E
n lisant le Coran, nous rencontrons souvent de nombreux concepts
qui sont devenus familiers à notre vie quotidienne. Ces...
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux,
le Très Miséricordieux
LES CONCEPTS
FONDAMENTAUX
DANS LE SAINT
CORAN
HARUN YAHYA
AL MADINAH
ISBN: 2-84904-001-0
© Editions AL MADINAH, 2003
Editions AL MADINAH
21, rue Chaponnay - 69003 Lyon FRANCE
Tél: + 33 4 78 6...
LES CONCEPTS
FONDAMENTAUX
DANS LE SAINT
CORAN
Ô vous qui croyez! Si vous
craignez Allah, Il vous accordera la
faculté de d...
À propos de l'auteur
L'auteur, qui écrit sous le pseudonyme HARUN YAHYA, est né à Ankara en 1956. Il a effec-
tué des étud...
qu'est le salut des gens de la perdition, ne peuvent connaître un tel impact. Ceux qui douteraient
de ceci se rendront vit...
À l'attention du lecteur
•Dans tous les livres de l'auteur, les questions liées à la foi sont
expliquées à la lumière des ...
SOMMAIRE
Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .10
L'idolâtrie . . . . . ...
Introduction
E n lisant le Coran, nous rencontrons souvent de nombre-
ux concepts qui sont devenus familiers à notre vie q...
commandements. Elle permet également de distinguer le bien
du mal, en se conduisant de la meilleure façon et en faisant le...
L'idolâtrie
Shirk; le mot arabe utilisé pour l'idolâtrie signifie "adopter
des partenaires/l'association".
Dans le Coran, ...
Quelle que puisse être son appartenance religieuse, si elle s'op-
pose au livre divin dans ses pensées et jugements elle f...
D'après ce que l'on vient de dire, il est clair que l'idolâtrie est
le détournement du sentiment de l'amour pour Allah ver...
Dans un autre verset, la parole du Prophète Ibrahim (que la
paix soit sur lui) nous montre que les non-croyants ont choisi...
constitue certainement un grand obstacle pour le sain dévelop-
pement de l'esprit et de la conscience de la jeunesse. Comm...
personne ou d'une chose à Allah. Par exemple, préférer l'appro-
bation de quelqu'un à celle d'Allah, craindre quelqu'un de...
sions. Les membres de ces sectes prétendent ensuite que chacun
est dans le vrai et s'opposent les uns les autres. Cependan...
quiconque donne à Allah quelqu'associé commet un
énorme péché. (An Nissa, 48)
Certes, Allah ne pardonne pas qu'on Lui donn...
- C'est, répondit-il, de croire en Allah, à Ses Anges, à Son
Livre, à Sa rencontre, à Ses Prophètes et à la résurrection.
...
C'est à Allah qu'appartient, ce qui est dans les cieux et
ce qui est sur la terre. Que suivent donc ceux qui invo-
quent, ...
Le Coran décrit la fin des faiseurs d'idoles de cette façon:
Puis quand ils virent notre rigueur ils dirent: "Nous cro-
yo...
L'épreuve (fitnah)
C omme en français ou d'autres langues, en arabe certains
mots possèdent différents sens.
Le mot fitnah...
de, car Tu es le Meilleur des pardonneurs." (Al A'raf, 155)
De nombreux versets nous font comprendre qu'ici-bas est
un lie...
épreuves indiquent que cette personne n'a pas une foi ferme. Un
croyant est convaincu que chaque incident n'arrive que par...
Dans le verset suivant on voit que dans certains cas les bi-
ens sont attribués aux gens pour les tester:
Et ne tends poin...
le, celui-ci suivit Samiri, qui avait fait une statue (en or) d'un ve-
au et se mit à l'adorer. D'après les termes du Cora...
Prenez par exemple, les campagnes dans le chemin d'Allah
qui correspondent à des périodes de grandes épreuves. Quelles
que...
quelque maladie ainsi que les mécréants disent: "Qu'a
donc voulu Allah par cette parabole?" C'est ainsi
qu'Allah égare qui...
En vérité, vous et tout ce que vous adorez, ne pourrez
tenter [personne], excepté celui qui sera brûlé dans la
Fournaise. ...
C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre: il s'y trouve
des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre et
d'...
la ville et qu'ensuite on leur avait demandé de renier le-
ur foi, ils auraient accepté certes, et, n'auraient guère
tardé...
Les disputes parmi les croyants:
une source de fitnah
La tyrannie domine la terre tant que les croyants ne s'off-
rent pas...
Allah rappelle souvent à l'homme que ce monde est un lieu
de résidence temporaire et une source d'épreuve. Malgré cela,
le...
(Rappelle-toi) quand la femme d'Imran dit: "Seigneur,
je t'ai voué en toute exclusivité ce qui est dans mon
ventre. Accept...
Ô vous qui avez cru! Que ni vos biens, ni vos enfants ne
vous distraient du rappel d'Allah. Et quiconque fait cela…
alors ...
Les deux aspects de l'âme
L 'âme, (en arabe, le nafs) comme il est habituellement uti-
lisé dans le Coran, signifie "l'ego...
cience, c'est-à-dire la reconnaissance de ce qui est bon et mauvais
pour elle. Dans la seconde partie du verset nous appre...
mites. Ils sont toujours guidés par l'inspiration provenant de
Lui. Ils ne se soumettent pas au mal de leurs propres âmes,...
ce, il sera un modèle laissant apparaître dans sa personnalité, les
attributs d'Allah. Allah est infiniment compatissant e...
doit d'effectuer le bon, inspiré par Allah. C'est en fait ce qu'il
perçoit au tout début, au moment d'effectuer celui-ci e...
bien-aimé Prophète (pssl) les croyants faisaient preuve d'un désir
ardent pour lutter dans le sentier d'Allah, même s'ils ...
"âme apaisée" dans le saint Coran.
Ô toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfa-
ite et agréée, entre donc parm...
De ceux qui prennent leurs vains désirs
et leurs passions comme dieux
D ans les pages précédentes, nous avons analysé les ...
Celui qui se soumet au mauvais penchant de son âme aura
recours à elle à chaque fois qu'il aura une décision à prend-
re. ...
nom d'Allah a été prononcé? Alors qu'Il vous a détaillé
ce qu'Il vous a interdit, à moins que vous ne soyez cont-
raints d...
vous, Nous avons assigné une législation et un plan à
suivre. Si Allah avait voulu, certes, Il aurait fait de vo-
us une s...
De l'esprit, de la conscience
et de l'âme
Ô toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfa-
ite et agréée. (Al Fajr...
ce, il sera un modèle laissant transparaître les attributs d'Allah
au sein de sa personnalité.
La conscience de l'homme ma...
