Ppb sept 2013-canada-fr_fin

207 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
207
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ppb sept 2013-canada-fr_fin

  1. 1. Résultats septembre 2013 Baromètre Atradius des pratiques de paiement Enquête internationale du comportement de paiement B2B Principaux résultats Canada
  2. 2. Table des matières Table des matières Résumé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 Principaux résultats Canada . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 Principaux résultats Contexte général de l’enquête Amériques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 Annexe statistique Amériques 1. Ventes à crédit 2. Déterminants de l’offre de crédit commercial 3. Moyen des conditions de paiement – intérieur / extérieur Contexte général de l’enquête 4. Factures B2B nationales et étrangères en souffrance Calendrier de paiement 5. Principales raisons des retards de paiement de la part des clients B2B 6. Créances B2B non encaissables National/étranger 7. Délai moyen de recouvrement - tendance par rapport à l’an dernier 8. Le plus grand défi de la rentabilité de l’entreprise cette année Annexe statistique Le rapport des statistiques de cette étude est inclus dans le Baromètre européen des Pratiques de Paiement du septembre 2013. (Les résultats de l’étude Amériques occidentale sont disponibles sur www.atradius.com/Publications/Payment http://www.atradius.com/Publications/ Payment Practices Barometer.) Ce rapport peut être téléchargé en format pdf en anglais exclusivement. Avis de non-responsabilité d’Atradius Ce rapport est publié à titre informatif uniquement et ne vise aucunement à constituer une quelconque recommandation pour de quelconques transactions, investissements ou autres stratégies, pour quelque destinataire que ce soit. Les lecteurs prendront leurs propres décisions, de nature commerciale ou non, en toute indépendance en fonction des renseignements fournis dans ce rapport. Malgré tous ses efforts pour assurer la fiabilité des différentes sources d’information utilisées pour élaborer ce rapport, Atradius ne saurait être tenu responsable d’aucune erreur ou omission, ni d’aucun résultat obtenu à partir de ces renseignements. L’ensemble de l’information figurant dans ce rapport est proposé « en l’état », et n’est accompagné d’aucune garantie en termes d’exhaustivité, d’exactitude, de ponctualité ou de résultats obtenus à partir de son utilisation, ni d’aucune garantie de quelque nature que ce soit, formulée ou implicite. En aucun cas, Atradius, ses partenaires et entreprises affiliés, ou les partenaires, agents, ou employés de ceux-ci ne sauraient être tenus responsables vis-à-vis de vous ou de quiconque, de toute décision prise ou action entreprise sur la base des renseignements figurant dans ce rapport, ou de tout dommage indirect, particulier ou similaire, même en cas d’avertissement préalable de la possibilité de la survenance de tels dommages. @ Atradius N.V., 2013 2 Baromètre Atradius des pratiques de paiement - Résultats septembre 2013
  3. 3. Les conditions de paiement moyennes prévues pour les clients B2B par les répondants au Canada ne diffèrent pas beaucoup entre le commerce intérieur et extérieur. Ceci suggère que la perception des répondants en matière des risques de défaut de paiement découlant du commerce intérieur et extérieur ne varie pas beaucoup. Cela s’aligne avec le niveau un peu parallèle des répondants offrant des conditions de crédit aux clients nationaux et étrangers. Le délai moyen de recouvrement affiché par les répondants au Canada est deux fois plus long que le délai de paiement moyen observé dans le pays. Cela reflète le volume des factures B2B qui sont payées après l’échéance. Le pourcentage de répondants qui deviennent préoccupés de la viabilité de l’entreprise lorsque le délai moyen de recouvrement dépasse le délai de paiement de 90 jours est plus bas au Canada que dans les autres pays étudiés dans les Amériques. De tous les pays étudiés dans les Amériques, au Canada, les répondants semblent les plus préoccupés par l’impact des flux de trésorerie sur la rentabilité de l’entreprise cette année. Au même temps, les répondants canadiens semblent