SlideShare une entreprise Scribd logo
Haguenau Wissembourg Q MARDI 29 JUILLET 2014
LHW 01
WALBOURG Séminaire de jeunes
D’excellents résultats
LE DERNIER JOUR de l’année
scolaire, les élèves et parents
sont conviés à une grande céré-
monie par le chef d’établisse-
ment Véronique Pointereau et
les professeurs. La remise des
prix a été présidée cette année
par Régis Lehmann : cet ancien
élève de l’établissement est ac-
tuellement responsable des res-
sources humaines chez Tryba.
Dans son discours, il a évoqué
ses « années Séminaire », dont
il garde de très bons souvenirs,
indiquant y avoir appris le cou-
rage, l’endurance, le fait de
donner le meilleur de soi-mê-
me. Tout cela lui a permis
d’avancer dans sa vie profes-
sionnelle et d’accéder à des res-
ponsabilités importantes.
100 % en ES, L et STL
Mme Pointereau a ensuite nom-
mé l’ensemble des élèves cités
par classe, et a appelé sur le
podium ceux qui se sont vus
décerner un prix. La cérémonie
s’est terminée sous les applau-
dissements.
Jean-Baptiste Ring, (professeur
de français), Lilly Guyonnet
(professeure d’allemand) et Mi-
chel Normand ont également
été mis à l’honneur, puisque
cette fin d’année scolaire mar-
que pour eux le début d’une
autre étape, celle de la retraite.
Aujourd’hui, les examens sont
passés. Les élèves du Séminaire
de jeunes ont cette année enco-
re très bien réussi, totalisant
pour le baccalauréat 97,5 % de
réussite globale et 51 % de men-
tions —100 % de réussite en ES
(économique et social), 100 %
en L (littéraire), 100 % en STL
(sciences et techniques de labo-
ratoire) et seulement deux
échecs en S (scientifique). Neuf
élèves sur dix ont également
réussi leur brevet des collèges,
et là aussi les mentions sont
très nombreuses. R
Q Les vacances sont donc bien
méritées pour tous : le secrétariat
de l’établissement est désormais
fermé jusqu’au 18 août. Il est
néanmoins possible de prendre
contact par mail à
direction@seminairedejeunes.com
La remise de prix a été présidée par Régis Lehmann (à droite), ancien élève du Séminaire
et actuel responsable des ressources humaines chez Tryba. PHOTO DNA
Au Séminaire de jeunes
de Walbourg, la fin de l’an-
née a été l’occasion de faire
le bilan, de récompenser
différentes compétences,
de distribuer des prix et
d’établir le palmarès.
Les résultats aux examens
ont valorisé le travail des
élèves et des enseignants.
ALSACE DU NORD
Sorties avec la Maison de la nature
DE LA NATURE DANS
MON ASSIETTE ET
MA TISANE À LEMBACH
AUJOURD’HUI. Les plantes sauva-
ges ont pendant longtemps nourri
et soigné nos ancêtres. Puis,
« modernisation » oblige, elles
sont tombées en désuétude… ou
presque. De nos jours on assiste à
un regain d’intérêt pour ces
« simples » qui ravissent à nou-
veau les papilles et soignent
nombre de petits bobos. Au cours
d’une balade dans une nature
encore préservée, Pascal Gérold
présentera certaines de ces sauva-
geonnes et dévoilera les mille et
une manières de les utiliser. Il
fournira également des informa-
tions sur le milieu et la faune
sauvage.
Q Rendez-vous à 14 h 30 devant la
mairie de Lembach. 5 €. Inscription
préalable obligatoire avant midi au
✆03 88 86 51 67.
AUTOUR DU BRUNNWALD
À BETSCHDORF
DEMAIN. Au fil d’une balade
naturaliste autour d’une ancienne
carrière réhabilitée en zone humi-
de, Magali Savio fera découvrir la
faune et la flore des milieux
humides et de la forêt.
Q Rendez-vous à 14 h 30 sur le
parking de la maison forestière
Heuscheuer à Betschdorf. Gratuit
(partenariat avec la Ville de
Haguenau).
DÉCOUVERTE D’UN SITE
NATURA 2000 EN FORÊT
DE HAGUENAU
VENDREDI 1ER AOÛT. Présentation
de la faune, de la flore et d’un
peu d’écologie forestière seront au
programme de cette balade dans
la plus grande forêt de plaine
d’Alsace avec Pascal Gérold. Au
fait, c’est quoi Natura 2000 ?
Q Gratuit (partenariat avec la Ville de
Haguenau). Heure et lieu de rendez-
vous communiqués à l’inscription au
✆03 88 86 51 67.
La Maison de la nature
du Delta de la Sauer et
de l’Alsace du Nord propose
cette semaine plusieurs
sorties dans le secteur.
DOC. REMIS–PHOTO PASCAL GÉROLD
RENDEZ-VOUS
Q ON EN PARLE P
Des stages de remise
à niveau
et de nombreuses
activités cet été
Tous les élèves entrant en
seconde, 1re S et termina-
le S peuvent se préparer à
la rentrée par un stage de
