SlideShare une entreprise Scribd logo
MatériO' showrooms
showrooms
PARIS, France
BRUSSELS, Belgium
PRAGUE, Czech Republic
BRATISLAVA, Slovakia
©matériO’
©matériO’
©matériO’
©matériO’
©matériO’
8
© matériO
online database
©matériO’
©matériO’
©matériO’
members
© matériO
matériO +
training sessions
speci!c studies
lectures
workshops
material libraries...
newsletter
©matériO’
fairs + exhibitions
©matériO’
©matériO’
©matériO’
©matériO’
23
©matériO’
24
©matériO’
©matériO’
©matériO’
©matériO’
©matériO’
©matériO’
books
© matériO
32
© matériO
11
Bois
LE BOIS: UN MATÉRIAU QUI POUSSE
Alors que la matière se révèle communément dans les profondeurs de la terre, arrachée au prix fort
d’obscures extractions, concassée, pétrie, chauffée, pour se présenter à nous sous forme de semi-
produits homogènes et ajustés à l’usage, le bois se singularise en se fabriquant sous nos yeux, dans
la plus évidente familiarité.
Près d’un tiers de notre planète est couvert par la forêt. Des centaines d’essences y coexistent (feuillus
et résineux), au gré des climats et des natures de sols différents: une palette de bois de pays subtile,
agrémentée de nombreuses essences importées, s’offre ainsi à chaque créateur.
Parmi les plus anciens matériaux transformés par l’homme, le bois n’a pourtant pas été invité au bal de
la révolution industrielle. Incapable, tel que, d’assurer l’homogénéité, la reproductibilité et la précision
qu’exige l’industrie, il aurait bien pu, ainsi écarté, être appelé à disparaître. Le bois ne décline pourtant
pas et semble même s’être fabriqué sa propre modernité, sans heurt, sans ostentation. Tout d’abord,
et simplement, parce que le sens de l’histoire et l’évolution des techniques n’empêchent pas les arbres
de pousser! Ensuite, parce qu’en ces temps de développement durable, le bois peut revendiquer un
bilan écologique réellement compétitif, quasiment inégalable grâce aux traitements non chimiques
récemment mis au point, qui garantissent donc son recyclage complet.
Le bois est aussi un matériau composite naturel, un ensemble organisé de bio-polymères, léger mais,
en regard, tellement performant! Certes l’acier est, par exemple, dix fois plus résistant qu’un épicéa de
bonne qualité mais il est aussi vingt fois plus lourd. L’anisotropie du bois (un comportement différent
selon le sens d’utilisation du matériau), réel obstacle à son industrialisation, est aujourd’hui valorisée
dans le grand boom des matériaux composites, nids d’abeilles et autres résines renforcées.
Enfin, dans un monde moderne loin d’être parfait, le bois reste le matériau disponible, immédiat, évi-
dent. Il est le matériau de la débrouille et du bricolage, en un mot, le matériau du pauvre: accessible,
donné, à cueillir. Réelle matière de survie, il chauffe, aide à construire et s’échange: l’exploitation dé-
vorante de la forêt amazonienne en témoigne.
Discrètement mais sûrement, le bois règne donc et reste irremplaçable pour nombre d’applications.
Les évolutions du domaine sont douces mais notables. Outre le bois massif, qui peut donc aujourd’hui
être traité thermiquement à cœur par les procédés de rétification – exit la pollution chimique des compo-
sants utilisés jusqu’à présent– l’univers du bois s’est largement ouvert à tous ses dérivés, dont certains
sont extrêmement perfectionnés. La filière propose ainsi des produits bois étudiés comme les OSB
(Oriented Strand Board), des procédés thermiques d’obtention de bois souples, à travailler comme du
cuir ou même du textile… de la mousse de bois aérienne, des contreplaqués capables d’épouser des
formes en trois dimensions surprenantes… Jusqu’à des bois polymères, bois «liquides», qui mêlent
sciures et déchets de bois à des résines plastiques, à extruder ou à injecter…
Ainsi, si le bois n’a pas suivi la trace de matières comparses ou concurrentes et ne participe pas à la
course effrénée d’une innovation tonitruante, il nous rappelle sans cesse qu’une matière n’est jamais
intrinsèquement «has been» et continue, mine de rien, à s’étoffer secrètement dans les bras de la
Belle… au bois dormant!
15
4
3
2
COUPE D’UN TRONC D’ARBRE
COUPE TRANSVERSALE MICROSCOPIQUE D’UN RÉSINEUX ABATTAGE ET DÉBIT
écorce
liber / cambium
cerne annuel
rayons ligneux
moelle
duramen
aubier
section transversale
(bois de bout)
section tangentielle
(bois de fil)
section radiale
(bois de fil)
cerne annuel
bois de printempsbois d’été
surbille
bille
patte
tronc
racine
houppier
© matériO
34
© matériO
35
© matériO
©matériO’
62
Industry of Nature
63
Industry of Nature
There are various species of burdocks (members
of the Asteraceae family). All burdocks have a two-year
growth cycle and in that time they reach a height between
0.4 and 2.5 m (1.3 and 8.2 ft). The plant’s natural habi-
tat is mostly in Europe and Asia. In the latter, the root of
the plant is commonly eaten as a vegetable. Many people
think that the plant also possesses certain medicinal prop-
erties, for example, it is used as a blood* purifying agent.
