SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  49
Télécharger pour lire hors ligne
FRANÇAIS
LE NOBL CORA
N
Version
interactive
002
ΏΎϏ
#ESLETTRESMYSTœRIEUSES
PASTOUJOURSLESMMES
FORMENTLEPREMIERVERSETDANSNOMBREDE
SOURATES,EURSECRETRESTEINVIOLœJUSQUÁ“NOSJOURS
MALGRœLESDIVERSESINTERPRœTATIONSTOUTESLES
UNES MOINS CERTAINES QUE LES AUTRES ,ÁESSENTIEL EST DÁEN RETENIR LE CARACT›RE INDœCHIFFRABLE
QUI
CONFIRMELÁORIGINEDIVINEDU#ORAN(•
M¡M
!LIF
L•M
M¡M
ETC
FONCTIONNENTCOMMEDESCLœSQUI
OUVRENTLESSOURATESMAISDONTLESRœFœRENTSSEMBLENTEXCœDERLESLIMITESDELÁINTELLIGENCEHUMAINE
.OUS CONSERVERONS LA TRANSCRIPTION DE LA NOTION ARABE LORSQUÁELLE NÁEST QUE PARTIELLEMENT
TRADUCTIBLE EN FRANšAIS ,E MOT GHAYB SIGNIFIE PLUS QUE LÁINVISIBLE OU LÁINCONNAISSABLE 3A RACINE
RœF›REAUXCONNAISSANCESiABSENTESuCOMMELECONFIRMELETRILIT›RE )LSÁAGITDECONNAISSANCES
RELATIVES“LAFOISAUPASSœ
AUPRœSENTET“LÁAVENIR#ESONTLESSECRETSETLESMYST›RESDELÁUNIVERS
INACCESSIBLESAUXCAPACITœSINTELLECTUELLESOUPRœMONITOIRESDELÁTREHUMAIN
CARCELAESTDURESSORT
DELASEULEOMNISCIENCEDIVINE
.OUSCONSERVONSCEMOTARABEQUI
TRADUITSOUVENTPARPRI›RE
PERDDESONSENSSPœCIFIQUE,A
NOTION DE i PRI›RE u EST GœNœRIQUE
QUI RECOUVRE PLUSIEURS DœNOTATIONS œVOQUANT TANT¦T LE
RECUEILLEMENT
TANT¦TLÁINVOCATIONAUXSENSORDINAIRES4ANDISQUELA~AL•TDœSIGNELÁUNDESCINQ
PILIERSDELÁ)SLAMETQUICONSISTE“ACCOMPLIRLEDEVOIRSACRœETRITUELDESCINQPRI›RESQUOTIDIENNES
“LÁAUBEAL
FAJR
VERSMIDIADH
DHOHR
LÁAPR›S
MIDIAL
AšR
APR›SLECOUCHERDUSOLEILAL
MAGHRIB
LESOIRAL
ISH•Á	,ESGESTESRITUELSRœPœTœSAUCOURSDECHAQUE~AL•TSONTRIGOUREUSEMENTDœTERMINœS
SELONCESCINQMOMENTSQUOTIDIENSETSÁENCHA¡NENTSUIVANTLESSTATIONSSUIVANTESDEBOUT
BUSTE
INCLINœVERSLÁAVANT
GœNUFLEXION
PROSTERNATION
ASSIS
(1) A
Alif,
, L
L
Lâ
âm
m,
, M
Mî
î
îm
m
m.(1)
(1)
)
(2) V
Vo
o
oi
ic
c
ci l
le
e L
L
Li
i
iv
v
vr
re à p
p
p
pr
r
r
r
r
ro
o
o
o
o
o
opos
duqu
ue
e
el
l
l il n
n’y
y a
a
a n
n
nu
ul dout
te
e
e
e
e
e
e, guide
e
pou
u
ur
r
r l
les
s g
g
ge
en
ns
s p
p
p
p
p
pi
i
i
ie
e
e
eux,
(3) qu
ui
i c
cr
r
r
ro
o
oi
ie
e
en
nt à l’In
n
n
n
nc
c
c
c
c
connai
is
ss
s
sa
a
ab
b
b
bl
le
(
(g
ghay
y
yb
b)
)
)
)(2)
(2)
)
,
, acco
o
o
o
o
o
o
ompliss
sen
n
n
n
nt
t la
Çalât
t
t(3
(3)
et
t dép
p
p
p
p
pe
e
e
e
e
e
e
ensent d
d
de
e
e
es biens
q
qu
ue
e
e N
Nous leu
u
u
u
u
u
u
ur
r
r
r
r
r
r avons
s d
d
d
di
isp
pensés.
(4)
) C
C
Ce
eux q
q
q
q
q
q
q
q
qu
u
u
u
u
ui croi
ie
e
en
n
n
nt
t
t à
à ce qui t
t’a
a
é
ét
té
é
é r
révél
l
l
l
l
l
lé
é
é
é
é
é
é
é et à c
ce
e
e
e q
q
q
qu
ui a été ré
év
vé
él
lé
a
av
v
va
an
nt
t
t t
toi, e
et
t q
q
q
qui croient
t avec
cert
t
t
t
t
t
t
ti
i
i
i
it
t
t
tude à
à l
l
la
a
a v
vi
ie
e future.
(
(
(
(5
5
5
5
5)
) Ce
eu
u
ux
x
x
x-
-l
l
l
là
à sont sur
r l
l
l
l
l
l
la
a voie de
leur S
Se
e
ei
i
ig
g
gn
neur et ceux
x
x-
-l
l
là
à sont ceux
qu
ui
i
i o
o
on
nt réussi.
Sourate 2 AL-BAQARAH
!UNOMDÁ!LLAH
LE4OUT#LœMENT
LE4OUT-ISœRICORDIEUX
(1)
(2)
(3)
JUZ' 01
Sou
Sou
Soura
rat
ra e 2
e
e 2
AL-
L-BAQ
BAQ
AQA
ARA
ARA
AH
H
(L
(LA V
VA
VAC
CHE)
)
)
)
)
02 HIZB 01
003
ϥϳϧϣ΅ϣΑϡϫΎϣϭ
Ϫϳϔγ
ϥϭέόηϳΎϣϭHWϥϭέόηϳϻϭ
ϝΎϗ
#ONFORMœMENTAUiWAWuDUTEXTECORANIQUE
NOUSAVONSEMPLOYœLACONJONCTIONiETuAVECSA
VALEURADVERSATIVE
AUSENSDEiMAISu
,ARœPœTITIONDUMOTiMALADIEu
QUIQUALIFIELEMALQUIRONGELESC²URSDESHYPOCRITES
ESTFID›LE
AUREDOUBLEMENTLEXICALQUICARACTœRISELEVERSET
,EVERBE
DONTLAREDONDANCEESTNATURELLEENARABE
AUNEVALEURGœNœRIQUEQUIEXPRIME
SUIVANTCHAQUECONTEXTE
DÁAUTRESVARIœTœSSPœCIFIQUESiRœPONDREu
iRœPLIQUERu
iPRœCISERu
i
RœTORQUERu
iAJOUTERu
ETC,ALANGUEFRANšAISEDOITTENIRCOMPTEDECETTEVARIœTœENœVITANT
DETEMPS
ENTEMPS
CETTERœPœTITIONDUMMEVERBEiDIREu%NEFFET
SICETTEREPRISEESTPARFAITEMENTTOLœRœEEN
ARABE
ELLEPEUTDEVENIRINSOUTENABLEENFRANšAIS
 ,ÁEXPRESSIONARABESETRADUITPLUSFID›LEMENTPARFOISPARiILSNELE
SENTENTPASuQUEPARiILSNESÁENRENDENTPASCOMPTEu%NOUTRE
LATERMINAISONDELAFORMULERœPœTœE
ENREFRAINENQUEUEDESVERSETS
ETPARLÁADVERBEiPASuSIEDMIEUX
SEMBLE
T
IL
AURYTHME
ASSONANCœ
 ,EDICTIONNAIREARABE,IS•N!L
!RABDONNECOMMESENSPRINCIPALDE iIGNORANTu/UTRELE
SENS FORTEMENT PœJORATIF DE i IGNARE u
QUALIFICATIF DONT ONT œTœ IND­MENT TRAITœS LES ~AH•BA
#OMPAGNONSDU0ROPH›TE

Contenu connexe

Plus de Noor International (20)

Sura al Qasas en español
Sura al Qasas  en españolSura al Qasas  en español
Sura al Qasas en español
 
Sura al Mu’minun en español
Sura al Mu’minun  en españolSura al Mu’minun  en español
Sura al Mu’minun en español
 
Sura al kahf en español
Sura al kahf  en españolSura al kahf  en español
Sura al kahf en español
 
Sura al hajj en español
Sura al hajj  en españolSura al hajj  en español
Sura al hajj en español
 
Sura al furqān en español
Sura al furqān  en españolSura al furqān  en español
Sura al furqān en español
 
Sura al ankabut en español
Sura al ankabut  en españolSura al ankabut  en español
Sura al ankabut en español
 
Sura al anbiya’ en español
Sura al anbiya’  en españolSura al anbiya’  en español
Sura al anbiya’ en español
 
Surah al furqân
Surah al furqânSurah al furqân
Surah al furqân
 
Surah al anbiyâ’
Surah al anbiyâ’Surah al anbiyâ’
Surah al anbiyâ’
 
Sura yusuf en español
Sura yusuf  en españolSura yusuf  en español
Sura yusuf en español
 
Sura yunus en español
Sura yunus  en españolSura yunus  en español
Sura yunus en español
 
Sura ibrahim en español
Sura ibrahim  en españolSura ibrahim  en español
Sura ibrahim en español
 
Sura hud en español
Sura hud  en españolSura hud  en español
Sura hud en español
 
Sura at taubah -en español
Sura at taubah -en españolSura at taubah -en español
Sura at taubah -en español
 
Sura ar ra’d -en español
Sura ar ra’d -en españolSura ar ra’d -en español
Sura ar ra’d -en español
 
Sura an nisā’ -en español
Sura an nisā’ -en españolSura an nisā’ -en español
Sura an nisā’ -en español
 
Sura an nahl -en español
Sura an nahl -en españolSura an nahl -en español
Sura an nahl -en español
 
Sura alfātihah en español
Sura alfātihah  en españolSura alfātihah  en español
Sura alfātihah en español
 
Sura al baqarah en español
Sura al baqarah  en españolSura al baqarah  en español
Sura al baqarah en español
 
Sura al mā’idah en español
Sura al mā’idah  en españolSura al mā’idah  en español
Sura al mā’idah en español
 

Dernier

Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024IEN_Jonzac
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxAbderrahim GHASSOUB
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbainesSocratis Vasiopoulos
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"ArchivesdeLyon
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfOssamaLachheb
 
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en FranceÀma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en FranceTxaruka
 
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTIONCALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTIONfrizzole
 
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationFiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationLeBaobabBleu1
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxAbderrahim GHASSOUB
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseTxaruka
 
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesTexte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesLeBaobabBleu1
 

Dernier (11)

Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en FranceÀma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
 
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTIONCALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
 
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationFiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
 
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesTexte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
 