fin d’été qui se déroulera
du 25 au 29 août. Les ins-
criptions sont encore possi-
bles : les documents sont
disponibles sur le site
www.seminairedejeunes.
com
Par ailleurs, les activités
sont nombreuses cet été au
séminaire. Certains élèves
étaient partis pour une
semaine d’adoration au
mont Sainte-Odile, et
d’autres sont actuellement
au Burkina Faso pour le
projet humanitaire de
l’établissement.
L’information et les photos
de ces aventures sont visi-
bles sur le blog
http://semlaparole-
walbourg.blogspot.fr
SCHWEIGHOUSE-SUR-MODER Au garage Renault Grasser
LaCGTreprendlecombat
contreunlicenciement
«J
e suis en grève à par-
tir de maintenant. »
Ce sont les premiers
mots que Marion Vi-
dot, magasinier
chauffeur chez Renault Grasser
et déléguée syndicale à la CGT, a
prononcés à la sortie de la réu-
nion du comité d’entreprise ex-
traordinaire qui s’est tenue hier
vers 15 h, dans les locaux de
l’entreprise à Schweighouse-sur-
Moder. La jeune femme est sous
le coup d’une procédure de licen-
ciement pour « comportement
agressif ».
Après une demi-heure de délibé-
ration, le comité d’entreprise
s’est prononcé en faveur de son
renvoi à quatre voix pour et une
voix contre (la sienne). La pré-
sence d’une délégation syndica-
le lors des pourparlers a été refu-
sée par la direction.
Si Amar Ladraa, responsable du
syndicatCGTmétallurgieduBas-
Rhin, reconnaît qu’il y a eu « des
excès de colère » de la part de la
déléguée CGTiste, il estime que
son mandat syndical serait plu-
tôt la cause du problème. « De-
puis qu’on a réussi, il y a deux
ans, à représenter des salariés
dans l’entreprise, ils subissent
tous des pressions. On essaye de
les pousser à bout et on les con-
voque pour des futilités. Marion
Vidot, élue, demande simple-
ment que le droit du travail soit
respecté. Forcément cela déran-
ge la hiérarchie », explique-t-il.
Lucette Hohmann, secrétaire gé-
nérale de l’Union CGT de Hague-
nau dénonce quant à elle une
représentation biaisée au sein
du comité d’entreprise, « l’en-
semble des élus ne portant pas
d’étiquette syndicale ».
Un précédent en 2009
Devant la cinquantaine de mani-
festants issus des unions locales
de la CGT de Molsheim, Sélestat
Haguenau et Bischwiller venus
« en soutien », Marion Vidot a
assuré avoir subi du « harcèle-
ment à caractère sexuel » depuis
qu’elle a été réintégrée dans la
société en 2012. La direction de
Renault Grasser n’a pas souhaité
commenter ce point. Tous ces
événements sont la suite d’un
long feuilleton qui dure depuis
2009.
Une procédure de licenciement
avait déjà été entamée cette an-
née-là pour les mêmes raisons.
Le 23 février 2012, la cour admi-
nistrative d’appel de Nancy avait
finalement annulé la décision de
l’inspection du travail qui avait
autorisé l’entreprise à licencier
l’employée, confirmant une dé-
cision du tribunal administratif
de Strasbourg en avril 2011.
Des actions en riposte
À en croire Amar Ladraa, l’entre-
prise Renault Grasser ne serait
« pas la seule dans la région à
exercer des pressions sur les re-
présentants syndicaux ». Selon
lui, « deux autres délégués d’Al-
sace du Nord sont dans le viseur
de la hiérarchie, notamment à
Isri France, basée à Merkwiller-
Pechelbronn et au garage Oblin-
ger de Haguenau ». « On a vrai-
m e n t d e s d i f f i c u l t é s à
s’implanter dans les garages »,
confie-t-il.
Pour l’heure, chez Renault Gras-
ser, le bras de fer reprend là où il
s’était arrêté il y a deux ans entre
syndicats et direction. « Dans
cette entreprise, la CGT risque de
disparaître mais on continuera à
se battre », conclut Marion Vi-
dot.
L’inspection du travail doit enco-
re mener son enquête et statuer
en faveur ou non du licencie-
ment de Marion Vidot. Sa déci-
sion sera probablement rendue
d’ici la rentrée de septembre. RFRANCK BRUCKER
« Je me suis donné une mission : créer un syndicat inter-entreprises pour défendre les droits des salariés », a déclaré Marion
Vidot (à droite) devant l’entreprise Renault Grasser. La jeune syndicaliste est sous le coup d’une procédure de licenciement
pour « comportement agressif ». PHOTO DNA – FRANCK KOBI
Hieraprès-midi,unecinquantainedemanifestantsdelaCGTsesontrassemblésdevantlegarageRenaultGrasser
àSchweighouse-sur-ModerpoursoutenirMarionVidot,déléguéesyndicalemenacéedelicenciement.

