SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  18
Télécharger pour lire hors ligne
Intelligence Economique dans une PME / TPE française : mode d’emploi Guide pratique de la maîtrise de l’information stratégique  www.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 1 -
Constat ,[object Object]
 Les approches existantes sont trop théoriques et/ou peu adaptées aux PME / TPE
 Les PME / TPE françaises représentent près de 90 % des entreprises
 Il n’y a pas une, mais des IE selon les différentes définitions qu’on lui donne
 On estime que plus de 60 % de la valeur d’une entreprise est immatérielle
 La démarche d’IE, va aider les PME  affronter et maîtriser leur nouvel environnement
 Une méthode globale qui s’élabore en 15 chapitres
 Permet de poser les fondamentaux d’une démarche d’Intelligence économiquewww.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 2 -
1. La Veille  Une méthode qui n’utilise que des outils gratuits, un temps de mise en place de deux jours, et un temps opérationnel de 5 à 10 minutes par jour. ,[object Object]
 Flux RSS : nous utiliserons netvibes
 Alerte Google : utilisation des alertes mails 
 Mailing Liste : L’utilisation des newsgroups, newsletters et listes de discussions
 E-group : Google groupes - Yahoo groupes … 
 Signaux fort-faible : l’information principale et le bruit
 Logiciels dédiés : Digimind - Ami softweer … 
 E réputation : écoutez et analysez le buzz digital
 Cartographie : représentation de la veille, Xmind - FreeMind …www.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 3 -

Contenu connexe

En vedette

Strateg ie - arnaud pelletier - 15 - gestion de crise - 2010
Strateg ie - arnaud pelletier - 15 - gestion de crise - 2010Strateg ie - arnaud pelletier - 15 - gestion de crise - 2010
Strateg ie - arnaud pelletier - 15 - gestion de crise - 2010Stratég- IE
 
Strateg ie - arnaud pelletier - 12 - lobbying et influence - 2010
Strateg ie - arnaud pelletier - 12 - lobbying et influence - 2010Strateg ie - arnaud pelletier - 12 - lobbying et influence - 2010
Strateg ie - arnaud pelletier - 12 - lobbying et influence - 2010Stratég- IE
 
Strateg ie - arnaud pelletier - 9 - gestion de projet - 2010
Strateg ie - arnaud pelletier - 9 - gestion de projet - 2010Strateg ie - arnaud pelletier - 9 - gestion de projet - 2010
Strateg ie - arnaud pelletier - 9 - gestion de projet - 2010Stratég- IE
 
Strateg ie - arnaud pelletier - 2 - sécurité - sureté - 2010
Strateg ie - arnaud pelletier - 2 - sécurité - sureté - 2010Strateg ie - arnaud pelletier - 2 - sécurité - sureté - 2010
Strateg ie - arnaud pelletier - 2 - sécurité - sureté - 2010Stratég- IE
 
Competitive Intelligence Analysis
Competitive Intelligence AnalysisCompetitive Intelligence Analysis
Competitive Intelligence AnalysisGeorge Giannakeas
 
data science @NYT ; inaugural Data Science Initiative Lecture
data science @NYT ; inaugural Data Science Initiative Lecturedata science @NYT ; inaugural Data Science Initiative Lecture
data science @NYT ; inaugural Data Science Initiative Lecturechris wiggins
 

En vedette (6)

Strateg ie - arnaud pelletier - 15 - gestion de crise - 2010
Strateg ie - arnaud pelletier - 15 - gestion de crise - 2010Strateg ie - arnaud pelletier - 15 - gestion de crise - 2010
Strateg ie - arnaud pelletier - 15 - gestion de crise - 2010
 
Strateg ie - arnaud pelletier - 12 - lobbying et influence - 2010
Strateg ie - arnaud pelletier - 12 - lobbying et influence - 2010Strateg ie - arnaud pelletier - 12 - lobbying et influence - 2010
Strateg ie - arnaud pelletier - 12 - lobbying et influence - 2010
 
Strateg ie - arnaud pelletier - 9 - gestion de projet - 2010
Strateg ie - arnaud pelletier - 9 - gestion de projet - 2010Strateg ie - arnaud pelletier - 9 - gestion de projet - 2010
Strateg ie - arnaud pelletier - 9 - gestion de projet - 2010
 
Strateg ie - arnaud pelletier - 2 - sécurité - sureté - 2010
Strateg ie - arnaud pelletier - 2 - sécurité - sureté - 2010Strateg ie - arnaud pelletier - 2 - sécurité - sureté - 2010
Strateg ie - arnaud pelletier - 2 - sécurité - sureté - 2010
 
