Communiqué de presse27 mars 2012            Le nombre de jobhoppers augmenteBruxelles, le 27 mars 2012 – Une étude récente...
Communiqué de presse27 mars 2012La rotation volontaire de collaborateurs talentueux signifie une perte sur le plan ducapit...
Communiqué de presse27 mars 2012SecurexSecurex offre une expertise spécifique, des conseils et des solutions innovantes da...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Pr 120327-securex-rotation du personnel-chiffres 2011

775 vues

Publié le

Securex - Rotation de personnel en 2011 - Communiqué de presse

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
775
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pr 120327-securex-rotation du personnel-chiffres 2011

  1. 1. Communiqué de presse27 mars 2012 Le nombre de jobhoppers augmenteBruxelles, le 27 mars 2012 – Une étude récente menée par Securex, acteurinternational dans le domaine des services en ressources humaines, démontre quemême en période de crise (2009-2011), la rotation volontaire du personnel continue,lentement mais sûrement, à progresser. C’est pour cette raison que la rétention destalents figurera, au cours de la prochaine décennie plus que jamais, en tête de la listedes préoccupations des entreprises. Il est même probable que la rétention et lamotivation des talents actuels constituent le principal atout concurrentiel dontdisposent les organisations.Hausse de la rotation totale du personnel en 2011, qui n’est pas attribuée à la rotationinvolontaire…Le pourcentage de rotation total dans le secteur privé s’élève à plus de 20 % en 2011. Parrapport à 2010, il s’agit d’une augmentation. Ce pourcentage comprend toutes les raisonsde départ de l’entreprise, aussi bien la rotation volontaire qu’involontaire. La rotationvolontaire signifie que l’initiative à la base de la rotation émane du travailleur, alors que dansle cas de la rotation involontaire, l’initiative provient de l’employeur.Plus de 11 % des travailleurs ont quitté leur employeur en 2011 sur base involontaire. Lesemployeurs se séparent en général des plus jeunes et des plus anciens travailleurs. Il s’agitd’un statu quo par rapport à l’année dernière, ce qui n’explique donc pas la hausse de larotation du personnel. …mais bien à la rotation volontaire, qui a augmenté de façon significative pour la deuxième année consécutivePrès de 9 % des travailleurs du secteur privé en Belgique ont quitté leur organisation en 2011sur base volontaire (en 2010, cette proportion était de 8 % ; en 2009 d’environ 7 %). Ceciéquivaut à environ 43 % de la rotation totale en 2011. Ce sont essentiellement les jeunestravailleurs les plus qualifiés et avec peu d’ancienneté qui quittent leur entreprise.L’augmentation de la rotation volontaire est la plus significative dans les entreprises qui ne 1sont ni de petites PME, ni de grandes entreprises. Dans ces entreprises, la rotationvolontaire s’élève à plus de 9 % en 2011 comparé à près de 7 % en 2010. Une possibleexplication de cette hausse est que ces entreprises sont, d’une part, trop grandes pourbénéficier des avantages d’une vraie PME (pensez par exemple à l’esprit de camaraderie quirègne dans les PME et le contact direct avec le patron) et d’autre part, trop petites pourprofiter des avantages d’une grande organisation (pensez par exemple aux possibilités decarrière et à un système de rémunération attractif).L’étude démontre également que début 2012, le pourcentage de travailleurs salariés quiprojettent de quitter leur entreprise reste élevé (environ 30 %). Si ce pourcentage estélevé, il n’implique toutefois pas d’augmentation significative par rapport à l’année dernière.Dès lors, une progression de la rotation volontaire n’est pas prévue pour 2012.1 Organisations de 200 à 499 travailleurs