Sourate al baqarah -en français

  • 5. MALGRœLESDIVERSESINTERPRœTATIONSTOUTESLES UNES MOINS CERTAINES QUE LES AUTRES ,ÁESSENTIEL EST DÁEN RETENIR LE CARACT›RE INDœCHIFFRABLE
  • 8. ETC
  • 9. FONCTIONNENTCOMMEDESCLœSQUI OUVRENTLESSOURATESMAISDONTLESRœFœRENTSSEMBLENTEXCœDERLESLIMITESDELÁINTELLIGENCEHUMAINE .OUS CONSERVERONS LA TRANSCRIPTION DE LA NOTION ARABE LORSQUÁELLE NÁEST QUE PARTIELLEMENT TRADUCTIBLE EN FRANšAIS ,E MOT GHAYB SIGNIFIE PLUS QUE LÁINVISIBLE OU LÁINCONNAISSABLE 3A RACINE RœF›REAUXCONNAISSANCESiABSENTESuCOMMELECONFIRMELETRILIT›RE )LSÁAGITDECONNAISSANCES RELATIVES“LAFOISAUPASSœ
  • 14. PERDDESONSENSSPœCIFIQUE,A NOTION DE i PRI›RE u EST GœNœRIQUE
  • 15. QUI RECOUVRE PLUSIEURS DœNOTATIONS œVOQUANT TANT¦T LE RECUEILLEMENT
  • 24. ASSIS (1) A Alif, , L L Lâ âm m, , M Mî î îm m m.(1) (1) ) (2) V Vo o oi ic c ci l le e L L Li i iv v vr re à p p p pr r r r r ro o o o o o opos duqu ue e el l l il n n’y y a a a n n nu ul dout te e e e e e e, guide e pou u ur r r l les s g g ge en ns s p p p p p pi i i ie e e eux, (3) qu ui i c cr r r ro o oi ie e en nt à l’In n n n nc c c c c connai is ss s sa a ab b b bl le ( (g ghay y yb b) ) ) )(2) (2) ) , , acco o o o o o o ompliss sen n n n nt t la Çalât t t(3 (3) et t dép p p p p pe e e e e e e ensent d d de e e es biens q qu ue e e N Nous leu u u u u u u ur r r r r r r avons s d d d di isp pensés. (4) ) C C Ce eux q q q q q q q q qu u u u u ui croi ie e en n n nt t t à à ce qui t t’a a é ét té é é r révél l l l l l lé é é é é é é é et à c ce e e e q q q qu ui a été ré év vé él lé a av v va an nt t t t toi, e et t q q q qui croient t avec cert t t t t t t ti i i i it t t tude à à l l la a a v vi ie e future. ( ( ( (5 5 5 5 5) ) Ce eu u ux x x x- -l l l là à sont sur r l l l l l l la a voie de leur S Se e ei i ig g gn neur et ceux x x- -l l là à sont ceux qu ui i i o o on nt réussi. Sourate 2 AL-BAQARAH !UNOMDÁ!LLAH
  • 26. LE4OUT-ISœRICORDIEUX (1) (2) (3) JUZ' 01 Sou Sou Soura rat ra e 2 e e 2 AL- L-BAQ BAQ AQA ARA ARA AH H (L (LA V VA VAC CHE) ) ) ) ) 02 HIZB 01
  • 49. QUALIFICATIF DONT ONT œTœ IND­MENT TRAITœS LES ~AH•BA #OMPAGNONSDU0ROPH›TE
  • 50. LECHOIXDECETTETRADUCTIONFAVORISELÁASSONANCELARIME AVECiCROIREu ( ( ( ( ( ( ( ( (6 6 6 6 6 6 6 6 6) ) ) C C Ce e eu u u ux x x x x q q qu u ui i on nt t m m mé éc cr r ru u, q qu u u ue e e t t tu u l le es s a av ve e er r rt ti i i i is s ss ses s ou n non, n’e en n s s se er ro o on n nt pas m m mo o oi i i i in n ns s s m mécr r ré éa a ants s. ( ( ( (7 7 7 7 7 7) ) A A Al llah h a a a s sc ce e el ll lé é l le e eu u ur r r rs s c cœ œ œu urs et t l l l l le e e e e e e eur o ou uï ïe, leu u ur r r v vu u ue e e e e es st t t o o o ob b b bn n nu ub bilée p p p p p p p pa a a ar un voile e et t i il l l leur es st t t p p pr romis un n n n n n n t terrible e supp p pl l li ice. (8) ) ) I Il e est t d des s g gens q q q q q q q qu u u u u ui dise en n nt t t t : « N Nous c cr r ro o o o oy y yo o on ns en A A A A A A A A Al l l l l l l ll lah et t a a a au u u u J Jour D Dern n ni i i ie e e er r r r » » » » e et(4) q q q q q q q qui ne s so o o on n n n n nt t point t croy ya an n nt ts s. ( (9 9 9) ) ) I I Ils s c cherc ch h h h h h h h hent à t tr r ro o om mp per Alla ah e et ce e eu u ux x x qui i i i i i ont c c cr ru u u mais i il ls ne tro o om mpe e e e e e en n n n n n n nt qu’e e eu u u ux x x x- -mêmes et t n ne le sente e e e e en n n n nt pas s. . (10 0 0 0 0 0) ) ) ) ) ) ) ) Le eu ur rs s s c cœurs sont t m minés par u u u u une ma al l l la a ad d di ie, alors A Al ll l la a a a a a ah h a ajouté à leur r m m m mal ladie(5) e e et t t t t t t i il ls auront un ch hâ â ât ti i i im m m ment dou ul lo o o o ou u u u ur r re eux pour avoir m m me en nti.
  • 51.
  • 52. E Et t s’i i i i i i il l l l l l l l l l le eur est dit : « Ne sem me ez z point la c co or r rr r r ru u u u up p p ption sur terr re e », ils réponden nt t(6 6) : : : « « N N No ous s s s s s s s s s s so om mmes en vérité des r ré éformate eu ur rs. . » » » » »
  • 53. C C C C C C Ce e e e s sont pourtant eux les s corru up pt te eur rs s m m m mais ils ne le sen nt te ent pas(7) .
  • 54.
  • 55.
  • 56.
  • 57.
  • 58.
  • 59. E E E Et quand il leur est d di it t : « Cro oy yez d d d do o o o o o on n nc comme ont cru les (autres) homm m mes » » » », , i i il l ls s d disent : « Allons-nous don nc c croi i i i ir r r r re c c c comme ont cru les ignares ?(8) » Ce e s so o o o o o on n nt b b b bi i ie en eux les ignares mais ils n ne le e s sa a a a a av v v ve en n n nt t pas. ( ( ( (1 14 4) Lorsqu’ils croisent c ce eux q qu u u u u ui i i i i i i on n n n nt t t t c cru, ils (leur) disent : « Nous av von n n ns s s s s c cr r r ru u u u u » », m ma ais quand ils se retr ro ou uv ven nt t se e e e e e eu u u uls s a a av ve ec leurs démons, ils disent : « N Nou u u u u u us s s s s s s s s s so o o o o om m mm me es s s a av ve ec vous. Nous ne f fa ai iso on ns q q q q que e e n n n no ous moquer (des croyants). » (15) Allah Se moq que e d’eu u u u u ux x x x, , Q Q Q Qu ui i les confortera dans leurs débo or rd de em me en n nt ts s e et t les la ai is ssera patauge er d da ans l l l l le e e eur r a av v v v ve euglement. (16 6) ) Ce son nt t c ceux-l l l l l l là à à à à à à q q qu u ui i i o ont troqué la juste voie contr re e l’éga ar r re em me ent. Le e e e e e e eu u u u u ur c c com mmerc ce e a al lo ors n n n n’a a a a po o oi i in n n n nt t prospéré et ils n’ont p p pas su trouver le e d dr ro oi it t chem mi i i i in n n n n n n n n. (7) (8) (4) (5) (6) JUZ' 01 Sou Sou Sou Sourat rat rate 2 e 2 e 2 AL-BAQ BAQ AQ BAQ BAQAR ARAH (LA (LA VA VA VAC CHE CHE) ) 02 HIZB 01
  • 62. PAIXETBœNœDICTIONDÁ!LLAHSURLUI L L L L Le eu u ur r c ca as s e es s st t s se em m mb b b bl l la a ab bl le e à c c ce e el l l l lu u u ui i i q qui a a al l ll lu ume u un n f f fe e eu u u ( (p p po our se d d d d di i ir r ri i ig ger). M M Mai i is s l le e eu u ur r r r f fe e eu u ayan n n n n n n nt t t t t t é éc cl lairé é c c ce e q qu ui i é é ét ta a a ai i i it t a au u ut tour d d’e e e e e e e e e eu ux, Allah h h a p p pr ri i i is s l le e eu u u u ur r r l l lu um mière e e e e e et t t t t t t les a lais ss sé és dans l l le e es t té é énè èbres s o o o o où ils n ne p pou uvaient p p pl l lu us rien vo o o o o o o oi i i i i ir. ( ( (1 1 18) S S Sou urd d ds s s s s s, muets s s s s s, aveug g gl l le e es, , i il ls ne r re ev v v v vi i ie e en n nd dront p p p p p p p pa a a a a as(9) . (1 1 19 9 9 9) ) ) ) ) O O O O Ou u u u u u u comm m m m m m me (le c ca a as s s s d d d de) ceu ux x q qu ui i i, , l lo o or rsque e e e e du ci ie e el l l t tombe u une a av v ve er rs se charria a an n nt t t ténè èb bre es, t t to on nner r r r rr r r r r r r r re e et éc c cl l la ai i i ir rs s, metten nt t l leurs d doig g g g g g g g g gt t t t t t ts s d da an n n ns s s s s leurs o oreilles cr r r ra a a a ai i i ignan nt t t la foud dr re et a a a a appré éh he e en n nd d dant la m mo ort ; mais Alla ah h h h h, d de partou u ut t t t t t, cerne les m mé é é é éc c cr ré éants. ( ( ( (2 2 2 20 0) L’éclair r, d d d d de e e e e j justesse, manque d de leu ur r ra a a av v v v v v vi ir la vue ; chaque fo oi is q qu’il illumin ne e p p p p p p po o o o o our eux (ce q qu ui i les entoure e) ), i il ls y y m ma a a a a a a ar rchent, et aussitôt que e t tout s’asso om mb b b b br r r r r ri i i i i i it t t t t autour d’eux x, i ils s’arrêtent. S Si i A Alla a a a a ah h h h h h h h h v voulait, Il prendrait le eu ur ouïe e et t l le eu ur r r r v v vue. Allah, en n effet, est de Toute ch h h h h h h ho o os s s se e e e Infiniment Capable e. . ( ( ( ( (2 21 1 1 1) ) ) ) Ô hommes ! Ado ore ez votre e Seig g g gn n n n n n n ne e eu ur Qui vous a créés, vous et ceux q qu u ui i i p v v vous ont précédés. Ainsi sau ur rez-vo o o o ou u u us s s ( (L Le) craindre pieusement. (22) C’est Lui Qui a fait d de e la t te e e er r r r r rr r r re e u u u une couche pour vous et du ciel un n to o o o o o oi i i it ; ; ; (et c’est Lui) Qui a fa ai it t de es sc ce e e e e e en n n n n n ndr r r r re e d du ciel de l’eau dont Il a fait so orti i i ir r r r r d de e e es s fruits divers pour v vo ou us n no ou u u u u u ur r r r r rr ri ir r. N N N Ne e trouvez donc point d’émules s à à A A A A A A A A Al l l l l ll l l l la a a a a ah h h h e en n sachant bien (qu’I Il l n’e en n a a p p po oi in n n n nt t) ). (23) Et si vou us ê êt tes d d d d d d dan n ns s l l l le e doute au sujet de ce que No ou us a av vo on n ns s f fa ai it t descendre ( (e en r révé é é é é él l l l lati io o on n n) ) ) ) sur Notre Serviteur(10) , produ ui isez z d do on nc c u une s so ourate d du u m même e e e e e e gen n nr r re e e e et appelez vos témoins en deho or rs s d’Al ll l la ah h, , s si vou us s s s s s s s êt tes sin nc cè èr res. ( (2 24) E E Et t si vo o o o o ou us n n ne e e e e l le faites pas - et vous s n n n ne e e l le ferez poi in nt - cra aignez l l l l l l l le e e e e feu don nt t l les h h h h ho o o o omm me e es s s s et les pierres seront le e e e combustible et q qu ui i a été é p p p p prépa ar r ré é é p p pou ur les s s s s s méc cr r ré é é é éants. (9) (10) JUZ' 01 Sou Sou S Soura rat t ra e 2 2 e e AL- L BAQ BAQ AQA ARA ARA AH H (LA LA VA VAC CHE CHE) ) (LA (LA (LA (LA (LA (LA L V VA V VA VA A VA ACHE CHE CHE HE HE CHE CHE CHE CHE C ) ) ) ) ) ) ) ) ) 02 HIZB 01
  • 70. GLOIRE,UISOITRENDUE (2 2 25 5 5) ) ) ) ) E E Et t a an n nn no o on n nc ce e d d do on nc c ( ( (l l l l’h h h h h he e eur re euse e e n nouv vel ll le e) ) (11) à à c c ceux q q q q qu u ui i i croie e en n nt e et t f fo on n nt t t œ œu u uv vr re de d dé évoti io o on n q qu u’ ’i il l ls s a au ur r ro ont d d d de e e e e e e e e es s jardi i in n ns s s s so ou us s s l l l le e e e es s sq q qu ue el ls cou u u u u u ul l l l l l lent les ri ivières ; ; ch h ha a aque fo oi i i i i is s s s s qu’il le eu ur en ser ra a s servi un n n n n f f f f fruit, i il ls s d d di i iron nt t t : « « C C C’ ’e e e e e est ce q q q q q qu u u u u u ui i i i i i i nous é é ét t t ta a ait t ser rv vi i i a a au u up p p p pa aravant t t t t t. » Or r c ce e e q qui le e eu u u u ur r r r é ét t ta a a a a a ai i i i it t serv vi i i i i i é était s se e eu u u ul l l l l le ement re es ss se em m mb blant t t t ; ils au u ur ro o o on nt là des s é ép p po ou uses p p p purifié ée e es s s, et là ils s s se er ront i i i i i i i im m m mmor rt t te el ls s s. ( (2 26) ) ) ) ) ) ) ) ) ) Alla ah h h n n n ne s’embar rr ra asse po o o o o oi i i i int de e c c ci i i i it t t te er r en parab bo ol le un m m m m m mous st ti iq q q qu u ue e ou (quelq q que e chose) au-d d de e es s ssus (du m m m m m m moustique). Q Q Qu u u ua a ant t aux croy y y y y ya a a a a an n nt ts, ils savent q q q qu u ue e c’est b b b b b bi i ie e en la vérité ( (é éman na ant t t t) ) ) ) ) ) de leur Seigneur ; t ta an nd dis que les m mé é é é éc c c c c cr r r réants disen nt t : « Qu’a don nc c v vou ul lu d d d d d d d di i i i i ir re Allah par un tel ex xe em mple ? » Pa ar r c c ce e e e el l l l l l l la a a a, Il égare un g gr rand nombre e et t g gu uid d d d d de e e e e u un grand nombre. Et t p par cela, I Il l n’é ég g g ga are que les p pe er rvers, (2 2 2 2 2 2 27 7 7 7 7 7 7 7 7 7) ) ) q qui violent le pacte e d’Allah ap prè è è ès s s s l’avoir conclu u, , rompent les li ien ns s q q q q q qu’ ’ ’A A A Allah a ordonné d de e mainte enir e e e e e e e et t t répandent la corruption sur terre e. C C C C Ceux-là sont bien les perdan nt ts. (28) Comment mécroyez z- -vou us s e e e e e en n n n n A A A Al ll lah alors que vous étiez morts e et t q q q qu u u u u u u’ ’ ’ ’ ’Il l vous a donné la vie ? P Pu ui is I Il l v v v v v vo o o o o o ous s s s s f f f fe era mourir, puis vous fera revivr re e, p p p p p pu u u ui is s s s à à à Lui vous serez ram me en né és(12) . (29) C’est Lui Q Qu ui i, p po our r r r r vo o ou u u us s, a créé Tout ce qui est sur te er rr re e, , p p p p pu u u ui i i is S’e est t t orienté vers (la a cr ré éa atio o o o on n n n n n) ) d d de es s cieux et en a composé sept(13) . . L Lu ui i Q Q Qu ui i S Sa ai it t parfaitement t T To ou ute c c c c ch h h ho os s se e e. (11) (12) (13) JUZ' 01 Sou ou urat rat rate 2 2 AL- L L BA BAQ BAQ Q BAQ AQARA AR RAH H (LA LA VAC CHE E) ) 02 HIZB 01