Competitive Intelligence Analysis
Competitive Intelligence AnalysisCompetitive Intelligence Analysis
Competitive Intelligence Analysis
 
data science @NYT ; inaugural Data Science Initiative Lecture
data science @NYT ; inaugural Data Science Initiative Lecturedata science @NYT ; inaugural Data Science Initiative Lecture
data science @NYT ; inaugural Data Science Initiative Lecture
 

Strateg ie - arnaud pelletier - ie et pme - 2010

  • 1. Intelligence Economique dans une PME / TPE française : mode d’emploi Guide pratique de la maîtrise de l’information stratégique www.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 1 -
  • 2.
  • 3. Les approches existantes sont trop théoriques et/ou peu adaptées aux PME / TPE
  • 4. Les PME / TPE françaises représentent près de 90 % des entreprises
  • 5. Il n’y a pas une, mais des IE selon les différentes définitions qu’on lui donne
  • 6. On estime que plus de 60 % de la valeur d’une entreprise est immatérielle
  • 7. La démarche d’IE, va aider les PME affronter et maîtriser leur nouvel environnement
  • 8. Une méthode globale qui s’élabore en 15 chapitres
  • 9. Permet de poser les fondamentaux d’une démarche d’Intelligence économiquewww.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 2 -
  • 10.
  • 11. Flux RSS : nous utiliserons netvibes
  • 12. Alerte Google : utilisation des alertes mails 
  • 13. Mailing Liste : L’utilisation des newsgroups, newsletters et listes de discussions
  • 14. E-group : Google groupes - Yahoo groupes … 
  • 15. Signaux fort-faible : l’information principale et le bruit
  • 16. Logiciels dédiés : Digimind - Ami softweer … 
  • 17. E réputation : écoutez et analysez le buzz digital
  • 18. Cartographie : représentation de la veille, Xmind - FreeMind …www.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 3 -
  • 19.
  • 20. Chiffrement : rendre inexploitable tout document au format numérique présent sur un support, utilisation AxCrypt, TrueCrypt …
  • 21. Suppression : données, fichiers, logiciels, parcours, historiques, externe …
  • 22. Stéganographie : l'art de la dissimulation, TextInPicture, Steganozorus …
  • 23. Bonnes habitudes : bonnes habitudes à prendre en 11 points
  • 24. Audit : sécurité / sûreté de l’entreprise, grille d’audit
  • 25. Environnement : de la PME au sens physique du termewww.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 4 -
  • 26.
  • 27. Analyse et hiérarchisation des risques : s’apprécie en fonction de la criticité = produit de la fréquence (ou probabilité d’occurrence) par la gravité
  • 28. Cartographie : tableau de criticité brute du risque
  • 29. HACCP : HazardAnalysisCritical Control Point
  • 30. Informatique : obligation de gérer les risques que court le SI, mais aussi risque humain
  • 31. Corruption : utilisation abusive d'un pouvoir reçu par délégation à des fins privées, active ou passive, MICE …www.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 5 -
  • 32.
  • 33.
  • 34. ARP : réglementé, professionnel de la preuve, source humaine, dérive
  • 35. IE : non réglementé, activité très large, étude, analyse, définitions officielles
  • 36. Elicitation : obtenir la vérité d’un sujet par le questionnement indirect
  • 37. Cycle information : vie de l’information, BRED, information stratégique
  • 38. Recherche web : surabondance de l’information sur le web, liste ADBS
  • 39. DGSE et DCRI : Sécurité Extérieure et Renseignement Intérieur
  • 40. Think-tank : « groupe d'experts », information qualitative et influencewww.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 7 -
  • 41.
  • 42. Blog : présence indispensable, générateur de trafic, outil de communication, outil de mesure de satisfaction, support de lobbying, support social …
  • 43. Référencement : objectif premier de votre site, naturel, Google et les autres, payant, adwords, travailler sur les deux tableaux …www.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 8 -
  • 44.
  • 45. Sociaux web 2.0 : présence gratuite et instantanée dans un monde numérique incontournable, facebook, twitter, viadéo, linkedin, mais une présence maitrisée
  • 46. Syndicat : les syndicats communiquent sous forme de newsletters et mailing-listes
  • 47. Association : gagner en image par assimilation, pour vous ou votre entreprise
  • 48. E-réputation : des traces de votre réputation en ligne sont publiées, stockées, archivées sur le web, attention à rester maître de ses informationswww.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 9 -
  • 49.
