Acteurseconomie

1 164 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 164
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Acteurseconomie

  1. 1. JUIN 10 Bimestriel Surface approx. (cm²) : 3538 17 CHEMIN DU PETIT BOIS 69130 ECULLY - 04 72 18 09 18 Page 1/7 cteurs Grand témoin PASCAL PERRINEAU «Nicolas Sarkozy est allé trop loin » POLITIQUES Eléments de recherche : Toutes citations - PFNSP ou Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques - PRESSES DES SCIENCES PO 9324034200504/GPP/ADN/3 : maison d'éditions
  2. 2. JUIN 10 Bimestriel Surface approx. (cm²) : 3538 17 CHEMIN DU PETIT BOIS 69130 ECULLY - 04 72 18 09 18 Page 2/7 cteurs de l'économie. La France connaît A institutions ont-ils influence le fonctionnement fameuse « hyper présidence » Nicolas Sarkozy une présidence de la Republique de la démocratie? Trois ans plus tard, celle-ci n'en est pas a l'origine En revanche, a son arrivee singulière. Les manifestations sont est-elle affaiblie ou renforcée? a l'Elysée, il a pousse au paroxvsme l'exploitation nombreuses. Parmi elles: un aréopage de Pascal Panneau. Elements exogènes et endogè- des conditions de ce cadre institutionnel inedit conseillers omnipotents, qui participent à nes participent au constat d'une présidence En premier lieu une montee au front tous a?i delégitimer la fonction gouvernementale et son effectivement singulière. Le fonctionnement et la muts II utilise peu ou pas la protection qu'a tou- chef; la personnification du pouvoir et la reforme des institutions redu ction du mandat a jours constituée la figure du Premier Ministre stratégie de court-circuiter ks habituelles cinq ans, calendrier electoral liant les scrutins sous la Ve République - avec pour dommage col- strates oui font barrage entre le President législatif et présidentiel au point qu'ils n'ont plus latéral que la grogne grandissante des parlemen et k peuple. De quelle manière et dans quel d'autonomie et que le premier des deux ratifie le taires de l'UMP l'a pour cible directe A l'aune sens le style personnel de Nicolas Sarkozy, second touchent a l'exercice même du pouvoir des sondages de popularité, c'est même Nicolas l'organisation retenue, et son emploi des présidentiel et ont favorise l'émergence de la Sarkozy qui semble proteger François Fillon Cette exposition personnelle, il l'assume au nom du « contrat présidentiel » qu'il estime avoir eta bll avec les électeurs lors du scrutin de 2007 et qu'il doit mettre en œuvre dans un dialogue per manent avec l'opinion N'oublions pas que la « Hy aura un avant et un après », assure le directeur victoire fut celle d un style présidentiel sur un du Cevipof. Effectivement, la présidence conduite par autre Nicolas Sarkozy incarnant le surplomb, une certaine majesté dans l'exercice de la respon- Nicolas Sarkozy constitue une rupture dans la v" République. sabilite, Segolene Royal symbolisant la democra Exploitant les nouvelles conditions institutionnelles tie participative et un rôle presque de « porte- du quinquennat et « l'américanisation » irréversible de la vie parole » des Français parfois jusqu'à indexer politique, il moule sa pratique du pouvoir dans celle qui officiellement sa pensée personnelle sur celle des électeurs L'application de cette logique n'est singularise désormais tous les lieux décisionnels, et l'arrime aux toutefois pas uniforme Au debut, Nicolas aspirations d'une opinion publique avide de personnalisation, Sarkozy a cherche a désacraliser et a métamor- de proximité, de communication, de visibilité, d'individualisation, phoser le style du leadership présidentiel Puis, en echo aux reactions progressivement défavorables d'appropriation. Son exercice de l'« hyper présidence » est un de la population, il est revenu a un exercice plus symptôme de la société et tente de combler la désidéologisation classique de sa fonction D'autres avant lui qui la frappe. Mais il n'est pas sans revers. Résurrection des avaient tente une incursion dans la proximite clivages, rejets profonds, sentiments d'instabilité, de peur, et de - souvenons-nous de Valéry Giscard destaing