Cécile Charrière
Trésorière et responsable des conférences (AMUN)
2014-2015
Bilan d’engagement étudiant
2
REMERCIEMENTS
Je me dois tout d’abord de remercier les personnes qui m’ont accordé leur
confiance et les responsabilités...
3
Sommaire
REMERCIEMENTS
QUELQUES MOTS D’INTRODUCTION
I. ALPES MODEL UNITED NATIONS
a. L’association
b. Les motivations de...
4
QUELQUES MOTS D’INTRODUCTION
A travers ces quelques pages, je vais tenter de vous présenter une vision
d’ensemble de mon...
5
I. ALPES MODEL UNITED NATIONS
a. L’association
Alpes Model United Nations (AMUN) est une association, crée en janvier 20...
6
qui est aussi chargé des relations entre l’ensemble des membres de l’association, de la
communication entre les différen...
7
b. Les motivations de mon engagement
Depuis ma première année à l’IEP j’ai toujours pensé que l’association Alpes
MUN ét...
8
I. ETRE TRESORIERE CHEZ ALPES MUN
a. Mes appréhensions
Initialement, j’étais inquiète à l’idée d’être trésorière d’une a...
9
également appris comment établir un budget prévisionnel en fonction des bilans
financiers des années précédentes, avec l...
10
II. L’ORGANISATION DES CONFERENCES : UN CHALLENGE
Etre responsable du pôle conférence dans lequel nous étions quatorze
...
11
femmes. De plus, j’ai suivi ses cours d’espagnol et je connaissais son charisme
naturel. Antonieta Pardo est unes de se...
12
et
Karim Bouda, membre d'Entr'autres et consultant du Président de l'association »
Concernant cette conférence, l’idée ...
13
c. Les difficultés rencontrées
Les difficultés que j’ai pu rencontrer concernant la première conférence
étaient liées a...
14
Conclusion
In fine, cette expérience a été pour moi une opportunité formidable, qui m’a
permis de participer au bon fon...
15
Annexes
16
17
18
Budget Prévisionnel AlpesMUN 2014-2015
Dépenses Montant Recettes Montant
Achats
Fournitures 50
Frais bancaires
exceptio...
19
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Engagement etudiant

115 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
115
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Engagement etudiant

  1. 1. Cécile Charrière Trésorière et responsable des conférences (AMUN) 2014-2015 Bilan d’engagement étudiant
  2. 2. 2 REMERCIEMENTS Je me dois tout d’abord de remercier les personnes qui m’ont accordé leur confiance et les responsabilités liées à un rôle dans le Bureau de l’association, alors même que je n’avais initialement aucune expérience. A ce titre, je remercie Andréa Zen, Président de l’Association, et Tanguy Courtois (Trésorier d’Alpes MUN 2013-2014) qui ont pris le temps de m’expliquer le fonctionnement d’Alpes MUN, de me familiariser avec toutes les procédures de demandes de subvention, leur soutien tout au long de l’année fut indéfectible. Je tiens également à remercier Célia Pellet (Secrétaire) pour son travail sérieux et sans faille, sa grande rigueur et sa réactivité. Merci aux membres de l’association, essentiellement étudiants en première année, et qui ont fait le choix honorable de s’investir dans leur IEP dès leur arrivée : Juliette Cochelin, Pierre Jothy, Lucie Naudé, Raphael Jean, Sabrina Salama ,Simon Decarpigny-Barreau, Raphael Silvan. Enfin et surtout, je souhaite remercier, au nom de tous les membres d’Alpes MUN l’administration de Sciences Po Grenoble, pour son soutien qui fut aussi indispensable et qu’indéfectible. Ainsi, nous remercions chaleureusement Monsieur Froment, Madame Bernard, Madame Bonnefoy, Madame Tardy-Gaillard, ainsi que le personnel du Comptoir Numérique, qui nous fut d’un soutien précieux pour l’organisation des conférences.
