THE EFFECTS OF STAKES IN DISTRIBUTION EXPERIMENTS Jeffrey Carpenter, Eric Verhoogen, Stephen Burks
BIBLIOGRAPHIE <ul><li>Binswanger, H., 1980. Attitudes toward risk: experimental measurement in rural India. American Journ...
PLAN <ul><li>Introduction </li></ul><ul><li>Quelques notions </li></ul><ul><li>Revue de littérature </li></ul><ul><li>Appo...
INTRODUCTION <ul><li>Les économistes pensent généralement que les participants dans les expériences confèrent plus d’impor...
QUELQUES NOTIONS: <ul><li>Dans le jeu de l’ultimatum (Ultimatum Game), le premier joueur (l’offrant) propose une partie d’...
REVUE DE LITTÉRATURE <ul><li>Camerer et Hogarth (1999)  ont révisé la littérature sur l’effet des paris sur les expérience...
REVUE DE LITTÉRATURE <ul><li>En ce qui concerne le jeu du dictateur, par comparaison, l’effet des paris sur le comportemen...
APPORTS DE L’ÉTUDE <ul><li>Cette expérience apporte 3 contributions aux études précédentes qui ont présenté des faiblesses...
PLAN EXPÉRIMENTAL <ul><li>Dans cette expérience, la variable d’intérêt est l’effet d’une augmentation du montant des paris...
PROCÉDURE <ul><li>L’expérience se fait au Middlebury College students, en utilisant un ensemble d’instructions de type ave...
MONTANT DES PARIS: EFFETS SUR LE COMPORTEMENT DES JOUEURS <ul><li>Tableau 1: Summary statistics of first-mover behavior  :...
MONTANT DES PARIS: EFFETS SUR LE COMPORTEMENT DES JOUEURS <ul><li>Le tableau1 présente des valeurs statistiques sommaires ...
CONCLUSION PARTIELLE <ul><li>Nous constatons donc qu’une augmentation du montant des paris n’a pas un effet très significa...
EFFETS DÉMOGRAPHIQUES <ul><li>Nous avons collecté un ensemble de variables démographiques standard : âge, sexe, scolarité,...
EFFETS DÉMOGRAPHIQUES <ul><li>Finalement, nous avons collecté des mesures d’aversion au risque et la force de l’effet de d...
EFFETS DÉMOGRAPHIQUES <ul><li>Table 2 : Analysis of first-mover allocations (the dependent variable is the fraction of end...
EFFETS DÉMOGRAPHIQUES (CONCLUSION PARTIELLE) <ul><li>Le tableau 2 ci-dessus présente les résultats.  </li></ul><ul><li>Dan...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

The effect of stokes in a distribution experiment

252 vues

Publié le

An analysis of Carpenter, Verhoogen and Burks\'publication in experimental economy.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
252
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

The effect of stokes in a distribution experiment

  1. 1. THE EFFECTS OF STAKES IN DISTRIBUTION EXPERIMENTS Jeffrey Carpenter, Eric Verhoogen, Stephen Burks
  2. 2. BIBLIOGRAPHIE <ul><li>Binswanger, H., 1980. Attitudes toward risk: experimental measurement in rural India. American Journal of Agricultural </li></ul><ul><li>Economics 62, 395–407. </li></ul><ul><li>Burks, S., Carpenter, J., Verhoogen, E., 2003. Playing both roles in the trust game. Journal of Economic Behavior and </li></ul><ul><li>Organization 51, 195–216. </li></ul><ul><li>Camerer, C., Hogarth, R., 1999. The effects of financial incentives in experiments: a review and capital–labor–production </li></ul><ul><li>framework, Cal Tech. Social Science Working 1059. </li></ul><ul><li>Cameron, L., 1999. Raising the stakes in the ultimatum game: experimental evidence from Indonesia. Economic Inquiry 37, </li></ul><ul><li>47–59. </li></ul><ul><li>Carpenter, J., Burks, S., Verhoogen, E., 2004. Comparing students to workers: the effects of social framing on behavior </li></ul><ul><li>in distribution games. In: Carpenter, J., Harrison, G., List, J. (Eds.), Field experiments in economics. JAI/Elsevier, </li></ul><ul><li>Greenwich, Conn. </li></ul><ul><li>Christie, R., Geis, F., 