Célébration du Mariage    Déroulement de la cérémonie religieuse              Version provisoire                 Sous emba...
La messe du mariage est présidée par              Son Excellence Monseigneur            Jean-Claude HOLLERICH S.J.,       ...
Les Chœurs de la Cathédrale Notre-Dame de Luxembourg :                       La Maîtrise de la Cathédrale                 ...
DÉROULEMENT DE LA CÉLÉBRATIONACCUEIL DES INVITÉS    Entrée des invités    Procession d’entrée des évêques, du Père Abbé, d...
LITURGIE EUCHARISTIQUE    Préparation des dons          Procession des offrandes          Chant d’offertoire          Priè...
ACCUEIL DES INVITÉSTous les invités entrent dans la cathédrale par la porte du parvis.Vers 10.00 heures le programme music...
Vers 10.46 heures (après le dernier cortège des invités) S.A.R. le Grand-Duc estaccueilli par l’Archevêque et entre dans l...
OUVERTURE DE LA CÉLÉBRATIONChant d’ouvertureAprès avoir salué le père de la fiancée, Philippe Comte de Lannoy, les fiancés...
Demande de pardonArchevêque :     Seigneur Jésus,                 envoyé par le Père pour guérir                 et sauver...
Gloria :      Missa brevis in C (Kv 167) dite « Messe de la Trinité »              (W.A. Mozart)           Gloria, in exce...
LITURGIE DE LA PAROLELecture : 1 Co 12, 31b – 13, 8aLe lecteur, accompagné par le cérémoniaire Romain Richer, se rend à l’...
si rechent dat Béist net un,     si freet sech net iwwer d’Ongerechtegkeet,     ma si freet sech iwwer d’Wourecht.     All...
Chant d’acclamation à l’ÉvangileLes chœurs et l’assemblée chantent l’Alléluia :« Cantico dell’Agnello - Alleluja » (Marco ...
si lon vous persécute     et si lon dit faussement toute sorte de mal contre vous,     à cause de moi.     Réjouissez-vous...
LITURGIE DU SACREMENTProfession de foiAprès l’homélie l’Archevêque (avec mitre et crosse) demande au Couple fiancéde renou...
Archevêque :     Croyez-vous en Jésus-Christ,     son fils unique, notre Seigneur,     qui est né de la Vierge Marie,     ...
Chant à l’Esprit SaintAprès la profession de foi et avant l’échange des consentements, l’Esprit Saintest évoqué par le cha...
fir ëmmer an éiweg mateneen,           sou wéi dir et elo           am Härgott sengem Wuert héieren hutt.           Ech fr...
Échange des consentementsArchevêque :      Da gitt iech een deem aneren d’Hand.                  Virum Härgott a senger Ki...
Prince Guillaume et Comtesse Stéphanie :                  Mir wëllen äis gär hunn an äis trei sinn                  a gudd...
Bénédiction et remise des alliancesLes alliances et l’eau bénite sont apportées. Ensuite, l’Archevêque dépose lacrosse, ai...
Les mariés se donnent les alliances en disant :Prince Guillaume :        Stéphanie, ech ginn dir mäi Rank :               ...
Prière universelleDifférents lecteurs, accompagnés par le cérémoniaire Romain Richer, serendent à l’ambon. [Chant : « Ubi ...
LITURGIE EUCHARISTIQUEProcession des offrandesPendant que l’autel est préparé pour l’eucharistie, le pain et le vin sontap...
PréfaceLes évêques-concélébrants, le Père Abbé et l’Aumônier de la Cour Grand-Ducale (Chanoine François Muller) s’avancent...
Acclamation après la préfaceLes chœurs, accompagnés par l’orchestre, chantent le Sanctus :Missa brevis in C (Kv 167) dite ...
« PRENEZ, ET MANGEZ-EN TOUS :      CECI EST MON CORPS LIVRÉ POUR VOUS »Le célébrant principal montre au peuple l’hostie co...
Après la « Sonnerie Nationale », le célébrant principal, les mains étendues,reprend avec les concélébrants en disant :    ...
S. Exc. Mgr. Fernand Franck poursuit – en luxembourgeois :    C2 Mir bieden dech, Här,        dëst Affer vun eiser Verséin...
Le célébrant principal prend la patène avec l’hostie, tandis que le diacre fait demême avec le calice, et ils les élèvent ...
COMMUNIONLa prière du SeigneurL’Archevêque introduit la prière du Seigneur en latin :Puis, l’Archevêque étend les mains, e...
     Bénédiction nuptialeAprès le ‘Notre Père’ (sans dire la prière ‘Délivre-nous’), l’Archevêque, tournévers les époux, d...
Tous prient quelques instants en silence.Puis l’Archevêque, les mains étendues, reprend :      Père saint      tu as crée ...
qu’il se dévoue à toutes ses tâches d’époux fidèle      et de père attentif.      Et puisqu’ils vont maintenant partager  ...
Puis le diacre invite les membres de l’assemblée à échanger entre eux la paixfraternelle :    Frères et sœurs, dans la cha...
CommunionL’Archevêque montre au peuple le corps du Christ, en disant :     Heureux les invités au repas du Seigneur !     ...
Prière après la communionAprès la purification et un temps de recueillement en silence, l’Archevêqueprononce la prière :  ...
RITE DE CONCLUSIONSalut à Notre-Dame de Luxembourg, Consolatrice des AffligésLorsque la prière après la communion est ache...
Bénédiction finale de la célébrationAprès la bénédiction apostolique pour le Couple marié, l’Archevêque donne labénédictio...
