[1]
A
Communiqué de presse
Vers-Pont-du-Gard, le 1er avril 2015
INFOS	
  PRATIQUES
.	
  DATES	
  :
Les	
  5,	
  6	
  et	
 ...
[2]
A
Pour	
  aller	
  plus	
  loin	
  (1/2)
LE	
  GROUPE	
  F	
  
EN	
  QUELQUES	
  SPECTACLES
. Cérémonie	
  de	
  clôtu...
[3]
A
Contacts	
  presse
Blizko	
  CommunicaJon	
  :	
  04	
  78	
  17	
  30	
  73
Daniel	
  Koroloff	
  06	
  11	
  02	
  ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Fééries du Pont - Pont du Gard

139 vues

Publié le

Retenez les dates : les 5, 6, 12 et 13 juin 2015, la saison estivale pyrotechnique s'ouvre au Pont du Gard, sous les pinceaux inspirés et lumineux du magicien (ou sorcier, c'est selon...) Christophe Berthonneau, directeur artistique du célèbre Groupe F.

Dans le cadre du 30e anniversaire de l'inscription du Pont du Gard au Patrimoine Mondial par l'UNESCO, Christophe Berthonneau a imaginé un spectacle tout en humour et en poésie, où le Pont convie d'autres grands sites UNESCO à sa fête d'anniversaire. Sur la pierre romaine de l'édifice gardois, les évocations des pyramides d'Egypte, du temple d'Angkor Vat, de la Tour Eiffel transporteront les spectacteurs, 55 minutes durant.

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
139
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Fééries du Pont - Pont du Gard