invitant les eboueurs a l'Elvsee, jouant de l'accor- vulnérabilité... cette même opinion publique, crevassée par un déon ou conviant des anonymes a sa table -, profond pessimisme, désormais éprouve et exprime les vicissitudes avant de revenir aux fondamentaux et a une cer des excès de Nicolas Sarkozy. Excès que cristallisent l'exploitation laine distanciation et la théâtralisation de son intimité. « H a brisé là un tabou », Le champ de pouvoir de Nicolas Sarkozy n'est pas plus étendu que celui de ses prédécesseurs juge le politologue. Lom de la Maîs a la difference de Jacques Chirac, François Mitterrand, Valéry Giscard destaing, m Denis LAFAY Georges Pompidou, et du General de Gaulle, il assume et revendique haut et fort dans le dis- cours ce présidentialisme accentue. La reforme constitutionnelle votée en 2008 consolide cette Pascal Perrmeau, 60 ans est professeur des Universités a I IEP Paris et dirige le Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF) Ses travaux et ses livres - notamment Le symptôme Le Pen (Fayard 1997) Le Dictionnaire du vote (PUF 2007; avec Dominique Reynie, Le desenchantement démocratique (Aube, 2003) La politique en France et en Europe (Presses de Sciences Po 2007) avec Luc Rouban - portent particulièrement sur la sociologie électorale, l'examen de l'extrême droite en France et en Europe et « Nicolas Sarkozy a réactivé la culture de la tension, les l'interprétation des nouveaux clivages a /iolences verbales ou la déqualification personnelle, et ;ristallise les lignes de clivage. De quoi entamer le crédit I œuvre dans les societes européennes je la classe politique ». POLITIQUES Eléments de recherche : Toutes citations - PFNSP ou Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques - PRESSES DES SCIENCES PO 9324034200504/GPP/ADN/3 : maison d'éditions
  3. 3. JUIN 10 Bimestriel Surface approx. (cm²) : 3538 17 CHEMIN DU PETIT BOIS 69130 ECULLY - 04 72 18 09 18 Page 3/7 l'ENA ni des ecoles d elites, il est le fruit de l'un migration, il est jeune ce qui façonne une conception et une pratique renouvelées de la démocratie A de nombreuses reprises, il a publiquement vilipende le fonctionnement de la justice et conteste son autorite. On k constate également dans l'Italie de Silvio Berlusconi, porter le discrédit sur la justice constitue l'une des plus graves atteintes a la démocratie... Dans ce domaine notamment, peut-on oser un «parallèle » entre les deux gouvernants? Certes, le president du Conseil italien emprunte certains elements communs à Nicolas Sarkozy - pouvoir personnalise, familier et de proximite, suprématie de la communication et du marke ling politiques - certes a I égard des médias l'un et l'autre ont tisse des relations singulières - « l'af- faire » de la regie publicitaire de France 2 en est une nouvelle illustration , maîs l'élu transalpin est avant tout « incroyablement » italien, il expn me de maniere mimétique l'état d'une partie de la societe et de l'économie - notamment des PME locales Méfions nous des reductions hâtives, et du fameux « sarkoberluscomsme » Nicolas Sarkozv n est pas acteur a la fois politique et economique, au contraire de « l'entrepreneur » milliardaire Berlusconi qui mélange allègrement relativité puisquelle est censée raffermir le ^historien Marcel Gauchet considère que la les genres Et dans les seuls domaines de la justi- contrepoids parlementaire. Avec les « libertés » démocratie a pour fondement le principe ce ou de l'audiovisuel, il n'est jamais aile aussi que prend le groupe parlementaire UMP pom d'impersonnalite, de pérennité, d'indépendance loin Enfin, n'oublions pas le passe Les tentations tent les premiers signes d'un processus democra des institutions On semble en être lom; d'emprise du pouvoir politique sur le systeme de tique vertueux Lenjeu est désormais que les Nicolas Sarkozy a inocule le sentiment qu'tl a le communication ou la justice ne sont pas nees actes dépassent les textes, et que les auteurs de pouvoir de bousculer, de dominer ces institutions avec Nicolas Sarkozy Du general de Gaulle a cette transformation s'en saisissent, se