  • 78. ,UI
  • 85.
  • 86.
  • 87.
  • 88.
  • 89. L L L L L L Lo or rs s sq qu ue t to on n S S Se ei ig g gn n ne e e eu ur r r d di it t a a au u u u ux x x x x A A An nges : : « Je v va ai is s i i in n n ns st ta al l ll l le er sur t t t t te e er r rr r re e u un n ne e e s su u uc cc ce e es ss si i ion n(14 (14) », il ls s s s s s s s d di i irent t : : : « « « Y Y Y i in ns s st ta a a al l l ll l l l le er ra a as s-T Tu q q q qu u u u u u ui i i i i i i i i y sème e er r ra l le e e d d dé é és so o or r r r rd d d d dr re e e e et y rép p p p p pa a a a a a andra le s sang g, , al lor rs s s q q qu u ue nou us s s s s s s s autres s so om mmes là à à à à T T Te T T rendr r r r r r re e e e e e e e gloire e e e et t t t t à à à Te T T sa an ncti i if f f f fi i i i i ie er r ? » Il l l l l d d d d d d dit : « J J Je e e e e sa ai is ce q qu u ue e e e e v v vo o ou us ne s sa a a a a a av vez p pa as s. » » » »
  • 90.
  • 91.
  • 92.
  • 93.
  • 94. E E E Et t t t i i i i i i il l l l l ensei ig g g g g g g gna à A Ad d da a a a a am m Tous T T le es s n n no oms (Tou ut t te e es s s choses n nom mmées s s s s s s s) ) ) ) ) ) ) ) ) puis l l le e es s e exposa au ux x A A An nges en d d d di isant : : « I In nfo o o o o o or r r r r r r rmez-M M Mo o o o oi i i i de leurs no om ms si vo o o o o ou us dite e es s s v v v vr ra ai ! » (32) Il ls s dirent: « « « « « « Gloi ir re e T T T T Te e T T soit rend du ue e ! Nous ne s sa av v vo ons que ce q qu u u u ue e e e e e Tu nous as T T e en ns s s se e e ei igné. C C C’ ’est Toi T T l l’ ’O O O O Omniscien nt t, , , l l l l le e e e e Sage. » ( (3 33) I Il l d di i it t t t t t t : « Ô Adam ! Inform me e- -l les de leurs s n no o o o o om m m m m ms. (15) » Alor rs s, , une fois qu u’i il l ( (A Ad da am m m m m m m) ) ) ) ) ) ) l les eut informés de le eu ur rs noms, I Il l ( (A A A Al l l ll l l l l l l la a a ah) dit : « Ne v vo ous ai-Je pas d d di it t q que e J J J J J J J Je e e e e e C C Connais les mystère es s i invisible es s d de es s c c ci i i ieux et de la a t terre et que Je Sais ce e e e e e e q q q qu u ue e vous révélez et ce e q que v vou us s gar rd d d d d de e ez secret ? » (3 34) ) Et lorsque Nou us s o o o o o ord d d do onnâmes aux Ang ge es : « P Pr roste e er r r r r r rn n nez-vous devant Adam ! », tous se e e p p p prosternèrent excepté I Ib blîs(16) qui r r r r ref f f fu u u usa, s’enfla d’orgueil et fut du nom mb bre e e e e e des mécréants. (35) Et N No ous d dî î î îm m m m m m m me es s s : « Ô Adam ! Demeurez au Para ad dis, , , , , p q g (1 (17 (1 ) toi et ton épouse, mang ge ez d de e t t t t to o o o o o ou ut t t t t c c c ce e qui s’y trouve autant qu’il vous s pla a a a a ai i i ir r r ra a e e e e et t partout où vous vo ou ud dr rez z, m m m m m ma a a a ai i is s n n n n’ ’ ’a ap pprochez point de cet arbre, ou u al lo o o o o o or r r r rs s s s v vou us s seriez du nombre d des s i inj ju u u u ust te es s. . » » (36) Mais Satan les fit glisser e et t s so o o or r rt t ti i i ir d de là à à où ils étaient. E Et t N No ous d d d d d d dî îm m me e es s : : « Descendez ! Vous serez ennem mi is l le es u u un ns s d de es s autres, vous a aur re ez la a a a a a t t t ter rr r re e p p p pour demeure et vous en jouirez p po our r u un n t te em mp ps. » ( (3 37) Ada am m r re eçut t a a a alo or r rs s s d d d d de e son Seigneur des paroles et (A Al llah) a a ac cc ce ep pta son n n n n n re epent ti ir r. C C’ ’est L L L L L L Lui l le e e T T T Tout Absoluteur(18) , le e T Tout Miséricord di ie eu u ux x. . (14) (15) (16) (17) (18) JUZ' 01 S S So Soura ate e 2 e 2 AL- L BAQ BA A BAQ BAQAR ARA ARA RAH H (LA (LA VA VAC CHE CHE) ) (LA (LA A ( ( ( VA VA V VA VACHE CH CHE CHE H C CH C C ) ) ) ) ) ) 02 HIZB 01
  • 95. 007 ,ANOTIONDEAL HUD•DœNOTEPLUSQUELABONNEVOIEOULABONNEORIENTATION!LLAH ORIENTEQUI )L VEUT VERS LE CHEMIN DE LA DROITURE !L HUD• ET SES DœRIVœS SUPPOSENT UNE ORIENTATIONINSPIRœEPAR!LLAHVERSLEBIENETVERSLAFOI #ETTEFORMULECORANIQUE
  • 97. ϥϭϧίΣϳϡϫϻϭϡϬϳϠϋϑϭΧϻSERA TOUJOURSTRADUITE DE LA MME FAšON ,E LECTEUR TROUVERA BIZARRE LA RUPTURE SYNTAXIQUE DANS NOTRE TRADUCTION i CEUX QUI LA SUIVRONT
  • 98. IL NÁY AURAÉ u .OUS UTILISONS EN FAIT UNE FIGURE DE SYNTAXE APPELœE EN RHœTORIQUE i ANACOLUTHE u
  • 99. FIGURE QUI VEUT TRE PROCHE DE LÁEXPRESSIVITœDELAFORMULECORANIQUEENQUESTION ,EMOTi3IGNEuTRADUITICIUNEAUTRENOTIONPARTICULI›RE“CERTAINSVOCABLESCORANIQUES QUÁIL VAUT MIEUX TRANSCRIRE TELS QUELS CAR
  • 100. EN MIGRANT VERS LES AUTRES LANGUES
  • 104. ETCQUIPROUVE“LÁœVIDENCEQUÁ)LESTLE#RœATEURDE 4OUTESCHOSES ,E VERBE PRONOMINAL i SÁACQUITTER u EST PLUS FORT QUE LE VERBE NON PRONOMINAL (3 3 38 8 8) ) ) ) ) N N No ous s d d dî îm m me es s s : : « « D D D De e e e e es s sc ce en ndez z z-e en v vo ou us s t t t to ou us s s ! Et q q q q qu u ua a an nd v vo o ou u us v vi i ie e en nd d dr ra a a a a d de e M Moi un n n n n n n n s si i igne p po o ou ur r v v v vo ou u us s gu ui i i i id d d d d d d d d der (hud d dâ â â) ) )(19) , , p po o o o ou u u u ur r ceux q q q q q q q qu u u ui le suiv vront i il l n’ ’y y y a au u ura null le e e e e e e e crainte e et t ils n n’ ’ ’auront aucu un n n ne e e e af f fflic ct ti i ion n(20 (20 0) ) . . . ( (39) C C C C C C C C Ceux q qu u ui i i i o ont mé éc cr ru u u u u e et t on nt t t t t t trai it té é N Nos Si i ig g g g gn n n ne es s s(21 21 21) ) ) de m m m m m m me e e ensong g ge e es s s s s s, c ceux-là à so on n nt l l le es hô ô ô ô ôt t t tes du u F F F Fe eu, où i il ls d dem meurer r r r r r ro o o o o o ont pou u ur r r l l l l’é éternité. ( ( (4 4 40 0) « « « « « « « « Ô E E En n nf f f fa an nts d’Isr raë ël l ! p R Rap p p p p p pp p p p p p p p pelez-v vo o ou u u u us s s s Ma grâce ( (cette gr r r râ â â â â âce) d do o on n n nt t t t J J J Je e vous ai c co omblés. E E E E E E E E Et te e en n n ne e e ez vos e en ng gagements (env v ve e er r rs M Moi), Je t t t t ti i i i i i iendrai Mes e en ng g g g ga agements ( (e e e en n n n n nv v vers vous). Et n ne e e redoutez z n n n n nu u u u ul l l autre que Moi. ( (4 41) C Cr roy y y y y ye e e e e e ez z à ce que J’ai fait d de es scendre (en n r ré é é é év v v v v vé é é é é élation) con nf fir rmant ce qu ue e v vou us s a a a a av v v v v v v ve e ez déjà, ne soyez pa as s l le es premie er rs s à à à à l l l l le e e renier, ne t tr ro oquez pas Me es s S S Si ig g gn n n n ne e e e es s s s s contre un vil prix. . E Et ne cr ra ai ign ne e e e ez z z z nul autre q qu ue Moi ! (42) Ne co o o o o o on n n nf f f fo o o ondez pas la vérité e et le mens so ong ge e e e, , ne taisez pas l la a vérité quand vou us s ( ( ( ( ( (l l la) ) ) ) savez ! (43) Obse ervez la a Çalâ â â â â â â ât t t t t t, acquittez-vous(22) de la Zakât e et t t i i in nclinez-vous avec ceux qui s s’ ’i inclin n n n nen n n nt t. (44) Ordonnez-vous donc aux g g ge en ns s s s s s la bienfaisance quand vo ous l l’ ’o o o o ou u u u u u ub b b b bl l li ie ez z vous-mêmes en récitant le L Li ivr r re e e e e e e ? ? N’entendez-vous pas r ra ai ison n ? ? ( ( ( ( (4 4 45 5 5 5 5) ) ) ) A Ayez recours au soutien de la pa at ti ien n n n n nc c c ce e e e e e et t de la Çalât. Celle e-c ci est t ce e e e e e er r r r rt te es s u un n bien lourd devoir, mais non n p p p p p p po o o o o ou u u u u ur r le es s humbles (qui la f fo on nt t da a an n ns l le e e e recueillement), (46) ceux qui i c cro o oi i i ie e en n n nt a ave ec c c certitude qu’ils s r re en nco o o o on n n n n ntr re e er ro on nt leur Seigneur et que c’est t à à L Lu ui i q qu u’i il ls s retourneront t. ( (47) ) ) ) ) ) ) Ô Ô Ô Ô Ô E E E En n n nfants d’Israël ! Rappelez-vous M Ma g grâ âc ce ( (c ce ette g q q g grâce) do on nt t J Je e vo ou u u u u u us a ai i i c c co o o om mblés. Je vous ai privilégiés par r ra appor rt t t a au ux x autres s s s s s p peuple es s d d du u mon n n n n n nd d d de ( ( (v v v v v vo o o os contemporains). (48 8) ) Et craignez l le e j jo ou ur r o où ù auc cu u u u u un n n n n n n ne â âme n ne e rach h h h hè è è è è è ètera a a d d d de rien une autre âme e, , , o où il n’en ser ra a a acc cepté au u u u u u u uc c cu une inter rcessio o o o on n n n n n n ; o où ù ù ù ù i il l n’en sera reçu aucu u u un n ne compensat ti ion. E Et ils n n n n n n n’ ’ ’ ’ ’a auron n nt t t a au uc cun s s s s se e e e e e ecour rs s. (19) (20) (21) (22) JUZ' 01 Sou u Soura at ate 2 e 2 AL- AL- -BAQ BAQ AQARA A ARAH H H H (LA LA V VA V CHE CHE E E) ) ) ) ) ) ) ) (LA (LA LA L (LA (LA ( VA VA VA VA VA ACH CH HE E CHE E) ) 02 HIZB 01
  • 107. PROCHEICIDUREDOUBLEMENTLEXICALPROPREAUSTYLECORANIQUE #ESEGMENTSOUSENTENDUSERAMISENFACTEUR)LNESERAREPRISENTREPARENTH›SESQUE DETEMPS“AUTRE (4 4 49 9 9) ) ) ) ) E E Et t ( (s s so ou u uv ve e en ne e ez z- - -v v v vo o ou us s)(23) l lo o or r r r rs s sq qu ue e No o ou us vo ou us s a av v v v vo o on ns s s s sauvés a a a d d d d de e es s s gen ns s s de P P Ph ha a ar ra a ao o on n, l le esque el l l l ls s s s s s v vo ous f f fa a ai is sa ai i ie en nt t s su u u ub b b b bi ir r l l le e pire e d d d d d d d d d des supp p pl l li i ice es s s, , é ég g go or r r rg g g g ge e ea a ai i ie ent vos s f f f f f f fi i ils et lais ss sai ient vo os s s f f femmes s en vie e. C C’ ’ ’é ét tait l là à u une bie e e e en n n n n n n n terr ri ib b b bl l l le é é ép p preuv ve d d de e e e e e la p p p p p pa a a a a ar r r r r rt de v v vot tr re Sei i ig gn n ne e e e eu u ur r r. . . (5 5 50 0 0 0) ) ) ) ) E E E E E E Et t t t t lors sq q q q q q q que N No o ou u u u u us s avon ns s fe en n nd du u l la a me e e er r r r r r devan nt t v v v vo ous et q que n nou us s vou u u u u u us s s s s s s avons s a ai i i in nsi sauv vé és e et n n no oy yé l l l l l l l les g g ge e en n ns s s de Ph har raon p pend d d d d d d da a a a ant q qu ue e e v v v v vo ous regardie ez z. (5 5 5 51 1 1 1 1 1) ) ) Et t l l lo o o or rs sque Nous s avons d d d d d d d d donné é r r re end dez-vous s à Moïse quar r ra a an n nt te nuits dur ra a an n n n n n nt, et lorsque, e en n s son absence e e e, , , , , v vous avez pris p p p po o ou ur idole l le e V V V V Ve e eau et vous étiez a al lors i in nju u us s s s s st t t t tes. ( (5 52 2) ) P P P P P P Pu u u u ui is, après cela, Nous s v vo ous avons s p p p p pa a a a ar r r r rd d d d d d donné ; peut t-ê être serez-vou us s r re eco o o o o on n n n nn n na aissants. (5 5 5 5 5 5 53 3 3 3 3 3 3 3 3 3) ) ) E Et lorsque Nous av vo ons d don nn né é à à M M M M M Moïse le Livre et le Discernem men nt t ( ( ( ( ( (A A Al l l-F Furqân) afin que v vous soyez z guid d d d d dé é é é é é és s (vers la juste voie). ( ( ( (5 5 5 54 4) Et lorsque Moïse eut d di it t à so o o o on n n n p p p peuple : « Ô peuple mien ! Vous vo ou us s s s s s q ) q y g ( j ) êtes lésés vous-mêmes en n p pren na a a a an n n n n n n nt t t p p p po our idole le Veau. Repentez–vous s do o o o o o on n n nc c auprès de votre Créate eu ur ! T Tu u u u u u u ue e e e ez d d d do onc les coupables parmi vous : c ce s s s s se e e er ra a a ai i i i i it t bien meilleur pour r v vo ous s a au u u u up p p p p p pr rè ès s d d d de e votre Créateur ! » Alors, Il acc cep p p p p p pt t t t t t t ta a a v v v v v vo o ot tr re e repentir, car c’est L Lui i l le T T T T T To ou ut t A A A A Absoluteur, le Tout Miséricordie eu ux x. (55) Et (souven nez z- -v vou u u us s s s s s en n nc co or re) lorsque vous avez dit : « Ô M Mo oï ïse e ! ! N No ou us s n ne e te croirons p pa as s ava a a a a an n n nt d d d’a a a a av voir vu Allah d’une façon évide en nte e. » A Al lo or rs s, la f fo oudre vo ou us s a a sais s s s s si i i i i i i i is p pe e en n n nd d da ant que vous regardiez (impuissa an nts). (5 56) P Pu ui i is s N No ou u u u u u us v v vo o o o o ou u u us avons ressuscités a après votre m mo or rt t ; ; peut-ê ê ê êt t t t t t t t tr re serez z-vo ous re e e e ec c conn n na a ai i issants. (57 7) ) E Et N N N N N N Nous a a a av vons étendu sur vous l l l’ ’ombre du n nuag ge e, et av v v vo o o o o o o on ns fa ai i it t t d des scend d d d d d d d dr r r r re su ur r r v v vous la manne et les c ca a a a a ai i i i i i il l l l l ll l les : « Mang ge ez z do onc des d d d d d d dé é é é é é é é él li ices q qu u ue e N N Nous s s s s s s s vou us s s a a av vons accordées ! » I Il ls s n n n n n n ne e e e Nous ont p point l lé ésé ma a a a a a ai i i i i i i i i is s s s se lésai i ie en nt t eux x x x x x x x x-mê êm m m me e e es s. (23) JUZ' 01 Sou Sourat rat rat rate e 2 AL- L- AL- L-B B BAQ BAQ BAQA ARA AR ARAH H H H H (LA (LA VA VA VACHE CHE HE E) ) ) ) ) ) ) (LA (LA (LA (LA (L (LA (LA (LA (LA VA VA VA VA VA A VA VA VA VAC C CH CHE CHE CHE CH C CH ) 02 HIZB 01