Signature des registresAprès l’Hymne National le Couple marié et les témoins (S.A.R. le Prince Félixde Luxembourg; M. Lawr...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Massbuch

2 401 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 401
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
839
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Massbuch

  1. 1. Célébration du Mariage Déroulement de la cérémonie religieuse Version provisoire Sous embargo jusqu’au 20 octobre 2012, 11.00 heures Cathédrale Notre-Dame de Luxembourg Samedi, 20 octobre 2012 1  
  2. 2. La messe du mariage est présidée par Son Excellence Monseigneur Jean-Claude HOLLERICH S.J., Archevêque de Luxembourg assisté par Son Excellence Monseigneur Giacinto BERLOCO, Nonce Apostolique au Grand-Duché de Luxembourg, Son Excellence Monseigneur Fernand FRANCK, Archevêque émérite de Luxembourg, Très Rév. Père Abbé Dom Michel JORROT O.S.B., Père Abbé de Clervaux et du Chanoine François MULLER, Aumônier de la Cour Grand-Ducale 2  
  3. 3. Les Chœurs de la Cathédrale Notre-Dame de Luxembourg : La Maîtrise de la Cathédrale La Chapelle de la Maîtrise Le Petit ensemble et l’Orchestre de Chambre du Luxembourg sous la direction de M. Antonio GROSU ___________________________________________________________ Aux Orgues symphoniques et classiques : M. Paul BREISCH, Organiste titulaire de la Cathédrale Notre-Dame et M. Laurent FELTEN ___________________________________________________________ Musique Militaire Grand-Ducale sous la direction du Lt. Jean-Claude BRAUN ___________________________________________________________ Maître des cérémonies : Abbé Jean-Pierre REINERS Cérémoniaire : Abbé Romain RICHER 3  
  4. 4. DÉROULEMENT DE LA CÉLÉBRATIONACCUEIL DES INVITÉS Entrée des invités Procession d’entrée des évêques, du Père Abbé, des prêtres concélébrants, des séminaristes et des acolytes Accueil des fiancés et de leurs familles à la porte de la cathédrale Entrée de l’archevêque, célébrant principalOUVERTURE DE LA CÉLÉBRATION Entrée des fiancés Chant d’ouverture Signe de croix Introduction à la célébration et minute de silence total Demande de pardon Acclamation : Gloria Prière d’ouvertureLITURGIE DE LA PAROLE Lecture Psaume responsorial Acclamation de l’Évangile (Alléluia) Évangile Reprise de l’acclamation de l’Évangile (Alléluia) HomélieLITURGIE DU SACREMENT Profession de foi Chant à l’Esprit Saint Dialogue avec les fiancés Échange des consentements Ratification Bénédiction et remise des alliances Chant Prière des époux Prière universelle 4  
  5. 5. LITURGIE EUCHARISTIQUE Préparation des dons Procession des offrandes Chant d’offertoire Prière sur les offrandes Prière eucharistique Préface Acclamation : Sanctus Épiclèse Prière eucharistique III Acclamation après la consécration (Sonnerie nationale) Intercessions Doxologie Communion Prière du Seigneur : Pater noster Bénédiction nuptiale Signe de paix Fraction du pain : Agnus Dei Chants de communion Prière après la communionRITE DE CONCLUSION Salut à Notre-Dame de Luxembourg, Consolatrice des Affligés Message papal et bénédiction apostolique pour le Couple marié Bénédiction finale de la célébration Chant de l’Hymne National Signature des registres Procession de sortie 5  
  6. 6. ACCUEIL DES INVITÉSTous les invités entrent dans la cathédrale par la porte du parvis.Vers 10.00 heures le programme musical commence (musique d’orgue etorchestre) : Mozart : « Sonate d’église en Ré » (KV 144) Mozart : « Fantaisie en Fa » (KV 608) Mozart : « Sonate d’église en Fa » (KV 224) Mozart : « Fantaisie en Fa » (KV 594) Mozart : « Sonates d’église en Do (KV 278) et en Do (KV 329)Avant l’entrée des enfants du Couple Grand-Ducal, la procession des évêques(sauf l’Archevêque de Luxembourg), du Père Abbé, des prêtres concélébrants,diacres, séminaristes et acolytes entre dans la cathédrale et s’avance versl’autel (= grand accès).Procession : Thuriféraire et naviculaire Acolytes portant les flambeaux Acolyte portant la croix Séminaristes et servants d’autel Diacres Prêtres concélébrants Très Rév. Père Abbé Dom Michel Jorrot O.S.B. Mgr. Fernand Franck et Mgr. Giacinto BerlocoLorsqu’ils sont arrivés à l’autel, après la vénération d’usage, tous se rendent àl’endroit qui leur a été assigné. (Les acolytes et servants d’autel se rendent dansla Chapelle St. Joseph.)L’Archevêque de Luxembourg, le Vicaire général (Chanoine Ernest Gillen), lePrévôt du Chapitre de la Cathédrale (Chanoine Georges Hellinghausen), leCuré de la Cathédrale (Chanoine Henri Hamus), l’Aumônier de la Cour Grand-Ducale (Chanoine François Muller), le cérémoniaire de l’archevêque et troisacolytes (deux séminaristes pour la crosse et la mitre et un servant d’autel pourl’eau bénite), se rendent au parvis de la cathédrale pour l’accueil des différentsreprésentants des maisons royales, du Couple Grand-Ducal et des fiancés.Les chanoines Léon Wagener et Georges Vuillermoz se rendent avec desmembres des Foulards blancs et un servant d’autel portant l’eau bénite àl’entrée de la tour pour l’accueil de S.A.R. le Grand-Duc Jean, le Comte deLannoy, la Reine Fabiola et la Princesse Alix. 6  