être plus préoccupés par l’impact de la baisse de la demande de produits et de services sur la rentabilité de l’entreprise cette année que leurs homologues dans les Amériques. Au Canada, ceux qui sont le plus préoccupés à cet égard sont les petites entreprises canadiennes dans le secteur manufacturier. Table des matières Principaux résultats Selon les répondants canadiens, les factures B2B nationales sont plus susceptibles d’être payées tardivement en raison du manque de liquidité des clients. Cela est conforme à la tendance globale du sondage. Les factures B2B étrangères sont, en revanche, plus susceptibles d’être payées tardivement en raison principalement soit de l’inefficacité du système bancaire, soit parce que la marchandise livrée ou les services fournis ne correspondent pas à ce qui a été convenu dans le contrat. La valeur totale moyenne des créances B2B à l’étranger qui sont irrécouvrables au Canada est supérieure à celle des créances nationales. Contexte général de l’enquête Situé juste en dehors de la liste des dix meilleurs pays au monde en matière de PIB, d’importations et d’exportations, le ­ anada C représente l’un des plus importants marchés du commerce au monde. Le baromètre des pratiques de paiement Atradius démontre que, malgré le déclin du pourcentage de répondants offrant des conditions de crédit l’an dernier, il y avait une augmentation nette du pourcentage de répondants canadiens qui ont offert des conditions de crédit aux clients B2B étrangers pour promouvoir la croissance des exportations. La tendance observée dans l’utilisation du crédit commercial dans les transactions B2B au Canada montre qu’en moyenne, les répondants sont plus susceptibles d’offrir des conditions de crédit à leurs clients B2B nationaux qu’à leurs clients B2B étrangers. Toutefois, les conditions de crédit sont offertes comparativement moins souvent que dans les autres pays étudiés dans les Amériques. Tel que noté précédemment, l’année dernière, le Canada a enregistré une baisse de la proportion moyenne des ventes aux clients B2B conclues à des conditions de crédit. Cela apparaît plus nettement pour les ventes nationales que celles à l’étranger. Conformément à la tendance globale du sondage, les conditions de crédit aux clients B2B sont plus souvent offertes pour établir des relations commerciales à long terme. Annexe statistique Résumé Le Baromètre des Pratiques de Paiement du septembre 2013 est disponible sur le site internet d’Atradius, www.atradius.com. Par rapport aux autres pays étudiés dans les Amériques, le ­ anada C a la plus haute valeur totale moyenne des factures de clients B2B étrangers impayées à l’échéance et la plus basse valeur totale moyenne des factures de clients B2B nationaux impayées à l’échéance. Cette dernière a chuté nettement par rapport à l’année précédente, en comparaison aux autres pays étudiés dans la région de l’ALENA*. Comme, en moyenne, les clients B2B nationaux semblent payer leurs factures beaucoup plus rapidement que les clients étrangers, il ne nous étonne pas que la valeur totale moyenne des créances B2B à l’étranger qui sont toujours en souffrance après 90 jours soit nettement supérieure à la moyenne nationale. * a comparaison avec l’année dernière n’est possible que pour l’ALENA. Brésil L n’était pas inclus dans l’enquête de l’année dernière. 3 Baromètre Atradius des pratiques de paiement - Résultats septembre 2013
  4. 4. Principaux résultats Canada Table des matières Principaux résultats 1. Ventes à crédit 2. Déterminants de l’offre de crédit commercial Les répondants au Canada sont aussi susceptibles d’offrir des conditions de crédit aux clients B2B nationaux qu’aux clients étrangers, bien que les conditions de crédit aient été offertes moins souvent comparativement à l’année précédente L’établissement de relations commerciales à long terme est le facteur clé pour offrir des crédits commerciaux aux clients B2B; beaucoup plus de répondants canadiens que l’an dernier ont offert du crédit commercial aux clients étrangers pour promouvoir la croissance des exportations 77 Au Canada, les répondants semblent être aussi enclins à offrir des conditions de crédit aux clients B2B nationaux qu’aux clients