SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  10
Méthode d’échantillonnage d’une production des
cathodes de cuivre et l’hydrate de cobalt
Présenté par : le groupe 4
Promotion : premier master
Dirigé par : Pr Dr Ir ZEKA MUJINGA
TRAVAIL PRATIQUE DE
CARACTERISATION DES MINERAIS ET
MATERIAUX
UNIVERSITE DE
LUBUMBASHI
FACULTE POLYTECHNIQUE
Département de métallurgie et
matériaux
SOMMAIRE
INTRODUCTION
GENERALITES SUR L’ECHANTILLONNAGE
METHODE D’ ÉCHANTILLONNAGE DES CATHODES DE
CUIVRE
MÉTHODE D’ ÉCHANTILLONNAGE DES HYDRATES DE
COBALT
CONCLUSION
INTRODUCTION
Un échantillon est une petite quantité d’un élément
représentant l’ensemble et donne une idée de ce dernier.
L’ échantillon est censé représenter l’ ensemble de
l’élément que l’on chercher à analyser (minerais et
matériaux) d’où l’application des normes et techniques
appropriées pour avoir une réelle représentation.
Ce travail pratique explique particulièrement, les
méthodes utilisées pout échantillonner des produits
industriels et particulièrement la cathode de cuivre et les
GENERALITES SUR L’ECHANTILLONNAGE
L’échantillonnage constitue une étape cruciale dans le processus
de caractérisation des minerais et matériaux Mais aussi d’un
sédiment, d’un sol ou d’une boue. Le but visé est d’obtenir un
éventail d’échantillons représentatifs qui reflète toutes les
caractéristiques physiques et chimiques de l’ensemble du site
étudié.
Parallèlement, le nombre et le volume des échantillons doivent être
restreints au minimum pour des raisons économiques.
 La procédure de préparation de l’ échantillon peut impliquer
plusieurs opérations comme l'homogénéisation, le tamisage,
le séchage, le broyage, la calcination, la dissolution ou
Plusieurs méthodes d’ échantillonnage existent mais principaux sont
:
• Échantillonnage par écaille (chip sample) ;
• Échantillonnage par cannelure (channel sample)
• Échantillons de forage
• Forage de production
• Échantillonnage systématique de la production
• Échantillonnage en vrac (grab sample)
Importance et planification de l’échantillonnage :
• Offrir la possibilité aux laboratoires de produire des résultats
d’analyse crédibles et fiables ;
• Faciliter aux laboratoires une prise de décision de conformité juste et
crédible ;
METHODE D’ ÉCHANTILLONNAGE DES CATHODES DE CUIVRE
Les cathodes de cuivre étant à l’ état métallique, le prélèvement des
échantillon se fait avec :
une scie rotative capable de prélever les échantillons sous forme des
copeaux fins sur les cathodes quelle que soit leur épaisseur(ex: TFM ) ;
Des foreuses fixes adaptées à la dimension de ses cathodes (ex: GCM)
;
Foreuses fixes soit les poinçonneuses fixes placées sur une presse
hydraulique ou pneumatique qui lui fournit des copeaux ou des
pastilles (ex: Boss Mining) ;
Foreuses portatives simples et très mobiles, faciles à manipuler mais
qui nécessitent des efforts physiques(ex: OCC).
Le prélèvement
Cette étape est simple, si tous les choix importants ont été
faits au préalable, c’est-à-dire : la caractérisation et la
délimitation du lot, les informations sur les antécédents
d’inspection pour l’orientation sur le type d’échantillonnage à
effectuer, la définition du plan ou ordre de prélèvement, le
choix des matériels. On peut alors procéder au prélèvement.
METHODE D’ ÉCHANTILLONNAGE DES HYDRATES DE COBALT
Pour l’échantillonnage des hydrates de cobalt la quantité d’échantillons
à prélever, elle dépend des objectifs de précision ou des certitudes à
atteindre, aussi de la taille et de la composition qualitative du lot à
échantillonner.
Il est à noter que c’est le laborantin qui fixe la quantité d’échantillons à
amener au laboratoire et il le fixe en fonction de ses besoins
spécifiques.
La quantité d’échantillons à prélever est fonction de la taille du lot et de
la méthode utilisée au laboratoire ; et le plus important c’est que cette
infime partie soit représentative
Le prélèvement
Le prélèvement d’un échantillon d’un lot prêt d’hydrate de cobalt
d’une taille de 300T ou 300 000 kg et conditionné dans le big bag.
La prise d’essai lors de l’analyse d’hydrate de cobalt à l’ICP comme
à l’AAS (atomic absorbtion spectometer en français spectromètre à
adsorption atomique) est 0,25 g /250 cc c’est-à-dire 1g /litre.
Le rapport de proportion est de 25/30000000 c’est à dire
1/1200000.
CONCLUSION
Le but de l’échantillonnage étant de donner la représentation la plus
proche possible de l’élément à analyser, nous avons constaté, dans
le cas des cathodes de cuivre qui est sous forme métalliques, que
les échantillons sont des copeaux et ce denier prélevés
uniformément et systématiquement sur les feuilles. Par contre, les
hydrates de cobalt étant déjà pulvérulent lors de la production, font
appellent aux méthode classique de prélèvement à partir d’un lot
pour établir un échantillon.