  • 109. CONFORMœMENT AUX VALEURS ACTUELLES DU PASSœ COMPOSœ
  • 112. EXPRIMANTLÁACCOMPLIETLÁANTœRIORITœ E E E E E E Et t l l lo o or rsq qu ue e e N N No ou u us s d d dî î îm m m me e es s : « « « E E E Ent trez d d dans c ce et t tt t te e e c c ci i it t té et m m m m ma a an ngez-y y y où ù v v vo ou u us s s v v vo ou u ud drez e e e e e et t t t t t t a au utant t q q qu u’i i il v vo ou u us s p p p pl l la ai ir r ra a ; entr re e e e e e ez z z z z z z z-y par l l la p p po o or rt te e e e e p p pr rosterné é é é é é és s s et dem mandez : « R R Ré émissi io o o o o o o on n pour r ( (n no os p pé éch hé és) ) ) ! » N N N N N N N No o o ous v vo ou u us s s s p p pard don nn ner r ro o o o on n ns alors s s s s v v v v v vos fau u ut t t te e es et No ou us s s d d do o on nneron n n n n ns s s s s plus s e e en n nc core au u ux x x x x b b b bi i ie e e e e en n n nf faiteu ur r r r r r rs s. » ( (5 59 9 9) ) C C Ce eux q q q q q qui ont t t é é ét té injust tes o ont t alor r r r r r r rs s s s s s s sub bs s st t ti i it t tu ué d’au utre es s p p pa ar roles s s s s s s s à celle e es s q q qu ui leur on nt été d di ites s s s s s s e et, sur r e e e eu u u ux x, Nous avo on ns fait de e e e e es s s scendr r re e e d d d d du u ciel un ch hâ âtiment h h h h h h h h humili ia a an n nt t t p pour les p pu un nir d’avoir été i im m m mp pi ies. ( (6 60 0 0 0) ) ) ) E Et (souve e e e e en n n n ne ez-vous aussi) l lo o o or r rsque Moï ïs se e e e e e e eut demandé de l l’eau p pou u ur r r r r r r son peuple ; Nous d dîm mes (24) : «F Fr ra ap p p p p pp p p p p pe le rocher a av ve ec ton bâton n ! » » A Al lor rs s s s s s s s, d douze sources en j ja ai il ll li irent et ch ha aq q q q qu u u u u ue e e e e tribu sut ain ns si i où elle deva ai it t b b boir r re e e e e e. M M Mangez et buvez de c ce es dons d d’A Al ll la a a a ah h h h h h et ne semez z p pas le désordre sur te e e e er r r r r r rre e e. ( ( ( ( ( (6 6 61 1 1) ) ) ) Et lorsque vous dî îte es : « Ô M Moïse e e e e e e ! ! ! Nous ne pouvons plus supporter d de e e m m m manger une seule nourriture e. Prie t t t t to on n n n S Seigneur pour qu’Il fasse sortir p po ou ur r r r r r r nous de la terre ce qui y p po ousse e : : : : d d d d d d d d de e s s s se es légumes, ses concombres, son a ail, s s s s s s ses s lentilles et ses oignons s. . » A Al lo o or r r r r r rs s s s s, i i i i il l l r ré épondit : « Échangeriez-vous c ce e q q q q qu u u u u ui i i e e e e es s s s st t bien meilleur cont tr re e c ce q qu ui l l l l l l’ ’e e e es st t b b be ea aucoup moins? Descendez donc c d d d d d d da a a a a a an n ns s s s s s u u un ne e cité quelconque et t vo ou us y y t tro o ou u u uv ve erez ce que vous demandez ! » E Et t v v vo o oi i i il l là à à à q qu u’i ils s s furent couverts s d d’h hum m m mi i i i i il l l l l li i i i i ia at t ti io on n et d’opprobre et s’attirèrent la c co ol lè èr re d d’A All la a ah h. Cela, parce q qu’i il ls s ne e e e c c c cro oy y y y ya a ai i i ie ent pas aux Signes d’Allah et tuaie en nt i in ndû ûm m me en nt t les P Prophète es s ; ; e et t cel la a a a a a a, pa a ar r rc c c ce e qu’ils désobéissaient et transgre es ss saient t. . (24) JUZ' 01 Sou Sourat rat rat rate e 2 AL- L- AL- L-B B BAQ BAQ BAQA ARA AR ARAH H H H H (LA (LA VA VA VACHE CHE HE E) ) ) ) ) ) ) (LA (LA (LA (LA (LA (L (L VA VA VA VA V VA V VACHE HE HE CHE HE HE CH ) ) 02 HIZB 01 01 02 HIZB 01
  • 117. CÁEST “ DIRELA RENIENTAPR›SLÁAVOIRADOPTœE !PR›SVOUSTREENGAGœS ( ( ( ( ( ( ( ( (6 6 6 6 6 6 6 6 62 2 2 2) ) C C C C Ce e e e e e eu u ux x x q qu ui o o on n nt c cr r ru u u, , c ce eu u u ux x x x q q qu ui i s se s so o on n n nt t t j j j ju ud d da aï ïsé é és s s, , les N Na az z za a a ar r r ré é é ée en n ns ( (l les C C Ch h h h hr r ré é ét ti iens) ), , , le e es s S Sa ab bé éens,(25) ) ) q q q qu ui ic conq qu u ue a cr ru u e e en n n A Al ll lah et t a au J Jo our D Der rn ni ie e er e et t t t a accomp p p p p p p pl l l l l l li i i i i i les bonn ne e es s œ œu uv vr re e e es s s, , ce eu ux-là à auron nt t leur r r ré éco om mp p pe e en ns s se e auprè è è è è è è ès s s de l le e eu u u u ur r r r Se ei i ig g gne eu ur r r ; ; i il l l n’y a a a a a a a au u ura au u uc c c cu u un ne c crain nt te e p p po ou ur r eux e e e e e et ils n n’ ’ ’a a au ur ront auc c cu un n n n ne e e e a a a af f f f f f f ff f f f fl l l l liction n n n n n. (63 3) ) E Et t t (sou uv v v v v venez-v v vo o ou u u us s s s) lorsq que N N N No ous s conc c c c c c cl l l l l l l l lû û û û ûmes u u un n n n pacte a ave ec v v vo o ou u us s s et d d d d d d dr r r r r r r r re e essâm me e es s s s s su ur (vos tê êt te es s) ) le M M Mo ont ( ( ( ( ( ( (en vo ou us s s s d d di isant) : « T Tenez f f ferm m m m m m me ement t c c c ce que Nou us s vous av v v v v v v vo o o o o ons d d do o on nné é (ce L Livre) et r r rappe el le e e ez z z z-v vo ous ce q q qu u u u u u u’ ’i il contient, peu ut t- -ê ê êt tr re craindre ez z z z z z- - -v vo ous (Allah) ! » (6 6 64 4) ) ) Puis, aprè ès s c c c c ce e ela,(26) vous vous ê ê ê êt t te es s rétract té és s s s et, n’eussent été la a g gr râ âc ce d d’A Al l l ll l l l l l la a ah h h h et Sa miséricorde, , vo ous eussiez é été é é é é é d d d d d d du nombre de es s perdants. ( ( (6 65 5) ) V Vo o o o ou u u us saviez lesquels d’en nt tr re vous éta ai ien nt t t t t t ceux qui avaie en nt transgressé l le S Sa ab bb ba a a a a at t t t t t t ( ( ( ( (et ce que Nous en avons fait) ). . À À ce e eu u u ux x-là Nous avo on ns dit : « Soyez des s s si i in n n ng g g g g g ge es s s m méprisables ! » ( ( ( ( ( ( (6 6 6 6 6 6 6 66 6 6) ) ) N Nous en avons fait u une (te er rr ri ible) ) ) ) ) ) ) ) l l l l l l le eç çon pour les gens d’alors et pour l le e es s g g g g gé é é én n nérations futures, et une (p pr ré écieu u us s s s se e e e e) ) ) e exhortation pour les gens pieux. ( ( ( (6 6 6 67) Et (souvenez-vous) lo orsq qu ue e e M M M M Mo o oï ï ï ïse eut dit à son peuple : « Alla ah h v v v vo o o o ou us s s s o o or rdonne d’égorger une vac ch he e e. . . . » I I I I I Il l l ls s répondirent : « Nous tourner ra ais s s- -t t t t tu u e e en n d dé érision ?» - « Allah, r ré ép po on nd di i i it t t t t t- -i il l, m m m me e p préserve d’être du nombre d de es s i ig g gn n n n no o o or r r r ra an nt ts s! !» ( (6 68) Ils dirent : « D De em ma ande e e e e à à à t t to o o on n n n S Seigneur de nous préciser comm me en nt t e e e el ll l le e e e es s st t t. .» » » I Il l répondit : « (A Al ll la ah h) ) di i it t t t qu ue e e e e c c c ce e n’est ni une vieille vache ni une e v vi ier rg ge g g gé én ni is ss se e, mais d’un âg ge i int termé é é é é é é éd d d diai ir re e e e. F Faites donc ce qui vous est ordon nné. . » » ( (6 69 9) Ils dir re ent t : « D D D D D D D D Dem ma a an n nd de à ton Seigneur de nous précis se er sa c co ou ule eur. » À À À À À À À À À À À q q qu uo oi il ré ép p po ondit : : : : : : : « « (A Al l ll l l la a a ah h vous) dit que c’est un ne e e vache (dont l la a r rob be est) ja a a a a au u u u u u u u u une v vif, q qu ui i r r ra avit c c c c c ce e e e e e e e eux q q q q qu u u ui i i la regardent. » (25) (26) JUZ' 01 Sou Sourat rat rat rate e 2 AL- L- AL- L-B B BAQ BAQ BAQA ARA AR ARAH H H H H (LA (LA VA VA VACHE CHE HE E) ) ) ) ) ) ) (LA (LA (LA (LA (LA (L (LA (LA VA VA VA VA VA A VA VA VA VAC C CHE CHE CHE CHE CH CHE) 02 HIZB 01
  • 118. 011 (7 7 70 0 0) ) ) ) ) I Il ls s s d dir re en n nt ( ( (e en nc co o or r re e e) ) ) ) : : « « D D D De e e e e em m ma an nde à à ton n S Se ei i ig g g gn ne eu u ur r r de n n n n no o ou u us s dir re e e c c clair re e em me e en n nt t t t co om m mment e el l ll le es st t t c ca a ar l le es s s v v va a a ac ch h he es s, à n no o o o o o o o o os s yeux x x, , s se e e r r re es ss s se e e em m mb b bl l lent à à s’y mé ép p prend dre. A A Al lo o ors, si i A A Allah ve eu ut t, nous ser rons bien n n n n n n n guidés s.» » » » ( ( (7 7 71) I Il l l r ré ép p po o o on n n n n nd d dit : « ( ( ( ( ( ( (A A A A A A A Allah v vo o ou u us) ) dit q q qu u u u ue e e c c’ ’est un n n n n n ne e e e vach he e n n no on so o ou u u u um m m m m mi i is s s se e e e a aux tr r r r r ra a a a avaux d de e e l l l l l la a terre ni i à à l l’ ’arro o o os s s s s sage d de e es s s champ ps s l la a abo ou urés. E E E E E E Elle es st t t e ex xempte d de t t to ou ute t t t t t t ta a a a a a a a are et d d de e t t t to oute tach he. . » I Il ls d d d d d d di i i i i i i ir rent : : « « « M M M Maintenant t tu es ve e e e e en n n n nu nou u us s s a a a ap pporter la v vé ér rité. » A A A A A A A A Alors s i il l ls s s l l’ ’égorgèrent t, , mais ils faill li ir r r re e en nt ne pas le f f fa a a a a a ai i i i ire. ( (7 72 2 2 2) ) ) ) E Et lorsque e e v v vous avez tué un n n n homme p pu u u u ui i i i is s s s s vous vous êtes d disput té és à à à à à à à son sujet en vous a acc cusant les u un ns l l l l l le e e e e es autres…A Alla ah dévoile c ce e q que e vo o o o ou u u u us dissimuliez. ( (7 73) ) ) ) ) ) ) ) A A A A A A Al lors Nous dîmes : « F Fr rappez-le e ( (l le c ca a a ad d davre) avec l’u un de ses morceaux ( ( ( ( (c c c c c ce e e e e e eux x x x de la vache égorgé ée e) ). » C C’e es st t a ai in n n n n ns s s si i i i qu’Allah fait r re evivre les morts s et t v v v vo o ou u us s montre Ses Signe es, , peut-êt tr re en n n n n nt t t t t t te e en ndrez-vous raison. ( ( ( (7 7 7 74 4) Après cela, pourtant, vo os s cœu u u u ur r r r rs s s s s’ ’endurcirent, tels les rocs ou plus d du u urs s s s s s encore, car des rocs il peu ut t j jaill li ir r r r r d d d d d d de es s s ri ivières ; certains se fendent pour l lais s s s ss s s s s ser r sourdre l’eau ; certains e en nco or re e e s s s s s s s’ ’ef f f f ff f f fo on ndrent par crainte d’Allah. Et A Al ll lah h h h n n n n’ ’e e e es s s s st t point distrait de ce e q qu ue v vo ou u u u u us s s s s s f fa ai i it t te es s. . (75) Vous attend de ez z-v vo ous s à à à à c c ce e e e q qu’ils croient comme vous, qua an nd d u u un n n ne e e p pa art t ti ie e e des leurs, qui a ava ai it t éco o o o o ou u ut té é é l l l la a parole d’Allah, la déforma sci ie em mm men nt t t a ap pr rè ès s qu’elle l’eut c com mpris s s s s se e e e ? ( (7 76) Lor rs squ u’i ils re e e e e e en n n n nco on n nt t tr r re ent les croyants, ils disent : « No ou us avo on n ns s c cr ru », e e et t t t t t t t t t q quand i il ls s s se ret t t t tr r r r r r ro ouv v ve e en n n n nt t seuls entre eux, ils de em mandent : « Com mp pt te ez z- -vous l le e e e e e e eu ur parle er r r r ( (aux M M M M M M Musu u ul l lm m m m m mans) de ce qu’Allah v vo ou u u us s s a révélé pou ur r q qu’il ls retou u u u u ur r r r r r r rn nent con nt tre vou u u u u us ce et t a a ar rgument auprès de votr r r re e e S Seigneur ? N N’êtes s vous d d d d d d d d do o o o onc pa a as s d dou ué és d d d d de e e e e e e rais so o o on n n ? » JUZ' 01 Sou u Soura at ate 2 e 2 AL- AL- -BAQ BAQ AQARA A ARAH H H H (LA LA V VA V CHE CHE E E) ) ) ) ) ) ) ) (LA (LA LA (LA (LA A ( VA V VA VA VA V VACH CH HE E E CHE E) 02 HIZB 02