Du cœur, de la sagesse
et de l'intelligence
N ous savons déjà qu'il y a deux différents aspects de
l'âme humaine, l'un nég...
quérir la sagesse? La réponse est évidente: l'homme atteint la
sagesse lorsqu'il obéit à sa conscience qui lui inspire les...
De cette manière, la sagesse dont parle le Coran est directe-
ment reliée au cœur et à l'âme.
Un point mérite ici notre at...
uverte. Ce scientifique est sûrement un de ceux qui "a pris sa
propre passion comme divinité, et qu'Allah a laissé s'égare...
Allah intervient entre l'homme et
son cœur
Ô vous qui croyez! Répondez à Allah et au Messager
lorsqu'il vous appelle à ce ...
donné, et écoutez!" Ils dirent: "Nous avons écouté et dé-
sobéi." Dans leur impiété, leurs cœurs étaient passion-
nément é...
Et afin que ceux à qui le savoir a été donné sachent que
(le Coran) est en effet, la vérité venant de ton Seigneur,
qu'ils...
mauvais séjour, que celui des injustes! (Al Imran, 151)
Les cœurs remplis de dégoût et d'horreur
Et quand Allah est mentio...
[l'ennemi]", ils dirent: "Bien sûr que nous vous suivri-
ons si nous étions sûrs qu'il y aurait une guerre." Ils
étaient, ...
difficile, après que les cœurs d'un groupe d'entre eux
étaient sur le point de dévier. Puis Il a accueilli leur re-
pentir...
Les maladies du cœur
Il y a dans leurs cœurs une maladie (de doute et d'hypoc-
risie), et Allah laisse croître leur maladi...
Est-ce que celui dont Allah ouvre la poitrine à l'Islam
et qui détient ainsi une lumière venant de son Seigne-
ur… Malheur...
Ô Messager! Que ne t'affligent point ceux qui conco-
urent en mécréance; parmi ceux qui ont dit: "Nous avons
cru" avec leu...
Dis: "Voyez-vous? Si Allah prenait votre ouïe et votre
vue, et scellait vos cœurs, quelle divinité autre qu'Allah
vous les...
malgré qu'il ne Le voit pas. Annonce-lui un pardon et
une récompense généreuse. (Ya Sin, 7-11)
[Mais] certes les infidèles...
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français

38 vues

Publié le

Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français

Publié dans : Sciences
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
38
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les concepts fondamentaux dans le saint coran. french. français

  1. 1. E n lisant le Coran, nous rencontrons souvent de nombreux concepts qui sont devenus familiers à notre vie quotidienne. Ces concepts sont la clé pour une (bonne) compréhension du Coran. La sagesse, la patience, la loyauté, la non-croyance et les faveurs d’Allah font partie de ces concepts, pour n’en citer que quelques-uns. La majorité des concepts susmentionnés sont, néanmoins, utilisés avec des connotations tout à fait différentes dans la vie de tous les jours. Si ceux qui sont un tant soit peu versés dans la lecture du Coran fondent leurs points de vue sur la base de ces connotations, ils auront sûrement un maigre aperçu du Livre d’Allah. Voilà pourquoi une juste compréhension du contenu du Coran et de la signification de ces concepts est essentielle. Il est également nécessaire de faire des efforts pour connaître le Coran par cœur et l’appliquer dans la vie de tous les jours. Dans ce livret, des concepts que l’on trouve couramment dans le Coran sont expliqués à la lumière des versets qui s’y rapportent; nous avons entrepris d’expliquer leurs sens cachés aussi bien que leur utilisation générale et courante. Sans aucun doute, Allah connaît mieux. À PROPOS DE L'AUTEUR L 'auteur a écrit plus de 170 livres sous le pseudonyme Harun Yahya sur des thèmes relatifs à la foi, sur les signes d'Allah dans l'Univers, sur des enjeux politiques concernant les musulmans et sur des recherches traitant des francs-maçons. Ses articles paraissent dans de nombreux magazines/journaux turcs et étrangers islamiques aux quatre coins du monde. Plusieurs de ses ouvrages, parmi lesquels on peut mentionner "Le mensonge de l'évolution", "Les nations disparues" et "Pour les gens doués d'intelligence" ont été publiés en anglais et ont obtenu un grand succès. Certains de ces livres ont été traduits en allemand, en français, en italien, en espagnol, en portugais, en arabe, en albanais, en polonais, en russe, en serbo-croate, en indonésien, en turkmène, en tatar et en urdu, et publiés dans leurs pays respectifs. Tous les livres d'Harun Yahya font appel à tous les musulmans, quel que soit leur âge, leur race ou leur nation, indépendamment de leurs divergences idéales malvenues qu'ils partagent.
  2. 2. Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
  3. 3. LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DANS LE SAINT CORAN HARUN YAHYA AL MADINAH
  4. 4. ISBN: 2-84904-001-0 © Editions AL MADINAH, 2003 Editions AL MADINAH 21, rue Chaponnay - 69003 Lyon FRANCE Tél: + 33 4 78 60 52 88 Fax: + 33 4 78 60 80 58 www.harunyahya.com/fr e-mail: contact@harunyahya.org Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, réservés pour tous pays. La loi du 11 mars 1957 n'au- torisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article 4l, d'une part, que les "copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective", et d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, "toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite" (alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal.