les appro jusqu'à s'y confondre. Cela constitue-t-il un François Mitterrand, les cas de mise sous tutelle prient véritablement dangerf ou d'interventionnisme furent pléthore La personnalisation des institutions affecte l'en- Quelle incarnation du rôle et delà personnalité semble des démocraties et toutes les formes de Symboles et anecdotes font partie de la réalité présidentiels cela cisèle-t-il au sein de l'opinion démocraties Elle a féconde aux Etats-Unis - et participent a l'éclairage L'affaire Jean publique? Quels dangers et quelles traces, y symbole planetaire du regime présidentiel , les Sarkozy promis a la présidence de l'Epad ou les compris dans la maniere dont les successeurs premiers a developper un marketing politique évictions de representants de l'Etat pour des devront exercer le pouvoir, cela prodmra-t-ù? qui a produit une hyper personnalisation des motifs d'ordre personnel - villa corse de Les institutions ne sont pas prêtes de changer La candidatures et du pouvoir Maîs des democra « l'ami » Christian Clavier occupée par des présidence Sarkozy laissera des traces, d'autant nes parlementaires comme celles de la Grande manifestants . - ont réveille le spectre du plus significatives que ce qui la caractérise epou Bretagne, de l'Italie, de l'Allemagne, ou de népotisme et, au sommet de l'Etat, k sentiment se des changements profonds dans d autres l'Espagne, ont porte au sommet les « phénomè- d'invulnérabilité, d'impunité. Que Nicolas domaines de la societe, notamment l'entreprise nes » Blair, Berlusconi, Merkel, ou Zapatero Et Sarkozy lui-même ait pu agir de la sorte ou que Ses successeurs seront obliges de « rentrer » plus en Afrique, en Asie, ou en Amerique latine, la ses conseillers ne soient pas parvenus a Im f aire ou moins dans cette figure d exercice du pou lame de fond s'est également imposée Ce mou entendre raison, donne-t-il une indication sur voir Pour autant, une telle pratique de l'hyper ement universel a pour germe dans les années son rapport personnel a la démocratie? présidence nest pas irréversible Rien ne les 60 et surtout 70, la crise profonde des médiations Pour ausculter cela, il faut replonger dans sa car- empêchera de redeployer le paravent, de reacti- - les partis politiques - et des reperes idéolo- riere politique Nicolas Sarkozy l'a effectuée au ver le paratonnerre que le Premier Ministre et le giques, qui fondaient le combat politique Leur sein du mouvement neogaulliste RPR II en a « LES TENTATIONS D'EMPRISE DU POUVOIR POLITIQUE SUR LE SYSTÈME DE COMMUNICATION OU LA JUSTICE NE SONT PAS NEES AVEC NICOLAS SARKOZY » gouvernement ont historiquement toujours delitement a cree un vide, dans lequel se sont franchi progressivement, de la périphérie jus constitue un executif davantage dyarchique, engouffrées communication politique et dyna quau sommet, toutes les étapes II s'agit donc une repartition des taches et des responsabilités mique de personnalisation Nicolas Sarkozy en a dune trajectoire plutôt classique, respectueuse plus équilibrée, confiant a Matignon le terrain simplement pousse les manifestations a leur d un cursus démocratique qui le distingue des economique, social et domestique, et sanctuan- point d'orgue Et son histoire et son cursus per- hauts fonctionnaires des grands corps de l'Etat sant a l'Elysée la defense, les affaires internatio- sonnels l'inscrivent naturellement dans la ruptu parachutes dans des circonscriptions pour « ser- nales, les grands choix re et la modernite- il n'est pas issu du sérail de vices rendus » D'autre part, il a toujours affirme POLITIQUES Eléments de recherche : Toutes citations - PFNSP ou Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques - PRESSES DES SCIENCES PO 9324034200504/GPP/ADN/3 : maison d'éditions
