SlideShare une entreprise Scribd logo
Thomas fritschy 3emeB

Résumé bref de :

                                   Le mystère de la chambre jaune, Gaston Leroux, 1892

Le Professeur Stangerson et sa fille Mathilde habitent le château du Glandier où ils poursuivent leurs recherches scientifiques.
Le professeur travaille depuis quinze ans avec sa fille, qui a toujours refusé de se marier. Cependant, Melle Stangerson finit par
accepter la demande en mariage de Robert Darzac qui lui fait la cour depuis quinze ans. Mais peu de temps après qu’elle ai
annoncé sa décision à son père, sa décision de ne pas épouser Robert Darzac, on tente de " l’assassiner " alors qu’elle dormait
dans " la chambre jaune ". Mathilde est agressée par un homme dans " la chambre jaune ", qui a pour uniques ouvertures une
fenêtre grillagée et une porte reliée au laboratoire ou se tiennent alors son père (le grand Stangerson) et Maître Jacques (vieil
ami de la famille). Deux coups de feu et des cris retentissent, la porte est fermée de l’intérieur par Melle Stangerson et des
barreaux condamnent la fenêtre. Lorsque la porte est démontée par son père et son valet, Mathilde est découverte à moitié
morte et blessée à la tête. Les volets de la fenêtre sont fermés de l’intérieur ainsi que la porte qui, elle aussi, est restée fermée
à clef de l’intérieur. Sur le mur, une main d’homme ensanglantée et au sol des traces de pas. Mais pas d’assassin, disparu !!
Comment a-t-il pu s’échapper ? Joseph Rouletabille, un jeune reporter au journal l’Epoque, se rend au Glandier avec Sainclair,
son ami avocat pour tenter d’élucider le mystère. Comment le coupable s’est-il enfuit ? Sur les lieux du crime ils y retrouvent M.
de Marquet, un juge d’instruction obtus qui enquête déjà à l’aide du redoutable commissaire Frédéric Larsan, admiré par
Rouletabille, revenu tout exprès d’Espagne pour cette affaire. Mais Rouletabille n’est pas de l’avis de M. Larsan sur l’identité du
coupable. Pour ce dernier, l’affaire ne fait guère de doute, l’agresseur de Mathilde Stangerson ne peut être que son fiancé,
Robert Darzac. Rouletabille se lance alors dans sa propre enquête… Au fil de l’enquête, Rouletabille découvre que la tentative
de meurtre n’était pas le seul motif de l’assassin : les travaux scientifiques de M. Stangerson ont disparus. Par ailleurs,
Rouletabille remarque que le comportement du célèbre policier est étrange. Il utilise depuis quelques jours une canne qui lui
aurait été offerte à Londres. En examinant la canne, le reporter remarque qu’elle provient de Paris. Mais ce serait un homme
ressemblant à Robert Darzac qui serait venu l’acheter. Tout semble accuser Robert Darzac !!… D’autres indices semblent mener
sur la piste de Robert Darzac, mais lorsque l’on tente à nouveau d’assassiner Melle Stangerson, le garde appelé " l’homme vert
" est tué par le père Jacques. Mais on découvre que l’homme était déjà blessé avant qu’on lui tire dessus. On pense que c’est lui
le meurtrier, mais Rouletabille prouve qu’il ne l’est pas. Le mystère reste complet. Robert Darzac est tout de même arrêté, mais
le reporter promet de prouver son innocence ce qui déplaît à Robert Darzac, qui semble ne pas vouloir que l’on découvre la
vérité. Lorsque Rouletabille paraît au procès, il affirme connaître le nom de l’assassin mais ne veut pas le dévoiler avant une
certaine heure. Alors, il commence à expliquer son enquête et ses découvertes, puis, à six heures et demie, il dénonce Frédéric
Larsan comme l’assassin. Lorsqu’on appelle celui-ci pour qu’il se défende, il est déjà parti. Rouletabille annonce alors fièrement
le vrai nom du policier : Ballmeyer. Ballmeyer l’escroc, Ballmeyer l’assassin. Après de nombreux méfaits, celui-ci s’était rendu
en Amérique où il avait été arrêté puis s’était enfuit. Il avait prit alors l’identité de Jean Roussel et avait rencontré la jeune
Mathilde Stangerson qui vivait alors avec son père en Amérique. Ils étaient tombés amoureux l’un de l’autre, mais le père
s’était opposé au mariage et avait envoyé sa fille dans l’Ohio. Mais Jean l’avait rejoint et ils avaient décidé de se marier au plus
vite. Mais un matin, la police vint arrêter Jean et apprit à Mathilde qu’il n’était autre que le bandit Ballmeyer. Elle revint auprès
de son père qui ne sut rien de l’histoire. Lorsqu’elle apprit la mort de Ballmeyer, elle pensa pouvoir se remarier, mais Ballmeyer
était encore vivant. Il la revit et lui interdit de se remarier car il l’aimait encore. La jeune femme raconta tout à Robert Darzac.
Jean Roussel-Ballmeyer-Frédérique Larsan lui donna rendez-vous et de là résulta la tentative d’assassinat de la chambre jaune.
L’épisode se renouvela. Mais Ballmeyer, qui était en possession des travaux de monsieur Stangerson , lui promit que si elle se
dérobait encore, il les brûlerait. Ballmeyer faisait également chanter Darzac pour qu’il renonce à Mathilde. C’est ainsi que
Frédérique Larsan décida d’accuser Darzac. Mais heureusement Rouletabille était arrivé à temps pour démêler les fils de
l’intrigue mais il avait pourtant laissé filer Ballmeyer, qui savait que le jeune reporter avait découvert la vérité. Et que par
ailleurs la première tentative de meurtre n’en était pas une mais un simple accident, Mathilde s’étant blessée en se levant
précipitamment suite à un cauchemar.