  1. 1. [1] A Communiqué de presse Vers-Pont-du-Gard, le 1er avril 2015 INFOS  PRATIQUES .  DATES  : Les  5,  6  et  12,  13  juin  2015 .  HORAIRES  : Début  de  soirée  :  à  par;r  de  19h .  TARIFS  : Normal*  :  25  €   Réduit*    (-­‐  18  ans,  demandeur  d’emploi,  étudiant,   PMR  avec  accompagnants)  :  23  € Enfants*  (plus  de  6  ans)  :  15  € Adultes  abonnés  Pont  du  Gard  :  20  € Enfants  abonnés  Pont  du  Gard  :  12  € .  BILLETTERIE  : En  vente  sur  place  au  Pont  du  Gard  et  sur   www.pontdugard.fr  et  dans  les  réseaux  :  FNAC,   Carrefour,  Géant,  Magasins  Francebillet.com,   Ticketnet.com. .  RENSEIGNEMENTS  : Tél.  :  04  66  04  50  99 www.pontdugard.fr Ils  allument  les  plus  grands  feux  sur  les  plus  beaux  monuments  du  monde  et  ne   pouvaient  pas  manquer  ce  30e  anniversaire  :  les  artistes  du  Groupe  F  reviennent   au  Pont  du  Gard  avec  un  nouveau  spectacle  autour  des  légendes  du  monde  et   monuments  emblématiques  du  Patrimoine  Mondial  de  l’UNESCO.   Le  Patrimoine  Mondial  s’invite  au  Pont  du  Gard Pour  ce  millésime  2015,  les  artistes  du  Groupe  F  ont  choisi  de  faire  rêver  les   spectateurs,  à  travers  des  transformations  subtiles  du  site,  des  évocations  très   douces  des  «confrères  fascinants»  également   inscrits  au  Patrimoine  Mondial   (Angkor  Vat,  Borobudur,  Prambanan,  les  pyramides  d’Egypte,  la  Tour  Eiffel,  etc.).   Chacun  de  ces  monuments  ou  sites  possède  une  légende  magique  ou  une  forme   abstraite  qui  prête  à  des  cheminements  libres,  mais  aussi  à  la  reconnaissance  des   accomplissements  précédents,  qu’ils  soient  le  fait  de  la  main  de  l’homme,  de  la   nature  ou  une  création  du  mystère. «Mondes  Magiques»  :  un  nouveau  spectacle  d’exception Ainsi,  pour  cette  nouvelle  édition  des  Fééries  du  Pont,  le  Pont  du  Gard  accueillera   en  grandes  pompes  ces  invités  si  particuliers,  entre  sons  traditionnels,  musiques   festives,   narrations   fantastiques  et   présentation   de   sept   légendes   magiques   choisies  par  les  sites  patrimoniaux  conviés  à  ces  soirées  d’anniversaire.  Dès  lors,   le  Pont  se  sculpte,  se  colore  et  s’habille  pour  livrer  ses  secrets,  sous  les  jeux  de   lumière   et   de   feu   du   Groupe   F.   A   chacune   des  histoires,   les   personnages   puissants  qui  habitent  ces  contes  offrent  un  magnifique  cadeau  éphémère  à  la   vallée  du  Gard.  La  pierre  se  révèle.  Et  avec  elle,  les  spectateurs  rêvent,  voyagent,   s’évadent   parmi   les   valeurs   d’universalisme   et   d’humanisme   du   Patrimoine   Mondial,  divinement  mises  en  scène,  quatre  soirs  d’exception  durant. LESFÉÉRIESDUPONT àladécouverte des«MondesMagiques» les 5, 6 et 12, 13 juin 2015 Contacts  presse Blizko  CommunicaJon  :  04  78  17  30  73 Daniel  Koroloff  06  11  02  18  12  -­‐  Virginie  Raison  07  51  61  93  15   Site  du  Pont  du  Gard  :  Domnine  Reynert  -­‐  04  66  37  50  21 GRAND SPECTACLE DE LUMIÈRE 2015 ANNÉE DE LA LUMIÈRE EN FRANCE !
  2. 2. [2] A Pour  aller  plus  loin  (1/2) LE  GROUPE  F   EN  QUELQUES  SPECTACLES . Cérémonie  de  clôture  des  Jeux  olympiques  de   Barcelone,  1992 .  Cérémonie  de  clôture  de  la  Coupe  du  monde  de   football,  1998 .  Passage  à  l’an  200  sur  la  tour  Eiffel .  Cérémonies  d’ouverture  et  de  clôture  des  Jeux   olympiques  d’Athènes,  2004 .  Inauguration  du  Musée  d’art  islamique  de  Doha,   2008 .  150e  anniversaire  de  Gaudi  sur  la  Sagrada  Familia,   2001 .  120  ans  de  la  Tour  Eiffel,  2009 .  «Les  Noces  Royales  de  Louis  XIV»  à  Versailles,  2010   Quel  est  le  point  de  départ  de  la  création  que  vous  proposerez  à  l’occasion   de  ces  «  Fééries  du  Pont  2015  »,  en  ce  30e  anniversaire  du  classement  du   Pont  du  Gard  au  Patrimoine  Mondial  par  l’UNESCO  ? CHRISTOPHE   BERTHONNEAU   :   Le   point   de   départ,   c’est   justement   le   Patrimoine   Mondial   lui-­‐même.   J’ai   l’immense   chance   d’avoir   déjà   étudié   artistiquement  un  grand  nombre  de  sites  classés  par  l’UNESCO  :  le  Taj  Mahal,   les  pyramides  d’Egypte,  la  Sagrada  Familia  ou  encore  le  temple  d’Angkor  Vat,   le  Pont  du  Gard,  bien  sûr,  et  tant  d’autres…  Chaque  intervention  m’a  permis   de  prendre  pleinement  conscience  du  magnétisme  de  ces  lieux.  Ces  sites   possèdent   un   équilibre   architectural,   un   placement   dans   l’espace   très   particulier  :  chacun,  à  sa  façon,  contribue  à  l’idée  de  perfection.   