  4. 4. JUIN 10 Bimestriel Surface approx. (cm²) : 3538 17 CHEMIN DU PETIT BOIS 69130 ECULLY - 04 72 18 09 18 Page 4/7 une position extrêmement ferme a l'égard du Autant par sa propre posture que par une séné maîs aussi un modele et un amplificateur des Front national, incarnant cette frange de la de discours et de decisions, tl a instaure une caractéristiques societales que sa posture contri- Droite républicaine opposée a toute alliance et a conception inedite du « moi », appliquée bue a légitimer A ce titre il entretient avec ses toute compromission Ce que d'aucuns ont autant a lui-même qu'a choque citoyen. Le concitoyens un rapport psychologique compli- interprète par la suite comme des « conces- chercheur Christian Salmon affuble « l'homme que et ambigu, il exerce sur eux une attirance, sions » au parti de Jean-Marie Le Pen a davan- politique neohberal » Nicolas Sarkozy de meme une fascination - pour la rupture, l'éner- tage repondu a la strategie de reconquête demo « mytholepsie », ce penchant a se raconter et a gie, la singularité , maîs aussi le rejet - pour l'in- cratique, par les urnes, d'une partie des dec se mettre en scène pour capter l'attention et dividualisation, I affaiblissement du social, les « INDIVIDUALISATION, PERSONNALISATION, MUTATION DES FORMES D'EXERCICE DU POUVOIR, DÉSIDÉOLOGISATION PAR LE PRAGMATISME ET LE CONSUMÉRISME. JUSQUE DANS SA VIE PRIVÉE RYTHMEE PAR LES RECOMPOSITIONS, NICOLAS SARKOZY EST LE SYMPTÔME DE LA SOCIÉTÉ ET DE SON ÉPOQUE » teurs en les descellant sur les sujets de l'immi- conrurer la crise de participation qui traverse infidélités, etc qu'il expose dans ses discours et gration ou de I insecurite qu'il avait appréhen- toute hi sociéte. Le type d'individualisme qu'il sa vie privee, et qui inquiètent Cette vibration, des place Beauvau Bien sûr, a l'aune de sujets fl popularise peut-il faire évoluer le rapport de cette instabilite permanente quil agite partiel aussi sensibles que celui de son fils pressenti a la l'individu a la collectivite, donc a la societe, pent d'ailleurs a l'hostilité que ses détracteurs lui tete de l'Epad, on peut etre circonspect Maîs donc fl la démocratie? vouent, car elles incarnent une societe dont ils ne outre que ce dernier était elu, s'etait-on ému Il est un symptome de l'individualisation extre veulent pas et nourrissent en eux la « haine de loisque Jacques Chirac avait nomme sa fille a la mement forte qui traverse la societe, il est un soi » Nicolas Sarkozy donne a voir toutes les tete dè la communication de l'Elysée ou lorsque symptome de la mutation de l'exercice du pou- contradictions qui sont aussi les nôtres François Mitterrand avait fait de son fils Jean- voir, caractéristique du monde politique comme Contrairement a d'autres presidents et parce qu'il a aboli certaines distances avec le peuple, il n est plus le « Guide » ou le réfèrent paternel qui distinguaient tant le general de Gaulle et, dans une moindre mesure, « Tonton » Mitterrand Justement, le médiateur de la Republique, Jean-Paul Delevoye, a récemment fait le constat d'une societe «fatiguée psychiquement », « qui se fragmente, ou le chacun pour soi remplace l'envie de vivre ensemble ». Est-ce une repercussion du style et de la politique présidentiels ' L individualisation dicte désormais les pratiques economiques, sociales ou culturelles aux dépens de la qualite du « lien » La politique mise en œuvre par le President de la République fait sans doute plus qu'exprimer ces tendances de fond elle les alimente D'où la nécessite pour lui, dans loptique d'une possible candidature en 2012, d'apparaître désormais comme l'artisan a l'origi- ne de nouvelles zones de solidarite, le promoteur de liens economiques, sociaux, culturels, poli- tiques, rediniensionnes et revitalises, bref celui s qui contribue a façonner I avenir Ce changement de paradigme résulte aussi de l'irruption de hi crise en 2008. Son envergure et ses effets doivent-ils obliger Nicolas Sarkozy a f aire fonctionner autrement les rouages et les instances de la démocratie, aussi a intégrer Christophe son « Monsieur Afrique »? Certes, le des grandes organisations et entreprises, il est un dans ses choix politiques - notamment en « feuilleton » Jean Sarkozy a fortement affecte symptome du mouvement de personnalisation matiere de fiscalite - le risque d'une implosion limage et la popularité du President de la de la politique, il est un symptôme de la