  2. 2. Communiqué de presse27 mars 2012La rotation volontaire de collaborateurs talentueux signifie une perte sur le plan ducapital humainUne certaine rotation (fonctionnelle) est inévitable et même parfois souhaitable puisquellecontribue à la dynamique, à lévolution et à linnovation de la société. Dautre part, larotation volontaire de collaborateurs talentueux, qui présentent souvent un importantpotentiel de croissance, signifie une perte sur le plan du capital humain pour une entreprise.Non seulement en raison des coûts directs et indirects du recrutement du(des) remplaçant(s),mais également en raison du signal envoyé aux collègues (interne) et de l’incidence néfastesur limage de lentreprise (externe). Nous parlons alors de rotation ‘dysfonctionnelle’.Mieux comprendre les raisons du départ des travailleurs ainsi qu’une politique derétention efficace contribuent au succès d’une entrepriseL’étude dégage les facteurs suivants comme principaux leviers dune politique de rétentionefficace : contenu de la fonction, perspectives de carrière, conditions de travail, rémunérationet leadership. Il est capital pour une entreprise de mieux comprendre les raisons quipoussent son personnel à la quitter. Une approche réfléchie et intégrée à ce niveauapporte à court terme des économies de temps et d’argent, mais également un avantageconcurrentiel. Les entreprises qui créent les bonnes conditions dans lesquelles les talentspeuvent se développer seront toujours un pôle d’attraction pour les futurs talents.Comment avons-nous procédé ?Les chiffres de la rotation du personnel de 2011 sont basés sur un échantillon de 96.041 salariésbelges du secteur privé, issu des bases de données du Secrétariat Social de Securex. Les échantillonssont représentatifs en fonction de la taille de l’entreprise et de la région d’emploi d’une part, et du statut,du sexe, de l’âge et du régime de travail du travailleur d’autre part.Les intentions de changer d’employeur au début des années 2012, 2011 et 2010 sont basées surdes enquêtes menées dans le cadre des études de benchmarking de Securex en Belgique. Lesdonnées ont été collectées en janvier 2012, 2011 et 2010 par le biais d’enquêtes en ligne surd’importants échantillons. Les trois études de benchmarking de 2012, 2011 et 2010 sont basées sur deséchantillons représentatifs et non liés à l’entreprise de 1.525, 1.015 et 1.540 répondants, tous salariésen Belgique.Les motifs de la rotation volontaire sont issus d’une grande étude réalisée par Securex encollaboration avec Références en septembre 2011. Une enquête en ligne auprès de 5.629 salariéshautement qualifiés et de cadres-dirigeants actifs sur le marché de l’emploi en Belgique, a permisd’analyser les motifs intervenant dans la décision de quitter ou non leur employeur. Securex asélectionné un échantillon de 2.850 employés, notamment représentatif en termes de sexe et d’âge.La répartition des échantillons de toutes les études de Securex correspond à la répartition du marchébelge de l’emploi sur base des données de l’ ONSS.Ce white paper sur la rotation du personnel est publié chaque année.
  3. 3. Communiqué de presse27 mars 2012SecurexSecurex offre une expertise spécifique, des conseils et des solutions innovantes dans tousles domaines de la gestion du capital humain et croit que rien n’est plus important pour lacroissance d’une entreprise que ses travailleurs. Par conséquent, l’entreprise a pour devise‘human capital matters’. Le certificat Investors in People récemment obtenu prouve quel’entreprise l’applique déjà avec son propre personnel. Securex compte parmi ses clients desparticuliers, des starters et indépendants mais également des petites, moyennes et grandesentreprises et des administrations publiques.Le Groupe Securex se base sur 5 centres de compétences : HR Services, Health & Safety,HR Consulting, Social Admin et HR Research. Ces centres spécialisés offrent un largeéventail de produits et de services : d’une mutualité pour particuliers à l’administration dessalaires, en passant un conseil spécifique en matière de gestion des talents, de prévention etde bien-être au travail, de recrutement et de gestion intérimaire RH pour indépendants etentreprises.En 2010, Securex a atteint un chiffre d’affaires de 225 millions d’euros. Le groupe compte1.600 travailleurs en Belgique, en France et au Luxembourg, répartis dans 29 agencesrégionales. Ils fournissent des services à plus de 150.000 particuliers et entreprises, plus de110.000 indépendants et près de 6.500 comptables, courtiers et experts-comptablespartenaires privilégiés.Pour plus d’informations :Press corner SecurexBlog Human InterestContacts presseSecurexBo De Ridder - Press RelationsT 02 729 92 78 - E-mail : bo.de.ridder@securex.beThierry Constant – Group Communication ManagerT 02 729 94 11 – E-mail : thierry.constant@securex.beInterel BelgiumMarie-Amelie LenaertsT 02 761 66 24 - E-mail : marie-amelie.lenaerts@interel.be

×