Personnage clé :

Rouletabille, car c’est lui qui élucide ce mystère avec un très grand talent.

Aspect intéressant :

On est prit du début à la fin du livre, on a nous même envie de s’imaginer cette chambre, le château, on essaie
d’élucider le mystère mais une fois que Rouletabille dévoile la vérité on se rend compte que l’on est très loin du
compte et que Rouletabille a fais preuve d’un talent incroyable.

Contenu connexe

Similaire à Le mystère de la chambre jaune (résumé)

Livret nouveautés juin 2015
Livret nouveautés juin 2015Livret nouveautés juin 2015
Livret nouveautés juin 2015mediagaillon
 
VILLE DE CLERMONT - BIBLIOGRAPHIE - POLICIERS - 1ER SEMESTRE 2013
VILLE DE CLERMONT - BIBLIOGRAPHIE - POLICIERS - 1ER SEMESTRE 2013VILLE DE CLERMONT - BIBLIOGRAPHIE - POLICIERS - 1ER SEMESTRE 2013
VILLE DE CLERMONT - BIBLIOGRAPHIE - POLICIERS - 1ER SEMESTRE 2013
Communication Clermont
 
Ciudad de méxico y guanajuato
Ciudad de méxico y guanajuatoCiudad de méxico y guanajuato
Ciudad de méxico y guanajuatoAngelux
 
Sitarane
SitaraneSitarane
Sitarane
CharlotteVolk
 
Les dernières acquisitions bibliotheque municipale d argancy
Les dernières acquisitions bibliotheque municipale d argancyLes dernières acquisitions bibliotheque municipale d argancy
Les dernières acquisitions bibliotheque municipale d argancy
bibliothequeargancy
 
CRIME OVERALL & POLICE ROUTINE, FOLLOW THE WIND
CRIME OVERALL & POLICE ROUTINE,  FOLLOW THE WINDCRIME OVERALL & POLICE ROUTINE,  FOLLOW THE WIND
CRIME OVERALL & POLICE ROUTINE, FOLLOW THE WIND
Editions La Dondaine
 
Un livre un jour trhillers
Un livre un jour trhillersUn livre un jour trhillers
Un livre un jour trhillers
Mazzariel
 
Maigret et le Clochard
Maigret et le ClochardMaigret et le Clochard
Maigret et le Clochard
hhs
 
Présentation des nouveautés- Portes ouvertes 3 octobre 2014
Présentation des nouveautés- Portes ouvertes 3 octobre 2014Présentation des nouveautés- Portes ouvertes 3 octobre 2014
Présentation des nouveautés- Portes ouvertes 3 octobre 2014
bibliothequeargancy
 
Maigret Et Le Clochard
Maigret Et Le ClochardMaigret Et Le Clochard
Maigret Et Le Clochardhhs
 