  3. 3. 3 Sommaire REMERCIEMENTS QUELQUES MOTS D’INTRODUCTION I. ALPES MODEL UNITED NATIONS a. L’association b. Les motivations de mon engagement II. QU’EST CE ETRE TRESORIERE CHEZ ALPES MUN ? a. Mes appréhensions b. Le rôle de trésorière c. Une expérience enrichissante III. L’ORGANISATION DES CONFERENCES : UN CHALLENGE a. Les conférences organisées b. Les difficultés rencontrées CONCLUSION Annexes
  4. 4. 4 QUELQUES MOTS D’INTRODUCTION A travers ces quelques pages, je vais tenter de vous présenter une vision d’ensemble de mon expérience associative au sein d’Alpes MUN. A titre d’introduction je tiens à préciser mon entière satisfaction quant à cet engagement et ce que cela m’a apporté sur le plan humain, mais aussi universitaire. J’essaierai ainsi d’expliquer en quoi mon engagement associatif m’a t’il permis de m’épanouir et de quelle façon celui ci impactera mon futur. Mon « travail » dans le cadre d’Alpes MUN fut double, dans un premier temps la gestion des ressources et dépenses financières de l’association en tant que Trésorière ; mais aussi la gestion de l’organisation des conférences en tant que Responsable du pôle conférence. De plus, grâce à Alpes MUN j’ai eu l’immense chance de participer à un Euro MUN à Maastricht du 29 avril 2015 au 3 mai 2015.
  5. 5. 5 I. ALPES MODEL UNITED NATIONS a. L’association Alpes Model United Nations (AMUN) est une association, crée en janvier 2009 par les étudiants en master Organisations Internationales de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble et qui a pour vocation de sensibiliser les étudiants aux questions internationales ainsi que de les familiariser avec le fonctionnement et l’esprit des organisations internationales. Pour cela Alpes MUN se veut à la fois un lieu d’échange pour les étudiants du campus grenoblois sensibles aux questions internationales, mais aussi un lieu de formation au vocable des négociations internationales et de la diplomatie. L’action d’Alpes MUN se divise en deux volets : le premier consiste à organiser des simulations de négociations dans des institutions internationales (Conseil de Sécurité de l’OTAN) et/ou européennes (Conseil ECOFIN). Ces négociations se font entièrement en anglais et dans le respect des règles de procédures officielles de ces institutions. Dans le cadre de ce premier volet AMUN permets aux étudiants de l’IEP les plus motivés de participer à des Model United Nations en Europe en assumant la charge financière de l’inscription à ces simulations de négociation à grande échelle. Le second volet, qui m’est plus familier car je m’y suis investie personnellement est l’organisation de conférences à Grenoble sur des thèmes questionnant les Relations Internationales susceptibles d’intéresser les étudiant(e)s . Ces conférences sont gratuites et ouvertes à tous. Afin d’assurer une gestion des différentes activités de l’association, le bureau, dont je fais partie, a décidé d’organiser pour l’année universitaire 2014-2015 l’association comme ceci : - Le Bureau, qui se charge de la gestion quotidienne de l’association et qui assure un suivi global de l’ensemble des projets de l’association. C’est le bureau
  6. 6. 6 qui est aussi chargé des relations entre l’ensemble des membres de l’association, de la communication entre les différents pôles, des relations inter-associatives et des relations administratives et institutionnelles. 
 Mon rôle particulier au sein du bureau a été celui de trésorier : cela comprend la gestion des fonds de l’association et des demandes de subventions, le financement de l’association, la gestion des budgets ainsi que la gestion des opérations courantes de trésorerie. 
 - Le pôle simulation : ce pôle a pour finalité la gestion des simulations de l’association : envoi de délégation à l’international, mise en place de simulation à Grenoble, formations aux règles de négociations onusiennes. 
 - Le pôle conférence: ce pôle assure l’organisation et la gestion des conférences de l’association Alpes MUN. Cela implique de trouver des intervenants, de l’organisation de leurs trajets et de leur déplacement à Grenoble, ainsi que de l’organisation technique et logistique de la conférence. Ce pôle a aussi la charge de l’organisation des conférences, de leurs formats et des thèmes abordés. 
 - Le pôle communication : la charge de la communication est extrêmement importante. C’est ce pôle qui gère les campagnes de communication relatives aux différents évènements, en fonction des souhaits émis par les différents pôles ainsi que le bureau. 
 L’ensemble des pôles est géré par un « chef de pôle » qui permet l’animation de ceux-ci et qui a pour tâche d’organiser et de rendre compte de l’organisation des évènements aux entre membres de l’association. 