  7. 7. Vers 10.46 heures (après le dernier cortège des invités) S.A.R. le Grand-Duc estaccueilli par l’Archevêque et entre dans la cathédrale [paraphrase sur« Wilhelmus » (Albert Leblanc)].Vers 10.49 heures S.A.R. le Grand-Duc Héritier est accueilli par l’Archevêqueet entre dans la cathédrale [Œuvre musicale de William Mathias :« Fanfare »].Vers 10.53 heures la Comtesse Stéphanie est accueillie par l’Archevêque etentre dans la cathédrale [Œuvre musicale d’Eugène Gigout : « Grand chœurdialogué »].Après l’accueil de la Comtesse Stéphanie de Lannoy, l’Archevêque et sonassistance s’avancent vers l’autel par la sacristie.L’Archevêque reste à côté de l’autel afin de saluer les fiancés, pendant que lesprêtres, qui l’ont assisté devant la cathédrale, se rendent à l’endroit qui leur estassigné. 7  
  8. 8. OUVERTURE DE LA CÉLÉBRATIONChant d’ouvertureAprès avoir salué le père de la fiancée, Philippe Comte de Lannoy, les fiancésprennent place. Puis on commence le chant d’ouverture : « Grosser Gott »(Ignaz Franz). Un officier reçoit le sabre, les gants et le chapeau d’officier deS.A.R. le Grand-Duc Héritier.Signe de croixL’Archevêque, après avoir déposé la crosse et la mitre et suite à l’encensementde l’autel, occupe le siège épiscopal, et ouvre la célébration par le signe decroix.Archevêque : Am Numm vum Papp a vum Sonn a vum Hellege Geescht.Assemblée : Amen.Archevêque : De Fridde sief mat iech all.Assemblée : An och mat Iech.Introduction à la célébration et minute de silence totalL’Archevêque introduit brièvement à la célébration et demande l’assemblée derespecter une minute de silence total en hommage à la chère défunte AlixComtesse de Lannoy, la maman de la fiancée (en luxembourgeois, français et enanglais).Ensuite il invite l’assemblée au rite pénitentiel. 8  
  9. 9. Demande de pardonArchevêque : Seigneur Jésus, envoyé par le Père pour guérir et sauver les hommes, prends pitié de nous.Assemblée : Prends pitié de nous.Archevêque : O Christ, venu dans le monde appeler tous les pécheurs, prends pitié de nous.Assemblée : Prends pitié de nous.Archevêque : Seigneur, élévé dans la gloire du Père où tu intercèdes pour nous, prends pitié de nous.Assemblée : Prends pitié de nous.Archevêque : Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde ; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle.Assemblée : Amen.Après la demande de pardon l’Archevêque entonne le Gloria. 9  
  10. 10. Gloria : Missa brevis in C (Kv 167) dite « Messe de la Trinité » (W.A. Mozart) Gloria, in excelsis Deo. Et in terra pax hominibus bonae voluntatis. Laudamus te, benedicimus te, adoramus te, glorificamus te. Gratias agimus tibi propter magnam gloriam tuam. Domine Deus, Rex coelestis, Deus Pater omnipotens ! Domine Fili unigenite, Jesu Christe, Domine Deus, Agnus Dei, Filius Patris, qui tollis peccata mundi, miserere nobis. Qui tollis peccata mundi, suscipe deprecationem nostram. Qui sedes ad dexteram Patris, miserere nobis. Quoniam tu solus sanctus, tu solus Dominus. Tu solus altissimus, Jesu Christe, cum Sancto Spiritu, in gloria Dei Patris, Amen !Prière d’ouvertureAprès le Gloria l’Archevêque prononce la prière d’ouverture : Prions : S eigneur notre Dieu, tu as sanctifié le mariage par un mystère si beau que tu en as fait le sacrement de l’alliance du Christ et de l’Église. Accorde au Prince Guillaume et à la Comtesse Stéphanie qui vont recevoir ce sacrement dans la foi, de réaliser par toute leur vie ce qu’il exprime. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.Assemblée : Amen. 10  
  11. 11. LITURGIE DE LA PAROLELecture : 1 Co 12, 31b – 13, 8aLe lecteur, accompagné par le cérémoniaire Romain Richer, se rend à l’ambonpour faire la lecture en luxembourgeois que tous écoutent en étant assis.L’Archevêque reçoit la mitre. Liesung aus dem Apostel Paulus sengem éischte Bréif un d’Chrëschtegemeinschaft vu Korinth. Ech weisen iech e Wee, deen alles iwwertrëfft : Wann ech an de Sprooche vun de Mënschen schwätzen an esouguer an deenen vun den Engelen, awer keng Léift hunn, da sinn ech e Gong, dee schaalt, oder eng Zimbel, déi kléngt. A wann ech d’Gof fir ze prophezeien hunn an all Geheimnisser an all Wësse kennen, a wann ech all Glaf hunn, sou datt ech Bierger réckele kéint, awer keng Léift hunn, da sinn ech näischt. A wann ech mäi ganzt Verméigen no an no ewechginn, a wann ech mäi Läif ausliwweren, fir verbrannt ze ginn, awer keng Léift hunn, dann déngt et mech näischt. D’Léift ass gedëlleg, gutthäerzeg ass d’Léift, si geréit net an den Äifer, d’Léift bretzt sech net, si spillt sech net op, si dréit näischt no, si kuckt net, fir zu Hirem ze kommen, si léisst sech net ophetzen, 11  
