2
Fables 1
Charles de Leusse
22
2 3
Prologue
Esope, Phèdre, Abstémius,
La Fontaine et Florian,
Tant de fables, tant de Grands.
Une eau vaut bien sa masse....
24
Le Lapin et le Hérisson
« A quoi bon, dit le lapin,
Tous ces piquants, telles mille lances,
Car ses épines n’empêchent ...
2 5
L’Oiseau et son Soleil
Pour bien voir le chemin nu,
Il faut donc les pieds dessus.
Oiseau voulait tel Icare
Se chauffe...
26
Le Guépard
Guépard, « éclair à quatre pattes »,
Voulait aussi être « tonnerre ».
Il implore Jupiter de lui
Donner force...
2 7
La Fourmi
Une fourmi se lamentait
« Je ne mue comme papillon.
Je ne chante comme le grillon.
A quoi bon ce que je fais...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Edilivre.com - fables1 (extrait/excerpt) - charles de Leusse

11 vues

Publié le

Fables1 - Edilivre.com (extrait de livre en vers / book excerpt in verses - in French only)

[FR]


RESUME - Fables1

"Les fables nous parlent quand elles parlent : le succès rencontré par ce type de narration est le signe de l’intemporelle modernité de leur message.
Dans les fables de Charles de Leusse, les animaux nous racontent des histoires, parfois tristes, parfois amusantes, mais toujours réalistes pour nous rappeler que le bon sens sauve parfois le quotidien, voire la vie ! » - Albane Parker


----


[EN]

SUMMARY - Fables1

"The fables tell us when it speaks: the success of the fables is the sign of their eternal modernity around their message.
In the fables of Charles de Leusse, animals tell stories, sometimes sad, sometimes funny, but always realistic to remind us that common sense sometimes saves the day, even life! "- Albane Parker

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
11
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Edilivre.com - fables1 (extrait/excerpt) - charles de Leusse

  1. 1. 2 Fables 1 Charles de Leusse
  2. 2. 22
  3. 3. 2 3 Prologue Esope, Phèdre, Abstémius, La Fontaine et Florian, Tant de fables, tant de Grands. Une eau vaut bien sa masse. Des formes pour le même poids ; Différents, mais non loin. Des histoires pour des fins Qui débutent notre vie. Elles racontent bien plus qu’elles, Car nous parlent quand elles parlent. C’est ainsi que les fables Vont de bouche à oreille. Commençons par les lire. Chaque page a son chiffre : Plus nous tournons les pages, Plus le trésor s’affiche.
  4. 4. 24 Le Lapin et le Hérisson « A quoi bon, dit le lapin, Tous ces piquants, telles mille lances, Car ses épines n’empêchent pas A tout oursin qu’on le mange ? Ces éclairs figés d’obscure Qui n’attirent que feuilles et terre. » A ces mots vint le renard Au pelage plus doux qu’un lièvre, Mais préféra le cousin De fourrure au hérisson. Car plutôt anticiper Que les fourrés rechercher.
  5. 5. 2 5 L’Oiseau et son Soleil Pour bien voir le chemin nu, Il faut donc les pieds dessus. Oiseau voulait tel Icare Se chauffer les ailes ou frire. Il monta au ciel, mais n’eut Que les glaçons pour seul jus. En tombant, il se redresse Et sauve ainsi sa carcasse, Mais si proche du sol qu’un vers L’aurait embrassé de terre. Hélas ! Un arbre devenu mort Par sa chute se fit connaître. Toutes les pierres sont près de nous. La dernière est derrière nous.
  6. 6. 26 Le Guépard Guépard, « éclair à quatre pattes », Voulait aussi être « tonnerre ». Il implore Jupiter de lui Donner force de l’éléphant fort. Mais il eut aussi sa lourdeur Qui fait qu’il n’eut de proie que lui. Nous voulons qualités des fous Que nos défauts dévorent, puis nous.
  7. 7. 2 7 La Fourmi Une fourmi se lamentait « Je ne mue comme papillon. Je ne chante comme le grillon. A quoi bon ce que je fais ? » Mais sait-elle que pour les hommes, Elle est parfaite, ou tout comme ? Nous jalousons nos proches voisins, Mais pas le soleil et ses soins.

×