates 2 kg 4 kg 40 kg 5 kg • Chacun dispose de 40 heures de travail. • Philippe est globalement plus productif que Mathilde.
    7. 7. En Autarcie • Autarcie: Absence d’échange En s’ignorant mutuellement: Chacun consomme ce qu’il a produit. La frontière des possibilités de production est également la frontière des possibilités de consommation.
    8. 8. Frontière des possibilités de production de Mathilde Viande (kg) 2 1 0 A 2 4 Patates (kg)
    9. 9. Viande (kg) 40 Frontière des possibilités de production de Philippe B 20 0 2.5 5 Patates (kg)
    10. 10. Consommation en autarcie • En autarcie, les choix de production aux points A et B seront déterminés par les préférences des individus quant à leur consommation. • Ils auraient pu choisir tout autre point sur leur courbe de possibilités de production.
    11. 11. Revenus en autarcie Mathilde Philippe Le revenu sans échange Production et consommation 1 kg de viande (A) 2 kg de patates 20 kg de viande (B) 2.5 kg de patates
    12. 12. Philippe et Mathilde se spécialisent • Mathilde se spécialise complètement en ne produisant que des patates, càd 4 kg de patates en 40 heures de travail. • Philippe se spécialise partiellement en produisant 24 kg de viande en 24 heures et 2 kg de patates en 16 heures.
    13. 13. Philippe et Mathilde échangent • Philippe vend 3 kg de viande à Mathilde et reçoit 1 kg de patates en échange. • 1 kg de patates coûte 3 kg de viande. • Ou,de manière équivalente, 1 kg de viande coûte 1/3 kg de patates.
    14. 14. Résultats de la spécialisation et de l’échange Production Mathilde Philippe 0 kg de viande 4 kg de patates 24 kg de viande 2 kg de patates Echange Reçoit 3 kg de viande contre 1 kg de patates Donne 3 kg de viande contre 1 kg de patates Consommation 3 kg de viande (A*) 3 kg de patates 21 kg de viande (B*) 3 kg patates
    15. 15. L’échange accroît l’ensemble des possibilités de consommation (a) L’échange augmente la consommation de Mathilde Viande (kg) Consom. De Mathilde avec échange A* 3 Consom. De Mathilde sans échange 2 1 0 A 2 3 4 Patates (kg)
    16. 16. L’échange accroît l’ensemble des possibilités de consommation Viande 40 (kg) (b) L’échange augmente la consommation de Philippe 21 20 0 B* B 2.5 3 Consom. de Philippe avec échange Consom. De Philippe sans échange 5 Patates (kg)
    17. 17. Gains de l’échange • Grâce à la spécialisation et l’échange, Mathilde et Philippe ont tous deux haussé leur consommation des deux biens. • Cette amélioration est possible pcq les deux parties à l’échange se spécialisent dans la production du bien pour lequel ils sont comparativement plus doué. • Comparativement à Philippe, Mathilde est plus douée dans la production des patates même si de manière absolue, Philippe est plus doué dans la production de tous les biens. C’est le principe de l’avantage comparatif.
    18. 18. Avantage comparatif • Les différences dans les coûts de production déterminent: • Qui devrait produire quoi. • À quel prix les biens devraient être échangés. Qui peut produire des patates à moindre coût, Mathilde ou Philippe?
    19. 19. Différences dans les coûts de production • Deux façons de mesurer des différences de coût de production: Le nombre d’heures nécessaires pour produire une unité du bien. Le coût d’opportunité de la production d’un bien en terme de la production de l’autre bien auquel on doit renoncer.
    20. 20. Avantage absolu • Permet de comparer les productivités entre individus, pays et entreprises. • Celui qui peut produire plus avec autant de facteurs de production dispose d’un avantage absolu car sa productivité est plus grande. • Cela explique pourquoi Philippe est plus riche que Mathilde. • Cela ne nous permet pas de savoir comment les individus devraient se spécialiser afin de profiter de gains à l’échange.