  • 124. ASSEZFRœQUENTDANSLETEXTECORANIQUE (7 7 77 7 7) ) ) ) ) N N N N N N Ne e e s sa ave en nt t t-i il ls s s p p pa as s s q q q qu u u’ ’A A Al ll la ah h S S Sa a a a ai i i i it t t t c ce e q qu u u’i ils ta ais se en n nt t t ( (d da a an ns le s s s s se e ec c cr re et d du u u cœ œu u ur r) ) e e e e et t t t c ce e qu’il ls s s s s s s s r ré é évèle en n nt t t ( (a a au g gr ra a an n nd d d d d j jo ou u ur r) ) ? (78) E E Et t p p pa ar r rm m mi i i i i i e e eu u ux x, il y a a a a a a a des illet ttré é és q qui n n ne s s savent d d d d d d d du u u u u Livre e q qu ue e des f fic ct t ti io ons et ne e e e e e e e font q q qu u u ue e e e co o onjec ct tu ur rer r à à à son p p p p p pr r r r r ropos. (79 9 9) ) ) M M M M Ma a al l lh h he eur à c ce e e e e eu u ux qui i é éc c c cr r r ri iv vent un n n l l l li iv v vr r r r r r re e e de l l l l l le e e e eurs m ma a a a ai i i i i in ns s puis s di is se en nt t t q qu’il e e e e e est dû à à à A A A Allah pou ur e en n n f faire c c c c c c c co omme er r rc c ce e e à à vil pr ri ix ! M M Ma alheu u u u u u u ur r r r à eu ux x x p p p po our ce q qu u’ ’ont é éc crit t t t t t t l l l l leurs m m m m ma a a a ai ins, et malh he eur à eu u u u u ux x x x x pour r r e e en n n n a avoir tiré pr ro ofit ! ( ( ( ( ( ( ( (8 8 8 80) E Et t i i i il ls s d di irent : « L Le Feu ne nou us s t to ouchera q qu ue e e pendant un n nom m m m mb bre limité d d d de e e e e e j jours ! » Dis : « A A A Av v ve ez-vous p pr r ri i i i is s s s s un engagement a av vec A Al lla a ah h h h h h h – car Allah ne man nq qu ue e jamais à S So on n n n n e e e e e engagement – – o ou dites-vou us s a au u s suje e e e e e et t t t t d d’Allah ce que vous n ne e savez pas s ? ? » » » » » ( (8 81) ) ) ) ) ) O O O O O O Oh h que non ! Celui qu ui i a commi is s d de es s s s p p péchés et qui i s s’est fait cerner par se e e e e e e es s s s s p p p pr ropres fautes, ceux-l là à son nt t le es s h hô ô ô ôt t t t te e e es s s du Feu où il ls s séjourneront (27) à à j j j j ja am ma ais. ( ( ( (8 8 8 82 2) Et ceux qui ont cru et o on nt acc c c co o o o om m m mpli les bonnes œuvres, ceux-là sont t le es s s s s s hôtes du Paradis où ils séj jo ourn ne e e e er r r r r ro o o on n n nt t t t à à jamais. (83) Et (souviens-toi) ) lors sq q q qu u u u u u u ue e e N N N N N Nous avons pris sur les Enfants s d’I I I I Is s s sr ra a a aë ë ë ë ël l l’engagement (que e v vo oi ici) ) : : « « N N N N N N’a ad d d do or rez qu’Allah, faites le bien enver rs v v v v v v vo o o o o o os s s s d deu ux x parents, vos proc ch hes s, les s s o or rp p p p ph h h helins et les nécessiteux ; tene ez z a au u ux x x x g g gen ns s l le e e meilleur discou urs, a acco o o o o om m m mp p pl li i is ss se ez la Çalât, acquittez-vous de l la a Z Za ak kâ ât t. . » ». . O O Or r vous vous êt tes r rétra a a a a ac c c ctés s s ( ( ( (p p p par rapport à vos engagements) et t vo ou us v vo ou us s ê êtes d détourné és s, h ho ors q q q q q q q q qu u u u uelq q qu ue es s- -uns parmi vous. (27) JUZ' 01 Sou u Soura at ate 2 e 2 AL- AL- -BAQ BAQ AQARA A ARAH H H H (LA LA V VA V CHE CHE E E) ) ) ) ) ) ) ) (LA LA (LA LA L LA LA VA VA VA A VA VA A VA VA VACH C CHE CH CHE CHE CH CH C ) ) 02 HIZB 02
  • 125. 013 ,ITTœRALEMENTENVELOPPœS#ELASIGNIFIEQUIREFUSENTDESÁOUVRIR“TON-ESSAGE ,ÁEXPRESSIONFRANšAISEiDEPEUDEFOIuESTCONSACRœE%LLEPEUTIMPLIQUER“LAFOISLA RARETœDESCROYANTSETLAFAIBLESSEDELEURFOI (8 8 84 4 4) ) ) ) ) E E E E E E Et t ( ( (s s so ouv v ve en n ne ez z- -v v vo ou u us s) ) ) ) l lo or r rs squ ue e N N N No o o o o ou u us p p p pr rî îmes s s su u u ur r vous l l l l’ ’ ’ ’e e en n ng gagem m me e ent d d de e n n ne e pa a a a as s s s s s s r ré é épand d dr r re e v v vot tr re e s sa a a an n n ng g e e et t d de ne e p p p p p p p p p pas vous s s c ch ha a as ss s se e er r l l l le e e e es s s u u un ns les a a a a a a au utres de vos mai is so o on ns s s. V Vous s y avez z co on nsent ti i e et t vous en é ét ti ie e ez z z z t t té é émo oi in ns. . (85 5 5) ) ) P P P P Pu u ui i is s voilà q q q q q que vo ou us s s v vous en n nt t t t tr r r re e e et tu u u u u u ue e e ez z et v voilà q q qu u u u u ue e vous s ch ha a as ss se e ez z tou u u u u ut t te une e e p p p partie d des v vô ô ôt tr re es de e e e e e e e leurs m m m ma ai is sons. V Vou us s v v vo ou us li i i i i i ig g g g g g g g guez c co o on nt t t tr re eux en n l leur f fa aisa a a a a a an n n n n n n nt sub bi ir r r i i i i in n n njure et agre es ssion, et t t s’ils v v vi i ie e en n n nn nent vers v vo ous en p p p p p prison nn n ni i i ie e ers ( (de g gue er rre) vous pay ye e ez z z l le eur rançon n ; ; ; m m mais il vous é ét ta a a ai i it t t d’abord d d d d d d dé é éf fendu de les c ch h h ha asser (de e l l le eurs maisons). C Croye ez z-v v v vo o o o o o ous donc à une pa ar rti ie e du Livre e et t t t t mécroyez e en n l’autre ? L La a r ré ét tr ri ibu u u u u ut t t t ti i i i ion de ceux qui parmi i v vous comm mett t t t te e e e e en n n n nt t de tels actes s n ne peut être qu ue e l l’i inf f f f f fa a a a a a a a am m m m m mi ie dans ce bas mon nd de ; et a au u J Jo o o ou u u ur r de la Résu ur rrection ils seront ra a a a a am m m m m m me e e en nés au plus pénible d des su up pp pl li ice es s. . . . . C C C C C Car Allah n’est p point distrait de e c ce e q q qu u ue e e vous faites. ( ( ( (8 8 8 86 6) Ce sont bien eux qui o ont ac ch h h h h h h he et t t té é la vie ici-bas au prix de la vie d da an ns s s s s s l’au-delà. Leur supplice ne e sera a p p p p p p p po oi in n n nt t atténué et ils n’auront aucun sec cour r r r r r rs s s s. (87) Nous avons don nn né é à M M M M M Mo o o o o o oï ïse e e l le Livre et Nous avons fait se s suc c c cc c c c cé éd d d d de e e er r après lui les Messa ag ge er rs. N No ou u u u u u us s s a av v vo o o on ns donné à Jésus, fils de Marie, l le es s p p p p p p p pr r r re e e e e eu u uv ve es s évidentes et Nou us s l’a av von n n ns s a ap p p pp p p p pu uyé par le Saint-Esprit. Est-il d do on nc c c p p p po os ssi ib b bl le e e qu’à chaque fo oi is q qu u’un n n n n n m me e es ss sa ager vous apportait une vérité c co on nt tr ra air re e e à à v vo os s passions, vou us v vou u u us s s s s s él le e ev v vi i ie ez contre lui avec superbe et ar rr ro oga an nc ce e ? ? V Vo ous t tr raitiez ce er rt ta ai in ns d d d de e e e e e m me e en n nt t t te eu urs et vous mettiez à mort les au ut tres ! (8 88) Ils s d d di ir rent : : : : : « « N No o os s s s s cœurs sont hermétiqu ue ement fermés. » » (28) N No on ! A Al l l l ll l l l l la a a ah h l les a a p p p pl lu utôt m m m m m maud d di i i i it t ts s s pour leur mécréance e c ca a a ar r r ils sont de p pe eu u de foi. » (29 9) ) ) ) (28) (29) JUZ' 01 Sou u Soura at ate 2 e 2 AL- AL- -BAQ BAQ AQARA A ARAH H H H (LA LA V VA V CHE CHE E E) ) ) ) ) ) ) ) (LA (LA LA LA LA LA LA LA V VA VA A A VA VA VACHE CH CHE CH CHE CHE H H ) ) 02 HIZB 02
  • 126. 014 ,E#ORAN E E E E Et t q qu uan n nd d d d d’ ’A A Al ll la ah h h l le e eu u ur r f fu ut v v ve e e e en n n n nu u u u un L L Livre q qu ui i c c co on n nf f fi i irmait c c c c ce e el l lu u ui i q qu u u’i i ils a a av va ai i ie en n n n nt t t t d d d dé éjà– e e e e e e e et t t t t t d d’ ’ailleu u ur r rs s i il ls s s d de em manda a ai i i i i i ie e e e e e e ent aupa a ar r ra a av va an n nt t t l l le e e e e s so outien pour trio om mpher d d d de es s mécr ré é é é é é é éa a a a ants – – q qu ua and l leur r f fu ut t t venu c c c c c c c cela mê êm m m me q q qu u u’ils co onn n na a a a a ai i issaien nt t t t t déjà, i i il ls s s n n’ ’y cru ur re e en n n n nt t point. . Q Qu u u ue e e la m m ma a a a al l l lé é é éd d di ic c c c c c ct t t t ti i ion d’A A A A A A A A A Allah t to om m m m m mb b b be donc c su ur r r le es s s m mécr r r ré é é é é é é éants ! ( (9 9 90 0) ) Com m m m m m m mb bien v v vi i il l l e est ce pr ri ix x c c co on ntre l l l l l l l lequel i i il l ls s o ont vendu u leurs â âm me e e e es s s s s s s en n ne e e e c croyant pas s à (la ré é év v v v vé élatio on n n) ) ) ) qu’Allah a a fait d d d d d d d d descen nd d d dr r re. . I Il ls s’élèv v ve ent contre l’idé ée e e e q qu’ ’Allah, de e p p p p p p par Sa grâce, la a f f f fa a as sse descend d dr r r r r r re e e sur qui Il veut p p p pa a ar rmi Ses s s se e e e er r r rviteurs. Ils ont d donc a at tti i ir r r r r ré é é é é é é sur eux-mêmes co olè èr re sur colèr re e, e e e e et t t t un supplic ce e h humiliant e es st t ( (p p pr ro om mi i i i i i is s s s s) ) ) ) aux mécréants. ( (9 91) ) ) ) ) ) E E E E E E Et t quand il leur est di it t : « Croy ye ez z e en n n n n c ce qu’Allah a a fait descendre (en ré é é é é év v v v v v vé é él l l la a a ation) », ils disent : « « Nou us s c cr roy yo o o o o on n n ns s s à ce qui nou us s a été révélé. » » I Ils s r r r re en ni i ie ent donc ce qui est t ( (venu) a ap près (30 0 0) ) ) et qui est la vérité même confirman nt t t c ce qu’ils avaient déjà à. Dis : « P P P P Po o o ou u ur r r rquoi mettiez-vous donc à mort le es s s s s s Prophètes d’Allah si vous s é étiez z c c c c c c cr r r ro oy y yants ? » (92) Moïse était venu v vous a ap p p p p p p pp p p p p p por r r r rt t te er r les preuves évidentes. En son a abs s s se e e e en nc c c ce e e, , pourtant, vous ave ez z p pris s l le V V V V V V Ve ea au u u p po our idole, et vous étiez injustes s. . (93) Et (souvene ez z-vo ou us) ) l l l l lo or rs sq q q q qu ue Nous avons pris sur vous un n e en ng g g g ga a a ag g g gem men n nt t t et dressâmes s sur r (vo o o os s s s s t tê ê êt te es s) ) le Mont (en vous ordonna an nt t) ) : : « « T Te en ne ez z fermement ce e qu u u ue e e e e e N N No o ou u u us vous avons apporté et éc co out te ez z » » ( (v vous d disions-N Nou us s). Ils s s s s s s d d dir re e en nt t t t : : « Nous avons entendu mais no ou us déso o ob béi is ss sons. » » » » » » » » » » L Leurs c cœ œ œu urs ét t t ta a a a a a ai i i i i ien nt t t p p p p pl l l le eins de l’amour du Ve ea au, (soumis qu’i il ls s é ét ta ai ie ent à l le e e e e eu u u u u u u ur r) mécr ré é é éa an nce. D D D D D D Dis : : « « « « « C C Combien mauvais est t c c c ce e e q que vous or rd do on nne e votre f f f f f f f fo o oi i, si tan nt est q q q q q q qu u u u u ue e e vou us s s a ayez la foi ! » (30) JUZ' 01 Sou Sourat rat rat rate e 2 AL- L- AL- L-B B BAQ BAQ BAQA ARA AR ARAH H H H H (LA (LA VA VA VACHE CHE HE E) ) ) ) ) ) ) (LA (LA (LA (LA LA (LA (LA (LA VA VA VA VA VA VA VA VA VACHE CH HE HE CHE HE HE HE) ) 02 HIZB 02
  • 132. ET
  • 139. LE$R3ALEH %L %NIZI FORGE i ASSOCI•TRIE u
  • 140. NœOLOGISME ASSEZ HEUREUX QUÁIL œCRIT POURTANT SANS ACCENT CIRCONFLEXE.OUSPENSONS