Contenu connexe

En vedette

How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental HealthHow Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
ThinkNow
 
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie InsightsSocial Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Kurio // The Social Media Age(ncy)
 

En vedette (20)

2024 State of Marketing Report – by Hubspot
2024 State of Marketing Report – by Hubspot2024 State of Marketing Report – by Hubspot
2024 State of Marketing Report – by Hubspot
 
Everything You Need To Know About ChatGPT
Everything You Need To Know About ChatGPTEverything You Need To Know About ChatGPT
Everything You Need To Know About ChatGPT
 
Product Design Trends in 2024 | Teenage Engineerings
Product Design Trends in 2024 | Teenage EngineeringsProduct Design Trends in 2024 | Teenage Engineerings
Product Design Trends in 2024 | Teenage Engineerings
 
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental HealthHow Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
 
AI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdf
AI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdfAI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdf
AI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdf
 
Skeleton Culture Code
Skeleton Culture CodeSkeleton Culture Code
Skeleton Culture Code
 
PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024
PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024
PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024
 
Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)
Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)
Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)
 
How to Prepare For a Successful Job Search for 2024
How to Prepare For a Successful Job Search for 2024How to Prepare For a Successful Job Search for 2024
How to Prepare For a Successful Job Search for 2024
 
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie InsightsSocial Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
 
Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024
Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024
Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024
 
5 Public speaking tips from TED - Visualized summary
5 Public speaking tips from TED - Visualized summary5 Public speaking tips from TED - Visualized summary
5 Public speaking tips from TED - Visualized summary
 
ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd
ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd
ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd
 
Getting into the tech field. what next
Getting into the tech field. what next Getting into the tech field. what next
Getting into the tech field. what next
 
Google's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search Intent
Google's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search IntentGoogle's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search Intent
Google's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search Intent
 
How to have difficult conversations
How to have difficult conversations How to have difficult conversations
How to have difficult conversations
 
Introduction to Data Science
Introduction to Data ScienceIntroduction to Data Science
Introduction to Data Science
 
Time Management & Productivity - Best Practices
Time Management & Productivity -  Best PracticesTime Management & Productivity -  Best Practices
Time Management & Productivity - Best Practices
 
The six step guide to practical project management
The six step guide to practical project managementThe six step guide to practical project management
The six step guide to practical project management
 
Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...
Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...
Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...
 

La CGT reprend le combat contre un licenciement (DNA, 29/07/14)