desideo sociale synonyme de menace pour la Republique, maîs il faut le resituer dans un logisation de la societe par le pragmatisme et le démocratie' temps long et dans un exercice du pouvoir qui consumensme Bref il est un symptôme de ce La crise fait - et plus encore, fera, dans le cadre sera toujours marque par le goût prononce de que sont les societes européennes Surtout, il est du scrutin de 2012 - nécessairement évoluer le Nicolas Sarkozy pour la provocation Cette incroyablement ce que sont nombre de Français, message porte par Nicolas Sarkozy meme provocation qui singularisait le jeune jusque dans sa vie privee rythmée de plusieurs Accentuation des inégalités, peurs personnelles, Bonaparte ainsi que l'a remarquablement rap- mariages et séparations, symboles des familles besoin de recréer du lien les fondamentaux de porte Alain Duhamel dans son essai « La mar- recomposées II est donc certes un catalyseur des la campagne intégreront l'impact social et socie- che consulaire » inquiétudes et agressivités vécues par les citoyens, tal de la crise economique On ne s'adresse pas a POLITIQUES Eléments de recherche : Toutes citations - PFNSP ou Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques - PRESSES DES SCIENCES PO 9324034200504/GPP/ADN/3 : maison d'éditions
  5. 5. JUIN 10 Bimestriel Surface approx. (cm²) : 3538 17 CHEMIN DU PETIT BOIS 69130 ECULLY - 04 72 18 09 18 Page 5/7 laine maniere ouvert un chemin, maîs ce dernier demeure en jachère Cette mise au front personnelle, la multiplication effrénée et k juxtaposition étouffante des promesses et des engagements -parfois non tenus -, l'affichage d'une capacite tous azimuts et souvent insatisfaite de « faire changer les choses », font vaciller ce qui doit constituer l'une des caractéristiques majeures d'un President et le socle de la confiance et de l'autorité qu'il exerce, la crédibilité, CeUe-ci est aujourd'hui contestée. Queues peuvent en etre les conséquences sur la sante de la societe? Les sondages placent la popularité de Nicolas Sarkozy a un niveau bas Maîs François Mitterrand et Jacques Chirac connurent des appréciations encore plus faibles Le mi mandat constitue toujours la plus impopulaire des périodes, et finalement I ampleur de la crise economique et sociale aurait pu augurer un resultat encore plus sombre L'étonnante popu une population extraordinairement fragilisée, Ce grand pessimisme est-il particulièrement lante de son Premier Ministre, qui met en vulnérable, inquiète, pessimiste, de la même propre a la France? Pourtant, lorsqu'on k œuvre la politique du contrat présidentiel, est maniere qu'en temps dè prospérité Déjà, sur le mesure aux autres pays européens, l'Hexagone un indicateur supplementaire que l'on ne peut terrain fiscal, des marges d'évolution émergent est a ce jour plutôt moins affecte par la crise... pas, pour l'heure évoquer de discrédit general En matiere de reforme territoriale ou de lutte Effectivement Cette singularité a une double D'autant que celui ci se mesure toujours a l'au- contre la pam fete, des decisions assez audacieu- racine historique Au contraire des autres pays ne des concurrents Or que constate-t-on? A ses ont ete ou seront déployées Pour autant, l'é- européens, la France cultive un goût tres pro Droite, aucun challenger n'est en mesure de lection presidentielle française constitue un nonce pour la revolution et l'alternative radicale rivaliser d'ici 2012 Et a Gauche, le sursaut post- moment singulier C'est avant tout une rencon Certes, l'exercice du pouvoir par la Gauche I a Régionales, s'il favorise momentanément tre et un dialogue entre des candidats et un peu peu a peu endormi, maîs, meme sous jacent, il Martine Aubrv au détriment de la peu crédible pie, elle dépasse les appareils politiques et les demeure encore reel D autre part, la France a en Segolene Royal, n assure aucunement la fin des institutions représentatives, elle marginalise le commun avec les Etats-Unis une extraordinaire hostilités et la résorption des conflits idéolo rôle des strates intermédiaires du fonctionne- culture umversaliste Maîs ce