  5. 5. LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DANS LE SAINT CORAN Ô vous qui croyez! Si vous craignez Allah, Il vous accordera la faculté de discerner(entre le bien et le mal), vous effacera vos mé faits et vous pardonnera. Et Allah est le Détenteur de l'énorme grâce. (Al Anfal, 29) HARUN YAHYA
  6. 6. À propos de l'auteur L'auteur, qui écrit sous le pseudonyme HARUN YAHYA, est né à Ankara en 1956. Il a effec- tué des études artistiques à l'Université Mimar Sinan d'Istanbul, et la philosophie à l'Université d'Istanbul. Depuis les années 80, il a publié de nombreux ouvrages sur des sujets politiques, scien- tifiques et liés à la foi. Harun Yahya est devenu célèbre pour sa remise en cause de la théorie de l'évolution et sa dénonciation de l'imposture des évolutionnistes, ainsi que pour sa mise en évi- dence des liens occultes existant entre le darwinisme et les idéologies sanglantes du vingtième siècle. Son pseudonyme est constitué des noms "Harun" (Aaron) et "Yahya" (Jean), en mémoire de ces prophètes estimés (que la paix soit sur eux) qui ont tous deux lutté contre la mécréance. Le sceau du Prophète (que la paix et le salut soient sur lui), qui figure sur la couverture des livres de l'auteur, revêt un caractère symbolique lié à leur contenu; ce sceau signifie que le Coran est le der- nier Livre de Dieu, Son ultime Parole, et que notre Prophète (pssl) est le dernier maillon de la chaî- ne Prophétique. Sous la guidance du Coran et de la Sunnah, l'auteur s'est fixé comme objectif de démonter les arguments des tenants des idéologies athées, afin d'avoir le "dernier mot" et de rédui- re au silence les objections soulevées contre la religion. Le Prophète (pssl) a atteint les plus hauts niveaux de la sagesse et de la perfection morale, et ainsi son sceau est-il utilisé avec l'intention de prononcer les mots décisifs. Tous les travaux de l'auteur sont centrés sur un seul objectif: communiquer aux autres le message du Coran et par conséquent les inciter à réfléchir aux questions liées à la foi, telles que l'existence de Dieu, Son unicité et l'Au-delà, et leur remettre en mémoire certains thèmes importants. L'œuvre de Harun Yahya est connue à travers de nombreux pays, tels que l'Inde, les Etats- Unis, la Grande-Bretagne, l'Indonésie, la Pologne, la Bosnie, l'Espagne et le Brésil. Certains de ses livres sont maintenant disponibles dans les langues suivantes: l'anglais, le français, l'allemand, l'ita- lien, le portugais, l'urdu, l'arabe, l'albanais, le russe, le serbo-croate (bosniaque), l'ouïgour de Turquie, et l'indonésien, et des lecteurs du monde entier les apprécient. Ces ouvrages ont conduit beaucoup de gens à attester de leur croyance en Dieu, et d'autres à approfondir leur foi. La sagesse et le style sincère et fluide de ces livres confèrent à ces derniers une touche distinctive qui frappe ceux qui les lisent ou qui simplement les examinent. Fermant la porte aux objections, ils sont caractérisés par l'efficacité de leurs propos, les résultats définitifs aux- quels ils aboutissent et l'irréfutabilité de leurs arguments. Les explications fournies sont claires et ne laissent aucune place au doute, enrichissant le lecteur de données solides. Il est improbable que ceux qui lisent consciencieusement ces ouvrages continuent à soutenir les idéologies athées et la philosophie matérialiste ou toute autre pensée pervertie. Et même s'ils persistent dans leur néga- tion, alors leur attachement à la déviation ne sera plus que purement sentimental puisque les dif- férentes attitudes négatrices auront été nettement réfutées à la base. Tous les mouvements contem- porains hostiles à la foi se trouvent aujourd'hui idéologiquement battus, grâce à la série de livres écrits par Harun Yahya. Il ne fait aucun doute que de tels résultats n'ont pu être que par le biais d'une sagesse et d'une lucidité accordées par Dieu, et l'auteur ne tire aucune fierté personnelle de son travail; il espère seulement être un support pour ceux qui cherchent à cheminer vers Dieu. De plus, il ne tire aucun bénéfice matériel de ses livres. Ni lui ni ceux qui contribuent à publier ces ouvrages acces- sibles à tous ne réalisent de gains matériels. Ils désirent uniquement obtenir la satisfaction de Dieu. Prenant en considération ces faits, c'est rendre un service inestimable à la cause de Dieu que d'encourager les autres à lire ces livres qui ouvrent les "yeux du cœur" et amènent leurs lecteurs à devenir de meilleurs serviteurs de Dieu. Par contre, ce serait un gaspillage de temps et d'énergie que de propager des livres qui créent la confusion dans l'esprit des gens, qui mènent au chaos idéologique et qui, manifestement, n'ont aucun effet pour éradiquer des cœurs le doute. Il est patent que des ouvrages réalisés dans le but de mettre en valeur la puissance littéraire de leur auteur, plutôt que de servir le noble objectif
  7. 7. qu'est le salut des gens de la perdition, ne peuvent connaître un tel impact. Ceux qui douteraient de ceci se rendront vite compte que Harun Yahya ne cherche à travers ses livres qu'à subjuguer l'in- croyance et à répandre les valeurs morales du Coran. Le succès, l'impact et la sincérité de cet enga- gement sont évidents. Il convient de garder à l'esprit un point précis: la raison essentielle de l'incessante cruauté, des conflits et des souffrances que subissent les musulmans est la domination de l'incroyance sur cette terre. Cet état des choses ne peut cesser qu'avec la survenue de la défaite de la mécréance et la sensibilisation de chacun aux merveilles de la création et à la morale coranique, afin que tous puissent vivre en accord avec elle. En considérant l'état actuel du monde, qui aspire les gens dans la spirale de la violence, de la corruption et des conflits, il apparaît vital que ce service rendu à l'hu- manité le soit encore plus rapidement et plus efficacement. Sinon, il se peut que la descente soit irréversible. Il n'est pas exagéré de dire que la série de livres de Harun Yahya a assumé ce rôle majeur. Si Dieu le veut, ces livres constitueront le moyen par lequel l'espèce humaine connaîtra, au vingt- et-unième siècle, la paix et la félicité, la justice et la joie promises dans le Coran. Voici quelques-uns de ses ouvrages: 'La "Main Secrète" en Bosnie', 'L'Aspect Caché de l'Holocauste', 'L'Aspect Caché du Terrorisme', 'La Carte Kurde d'Israël', 'Une Stratégie Nationale pour la Turquie', 'Solution: Les Valeurs du Coran', 'L'Antagonisme de Darwin contre les Turcs', 'Le Mensonge de l‘Evolution', 'Les Nations Disparues', 'L'Age d'Or', 'L'Art de la Couleur par Dieu', 'La Gloire est Omniprésente', 