    21. 21. Coût d’opportunité Coût d’opportunité 1 kg de viande 1 kg de patates Mathilde 2 kg de patates ½ kg de viande Philippe 1/8 kg de patates 8 kg de viande
    22. 22. Coût d’opportunité • En terme de coût d’opportunité, la viande est plus coûteuse à produire pour Mathilde que Philippe. • En terme de coût d’opportunité, les patates sont plus coûteuses à produire pour Philippe que Mathilde. • Mathilde dispose d’un avantage comparatif dans la production de patates. • Philippe dispose d’un avantage comparatif dans la production de viande. • C’est ce qui explique la direction des spécialisations afin de profiter de gains à l’échange. • Lorsqu’il y a des différences dans les coûts d’opportunité, l’échange est bénéfique pour chacun.
    23. 23. Bénéfices de l’échange • Dans une société, tout le monde peut tirer profit de l’échange parce que cela permet à chacun de se spécialiser dans les activités pour lesquelles il dispose d’un avantage comparatif. • NB Il est impossible qu’une personne ait un avantage comparatif sur les deux biens à la fois car le coût d’opportunité d’un bien est l’inverse de celui de l’autre.
    24. 24. Comprendre les bénéfices de l’échange Explication du mécanisme Point de vue de Mathilde: i. ii. iii. iv. Échange: Elle reçoit 3 kg de viande pour (au coût de) 1 kg de patates. Autarcie: Pour obtenir 3 kg de viande, elle devait renoncer à (au coût de) 6 kg de patates. (1 kg de patates coûte ½ kg de viande.) La viande lui coûte moins cher avec l’échange. Les patates coûtent plus cher, c’est pourquoi elle gagne en se spécialisant davantage dans la production de patates.
    25. 25. Comprendre les bénéfices de l’échange Point de vue de Philippe: i. ii. Échange: Il reçoit 1 kg de patates pour (au coût de) 3 kg de viande. Autarcie: Pour obtenir 1 kg de patates, il devait renoncer à (au coût de) 8 kg de viande. iii. Les patates lui coûtent moins cher avec l’échange. iv. La viande coûte plus cher avec l’échange, c’est pourquoi il se spécialise dans la production de viande.
    26. 26. Comprendre les bénéfices de l’échange • NB En jetant un coup d’œil sur le tableau des coûts d’opportunité, on note qu’à 3 kg de viande par kg de patates, le prix des patates avec l’échange est situé entre les prix de chacun en autarcie:
    27. 27. Comprendre les bénéfices de l’échange L’échange est bénéfique pour tous car il permet à chacun de se spécialiser dans les activités pour lesquelles il jouit d’un avantage comparatif.
    28. 28. Question Dans cet exemple simple, que penser du fait que Philippe consomme beaucoup plus que Mathilde lorsqu’ils échangent?
    29. 29. 2 exemple e Le Canada doit-il commercer avec le Japon?
    30. 30. *Le Canada doit-il commercer avec le Japon? Voitures Nourriture Ouvrier Canada 1/mois 2 tonnes/mois Ouvrier Japon 1 tonne/mois 1/mois
    31. 31. 3e exemple Tiger Woods et Jo Blo • Tiger Woods: 2 heures pour tondre sa pelouse • Jo Blo: 4 heures pour tondre la pelouse de Tiger Tiger devrait-il tondre sa pelouse? • On ne peut y répondre sans connaître les coûts d’opportunité respectifs.
    32. 32. 3e exemple Tiger Woods et Jo Blo Meilleures opportunités alternatives de chacun: • Tiger Woods: 10 000 $ pour pub de 2 heures • Jo Blo: 50 $ pour 4 heures de lavage de voitures Quelle est la réponse?