  • 1. Haguenau Wissembourg Q MARDI 29 JUILLET 2014 LHW 01 WALBOURG Séminaire de jeunes D’excellents résultats LE DERNIER JOUR de l’année scolaire, les élèves et parents sont conviés à une grande céré- monie par le chef d’établisse- ment Véronique Pointereau et les professeurs. La remise des prix a été présidée cette année par Régis Lehmann : cet ancien élève de l’établissement est ac- tuellement responsable des res- sources humaines chez Tryba. Dans son discours, il a évoqué ses « années Séminaire », dont il garde de très bons souvenirs, indiquant y avoir appris le cou- rage, l’endurance, le fait de donner le meilleur de soi-mê- me. Tout cela lui a permis d’avancer dans sa vie profes- sionnelle et d’accéder à des res- ponsabilités importantes. 100 % en ES, L et STL Mme Pointereau a ensuite nom- mé l’ensemble des élèves cités par classe, et a appelé sur le podium ceux qui se sont vus décerner un prix. La cérémonie s’est terminée sous les applau- dissements. Jean-Baptiste Ring, (professeur de français), Lilly Guyonnet (professeure d’allemand) et Mi- chel Normand ont également été mis à l’honneur, puisque cette fin d’année scolaire mar- que pour eux le début d’une autre étape, celle de la retraite. Aujourd’hui, les examens sont passés. Les élèves du Séminaire de jeunes ont cette année enco- re très bien réussi, totalisant pour le baccalauréat 97,5 % de réussite globale et 51 % de men- tions —100 % de réussite en ES (économique et social), 100 % en L (littéraire), 100 % en STL (sciences et techniques de labo- ratoire) et seulement deux échecs en S (scientifique). Neuf élèves sur dix ont également réussi leur brevet des collèges, et là aussi les mentions sont très nombreuses. R Q Les vacances sont donc bien méritées pour tous : le secrétariat de l’établissement est désormais fermé jusqu’au 18 août. Il est néanmoins possible de prendre contact par mail à direction@seminairedejeunes.com La remise de prix a été présidée par Régis Lehmann (à droite), ancien élève du Séminaire et actuel responsable des ressources humaines chez Tryba. PHOTO DNA Au Séminaire de jeunes de Walbourg, la fin de l’an- née a été l’occasion de faire le bilan, de récompenser différentes compétences, de distribuer des prix et d’établir le palmarès. Les résultats aux examens ont valorisé le travail des élèves et des enseignants. ALSACE DU NORD Sorties avec la Maison de la nature DE LA NATURE DANS MON ASSIETTE ET MA TISANE À LEMBACH AUJOURD’HUI. Les plantes sauva- ges ont pendant longtemps nourri et soigné nos ancêtres. Puis, « modernisation » oblige, elles sont tombées en désuétude… ou presque. De nos jours on assiste à un regain d’intérêt pour ces « simples » qui ravissent à nou- veau les papilles et soignent nombre de petits bobos. Au cours d’une balade dans une nature encore préservée, Pascal Gérold présentera certaines de ces sauva- geonnes et dévoilera les mille et une manières de les utiliser. Il fournira également des informa- tions sur le milieu et la faune sauvage. Q Rendez-vous à 14 h 30 devant la mairie de Lembach. 5 €. Inscription préalable obligatoire avant midi au ✆03 88 86 51 67. AUTOUR DU BRUNNWALD À BETSCHDORF DEMAIN. Au fil d’une balade naturaliste autour d’une ancienne carrière réhabilitée en zone humi- de, Magali Savio fera découvrir la faune et la flore des milieux humides et de la forêt. Q Rendez-vous à 14 h 30 sur le parking de la maison forestière Heuscheuer à Betschdorf. Gratuit (partenariat avec la Ville de Haguenau). DÉCOUVERTE D’UN SITE NATURA 2000 EN FORÊT DE HAGUENAU VENDREDI 1ER AOÛT. Présentation de la faune, de la flore et d’un peu d’écologie forestière seront au programme de cette balade dans la plus grande forêt de plaine d’Alsace avec Pascal Gérold. Au fait, c’est quoi Natura 2000 ? Q Gratuit (partenariat avec la Ville de Haguenau). Heure et lieu de rendez- vous communiqués à l’inscription au ✆03 88 86 51 67. La Maison de la nature du Delta de la Sauer et de l’Alsace du Nord propose cette semaine plusieurs sorties dans le secteur. DOC. REMIS–PHOTO PASCAL GÉROLD RENDEZ-VOUS Q ON EN PARLE P Des stages de remise à niveau et de nombreuses activités cet été Tous les élèves entrant en seconde, 1re S et termina- le S peuvent se préparer à la rentrée par un stage de fin d’été