1970. Studies in Machiavellianism. Academic Press, New York. </li></ul><ul><li>Forsythe, R., Horowitz, J., Savin, N.E., Sefton, M., 1994. Fairness in simple bargaining experiments. Games and Economic </li></ul><ul><li>Behavior 6, 347–369. </li></ul><ul><li>Gunnthorsdottir, A., McCabe, K., Smith, V., 2000. Using the Machiavellian instrument to predict trustworthiness in a </li></ul><ul><li>bargaining game. </li></ul><ul><li>Hoffman, E., McCabe, K., Shachat, J., Smith, V., 1994. Preferences, property rights, and anonymity in bargaining games. </li></ul><ul><li>Games and Economic Behavior 7, 346–380. </li></ul><ul><li>Hoffman, E., McCabe, K., Smith, V., 1996. On expectations and the monetary stakes in ultimatum games. International Journal </li></ul><ul><li>of Game Theory 25, 289–301. </li></ul><ul><li>Holt, C., Laury, S., 2002. Risk aversion and incentive effects. American Economic Review 92, 1644–1655. </li></ul><ul><li>List, J., Cherry, T., forthcoming. Examining the role of fairness in high stakes allocation decisions. Journal of Economic </li></ul><ul><li>Behavior and Organization. </li></ul><ul><li>Meyer, H.-D., 1992. Norms and self-interest in ultimatum bargaining: the prince’s prudence. Journal of Economic Psychology </li></ul><ul><li>13, 215–232. </li></ul><ul><li>Munier, B., Zaharia, C., 2003. High stakes and acceptance behavior in ultimatum bargaining: a contribution from an </li></ul><ul><li>international experiment. Theory and Decision 53, 187–207. </li></ul><ul><li>Prasnikar, V., Roth, A., 1992. Considerations of fairness and strategy: experimental data from sequential games. Quarterly </li></ul><ul><li>Journal of Economics 107, 865–888. </li></ul><ul><li>Sefton, M., 1992. Incentives in simple bargaining games. Journal of Economic Psychology 13, 263–276. </li></ul><ul><li>Slonim, R., Roth, A., 1998. Learning in high stakes ultimatum games: an experiment in the Slovak republic. Econometrica 66, </li></ul><ul><li>569–596. </li></ul><ul><li>Thaler, R., 1980. Toward a positive theory of consumer choice. Journal of Economic Behavior and Organization 39, 36–90. </li></ul><ul><li>398 J. Carpenter et al. / Economics Letters 86 (2005) 393–398 </li></ul>
  3. 3. PLAN <ul><li>Introduction </li></ul><ul><li>Quelques notions </li></ul><ul><li>Revue de littérature </li></ul><ul><li>Apports de l’étude </li></ul><ul><li>Plan expérimental </li></ul><ul><li>Procédure </li></ul><ul><li>Montant des paris: effets sur le comportement des joueurs </li></ul><ul><li>Effets démographiques </li></ul><ul><li>Conclusions Partielles (à la fin des sous-parties) </li></ul>
  4. 4. INTRODUCTION <ul><li>Les économistes pensent généralement que les participants dans les expériences confèrent plus d’importance à leurs choix pour des conséquences d’ordre financier. Mais ils sont moins d’accord sur le fait que l’adhésion aux normes comme l’impartialité et la réciprocité continue à être importante relativement aux incitations pécuniaires lorsque les paris monétaires augmentent. </li></ul><ul><li>Dans ce papier, nous examinons les effets d’une augmentation des paris dans deux célèbres distributions de jeux : le jeu de l’ultimatum (Ultimatum game) et le jeu du dictateur (Dictator game). En d’autres termes, nous essaierons de savoir si ces effets existent ou non. </li></ul>