Maigret et le clochard
Maigret et le clochardMaigret et le clochard
Maigret et le clochard
hhs
 

Similaire à Le mystère de la chambre jaune (résumé) (12)

Livret nouveautés juin 2015
Livret nouveautés juin 2015Livret nouveautés juin 2015
Livret nouveautés juin 2015
 
VILLE DE CLERMONT - BIBLIOGRAPHIE - POLICIERS - 1ER SEMESTRE 2013
VILLE DE CLERMONT - BIBLIOGRAPHIE - POLICIERS - 1ER SEMESTRE 2013VILLE DE CLERMONT - BIBLIOGRAPHIE - POLICIERS - 1ER SEMESTRE 2013
VILLE DE CLERMONT - BIBLIOGRAPHIE - POLICIERS - 1ER SEMESTRE 2013
 
F. de Grossouvre
F. de GrossouvreF. de Grossouvre
F. de Grossouvre
 
Ciudad de méxico y guanajuato
Ciudad de méxico y guanajuatoCiudad de méxico y guanajuato
Ciudad de méxico y guanajuato
 
Sitarane
SitaraneSitarane
Sitarane
 
Les dernières acquisitions bibliotheque municipale d argancy
Les dernières acquisitions bibliotheque municipale d argancyLes dernières acquisitions bibliotheque municipale d argancy
Les dernières acquisitions bibliotheque municipale d argancy
 
CRIME OVERALL & POLICE ROUTINE, FOLLOW THE WIND
CRIME OVERALL & POLICE ROUTINE,  FOLLOW THE WINDCRIME OVERALL & POLICE ROUTINE,  FOLLOW THE WIND
CRIME OVERALL & POLICE ROUTINE, FOLLOW THE WIND
 
Un livre un jour trhillers
Un livre un jour trhillersUn livre un jour trhillers
Un livre un jour trhillers
 
Maigret et le Clochard
Maigret et le ClochardMaigret et le Clochard
Maigret et le Clochard
 
Présentation des nouveautés- Portes ouvertes 3 octobre 2014
Présentation des nouveautés- Portes ouvertes 3 octobre 2014Présentation des nouveautés- Portes ouvertes 3 octobre 2014
Présentation des nouveautés- Portes ouvertes 3 octobre 2014
 
Maigret Et Le Clochard
Maigret Et Le ClochardMaigret Et Le Clochard
Maigret Et Le Clochard
 
Maigret et le clochard
Maigret et le clochardMaigret et le clochard
Maigret et le clochard
 

Le mystère de la chambre jaune (résumé)