  12. 12. si rechent dat Béist net un, si freet sech net iwwer d’Ongerechtegkeet, ma si freet sech iwwer d’Wourecht. Alles erdréit si, alles gleeft si, alles hofft si, alles hält si aus. D’Léift héiert nimools op. Dem Härgott säi Wuert.Assemblée : Mir danken dir, Här.Après la lecture, le lecteur, accompagné par le cérémoniaire Romain Richer,quitte l’ambon et se rend à sa place.Psaume responsorial : Ps 33(32), 1-2. 4-5. 10-11En réponse à la lecture le psaume responsorial est chanté. Bénis le Seigneur Ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits! Bénis le Seigneur Ô mon âme, bénis le Seigneur à jamais! Criez de joie pour le Seigneur, hommes justes ! Hommes droits, à vous la louange ! Rendez grâce au Seigneur sur la cithare, jouez pour lui sur la harpe à dix cordes. Oui, elle est droite, la parole du Seigneur. Il est fidèle en tout ce qu’il fait. Il aime le bon droit et la justice ; la terre est remplie de son amour. Le Seigneur a déjoué les plans des nations, anéanti les projets des peuples. Le plan du Seigneur demeure pour toujours, les projets de son cœur subsistent d’âge en âge. 12  
  13. 13. Chant d’acclamation à l’ÉvangileLes chœurs et l’assemblée chantent l’Alléluia :« Cantico dell’Agnello - Alleluja » (Marco Frisina)Pendant le chant d’acclamation à l’Évangile, le diacre Jean-Pierre Schullerdemande la bénédiction à l’Archevêque. Puis il se rend à l’ambon, accompagnédes servants d’autel avec l’encens. Il proclame l’Évangile en français.L’Archevêque dépose la mitre et reçoit la crosse.Évangile : Mt 5, 1-12aDiacre : Le Seigneur soit avec vous.Assemblée : Et avec votre esprit.Diacre : Évangile de Jésus Christ selon saint Mathieu.Assemblée : Gloire à toi, Seigneur ! Quand Jésus vit toute la foule qui le suivait, il gravit la montagne. Il sassit, et ses disciples sapprochèrent. Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait : « Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise ! Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés ! Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés ! Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde ! Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu ! Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu ! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux êtes-vous si lon vous insulte, 13  
  14. 14. si lon vous persécute et si lon dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans lallégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! » Acclamons la Parole de Dieu.Assemblée : Louange à toi, Seigneur Jésus !L’assemblée répète le chant de l’ « Alléluia ». L’Archevêque dépose la crosse etreçoit l’évangéliaire du diacre pour la bénédiction. Puis il reçoit la mitre et lacrosse et se rend devant l’autel pour l’homélie.Le diacre pose l’évangéliaire sur l’ambon dans le chœur.HomélieL’assemblée étant assise, l’Archevêque fait l’homélie à partir des lectures quiont été proclamées dans la liturgie de la Parole. Il expose au Couple fiancé et àtout le peuple le mystère du mariage chrétien, la dignité de l’amour conjugal, lagrâce du sacrement et les devoirs des époux. 14  
  15. 15. LITURGIE DU SACREMENTProfession de foiAprès l’homélie l’Archevêque (avec mitre et crosse) demande au Couple fiancéde renouveler leur profession de foi baptismale. Il est entouré du maître descérémonies et d’un séminariste portant le missel.Un enfant portant les alliances, accompagné par le cérémoniaire RomainRicher, se met à côté du Couple. Les autres évêques, le Père Abbé et l’Aumônierde la Cour Grand-Ducale se rendent derrière l’autel.Archevêque : Avant de procéder à l’échange de vos consentements, faisant mémoire de votre baptême, renoncez au mal et proclamez la foi de l’Eglise : Renoncez-vous à Satan, au péché et à tout ce qui conduit au péché ?Prince Guillaume et Comtesse Stéphanie : J’y renonce.Archevêque : Croyez-vous en Dieu le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre ?Prince Guillaume et Comtesse Stéphanie : Je crois. 15  
  16. 16. Archevêque : Croyez-vous en Jésus-Christ, son fils unique, notre Seigneur, qui est né de la Vierge Marie, a souffert sa passion, a été enseveli, est ressuscité d’entre les morts, et qui est assis à la droite du Père ?Prince Guillaume et Comtesse Stéphanie : Je crois.L’archevêque : Croyez-vous en l’Esprit-Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints, au pardon des péchés, à la résurrection de la chair et à la vie éternelle.Prince Guillaume et Comtesse Stéphanie : Je crois. 16  
  17. 17. Chant à l’Esprit SaintAprès la profession de foi et avant l’échange des consentements, l’Esprit Saintest évoqué par le chant : « Jésus, toi qui as promis » (Communauté del’Emmanuel).L’Archevêque dépose la crosse et la mitre et se tourne vers l’autel. Tous lesautres se tournent vers le siège épiscopal.Dialogue avec les fiancésAprès l’invocation du Saint-Esprit, l’Archevêque, avec mitre et crosse, interrogeles fiancés sur la liberté de leur engagement, leur promesse de fidélité et leurintention d’avoir des enfants et de les éduquer dans un esprit chrétien. Puis ilreçoit leur consentement. Un séminariste tient le missel pour l’Archevêque et leCouple.Archevêque : An dëser grousser Stonn vun ärem Liewe sidd dir net eleng. Är Familljen an är Frënn sinn hei bei iech. Dir kënnt sécher sinn, datt mir an d’ganz Kierch mat iech verbonne sinn. Mä och den Härgott ass mat iech. Hien ass den Här vun ärem Liewen a vun ärer Léift. Hien mécht äert Bestiednes helleg a verbënnt iech, Prënz Guillaume et Comtesse Stéphanie, 17  