  5. 5. QUELQUES NOTIONS: <ul><li>Dans le jeu de l’ultimatum (Ultimatum Game), le premier joueur (l’offrant) propose une partie d’une certaine somme donnée. Le deuxième (le répondant) décide d’accepter ou de rejeter la somme proposée. Si ce dernier accepte, l’offre est exécutée. Si, par contre, il la rejette, les deux joueurs ne reçoivent rien. Si les deux joueurs sont rationnels et uniquement motivés par les incitations pécuniaires, la prédiction de parfait équilibre est que l’offrant va proposer la plus petite somme possible que le répondant va accepter. </li></ul><ul><li>Le jeu du dictateur (Dictator Game) est une variante du jeu de l’ultimatum dans lequel, le répondant doit accepter la somme proposée par l’offrant. La prédiction de parfait équilibre reste presque la même : dans ce jeu, les répondants reçoivent tout l’argent alors que dans le jeu de l’ultimatum, ils reçoivent presque toute la somme. </li></ul>
  6. 6. REVUE DE LITTÉRATURE <ul><li>Camerer et Hogarth (1999) ont révisé la littérature sur l’effet des paris sur les expériences économiques. Considérant une large gamme de jeux, ils ont trouvé que les paris tendent à avoir, en moyenne, un effet mineur sur le comportement des agents , mais que les jeux à larges paris (ou paris non nuls) tendent à générer des données à variance moindre. Le contexte dans lequel les paris sont importants est lorsque nous passons de paris nuls à paris strictement positifs et l’effet est de changer le comportement vers une théorie standard. </li></ul><ul><li>Dans le jeu de l’ultimatum, en particulier, des études ont trouvé un modèle très intéressant. À paris faibles, les offrants peuvent estimer correctement la probabilité pour laquelle les petites offres sont rejetées ( Prasnikar et Roth, 1992). À paris importants, le comportement des offrants des offrants change peu, mais les répondants tendent à réduire le seuil sous lequel ils rejettent les offres (Hoffman et al., 1996; Slonim et Roth, 1998; Cameron, 1999; Munier et Zaharia, 2003). L’aversion au risque pour les joueurs est d’autant plus élevée que les paris sont élevés. </li></ul>
  7. 7. REVUE DE LITTÉRATURE <ul><li>En ce qui concerne le jeu du dictateur, par comparaison, l’effet des paris sur le comportement des agents est peu connu. Sefton (1992) trouve que l’allocation moyenne du répondant baisse d’environ 50 % en partant d’un pari nul à un pari de 5 $ US. Forsythe et al. (1994) ne trouvent aucun effet significatif sur le comportement en passant d’un pari de 5 $ US à un pari de 10 $ US. Enfin, List et Cherry (presse) ne trouvent pas d’effet significatif des paris considérables (très importants) sur le comportement du dictateur (l’offrant dans le jeu du dictateur) sauf que, comme ces derniers l’avouent, le premier stade de leur expérience n’est pas aléatoire, et ils n’ont pas examiné l’influence des facteurs démographiques. </li></ul>
  8. 8. APPORTS DE L’ÉTUDE <ul><li>Cette expérience apporte 3 contributions aux études précédentes qui ont présenté des faiblesses : </li></ul><ul><li>-Nous faisons une première expérience aléatoire qui augmente substantiellement la valeur des paris dans le jeu du dictateur. </li></ul><ul><li>-Nous reproduisons les études précédentes qui ont augmenté la valeur des paris dans le jeu de l’ultimatum </li></ul><ul><li>-Nous examinons le rôle d’une variété de caractéristiques individuelles dans le comportement des agents. </li></ul>
  9. 9. PLAN EXPÉRIMENTAL <ul><li>Dans cette expérience, la variable d’intérêt est l’effet d’une augmentation du montant des paris sur le comportement des agents économiques dans les 2 jeux (UG + DG) </li></ul><ul><li>La variable de traitement est le montant alloué au répondant dans les 2 jeux suite à une augmentation des paris. </li></ul><ul><li>Les variables caractéristiques sont les variables démographiques : âge, sexe, scolarité, revenu familial, ethnie et fratrie. </li></ul><ul><li>Nous allons étudier d’abord la variation de l’augmentation des paris sur le montant alloué par l’offrant (accepté ou rejeté par le répondant dans le jeu de l’ultimatum; et accepté par le répondant dans le jeu du dictateur). Ensuite, nous examinerons le rôle des variables démographiques dans cette étude. Tout cela dans le but premier de répondre à la problématique de l’étude. </li></ul>