  7. 7. 7 b. Les motivations de mon engagement Depuis ma première année à l’IEP j’ai toujours pensé que l’association Alpes MUN était l’unes des plus intéressante et stimulante intellectuellement. Mais étant inscrite en parallèle à la faculté de droit j’étais persuadée qu’il me serait impossible de gérer un engagement étudiant en plus de ce double cursus. Cependant, au début de l’année lorsque Andréa Zen me fit partager son inquiétude quant à l’absence de « relève » dans le bureau de l’association du au fait du double départ des 2A et des 4A j’ai pris la décision de m’y investir et de faire en sorte de faire vivre cette association. Au moment de mon engagement j’avais dans l’idée de postuler pour le master Pratiques et Politiques des Organisations Internationales dans le but de devenir avocat ou juriste en droit international et de travailler dans une Organisation Non Gouvernementale ou Intergouvernementale. Ainsi, Alpes MUN était en totale adéquation avec mon projet professionnel et touchait à toutes les thématiques qui stimulaient le plus mon intérêt. De surcroit, le simple fait de m’engager dans la vie associative m’a paru quelque chose de nécessaire pour compléter mon cursus universitaire. En effet, il me semble que s’investir dans une association est tout aussi important que de faire des stages ou de travailler quelques mois en été. Le fait de travailler bénévolement à l’accomplissement d’un projet à but non lucratif dans lequel l’on croit et l’on a envie de s’investir afin de faire vivre la vie associative de son école est une expérience unique et sans égale. Je pense en effet que l’engagement dans une association étudiante s’apparente à une « école de la vie », car il faut apprendre à travailler en groupe, être capable de prendre des initiatives tout en sachant faire des compromis, s’efforcer d’être rigoureux mais aussi tolérer ceux qui le sont moins ; ou encore accepter et même utiliser les critiques pour s’améliorer.
  8. 8. 8 I. ETRE TRESORIERE CHEZ ALPES MUN a. Mes appréhensions Initialement, j’étais inquiète à l’idée d’être trésorière d’une association car je n’avais jamais fait de comptabilité et qu’un bilan financier m’était quelque chose de totalement étranger. Partagée entre l’inquiétude de ne pas être à la hauteur et la fierté de me voir proposer de telles responsabilités j’ai rapidement décidé d’accepter ce rôle au sein du Bureau d’Alpes MUN. b. Le rôle de trésorière Tanguy Courtois et Andréa Zen m’ont confié le classeur ou tous les papiers officiels relatifs à l’association étaient confinés, ainsi que des dossiers de demandes de subventions des années précédentes ; j’ai alors passé beaucoup de temps à étudier ce classeur. A partir du mois de septembre il a fallu renouveler toutes les demandes de subventions et c’est là que le défi a été difficile à relever pour moi car tout était complètement nouveau, notamment toutes les procédures administratives qui m’étaient encore alors à peu près inconnues. Grace à l’aide de l’ancien trésorier (Tanguy Courtois) et du Président de l’association, mais aussi grâce à la gentillesse des personnes responsables des relations avec le monde associatif dans les institutions auxquelles j’en ai fait la demande, j’ai pu rapidement comprendre le fonctionnement de ces procédures. J’ai monté des dossiers de demandes de subvention à l’attention de l’IEP, de l’UPMF, de la Ville de Grenoble, du Crous, et d’Université Grenoble Alpes. Monter ces dossiers m’a demandé beaucoup de temps et de rigueur ; il faut maîtriser bien entendu les aspects financiers de l’association, mais aussi et surtout les projets qui verront le jour grâce aux subventions accordées. J’ai du présenter à de multiples reprises l’histoire, les fondements de l’association, ainsi qu’expliquer le rôle et l’influence que veut avoir Alpes MUN à l’IEP et sur le campus, en général. J’ai
  9. 9. 9 également appris comment établir un budget prévisionnel en fonction des bilans financiers des années précédentes, avec l’aide de l’ancien trésorier. C. Qu’est ce que le rôle de trésorière m’a apporté ? Etre trésorière d’Alpes MUN m’a beaucoup appris car comme je l’ai précisé précédemment je n’avais aucune compétence dans ce domaine. J’ai pu me familiariser avec les procédures administratives, j’ai appris à monter des dossiers de subventions, établir des budgets prévisionnels, gérer les dépenses de l’association. Ce qui m’a le plus plu a été d’être en contact avec les personnes en charge des organisations étudiantes. J’ai notamment rencontré Julien Vaccari, Chargé de projets Culture et Initiatives étudiantes à Université Grenoble Alpes, Diera Radafiarijaona Délégué culturel au CROUS de Grenoble et Julie Cuchet, Responsable du Bureau de la Vie étudiantes à l’UPMF ; ces trois personnes m’ont marqué par leur patience et leur grande dévotion quant à leur travail. J’ai été touchée par le fait de rencontrer des personnes dédiant leur vie au bon fonctionnement du monde associatif étudiant, et passant leurs journée à étudier la faisabilité de projets culturels associatifs. Ils m’ont donné de précieux conseils, que je tacherai de transmettre à le/la prochaine trésorière d’Alpes MUN, et nous on proposé leur aide quant à la communication de nos conférences sur l’ensemble du campus. De plus, je me réjouis du fait que tous les dossiers de demande de subvention que j’ai déposé aient reçu des réponses favorables, c’est pour moi une grande satisfaction.