étrangers (une moyenne d’environ 42 % de la valeur totale des ventes B2B nationales et à l’étranger sont conclues à crédit). Contexte général de l’enquête 77 Le chiffre national est inférieur à la moyenne globale du sondage pour les Amériques (48,8 % des ventes nationales et 43,3 % des ventes à l’étranger). Moyennes pour l’Europe : 50,0 % des ventes nationales et 45,0 % des ventes à l’étranger. Annexe statistique 77 L’an dernier (l’année dernière?), il y avait une baisse moyenne de 11,7 % dans la proportion des ventes B2B nationales à crédit effectuées par les répondants canadiens. Cela est bien plus que la baisse moyenne de 1,3 % des ventes nationales à crédit observée dans la région de l’ALENA*. Les ventes B2B à crédit par les répondants canadiens à l’étranger ont chuté de 4,9 %. Cela contraste avec l’augmentation moyenne de 1,6 % dans les ventes à l’étranger à crédit observée dans la zone de l’ALENA. 77 Le secteur canadien de la vente en gros/au détail/ distribution semble être le plus susceptible d’offrir des conditions de crédit aux clients B2B nationaux et l’industrie manufacturière aux clients B2B à l’étranger. 77 Par taille d’entreprises, les petites entreprises canadiennes semblent les plus susceptibles d’offrir des conditions de crédit aux clients B2B nationaux et aux micro-entreprises aux clients étrangers. Proportion des ventes à crédit par rapport aux ventes B2B Proportion des ventes à Canada rapport aux ventes B2B des répondants au crédit par des répondants au Canada Septembre 2012 Septembre 2012 Domestique Domestique 48,6% 48,6% Septembre 2013 Septembre 2013 42,9% 42,9% -11,7% -11,7% Export Export 44,2% 44,2% -4,9% 42,1% -4,9%42,1% Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés Atradius – et étrangers) Source : Baromètre des pratiques de paiement nationaux septembre 2013 Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 Plus de renseignements dans l’annexe statistique 77 Pour la plupart des répondants canadiens (41,6 % en ce qui concerne les ventes nationales et 37,6 % en ce qui concerne les ventes à l’étranger), l’établissement de relations commerciales à long terme est le facteur clé pour offrir des crédits commerciaux aux clients B2B. Ces deux chiffres concordent avec les taux de réponse globale des Amériques (39,3 % nationaux et 35,3 % étrangers). Répondants en Europe : 43,4 % nationaux et 38,6 % étrangers. 77 Par rapport à l’année dernière, il y avait une augmentation nette du pourcentage des répondants canadiens (jusqu’à environ 50 % contre 18,4 % en 2012) offrant des conditions de crédit aux clients B2B étrangers pour promouvoir la croissance des ventes à l’exportation. C’est de loin la plus grande variation observée. 77 Le secteur canadien de vente en gros/au détail/distribution semble être le plus susceptible d’offrir des crédits commerciaux aux clients B2B nationaux (45,8 % des répondants) afin d’établir des relations commerciales à long terme. Cette opinion est partagée par 51,5 % des répondants dans le secteur des services en ce qui concerne les ventes aux clients B2B à l’étranger. 77 Les petites entreprises au Canada semblent les plus susceptibles d’offrir des conditions de crédit pour établir des relations commerciales durables avec les clients B2B nationaux (50,0 % des répondants), les micro entreprises avec les clients étrangers (41,7 %) Pourcentage des répondants offrant des conditions de Pourcentage des répondants offrant des des relations crédit aux clients B2B afin d’établir conditions de créditcommerciales à long terme (Canada) aux clients B2B afin d’établir des relations commerciales à long terme (Canada) Septembre 2012 Septembre 2012 Domestique Domestique Septembre 2013 Septembre 2013 38,8% 38,8% -7,2% 41,2% 41,2% -87% 41,6% 41,6% -7,2% Export Export -87% 37,6% 37,6% Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés Atradius – et étrangers) Source : Baromètre des pratiques de paiement nationaux septembre 2013 Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 Plus de renseignements dans l’annexe statistique 4 * Conditions de paiement moyennes enregistrées L a comparaison avec l’année dernière n’est possible que pour l’ALENA. Brésil Conditions pas inclus dans l’enquête de l’année dernière. n’était de paiement moyennes enregistrées au Canada (jours en moyenne) au Canada (jours en moyenne) Septembre 2012 Septembre 2012 Septembre 2013 Septembre 2013 Moyenne de la valeur totale des factures B2B en Moyenne de la valeur totale des Canada B2B en souffrance enregistrées au factures souffrance enregistrées au Canada Baromètre Atradius des pratiques de paiement - Résultats septembre 2013 Septembre 2012 Septembre 2012 Septembre 2013 Septembre 2013