Contenu connexe

Plus de eliemijkisale (12)

H004.pdf
H004.pdfH004.pdf
H004.pdf
 
H009.pdf
H009.pdfH009.pdf
H009.pdf
 
H003.pdf
H003.pdfH003.pdf
H003.pdf
 
H005.pdf
H005.pdfH005.pdf
H005.pdf
 
H010.pdf
H010.pdfH010.pdf
H010.pdf
 
H007.pdf
H007.pdfH007.pdf
H007.pdf
 
H008.pdf
H008.pdfH008.pdf
H008.pdf
 
H002.pdf
H002.pdfH002.pdf
H002.pdf
 
H006.pdf
H006.pdfH006.pdf
H006.pdf
 
H001.pdf
H001.pdfH001.pdf
H001.pdf
 
Powerpoint groupe N°6.pptx
Powerpoint groupe N°6.pptxPowerpoint groupe N°6.pptx
Powerpoint groupe N°6.pptx
 
ETUDE COMPARATIVE DE LA REGENERATION DE LA PHASE.pptx
ETUDE COMPARATIVE DE LA REGENERATION DE LA PHASE.pptxETUDE COMPARATIVE DE LA REGENERATION DE LA PHASE.pptx
ETUDE COMPARATIVE DE LA REGENERATION DE LA PHASE.pptx
 