qui se déroulera du 25 au 29 août. Les ins- criptions sont encore possi- bles : les documents sont disponibles sur le site www.seminairedejeunes. com Par ailleurs, les activités sont nombreuses cet été au séminaire. Certains élèves étaient partis pour une semaine d’adoration au mont Sainte-Odile, et d’autres sont actuellement au Burkina Faso pour le projet humanitaire de l’établissement. L’information et les photos de ces aventures sont visi- bles sur le blog http://semlaparole- walbourg.blogspot.fr SCHWEIGHOUSE-SUR-MODER Au garage Renault Grasser LaCGTreprendlecombat contreunlicenciement «J e suis en grève à par- tir de maintenant. » Ce sont les premiers mots que Marion Vi- dot, magasinier chauffeur chez Renault Grasser et déléguée syndicale à la CGT, a prononcés à la sortie de la réu- nion du comité d’entreprise ex- traordinaire qui s’est tenue hier vers 15 h, dans les locaux de l’entreprise à Schweighouse-sur- Moder. La jeune femme est sous le coup d’une procédure de licen- ciement pour « comportement agressif ». Après une demi-heure de délibé- ration, le comité d’entreprise s’est prononcé en faveur de son renvoi à quatre voix pour et une voix contre (la sienne). La pré- sence d’une délégation syndica- le lors des pourparlers a été refu- sée par la direction. Si Amar Ladraa, responsable du syndicatCGTmétallurgieduBas- Rhin, reconnaît qu’il y a eu « des excès de colère » de la part de la déléguée CGTiste, il estime que son mandat syndical serait plu- tôt la cause du problème. « De- puis qu’on a réussi, il y a deux ans, à représenter des salariés dans l’entreprise, ils subissent tous des pressions. On essaye de les pousser à bout et on les con- voque pour des futilités. Marion Vidot, élue, demande simple- ment que le droit du travail soit respecté. Forcément cela déran- ge la hiérarchie », explique-t-il. Lucette Hohmann, secrétaire gé- nérale de l’Union CGT de Hague- nau dénonce quant à elle une représentation biaisée au sein du comité d’entreprise, « l’en- semble des élus ne portant pas d’étiquette syndicale ». Un précédent en 2009 Devant la cinquantaine de mani- festants issus des unions locales de la CGT de Molsheim, Sélestat Haguenau et Bischwiller venus « en soutien », Marion Vidot a assuré avoir subi du « harcèle- ment à caractère sexuel » depuis qu’elle a été réintégrée dans la société en 2012. La direction de Renault Grasser n’a pas souhaité commenter ce point. Tous ces événements sont la suite d’un long feuilleton qui dure depuis 2009. Une procédure de licenciement avait déjà été entamée cette an- née-là pour les mêmes raisons. Le 23 février 2012, la cour admi- nistrative d’appel de Nancy avait finalement annulé la décision de l’inspection du travail qui avait autorisé l’entreprise à licencier l’employée, confirmant une dé- cision du tribunal administratif de Strasbourg en avril 2011. Des actions en riposte À en croire Amar Ladraa, l’entre- prise Renault Grasser ne serait « pas la seule dans la région à exercer des pressions sur les re- présentants syndicaux ». Selon lui, « deux autres délégués d’Al- sace du Nord sont dans le viseur de la hiérarchie, notamment à Isri France, basée à Merkwiller- Pechelbronn et au garage Oblin- ger de Haguenau ». « On a vrai- m e n t d e s d i f f i c u l t é s à s’implanter dans les garages », confie-t-il. Pour l’heure, chez Renault Gras- ser, le bras de fer reprend là où il s’était arrêté il y a deux ans entre syndicats et direction. « Dans cette entreprise, la CGT risque de disparaître mais on continuera à se battre », conclut Marion Vi- dot. L’inspection du travail doit enco- re mener son enquête et statuer en faveur ou non du licencie- ment de Marion Vidot. Sa déci- sion sera probablement rendue d’ici la rentrée de septembre. RFRANCK BRUCKER « Je me suis donné une mission : créer un syndicat inter-entreprises pour défendre les droits des salariés », a déclaré Marion Vidot (à droite) devant l’entreprise Renault Grasser. La jeune syndicaliste est sous le coup d’une procédure de licenciement pour « comportement agressif ». PHOTO DNA – FRANCK KOBI Hieraprès-midi,unecinquantainedemanifestantsdelaCGTsesontrassemblésdevantlegarageRenaultGrasser àSchweighouse-sur-ModerpoursoutenirMarionVidot,déléguéesyndicalemenacéedelicenciement.