qui la distingue de giques et humains qui ont emaille la vie du Parti ment de la démocratie Cest d'ailleurs pour son homologue d'Outre-Atlantique, c'est quelle socialiste ces dernieres annees D'ailleurs, la per- cette raison que la Gauche est si mal a l'aise avec n'a plus les moyens de la faire rayonner ni de la spective des Primaires ne de rait pas manquer cette electron positionner dans le concert mondial Elle est de les ravier, et le poids qu occupe désormais le devenue une puissance moyenne, et sur nombre mouvement ecologiste va obliger le PS a des Qu'est-ce qui historiquement et culturellement de plans linguistique, diplomatique, econo négociations et a des compromis idéologiques explique ce malaise? mique est en net recul sur la scene mternatio et programmatiques qui s'annoncent périlleux Depuis qu en 1848 la premiere élection presiden nale Ce constat, chaque Français l'établit Et Et de nature a ouvrir de nouveaux espaces de nelle a porte au pouvoir un Napoleon Bonaparte chaque Français est engage maigre lui dans ce progression pour Nicolas Sarkozy A condition qui un an plus tard perpétrait un coup d'état, la double travail de deuil qui contribue a nourrir que cette impopularité ne poursuive pas son Gauche a toujours discrédite ce scrutin Cest son pessimisme érosion a l'approche des elections dans ses genes Resultat, ses representants peinent a établir naturellement le dialogue direct avec les Nicolas Sarkozy a-t-il réhabilite le sens et les L'incorporation au sem du gouvernement ou électeurs, a engager avec eux ce fameux rapport vertus de la responsabilite personnel f dans les instances cles - présidence de la personnel qui « fait » la victoire N oublions pas Peut-elle constituer désormais un dénominateur commission des finances de l'Assemblée que le contrè exemple François Mitterrand était commun aux futurs postulants a l'Elysée? nationale, de la Cour des comptes, Haut issu de la Droite et était imprègne de sa culture Il exhorte les Français a bâtir d eux mêmes, a commissariat aux solidarités actives, Lionel Jospin pms Segolene Royal, chacun avec faire vivre leur responsabilite individuelle, a ne présidence du FMI.,. - de personnalités de « IL DONNE A VOIR TOUTES LES CONTRADICTIONS QUI SONT AUSSI LES NÔTRES PARCE QU'IL A ABOLI CERTAINES DISTANCES AVEC LE PEUPLE, IL N'EST PLUS LE « GUIDE » OU LE RÉFÈRENT PATERNEL QUI DISTINGUAIENT LE GENERAL DE GAULLE ET « TONTON » MITTERRAND » ses particularismes, réveillèrent de maniere arche pas tout attendre de la puissance publique II est Gauche fut saluée au-delà de la stratégie d'af- typale ce malaise De la capacite d'une Martuie aile au-delà du discours et a envoyé des messages faibltssement qu'elle constituait pour cette Aubry ou d'un Dominique Strauss Kahn a concrets Maîs comme souvent avec lui, il essaie même Gauche, La salubrité de la démocratie renouer avec la familiarité mitterrandienne et a de jouer sur tout le registre idéologique, quitte a a-t-elle besoin d'une ligne claire de démarcation dépasser ce contentieux culturel historique de la etre ambivalent Jusqu a scander une restauration et de clivage droite/gauche? Gauche avec le scrutin présidentiel dépendra en de la puissance publique qui, a Faune des moyens Sur les grands enjeux, des scénarios différents partie l'issue en 2012 disponibles, ne peut que décevoir II a d'une cer doivent être proposes par les forces politiques POLITIQUES Eléments de recherche : Toutes citations - PFNSP ou Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques - PRESSES DES SCIENCES PO 9324034200504/GPP/ADN/3 : maison d'éditions