    33. 33. 4e exemple *Exemple de pays Coûts absolus (heures de travail par unité d’ouput) huile d’olive blé Espagne (1000 heures de travail/jour) 2 h/litre 8 h/boisseau Grèce (1000 heures de travail/jour) 2,5 h/l 15 h/b
    34. 34. *Exemple de pays Productivités (output par unité de travail) huile d’olive blé Espagne 0,5 litre/h 1/8 boisseau/h 0,4 l/h 1/15 b/h (1000 heures de travail/jour) Grèce (1000 heures de travail/jour)
    35. 35. *Exemple de pays Coûts d’opportunité huile d’olive blé Espagne (1000 heures de travail/jour) 1/4 boisseaux de blé/litre d’huile d’olive 4 l/b Grèce (1000 heures de travail/jour) 1/6 b/l 6 l/b
    36. 36. *Autarcie Consommations huile d’olive blé Espagne (1000 heures de travail/jour) 230 litres = 0.23 l/personne 67,5 boisseaux =0,0675 b/per Grèce (1000 heures de travail/jour) 130 l =0,13 l/pers 45 b =0,045 b/pers
    37. 37. Spécialisation et échange • L’Espagne ne produit que du blé: 125 boisseaux • La Grèce ne produit que de l’huile d’olive: 400 litres • Supposons que 1 boisseau de blé s’échange pour 5 litres d’huile d’olive. (NB Nous devons choisir un prix compris entre ceux existant dans chaque pays avant l’échange.) • L’Espagne vend 50 boisseaux à la Grèce au coût de (en échange de) 250 litres d’huile d’olive. • Chaque pays hausse sa consommation de tous les biens.
    38. 38. *Échange Consommations huile d’olive blé Espagne (1000 heures de travail/jour) 250 litres = 0.25 l/personne 75 boisseaux =0,075 b/pers Grèce (1000 heures de travail/jour) 150 l =0,15 l/pers 50 b =0,05 b/pers
    39. 39. Questions • Pourquoi la Grèce est-elle plus pauvre que l’Espagne en autarcie? • Pourquoi la Grèce est-elle plus pauvre que l’Espagne avec le commerce?
    40. 40. Productivité, pauvreté, richesse et échanges • • • • • • • La richesse des pays dépend en grande partie des capacités à produire des travailleurs. (Sur quoi repose cette capacité?) Le commerce peut augmenter cette richesse. Le changement des richesses relatives avant et après l’échange dépendra du prix de l’échange. Dans notre exemple, le prix de 5 l/b a été choisi de manière arbitraire. Nous aurions pu choisir n’importe quel prix entre 4 l/b et 6 l/b. Si nous avions choisi 4 l/b, seule la Grèce gagnerait à échanger. Si nous avions choisi 6 l/b, seule l’Espagne gagnerait à échanger. Au-delà et en dessous de ces prix limites, l’un des deux pays perd à échanger. (Faire exercices)
    41. 41. Productivité, pauvreté, richesse et échanges • En quoi notre analyse est-elle affectée par les différences de richesses entre pays? • Comment le fait qu’un pays devienne plus productif affecte-t-il le niveau de richesse de l’autre pays?
    42. 42. Productivité, pauvreté, richesse et échanges Soit le scénario suivant: • Les travailleurs grecs deviennent globalement deux fois plus productifs qu’avant.
    43. 43. 5e exemple *Hausse de productivité globale en Grèce Coûts absolus (heures de travail par unité d’ouput) huile d’olive blé Espagne (1000 heures de travail/jour) 2 h/litre 8 h/boisseau Grèce (1000 heures de travail/jour) 1,25 h/l 7,5 h/b
    44. 44. 5e exemple *Hausse de productivité globale en Grèce Productivités (output par unité de travail) huile d’olive blé Espagne 0,5 litre/h 1/8 boisseau/h (1000 heures de travail/jour) Grèce (1000 heures de travail/jour) =0,125 b/h 0,8 l/h 1/7,5 b/h =0,133 b/h
    45. 45. 5e exemple *Hausse de productivité globale en Grèce Coûts d’opportunité huile d’olive blé Espagne (1000 heures de travail/jour) 1/4 boisseaux de blé/litre d’huile d’olive 4 l/b Grèce (1000 heures de travail/jour) 1/6 b/l 6 l/b
    46. 46. Autarcie après hausse de productivité globale en Grèce Consommations huile d’olive blé Espagne (1000 heures de travail/jour) 230 litres = 0.23 l/personne 67,5 boisseaux =0,0675 b/per Grèce (1000 heures de travail/jour) 260 l =0,26 l/pers 90 b =0,09 b/pers
    47. 47. Spécialisation et échange • L’Espagne ne produit que du blé: 125 boisseaux • La Grèce hausse sa production d’huile d’olive à 530 litres, ce qui nécessite 662,5 heures de travail. Elle utilise les 337,5 autres à produire 45 boisseaux de blé. • 1 boisseau de blé s’échange toujours pour 5 litres d’huile d’olive. • L’Espagne vend 50 boisseaux à la Grèce au coût de (en échange de) 250 litres d’huile d’olive.