  10. 10. PROCÉDURE <ul><li>L’expérience se fait au Middlebury College students, en utilisant un ensemble d’instructions de type aveugle (single-blind instructions) similaire à l’étude Forsythe et al. (1994). Les participants sont choisis parmi une population de 2500 élèves. Nous avons collecté un ensemble de 79 observations comme reportées dans le tableau 1 suivant. Les participants ont complété un questionnaire démographique. Ensuite, une pièce est lancée pour déterminer, qui des participants est offrant et qui est répondant. Enfin, les répondants ont été séparés du groupe des offrants et amenés dans une pièce différente où ils patientaient en silence pendant que les offrants choisissaient entre 11 différentes allocations : - (0,10); (1, 9);… pour un pari de 10 $ US </li></ul><ul><li>- (0, 100); (10, 90); …pour un pari de 100 $ US </li></ul><ul><li>Par définition, dans le jeu de l’ultimatum, les répondants ont choisi s’ils acceptaient ou s’ils rejetaient l’offre et, dans le jeu du dictateur, les répondants étaient tout simplement informés du montant de l’offre. Les répondants, puis les offrants, étaient ensuite payées. </li></ul>
  11. 11. MONTANT DES PARIS: EFFETS SUR LE COMPORTEMENT DES JOUEURS <ul><li>Tableau 1: Summary statistics of first-mover behavior  : </li></ul><ul><li>10-dollar UG 100-dollar UG 10-dollar DG 100-dollar DG </li></ul><ul><li>Observations 19 20 19 21 </li></ul><ul><li>Mean allocation 0.45 0.41 0.33 0.25 </li></ul><ul><li>Median allocation 0.50 0.45 0.40 0.20 </li></ul><ul><li>Minimum allocation 0.20 0.10 0.00 0.00 </li></ul><ul><li>Maximum allocation 0.50 0.60 1.00 0.50 </li></ul><ul><li>Standard deviation 0.08 0.13 0.27 0.19 </li></ul><ul><li>Rejection rate 0 of 19 1 of 20 – – </li></ul><ul><li>Highest rejected offer NA 0.10 – – </li></ul><ul><li>Wilcoxon Z=1.20, p=0.23 Z=0.86, p=0.39 </li></ul><ul><li>Kolmogorov–Smirnov KS=0.24, p=0.50 KS=0.24, p=0.53 </li></ul>
  12. 12. MONTANT DES PARIS: EFFETS SUR LE COMPORTEMENT DES JOUEURS <ul><li>Le tableau1 présente des valeurs statistiques sommaires de la portion de surplus alloué au répondant. </li></ul><ul><li>Dans le jeu de l’ultimatum, la moyenne diminue légèrement quand le montant des paris augmentent, mais comme remarqué dans le tableau 1, cette différence est insignifiante. Et parce qu’un seul des 39 offres a été rejeté, nous sommes incapables de déduire une quelconque analyse sur le comportement du répondant. Le problème est que le comportement du répondant a été censurée : le fait que presque toutes les offres aient été acceptées montrent que les seuils de rejets des répondants étaient au-dessous du montant de ces offres, amis ce que nous ne savons pas c’est jusqu’à quel point. </li></ul><ul><li>Dans le jeu du dictateur, le montant de l’offre alloué au répondant diminue lorsque le montant du pari augmente, mais les allocations restent, en général, positives. En effet, l’allocation moyenne pour un pari de 10 $ US et supérieure à celle pour un pari de 100 $ US, mais cela est partiellement dû au fait qu’un dictateur à alloué la quantité de son montant. En fait, les paris n’ont pas un effet significatif sur le comportement des agents dans ce jeu. </li></ul>
  13. 13. CONCLUSION PARTIELLE <ul><li>Nous constatons donc qu’une augmentation du montant des paris n’a pas un effet très significatif sur le comportement des agents. </li></ul>