Children and adults alike know the plant well for
its characteristic flower heads that stick to clothing when
thrown from a distance. The flower heads of a burdock
(burrs), a specific type of inflorescence* (the arrangement
of flowers on a plant stem), are equipped with tiny curved
hooks which catch very efficiently onto anything that
brushes past them: fabrics, hair, clothing, etc. Further-
more, these hooks are so flexible that they deform when
they are pulled away, regaining their shape and
their ability to hook on again immediately after.
Adhesion
BURDOCKS
APPLICATION
In the 1940s, Georges de Mestral, a Swiss engineer, studied the
irritating ability of burdock flower heads of hooking into the
hair of his dog. He suddenly realised that by reproducing and
imitating their hooks, he could devise a new closure principle.
Thus in 1948 Velcro® was invented. Its name is quite sim-
ply made up from ‘Vel’ for the velours part and ‘Cro’ for the
hooks part (crochet). It was originally a registered trade mark,
but has become a generic name. It consists of two strips, one
covered with velours and the other with hooks, which hook
and unhook indefinitely. The system has since had numerous
imitations and has given rise to a lot of variations. Today there
are hydrophobic*, nano-Velcro and conductive Velcro systems,
etc. see
Photos © Laurent Hamels / Xuejun Li
read
p.61.65.69.71
©matériO’
72
Industry of Nature
73
Industry of Nature
The Kingfisher is a member of the Alcedinidae
family of birds. There are many different Kingfisher spe-
cies, ranging in size from 10 cm to 45 cm (3.9 to 17.7 in),
with different colour variations. The Common Kingfisher
is a dazzling bird in flight, a jewel with an iridescent* blue
back, orange-chestnut underneath and a beak like a dag-
ger. It has a short tail, short wings and a short neck with
a relatively large head.
It feeds on small fish and other aquatic animal life,
hunting over ponds, lakes and rivers, where it spends its
time going between air and water searching for its prey.
The bird has a preference for clear streaming waters with
lots of little fish. A shady area makes it easier to hunt
as there is no reflection of the sun on the water’s sur-
face, making it easier to spot prey from its lookout point
which is usually a branch hanging 1 to 3 m (3.3 to 9.8 ft)
above the water. Its visual acuity is remarkable
since it locates its prey precisely, unaffected by
refraction* caused by the two different media,
air and water.
When flying horizontally, often over the
water’s surface, it can reach speeds of up to
80 km/h (49.7 miles/h). Its precision and speed
in catching fish, its ability to go with ease to and
fro between air and water are quite astounding.
It dives without splash or effort, even though
water offers more resistance than air, and returns
to the surface in a flash, fish in beak.
Aerodynamics
KINGFISHERS
APPLICATION
The Shinkansen, the Japanese high-speed train, reaches 300
km/h (186 miles/h) running inter-city. On its journeys it has
to pass through many tunnels. The entries into and exits from
these tunnels cause severe pressure changes, with associated
noise and vibration for trackside residents and passengers alike.
Taking inspiration from the kingfisher beak, engineers have
succeeded in designing a locomotive nose to reduce this nui-
sance (and power consumption by 15%), while increasing the
train speed by 10%. see
Photos above and p.76 © David Pursehouse
read
p.125.149.153.155.181
©matériO’
@LukeStephenson
WE ARE KNITTERS - www.weareknitters.com
WE ARE KNITTERS - www.weareknitters.com
KNITIC - Open Hardware knitting machine - www.knitic.com
KNITIC - Open Hardware knitting machine - www.knitic.com
KNITIC - NEUROKNITTING - www.knitic.com
ELISA STROZYK - WOODEN TEXTILE - www.elisastrozyk.de
ELISA STROZYK + SRULI RECHT
FLEXBRICK / TEXTILE CÉRAMIQUE / FLEXBRICK SL
FLEXBRICK / TEXTILE CÉRAMIQUE / FLEXBRICK SL
CONCRETE CLOTH / BÉTON SUR BASE TEXTILE, DISPONIBLE EN ROULEAUX
© Florian Schmid ©matériO’
RIDEAUX DE BÉTON / CONJUGAISON CRÉATION
BIO COMPOSITE LIN+PLA / CULTURE iN
ZORFLEX / Charbon actif / CHEMVIRON CARBON
SHAPE MEMORY ALLOY
Marielle Leenders
MatériO' showrooms
MatériO' showrooms
CLAN LED TILE / LED ENCAPSULÉES DANS FEUILLE SOUPLE / DESIGN LED PRODUCTS LTD
SOPHIE ZAJICEK / 3D WEAVER / www.sophiezajicek.com/
SOPHIE ZAJICEK / 3D WEAVER / www.sophiezajicek.com/
THE POLYFLOSS FACTORY / RECYCLING PLASTIC / www.thepolyflossfactory.com
THE POLYFLOSS FACTORY / RECYCLING PLASTIC / www.thepolyflossfactory.com /
THE POLYFLOSS FACTORY / RECYCLING PLASTIC / www.thepolyflossfactory.com
SUZANNE LEE / BACTERIAL CELLULOSE / BIOCOUTURE
SUZANNE LEE / BACTERIAL CELLULOSE / BIOCOUTURE
SUZANNE LEE / BACTERIAL CELLULOSE / BIOCOUTURE
COLOURED SILK
AGENCY FOR SCIENCE, TECHNOLOGY AND RESEARCH IN SINGAPORE
COLOUR DYES MIXED WITH MULBERRY POWDER
QMONOS / SPIDER SILK PROTEIN / SPIBER
SPRAY-ON CLOTHING
METAMATERIALS
MatériO' showrooms
etc.