'Connaître Dieu par la Raison', 'Le Vrai Visage du Monde d'Ici-Bas', 'Les Confessions des Evolutionnistes', 'Les Illusions des Evolutionnistes', 'La Magie Noire du Darwinisme', 'La Religion du Darwinisme', 'Le Coran Montre la Voie à la Science', 'La Réelle Origine de la Vie', 'Les Miracles du Coran', 'La Nature: les Caractéristiques de sa Conception', 'Sacrifice de Soi et Modèles de Comportements Intelligents chez les Animaux', 'L'Eternité a Déjà Commencé', 'Les Enfants, Darwin Etait un Menteur!', 'La Fin du Darwinisme', 'La Réflexion Approfondie', 'L'Intemporalité et la Réalité du Destin', 'Ne Feignez Jamais d'Ignorer', 'Le Miracle de l'Atome', 'Le Miracle de la Cellule', 'Le Miracle du Système Immunitaire', 'Le Miracle de l'œil', Le Miracle de la Création Vu dans les Plantes, 'Le Miracle de l'Araignée', 'Le Miracle du Moustique', 'Le Miracle de la Fourmi', 'Le Miracle de l'Abeille à Miel'. Parmi ses brochures, citons: 'Le Mystère de l'Atome' 'L'Effondrement de la Théorie de l'Evolution: La Réalité de la Création', 'L'Effondrement du Matérialisme', 'La Fin du Matérialisme', 'Les Bévues des Evolutionnistes I', 'Les Bévues des Evolutionnistes II', 'L'Effondrement Microbiologique de l'Evolution', 'La Réalité de la Création', 'L'Effondrement de la Théorie de l'Evolution en 20 Questions', 'La Plus Grande Tromperie de l'Histoire de la Biologie: Le Darwinisme'. Les autres ouvrages de l'auteur sur des sujets liés au Coran incluent: 'Avez-Vous Déjà Réfléchi à la Vérité?', 'Au Service d'Allah', 'Abandonner la Société de l'Ignorance', 'Le Paradis', 'La Théorie de l'Evolution', 'Les Valeurs Morales dans le Coran', 'La Connaissance du Coran', 'Un Index Coranique', 'L'Emigration dans la Voie d'Allah', 'Les Caractéristiques de l'Hypocrite dans le Coran', 'Les Secrets des Hypocrites', 'Les Attributs d'Allah', 'Débattre et Communiquer le Message selon le Coran', 'Les Réponses du Coran', 'La Mort, la Résurrection et l'Enfer', 'La Lutte des Messagers', 'L'Ennemi Juré de l'Homme: Satan', 'L'Idolâtrie', 'La Religion des Ignorants', 'L'Arrogance de Satan', 'La Prière dans le Coran', 'L'Importance de la Conscience dans le Coran', 'Le Jour de la Résurrection', 'N'Oubliez Jamais', 'Les Jugements Négligés du Coran', 'Les Caractères Humains dans la Société d'Ignorance', 'L'Importance de la Patience dans le Coran', 'Information Générale du Coran', 'Compréhension Rapide de la Foi 1-2-3', 'Le Raisonnement Primitif de la Non-croyance', 'La Foi Mûre', 'Avant que Vous ne Regrettiez', 'Nos Messagers Disent…', 'La Miséricorde des Croyants', 'La Crainte d'Allah', 'Le Cauchemar de la Non-croyance', 'Le Prophète Jésus Reviendra', 'Les Beautés Présentées par le Coran pour la Vie', 'L'Iniquité Appelée "Moquerie" ', 'Le Mystère de l'Epreuve', 'La Véritable Sagesse selon le Coran', 'La Lutte contre la Religion de l'Irréligion', 'L'Ecole de Yusuf', 'Les Calomnies Répandues au Sujet des Musulmans à Travers l'Histoire', 'L'Importance de Suivre la Bonne Parole', 'Pourquoi Se Leurrer? ', 'Bouquet de Beautés Venant d'Allah 1-2-3-4'.
  8. 8. À l'attention du lecteur •Dans tous les livres de l'auteur, les questions liées à la foi sont expliquées à la lumière des versets coraniques et les gens sont invités à connaître la parole de Dieu et à vivre selon Ses pré- ceptes. Tous les sujets qui concernent les versets de Dieu sont expliqués de telle façon à ne laisser planer ni doute, ni question- nement dans l'esprit du lecteur. Par ailleurs, le style sincère, simple et fluide employé permet à chacun, quel que soit l'âge ou l'appartenance sociale, d'en comprendre facilement la lecture. Ces écrits efficaces et lucides permettent également leur lecture d'une seule traite. Même ceux qui rejettent vigoureusement la spiritualité resteront sensibles aux faits rapportés dans ces livres et ne peuvent réfuter la véracité de leur contenu. •Ce livre et tous les autres travaux de l'auteur peuvent être lus individuellement ou être abordés lors de conversations en groupes. Les lecteurs qui désirent tirer le plus grand profit des livres trouveront le débat très utile dans le sens où ils seront en mesure de comparer leurs propres réflexions et expériences à celles des autres. •Par ailleurs, ce sera un grand service rendu à la religion que de contribuer à faire connaître et faire lire ces livres, qui ne sont écrits que dans le seul but de plaire à Dieu. Tous les livres de l'au- teur sont extrêmement convaincants. De ce fait, pour ceux qui souhaitent faire connaître la religion à d'autres personnes, une des méthodes les plus efficaces est de les encourager à les lire. •Dans ces livres, vous ne trouverez pas, comme dans d'autres livres, les idées personnelles de l'auteur ou des explications fon- dées sur des sources douteuses. Vous ne trouverez pas non plus des attitudes qui sont irrespectueuses ou irrévérencieuses du fait des sujets sacrés qui sont abordés. Enfin, vous n'aurez pas à trou- ver également de comptes-rendus désespérés, pessimistes ou suscitant le doute qui peut affecter et troubler le cœur.
  9. 9. SOMMAIRE Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .10 L'idolâtrie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .12 L'épreuve (fitnah) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .23 Les deux aspects de l'âme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .37 De ceux qui prennent leurs vains désirs et leurs passions comme dieux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .44 De l'esprit, de la conscience et de l'âme . . . . . . . . . . . . . . .48 Du cœur, de la sagesse et de l'intelligence . . . . . . . . . . . . .50 Les gens doués d'intelligence et les facteurs qui nuisent à la sagesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . .66 De la sagesse et du sentimentalisme . . . . . . . . . . . . . . . . . .73 Des sources de sagesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .79 De l'insouciance et de l'attention . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .83 Agir suivant la conjecture et les circonstances . . . . . . . . . .87 De la loyauté et de l'obéissance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .92 De la détermination . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .100 De la persévérance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .104 Des actions vertueuses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .107 Remercier Allah . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .115 Ne pas poursuivre ses intérêts personnels . . . . . . . . . . . .122 De la fraternité et de la solidarité . . . . . . . . . . . . . . . . . . .129 De la modestie et de l'arrogance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .135 De la confiance en Allah et de la soumission . . . . . . . . . .151 Du pardon et du repentir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .159 De la prière (invocation) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .168