  6. 6. JUIN 10 Bimestriel Surface approx. (cm²) : 3538 17 CHEMIN DU PETIT BOIS 69130 ECULLY - 04 72 18 09 18 Page 6/7 « L'HEXAGONE N'A PLUS LES MOYENS D'HONORER LA CULTURE UNIVERSALITE QUI FIT SA RENOMMÉE ET IL CULTIVE ENCORE UN GOÛT TRÈS PRONONCÉ POUR LA REVOLUTION CE DOU- BLE TRAVAIL DE DEUIL CONTRIBUE À NOURRIR LE PESSIMISME DES FRANÇAIS » Maîs le consensus doit pouvoir aussi émerger, et sa mise en scene dans k court-termisme et surtout en cette période de crise qui appelle des l'instantanéité. Ce nouveau rapport au temps dispositifs qui transcendent les dissensions tradi- est-il compatible avec le « temps de la tionnelles La retraite en est l'exemple Or cette démocratie»? hypothèse est improbable en France qui, contrai- Non La juxtaposition du rythme législatif sur le rement a l'Europe, n'est pas une démocratie du quinquennal a produit parfois un travail medic consensus ce qui explique d'ailleurs le malaise cre, et un nombre tres eleve de lois calquées sur que I Hexagone entretient avec l'Union euro les circonstances et les opportunités du moment, peenne La démocratie a besoin de lisibilité Les inscrites dans I instantanéité, et en aucun cas clivages sont a cet effet essentiels, maîs doivent articulées avec le temps long - de la démocratie avoir pour lunite de ne pas sombrer dans la guer- Elles visent a contenter une certaine « democra re civile froide Cette limite a ete franchie avec tie de I emotion », valable quèlques jours, et que Nicolas Sarkozy, qui a réveille la culture de la ten la présidence Sarkozy a accentuée sion, qui a réactivé les pratiques verbales violen Restaurer le sens d'un temps plus long sera diffi tes ou de dequalification personnelle, qui cristal elle Pourquoi? Parce que depuis une trentaine lise les lignes de clivage apaisées sous l'ère Chirac d annees s'est développée la démocratie de l'opi- Ce climat concourt a entamer le credit de la clas- nion, court termiste, qui, a force de sondages, se politique veut constituer une alternative voire une riposte a la démocratie représentative Un exemple? Parson rapport personnel au temps politique L'appel de Jean Luc Melenchon a la demission et par ses discours annonçant la fin « immédiate » du gouvernement Or une défaite a une electron de toutes sortes de derives - de la violence aux locale, des sondages défavorables, une manifesta paradis fiscaux et aux bonus des traders -, non de masse ne constituent en rien matiere a Nicolas Sarkozy a inscrit son action politique contester la légitimité du pouvoir démocratique POLITIQUES Eléments de recherche : Toutes citations - PFNSP ou Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques - PRESSES DES SCIENCES PO 9324034200504/GPP/ADN/3 : maison d'éditions
  7. 7. JUIN 10 Bimestriel Surface approx. (cm²) : 3538 17 CHEMIN DU PETIT BOIS 69130 ECULLY - 04 72 18 09 18 Page 7/7 D'aucuns, Ségolène Royal en tête, ont alors popularisé la démocratie participative. Mais sans parvenir à répondre à deux questions clés: com- ment l'articuler avec la démocratie représentati- ve? Et in fine, qui décide? Résultat, en occultant sa face cachée, s'ouvre grande la brèche de la démagogie et du populisme. Cette présidence est également marquée par une participation inédite de la sphère privée et intime du président à l'exercice de son pouvoir, Participation mêlée d'immixtion, d'exhibition, de manipulation, d'instrumentalisation médiatique, et qui elle aussi a contribué à « rapprocher » physiquement Nicolas Sarkozy des citoyens. Quelles en sont les répercussions délétères ? létanchéité des sphères publique et privée doit-elle ëtre inaliénable? La privatisation de l'espace public n'est pas nou- velle, et sous la f République progresse parallè- lement au processus dè personnalisation du pou- voir et au développement des médias. Valéry Giscard destaing marque une rupture. Les diri- nomique, et médiatique, n'est pas considérée escalade au nom de laquelle les enquêtes sont geants politiques qui lui succèdent vont accen- comme anormale par nombre d'électeurs de bâclées, les informations non vérifiées, les accro- tuer le phénomène de manière irréversible. Droite. Si bien qu'elle ne participe pas à l'éro- ches inadaptées et racoleuses. La qualité du débat Jusqu'à Arlette Laguillier chantant à la télévision. sion de la côte de popularité de Nicolas Sarkozy. démocratique est affectée par de telles négligen- Mais il est exact que Nicolas Sarkozy est allé Là encore, celui-ci a surtout donné une visibili- ces, par ce préoccupant à-peu-près qui se répand encore plus loin... té plus grande et décomplexée de ces relations dans les rédactions