    48. 48. Échange après hausse de productivité en Grèce Consommations huile d’olive blé Espagne (1000 heures de travail/jour) 250 litres = 0.25 l/personne 75 boisseaux =0,075 b/pers Grèce (1000 heures de travail/jour) 280 l =0,28 l/pers 95 b =0,095 b/pers
    49. 49. Effet de la hausse de productivité en Grèce • Puisque le prix international du blé n’a pas changé, l’Espagne n’est pas affectée par la hausse de la productivité globale en Grèce. • L’échange permet toujours aux deux pays de hausser leurs revenus. • Le pays le plus riche après l’échange est plus riche pcq ses travailleurs sont plus productifs.
    50. 50. 6e exemple Hausse de productivité sectorielle en Grèce Imaginons que suite à des investissements et des améliorations technologiques dans le secteur de l’oléiculture seulement, la productivité des oléiculteurs grecs augmente. Celle du blé ne change pas.
    51. 51. 6e exemple *Exemple de pays Coûts absolus (heures de travail par unité d’ouput) huile d’olive blé Espagne (1000 heures de travail/jour) 2 h/litre 8 h/boisseau Grèce (1000 heures de travail/jour) 1,25 h/l 15 h/b
    52. 52. 6 exemple de pays e Coûts d’opportunité huile d’olive blé Espagne (1000 heures de travail/jour) 1/4 boisseaux de blé/litre d’huile d’olive 4 l/b Grèce (1000 heures de travail/jour) 1/12 b/l 12 l/b
    53. 53. 6e exemple *Autarcie Consommations huile d’olive blé Espagne (1000 heures de travail/jour) 230 litres = 0.23 l/personne 67,5 boisseaux =0,0675 b/per Grèce (1000 heures de travail/jour) 200 l =0,2 l/pers 50 b =0,05 b/pers
    54. 54. 6e exemple Spécialisation et échange • L’Espagne ne produit que du blé: 125 boisseaux • La Grèce produit 650 litres d’huile d’olive et 13,3 boisseaux de blé. • Supposons maintenant que 1 boisseau de blé s’échange pour 8 litres d’huile d’olive. • L’Espagne vend 40 boisseaux à la Grèce au coût de (en échange de) 320 litres d’huile d’olive. • Chaque pays hausse sa consommation de tous les biens.
    55. 55. 6e exemple *Échange Consommations huile d’olive blé Espagne (1000 heures de travail/jour) 320 litres = 0.32 l/personne 85 boisseaux =0,085 b/pers Grèce (1000 heures de travail/jour) 480 l =0,48 l/pers 53,3 b =0,0533 b/pers
    56. 56. Opposition à l’ouverture au commerce • • Si l’échange peut apporter de tels bénéfices, pourquoi s’y oppose-t-on? Deux types d’explications: 1. 2. Échecs de l’échange Distribution inégale des gains
    57. 57. Opposition à l’ouverture Échecs de l’échange • Parfois, les conditions préalables menant à des gains à l'échange ne sont pas remplies. Quelques exemples:     • Argument des industries naissantes Environnement et externalités Ressources naturelles et conflits Droits des travailleurs Notez qu’à part le premier cas qui est de nature technique, les autres sont des problèmes institutionnels.
    58. 58. Opposition à l’ouverture Échecs de l’échange *Argument des industries naissantes • Parfois, un gvt doit protéger initialement une industrie par des tarifs ou quotas à l’importation afin de lui permettre de décoller. • Sans cette protection, aucun entrepreneur privé ne trouverait le financement lui permettant de subir des pertes initiales aussi importantes avec les risques encourus. • Une fois bien développée, l’industrie devient assez compétitive pour faire face à la concurrence étrangère. • On retire alors la protection.