  10. 10. Introduction E n lisant le Coran, nous rencontrons souvent de nombre- ux concepts qui sont devenus familiers à notre vie quoti- dienne. Ces concepts sont la clé pour une (bonne) compréhensi- on du Coran. La sagesse, la patience, la loyauté, la non croyan- ce et les faveurs d'Allah font partie de ces concepts, pour n'en ci- ter que quelques-uns. La majorité des concepts susmentionnés sont, néanmoins, uti- lisés avec des connotations tout à fait différentes dans la vie de to- us les jours. Si ceux qui sont un tant soit peu versés dans la lectu- re du Coran fondent leurs points de vue sur la base de ces conno- tations, ils auront sûrement un maigre aperçu du Livre d'Allah. Prenons "la sagesse" par exemple. Ce mot est usuellement utilisé pour exprimer l'intelligence, l'habileté etc. Cependant, aucune de ces significations ne comporte un rapport quelcon- que avec le sens actuel de ce mot dans le Coran. Au sens véri- table, la sagesse est une faveur qu 'Allah accorde en priorité aux croyants. Contrairement à ce que la majorité croit, elle n'est pas constante; elle change suivant l'intensité de la foi d'un individu. La sagesse est une guidée divine attribuée à l'âme, entraînant une attitude et une conduite correctes, permettant d'obtenir la satisfaction d'Allah, en observant Ses limites, en obéissant à Ses Les concepts fondamentaux dans le Coran10
  11. 11. commandements. Elle permet également de distinguer le bien du mal, en se conduisant de la meilleure façon et en faisant les meilleurs choix, de façon à gagner l'Au-delà. Tout cela devient possible grâce à la sagesse. Par contre, quelqu'un de non-croyant, bien qu'intelligent, éprouvera de la difficulté à faire preuve de sagesse. Malgré ses capacités, il ne pourra pas saisir sa véritable nature, en raison de l'aveuglement de son cœur (dû à l'incroyance). On croit souvent que sagesse est synonyme d'intelligence. Quelques-uns, d'un autre côté, la considèrent comme une certaine intelligence alli- ée à une sorte de dignité et de maturité. En réalité, un non- croyant, malgré sa maturité, son expérience, son intelligence et son calme, manquera de (véritable) sagesse. Il peut arriver que quelqu'un d'une telle mentalité puisse en venir à des interprétations tout à fait erronées au sujet des con- cepts contenus dans le Coran. Dans certains cas, la gravité de tel- les erreurs d'interprétation risque d'être sérieuse; elles peuvent même donner naissance à des croyances fanatiques ou farfelues. La même chose s'applique également aux autres concepts. Voilà pourquoi une juste compréhension du contenu du Co- ran et de la signification de ces concepts est essentielle. Il est également nécessaire de faire des efforts pour connaître le Co- ran par cœur et l'appliquer dans la vie de tous les jours. Dans ce livret, des concepts que l'on trouve couramment dans le Coran sont expliqués à la lumière des versets qui s'y rapportent; nous avons entrepris d'expliquer leurs sens cachés aussi bien que leur utilisation générale et courante. Sans aucun doute, Allah connaît mieux. Introduction 11
  12. 12. L'idolâtrie Shirk; le mot arabe utilisé pour l'idolâtrie signifie "adopter des partenaires/l'association". Dans le Coran, pratiquer l'idolâtrie correspond au fait d'asso- cier un autre être, une autre personne ou concept avec Allah, en les considérant comme égaux à Sa personne, et d'agir suivant cet- te croyance erronée. Dans les traductions du Coran, l'idolâtrie est expliquée com- me "associer un partenaire à Allah". Elle est décrite ainsi: "prend- re un autre dieu à côté d'Allah" ou "adorer un autre dieu en de- hors d'Allah". Dans son sens le plus large, l'idolâtrie signifie l'adhérence à des principes et des valeurs, ou mener une vie d'un autre style que celle en accord avec les enseignements et les valeurs morales du Livre révélé. Quelqu'un adoptant de tels principes hisse tout simplement la personne ayant établi ces principes au niveau de partenaire d'Allah, quelle que puisse être la position de cette der- nière: un membre de notre entourage, un ancêtre occupant une haute place dans la société, un membre ou un fondateur d'une idéologie, d'une philosophie ou leurs adeptes. Dans ce sens large de l'idolâtrie, une personne adhérente à une différente façon de vivre que celle du Livre révélé, pratique sans le savoir l'idolâtrie. Les concepts fondamentaux dans le Coran12
  13. 13. Quelle que puisse être son appartenance religieuse, si elle s'op- pose au livre divin dans ses pensées et jugements elle franchit alors le seuil du shirk, en admettant l'existence de quelqu'un d'autre qu'Allah pour diriger sa vie. L'idolâtrie n'implique pas essentiellement la négation totale de l'existence d'Allah. Au contraire la majorité des "associateurs" refusent ouvertement de tels attributs ou titres. Néanmoins, peu scrupuleux dans leur conduite, ils se leurrent eux-mêmes tout au long de leur vie. Au Jour du jugement, ils rejetteront une fois de plus le fait d'être tombés dans un tel péché. Leur attitude no- us est expliquée de cette façon dans ce verset du saint Coran: Et le jour où Nous les rassemblerons tous puis dirons à ceux qui auront donné des associés: "Où sont donc vos associés que vous prétendiez?" Alors il ne leur restera comme excuse que de dire: "Par Allah notre Seigneur! Nous n'étions jamais des associateurs." Vois comment ils mentent à eux-mêmes! Et comment les abandonnent (les associés) qu'ils inventaient! (Al Anam, 22-24) Il n'est pas nécessaire à un idolâtre de faire des déclarations pour être reconnu. Vous ne l'entendrez certainement pas dire: "J'ai pris cet être comme un dieu à côté d'Allah et je lui ai prêté ser- ment d'allégeance." L'idolâtrie réside avant tout dans le cœur et se révèle ensuite par les mots et les actions. D'après le point de vue du Coran, préférer quelqu'un d'autre à Allah sous-entend cette attitude. Donner préférence à la volonté de quiconque plu- tôt qu'à celle d'Allah par exemple, craindre autre qu'Allah ou êt- re attaché davantage à une personne sont des exemples d'idolât- rie décrits dans le Coran. L'idolâtrie 13