Contenu connexe

Plus de stereolux

Programme Stereolux Avril Juin 2016
Programme Stereolux Avril Juin 2016Programme Stereolux Avril Juin 2016
Programme Stereolux Avril Juin 2016
stereolux
 
Stéréo-signes : Extraire/traiter/générer un fossile de données
Stéréo-signes : Extraire/traiter/générer un fossile de donnéesStéréo-signes : Extraire/traiter/générer un fossile de données
Stéréo-signes : Extraire/traiter/générer un fossile de données
stereolux
 
Fiche de poste stage assistant com 2016
Fiche de poste stage assistant com 2016Fiche de poste stage assistant com 2016
Fiche de poste stage assistant com 2016
stereolux
 
Fiche de poste_stage_ass_resp_com_2016 (1)
Fiche de poste_stage_ass_resp_com_2016 (1)Fiche de poste_stage_ass_resp_com_2016 (1)
Fiche de poste_stage_ass_resp_com_2016 (1)
stereolux
 
SUPPORT CONFÉRENCE 1024: ARCHITECTURE, RYTHME ET LUMIERE (3 déc. 2015)
SUPPORT CONFÉRENCE 1024: ARCHITECTURE, RYTHME ET LUMIERE (3 déc. 2015)SUPPORT CONFÉRENCE 1024: ARCHITECTURE, RYTHME ET LUMIERE (3 déc. 2015)
SUPPORT CONFÉRENCE 1024: ARCHITECTURE, RYTHME ET LUMIERE (3 déc. 2015)
stereolux
 
Étude auprès des publics de Stereolux (2015)
Étude auprès des publics de Stereolux (2015)Étude auprès des publics de Stereolux (2015)
Étude auprès des publics de Stereolux (2015)
stereolux
 
Brochure 2015 - 2016
Brochure 2015 - 2016 Brochure 2015 - 2016
Brochure 2015 - 2016
stereolux
 
Stereolux : offre d'emploi Attaché à l’information
Stereolux : offre d'emploi Attaché à l’informationStereolux : offre d'emploi Attaché à l’information
Stereolux : offre d'emploi Attaché à l’information
stereolux
 