    59. 59. Opposition à l’ouverture Échecs de l’échange Argument des industries naissantes • Cas de succès peu controversés: Japon, Corée du sud, Taiwan,… (Airbus?) • Cas de succès partiel: Industrie automobile au Brésil. • Échecs: La plupart des cas. Pourquoi ces succès et échecs?
    60. 60. Opposition à l’ouverture Échecs de l’échange *Argument des industries naissantes • Difficultés d’application: 1. Il faut être très sélectif dans le choix de l’industrie à protéger. 2. Il faut que la menace de retrait de protection soit réelle. 3. Il semble que certains pays aient surmonté ces difficultés. Ils constituent malheureusement des exceptions.
    61. 61. Opposition à l’ouverture Échecs de l’échange *Environnement et externalités 1. 2. 3. 4. L’échange peut avoir un effet net négatif sur un pays lorsque l’environnement est mal protégé. Des industries plus polluantes s’y installent pour y produire des biens d’exportation, tout en affectant les populations locales sans compensation. C’est un problème surtout institutionnel: Le gvt local doit adopter des lois qui protège les populations locales. Difficulté: La qualité environnementale est un bien normal. Plus on est riche, plus on en demande. Les plus pauvres ne peuvent généralement pas se permettre le luxe des standards des PI.
    62. 62. Opposition à l’ouverture Échecs de l’échange Ressources naturelles et conflits • La valeur élevée des ressources naturelles sur le marché mondial peut être source de conflits internes lorsque les gvts ne réussissent pas à bien les contrôler.
    63. 63. Opposition à l’ouverture Échecs de l’échange Droits des travailleurs • Lorsque les droits des travailleurs sont mal protégés, le commerce international peut exacerber la situation. • Problème très similaire aux questions environnementales. • Ce problème est fondamentalement institutionnel et politique, par exemple, absence de démocratie, etc.
    64. 64. Opposition à l’ouverture *Distribution inégale des gains • • • Le principe d’avantage comparatif montre bien que lorsqu’un pays s’ouvre à l’échange, certains secteurs prendront de l’expansion alors que d’autres s’atrophieront. Les travailleurs et entrepreneurs des secteurs perdants s’opposeront à ces politiques. Ces derniers sont généralement mieux organisés pour s’opposer.
    65. 65. Opposition à l’ouverture Distribution inégale des gains • Le développement économique est un processus dynamique par définition. • Le statu quo en est l’antithèse. • Au lieu de bloquer les changements, il est généralement préférable d’offrir une assistance aux perdants.
    66. 66. Exercices 1. 2. 3. Dans le premier exemple de la Grèce et l’Espagne (4e exemple), montrer avec un exemple simple que la Grèce perd à échanger avec un prix de 7 l/b mais que cela peut profiter grandement à l’Espagne. Dans le premier exemple de la Grèce et l’Espagne (4e exemple), montrer avec un exemple simple que l’Espagne perd à échanger avec un prix de 3 l/b mais que cela peut profiter grandement à la Grèce. Imaginons que la Grèce fait des investissements dans le secteur du blé seulement. Cela hausse la productivité des travailleurs grecs du blé de telles sorte qu’ils produisent maintenant un boisseau en cinq heures. Voici les données sur le tableau suivant:
    67. 67. Exercice 3 Coûts absolus (heures de travail par unité d’ouput) huile d’olive blé Espagne (1000 heures de travail/jour) 2 h/litre 8 h/boisseau Grèce (1000 heures de travail/jour) 2,5 h/l 5 h/b
    68. 68. Exercice 3 a) b) c) d) Construisez le tableau des coûts d’opportunité de chaque bien. Expliquez pourquoi cette hausse de productivité inverse les avantages comparatifs de chaque pays. Concocter un exemple simple démontrant que chaque pays peut continuer à bénéficier à échanger. En comparant avec le 4e exemple vu en classe, commenter sur les effets « socio-économiques » d’une telle hausse de productivité en ce qui concerne les déplacements de travailleurs entre les secteurs.

    ×