  14. 14. D'après ce que l'on vient de dire, il est clair que l'idolâtrie est le détournement du sentiment de l'amour pour Allah vers d'autres créatures. Le fort attachement pour les idoles est expli- qué ainsi dans le saint Coran: Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d'Allah, des égaux à Lui, en les aimant comme on aime Allah. Or les croyants sont les plus ardents en l'amour d'Allah. Quand les injustes verront le châtiment, ils sa- uront que la force tout entière est à Allah et qu'Allah est dur en châtiment! (Sourate Al Baqarah, 165) Ce verset démontre clairement que "l'amour" adressé à des personnes qui ne le méritent pas est, en fait, la base de "l'adora- tion de quelqu'un d'autre qu'Allah", de la même façon que l'ido- lâtrie. Contrairement aux croyants, les non-croyants n'arrivent pas à maintenir une relation intime avec leur Créateur. Ils épro- uvent de l'amour pour eux-mêmes ou les autres ou les deux et le partagent également parmi leurs pères, enfants, frères, épo- ux, maîtresses, les gens qui les entourent, etc. De la même façon, ils éprouvent des sentiments pour des créatures inanimées, ou d'autres entités comme l'argent, les biens terrestres, maisons, voitures, titres mondains, prestige, etc. Les attributs de supériorité et d'honneur de toutes les cré- atures ne sont que des reflets des attributs infinis d'Allah. Il est l'unique Détenteur de ces qualités et Il est ainsi le Seul envers qui nous devons faire preuve de véritable loyauté, dévotion et amour. Ressentir un attachement pour une chose ou une créatu- re qui nous détourne d'Allah est comme le fait de Lui attribuer des associés. Les concepts fondamentaux dans le Coran14
  15. 15. Dans un autre verset, la parole du Prophète Ibrahim (que la paix soit sur lui) nous montre que les non-croyants ont choisi de délaisser Allah et qu'ils préfèrent les liens avec leurs idoles: Et [Abraham] dit: "En effet, c'est pour cimenter des liens entre vous-mêmes dans la vie présente, que vous avez adopté des idoles, en dehors d'Allah. Ensuite, le Jour de la résurrection, les uns rejetteront les autres, et les uns ma- udiront les autres, tandis que vous aurez le Feu pour refu- ge et vous n'aurez pas de protecteurs." (Al Ankabout, 25) La passion pour les femmes est l'exemple le plus frappant en ce qui concerne l'association àAllah au niveau de l'amour, que cel- le-ci soit son épouse, sa petite amie ou même une femme pour qui on éprouve des sentiments platoniques. Ainsi, si l'amour ressenti pour une femme détourne un homme d'Allah, lui fait voir celle-ci sur le même pied d'égalité ou même plus élevée qu'Allah, (qu'Allah nous en protège!) alors cela revient clairement à "Lui att- ribuer des associés". Une telle mentalité, pourtant considérée comme innocente par certaines sociétés, peut avoir de sérieuses conséquences auprès d'Allah. Ce ne sont que des femelles qu'ils invoquent, en dehors de Lui. Et ce n'est qu'un diable rebelle qu'ils invoquent. (An Nissa, 117) Ce point de vue est également vrai pour les femmes. Ce type d'amour, inacceptable aux yeux d'Allah, est pourtant enco- uragé dans nos sociétés modernes sous les termes innocents d'amour, sentimentalisme, romantisme. L'endoctrinement par le biais du romantisme — visant spécialement les jeunes — pos- sède des effets dévastateurs sur les nouvelles générations. Il L'idolâtrie 15
  16. 16. constitue certainement un grand obstacle pour le sain dévelop- pement de l'esprit et de la conscience de la jeunesse. Comme ré- sultat de cet endoctrinement, des générations dépourvues de compréhension voient le jour. Dans de telles circonstances, les membres de la société vivent dans une totale ignorance du but véritable de leur existence sur cette terre. De telles personnes se contentent de suivre un système de vie ignorant, sans avoir la chance de connaître la véritable sig- nification de l'amour et de la crainte d'Allah. Une autre raison, pour quelqu'un, de tomber dans le shirk est la peur. De la même façon que l'amour, on devrait s'efforcer d'éprouver celle-ci uniquement pour Allah. Celui qui se met à craindre les créatures, leur attribue inconsciemment des pouvo- irs individuels, ce qui peut être assimilé également à de l'idolât- rie. Allah dit: "Ne prenez pas deux divinités. Il n'est qu'un Dieu uni- que. Donc, ne craignez que Moi." C'est à Lui qu'appar- tient ce qui et dans les cieux et sur la terre; c'est à Lui que l'obéissance perpétuelle est due. Craindriez-vous donc, d'autres qu'Allah? (An Nahl, 51-52) Les non-croyants éprouvent une grande crainte pour les autres. Comme il est cité dans le Coran: ... voilà qu'une partie d'entre eux se mit à craindre les gens comme on craint Allah, ou même d'une crainte plus forte encore... (An Nissa, 77) En plus du sentiment d'amour et de crainte, il existe des aut- res attitudes qui conduisent l'homme à l'idolâtrie. Le fondement de l'idolâtrie réside dans la préférence d'une Les concepts fondamentaux dans le Coran16
  17. 17. personne ou d'une chose à Allah. Par exemple, préférer l'appro- bation de quelqu'un à celle d'Allah, craindre quelqu'un de la même manière que l'on devrait Le craindre ou l'aimer comme on devrait L'aimer, ou encore faire en l'honneur d'une idole ce que l'on ne fait pas pour Allah, ou faire un sacrifice en dehors de Son approbation. Une fois exposé les arguments précédents, ce serait certes une interprétation superficielle que de considérer l'idolâtrie comme le fait d'adorer des statues comme le pensent certains. Selon eux, l'idolâtrie a pris fin lorsque les idoles de la Ka'ba ont été brisées à l'époque où le message de l'Islam fut diffusé. Si cet argument était authentique, alors les centaines de versets pré- venant les croyants contre l'idolâtrie, et fournissant une explica- tion détaillée à ce sujet, ne concerneraient seulement que quel- ques tribus primitives de notre époque — jugement tout à fait contradictoire avec le contenu du Coran. Au contraire, celui-ci nous dit — et sa parole prévaudra jusqu'au Jour de la résurrec- tion — qu'à chaque époque, les païens ont vécu côte à côte avec les croyants. Tel le verset suivant: Revenez repentant vers Lui; craignez-Le, accomplissez la prière et ne soyez pas parmi les associateurs, parmi ceux qui ont divisé leur religion et sont devenus des sectes, chaque parti exultant de ce qu'il détenait. (Ar Roum, 31-32) Comme ce verset le suggère, l'une des plus apparentes ca- ractéristiques des sociétés polythéistes réside dans leur façon d'appréhender la véritable religion; elles rejettent certains com- mandements de la révélation en créant de cette façon des divi- L'idolâtrie 17