J’ai  alors  eu  envie  de  faire  voyager  le  public  des  Fééries  du  Pont  vers  chacun   de  ces  sites,  sans  quitter  les  rives  du  Gardon,  et  surtout  à  partir  d’un  support   parfaitement  immobile  :  la  pierre.  Foncièrement,  à  travers  ce  spectacle,  j’ai   eu   envie   d’animer   et   faire   parler   la   pierre,   qui,   à   elle   seule   ne   saurait   représenter  le  Patrimoine  de  l’Humanité  sans  la  main  géniale  des  artistes  et   architectes  du  monde  entier  qui  lui  ont  donné  forme,  à  toutes  les  époques,   même  dans  les  cultures  que  l’on  appelle  «  primitives  ». L’exercice  artistique  consistera  donc  à  transporter  le  public  dans  une  sorte  de   vision.  Je  souhaite  donner  au  public  à  sentir,  à  voir  différentes  esthétiques,   qui  toutes  font  le  Patrimoine  Mondial  de  l’Humanité.  Nous  parlons  ici  des   esthétiques  gréco-­‐romaine,  bouddhiste,  maya,  maorie,  aborigène  et  de  bien   d’autres...  Le  Patrimoine  Mondial  véhicule  des  valeurs  qui  me  sont  chères,  le   don,  le  partage.  Elles  donnent  à  comprendre  différentes  cultures. Christophe Berthonneau, sa déclaration d’amour au Patrimoine Mondial Contacts  presse Blizko  CommunicaJon  :  04  78  17  30  73 Daniel  Koroloff  06  11  02  18  12  -­‐  Virginie  Raison  07  51  61  93  15   Site  du  Pont  du  Gard  :  Domnine  Reynert  -­‐  04  66  37  50  21 LA PAROLE AU DIRECTEUR ARTISTIQUE DU GROUPE F ! 2015 ANNÉE DE LA LUMIÈRE EN FRANCE
  3. 3. [3] A Contacts  presse Blizko  CommunicaJon  :  04  78  17  30  73 Daniel  Koroloff  06  11  02  18  12  -­‐  Virginie  Raison  07  51  61  93  15   Site  du  Pont  du  Gard  :  Domnine  Reynert  -­‐  04  66  37  50  21 Pour  aller  plus  loin  (2/2) Comment  ce  spectacle  de  55  minutes  va-­‐t-­‐il  alors  s’articuler  ?   Etre  inscrit  au  Patrimoine  Mondial  par  l’UNESCO,  c’est  un  peu  faire  partie  d’un   club,  un  cercle  rare  de  sites  reconnus  sur  la  planète.  A  l’occasion  donc  de  sa  fête   d’anniversaire,  le  Pont  du  Gard  va  convier  ses  «  amis  »  classés.  J’aime  mettre  des   pointes   d’humour   dans   chacun   de   mes   spectacles   et   j’ai   trouvé   drôle   et   surprenante  l’idée  de  cette  fiesta  entre  les  sites  inscrits  à  l’UNESCO.  Tous  se   retrouvent  donc,  pour  l’introduction  du  spectacle,  dans  le  moulin  en  rive  gauche   du  Gardon.  Les  fenêtres  s’ouvrent,  claquent,  on  les  entend  faire  la  fête.  Puis,   comme  dans  tout  anniversaire,  chacun  va  offrir  ses  présents  au  Pont  du  Gard  :   une  légende,  une  esthétique  et  un  cadeau  de  lumière.  Un  conteur  se  chargera  de   faire   vivre   la   légende.   Nous   utiliserons   la   vidéo   pour   rendre   compte   de   l’esthétique  et  le  cadeau  de  lumière  correspondra  à  un  objet  pyrotechnique.   Tous  se  sépareront  enfin  lors  du  bouquet  final.  Je  pense  que  le  travail  autour  de   l’esthétique  par  la  vidéo  sera  très  touchant.  Depuis  1998,  le  Groupe  F  travaille  à   poser  la  lumière,  dans  un  temps  plus  long  que  celui  de  la  pyrotechnie  :  celui  de  la   contemplation.   Par   des   jeux   de   masquages,   d’ombres,   de   lumières,   j’aime   travailler  sur  des  volumes  pour  les  transformer.  J’ai  donc  hâte  de  voir  le  Pont  de   Gard  sculpté  des  apsaras  d’Angkor  Vat.  Le  public  est  en  général  interloqué  par  les   propositions  que  nous  lui  faisons  au  Pont  du  Gard  (sourire). On  parle  justement  souvent  de  vous  comme  d’un  «  magicien  »,  voire  d’un   «  sorcier  »… C’est  un  minimum  que  l’on  doit  au  public  que  de  sans  cesse  le  surprendre.  Je   refuse  de  céder  à  la  facilité  qui  consiste  à  lui  livrer  ce  qu’il  attend.  Le  travail   d’un   artiste,  c’est   d’inventer   le  frisson   de   la   rencontre  amoureuse   :   on  ne   tombe  pas  amoureux   de  quelque  chose  que  l’on   connaît.  Jusqu’au  bout,  je   chercherai,  modestement,  à  fabriquer  un  contenu  qui  doit  se  vivre  comme  une   rencontre   fertile.   Un   spectacle   pyrotechnique,   traditionnellement,   c’est   effectivement   un   travail   de   magicien   ou   de   sorcier,   un   mélange   d’enchantement  et  de  sidération.  C’est  tout  le  paradoxe  de  notre  art.  Malgré   les  années  qui  passent,  je  revendique  toujours  mon  regard  d’enfant,  fasciné   par  la  magie  du  monde,  émerveillé  et  inquiet   :  je  ne  fais  que  réaliser  des   spectacles   qui   n’ont   d’autres   ambitions   que   de   créer   le   trouble   et   l’enchantement. ! 2015 ANNÉE DE LA LUMIÈRE EN FRANCE

×