  5. 5. Les créances B2B découlant du commerce international sont plus susceptibles de rester impayées à la date d’échéance que les créances nationales 77 Les conditions de paiement étendues accordées aux clients B2B des répondants canadiens sont en moyenne de 25 jours à compter de la date de facture. Délai de crédit moyen défini par les répondants dans les Amériques : 31 jours. Délai de crédit moyen pour l’Europe : 33 jours. 77 L’an dernier, le délai de paiement global moyen au Canada a diminué de 8 jours. Proportion des ventes à crédit par rapport aux ventes B2B 77des répondants auxCanada Conformément au observations dans les Amériques en général, la perception des risques de défaut par les Septembre 2012 répondants canadiens ne varie pas beaucoup Septembre 2013 entre le commerce intérieur (délai de payement national moyen : Domestique 24,6 jours) et extérieur (25,7 jours). 48,6% -11,7% 42,9% 77 Le secteur des services financiers canadien a défini des conditions de paiement plus longues pour les clients B2B Export nationaux (29 jours en moyenne) et étrangers (31 jours en -4,9% moyenne), respectivement. 44,2% 42,1% Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) 77Sourcegrandes entreprises canadiennes étendent les conditions Les : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 de paiement les plus longues aux clients B2B nationaux et étrangers (32 jours en moyenne). Conditions de paiement moyennes enregistrées au Canada (jours en moyenne) Septembre 2012 Domestique Export 31,0 36,0 Septembre 2013 -6,0 -11,0 25,0 25,0 Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 77 Une moyenne de 22,2 % (2012 : 25,9 %) et 32,4 % (2012 : 30,7 %) de la valeur totale des factures émises par les répondants canadiens aux clients B2B nationaux et étrangers sont respectivement impayées à l’échéance. Moyennes pour les Amériques (27,0 % à l’échelle nationale et 29,5 % à l’étranger). Moyennes pour l’Europe : 30,0 % à l’échelle nationale et 27,3 % à l’étranger. 77 En moyenne, 72,0 des répondants offrant des conditions de Pourcentage % des factures B2B nationales en souffrance enregistrées au Canada sont payées dans les crédit aux clients B2B afin d’établir des relations 30 jours de la date d’échéance. Ce pourcentage chute à commerciales à long terme (Canada) 58,2 % pour les factures étrangères. Le chiffre à l’échelle nationale pour le Canada est plus élevé et le chiffre à Septembre 2013 Septembre 2012 l’étranger est plus faible que les moyennes du sondage global pourDomestique et les Amériques (67,7 % à l’échelle nationale l’Europe et 62,2 % à l’étranger) : 68,9 % nationaux et 67,8 % -7,2% étrangers. 38,8% 41,6% 41,2% 37,6% Export 77 4,2 % de la valeur totale moyenne des créances B2B -87% nationales s’étendent à plus de 90 jours en souffrance, augmentant ainsi les chances de défaut. Ce pourcentage Échantillon : pour les créances à sur les marchés nationaux monte à 6,6 % sociétés sondées (actives l’étranger. Moyenneset étrangers) Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 pour les Amériques : 5,6 % à l’échelle nationale et 6,8 % à l’étranger. Moyennes pour l’Europe : 6,4 % à l’échelle nationale et 6,2 % à l’étranger. Principaux résultats Conformément aux observations dans les Amériques en général, la perception des risques de défaut par les répondants canadiens ne varie beaucoup entre le commerce intérieur et extérieur Contexte général de l’enquête 4. actures B2B nationales et étrangères en F souffrance Calendrier de paiement Annexe statistique 3. Moyen des conditions de paiement – intérieur / extérieur Table des matières Principaux résultats Canada Moyenne de la valeur totale des factures B2B en 77 Le secteur canadien de vente en gros/au détail/distribution a la plus haute valeur totale moyenne de factures B2B souffrance enregistrées au Canada nationales en souffrance (27,6 %) et la plus faible valeur totale moyenne des factures étrangères (25,5 %). La valeur 2013 Septembre 2012 Septembre moyenne des factures étrangères en souffrance des autres Domestique secteurs économiques est de 34 %. 