tonyfm@hotmail.fr 47.96.26.47 03.62.24.26Tony fm info3INTRODUCTIONLa Côte d’Ivoire regorge plusieurs ethnies regroupées en...
tonyfm@hotmail.fr 47.96.26.47 03.62.24.26Tony fm info4- Les NIAMAKALAW ou gens de caste, comprennent les NUMU (forgerons),...
tonyfm@hotmail.fr 47.96.26.47 03.62.24.26Tony fm info5jamais porter la main sur l’autre (Niamakalaw) sous peine de le voir...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

LES CASTES CHEZ LES MANDE DU NORD (exposé complet avec tonyfm@hotmail.fr ou 47.96.26.47)

5 403 vues

Publié le

exposé d'histoire
thème: les castes chez les mandé du nord

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 403
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

LES CASTES CHEZ LES MANDE DU NORD (exposé complet avec tonyfm@hotmail.fr ou 47.96.26.47)

  1. 1. tonyfm@hotmail.fr 47.96.26.47 03.62.24.26Tony fm info3INTRODUCTIONLa Côte d’Ivoire regorge plusieurs ethnies regroupées en quatreprincipaux groupes ethniques dont les Mandé, eux-mêmes scindés en Mandé duSud et Mandé du Nord. Ces derniers ont une organisation sociopolitique quicomporte plusieurs catégories dont les castes sur lesquelles portera notre étude.Quels sont les différentes castes chez les Mandé du Nord ? Quelle est leurplace dans la vie socioéconomique des Mandé du Nord ?Telles sont les questions qui guiderons nos analyses tout au long de cetexposé.I. PRESENTATION1) Qui sont les Mandé du Nord ?Ce groupe forme un vaste ensemble occupants le nord et l’ouest de la côted ivoire. Les mandés du nord ou Manding sont composés des Malinké, lesBambara et les dioula. Ils se sont installés à Odienné, à Mankono, Séguéla,Touba et Kong. Hors de la Côte-dIvoire, les Manding occupent dimmensesétendues, soit une fraction du Burkina Faso, la majorité du Mali, la moitié de laGuinée, presque toute la Gambie et de larges secteurs de la Sierra Leone et duSénégal.Ils sont venus du Haut-Niger par vagues successives, dès les XIIème etXIIIème siècle. Leurs migrations, sans doute accomplies au moment delexpansion ultime de lempire du Mali, furent portées par une volonté douvrirdes routes de commerce près de la côte.2) L’organisation sociopolitiqueLa société Malinké est divisée en trois catégories:- Les HORON ou TONTIGI (nobles) sont au sommet de léchelle. Ce sont lesreprésentants des fondateurs de lempire et de leurs alliés. Ils sont cultivateurs,chasseurs/guerriers et quelques fois commerçants. Cest de cette catégorie quesont choisis les chefs de villages et leurs proches collaborateurs.
  2. 2. tonyfm@hotmail.fr 47.96.26.47 03.62.24.26Tony fm info4- Les NIAMAKALAW ou gens de caste, comprennent les NUMU (forgerons),les DYELI (griots) et les GARANKE (cordonniers).- Les DJONW (esclaves) sont composés en fait dhommes actuellement libres,descendants desclaves. Ils, proviennent de butins de guerre, de razzia ou de lavente.L’organisation sociale repose sur la famille élargie, à tendancematrilinéaire, mais devenue patrilinéaire sous linfluence de Lislam. Lapolygamie est une pratique courante, en particulier chez les nobles. Dans le butde sauvegarder la pureté sanguine (yéréwoloya), le mariage avec toute autrecaste leur est formellement prohibé, interdit. Celui qui Manquait d’ardeurcombative n’avait pas la qualité de noble.Au sein de cette société, un rôle est dévolu à chacune des catégories. Lesdjonw sont des acteurs importants du développement économique tandis que leshommes de castes en sont pour le développement social.II. LES CASTES ET LEUR ROLE1) La place des castes dans la société mandingueCe sont des regroupements de personnes qui, pouvant retracer de manièreconcrète les liens d’ascendance qui les font remonter au même ancêtre etexerçant exclusivement la même profession. Ils se composent essentiellemententre autre de Numu (forgeron); dyéli (griot); Garankè (cordonnier); fina;guésséré etc.Les Niamakalaw sont déterminés par rapport à des besoinssocioprofessionnels, dans la communauté (d’où la division sociale du travail).Non seulement, les uns sont au service des autres et tous sont au servicede la catégorie supérieure : celle des Nobles. Par ailleurs, les Niamakalaw sontdes bourgeois, ils ont la qualité d’homme libre mais aux conditions réduites. Laplupart du temps, ils vivent auprès des chefs et des nobles fortunés. LesNiamakalaw pratiquent entre eux et les Horon le Sénankounya (cousinage) quidu reste est un pacte d’alliance et d’assistance mutuelle. L’un (horon) ne doit
  3. 3. tonyfm@hotmail.fr 47.96.26.47 03.62.24.26Tony fm info5jamais porter la main sur l’autre (Niamakalaw) sous peine de le voir soumis àdes sanctions.Les Niamakalaw sont généralement doués d’une vive intelligence. C’estce qui leur vaut d’être en quelque sorte les directeurs de conscience des chefs etdes nobles aisés. Ils sont leur revers de fortune et sont pris en charge par leurshorons.2) Les différentes castesa) La caste des forgerons ou NumuLe NUMU (forgeron) jouit de pouvoirs étendus. Il est chargé de lacirconcision et sa femme de lexcision, étapes extrêmement importantes dans lavie du Malinké. Les forgerons, sont les principaux détenteurs du savoirreligieux, ils sont les grands initiés de la société chez les Mandé du Nord.b) La caste des Griots ou DyéliLe DYELI (griot) est le conseiller des chefs mais aussi le médiateur dansles situations conflictuelles aiguës. Cest aussi le dépositaire de lhistoire de lafamille et du clan Savoir quil garde jalousement tout en lenseignant auxgénérations montantes de façon à ce quil se perpétue. Les centres de Kéla, Krinaet Kita sont de véritables écoles de formation de JALI assurant ainsi laperpétuation de la tradition.c) La caste des cordonniers ou GarankèLes Garankés sont, à lorigine, des maroquiniers, bottiers, cordonniers.Les Simaga, Saké sont des Garanké .CONCLUSIONIl résulte de notre étude que les castes occupent une place aussiimportante que toute autre catégorie chez les Mandé du Nord. Les castes sont lesconseillers des Nobles et les garants de la vie sociale.

×