  • 1. Thomas fritschy 3emeB Résumé bref de : Le mystère de la chambre jaune, Gaston Leroux, 1892 Le Professeur Stangerson et sa fille Mathilde habitent le château du Glandier où ils poursuivent leurs recherches scientifiques. Le professeur travaille depuis quinze ans avec sa fille, qui a toujours refusé de se marier. Cependant, Melle Stangerson finit par accepter la demande en mariage de Robert Darzac qui lui fait la cour depuis quinze ans. Mais peu de temps après qu’elle ai annoncé sa décision à son père, sa décision de ne pas épouser Robert Darzac, on tente de " l’assassiner " alors qu’elle dormait dans " la chambre jaune ". Mathilde est agressée par un homme dans " la chambre jaune ", qui a pour uniques ouvertures une fenêtre grillagée et une porte reliée au laboratoire ou se tiennent alors son père (le grand Stangerson) et Maître Jacques (vieil ami de la famille). Deux coups de feu et des cris retentissent, la porte est fermée de l’intérieur par Melle Stangerson et des barreaux condamnent la fenêtre. Lorsque la porte est démontée par son père et son valet, Mathilde est découverte à moitié morte et blessée à la tête. Les volets de la fenêtre sont fermés de l’intérieur ainsi que la porte qui, elle aussi, est restée fermée à clef de l’intérieur. Sur le mur, une main d’homme ensanglantée et au sol des traces de pas. Mais pas d’assassin, disparu !! Comment a-t-il pu s’échapper ? Joseph Rouletabille, un jeune reporter au journal l’Epoque, se rend au Glandier avec Sainclair, son ami avocat pour tenter d’élucider le mystère. Comment le coupable s’est-il enfuit ? Sur les lieux du crime ils y retrouvent M. de Marquet, un juge d’instruction obtus qui enquête déjà à l’aide du redoutable commissaire Frédéric Larsan, admiré par Rouletabille, revenu tout exprès d’Espagne pour cette affaire. Mais Rouletabille n’est pas de l’avis de M. Larsan sur l’identité du coupable. Pour ce dernier, l’affaire ne fait guère de doute, l’agresseur de Mathilde Stangerson ne peut être que son fiancé, Robert Darzac. Rouletabille se lance alors dans sa propre enquête… Au fil de l’enquête, Rouletabille découvre que la tentative de meurtre n’était pas le seul motif de l’assassin : les travaux scientifiques de M. Stangerson ont disparus. Par ailleurs, Rouletabille remarque que le comportement du célèbre policier est étrange. Il utilise depuis quelques jours une canne qui lui aurait été offerte à Londres. En examinant la canne, le reporter remarque qu’elle provient de Paris. Mais ce serait un homme ressemblant à Robert Darzac qui serait venu l’acheter. Tout semble accuser Robert Darzac !!… D’autres indices semblent mener sur la piste de Robert Darzac, mais lorsque l’on tente à nouveau d’assassiner Melle Stangerson, le garde appelé " l’homme vert " est tué par le père Jacques. Mais on découvre que l’homme était déjà blessé avant qu’on lui tire dessus. On pense que c’est lui le meurtrier, mais Rouletabille prouve qu’il ne l’est pas. Le mystère reste complet. Robert Darzac est tout de même arrêté, mais le reporter promet de prouver son innocence ce qui déplaît à Robert Darzac, qui semble ne pas vouloir que l’on découvre la vérité. Lorsque Rouletabille paraît au procès, il affirme connaître le nom de l’assassin mais ne veut pas le dévoiler avant une certaine heure. Alors, il commence à expliquer son enquête et ses découvertes, puis, à six heures et demie, il dénonce Frédéric Larsan comme l’assassin. Lorsqu’on appelle celui-ci pour qu’il se défende, il est déjà parti. Rouletabille annonce alors fièrement le vrai nom du policier : Ballmeyer. Ballmeyer l’escroc, Ballmeyer l’assassin. Après de nombreux méfaits, celui-ci s’était rendu en Amérique où il avait été arrêté puis s’était enfuit. Il avait prit alors l’identité de Jean Roussel et avait rencontré la jeune Mathilde Stangerson qui vivait alors avec son père en Amérique. Ils étaient tombés amoureux l’un de l’autre, mais le père s’était opposé au mariage et avait envoyé sa fille dans l’Ohio. Mais Jean l’avait rejoint et ils avaient décidé de se marier au plus vite. Mais un matin, la police vint arrêter Jean et apprit à Mathilde qu’il n’était autre que le bandit Ballmeyer. Elle revint auprès de son père qui ne sut rien de l’histoire. Lorsqu’elle apprit la mort de Ballmeyer, elle pensa pouvoir se remarier, mais Ballmeyer était encore vivant. Il la revit et lui interdit de se remarier car il l’aimait encore. La jeune femme raconta tout à Robert Darzac. Jean Roussel-Ballmeyer-Frédérique Larsan lui donna rendez-vous et de là résulta la tentative d’assassinat de la chambre jaune. L’épisode se renouvela. Mais Ballmeyer, qui était en possession des travaux de monsieur Stangerson , lui promit que si elle se dérobait encore, il les brûlerait. Ballmeyer faisait également chanter Darzac pour qu’il renonce à Mathilde. C’est ainsi que Frédérique Larsan décida d’accuser Darzac. Mais heureusement Rouletabille était arrivé à temps pour démêler les fils de l’intrigue mais il avait pourtant laissé filer Ballmeyer, qui savait que le jeune reporter avait découvert la vérité. Et que par ailleurs la première tentative de meurtre n’en était pas une mais un simple accident, Mathilde s’étant blessée en se levant précipitamment suite à un cauchemar. Personnage clé : Rouletabille, car c’est lui qui élucide ce mystère avec un très grand talent. Aspect intéressant : On est prit du début à la fin du livre, on a nous même envie de s’imaginer cette chambre, le château, on essaie d’élucider le mystère mais une fois que Rouletabille dévoile la vérité on se rend compte que l’on est très loin du compte et que Rouletabille a fais preuve d’un talent incroyable.