25,9% -14,2% 22,2% 77 Par taille d’entreprises, les petites entreprises canadiennes ont enregistré la plus forte valeur totale moyenne des Export factures B2B nationales en souffrance (30,4 %) et étrangères +6,0% (37,8 %). 30,7% 32,4% Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 Plus de renseignements dans l’annexe statistique Raisons principales des retards de paiement par les clients B2B nationaux et étrangers (pourcentage des répondants canadiens) Valeur totale moyenne des créances B2B non encaissables déclarées par les répondants canadiens Septembre 2013 Septembre 2012 Septembre 2012 Trésorerie insuffisante (Clients domestique) 54,3% Septembre 2013 -19,9% 43,5% Export 27,8% 39,5% Baromètre Atradius des pratiques de paiement - Résultats septembre 2013 Les marchandises livrées ne Domestique +42,2% 4,8% 5,8% -10,9% +1,7% 4,3% 5,9% Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) 5
  6. 6. % Domestique % Export -87% 41,6% 37,6% Conditions de paiement moyennes enregistrées au Canada (jours en moyenne) Septembre 2012 Moyenne de la valeur totale des factures B2B en souffrance enregistrées au Canada Septembre 2012 Principaux résultats Export 25,9% 30,7% Septembre 2013 -14,2% +6,0% 22,2% Contexte général de l’enquête Annexe statistique % 25,0 25,0 77 Les petites et moyennes entreprises-11,0Canada sont les plus au durement touchées par les retards de paiement à cause des Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) contraintes de liquidité des paiement Atradius – septembre 2013 Source : Baromètre des pratiques de clients B2B intérieurs (56,8 % des répondants) et par des retards de paiement à l’étranger en raison de l’inefficacité du système bancaire (43,5 %). Raisons principales des retards de paiement par les clients B2B nationaux et étrangers (pourcentage des répondants canadiens) Plus de renseignements dans l’annexe statistique % 31,0 retards de paiement à l’étranger parce que les services -6,0 fournis ne correspondant pas avec ce qui a été convenu dans le contrat (48,2 % des répondants). Export 32,4% Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 Septembre 2012 Valeur totale moyenne des créances B2B non encaissables P 5. rincipales raisons descanadiens de paiement de déclarées par les répondants retards la part des clients B2B Septembre 2012 Septembre 2013 36,0 Domestique Domestique gers) 13 -7,2% Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 Table des matières 13 13 41,2% Principaux résultats Canada gers) 13 es 38,8% Septembre 2013 Les retards de paiement à cause des contraintes de Domestique 4,8% 4,3% liquidité se produisent notamment plus souvent -10,9% avec les clients nationaux; les clients étrangers Export retardent plus souvent les paiements à 5,9% cause soit 5,8% +1,7% de l’inefficacité du système bancaire, soit parce que les produits livrés ou sur lesservices fournis ne Échantillon : sociétés sondées (actives les marchés nationaux et étrangers) Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 correspondent pas à ce qui a été convenu dans le contrat Trésorerie insuffisante (Clients domestique) Les marchandises livrées ne correspondent pas au contrat (Clients export) 54,3% 27,8% Septembre 2013 -19,9% +42,2% 13 39,5% Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 Plus de renseignements dans l’annexe statistique Délai moyen de recouvrement enregistré au Canada Septembre 2012 77 Pour le pourcentage le plus élevé des répondants canadiens (43,5 % - 2012 : 54,3 %), la disponibilité insuffisante des fonds est la principale raison de retards de paiement par les clients B2B nationaux. Cette proportion est à comparer à 53,9 % des répondants rentabilité de l’entreprise Le plus grand défi de lapour les Amériques dans l’ensemble. Répondants Canada cette année –en Europe : 66,2 %. gers) 13 43,5% Jours en moyenne 51,0 Septembre 2013 +3,0 47,0 Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 