« Professeur Cyclope sort du cadre » / catalogue de vente
« Professeur Cyclope sort du cadre » / catalogue de vente« Professeur Cyclope sort du cadre » / catalogue de vente
« Professeur Cyclope sort du cadre » / catalogue de vente
stereolux
 
Offre emploi secretaire_admin_comptable
Offre emploi secretaire_admin_comptableOffre emploi secretaire_admin_comptable
Offre emploi secretaire_admin_comptable
stereolux
 
Présentation introduction
Présentation introduction Présentation introduction
Présentation introduction
stereolux
 
Présentation Stereolux
Présentation StereoluxPrésentation Stereolux
Présentation Stereolux
stereolux
 
Présentation Table Ronde
Présentation Table RondePrésentation Table Ronde
Présentation Table Ronde
stereolux
 
Lise Sansen : Le Kimono musical
Lise Sansen : Le Kimono musicalLise Sansen : Le Kimono musical
Lise Sansen : Le Kimono musical
stereolux
 
Noémie Balmat : Un nouveau champ de création
Noémie Balmat : Un nouveau champ de créationNoémie Balmat : Un nouveau champ de création
Noémie Balmat : Un nouveau champ de création
stereolux
 
Alice Giordani : Smooth Wearable, le blog des textiles intelligents
Alice Giordani : Smooth Wearable, le blog des textiles intelligentsAlice Giordani : Smooth Wearable, le blog des textiles intelligents
Alice Giordani : Smooth Wearable, le blog des textiles intelligents
stereolux
 
Philippe Morin : Textiles intelligents et connectés, vers une nouvelle vision...
Philippe Morin : Textiles intelligents et connectés, vers une nouvelle vision...Philippe Morin : Textiles intelligents et connectés, vers une nouvelle vision...
Philippe Morin : Textiles intelligents et connectés, vers une nouvelle vision...
stereolux
 
Aurélie mossé : "Les matières textiles du futur" - table ronde
Aurélie mossé : "Les matières textiles du futur" - table ronde Aurélie mossé : "Les matières textiles du futur" - table ronde
Aurélie mossé : "Les matières textiles du futur" - table ronde
stereolux
 
Stereolux à la Fabrique / Rapport d'activité 2014
Stereolux à la Fabrique / Rapport d'activité 2014Stereolux à la Fabrique / Rapport d'activité 2014
Stereolux à la Fabrique / Rapport d'activité 2014
stereolux
 
Stereolux ateliers tout public 2014 2015
Stereolux ateliers tout public 2014 2015Stereolux ateliers tout public 2014 2015
Stereolux ateliers tout public 2014 2015
stereolux
 

Plus de stereolux (20)

Programme Stereolux Avril Juin 2016
Programme Stereolux Avril Juin 2016Programme Stereolux Avril Juin 2016
Programme Stereolux Avril Juin 2016
 
Stéréo-signes : Extraire/traiter/générer un fossile de données
Stéréo-signes : Extraire/traiter/générer un fossile de donnéesStéréo-signes : Extraire/traiter/générer un fossile de données
Stéréo-signes : Extraire/traiter/générer un fossile de données
 
Fiche de poste stage assistant com 2016
Fiche de poste stage assistant com 2016Fiche de poste stage assistant com 2016
Fiche de poste stage assistant com 2016
 
Fiche de poste_stage_ass_resp_com_2016 (1)
Fiche de poste_stage_ass_resp_com_2016 (1)Fiche de poste_stage_ass_resp_com_2016 (1)
Fiche de poste_stage_ass_resp_com_2016 (1)
 
SUPPORT CONFÉRENCE 1024: ARCHITECTURE, RYTHME ET LUMIERE (3 déc. 2015)
SUPPORT CONFÉRENCE 1024: ARCHITECTURE, RYTHME ET LUMIERE (3 déc. 2015)SUPPORT CONFÉRENCE 1024: ARCHITECTURE, RYTHME ET LUMIERE (3 déc. 2015)
SUPPORT CONFÉRENCE 1024: ARCHITECTURE, RYTHME ET LUMIERE (3 déc. 2015)
 
Étude auprès des publics de Stereolux (2015)
Étude auprès des publics de Stereolux (2015)Étude auprès des publics de Stereolux (2015)
Étude auprès des publics de Stereolux (2015)
 