  18. 18. fir ëmmer an éiweg mateneen, sou wéi dir et elo am Härgott sengem Wuert héieren hutt. Ech froen iech, sidd dir fräi an ouni Zwank heihi komm, fir iech mateneen ze bestueden ?Prince Guillaume et Comtesse Stéphanie : Jo.Archevêque : Verspriecht dir iech, een deem aneren trei ze sinn fir äert ganzt Liewen ?Prince Guillaume et Comtesse Stéphanie : Jo.Archevêque : Sidd dir bereet, an ärem Stot d’Flichten ze droe vu Mann a Fra, vu Papp a Mamm ?Prince Guillaume et Comtesse Stéphanie : Jo. 18  
  19. 19. Échange des consentementsArchevêque : Da gitt iech een deem aneren d’Hand. Virum Härgott a senger Kierch a bei denen zou, déi heibanne sinn, gitt iech elo äert Wuert.Prince Guillaume :   Stéphanie, wëlls du meng Fra ginn ?Comtesse Stéphanie : Jo, ech wëll. An du, Guillaume, wëlls du mäi Mann ginn ? Prince Guillaume :   Jo, ech wëll.Comtesse Stéphanie : Guillaume, ech huelen dech un als mäi Mann an ech schenke mech dir. Prince Guillaume : Stéphanie, ech huelen dech un als meng Fra an ech schenke mech dir. 19  
  20. 20. Prince Guillaume et Comtesse Stéphanie : Mir wëllen äis gär hunn an äis trei sinn a gudden an a béisen Deeg, bis un d’Enn vun eisem Liewen.RatificationL’Archevêque pose son étole autour des mains des mariés et dit :Archevêque : Dat Wuert, dat dir iech elo ginn hutt virun äis alleguer, dat soll eiser Härgott iech gutthalen an et ophiewen a sengem Seegen. Zesumme mat ären Zeien äre Familljen an äre Frënn loosse mir eiser Härgott merci soe vu ganzem Häerz. 20  
  21. 21. Bénédiction et remise des alliancesLes alliances et l’eau bénite sont apportées. Ensuite, l’Archevêque dépose lacrosse, ainsi que la mitre, et il bénit les alliances. Puis il les remet aux époux,qui échangent les alliances.Archevêque : Härgott, du bass den Ufank an d’Quell vun der Léift. Seen + déi Réng hei, déi d’Brautleit als Mann a Fra droen. Looss se helleg ginn an hirer Léift. Sou wéi d’Réng hinnen d’Undenke sinn un dës Stonn, sou solle si och fir hiert ganzt Liewen en Zeeche si vu Léift an Trei. 21  
  22. 22. Les mariés se donnent les alliances en disant :Prince Guillaume : Stéphanie, ech ginn dir mäi Rank : Ech hunn dech gär an ech bleiwen dir trei.Comtesse Stéphanie : Guillaume, ech ginn dir mäi Rank : Ech hunn dech gär an ech bleiwen dir trei.Prince Guillaume et Comtesse Stéphanie : Dat versprieche mir am Numm vum Papp a vum Sonn a vum Hellege Geescht. Amen.Chant : « Chant de la Promesse » (P. Jacques Sévin)Pendant le chant, l’enfant qui a apporté les alliances quitte l’autel (accompagnépar le cérémoniaire Romain Richer). L’Archevêque reçoit la mitre et la crosseet les quatre autres assistants se dirigent vers le siège épiscopal. Après le chant,l’Archevêque dépose la crosse et la mitre pour la prière des époux et la prièreuniverselle.Prière des époux 22  
  23. 23. Prière universelleDifférents lecteurs, accompagnés par le cérémoniaire Romain Richer, serendent à l’ambon. [Chant : « Ubi caritas » (J. Berthier)]L’Archevêque fait l’introduction : Frères et sœurs, accompagnons de nos prières ce nouveau foyer, pour que Dieu, dans sa bonté, fasse grandir leur amour et vienne en aide à toutes les familles dans le monde.Les lecteurs lisent les prières en différentes langues.Ensuite l’Archevêque conclut : Seigneur, écoute avec bonté les prières de ton peuple : Accorde à tous ce qu’ils te demandent et à chacun ce qu’il lui faut. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.Assemblée : Amen.Les lecteurs, accompagnés par le cérémoniaire Romain Richer, quittent l’ambonet se rendent à leurs places. 23  
  24. 24. LITURGIE EUCHARISTIQUEProcession des offrandesPendant que l’autel est préparé pour l’eucharistie, le pain et le vin sontapportés en procession (patènes, calices, ciboires pour la communion desconcélébrants et des fidèles) par les servants d’autel, accompagnés par lecérémoniaire Romain Richer (de la Chapelle St. Joseph).Chant d’offertoire : « Psaume 42, 1ier mouvement » (F. Mendelssohn Bartholdy)L’Archevêque, entouré des diacres Jean-Pierre Schuller et Michel Michaely,dispose le pain et le vin pour le sacrifice de l’autel. (Encens)Prière sur les offrandesL’Archevêque invite l’assemblée à prier avec lui ; puis il dit la prière sur lesoffrandes : Prions ensemble au moment d’offrir le sacrifice de toute l’Église.Assemblée : Pour la gloire de Dieu et le salut du monde.Ensuite l’Archevêque prononce la prière sur les offrandes : Prions : S ois favorable à nos supplications, Seigneur ; accepte avec bienveillance l’offrande que nous te présentons en priant pour ces nouveaux mariés. Par cette eucharistie, que grandisse leur amour et qu’ils t’aiment davantage. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.Assemblée : Amen. 24  