  • 143. NOUS FORGEONS “ NOTRE TOUR LÁADJECTIF i ASSOCI•TRE u SUR LE MOD›LE DE i IDOL•TREu ,E,IVRELE#ORAN (9 9 94 4 4) ) ) ) ) D D D D D D Di is s s : : « S Si i i l l l’U Ul l lt ti i im me e e d d de e em m me eu ur re e a a au u u u up p p p pr r rè ès s d d d’Allah h h v v v v vo o ou us s s est r r r r ré é é é és s se er rvée e, à à à l’ex xc c cl lu us s si io o on n n n d de e es s autre es s s s s s s s h homm me e es s, , s so ou uh h ha a a ai i i it te ez z d donc c l la mort t t, , s si i v v vo o ou u us s ê ê ê êt t te es s vraime e e e en n n n n n nt de bon nne foi i ! » (31 (31 1) ( (9 95 5) ) Il ls n ne la so o o o ou u u u u u u uh haiter ro on n n nt t t t t j j ja a ama ai is s, é ét tan n n n n nt t t t t d donné é é é é é ce que e l l l le e eu ur rs ma ai i in ns s s o o on nt déj j j j jà à à à à à com mm m m m mi i is s s. Et A A Al ll l l l la a a ah h h h S S S S S Sa a a ai i i it Tou u u ut t t t t t t t t sur le es s i i i in n n n n nj j j ju ustes. ( (9 96 6 6) ) Tu u u u u trou uv v ve e er r ra as qu’i il ls t ti ien nn nent à à à à à à à à à la vi ie e e p pl lus que e le es s a a au ut tres h h h h h h h h homm me e es s e et t plus qu ue les a as sso o o o oc c c c c c ci i i i i iâtres s.(32 (32 (32) ) Chacun d d’eux vo o o o o o ou u u udrait t v v v vi i i i iv v v vr re mille an ns s. Mais q q q q qu’il b b b b bé é é é én né éf fi icie d d’ ’u une telle long g g gé é é év v vit té é ne lui fer r ra a a a a point éviter le e s s s su u u upplice… Et t t t t A A Al ll lah Voit Tout ce e e e qu’ils fon nt t. ( (9 97) D Di is : : : : « Tout ennemi de G Ga ab briel (doit s sav v v v v vo o o o o oir que) c’es st t l lui qui l’a fa ai it t d des sc cen n n n n n nd d d d d d dre (33) (en révélation n) ) s sur ton cœ œur r r r p p p p p par la permiss si io on d’Allah pou ur r c co on n nf f f f f f f f fi i i i ir r r r r rm mer (les Écritures) p pr récédent te es s, s se e e e er r r rv vir de juste g guide et annoncer l’h h h h h h h he e eu u u ur r r reuse nouvelle aux cr ro oyant ts s. . » » ( ( ( ( (9 9 98 8 8 8) ) ) ) Celui qui est l’en nn nemi d’A Allah h h, , , , , , , d d de Ses Anges, de Ses Messagers, d d de e e G G G G Gabriel et de Michaël, ( (qu’il s sache q q q qu u u’ ’) ) Allah est l’ennemi des mécréants. . (99) Nous avons fait des sc cend dre e e e e e e ( ( ( ( (e en n n n révélation) sur toi des Signes év vi ide e e e en n n n n n nts s auxquels seuls les perv ve er rs n ne e c c c c c c c cr r r r roi i i i ie e en n n nt t pas. (100) Est-il possib bl le e q q qu u’à à c c c c c ch h h h h ha aq q q qu u u ue e f fois qu’ils concluent un pacte, un n n n n n ne e e e e e e p p p p p pa a art ti ie e d’entre eux le vio ol le e e et t le r r r r re en ni i ie e e e ? ? Résolument, la plupart d’entr re e e eu u ux x x x n n n ne son n nt t t pas croyants. (101) Et quan nd d d, de l l l l la a a a a pa a ar rt t t d d’Allah, leur fut venu un Message er r co on nf fi ir rm ma an nt t ce q qu’ils ava ai ien nt t déj j j j jà à à à à à à av ve e ec c c e eu ux, un groupe parmi eux à qui a av vait é ét t té é d do onné le e e e e e e e e L Livre – – l le e Liv v v v vr r r r r r re d d d’A A A A A Al llah- le rejetèrent der rr rière leur dos c co om m mm me s’ils s n n n n n ne savai ie e e en nt pas. . . . ϙέηϟ΍ JUZ' 01 Sou Sourat rat rat rate e 2 AL- L- AL- L-B B BAQ BAQ BAQA ARA AR ARAH H H H H (LA (LA VA VA VACHE CHE HE E) ) ) ) ) ) ) (LA (LA (LA (LA (LA (LA (LA (L V VA VA VA VA VA VA VA V VACHE CH CHE CHE CHE CH CHE CH CH CH ) ) 02 HIZB 02 01 02 HIZB 0
  • 147. PœJORATIFCELUI L“QUIRENVOIE“LAiBTISEET“LASTUPIDITœu!LLAHADONCORDONNœ AUXCROYANTSDÁœVITERCEMOTPOURCOUPERCOURTAUCOMPORTEMENTDES*UIFS (1 1 10 0 02 2) ) ) ) I Il ls s s s suiv v vi ir r ren nt t t p p pl lu ut t tô ô ôt t t c ce e q qu ue r r ra a ac c c c c co o ont ta aien n nt t t(34) le es d dé ém m m m mo on ns s sur le r r r r rè è è è èg g gn ne de e S S Salo om m mo on n n ( ( ( (S S So ou u ul le eymân n n) ) ) ) ) ) ) ). S Sa al lom mo o on n, , p po ou ur rt t ta a an n n nt t, , n n’ ’a ja am m m m m m m m m ma ais mécr r ru u u e e et t t c ce e e s so o on nt bie e en n n n n n n les dém mons qui i o o on nt t mé écru u, , , , , , eux qu ui i en ns seig g gnent t aux ho o o o o o om m m m m m m mmes l l l la so o orce el ll l ler ri ie e e e e e et t t t ce q q q q q q q qu u u u u ui i i i fut r r ré é é év vé él lé aux x d d d d de e eu u ux x Ang g g g g g g g ge e e e e es Hâ âr ro o o ou u ut t et M M Mâ â â â âr r r ro o o ou u u u ut t t t t t t, à Ba a a a a ab b b b b b b b b bel. M Ma a ai is s s s s s ceux-là à n’e en ns se e ei ig gnaie e e en n n n n nt rien n à à à quelqu’u un a av v va an nt de e e e e (lui) d d di i ir re e : « N Nou us s s so om mme e e e e e e es s s s s s bie en n n u une tent ta at ti ion, a al lors s s s s s s ne mé éc c cr r r r ro o o oi is pas ! » D D’e eux ils on n n n n nt t t ap pp p p p pr r ri i i i is s s s ce qui sépare l l l l l l l l’ ’ ’ ’ ’ ’h h homm m me e e e et son épou us se. Mais ils ne s sa a au ur raient nuir re e e à à personne s sa au u u uf f f par la per r rm m m m m m mi ission d’Allah. I Il l l ls s s apprenne en n nt t t t t c c ce e qui leur nuit et ne leur r p p p pr r r r r ro o o of fite point ; et ils sa ave en nt que celui i q q q q q qu u u u u ui i i i i i bénéficie ( (d de e ce pouvoir) ) ) n’au ur ra p p p p p p p pa as sa part dans l’au-d de elà à. Si seulem me ent t t i i i i i il l l l l ls savaient à q qu uel mauvais pr ri ix x i i il l ls av v v v v va a a a a a ai i ie ent vendu leurs âmes s ! ! (1 1 10 0 0 0 0 0 0 0 0 03 3 3 3 3 3) ) ) ) Et s’ils avaient la fo oi i et avaien nt t la p p p p p pi i i i iété, une récom mp pense d’Allah se er ra ait t b b b b b b b b b bi ie e en n n n meilleure. S’ils sav va aient ! ( ( (1 1 1 1 1 10 04) Ô vous qui avez z c cru ! N Ne dit t t te e e e e e e es s p point « Ra’ina »(35) mais dites plutô ôt t « « « « « Ondhourna », et écoutez ! A Aux x m m m m m m m mé é é é é é écr r ré éants (est promis) un terrible sup pp pl li ic c c c c ce e e e ! (105) Ceux qui ont m mé écr ru u p p p p p p par rm m m mi i les gens du Livre, pas plus que e e e l le e e es s associâtres, ne vou ud dr ra aie en nt q q q q q q qu u u u ue e s s su ur r vous soit descendu le bienfai it t d d d d d d de e e e e e e v v v vo o o ot tr re e Seigneur. Allah éli it t p pa ar r Sa a a a a a m m mi is s s s sé é é éri icorde qui Il veut, Allah détie en nt t l le e es s s s f f f fav ve eu urs s s infinies. JUZ' 01 Sou Sourat rat rat rate e 2 AL- L- AL- L-B B BAQ BAQ BAQA ARA AR ARAH H H H H (LA (LA VA VA VACHE CHE HE E) ) ) ) ) ) ) (LA (LA (LA (LA (LA (L (LA (L (LA VA VA VA VA A VA A VA VA VACHE CHE C CHE CHE C CHE CHE) ) 02 HIZB 02
  • 148. 017 (1 1 10 0 06 6) ) ) ) N N No ou us n n n’a ab b br ro o og ge e eo o on n n ns s u un n v v ve e e e er r r r r rs s se et t o ou le e e faiso ons s o ou u u u ub b b bl li ie e er r r que p p p p po o ou u ur r en n n app po o or rt te e er r u un n autre m meille eu u ur r r o o ou u s se e em m m mb bl la ab bl le. N N N N N N Ne e e e sais-t t tu u u d do on n nc c c p p p p pa a a as s s q qu’Allah h h h h h est de T T Toute c ch h h ho os s se Inf fi in n n n n n ni i i i i iment C Cap pable ? ? ( ( (1 1 107) ) ) N N Ne s sais-tu d d d donc p p p p pas s qu’A A Al l l ll l l l la a ah h h a a la roy y y y y y y ya a a a a a auté de es s c c ci i i ie eu ux et t t d d d d de e e e l l la a a a a a t t t t te erre e e e e e et t t t t t t t que, e en n n d d d d d de ehors d’A A Al ll la a ah h h, v v v v vo o ous n n n’ ’a a av vez n ni i p pro ot tecteu u u u u u ur r r r r r r r ni allié é é ? ? ? ( ( (1 1 10 0 08) O O O O O O O O Ou alo or r rs s v vo oudriez-v vous i in nter r r r r r rr r r r r r r roger v v v v vo otre Mess sa ager co o o o o om m m mme f f fu u u ut t t t i i i in nterrogé av va an nt lui M M M M M M M M Moïse e ? ? ? ? Q Q Q Q Qui iconque é éc change la foi c c co ontre la m m m m m mécréance, c ce elu u u ui i i-l là s’est é é ég g g g g g ga a aré é du droit c ch h h he emin. ( (1 109) N No o o om m m m m m mb breux sont les gen ns s d du u Livre qu ui i v v v vo o o o o ou u u u udraient, pa ar r j ja al lousie et d de e l leur r p pr r r r r r ro o o o op pre initiative, vous r re en nd dre mécré éa ant t ts s s s s s après que vo ou us êtes devenu us s c cr roy y y y y y y ya a a a a an n n n n nt t ts et après que la véri it té é leur est a ap pp pa a ar r ru ue évidente. Pardonnez et passez (s s su u u u u u u ur l l le es fautes) jusqu’à ce e qu’Allah h fas ss se e e e parvenir Ses or rdres. Allah est t d de e T T T T T T T T T To ou u ut te chose Infinimen nt t Capable e ! ( ( (1 1 1 1 1 11 10) Accomplissez la Ç Çalât, a acquit t t t tt t t t te e e ez z z z-v vous de la Zakât, et quelque bien q q qu ue e e e e e vous avanciez pour vous-m mê êm me es s s s s s v v v v vo ou u us s le trouverez auprès d’Allah, car r A Al ll l l l l la a ah h Voit absolument ce que e vou us s f f f f f f f fa a a ait te es s s s. (111) Et ils dirent t : : « « N N Nu ul l n n n n n n’ ’ ’ ’e en nt t tr r re er ra au Paradis s’il n’est Juif ou C Chr r r r r r ré é é é é é ét t ti i i ie en n n. . » » Telles sont leurs i il llu us sion n n n n n ns s s. D D D D Di i is : « Apportez votre preuve e s si v v v vo o ou u u us ê êtes s s véridiques ! » (112) Que n no on n ! ! C Ce e el l l lu ui i q q qu u ui i i i, , d de tout son être, se soumet à Al ll la ah e en f f fa ai i is sa an nt l le bien, celu ui i-l là aura a a a a a a un ne e e r r ré écompense auprès de son Seigneur. N Nu ul ll le c crainte e e e e e p pour eu ux x e et t ils n n n n n n’ ’ ’ ’ ’ ’aur ro o o o on n n nt t aucune affliction. JUZ' 01 Sou u Soura at ate 2 e 2 AL- AL- -BAQ BAQ AQARA A ARAH H H H (LA LA V VA V CHE CHE E E) ) ) ) ) ) ) ) (LA (LA A (LA (LA A ( VA V VA VA VA V VACH CH HE E E CHE E) ) 02 HIZB 02
  • 151. TOUJOURSUNIQUEETSANSCESSEINNOVœEDELAiCRœATIONu (1 1 11 1 13 3) ) ) ) ) L Le e es s J Ju ui i if f fs s s d d di is s se en nt t t : : : « « « L Le es s N N N Na a a a a az z za ar ré éens s ( (les C C Ch h hr ré ét t ti i ie e en ns s) ) ) n ne se f f f f fo o on n nd dent s s sur r ri ie en n n. . » » E Et le es s s s s s s s N N Nazar ré é ée e en ns s s d de e r ré é é ép p p po on nd d dr re (à l le e e e e e e e e eu ur tour) ) ) : : : « « L L Le e es s s J J Ju u u u ui i i if f f fs s n ne se fo on n n n n n nd d d d dent sur r ri ien. » I Il l ls s s r ré é éci itent p p p p p p p p po o o o ourtant t le e L Li ivre. D De e l l la mêm m m m m me e e e e e e e mani iè èr r re e e e p p parle en nt t c ceu u u ux x x x x x qui n ne e e e e e saven nt t t p p p p pa as. All l la ah h h h, l l le e e J J J J Jo our de l l l l l l l la a a a a a Résu ur rr re e e ec c ct ti ion, ju u ug g g g ge e e er r r ra a a sur q q q q q q qu u u u u u uoi ils s s s s s s so ont en n dé és s sa ac cc c co ord. ( ( ( (114) E E E Es st-il plu us i in n nju us ste q q q q q q qu u u u u u u ue celu ui i i q q qu ui empê êch he e q q qu ue e da a a a a a an n n n n n n n ns les m m m mo o os squées d’A Al ll lah S So on n N N N N N N N Nom s so o o oi i i i it t t t prononcé e et qui s’ ’e e e e e em m mploi ie e e à à à à à l l l le eur ruine ? C Ceux-là n n n n n ne d d de ev v v vr r rai ient y e ent trer que tena ai i il l l ll l l lé és s par la p pe e eu u u u u u ur. Leur lot d da an n n ns s ce bas mon n n n n n nd d de e est l’infamie, e et t t t dans l’au u- -d d d d de e e e el l là à, ils auront un terrible e su u u u u up p p p p p pp plice. ( (1 115 5) ) À À À À À À A A A A A A Al llah appartiennent l l’ ’E Es st et l’Oue es st. O O O O O O O Où que vous v vo ou us tourniez, l là à à s s se e e tr ro o o o o ou u u u u uv v ve la Face d’Allah. C Ca ar r Allah est t I Im mm m m m m m mense et Il est O Omniscient. (11 1 1 1 1 1 1 1 16 6 6 6 6 6) ) ) Et ils disent : « Allah h s’est don nn né u u un n n n n f fils ! » Gloire L Lu ui soit rendue ! O Or, c c c c c c c’ ’e es s st t t t à Lui qu’appartien nt t ce qu’i il l y a d da an ns les cieux et sur terre, et c’est à Lui i q q q q q qu ue e tous sont soumis. (117) Créateur Originel(36) d des s c ci i ie e e e e e e eu u u u u ux x x x e et de la terre, Qui lorsqu’Il décrè èt te e u u u un n n n ne chose dit simplement « S Sois s » » e e e e et t t t c ce e e et tt te chose est. (118) Et ceux qui ne s sa aven nt p p p p p p p pas d d d d d di isent : « Si (au moins) Allah nous s pa a a a a ar r r r r r rl l l l la ai it t t ou si nous parvenait ( (d de L Lui i i) ) ) ) ) ) q qu ue e e el l lq que Signe. » Ainsi avaient parl lé é c ceu u ux x x qu ui i l les s ont précédés. L Le eurs s cœ œ œ œu u u u u urs s s s se ressemblent. Nous avons, en fa ait t, cl lai ir rem me en nt t montré les Si ig gne es s au ux x x x x x g ge en ns s s q qui ont la foi. (119) No ou us s t t’a avo o o o o on n n n n n n ns e e en n n n nv v voyé avec la vérité en annonciateur d d d’ ’h heu ureuses s n nouvelle es s ( (b bachî î î î î îr r r r r ran) ) e e et t t e en avertisseur du châtiment (nadhî îr ran n). E Et t t tu u n’aur r r r r r ra a a a a a as p pas à r ré ép pond dr r r r r r re e e e de es s s h h h hôtes de la Géhenne. JUZ' 01 Sou u Soura at ate 2 e 2 AL- AL- -BAQ BAQ AQARA A ARAH H H H (LA LA V VA V CHE CHE E E) ) ) ) ) ) ) ) (LA LA LA L LA (LA A LA VA VA VA A A V VA VA VA VAC CH CH CHE CH CHE CH ) ) 02 HIZB 02