  18. 18. sions. Les membres de ces sectes prétendent ensuite que chacun est dans le vrai et s'opposent les uns les autres. Cependant, il fa- ut remarquer le fait qu'une simple déviation du Coran peut êt- re considérée comme un ajout ou une altération de ce qu'Allah a révélé, et devient, de cette façon, une source de polythéisme. Dans les versets suivants il est dit qu'aucune action des païens n'est acceptée par Allah; pas même leurs prières et adorations: En effet, il t'a été révélé ainsi qu'à ceux qui t'ont précédé: "Si tu donnes des associés à Allah, ton œuvre sera certes vaine; et tu seras très certainement du nombre des per- dants." (Az Zumar, 65) Et ils assignent à Allah une part de ce qu'Il a Lui-même créé, en fait de récolte et de bestiaux, et ils disent: "Ce- ci est à Allah — selon leur prétention! — et ceci à nos di- vinités." Mais ce qui est pour leur divinité ne parvient pas à Allah, tandis que ce qui est pour Allah parvient à leurs divinités. Comme leur jugement est mauvais! (Al Anaam, 136) Un croyant peut commettre différentes sortes de péchés ma- is il ne laissera pas naître en lui un sentiment de révolte ou de rébellion contre Allah. Ce qui rend le péché d'idolâtrie différent des autres est qu'il assigne un autre dieu avec Allah. Il forge de cette façon un mensonge contre Lui. Il devient de cette manière, une abomination et une preuve d'irrespect envers le Créateur. En conséquence, Allah mentionne dans le Coran qu'Il par- donnera tous les péchés excepté l'idolâtrie: Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne quel- qu'associé. À part cela, Il pardonne à qui Il veut. Mais Les concepts fondamentaux dans le Coran18
  19. 19. quiconque donne à Allah quelqu'associé commet un énorme péché. (An Nissa, 48) Certes, Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne des asso- ciés. À part cela, Il pardonne à qui Il veut. Quiconque donne des associés à Allah s'égare, très loin dans l'égare- ment. (An Nissa, 116) Ainsi dans de nombreux versets du Coran, Allah prévient les croyants contre l'idolâtrie et les décourage de ce péché abominab- le. Le Coran explique l'idolâtrie en détail: Ô vous qui croyez! Les associateurs ne sont qu'impure- té … (At Tawbah, 28) (Soyez) exclusivement [acquis à la religion] d'Allah, ne Lui associez rien; car quiconque associe à Allah, c'est comme s'il tombait du haut du ciel et que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme très profond. (Al Hajj, 31) Et lorsque Louqman dit à son fils, tout en l'exhortant: "Ô mon fils, ne donne pas d'associé à Allah, car l'asso- ciation à [Allah] est vraiment une injustice énorme." (Louqman, 13) Dis: "Je suis en fait un être humain comme vous. Il m'a été révélé que votre Dieu est un Dieu unique! Quicon- que, donc espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe dans son adoration au- cun autre à son Seigneur." (Al Kahf, 110) Le Prophète (que la paix et le salut soient sur lui) s'étant un jour montré au public, un homme vint lui dire: - Ô Envoyé d'Allah! Qu'est-ce que la foi? L'idolâtrie 19
  20. 20. - C'est, répondit-il, de croire en Allah, à Ses Anges, à Son Livre, à Sa rencontre, à Ses Prophètes et à la résurrection. - Ô Envoyé d'Allah! Qu'est-ce que l'Islam?, reprit l'homme. - L'Islam, dit le Prophète, consiste à adorer Allah sans jama- is Lui donner d'associés, à s'acquitter de la prière prescrite, à verser l'aumône légale , à jeûner le ramadan.* Aucune créature, vivante ou non, utilisée pour le culte païen ne peut posséder des qualités en elle-même. Allah explique dans le Coran que ces associés ne peuvent ni nuire, ni faire du bien (Younous, 18), ou créer aucune chose (Yo- unous, 34; Al Araf, 191), de même que porter secours à quel- qu'un ou à eux-mêmes (Al Araf, 192), et ne peuvent pas non plus guider sur le droit chemin (Younous, 35). Pourtant, les pa- ïens les ont adoptés comme idoles malgré leur faiblesse inhéren- te. La raison principale d'une telle attitude est le fait qu'Allah ait attribué quelques-uns de Ses attributs à ces créatures. L'autorité, la souveraineté, l'honneur et la prospérité d'une personne, par exemple, en vérité, appartiennent à Allah. Cepen- dant, Allah a attribué dans cette vie quelques-uns de Ses attri- buts à certains individus, en signe d'épreuve. Attribuer la puis- sance, les qualités, etc. à une personnalité humaine, et se mettre ensuite à la craindre, équivaut à associer des partenaires à Allah. Cette personne n'est ni un dieu, ni quelqu'un qui possède l'au- tonomie d'agir par lui-même. Arrivé à ce point, nous avons à pe- ine besoin de mentionner qu'ils ne sont, en fait, que les simples produits de la propre imagination des autres comme mentionné dans le saint Coran: Les concepts fondamentaux dans le Coran20 *Rapporté par Muslim
  21. 21. C'est à Allah qu'appartient, ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. Que suivent donc ceux qui invo- quent, en dehors d'Allah, (des divinités) qu'ils Lui as- socient? Ils ne suivent que la conjoncture et ne font que mentir. (Younous, 66) Tôt ou tard, une personne qui adore un autre qu'Allah finira par regretter son erreur quand elle verra que ces associés ne pos- sédaient aucune vertu par eux-mêmes. Ces associés, qu'elle pré- férait à Allah dans cette vie, seront une cause de chagrin immen- se dans l'Au-delà. Ils sont également la raison principale pour la- quelle les mécréants ont pris Allah comme leur ennemi (qu'Allah nous en préserve!), Lui qui seul possède la force, l'hon- neur, la gloire et qui est également le Seul Protecteur. Au Jour du jugement, leur sort sera tel que le décrivent ces versets: (Et rappelle-toi) le jour où Nous les rassemblerons tous. Puis, Nous dirons à ceux qui ont donné [à Allah] des as- sociés: "À votre place, vous et vos associés." Nous les sé- parerons les uns des autres et leurs associés diront: "Ce n'est pas nous que vous adoriez. Allah suffit comme té- moin entre nous et vous. En vérité nous étions indiffé- rents à votre adoration." Là, chaque âme éprouvera (les conséquences de) ce qu'elle a précédemment accompli. Et ils seront ramenés vers Allah, leur vrai Maître; et leurs inventions (idoles) s'éloigneront d'eux. (Younous, 28-30) Puis on leur dira: "Où sont ceux que vous associez à Allah?" "Ils se sont écartés de nous", diront-ils. "Ou plu- tôt, nous n'invoquions rien, auparavant." Ainsi Allah égare-t-Il les mécréants. (Al Ghafar, 73-74) L'idolâtrie 21
  22. 22. Le Coran décrit la fin des faiseurs d'idoles de cette façon: Puis quand ils virent notre rigueur ils dirent: "Nous cro- yons en Allah seul, et nous renions ce que nous Lui don- nions comme associés." Mais leur croyance, au moment où ils eurent constaté Notre rigueur, ne leur profita po- int. Telle est la règle d'Allah envers Ses serviteurs dans le passé. Et c'est là que les mécréants se trouvèrent per- dants. (Al Ghafar, 84-85)
