Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
COMMUNIQUE DE MADAME FANON-ALEXANDRE
Ex Directrice Générale des Services du Conseil Général de la Martinique
Par un arrêt ...
Les deux plus hautes instances judiciaires de la
République m’ont rendu mon honorabilité et consacré
mon honnêteté et ma p...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Communique de madame fanon

7 543 vues

Publié le

Publié dans : Actualités & Politique
  • Soyez le premier à commenter

Communique de madame fanon

  1. 1. COMMUNIQUE DE MADAME FANON-ALEXANDRE Ex Directrice Générale des Services du Conseil Général de la Martinique Par un arrêt du 3 Novembre 2014, la Cour des Comptes de Paris a annulé le jugement de gestion de fait de la Chambre Régionale des Comptes de Martinique . Cette dernière m’avait en effet, déclaré gestionnaire de fait et demandé le remboursement des salaires de l’agent mis à disposition en raison de mes fonctions. Après le Conseil d’Etat, juge de Cassation, instance suprême où se dit le Droit, c’est au tour de la Cour des Comptes de me donner entièrement raison. Cet arrêt vient lui aussi, consacrer la légalité, la régularité et la légitimité des décisions prises par l’ancienne assemblée à mon endroit. Cet arrêt constitue la 5ème victoire judiciaire que je remporte contre Josette Manin et le Conseil Général . L’acharnement dont j’ai été victime pendant plus de 6 ans ! a échoué face à ma résistance et devant la mobilisation de mes conseils juridiques et des nombreux démocrates et amis qui m’ont soutenu lors de ces procès injustes . Pour mémoire, Madame Manin m’a licencié ( avant que le droit ne soit dit), a interjeté appel du jugement la condamnant à me réintégrer(contestant ma victoire) et, fait voter une délibération par les membres de sa majorité pour soutenir les accusations erronées de la Chambre Régionale des Comptes de la Martinique. C’est un cuisant échec pour cette équipe politique plus mobilisée pour casser de l’humain que pour construire demain.
  2. 2. Les deux plus hautes instances judiciaires de la République m’ont rendu mon honorabilité et consacré mon honnêteté et ma probité. Les conditions d’un travail serein au service de la Martinique et des Martiniquais n’étant plus réunies dans ce climat d’hostilité répétée, j’ai mis fin à toute collaboration avec le Conseil Général en signant une rupture conventionnelle de fin d’activité. Puissent ces victoires servir la véritable cause des femmes, des humiliés sans voix et des serviteurs territoriaux victimes d’exactions politiciennes peu honorables. Le 4 Mars 2015

×