ATELIER JURIDIQUE
Pourquoi choisir le statut de
la SARL ?
Principes ?
Dans le monde des sociétés, la SARL reste la forme juridique la plus
adoptée, par les créateurs d’entreprise q...
Volonté de s’associer ?
Tout porteur de projet qui désire s’associer, peut créer une
SARL dont le nombre maximum d’associé...
Attention !
1. Il ne faut pas confondre l’EURL avec l’EIRL, qui n’est pas une
société mais une Entreprise Individuelle à R...
Protection du patrimoine personnel ?
La SARL permet de limiter la responsabilité des associés, au
montant des apports qu’i...
Protection du patrimoine personnel ?
La création d’une SARL donne naissance à une personne morale
indépendante de ses asso...
Attention !
1. En pratique, la responsabilité des associés n’est pas toujours
limitée. C’est le cas lorsque les associés s...
Imposition du bénéfice ?
La SARL pluripersonnelle est soumise, de plein droit, à l’impôt sur les
sociétés (IS). Elle peut,...
Conditions de chiffre d’affaires Taux d’imposition
Au-delà de 7 630 000 € H.T 33,33 %
Jusqu’à 7 630 000 € H.T
15 % *
33,33...
Atelier juridique 3 - Pourquoi choisir le statut de la sarl ?
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Atelier juridique 3 - Pourquoi choisir le statut de la sarl ?

389 vues

Publié le

Principes ?
Dans le monde des sociétés, la SARL reste la forme juridique la plus adoptée, par les créateurs d’entreprise qui souhaitent :

d’une part, protéger efficacement leur patrimoine personnel,
d’autre part, se développer, dans le cadre d’une forme sociétale.

Le mode de fonctionnement de la SARL est relativement simple, même s’il reste encadré par la loi.

Néanmoins, la SARL reste une forme juridique plus règlementée et plus lourde, que l’entreprise individuelle.

Publié dans : Droit
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
389
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
149
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Atelier juridique 3 - Pourquoi choisir le statut de la sarl ?

  1. 1. ATELIER JURIDIQUE Pourquoi choisir le statut de la SARL ?
  2. 2. Principes ? Dans le monde des sociétés, la SARL reste la forme juridique la plus adoptée, par les créateurs d’entreprise qui souhaitent :  d’une part, protéger efficacement leur patrimoine personnel,  d’autre part, se développer, dans le cadre d’une forme sociétale. Le mode de fonctionnement de la SARL est relativement simple, même s’il reste encadré par la loi. Néanmoins, la SARL reste une forme juridique plus règlementée et plus lourde, que l’entreprise individuelle.
  3. 3. Volonté de s’associer ? Tout porteur de projet qui désire s’associer, peut créer une SARL dont le nombre maximum d’associés est fixé, par la loi, à 100. Il est même possible de démarrer seul : vous serez ainsi, l’unique associé de votre SARL. On parle, dans ce cas, de SARL unipersonnelle ou d’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée). L’EURL fonctionne comme une SARL classique et permet d’intégrer très facilement d’autres associés, si le projet se développe, puisqu’il ne s’agit pas d’un changement de structure juridique, mais d’une simple modification.
  4. 4. Attention ! 1. Il ne faut pas confondre l’EURL avec l’EIRL, qui n’est pas une société mais une Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée, aux contraintes réglementaires différentes. 2. Cette volonté de s’engager seul ou à plusieurs, sera formalisée par la rédaction et la signature des statuts, véritable « règlement intérieur » de la société. Les statuts établissent l’ensemble des règles qui régissent les rapports entre les associés, mais aussi les rapports à l’égard des tiers.
  5. 5. Protection du patrimoine personnel ? La SARL permet de limiter la responsabilité des associés, au montant des apports qu’ils ont effectués, pour constituer le capital de la société, appelé capital social. Le montant de ce capital est, dorénavant, librement fixé par les associés. Néanmoins, sa répartition ainsi que la nature des apports réalisés, doivent être détaillés dans les statuts. Ainsi, le capital constitue la garantie donnée aux créanciers de la société et ne pourra pas être récupéré par les associés, tant que la SARL n’est pas dissoute.
  6. 6. Protection du patrimoine personnel ? La création d’une SARL donne naissance à une personne morale indépendante de ses associés, ce qui permet d’en séparer les patrimoines. Ainsi, en principe, si la SARL est en difficulté, le patrimoine personnel des associés est protégé.
  7. 7. Attention ! 1. En pratique, la responsabilité des associés n’est pas toujours limitée. C’est le cas lorsque les associés sont amenés à se porter caution sur leurs biens personnels, pour garantir la souscription d’emprunts, nécessaires au démarrage du projet. 2. Le gérant associé qui commet des fautes de gestion avérées :  défaut de paiement de la TVA, irrégularités comptables,  rémunérations excessives, distribution de dividendes fictifs,… peut être condamné à payer, tout ou partie des dettes de la société, sur des biens personnels.
  8. 8. Imposition du bénéfice ? La SARL pluripersonnelle est soumise, de plein droit, à l’impôt sur les sociétés (IS). Elle peut, sous conditions, opter pour l’impôt sur le revenu (IR). Le taux de l’IS dépend du chiffre d’affaires réalisé par l’entreprise et du bénéfice imposable (voir tableau suivant). A l’IS, les rémunérations versées au gérant sont totalement déductibles du bénéfice imposable, dans la mesure où elles ne sont pas excessives. Elles constituent, également, la base de calcul des cotisations sociales.
  9. 9. Conditions de chiffre d’affaires Taux d’imposition Au-delà de 7 630 000 € H.T 33,33 % Jusqu’à 7 630 000 € H.T 15 % * 33,33 % au-delà * jusqu’à 38 120 € de bénéfice pour 12 mois d’activité. Le capital social doit être totalement « libéré » c’est-à-dire versé et détenu à plus de 75 % par des personnes physiques. Barème de l’impôt sur les sociétés

×