  • 152. 019 (1 1 12 2 20 0) ) ) ) L Le e es s s J Jui if f fs s n ne e e s s se er ro o on n nt t t j j ja a am ma ai is s s s sa a at t t t ti i i is s sf fa ai it ts d d de e toi, p p pa as s p p p p pl l lu u us s q q qu ue les C C C C Ch h hr ré étien ns s s, tan nt t t q q qu ue e e e e t tu u n n’aura a a a as s s s s s s p pas su ui i iv v vi i l le e eu ur r r re e el l li i i ig g g gi i io on n n. . D Dis : « « « « « L L L L L L L L La vraie e e d di ir r re ec c ct t ti io on n n n n, , l l la a b bonn ne e e e e e e, est cell le e d d d’Al ll lah h. . » M M Mai is si, a a a a a a après ce e q qu ui i t’ ’est parvenu u u u u com mm m m m me e e e sc c cien nc ce, , t tu s s s s su u u ui ivais le e e e e eu u u u u urs dés si i ir r r rs s s, , t tu n’au ur ra a a a ai i is s s contr r r re e e e e e e Al ll la ah h h h h ni pr r ro o o o ot t t te ec c ct t t t t te e e eu ur ni a a a a a a al l l l l l l ll l l l lié. ( (1 12 2 21 1) ) C Ceux x à à à à à qui N N N No o ous avon ns d don nn né le e e e L L L L L Livre, , q q qu ui i le réci it ten nt c c co om mme e e e e e e e il con nv v vi ie e en nt de le ré éci it ter, c ce eux x x x x x x- - - - -l l l l l là se eu u ul l l ls s s s s y croient. . Mais ce e e eu u u u ux qui i y y y y y m m m mécroient so on nt bien l l l l l l l les p pe er rd d d d da a an nts. (122) ) Ô Ô Enfants d’Isr ra a aë ë ë ël ! Rapp pe el l le e e e e e ez-vous Ma g gr râ â â âc c ce e (cette grâc c c c c c ce e e) ) d dont Je vous a ai i i i comblés s e e e et t Je vous ai p privilé ég gi ié é és s s s s s s p par rapport aux aut tr res s peuples du u m m m mo o o o o on n n n nde (vos con nte emporains). . ( (1 123 3) ) E E E E E E E Et t t t t craignez le jour où a au uc cune âme n ne r r ra a a a a ac c c c ch h h hètera de rie en n une autre âm me e ; ; o où i i i i i il l l l l n n’en sera accepté aucu un ne comp pen nsat t ti i i io o on ; où aucune intercession ne lui se e e e e er r r r r r r ra u u u utile. Et ils n’auront au ucun se ec cour rs s. . (124) Et (souv vie ens-toi) quand t to on n S S S S S S S Se ei i ig g g gn neur eut mis à l’é ép preuve A Ab brah h ha a a a a am m m par certaines prescriptions et qu ue e e ( ( (c c c ce elui-ci) les eut accom mp plies : : « « Je v v v v v va a a a a a ai i i is s s s f faire de toi un guide pour les gen ns s », , , , , , lui dit (Allah). « Et qu’e en s se e e er r r r r ra a a a a- -t t- -i i i il l de ma descendance ? », rép pon n n n n nd d d d di it (Abraham). « Mon eng gage em me e e e e e en n n n nt n n n n’e est pas promis aux injustes. » r ré ép p p po o o o on nd d di i i i it t Allah. (125) Et q qu uan nd d N No o o o o ou u u u us s f f f fî î îm mes de la Maison (la Kaâba) u un l l l l l l li i i i ie e e eu u d de e rassemblement p po our l le es g g g g g g ge en n ns s e e e et un asile de paix… Prenez d do on nc c l l l la a a s s s sta at tio on n n d’Abraham pou ur r l li ie eu d d d d de e e e e e e p p pr r ri i iè è è è èr re e. Et Nous confiâmes à Abraha am m e et t Is sm m ma aë ël l l : : « « Purifiez do on nc c M Ma a a a a M M M Ma a a ai ison pour ceux qui y ac cc co om mp pl li is ss se en nt t l la circumam mb bula ation n n n n n n rit tu u ue e el lle (ta’ifîn) et (s’y adonnent à) la retra ai ite pieuse e e e e e (‘ ‘akifîn) ), et t ceux x x x x x qui i s s s s’ ’ ’y y i inclinent et ceux qui s’y prosternent t. . » » ( (1 126) ) E Et t qua a a an n n n n nd d d A Ab b b b br r r raham dit : « Seigneur ! ! F F Fa a ais de ce lieu u un n asi ile de p p p p p pa a a a a a ai i i i i ix x et acc co o or rd de de e e e e e es s s s s bie en n n nf f f fa a a ai its à ceux qui, parmi s se e es s s h h habitants, o on nt cru u e en n Al ll la a a a a a a ah h h h h h h h et a au u u J Jo ou ur r De e e er r r r r r r rnier r ! ! ! » » » » » (Allah) dit : « Quant à à à à c c c c ce elui-là qui a m mécr r ru u, Je lui a a a a a a a a ac c cc corder ra a ai i i u u une j j j j j jo o o o o o o ouissa a an n n nc ce momentanée puis l le e f f f f f forcerai au su upplice e e du Feu u u u u u u u u ; et là q q qu u ue el l ter rr r r r r r ri i i i i i i ib ble s so o or r r rt t ! JUZ' 01 Sou u Soura at ate 2 e 2 AL- AL- -BAQ BAQ AQARA A ARAH H H H (LA LA V VA V CHE CHE E E) ) ) ) ) ) ) ) (LA (LA (LA (LA ( VA V V VA VA V CH HE E E CHE H ) ) 02 HIZB 02
  • 155. DONC“UNEœPOQUEBIENANTœRIEURE“LÁ)SLAM !PR›SMAMORT (1 1 12 2 27 7) ) ) ) E E Et t q qu ua a and d A A Ab b br ra a ah h h ha am m m e et I I Is s sm m m m m ma aë ël l e eu urent t t é é él l l le ev vé é é les f f f f fo o on n nd datio on n ns s s d d de e e l la a a M M M Ma a ai i i is son ( ( ( ( ( ( (l l la a a a a a a K K Kaâba a) ) ), , i il ls s s d di ir re en nt t t : : : : « « Ô Ô Ô S Seign ne e e e e e eu u u u u u ur ! ( ( ( ( Veui i il l ll l le e e a a ac cc c ce e ep pt t te e e e er r r r d d de e nous ( ( ( ( ( (ceci) car r c’ ’est T Toi i i Q Q Qu u ui E Enten n n n n n nd d d d d d d ds Tou ut et t c c’ ’est T Toi i l l l’ ’O O Omnisci i ie e e e e e e en n n nt. ( ( (1 1 128) ) ) S S Se ei ig g gn n n n ne e e eur ! F F F F Fa a a a a ai i i is que e n n no ous Te s so o o o oy y yo o on n ns s Sou um m m m m m m mis (37) e e et t t t que no ot t t t tr r r re e d d d d d d descend d d d d d da a a a ance T Te e e s so oit une e na at t ti io on n n s soum m m m m mi i i i i i i ise. Et t m m mo o o ontre-no ous n nos s rites et veu ui i il ll l le e e a accepte er r d de n n no ou us le e e e e e e e repen nt t ti i ir r c car c’est T To oi le T Tou ut t t t t t t Ab bs so o o ol l l l lu u uteur, le Tout M M M M M Mi i i i isérico or r rd d d di i i i ie e e eu ux ! ( ( ( ( ( ( ( (1 1 1 129) ) S S S Se e ei i i ig gneur ! En nv voie parmi eux u u un n messager r q q q q q qui soit des le eu u u ur r rs s, qui leu u u u ur r r r r r récitera Tes ve e e er rsets, leur r e e e e en n n n ns seignera le Livre e et t la sa ag ge e es s s s s s ss s s s s s se et les purifiera, ca ar r c c’e est Toi le T To ou u u u ut t t t t t -Puissant, le e S Sa age. ( (1 130 0) ) Q Q Q Q Q Q Q Q Qu ui i donc ne voudra p pa as s de la tra ad di iti i io o o o o on n n n n n d’Abraham m s si inon celui q qu ui i i a ab b bêt ti i i i i it t t t t s son âme ? Nous l’avo on ns certes é él lu e e en n n ce bas monde et, dans l’autre, il co o o o o o om m m m m mp p p ptera parmi les vertue eu ux. ( ( ( ( ( ( ( ( ( (1 1 13 3 31 1 1) Quand son Seign ne eur lui eu ut dit t t : : « « Soumets-toi ! » il répondit : « Je m me e e s s so o o ou umets au Seigneur d de e l’Un ni iv vers. » » » » » » (132) Ce fut là ce que reco om mm ma a an n n n n n nd d d d d d da a a A A A Abraham à ses fils ainsi que Jacob b : « « « « « Ô Ô Ô Ô Ô Ô g mes fils ! C’est Allah Q Qu ui i a c ch ho o o o o o oi i i isi i p p p po our vous cette religion. Ne mour rez d d d d d do on n n nc c point que vous ne e s so oy yez z ( (en n n n n nt t t t t ti i i i iè èr re e em ment) Soumis. » (133) Étiez-vous d do on nc c té ém m m m m m mo oi in n n n ns s s s quand Jacob, à l’article de la m mo ort t, e e e e eu ut d dit t à à à ses fils : « Qu u’a ad d do orere e e e e ez z z z z z z-v v vo ou u u us s après moi ? » (38) Ils répondi ir re en nt t : « « N No ou us s adorerons to on n D Di ieu u u e et l l le e e D D Di ieu de tes pères, Abraham, Ism ma aë ël e et I Isa aa ac c, , un Dieu Un ni iq qu ue A Auq q q q q q q qu u u u u u u u uel n n no o ou us sommes (infiniment) Soumis. » (1 134) Il l s’a agit l l l là à à à à à d’u un n n ne e communauté disparue. Elle a pour e el ll le e ce e qu’ell le e e e e e e e a acqui is s e et t vou u u us s s s s s ave ez z z z p p p pour vous ce que vous a av v ve e ez acquis. Et v vo ou us n ne répon n n n n n nd d d d d drez pas s d d de e ce q q q q q q qu u u’ils s f f f f fa a ai i is sa aient. ϥϳϣϠγϣ JUZ' 01 Sou Sourat rat rat rate e 2 AL- L- AL- L-B B BAQ BAQ BAQA ARA AR ARAH H H H H (LA (LA VA VA VACHE CHE HE E) ) ) ) ) ) ) (LA (LA (LA (LA (L (LA (LA (LA (LA VA VA VA VA A VA A VA VA VACH CH CHE CHE CHE CHE CHE CHE CH ) ) 02 HIZB 02
  • 156. 021 (39) ,ESTRIBUSDESDOUZEFILSDE*ACOB I Il ls s s d di iren nt t : « « S So o oy ye e ez z J J Ju u ui i if fs s o ou u C C C Ch h h h h hr r ré é ét ti ie ens e e et t vous s se er re e e e ez z z a al lo o or rs sur l l l la a a a b b bo onne e v v voie e. » » D D Di is s s s : « « N Non, l la a a a a a a a r re el li igio on n n ( (q qu u ue e n no o ou u u us s s s s su u ui i iv vrons s s s s s se e e e e e e era plutô ô ôt t t c ce e el l ll l le e e) ) d d d d’ ’A A A A A Ab b br ra ah ham q q q q q q qu u u u u u ui i i i i fut un p pur mon no o ot th h héi iste e et t t t t t ne fut t p poi int du no om mb b bre des a a a a a a a associât tr r re e es s s s ( ( (m m muc ch h hr ri ik kîn n n) ) ) ) ) ). . . » (13 3 36 6 6) ) ) ) D D Di i it t te es : « N N N N N N N Nous av vo o o o on n ns s cru en n n A A A A A Al ll l la a a a a a ah h h h h et en n n n n n n ce qu ui i n n n n n no ous fut t ré év v vé él lé é é et r r r r ré é é é é é é évélé à à à A A A Abraham m, I Is s sm ma aël, I I I I I I I I Isaac, J J J Ja ac co ob et le es s T T Tr ri ibus(39 39 39) ; en n c ce e q qui fut do on nn né à M Moï ï ï ï ïs s s s s s se e e e e et à à J J J Jé é é é és sus, et ce q qu ui fut do o o o o on n nné a au u ux x x x P P P P Pr rophètes de e la part d d d d d d d d de le e eu u ur r r Sei igneur. . N Nous ne faiso o on n ns entre e e eu u u u u u ux aucune d di ist t ti i in nction. Et t t à à Lui nous s so o o om mmes Sou um m m m mi i i i is s s. » ( (1 137) S S’ ’il l ls s s s s s s croient aux mêmes s ( (v vé érités) aux xq qu u ue e e e e el l l l l l l ll l l l les vous cro oye ez, ils auron nt t al lor rs s tr r r r r r r ro o o o ou uvé la juste voie, et s s’il ls s s’en déto ou urn n ne e e e e en n n n nt, ils auront f fa ai it scission (pa ar r r ra app p p p p p p p po o o o o o or rt t t à vous). Allah te su uf ff fi ira (pour l le eur f f f fa ai i i i ire face). Lui, , Qui Entend Tout, L Lu u u u u u u ui i i i i i i, l l l’Omniscient. ( ( ( ( ( ( ( ( ( (1 1 13 3 38 8 8 8) Telle est l’empr re einte d’A Al ll lah ! ! Mais qui donc saurait donner à l la a a r r r re e e el l li igion meilleure emp pr reinte e qu’A A A A A Al l l l l l ll l l l la a a ah h ? C’est de Lui que nous somm mes s s s s s adorateurs. (139) Dis : « Disputez- -v vou us s d d d d d d’ ’A A A Al ll la a a ah h avec nous (à coups d’arguments) a a a al lo o or r r rs s qu’Il est notre Seig gn ne eu ur e et t l le e e e e e v v vô ôt t tr re e ? Nous avons nos œuvres à no ous s e e e e e e et t t v vou us s avez les vôtres. Et t n no ou us L L L L L Lu u ui i s so o o o om m m mmes infiniment fidèles. (140) Ou alors s d di ir re ez-v v v v v vo o o o o o ou us s s q q q qu u’Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob b e et t l les s T T Tr rib b bu us s étaient Juifs o ou u C Ch hré é é é ét t t t t ti i i i ien n ns s s ? ? ? ? D Dis : « Qui de vous ou d’Allah es st t l le p pl lu us s s sa av va ant? ? » Y a-t-il p pl lus i inju u us s s s s s s s st t te q q qu u ue e e celui qui tait un témoignage qui ( (lui vien nt) ) ) d’ ’Allah? ? ? ? ? ? M Mais Al ll lah h n’es s s st t t t t t poi in n n n nt t t d distrait de ce que vous faites. ( (1 141) ) Il l s’ag g g g g gi i i it t t t t t là d d d’ ’ ’u u une communauté disp pa ar r ru u ue. Elle a pou ur r e elle e ce qu’e e e e e e el l l l l ll l le a acq qu u ui is s et v v v vo o o o o o ous a av v v ve e ez z z z pour vous ce que vou us s s a av vez acquis. E Et vou us s n ne ré ép p p p p p p p p p po o o o o o ondre e ez z z p pa as s d de c c c c c ce e e e e e qu’i i il l l ls s s s s f faisaient. JUZ' 01 Sou Sourat rat rat rate e 2 AL- L- AL- L-B B BAQ BAQ BAQA ARA AR ARAH H H H H (LA (LA VA VA VACHE CHE HE E) ) ) ) ) ) ) (LA (LA (LA (LA (LA (LA (LA (LA VA VA VA VA VA VA VA VA VACH CH CHE CH CHE CHE CHE CH CH ) ) 02 HIZB 02 01 02 HIZB 0