  14. 14. EFFETS DÉMOGRAPHIQUES <ul><li>Nous avons collecté un ensemble de variables démographiques standard : âge, sexe, scolarité, revenu familial, ethnie et fratrie. Les participants ont complété une échelle de personnalité, appelée Mach scale. Le Match scale comprend 20 déclarations élaborées du Prince Machiavelli, pour les quelles les sujets sont d’accord (High Machs) ou non (Low Machs). Ce dernier permet de contrôler les variations dans la prédisposition à s’engager dans les comportements manipulateurs. Dans les études précédentes, Meyer (1992) a prouvé que les high Mach sont moins susceptibles de rejeter les offres. </li></ul>
  15. 15. EFFETS DÉMOGRAPHIQUES <ul><li>Finalement, nous avons collecté des mesures d’aversion au risque et la force de l’effet de dotation au stade individuel. Dans une question (risque A), il a été demandé à quel prix les sujets seraient prêts à vendre un billet de loterie avec 50 % de chance de paiement de 10 $ US et 50 % de chance de paiement nul. Dans une seconde question (risque B), il a été demandé combien ces mêmes sujets seraient prêts à acheter ce billet. Nous prenons la moyenne de ces réponses comme notre mesure des attitudes individuelles face au risque : plus le risque est bas, plus le sujet est averse au risque. Notons aussi que la différence entre les différences peut être interprétée comme la mesure de l’effet de dotation (tendance des sujets à valoriser les objets en leur possession plus que les objets qu’ils ne possèdent pas). </li></ul>
  16. 16. EFFETS DÉMOGRAPHIQUES <ul><li>Table 2 : Analysis of first-mover allocations (the dependent variable is the fraction of endowment allocated to the second player) </li></ul><ul><li>UG DG DG-outlier </li></ul><ul><li>Stakes -0.0005 (0.0003) 0.0004 (0.001) 0.0003 (0.001) </li></ul><ul><li>Mach score -0.001 (0.001) -0.001 (0.003) -0.001 (0.003) </li></ul><ul><li>Age -0.01 (0.02) -0.03 (0.06) -0.06 (0.05) </li></ul><ul><li>Female 0.01 (0.03) -0.02 (0.08) 0.0005 (0.08) </li></ul><ul><li>Schooling (years) 0.008 (0.03) -0.02 (0.07) 0.05 (0.05) </li></ul><ul><li>Family income 0.03 (0.02) -0.10*** (0.04) -0.09**(0.04) </li></ul><ul><li>(measured in US$100k) </li></ul><ul><li>Non-white 0.15*** (0.06) -0.02 (0.11) -0.04 (0.10) </li></ul><ul><li>Number of siblings -0.02* (0.01) -0.04 (0.05) -0.06 (0.05) </li></ul><ul><li>Endowment effect (risk A–risk B) -0.004 (0.008) -0.04*** (0.02) -0.05*** (0.02) </li></ul><ul><li>Mean risk ((risk A+risk B)/2) -0.01 (0.02) -0.04 (0.03) -0.004 (0.02) </li></ul><ul><li>Constant 0.71 (0.38) 1.74** (0.72) 1.29** (0.63) </li></ul><ul><li>Wald v2 18.23 21.81 27.90 </li></ul><ul><li>N 37 40 39 </li></ul><ul><li>*Significatif à 90 % </li></ul><ul><li>** Significatif à 95 % </li></ul><ul><li>*** Significatif à 99 % </li></ul><ul><li>Les erreurs statistiques sont les valeurs reportées entre parenthèses. </li></ul>
  17. 17. EFFETS DÉMOGRAPHIQUES (CONCLUSION PARTIELLE) <ul><li>Le tableau 2 ci-dessus présente les résultats. </li></ul><ul><li>Dans le jeu de l’ultimatum, nous voyons que ni le montant des paris ni les caractéristiques individuelles ont des effets significatifs sur le comportement des agents. Les exceptions sont la race et la fratrie : les participants non-blancs proposent 15 % de plus que les participants blancs, et à chaque membre additionnel de la fratrie est associée une diminution de 2 % du montant proposé. </li></ul><ul><li>Dans le jeu du dictateur, il n’y a toujours pas d’effets du montant des paris. Il est aussi intéressant de voir que les allocations dans ce jeu sont significativement affectées par le revenu familial (l’effet est trois fois supérieur à celui dans le jeu de l’ultimatum et est négatif) </li></ul>

×