jusqu'aux plus « sérieuses ». personnelles avec les médias qui existaient chez Formation des journalistes, règles déontolo- ...Trop loin? ses prédécesseurs. Ce type d'interconnexion giques, éthique: il faut repenser les conditions Oui. Ce processus d'exposition médiatique per- n'est pas nouveau, et autrefois fonctionnait d'exercice de la profession. sonnelle répond à la pression des citoyens qui même de manière plus forte. Il n'empêche, il s'estiment en droit de connaître le contexte privé constitue un danger pour la démocratie lorsque Peut-on dès aujourd'hui affirmer que dans des élus. Cette américanisation de la vie politique des choix politiques majeurs sont décidés pour l'histoire de la démocratie française Hy aura a pu prospérer grâce à l'effritement des idéolo- satisfaire les intérêts de grands groupes écono- un « avant » et un « après » Nicolas Sarkozy? gies et des partis, exhortant alors l'homme public miques et médiatiques. Absolument, II aura été le premier à exercer le à être légitime et crédible non plus seulement par pouvoir dans la pleine logique du quinquennat. son action politique mais aussi par son existence Quelle responsabilité l'exercice journalistique Il aura initié un style présidentiel inédit, essayant privée. La confiance des citoyens désormais est lui-même, inféodé à l'agenda effréné du de dupliquer l'exercice de son leadership sur celui fondée sur cette double visibilité. Nicolas Sarkozy Président et aux diktats de l'immédiateté qui prévaut dans nombre d'autres domaines de a « innové » et franchi un palier en faisant rent- et de la concurrence de l'information, et donc la société française. Surtout, au nom de la dés- « L'HYPER PERSONNALISATION DU POUVOIR GERME DANS LA CRISE PROFONDE DES PARTIS POLITIQUES ET DES REPÈRES IDÉOLOGIQUES, QUI FONDAIENT LE COMBAT POLITIQUE. LEUR DÉLITEMENT A CRÉÉ UN VIDE, DANS LEQUEL SE SONT ENGOUFFRÉES COMMUNICATION POLITIQUE ET DYNAMIQUE DE PERSONNALISATION » rer les Français dans son intimité. L'intime a fait vidé des conditions vitales de son efficacité acralisation et de la familiarisation de la fonction, irruption dans ses déclarations publiques, en - distanciation, recul, recoupement il aura tenté d'abolir une certaine distance d'avec conférences de presse, et cela constitue une forme d'informations, originalité des sujets et des le peuple. Or, dans ce domaine, il est allé trop de transgression inédite. Un tabou est brisé, char- couvertures -, doit-il assumer? loin. L'accomplissement et la légitimité de la riant des effets pervers. Y compris pour l'intéres- Il ne faut pas faire des médias les bouc-émissai- responsabilité presidentielle ne s'accommodent sé: une frange traditionnelle de son électoral, res, et les flanquer d'une injuste responsabilité, ll pas d'une telle proximité. Et faire marche arrière choquée par cette attitude, s'est détournée de lui. est toutefois exact qu'historiquement une partie s'avère très improbable. C'est sans doute là que le Aujourd'hui il tente de freiner la spirale, mais cela d'entre eux a entretenu une relation de soumis- Sarkozysme aura montre le plus de limites. • s'avérera très compliqué. sion au pouvoir politique. Et certains demeurent (Propos recueillis par Denis Lafay) dans des stratégies de connivence ou de sujétion, Dès la campagne et de manière manifeste à plus ou moins déguisées. Cette culture de la l'issue de son élection, les dégâts provoqués par révérence est d'ailleurs assez singulière à la la grande proximité de Nicolas Sarkozy avec les France; elle est par exemple impensable en propriétaires des principaux médias français se Grande-Bretagne. sont multipliés. Quels dangers concrets cette Une autre culture, celle du scandale, est venue collusion fait-elle peser sur la démocratie? transformer et affecter le travail des médias. Et Cette proximité entre pouvoirs politique, éco- elle est d'autant plus néfaste quelle a initié une POLITIQUES Eléments de recherche : Toutes citations - PFNSP ou Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques - PRESSES DES SCIENCES PO 9324034200504/GPP/ADN/3 : maison d'éditions

×