  • 158. PUISAUX CROYANTS L Le e es s s i ig gn na ar r res s p pa a ar rm m mi i l l le e es s s g ge en ns d d d di i i ir r r r ro o o on nt t : « Q Q Q Qu’est t t c ce e d d do o o on nc c q q qui les a a a a a d d dé étou ur r rn n nés d d de e l le e eu u u ur d d d di irectio on n n n n n n n r ri i ituelle e e ( (Q Qi i ib bl la a) ) ? ? ? » » » D D Di is s s : : « À A A A Al l l l l l ll l l l l l l l l lah appa a ar r rt t ti ie en n nn n ne en n nt t l l l le e e L L Levant et le Co ou uch h hant. I Il l l g g gu u uid de qu ui i i i i i I Il veu ut ve er rs une vo oi i ie d d droite. » » » » » » ( ( (1 1 143) ) ) N N N Nou u us s s s s avons a a aussi f fa a ai i i it t t t d de vou us s u u u u un n ne e e c comm m m mu u u u u u unauté é d d d du u u j ju uste m m mi il l l l li i i ie e e eu u u p pour q q q q que v vo o ou u u u u us s soyez z té ém m mo oi in n ns s vis- - - -à à à à à à à à-vis d de e es s h h h hommes et q qu u ue e le M M M M M M M M Messag ge e er r r s soit tém moi in n v v vi i is s- -à-v v v vi i i i i i i is s s s s s de v vo o ou u us s s. Nous n’a av vons é ét tab b b b b bl l l l l l li i i i i i i la d di ir r re e e e ec c c ct tion rituell le e vers la aq q q q q quelle t tu u u t t t t’ ’o or rientais(40) q qu ue pour s s s s savoir r q q qu u ui i i sui ivrait le e M Messager et qui l l lu u ui i tournerait l l le e e e e e es talons. Or q qu ue e e el l lq que lourd que fût (ce t tr r r ra a an nsfert), il n n ne e e e e l l le e sera point pour c ce eux q qu u’ ’A A A A A A Al l l l l l ll l l lah a guidés. Et Alla ah h n n’ ’aurait pas l la ai is s s ss s s s s sé é é é é é é perdre le p pr ri ix x d de votre fo oi i, car A All l l la a a a a a a ah h h h h h h est pour les homm me es T Tout Com mp pat t ti i i i i i is s s s ss s s sant et Tout M Mi iséricordieux x. ( ( (1 1 144 4) ) ) ) ) N N Nous te voyons tour rn ner la face v vers s s l l l l le ciel le scrutant de tous côtés. N N No o o o o o o ou u us s s t’orientons alors v ver rs une d di irec ct t ti i i io o o o on (Qibla) qui t te satisfait. Tou urn ne e d d d d d d d d d do on n n nc c ton visage vers la a M Mosquée e Sacr r r r ré é é é é ée e. Où que vous soyez, vous tournere ez z z ( ( (t t t to ous)(41) vers elle vo os s visa ag ges. C C C C C C C Ce e eu u u u ux x à qui fut donné le Livre sav ve en nt t t t t t t certainement que c’est la v vé érit té é v v v v v v v ve e e e en nu u u ue e de leur Seigneur. Et Allah n’est t po o oi i i i in n nt distrait de ce qu’ils font t. (145) Quand bien n m mê êm me e t t tu u u u u u u a ap p pp p p po orterais toutes les preuves à ceu ux q q q q q q q qu u u ui i i on nt t reçu le Livre, ils n ne e su ui ivra a a a a ai i i i ien n nt t p p p pas ta direction (ta Qibla). Pas p pl lu us q q q q qu u u ue e e t tu u n ne e e suivrais leur d di ir rec ct ti ion n n n n. . . E E Et t p p pa as plus encore que, parmi eu ux x, , l le es u u un ns s n ne e suivraient ce el ll le e d des a a a a au u u utr re e es s s. . E Et si, après ce qui t’est parvenu c co om mm me e sc ci ie en nce, tu suivais s l le eur rs dé é és s s s s s s s si i i i irs, , t t tu u u s serais alors du nombre des injustes. JUZ' 0•• Sou Sourat rat rat rate e 2 AL- L- AL- L-B B BAQ BAQ BAQA ARA AR ARAH H H H H (LA (LA VA VA VACHE CHE HE E) ) ) ) ) ) ) (LA (LA (LA (LA (L (LA (LA (LA (LA VA VA VA VA VA VA VA V VACHE CHE CHE HE CHE CHE HE CHE) ) 02 HIZB•• 0••
  • 160. LÁUNDESSENSDUVERBEiœVOQUERuESTiRAPPELER“LAMœMOIREuVOIRLE'RAND2OBERT (1 1 14 4 46 6) ) ) ) C C Ce e eu ux x à à à q q qu ui i N N No ou u us s a a av v vo on ns s d d d do o o o on n n nn né é l l le e L L Li iv vr r re e e l l le(42) c c c c co o on n nn naiss se e en n nt c co o om m m m mm m m me e ils c co onna ai i is s ss se en n nt l l le e eu u ur rs s propr re e e e e e e e e es s enfan n nt t ts. . N N N No o om mb b b b b br r r re e d d d’ ’entre e e e e e e eux, pou urtant, , tai is s sen nt t t l la vér ri it t t t t t té é é é é é é tout en n l la sach ha an nt t. ( ( (1 1 147) ) ) L La a v v vé é é é é ér r ri i ité ém m m m ma a a a a ane de e t t t to o on n Sei i ig gn n ne e e e eu u ur r r, , , a alors n n n n n n ne e e e e sois p p p pa a a as s s d de ce e eu u u u ux x x x x x q q qu u u u u u ui i i i i doute e e e e e en n n n nt. ( (1 14 4 48 8) ) I Il l est t t t pour c c ch h h ha a ac cun une e d di i ire ec ction n vers l la a a aq q qu ue elle il se t t to ou urne. . . . . . Riva al l li i is se e ez z donc d de b bi ien n n nf f f f f f f fa aisanc ce e e. . . E E E En quelque e lieu qu u u u u ue e e vou u us s s s s s so oyez, Allah h vous f f f f f f f f fera to ou u u us s s s r revenir à L Lu ui. Allah est d d de e e T Toute chos se e e I I I I I I Infiniment C Cap p p p pa ab ble. ( ( ( (1 1 1 14 4 4 49) Par o où ù ù ù ù q que tu sortes, t to ourne e to o o on n n n n n n visage vers la Mosq qu ué ée Sacrée. C C’ ’es s s s st t t t t t l l là la vérité é ém manant de to on n S Sei ig gn ne eu u u u u u u ur r r r. Et Allah n’est poin nt t d distrait de c ce e q q q q q q qu u u u ue e e vous faites. . ( ( (1 1 150 0 0 0 0) ) ) ) ) E E Et par où que tu sort te es, tourne e t ton n v v v vi i i i isage vers la M Mosquée Sacrée, et o o où ù ù ù ù ù ù ù q q q qu u u ue vous soyez, tourne ez z vers ell le e vos s s v v v v visages afin que e l les gens n’aient p pas s d d d d d d’ ’a arg gument contre vo ou us, horm mi is ce e e e e eu u u u u u ux x qui, d’entre eux, ont commis de es s s i i in nj justices. Ne les craignez do onc p pa a a a as s s s e e e et t craignez-Moi, afin que Je parach hè èv ve e e e e e Ma grâce envers vous et q qu ue p pe eu u u u u ut t t t t-ê ê êt t t tr re e vous vous orientiez vers la just te e v v vo o o o o o oi i i ie e. . (151) Nous avons ain ns si i en nv vo o oy y y y y y yé é é é é v v v v ve e e er rs s vous un Messager des vôtres q qui i i v v v vo ou u u u us s récite Nos versets, v vo ou us p pur r r r r ri i i i if f f f f fi ie e e e et t v vous enseigne le Livre et la sagess se e e e e e e ; ; ; e e e e et t q qu ui i vous enseigne ce q que e v vou u u u us s n n ne e s sa aviez pas. (152) Évoquez z- -M M Mo oi do o o o o on n n nc c, J J Je e vous évoquerai !(43) Rendez-M Mo oi i g gr râc ce e e e et t n ne e reniez pas (M Mes s fav v ve e e e e e eu u u urs s s s su u u u ur r vous) ! ( (1 153) Ô v vo ou us s qu ui i i i i ave e ez z z c c cr ru, ayez recours au soutien de la a patien n nc ce e et de la a a a a a p ( ) p Ç Çalât, c ca ar r A Al llah h h h h h e est t a a av v v v ve ec ceux qui prennent p pa atience. JUZ' 0•• Sou u Soura at ate 2 e 2 AL- AL- -BAQ BAQ AQARA A ARAH H H H (LA LA V VA V CHE CHE E E) ) ) ) ) ) ) ) (LA LA LA LA LA LA LA V VA VA A VA VA VA VAC CHE CH CHE CH CHE H ) ) 02 HIZB•• 0••
  • 163. ILCONVIENT“LATRADUCTIONDUSUBSTANTIFARABE )L ESTCITœDANSLE'RAND2OBERTO«ILESTOPPOSœ“iBœNISSEURu ,AMALœDICTION (1 1 15 5 54 4) ) ) ) E E Et t t n n ne e d di i it te e es p p pa as s s d de e e c c ce e eu u ux x q qu ui i o o on n n n nt t t t t é ét té é t t tu ués p p po ou ur r r l l l la a c cause d d d d d’A A Al ll lah q q qu u u’ils s s so on nt t t m m m m mo or rt t ts s : non n n n n n, , , , il ls s son nt t t v vi iv v va an nt ts s s m m m m ma ai is s v vous n ne e e e e e e l l l le sente e ez z z p pa a as s. . . (15 55 5) ) ) Nous v vo ous me et t t t t tt t t t t t tr rons à à l’é é ép preuve p p pa ar un peu d d d d d d d de e e e peur, , , d d d d de e e e f f fa a aim m, , d de e m m m m m ma a a anque d d d d d d d de bien ns s s, d de per rt te es s s s s d d de e e vies h h h h h h h hu u u u umain ne es s e e et t de fr r ru u u u ui i i it t t ts s r r r r r r ré é é é éc coltés s s s s s. . Anno on n n n nc c c c c ce e donc c l’h he e eu ur re e eu use n n n n n no ouvelle e e à à à à ceux q qui s so o on nt t patie e e e e e e en n n n n nts (à l la a a p p pe ei ine). ( ( (1 1 15 5 56) C C C C C C C Ceux-l là à à q qui, lorsq qu u’ ’un m malh h h h h h h he e e e eur le es s s f f f fr rappe, dise en nt : « N N N N No o o o ous so om m m mm m m me es à Allah e et t à Lui n n n n n nous f fe er r ro o on ns retour. » (157 7) ) ) ) C Ceux-là on nt t t sur eux les b bé én n n né é éd dictions de e e l l l l le e eur Seigneur et S Sa a a a miséricor rd d d d de e e e e, et ceux-là sont g gu uidés s ve e er r r r r r rs s la juste voie. ( (1 15 58 8) ( ( ( ( ( (S S S S S S S Sa a ach hez que) As-Safâ e et t A Al l-Marwâ f fo on n nt t t t t p p p p partie des rite es s d d’Allah. Si bie en n q que e q q q q q q qu ui i iconque accomplit l le e pèlerina ag ge e ( (H H H H Ha a aj j j jj) ou la ‘Um mra ne devra pas se fa a a a ai i i i i i ir r r re e e f faute d’accomplir le va a-et-vien nt rit tu u ue e e e el (entre ces deu ux x collines). Et cel lui i q q q q q qui i i f fait le bien volontai irement ( (qu’il l l l s s sa ache qu’) Allah est Reconnaissant e et t t O O O O Omniscient. (159) Ceux qui taisent ce q que N N N N No o o o o ou us s s a avons révélé comme preuves évid den n n n nt t t t t tes s et comme bonnes orien nt tatio on ns s s s s s ( ( (al l l l l- -h h h hu udâ), après que Nous les avons e exp p p po o o o os sé ée e e e es s clairement aux ho om mm mes s d da a a a an n n n n n ns s l le e e L L L Li ivre, c’est bien ceux-là qu’Allah m m m m m m ma a a a a a au u ud d d d d di i i it e et t que maudissent le es s m ma aud di i i i i is sse eu u u ur rs s.(44) (160) Hormis c ceu ux x qu u u ui i i i i i s s se e s so o on nt repentis, se sont amendés et o on nt t m mo on n nt tr ré é ( (a au u grand jour ce e q qu u’ils c c c cac ch h ha a ai i i ie ent auparavant). De ceux- là J’acc ce epte e le e r rep pe en ntir. C Car Je su ui is s l le e T Tou u u u ut t t t t t t t A A A A Ab b bs s so o o ol l lu uteur, le Tout Miséricordieux. (1 161) C Ce eu ux q q q q q q qu u u u u u ui i i i i i o on n nt t t t t mécru et sont mor rt ts mécréants o on nt t s su ur eux x l l l l l la maléd dic cti ion d d d d d d d’ ’ ’ ’All la a ah h h h h, des Anges et de l’hum ma a an nité entière. (16 62 2 2) ) Ils l l l l’aur ro o o on n n nt t éternellement (45) e e et t t t l leur suppli ice ne conn n na a a a a a a aî î î î î ît tra n ni i i a al ll lé égem m m m me e e e e e ent n ni i i r r r ré ép pit. ( ( (1 163) ) ) ) ) ) ) ) V V V V V V Vot tr r re e e e D D D Dieu est un Dieu Un ni iq q q q q qu u u u u u ue e e e e e. Nul dieu à p part L L Lu ui, le T T T T T T T T T To o o o o o o o ou ut Clém m me en nt t le T T T T T T T T T To out M M M M Mi i i is sé éricordieux. ϥϭϧϋϼϟ΍ JUZ' 0•• Sou u Soura at ate 2 e 2 AL- AL- -BAQ BAQ AQARA A ARAH H H H (LA LA V VA V CHE CHE E E) ) ) ) ) ) ) ) (LA (LA LA A L L LA VA VA VA V VA A A V CH CHE CH CHE HE CHE CH ) 02 HIZB 03