77Maintien d'un flux de trésorerie suffisantont indiqué que les retards de Près de 40 % des répondants paiement par les clients à l’étranger sont le plus souvent dus à l’inefficacité du système bancaire (répondants 38,2% en Amérique Baisse de la demande pour vos produits et services dans l’ensemble : 25,4 % - Europe : 17,8 %) ou parce que les marchandises livrées ou les services fournis ne correspondent 29,0% pas à ce qui a été convenu Recouvrement des factures impayéesdans le contrat (répondants en Amérique dans l’ensemble : 39,6 % - Europe : 32,2 %). gers) 13 19,8% 77Restrictions des financements bancaires de 46,1 % des répondants au Par rapport à l’an dernier, plus Canada ont signalé que les clients B2B nationaux ont retardé 13,0% les paiements principalement à cause de la complexité de la procédure de paiement. C’est de loin la plus grande variation Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 observée. 77 Le secteur canadien de la vente en gros/au détail/ distribution est le plus touché par les retards de paiement à cause des contraintes de liquidité des clients B2B nationaux (60,0 % des répondants); le secteur des services par les 6 Baromètre Atradius des pratiques de paiement - Résultats septembre 2013
  7. 7. com Septembre 2012 42,1% Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) 6. réances B2B non encaissables C Pourcentage des répondants offrant des conditions de National/étranger 7. Délai moyen de recouvrement - tendance 2013 Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre par rapport à l’an dernier Au Canada, la valeur totale moyenne des créances Septembre 2013 Septembre l’étranger est supérieure à B2B non encaissables à2012 celles nationales Le Canada a le plus faible pourcentage des répondants qui sont préoccupés par la viabilité Conditions de paiement moyennes enregistrées de l’entrepriseen moyenne) le délai moyen de au Canada (jours lorsque recouvrement dépasse le délai de paiement moyen Septembre 2013 Septembre 2012 de 90 jours crédit aux clients B2B afin d’établir des relations commerciales à long terme (Canada) 38,8% 41,6% 41,2% Domestique 37,6% 77 Une moyenne de 4,3 % (2012 : 4,8 -7,2% la valeur totale %) de des créances B2B nationales a été radiée par les répondants Export canadiens comme non encaissable. C’est principalement dû à la faillite ou à la cessation des -87% activités du client, ou à l’échec des tentatives de recouvrement. Cette proportion est Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) inférieure à la moyenne globale pour les Amériques (5,8 %). Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 Moyenne pour l’Europe (4,6 %). 77 À l’égard de ventes à l’étranger, une moyenne de 5,9 % (2012 : 5,8 %) de la valeur totale des créances B2B à l’étranger Moyenne de la valeur totale des Elles sontB2B en des clients était non encaissable. factures devenues souffrance enregistrées au Canada non encaissables principalement à cause de la faillite ou la cessation des activités du client. Cette proportion est Septembre 2012 Septembre 2013 inférieure à la moyenne globale pour les Amériques (6,4 %). Moyenne du sondage pour l’Europe : 4,2 %. 25,9% 22,2% 30,7% Domestique 32,4% 77 Le secteur manufacturier au Canada enregistre la plus forte -14,2% valeur totale moyenne des créances B2B nationales non encaissables (5,7 %); le secteur des services financiers des Export créances non encaissables à l’étranger (7,7 %). +6,0% 77 Par taille d’entreprises, les grandes entreprises ont enregistré Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) la valeur moyenne la plus élevée en termes septembre 2013 Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius –de créances nationales (environ 7,6 %) et les petites entreprises en termes de créances à l’étranger (environ 6 %) amorties. 