  • 50. Recherche web : il n’y a pas que Google, outils gratuits de recherches web
  • 51. Physique : différence entre « blanc » et « gris », techniques d’élicitation, analyse concurrentielle, marketing et commerciale
  • 52. Numérique : recueil d’informations numériques, récupérations de données, réglementation, exploitation légale
  • 53. Internet : Web profond ou web caché, 500 fois plus volumineux, bases de données spécialisées
  • 54. Bases de données : coût qui peut être important, présentation, spécialistewww.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 10 -
  • 55.
  • 56. Gantt : 1917 Henry L. GANTT, représenter graphiquement, enchainement et identification des tâches, communication et vérification de l’avancement, ganttproject
  • 57. Planning : planning nominatif et de plan d’intervention, outil indispensable pour enchainer les étapes et respecter les délais RIC : Cartographie (connaître et comprendre), Etude du projet (dont un SWOT : force, faiblesse, opportunité, menace), Proposer une stratégie client www.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 11 -
  • 58.
  • 59. Participation : possible mais difficile pour une PME, il est primordial de veiller pour anticiper au mieux les mutations
  • 60. Veille : La veille normative, à la différence d’autre forme de veille plus généraliste, nécessite un abonnement à une base de données, RAPID : Veille brevet, stimulera les équipes en R&D, et favorisera, de fait, l’innovation en internewww.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 12 -
  • 61.
  • 62. Mise en place PME/TPE : lien avec la Qualité et la veille, interface type blog sécurisé ou intra-net, ne pas oublier l’humain et l’animation du KM
  • 63. Deming : la roue de Deming  « PDCA », Les 14 points de Deming, KM et Qualité avec l’homme au cœur du système, ratio coût / efficacité du KM par l’auditwww.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 13 -
  • 64.
  • 65. Matrice : présentation de la matrice d’élaboration d’un plan opérationnel de lobbying
  • 66. Médias : communiquer c’est influencer, mais comment communiquer, journalistes, technique de désinformation en 25 points,
  • 67. MICE : Money ; Ideology ; Compromise; Ego, exploitation des failles humaines
  • 68. Réseaux sociaux web 2.0 : stratégie d’influence, utilisés par les lobbyisteswww.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 14 -
  • 69.
  • 70. Qualiting : vers soi, analyse performance interne, tous les outils visant à connaître l’expérience client, client mystère, vidéo, appel, qualité voulue et qualité perçue, présentation des outils, formation, influence la stratégiewww.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 15 -
  • 71.
  • 72. Niveau : politique (dir), stratégique (départ), tactique (service), opérationnel (opé)
  • 73. Matrice et courbe stratégique : André Beaufre,Strat = k x F x Ψ x t, quand le faire ?
  • 74. SWOT : Strengths (forces), Weaknesses (faiblesses), Opportunities (opportunités), Threats (menaces)
  • 75. Sun Tzu : 544–496 av. J.-C., la guerre est l'art de la tromperie, contournement
  • 76. Forces de Porter : 5 forces (menaces), négo client, new entrant, négo fournisseur, produits substitution, l'intensité de la concurrence intrasectorielle
  • 77. Pareto : 80 % des effets est le produit de 20 % des causes, exemple négo clientwww.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 16 -
  • 78.
  • 79. Matrice : Courbe du sphinx, zones et phases d’une crise, comprendre le phénomène de crise dans son évolution
  • 80. Opération : identifier les sources de la crise et les plans d’actions possibles
  • 81. Rumeur : avec le développement des réseaux sociaux et du web 2.0 et 3.0, le thème de la rumeur devient une vrai problématique pour la PMEwww.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 17 -
  • 82.
  • 83. C’est l’utilisation combinée de plusieurs outils en même temps, afin de répondre à une problématique donnée, qui permet d’aboutir à une démarche d’IE.
  • 84. Démarche est transversale et souvent pilotée par le chef d’entreprise.
  • 85. Le consultant en IE doit lui aussi répondre à cette notion de complémentarité des outils, avec des spécialistes dans leurs domaines respectifs.
  • 86. Pour une problématique, on utilise généralement 3 à 4 outils conjointement.
  • 87. « Gouverner c’est prévoir » et « Gouverner c’est savoir »
  • 88. PME, L’IE autrement, plus simplement, plus concrètement, plus efficacement.
  • 89. L’intelligence économique est l’arme des PME de demain.www.strateg-ie.fr www.arnaudpelletier.com - 18 -