  25. 25. PréfaceLes évêques-concélébrants, le Père Abbé et l’Aumônier de la Cour Grand-Ducale (Chanoine François Muller) s’avancent vers l’autel. Les concélébrantsprincipaux (Chanoine Ernest Gillen, Chanoine Georges Hellinghausen,Chanoine Henri Hamus, Père Pascal André Dumont, Père André Janthial,Frère Emmanuel della Faille de Leverghem, Père Vincent della Faille deLeverghem) s’avancent aussi vers l’autel et se mettent en demi-cercle derrièreles évêques. Tous les autres prêtres restent dans les stalles pour laconcélébration. Puis l’Archevêque dit la préface en français.Archevêque : Le Seigneur soit avec vous.Assemblée : Et avec votre espritArchevêque : Élevons notre cœur.Assemblée : Nous le tournons vers le Seigneur.Archevêque : Rendons grâce au Seigneur notre Dieu.Assemblée : Cela est juste et bon.Archevêque : V raiment, il est juste et bon de te rendre gloire, de t’offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à toi, Père très saint, Dieu éternel et tout-puissant. Car tu veux que l’alliance entre les époux soit un lien irrévocable d’amour et de paix, et que la fécondité du foyer chrétien augmente le nombre de tes enfants. C’est ton plan de salut, Seigneur, c’est la grâce admirable de tes sacrements qui enrichit à la fois l’humanité et l’Église, car toute naissance ajoute à la beauté du monde, et la nouvelle naissance fait grandir ton peuple saint, par le Christ notre Seigneur. Par lui, avec les anges et tous les saints, nous chantons l’hymne de ta gloire et sans fin nous proclamons: 25  
  26. 26. Acclamation après la préfaceLes chœurs, accompagnés par l’orchestre, chantent le Sanctus :Missa brevis in C (Kv 167) dite « Messe de la Trinité » (W.A. Mozart)Prière eucharistique IIIAprès le Sanctus, l’Archevêque (le célébrant principal) continue : T u es vraiment saint, Dieu de l’univers, et toute la création proclame ta louange, car c’est toi qui donnes la vie, c’est toi qui sanctifies toutes choses, par ton Fils, Jésus Christ, notre Seigneur, avec la puissance de l’Esprit Saint ; et tu ne cesses de rassembler ton peuple, afin qu’il te présente partout dans le monde une offrande pure.Tous les concélébrants poursuivent. Les parties doivent être dites par lesconcélébrants à voix basse, afin que l’on entende clairement la voix ducélébrant principal. C ’est pourquoi nous te supplions de consacrer toi-même les offrandes que nous apportons: Sanctifie-les par ton Esprit pour qu’elles deviennent le corps + et le sang de ton Fils, Jesus Christ, notre Seigneur, qui nous a dit de célébrer ce mystère. La nuit même où il fut livré, il prit le pain, en te rendant grâce il le bénit, il le rompit et le donna à ses disciples, en disant: 26  
  27. 27. « PRENEZ, ET MANGEZ-EN TOUS : CECI EST MON CORPS LIVRÉ POUR VOUS »Le célébrant principal montre au peuple l’hostie consacrée, la dépose sur lapatène et fait la génuflexion. Les concélébrants s’inclinent profondément. Tousadorent le corps du Christ.Ensuite ils continuent : De même, à la fin du repas, il prit la coupe, en te rendant grâce il la bénit, et la donna à ses disciples, en disant : « PRENEZ, ET BUVEZ-EN TOUS, CAR CECI EST LA COUPE DE MON SANG, LE SANG DE L’ALLIANCE NOUVELLE ET ÉTERNELLE, QUI SERA VERSÉ POUR VOUS ET POUR LA MULTITUDE EN RÉMISSION DES PÉCHÉS. VOUS FEREZ CELA, EN MÉMOIRE DE MOI. »Le célébrant principal montre au peuple le calice contenant le vin consacré,puis le dépose sur le corporal et fait la génuflexion. Les concélébrantss’inclinent profondément. Tous adorent le sang du Christ.Acclamation après la consécrationAprès la consécration, la « Sonnerie Nationale » (Fernand Mertens) estentonnée par la Musique militaire. 27  
  28. 28. Après la « Sonnerie Nationale », le célébrant principal, les mains étendues,reprend avec les concélébrants en disant : CC En faisant mémoire de ton Fils, de sa passion qui nous sauve, de sa glorieuse résurrection et de son ascension dans le ciel, alors que nous attendons son dernier avènement, nous présentons cette offrande vivante et sainte pour te rendre grâce. Regarde, Seigneur, le sacrifice de ton Église, et daigne y reconnaître celui de ton Fils qui nous a rétablis dans ton Alliance ; quand nous serons nourris de son corps et de ton sang et remplis de l’Esprit Saint, accorde-nous d’être un seul corps et un seul esprit dans le Christ.S. Exc. Mgr. Giacinto Berloco continue – en anglais : C1 May he make us an everlasting gift to you and enable us to share in the inheritance of your saints, with Mary, the virgin Mother of God, our Mother of Consolation with the apostles, the martyrs, saint Willibrord and all your saints, on whose constant intercession we rely for help. 28  
  29. 29. S. Exc. Mgr. Fernand Franck poursuit – en luxembourgeois : C2 Mir bieden dech, Här, dëst Affer vun eiser Verséinung soll e Seege gi fir de Fridden a fir d’Heel vun der ganzer Welt. Behitt deng Kierch, déi nach ënnerwee ass a maach se staark am Glaf an an der Léift zesumme mat eisem Poopst Benedikt an eiser Äerzbëschof Jean-Claude, mat alle Bëschofen a Geeschtlechen a mam ganze Vollek, dat däint ass. Denk haut besonnesch un dës nei bestuete Koppel : du hues si bis haut begleet, schenk hinne weiderhin deng Gnod, fir datt si a Freed, Léift an Trei glécklech zesumme liewe kënnen. Kuck op deng Familljen, déi s de hei zesummegeruff hues, a stéi hir bäi an allem, wat si um Häerz huet. An dengem Erbaarmen, gudde Papp, féier all deng Kanner, déi nach verspreet sinn, bei dir zesummen.Le Très Révérend Père Abbé Dom Michel Jorrot continue – en français : C3 Pour nos frères et sœurs défunts, - pensons spécialement à Alix Comtesse de Lannoy - pour les hommes qui ont quitté ce monde et dont tu connais la droiture, nous te prions : Reçois-les dans ton Royaume, où nous espérons être comblés de ta gloire, tous ensemble et pour l’éternité, par le Christ, notre Seigneur, par qui tu donnes au monde toute grâce et tout bien. 29  