31,0 36,0 Septembre 2012 Domestique Export 4,8% 5,8% Septembre 2013 -10,9% +1,7% 25,0 Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) 77Source : l’ensemble, environ de paiement répondants canadiens ont Dans Baromètre des pratiques 61 % des Atradius – septembre 2013 signalé un délai moyen de recouvrement de 1 à 30 jours, un peu plus de 26 % de 31 à 90 jours et environ 13 % de plus de 90 jours. Ce dernier chiffre est inférieur à la moyenne pour les Amériques (16,8 %). Raisons principales des retards de paiement par 77 De tous les pays étudiés dans les Amériques, le Canada a le les clients B2B nationaux et étrangers (pourcentage des plus faible pourcentage des répondants qui sont préoccupés répondants canadiens) par la viabilité de l’entreprise lorsque le délai moyen de recouvrement dépasse le délai de paiement de 90 jours Septembre 2012 Septembre 2013 77 Le secteur canadien des services a enregistré le délai moyen Trésorerie de recouvrement le plus élevé (en moyenne 70 jours). Par insuffisante -19,9% taille d’entreprises, les micro-entreprises ont enregistré le (Clients domestique) délai moyen de recouvrement le plus élevé (en moyenne 74 jours). 54,3% Les marchandises Valeur totale moyenne des créances B2B non encaissables déclarées par les répondants canadiens 25,0 77Domestique Les répondants canadiens ont affiché un délai moyen de -6,0 recouvrement de 51 jours (2012 : 47 jours). La moyenne pour les Amériques (58 jours) et pour l’Europe (55 jours). Ce Export niveau est deux fois plus long que le délai de crédit moyen -11,0 enregistré dans le pays (soit une moyenne de 25 jours), reflétant le volume des factures qui sont payées en retard. 43,5% 27,8% 39,5% 77livrées ne L’an dernier, le délai moyen de recouvrement au Canada a +42,2% correspondent en moyenne de 4 jours (moyenne pour la région augmenté pas au contrat de l’ALENA (Clients export) : 6 jours). Le secteur des services financiers et les petites entreprises a connu la plus forte augmentation moyenne du délai moyen de sur les marchés nationaux et Échantillon : sociétés sondées (actives recouvrement (environétrangers) Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 13 jours). Expor Table des matières -4,9% Dome Principaux résultats 44,2% 42,9% -11,7% Principaux résultats Canada Échan Sourc Moy souf Dome Expor Échan Sourc Contexte général de l’enquête Export 48,6% Vale décl Annexe statistique Domestique Septembre 2013 Dome Expor Échan Sourc 4,3% 5,9% Délai moyen de recouvrement enregistré au Canada Septembre 2012 51,0 Septembre 2013 47,0 Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 Jours en moyenne Plus de renseignements dans l’annexe statistique Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 +3,0 Plus de renseignements dans l’annexe statistique Le plus grand défi de la rentabilité de l’entreprise cette année – Canada Le p cett Maint Baisse Recou Restr Échan Sourc Maintien d'un flux de trésorerie suffisant 38,2% Baisse de la demande pour vos produits et services Baromètre Atradius des pratiques de paiement - Résultats septembre 2013 29,0% 7
  8. 8. % Export gers) 13 Principaux résultats Moyenne de la valeur totale des factures B2B en souffrance enregistrées au Canada 8. Le plus grand défi de la rentabilité de l’entreprise cette année Septembre 2012 Septembre 2013 Domestique 22,2% Par rapport aux 25,9% observations dans les Amériques -14,2% dans l’ensemble, les répondants au Canada sont les plus inquiets de l’impact des flux de trésorerie Export 30,7% 32,4% sur la rentabilité de l’entreprise cette année +6,0% 77Échantillonmajoritésondées (actives sur les marchés nationaux%), le Pour la : sociétés des répondants au Canada (38,2 et étrangers) Source : Baromètre desde trésorerie adéquats est – septembre 2013 maintien de flux pratiques de paiement Atradius le plus grand défi de la rentabilité de leur activité cette année. Il s’agit du pourcentage le plus élevé observé au niveau du sondage global. Amériques dans l’ensemble (35,0 % des répondants). Europe (29,4 %). Valeur totale moyenne des créances B2B non encaissables Contexte général de l’enquête % 37,6% Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 Table des matières gers) 13 13 -87% Principaux résultats Canada 13 es 41,2% gers) 13 4,8% 4,3% 5,8% Annexe statistique % 77 Les répondants canadiens (29 %) semblent plus préoccupés déclarées par les répondants canadiens par l’impact de la baisse de la demande de leurs produits et services sur la rentabilité de l’entreprise cette année que Septembre 2013 Septembre 2012 leurs homologues dans l’ensemble des Amériques (environ 24,6 % des répondants). Domestique 5,9% -10,9% 77 Les répondants dans le secteur manufacturier canadien (près de 47 %) sont plus préoccupés par l’impact des flux de Export trésorerie sur la rentabilité de leur activité cette année. Cette +1,7% préoccupation est partagée par près de 42 % des répondants des grandes entreprises. Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) 77Source : Baromètre des pratiques répondants dans leseptembre 2013 Un peu plus de 30 % des de paiement Atradius – secteur manufacturier canadien et des petites entreprises sont plus inquiets de l’impact de la baisse de la demande de leurs produits et services sur la rentabilité de l’entreprise cette année. Le plus grand défi de la rentabilité de l’entreprise cette année – Canada 13 Maintien d'un flux de trésorerie suffisant 38,2% Baisse de la demande pour vos produits et services 29,0% gers) 13 Recouvrement des factures impayées 19,8% Restrictions des financements bancaires 13,0% Échantillon : sociétés sondées (actives sur les marchés nationaux et étrangers) Source : Baromètre des pratiques de paiement Atradius – septembre 2013 Plus de renseignements dans l’annexe statistique 8 Baromètre Atradius des pratiques de paiement - Résultats septembre 2013
  9. 9. Contexte Vue d’ensemble de l’échantillon Pour les entreprises actives au niveau international, il est essentiel d’avoir une bonne connaissance des pratiques de paiement des clients potentiels dans les pays où elles font ou bien où elles ont l’intention de faire des affaires, puisqu’une erreur de calcul peut entraîner des problèmes graves de trésorerie. Cela s’applique aux entreprises aussi bien grandes que petites. Les grandes entreprises sont particulièrement touchées par le mauvais comportement de paiement en raison du volume de leurs transactions internationales. Les petites entreprises apprennent souvent au début de leur activité à l’international qu’elles ont mal estimé les pratiques de paiement de leurs partenaires commerciaux internationaux. Vue d’ensemble de l’échantillon – Amériques Canada 207 25,0 % Mexique 207 25,0 % États-Unis d’Amérique 207 25,0 % n % Micro-entreprise 263 31,7 % Petite entreprise 261 31,4 % Moyenne entreprise 182 21,9 % Grande entreprise 123 14,8 % n % Fabrication 171 20,6 % 203 24,4 % Services 362 43,7 % Services financiers 93 11,2 % Taille de l’entreprise (n = 829) Secteur d’activité (n = 829) Portée du sondage Il se peut que les résultats soient un pourcentage plus ou moins que 100 % lors du calcul des résultats. Cela résulte de l’arrondi des résultats. Plutôt que d’ajuster les résultats afin d’obtenir un total de 100 %, nous avons choisi de laisser les résultats individuels tels quels afin de permettre la représentation la plus fidèle possible. Principaux résultats 25,0 % Contexte général de l’enquête 208 Vente au gros/détail/distribution 77 Les contacts appropriés pour la gestion des créances ont été interviewés % Brésil Atradius procède à des examens réguliers des pratiques de paiement des entreprises à travers un sondage appelé le « baromètre des pratiques de paiement Atradius ». Ce rapport présente les résultats de la douzième évaluation des pratiques de paiement. À l’aide d’un questionnaire, on a mené un ensemble de 829 entrevues. Les entretiens ont tous été effectués exclusivement pour le compte d’Atradius et il n’y n’avait aucune combinaison de sujets. 77 Population de base : des entreprises de quatre pays ont été suivies dans les Amériques : Brésil, Canada, Mexique et les États-Unis. n Annexe statistique Pays (n = 829) Table des matières Contexte général de l’enquête Amériques 77 Processus de sélection : Sondage sur Internet : Les entreprises ont été sélectionnées et contactées en utilisant un panel d’Internet international. Au début de l’entrevue, un examen préalable du contact voulu et du contrôle de la quote-part a été mené 77 Entrevue : Entrevues personnelles en ligne d’une durée d’environ 12 minutes. 9 Baromètre Atradius des pratiques de paiement - Résultats septembre 2013
  10. 10. Suivez Atradius sur les médias sociaux Atradius Credit Insurance N.V Pointe Claire – Quebec Office 1 Holiday Avenue, Suite 410 Pointe Claire, QB H9R 5N3 Canada Tel: +1 (514) 693-3700 Fax: +1 (514) 693-0938 E-mail: info.ca@atradius.com

×