Brochure 2015 - 2016
Brochure 2015 - 2016 Brochure 2015 - 2016
Brochure 2015 - 2016
 
Stereolux : offre d'emploi Attaché à l’information
Stereolux : offre d'emploi Attaché à l’informationStereolux : offre d'emploi Attaché à l’information
Stereolux : offre d'emploi Attaché à l’information
 
« Professeur Cyclope sort du cadre » / catalogue de vente
« Professeur Cyclope sort du cadre » / catalogue de vente« Professeur Cyclope sort du cadre » / catalogue de vente
« Professeur Cyclope sort du cadre » / catalogue de vente
 
Offre emploi secretaire_admin_comptable
Offre emploi secretaire_admin_comptableOffre emploi secretaire_admin_comptable
Offre emploi secretaire_admin_comptable
 
Présentation introduction
Présentation introduction Présentation introduction
Présentation introduction
 
Présentation Stereolux
Présentation StereoluxPrésentation Stereolux
Présentation Stereolux
 
Présentation Table Ronde
Présentation Table RondePrésentation Table Ronde
Présentation Table Ronde
 
Lise Sansen : Le Kimono musical
Lise Sansen : Le Kimono musicalLise Sansen : Le Kimono musical
Lise Sansen : Le Kimono musical
 
Noémie Balmat : Un nouveau champ de création
Noémie Balmat : Un nouveau champ de créationNoémie Balmat : Un nouveau champ de création
Noémie Balmat : Un nouveau champ de création
 
Alice Giordani : Smooth Wearable, le blog des textiles intelligents
Alice Giordani : Smooth Wearable, le blog des textiles intelligentsAlice Giordani : Smooth Wearable, le blog des textiles intelligents
Alice Giordani : Smooth Wearable, le blog des textiles intelligents
 
Philippe Morin : Textiles intelligents et connectés, vers une nouvelle vision...
Philippe Morin : Textiles intelligents et connectés, vers une nouvelle vision...Philippe Morin : Textiles intelligents et connectés, vers une nouvelle vision...
Philippe Morin : Textiles intelligents et connectés, vers une nouvelle vision...
 
Aurélie mossé : "Les matières textiles du futur" - table ronde
Aurélie mossé : "Les matières textiles du futur" - table ronde Aurélie mossé : "Les matières textiles du futur" - table ronde
Aurélie mossé : "Les matières textiles du futur" - table ronde
 
Stereolux à la Fabrique / Rapport d'activité 2014
Stereolux à la Fabrique / Rapport d'activité 2014Stereolux à la Fabrique / Rapport d'activité 2014
Stereolux à la Fabrique / Rapport d'activité 2014
 
Stereolux ateliers tout public 2014 2015
Stereolux ateliers tout public 2014 2015Stereolux ateliers tout public 2014 2015
Stereolux ateliers tout public 2014 2015
 