SLIDE TP4 CARACTERISATION.pptx

  • 1. Méthode d’échantillonnage d’une production des cathodes de cuivre et l’hydrate de cobalt Présenté par : le groupe 4 Promotion : premier master Dirigé par : Pr Dr Ir ZEKA MUJINGA TRAVAIL PRATIQUE DE CARACTERISATION DES MINERAIS ET MATERIAUX UNIVERSITE DE LUBUMBASHI FACULTE POLYTECHNIQUE Département de métallurgie et matériaux
  • 2. SOMMAIRE INTRODUCTION GENERALITES SUR L’ECHANTILLONNAGE METHODE D’ ÉCHANTILLONNAGE DES CATHODES DE CUIVRE MÉTHODE D’ ÉCHANTILLONNAGE DES HYDRATES DE COBALT CONCLUSION
  • 3. INTRODUCTION Un échantillon est une petite quantité d’un élément représentant l’ensemble et donne une idée de ce dernier. L’ échantillon est censé représenter l’ ensemble de l’élément que l’on chercher à analyser (minerais et matériaux) d’où l’application des normes et techniques appropriées pour avoir une réelle représentation. Ce travail pratique explique particulièrement, les méthodes utilisées pout échantillonner des produits industriels et particulièrement la cathode de cuivre et les
  • 4. GENERALITES SUR L’ECHANTILLONNAGE L’échantillonnage constitue une étape cruciale dans le processus de caractérisation des minerais et matériaux Mais aussi d’un sédiment, d’un sol ou d’une boue. Le but visé est d’obtenir un éventail d’échantillons représentatifs qui reflète toutes les caractéristiques physiques et chimiques de l’ensemble du site étudié. Parallèlement, le nombre et le volume des échantillons doivent être restreints au minimum pour des raisons économiques.  La procédure de préparation de l’ échantillon peut impliquer plusieurs opérations comme l'homogénéisation, le tamisage, le séchage, le broyage, la calcination, la dissolution ou
  • 5. Plusieurs méthodes d’ échantillonnage existent mais principaux sont : • Échantillonnage par écaille (chip sample) ; • Échantillonnage par cannelure (channel sample) • Échantillons de forage • Forage de production • Échantillonnage systématique de la production • Échantillonnage en vrac (grab sample) Importance et planification de l’échantillonnage : • Offrir la possibilité aux laboratoires de produire des résultats d’analyse crédibles et fiables ; • Faciliter aux laboratoires une prise de décision de conformité juste et crédible ;
  • 6. METHODE D’ ÉCHANTILLONNAGE DES CATHODES DE CUIVRE Les cathodes de cuivre étant à l’ état métallique, le prélèvement des échantillon se fait avec : une scie rotative capable de prélever les échantillons sous forme des copeaux fins sur les cathodes quelle que soit leur épaisseur(ex: TFM ) ; Des foreuses fixes adaptées à la dimension de ses cathodes (ex: GCM) ; Foreuses fixes soit les poinçonneuses fixes placées sur une presse hydraulique ou pneumatique qui lui fournit des copeaux ou des pastilles (ex: Boss Mining) ; Foreuses portatives simples et très mobiles, faciles à manipuler mais qui nécessitent des efforts physiques(ex: OCC).
  • 7. Le prélèvement Cette étape est simple, si tous les choix importants ont été faits au préalable, c’est-à-dire : la caractérisation et la délimitation du lot, les informations sur les antécédents d’inspection pour l’orientation sur le type d’échantillonnage à effectuer, la définition du plan ou ordre de prélèvement, le choix des matériels. On peut alors procéder au prélèvement.
  • 8. METHODE D’ ÉCHANTILLONNAGE DES HYDRATES DE COBALT Pour l’échantillonnage des hydrates de cobalt la quantité d’échantillons à prélever, elle dépend des objectifs de précision ou des certitudes à atteindre, aussi de la taille et de la composition qualitative du lot à échantillonner. Il est à noter que c’est le laborantin qui fixe la quantité d’échantillons à amener au laboratoire et il le fixe en fonction de ses besoins spécifiques. La quantité d’échantillons à prélever est fonction de la taille du lot et de la méthode utilisée au laboratoire ; et le plus important c’est que cette infime partie soit représentative
  • 9. Le prélèvement Le prélèvement d’un échantillon d’un lot prêt d’hydrate de cobalt d’une taille de 300T ou 300 000 kg et conditionné dans le big bag. La prise d’essai lors de l’analyse d’hydrate de cobalt à l’ICP comme à l’AAS (atomic absorbtion spectometer en français spectromètre à adsorption atomique) est 0,25 g /250 cc c’est-à-dire 1g /litre. Le rapport de proportion est de 25/30000000 c’est à dire 1/1200000.
  • 10. CONCLUSION Le but de l’échantillonnage étant de donner la représentation la plus proche possible de l’élément à analyser, nous avons constaté, dans le cas des cathodes de cuivre qui est sous forme métalliques, que les échantillons sont des copeaux et ce denier prélevés uniformément et systématiquement sur les feuilles. Par contre, les hydrates de cobalt étant déjà pulvérulent lors de la production, font appellent aux méthode classique de prélèvement à partir d’un lot pour établir un échantillon.