  30. 30. Le célébrant principal prend la patène avec l’hostie, tandis que le diacre fait demême avec le calice, et ils les élèvent ensemble. Tous les concélébrants chantentla doxologie : 30  
  31. 31. COMMUNIONLa prière du SeigneurL’Archevêque introduit la prière du Seigneur en latin :Puis, l’Archevêque étend les mains, et avec l’assemblée et les chœurs, chante laprière du Seigneur:                 31  
  32. 32.      Bénédiction nuptialeAprès le ‘Notre Père’ (sans dire la prière ‘Délivre-nous’), l’Archevêque, tournévers les époux, dit, les mains jointes, la monition : ‘Prions le Seigneur pour cesépoux’ ; tous prient quelques instants en silence. Puis, les mains étendues, ilprononce la bénédiction nuptiale.L’Archevêque invite l’assemblée à la prière : Prions le Seigneur pour ces époux le Prince Guillaume et la Princesse Stéphanie, qui s’approchent de l’autel au jour de leur mariage, que leur communion au corps et au sang du Christ les garde unis dans un mutuel amour. 32  
  33. 33. Tous prient quelques instants en silence.Puis l’Archevêque, les mains étendues, reprend : Père saint tu as crée l’homme et la femme pour qu’ils forment ensemble ton image dans l’unité de la chair et du cœur, et accomplissent ainsi leur mission dans le monde. Afin de révéler le dessein de ta grâce, tu as voulu que l’amour de l’homme et de la femme soit déjà un signe de l’Alliance que tu as conclue avec ton peuple, et tu veux que dans le sacrement de mariage, l’union des époux exprime le mystère des noces du Christ et de l’Église. Nous te prions de bénir le Prince Guillaume et la Princesse Stéphanie, de les prendre sous ta protection, et de mettre en eux la puissance de ton Esprit Saint. Fais que, tout au long de leur vie commune sanctifiée par ce sacrement, ils échangent entre eux les dons de ton amour, et qu’en étant l’un pour l’autre un signe de ta présence, ils deviennent un seul cœur et un seul esprit. Accorde-leur de pouvoir assurer par leur travail la vie de leur foyer et d’élever leurs enfants selon l’Évangile pour qu’ils fassent partie de ta famille éternellement. Accorde à la Princesse Stéphanie la plénitude de ta bénédiction ; qu’elle réponde à sa vocation d’épouse et de mère, qu’elle soit par sa pureté de cœur et sa tendresse la joie de sa maison. Accorde aussi ta bénédiction au Prince Guillaume, 33  
  34. 34. qu’il se dévoue à toutes ses tâches d’époux fidèle et de père attentif. Et puisqu’ils vont maintenant partager le repas de ton eucharistie, Père saint, donne-leur à tous deux la joie d’être un jour tes convives au festin de ton Royaume. Par Jésus le Christ, notre Seigneur.L’assemblée répond : Amen.Le signe de paixL’Archevêque continue : Seigneur Jésus Christ, tu as dit à tes Apôtres : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix » ; ne regarde pas nos péchés mais la foi de ton Église ; pour que ta volonté s’accomplisse, donne-lui toujours cette paix, et conduis-la vers l’unité parfaite, toi qui règnes pour les siècles des siècles.L’assemblée répond : Amen.L’Archevêque dit : Que la paix du Seigneur soit toujours avec vous.L’assemblée répond : Et avec votre esprit. 34  
  35. 35. Puis le diacre invite les membres de l’assemblée à échanger entre eux la paixfraternelle : Frères et sœurs, dans la charité du Christ, donnez-vous la paix.Pendant le partage de la paix du Christ, les prêtres, qui distribuent lacommunion au jubé de la tribune grand-ducale et dans la tente de la courintérieure de la cathédrale, quittent les stalles et se mettent en demi-cerclederrière les concélébrants principaux.Les diacres distribuent le pain consacré aux évêques et aux prêtresconcélébrants et donnent les patènes aux prêtres, qui distribuent la communionau jubé de la tribune grand-ducale et dans la tente de la cour intérieure.Fraction du painComme le fit Jésus à la dernière Cène, l’Archevêque rompt le pain qui va êtrepartagé. Puis il en laisse tomber une parcelle dans la coupe, en disant à voixbasse : Que le corps et le sang de Jésus-Christ, réunis dans cette coupe, nourrissent en nous la vie éternelle.Pendant ce temps, on chante le chant de la fraction : « Agnus Dei »Missa brevis in C (Kv 167) dite « Messe de la Trinité » (W.A. Mozart) 35  