MatériO' showrooms

  • 3. PARIS, France BRUSSELS, Belgium PRAGUE, Czech Republic BRATISLAVA, Slovakia ©matériO’
  • 15. matériO + training sessions speci!c studies lectures workshops material libraries...
  • 30. books
  • 33. 11 Bois LE BOIS: UN MATÉRIAU QUI POUSSE Alors que la matière se révèle communément dans les profondeurs de la terre, arrachée au prix fort d’obscures extractions, concassée, pétrie, chauffée, pour se présenter à nous sous forme de semi- produits homogènes et ajustés à l’usage, le bois se singularise en se fabriquant sous nos yeux, dans la plus évidente familiarité. Près d’un tiers de notre planète est couvert par la forêt. Des centaines d’essences y coexistent (feuillus et résineux), au gré des climats et des natures de sols différents: une palette de bois de pays subtile, agrémentée de nombreuses essences importées, s’offre ainsi à chaque créateur. Parmi les plus anciens matériaux transformés par l’homme, le bois n’a pourtant pas été invité au bal de la révolution industrielle. Incapable, tel que, d’assurer l’homogénéité, la reproductibilité et la précision qu’exige l’industrie, il aurait bien pu, ainsi écarté, être appelé à disparaître. Le bois ne décline pourtant pas et semble même s’être fabriqué sa propre modernité, sans heurt, sans ostentation. Tout d’abord, et simplement, parce que le sens de l’histoire et l’évolution des techniques n’empêchent pas les arbres de pousser! Ensuite, parce qu’en ces temps de développement durable, le bois peut revendiquer un bilan écologique réellement compétitif, quasiment inégalable grâce aux traitements non chimiques récemment mis au point, qui garantissent donc son recyclage complet. Le bois est aussi un matériau composite naturel, un ensemble organisé de bio-polymères, léger mais, en regard, tellement performant! Certes l’acier est, par exemple, dix fois plus résistant qu’un épicéa de bonne qualité mais il est aussi vingt fois plus lourd. L’anisotropie du bois (un comportement différent selon le sens d’utilisation du matériau), réel obstacle à son industrialisation, est aujourd’hui valorisée dans le grand boom des matériaux composites, nids d’abeilles et autres résines renforcées. Enfin, dans un monde moderne loin d’être parfait, le bois reste le matériau disponible, immédiat, évi- dent. Il est le matériau de la débrouille et du bricolage, en un mot, le matériau du pauvre: accessible, donné, à cueillir. Réelle matière de survie, il chauffe, aide à construire et s’échange: l’exploitation dé- vorante de la forêt amazonienne en témoigne. Discrètement mais sûrement, le bois règne donc et reste irremplaçable pour nombre d’applications. Les évolutions du domaine sont douces mais notables. Outre le bois massif, qui peut donc aujourd’hui être traité thermiquement à cœur par les procédés de rétification – exit la pollution chimique des compo- sants utilisés jusqu’à présent– l’univers du bois s’est largement ouvert à tous ses dérivés, dont certains sont extrêmement perfectionnés. La filière propose ainsi des produits bois étudiés comme les OSB (Oriented Strand Board), des procédés thermiques d’obtention de bois souples, à travailler comme du cuir ou même du textile… de la mousse de bois aérienne, des contreplaqués capables d’épouser des formes en trois dimensions surprenantes… Jusqu’à des bois polymères, bois «liquides», qui mêlent sciures et déchets de bois à des résines plastiques, à extruder ou à injecter… Ainsi, si le bois n’a pas suivi la trace de matières comparses ou concurrentes et ne participe pas à la course effrénée d’une innovation tonitruante, il nous rappelle sans cesse qu’une matière n’est jamais intrinsèquement «has been» et continue, mine de rien, à s’étoffer secrètement dans les bras de la Belle… au bois dormant! 15 4 3 2 COUPE D’UN TRONC D’ARBRE COUPE TRANSVERSALE MICROSCOPIQUE D’UN RÉSINEUX ABATTAGE ET DÉBIT écorce liber / cambium cerne annuel rayons ligneux moelle duramen aubier section transversale (bois de bout) section tangentielle (bois de fil) section radiale (bois de fil) cerne annuel bois de printempsbois d’été surbille bille patte tronc racine houppier © matériO