  10. 10. 10 II. L’ORGANISATION DES CONFERENCES : UN CHALLENGE Etre responsable du pôle conférence dans lequel nous étions quatorze étudiants en tout fut un défi différent de celui d’être trésorière. Néanmoins, j’avais déjà organisé une conférence il y a deux ans (j’avais invité l’historien Daniel Lefeuvre) dans le cadre d’une campagne BDE et j’avais apprécié cette expérience. a. Les conférences organisées Deux conférences ont eu lieu cette année à l’IEP, organisées par Alpes MUN. L’intitulé de la première était « Amérique Latine : gouvernance féminine, société machiste, réflexions sur un paradoxe contemporain » elle a eu lieu le mercredi 11 mars. Notre présentation était la suivante : « En 1974, en Argentine, pour la première fois dans l’histoire du monde une femme est élue présidente, aujourd’hui l’Amérique Latine compte plus d’un tiers des femmes présidentes dans le monde. La problématique de la conférence était : Ne vous êtes vous jamais demandé comment dans des pays ou machisme et misogynie sont monnaie courante des femmes ont-elles pu accéder à la Présidence ? » Nos intervenantes étaient Marie Elena Galoppo enseignante et activiste engagée (née en Argentine) et Antioneta Pardo Chilienne et française, élue en charge de la politique culture et de l'égalité femme/homme (2008-2014), formatrice et intervenante sur le Droit culturel (Art 27 de la DUDH), les femmes et les conflits de masse, les commissions de vérité et de réconciliation (CVR). J’ai proposé le thème des femmes en Amérique Latine car l’année précédente l’association s’était beaucoup concentrée sur les thématiques du type Moyen- Orient/Islam .... Madame Galoppo s’est imposée dans mon esprit comme étant une intervenante parfaite car d’origine Argentine et très engagée pour les droits des
  11. 11. 11 femmes. De plus, j’ai suivi ses cours d’espagnol et je connaissais son charisme naturel. Antonieta Pardo est unes de ses collègues, féministe engagée, qui fut très éloquente. Dans l’organisation de cette première conférence je me suis occupée de la communication, du déroulement de la conférence et j’ai adopté le rôle de modératrice durant le débat. La seconde conférence eu lieu le mercredi 8 avril, l’intitulé étant « De l’état actuel de la radicalisation Islamique en France; illustrations cliniques et perspectives conceptuelles ». Ci dessous la description de notre événement : « Quels processus de radicalisation ? Quelles formes de radicalités ? Pourquoi de jeunes Français, qui ne sont pourtant pas de culture musulmane, veulent-ils se convertir à l'Islam et se radicalisent ils parfois ensuite? Quelles sont les techniques de propagande utilisées par les djihadistes ? Dans le contexte d’une inquiétante radicalisation chez certains musulmans et convertis, l’association niçoise Entr’Autres tente de comprendre les raisons du départ de jeunes pour le djihad, à partir d'un travail soutenu de terrain (auprès des familles, des Services de renseignement, de la Justice, de la préfecture, des gendarmes, des imams, des mosquées, des associations de quartier, des travailleurs sociaux, etc.) Quelques mois après de l’attentat visant Charlie Hebdo, Alpes MUN invite quatre membres d’Entr’Autres à Sciences Po Grenoble, ce mercredi 8 avril à partir de 17h dans le cadre d’une conférence s’appuyant sur des témoignages concrets, qui sera suivi d’un débat. Nous sommes fiers d’accueillir ; Patrick Amoyel, Philosophe, Psychanalyste, Vice-Président de la Société Méditerranéenne de Psychiatrie, Président de l'Association Entr'Autres, Professeur Master 2 "Psychopathologie interculturelle, clinique du lien social, des traumatismes et des situations de crise", Université de Nice Sophia-Antipolis Brigitte Erbibou, Psychanalyste, chargée de cours Master 2 "Psychopathologie interculturelle, clinique du lien social, des traumatismes et des situations de crise", Université de Nice Sophia-Antipolis Amélie Boukhobza, Psychologue clinicienne, Doctorante en psychopathologie clinique sur les faits identitaires, Université de Nice Sophia-Antipolis.