  36. 36. CommunionL’Archevêque montre au peuple le corps du Christ, en disant : Heureux les invités au repas du Seigneur ! Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde.Tous disent avec lui : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir ; Mais dis seulement une parole et je serai guéri.Les prêtres quittent l’autel pour aller distribuer le pain consacré aux fidèles aujubé et dans la tente de la cour intérieure de la cathédrale.L’Archevêque donne la communion sous les deux espèces aux mariés (caliceapporté par un diacre), et après avoir donné le pain consacré à la FamilleGrand-Ducale, il distribue la communion à la Famille De Lannoy.Mgr. Berloco distribue la communion dans le couloir principal, Mgr. Franckdans le couloir gauche, le Père Abbé dans le couloir droit et d’autres prêtres,accompagnés par le cérémoniaire Romain Richer, au fond et dans les nefslatérales de la cathédrale.Les prêtres concélébrants communient aux calices déposés sur l’autel.(Pour des raisons pratiques, les membres des chœurs et de l’orchestre recevrontla communion après la messe.)Après la distribution de la communion les diacres reposent les patènes autabernacle et retournent à leurs places. Les prêtres qui ont distribué lacommunion au jubé de la tribune grand-ducale et dans la tente de la courintérieure, après avoir reposé les patènes au tabernacle, restent dans laChapelle du St. Sacrement. (La purification se fait dans la sacristie.)Chants de communion« Anima Christi » (Marco Frisina)« Pange lingua » (Markus Wittal) 36  
  37. 37. Prière après la communionAprès la purification et un temps de recueillement en silence, l’Archevêqueprononce la prière : N ous t’en prions, Seigneur : Nous qui venons de partager à cette table le pain que tu nous as donné : Accorde au Prince Guillaume et à la Princesse Stéphanie qui se sont engagés l’un envers l’autre dans le sacrement de mariage de s’attacher toujours à toi et d’être dans le monde les témoins de ton amour. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. 37  
  38. 38. RITE DE CONCLUSIONSalut à Notre-Dame de Luxembourg, Consolatrice des AffligésLorsque la prière après la communion est achevée, l’assemblée chante le salut àNotre-Dame de Luxembourg, la Consolatrice des Affligés : « Léif Mamm, echweess et nët ze son » (Joseph Biwer). Pendant le chant marial la nouvellemariée donne son bouquet de mariée à deux enfants (accompagnés par lecérémoniaire Romain Richer) qui le posent sur une stèle devant la statue deNotre-Dame de Luxembourg. L’Archevêque – après avoir introduit brièvementce geste par une explication en français et en anglais – quitte son siègeépiscopal. À l’issue de la messe, le bouquet est placé en haut près de la statue dela Consolatrice des Affligés.Message papal et bénédiction apostolique pour le Couple mariéAprès le chant marial, Son Excellence le Nonce Apostolique MonseigneurGiacinto Berloco, se rend à l’ambon pour lire le message de Sa Sainteté le PapeBenoît XVI.Après le message papal, il donne la bénédiction apostolique au Couple marié. 38  
  39. 39. Bénédiction finale de la célébrationAprès la bénédiction apostolique pour le Couple marié, l’Archevêque donne labénédiction finale à toute l’assemblée. Il reçoit la mitre et la crosse.Archevêque : Den Här sief mat iech all.Assemblée : An och mat iech.Archevêque : Den Härgott, de Papp vun alle Mënschen, soll iech seng Freed schenken an iech seenen.Assemblée : Amen.Archevêque : Eiser Här Jesus Christus, säi Sonn, soll bei iech si mat senger Kraaft a schéinen an a schwéieren Deeg.Assemblée : Amen.Archevêque : Den Hellege Geescht soll iech bäistoe mat senger Léift an iech eens erhalen an der Trei.Assemblée : Amen.Assemblée : Iech an all, déi hei ëm iech sinn, soll eiser Härgott seenen : De + Papp + an de Sonn + an den Hellege Geescht.Assemblée : Amen.Chant de l’Hymne NationalAprès la bénédiction finale, l’assemblée chante l’Hymne National :« Ons Hémecht » (Antoine Zinnen) 39  
  40. 40. Signature des registresAprès l’Hymne National le Couple marié et les témoins (S.A.R. le Prince Félixde Luxembourg; M. Lawrence Frankopan; Freifrau Blanche von und zuBodman; S.A.S. la Princesse Louise zu Stolberg-Stolberg – accompagnés par lecérémoniaire Romain Richer) reçoivent le registre pour les signatures.Pendant la signature les chœurs chantent : « Halleluja » (Extrait du ‘Messias’de G.F. Händel).Après la signature des registres, les témoins se rendent à leurs places. Unofficier remet au Grand-Duc Héritier son sabre, ses gants et son chapeaud’officier.Procession de sortie.Pendant les signatures les séminaristes qui portent l’encens et l’acolyte portantla croix se rendent dans le couloir principal.Ensuite les évêques, le Père Abbé, le Vicaire général, le Prévôt du Chapitre dela Cathédrale, le Curé de la Cathédrale et l’Aumônier de la Cour Grand-Ducaleet les concélébrants principaux rejoignent les séminaristes et l’acolyte pour laprocession de sortie (grande sortie).Dans le préau de la cathédrale l’Archevêque et son assistance renvoient leCouple marié qui quitte la cathédrale en passant par le couloir principal et lacour intérieure.Pendant la procession de sortie : « Symphonie Nr. 1, Troisième mouvement »(Alexandre Guilmant).Les autres prêtres concélébrants restent dans le chœur et attendent la sortie desFamilles Grand-Ducale et De Lannoy. Ensuite ils se rendent à la sacristie ens’inclinant devant l’autel (en deux rangs).Au moment de la sortie du couple marié les cloches de la cathédrale sonnent.Les chanoines Léon Wagener et Georges Vuillermoz, accompagnés par desmembres des Foulards blanc, se rendent vers la porte de la tour pour le renvoiede S.A.R. le Grand-Duc Jean, le Comte de Lannoy, la Reine Fabiola et laPrincesse Alix.Musique d’orgues © Archevêché de Luxembourg 2012 40  

×