  • 37. 62 Industry of Nature 63 Industry of Nature There are various species of burdocks (members of the Asteraceae family). All burdocks have a two-year growth cycle and in that time they reach a height between 0.4 and 2.5 m (1.3 and 8.2 ft). The plant’s natural habi- tat is mostly in Europe and Asia. In the latter, the root of the plant is commonly eaten as a vegetable. Many people think that the plant also possesses certain medicinal prop- erties, for example, it is used as a blood* purifying agent. Children and adults alike know the plant well for its characteristic flower heads that stick to clothing when thrown from a distance. The flower heads of a burdock (burrs), a specific type of inflorescence* (the arrangement of flowers on a plant stem), are equipped with tiny curved hooks which catch very efficiently onto anything that brushes past them: fabrics, hair, clothing, etc. Further- more, these hooks are so flexible that they deform when they are pulled away, regaining their shape and their ability to hook on again immediately after. Adhesion BURDOCKS APPLICATION In the 1940s, Georges de Mestral, a Swiss engineer, studied the irritating ability of burdock flower heads of hooking into the hair of his dog. He suddenly realised that by reproducing and imitating their hooks, he could devise a new closure principle. Thus in 1948 Velcro® was invented. Its name is quite sim- ply made up from ‘Vel’ for the velours part and ‘Cro’ for the hooks part (crochet). It was originally a registered trade mark, but has become a generic name. It consists of two strips, one covered with velours and the other with hooks, which hook and unhook indefinitely. The system has since had numerous imitations and has given rise to a lot of variations. Today there are hydrophobic*, nano-Velcro and conductive Velcro systems, etc. see Photos © Laurent Hamels / Xuejun Li read p.61.65.69.71 ©matériO’
  • 38. 72 Industry of Nature 73 Industry of Nature The Kingfisher is a member of the Alcedinidae family of birds. There are many different Kingfisher spe- cies, ranging in size from 10 cm to 45 cm (3.9 to 17.7 in), with different colour variations. The Common Kingfisher is a dazzling bird in flight, a jewel with an iridescent* blue back, orange-chestnut underneath and a beak like a dag- ger. It has a short tail, short wings and a short neck with a relatively large head. It feeds on small fish and other aquatic animal life, hunting over ponds, lakes and rivers, where it spends its time going between air and water searching for its prey. The bird has a preference for clear streaming waters with lots of little fish. A shady area makes it easier to hunt as there is no reflection of the sun on the water’s sur- face, making it easier to spot prey from its lookout point which is usually a branch hanging 1 to 3 m (3.3 to 9.8 ft) above the water. Its visual acuity is remarkable since it locates its prey precisely, unaffected by refraction* caused by the two different media, air and water. When flying horizontally, often over the water’s surface, it can reach speeds of up to 80 km/h (49.7 miles/h). Its precision and speed in catching fish, its ability to go with ease to and fro between air and water are quite astounding. It dives without splash or effort, even though water offers more resistance than air, and returns to the surface in a flash, fish in beak. Aerodynamics KINGFISHERS APPLICATION The Shinkansen, the Japanese high-speed train, reaches 300 km/h (186 miles/h) running inter-city. On its journeys it has to pass through many tunnels. The entries into and exits from these tunnels cause severe pressure changes, with associated noise and vibration for trackside residents and passengers alike. Taking inspiration from the kingfisher beak, engineers have succeeded in designing a locomotive nose to reduce this nui- sance (and power consumption by 15%), while increasing the train speed by 10%. see Photos above and p.76 © David Pursehouse read p.125.149.153.155.181 ©matériO’
  • 40. WE ARE KNITTERS - www.weareknitters.com
  • 41. WE ARE KNITTERS - www.weareknitters.com
  • 42. KNITIC - Open Hardware knitting machine - www.knitic.com
  • 43. KNITIC - Open Hardware knitting machine - www.knitic.com
  • 44. KNITIC - NEUROKNITTING - www.knitic.com
  • 45. ELISA STROZYK - WOODEN TEXTILE - www.elisastrozyk.de
  • 46. ELISA STROZYK + SRULI RECHT
  • 47. FLEXBRICK / TEXTILE CÉRAMIQUE / FLEXBRICK SL
  • 48. FLEXBRICK / TEXTILE CÉRAMIQUE / FLEXBRICK SL
  • 49. CONCRETE CLOTH / BÉTON SUR BASE TEXTILE, DISPONIBLE EN ROULEAUX
  • 50. © Florian Schmid ©matériO’
  • 51. RIDEAUX DE BÉTON / CONJUGAISON CRÉATION
  • 52. BIO COMPOSITE LIN+PLA / CULTURE iN
  • 53. ZORFLEX / Charbon actif / CHEMVIRON CARBON
  • 57. CLAN LED TILE / LED ENCAPSULÉES DANS FEUILLE SOUPLE / DESIGN LED PRODUCTS LTD
  • 58. SOPHIE ZAJICEK / 3D WEAVER / www.sophiezajicek.com/
  • 59. SOPHIE ZAJICEK / 3D WEAVER / www.sophiezajicek.com/
  • 60. THE POLYFLOSS FACTORY / RECYCLING PLASTIC / www.thepolyflossfactory.com
  • 61. THE POLYFLOSS FACTORY / RECYCLING PLASTIC / www.thepolyflossfactory.com /
  • 62. THE POLYFLOSS FACTORY / RECYCLING PLASTIC / www.thepolyflossfactory.com
  • 63. SUZANNE LEE / BACTERIAL CELLULOSE / BIOCOUTURE
  • 64. SUZANNE LEE / BACTERIAL CELLULOSE / BIOCOUTURE
  • 65. SUZANNE LEE / BACTERIAL CELLULOSE / BIOCOUTURE
  • 66. COLOURED SILK AGENCY FOR SCIENCE, TECHNOLOGY AND RESEARCH IN SINGAPORE COLOUR DYES MIXED WITH MULBERRY POWDER
  • 67. QMONOS / SPIDER SILK PROTEIN / SPIBER
  • 71. etc.