  12. 12. 12 et Karim Bouda, membre d'Entr'autres et consultant du Président de l'association » Concernant cette conférence, l’idée du thème, et des intervenants venait de Lucie Naudé, membre active de notre association. Elle est restée en contact avec eux durant tout le temps précédent la conférence. Je me suis occupée de la logistique, du paiement des transports de nos intervenants depuis Nice ainsi que de la « campagne de communication » (affiches, évènement Facebook…). Chacune des deux conférences fut un succès, environ 150 personnes sont venues écouter nos intervenants en tout, majoritairement des étudiants de l’IEP, mais aussi de la faculté de psychologie, d’histoire, de droit, des étudiants Erasmus (Brésiliens, Chilien, Turcs, Argentins…) …
  13. 13. 13 c. Les difficultés rencontrées Les difficultés que j’ai pu rencontrer concernant la première conférence étaient liées aux soucis de santé de Madame Galoppo, qui a été hospitalisée. Nous avons donc du reporter la conférence deux fois. Heureusement, Madame Galoppo s’est rétablie, et elle est en pleine forme aujourd’hui. La conférence a finalement eu lieu et ce fut un franc succès. Concernant la conférence intitulée « De l’état actuel de la radicalisation Islamique en France; illustrations cliniques et perspectives conceptuelles » les difficultés ont été tout autres. En effet, l’affiche de présentation ayant été jugée trop choquante et polémique (voire en Annexe) a été arrachée très rapidement partout ou je les accrochais. Le personnel de la Bibliothèques de Droit-Lettres, a refusé que j’accroche les affiches sur le tableau d’affichage. Alors même qu’il m’avait fortement été conseillé d’élargir le champ de communication pour nos évènements afin de ne pas toucher uniquement des étudiants de l’IEP. A la COREP, la responsable de l’agence a refusé aussi que j’accroche mes affiches dans son agence sous prétexte qu’elle risquait de créer des problèmes dans son établissement. A l’IEP de nombreuses affiches ont été arrachées très rapidement aussi. Je ne comprends toujours pas aujourd’hui pourquoi… Néanmoins la conférence fut un succès, même si les intervenants étaient fatigués après les sept heures de routes endurées depuis Nice le jour même.
  14. 14. 14 Conclusion In fine, cette expérience a été pour moi une opportunité formidable, qui m’a permis de participer au bon fonctionnement d’une association aux buts que je trouve louables. Je suis heureuse d’avoir contribué à la vie associative de mon école, mais aussi satisfaite des apports sur le plan personnel dont j’ai bénéficié de cet engagement. Le travail d’équipe s’illustre à travers de multiples formes :les tensions, les non-dits, les malentendus ; mais aussi la solidarité, la gentillesse, la patience, la générosité ; j’ai pu apprendre de tout cela et je n’en sors que grandie. Je suis persuadée que cette année, d’une certaine façon, m’aura permis d’être un peu plus préparée pour une future entrée dans le monde professionnel. De plus, grace à Alpes MUN j’ai pu participer à une simulation de négociation au niveau européen, un Euro MUN à Maastricht du 29 avril au 3 mai. J’ai représenté pendant quatre jours la Russie au Conseil des Droits de l’Homme. J’ai rencontré des personnes extrêmement intéressantes venant du monde entier, mais aussi établir un lien plus fort avec les membres de mon association, ce fut une expérience extraordinaire, très stimulante intellectuellement. Enfin, je compte au premier semestre 2015 rester dans l’association Alpes MUN pour aider la personne qui prendra le rôle de trésorier(e), ce qu’on appelle « faire la passation ». Je compte déployer tous les efforts nécessaires pour qu’Alpes MUN ne s’éteigne pas. Par ailleurs, j’espère pouvoir m’engager auprès d’Alternatives IEPG car il me tient à cœur de pouvoir participer à la vie de mon école et il serait un honneur pour moi de représenter les voix de mes pairs.
  15. 15. 15 Annexes
  16. 16. 16
  17. 17. 17
  18. 18. 18 Budget Prévisionnel AlpesMUN 2014-2015 Dépenses Montant Recettes Montant Achats Fournitures 50 Frais bancaires exceptionnels 80 Communication générale 125 Sous-total charges 255 Simulations (initiations et envois de délégations) Frais d’inscription (MUN européens) 1500 Part Subvention Crous 400 Communication 50 Part subvention UPMF 500 Repas et collations 40 Part subvention IEP 852 Frais exceptionnels 250 Part subvention Ville de Grenoble 500 récompenses matérielles 100 Part trésorerie 568,33 Sous-total charges 1940 Part Université de Grenoble 300 Conférences, cafés-débats et projections-débats Transport intervenants 400 Hôtel intervenants 300 Frais repas intervenants et buffets (conférences) 75 Communication 150 Sous-total charges 925 TOTAL CHARGES 3120 TOTAL PRODUITS 3120,33
  19. 19. 19

×