  23. 23. L'épreuve (fitnah) C omme en français ou d'autres langues, en arabe certains mots possèdent différents sens. Le mot fitnah, synonyme d'épreuve, a plusieurs significati- ons en arabe. Fitnah est à l'origine le procédé par lequel l'or est purifié des impuretés. Ainsi, ce mot, dans le Coran, correspond aux épre- uves à travers lesquelles les croyants sont séparés des mécré- ants et des hypocrites. Ces épreuves possèdent une caractère propre: elles peuvent être, ou non, une source d'égarement po- ur quelqu'un. En résumé, le fait qu'un individu puisse être gu- idé dans la rectitude, ou égaré durant ces épreuves, dépend en- tièrement de l'attitude qu'il assume vis-à-vis de la religion. La prière de Moïse (psl) correspond à cette sorte de fitnah: Et Moïse choisit de son peuple soixante-dix hommes po- ur un rendez-vous avec Nous. Puis lorsqu'ils furent sa- isis par le tremblement (de terre), il dit: "Mon Seigneur, si Tu avais voulu, Tu les aurais détruits avant, et moi avec. Vas-Tu nous détruire pour ce que des sots d'entre nous ont fait? Ce n'est là qu'une épreuve de Toi, par la- quelle Tu égares qui Tu veux, et guides qui Tu veux. Tu es notre maître. Pardonnes-nous et fais-nous miséricor- L'épreuve (fitnah) 23
  24. 24. de, car Tu es le Meilleur des pardonneurs." (Al A'raf, 155) De nombreux versets nous font comprendre qu'ici-bas est un lieu d'épreuve et que les hommes seront certainement testés au sujet de leur croyance: Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire: "No- us croyons!", sans les éprouver? Certes, Nous avons ép- rouvé ceux qui ont vécu avant eux; [Ainsi] Allah conna- ît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent. (Al Ankabout, 2-3) Dans un autre verset, il est expliqué que les épreuves sont de deux types: Toute âme doit goûter la mort. Nous vous éprouverons par le mal et par le bien [à titre] de tentation. Et c'est à Nous que vous serez ramenés. (Al Anbiya', 35) Le fait que quelqu'un se conforme aux commandements d'Allah, bien que possédant des biens matériels et vivant à l'ab- ri du besoin, est, en fait, un moyen de se rapprocher d'Allah. Par contre, s'il ne dépense pas ses biens en vue d'obtenir l'agrément d'Allah, ceux-ci risquent d'être une cause d'égarement. De cette façon il aura échoué à cette épreuve et "souffrira d'une perte manifeste" dans l'Au-delà. De la même manière, un trouble, une difficulté, une maladie ou la perte de sa maison ou de sa famille peuvent être cités com- me exemples d'épreuves que quelqu'un peut traverser. Sa réac- tion face à ces épreuves révèlera s'il est un véritable croyant ou non. En principe, aucun changement ne devrait intervenir dans l'attitude d'un croyant lorsqu'il est confronté à une telle épre- uve. La rébellion, le désespoir ou la détresse éprouvés dans les Les concepts fondamentaux dans le Coran24
  25. 25. épreuves indiquent que cette personne n'a pas une foi ferme. Un croyant est convaincu que chaque incident n'arrive que par la volonté d'Allah. De cette façon, il place toujours sa confiance en Lui et affronte les troubles les plus graves avec maturité. La per- te d'un bien quelconque ne l'affecte jamais (complètement) car il ne laisse pas ses passions mondaines diriger sa personne. Ainsi, il sait que par cette attitude il peut plaire à Allah. Fitnah: détournement de la voie droite Allah nous a montré divers incidents qui révèlent l'attitude des non-croyants. Il existe quelques versets à ce sujet dans le sa- int Coran: Ainsi, éprouvons-Nous (les gens) les uns par les autres, pour qu'ils disent: "Est-ce là ceux qu' Allah a favorisés parmi nous?" N'est-ce pas Allah qui sait le mieux lesqu- els sont reconnaissants? (Al Anaa'm, 53) De même ce verset: Nous n'avons envoyé, avant toi, ni Messager, ni Prophè- te qui n'ait récité (ce qui lui a été révélé) sans que le Di- able n'ait essayé d'intervenir [pour semer le doute dans le cœur des gens au sujet] de sa récitation. Allah abroge ce que le Diable suggère, et Allah renforce Ses versets. Allah est Omniscient et Sage. Afin de faire, de ce que jette le Diable, une tentation pour ceux qui ont une ma- ladie au cœur et ceux qui ont le cœur dur… Les injustes sont certes dans un schisme profond. (Al Hajj, 52-53) L'épreuve (fitnah) 25
  26. 26. Dans le verset suivant on voit que dans certains cas les bi- ens sont attribués aux gens pour les tester: Et ne tends point tes yeux vers ce que Nous avons don- né, jouissance temporaire à certains groupes d'entre eux, comme décor de la vie présente, afin de les épro- uver par cela. Ce qu'Allah fournit (au Paradis) est meil- leur et plus durable. (Ta-Ha, 131) Plus encore qu'un test pour la foi, ces épreuves ont été cré- ées pour confondre la rébellion de certaines personnes, de mê- me que pour dévoiler la vérité à leur sujet, comme on le voit dans le verset suivant: Que leurs biens et leurs enfants ne t'émerveillent point. Allah ne veut par là que les châtier dans la vie présente, et que (les voir) rendre péniblement l'âme en état de mécréance. (At Tawbah, 55) Il n'existe aucun autre recours pour les gens qu'Allah a égarés: Qu'avez-vous à vous diviser en deux factions au sujet des hypocrites? Alors qu'Allah les a refoulés (dans leur in- fidélité) pour ce qu'ils ont acquis. Voulez-vous guider ceux qu'Allah égare? Et quiconque Allah égare, tu ne lui trouve- ras pas de chemin (pour le ramener). (An Nissa, 88) L'égarement par la fitnah D'après ce que nous venons de voir, nous nous apercevons que la fitnah, dans certains cas et certaines occasions, peut con- duire les gens à s'égarer. Le Coran nous rappelle, fréquemment, les histoires des peuples du passé qui ont dévié. Par exemple, lorsque Moïse (psl) s'était éloigné (pour un temps) de son peup- Les concepts fondamentaux dans le Coran26
  27. 27. le, celui-ci suivit Samiri, qui avait fait une statue (en or) d'un ve- au et se mit à l'adorer. D'après les termes du Coran ils ont été "égarés": Allah dit: "Nous avons mis ton peuple à l'épreuve après ton départ. Et le Samiri les a égarés." (Ta-Ha, 85) Puis il en a fait sortir pour eux un veau, un corps à mu- gissement. Et ils ont dit: "C'est votre divinité et la divi- nité de Moïse; il a donc oublié!" Quoi! Ne voyaient-ils pas qu'il [le veau] ne leur rendait aucune parole et qu'il ne possédait aucun moyen de leur nuire ou de leur fa- ire du bien? Certes, Aaron leur avait bien dit aupara- vant: "Ô mon peuple, vous êtes tombés dans la tentati- on (à cause du veau). Or, c'est le Tout-Miséricordieux qui est vraiment votre Seigneur. Suivez-moi donc et obéissez à mon commandement." (Ta-Ha, 88-90) Un autre verset confirme le fait que la fitnah conduit les imprudents à l'égarement: Tu verras et ils verront qui d'entre vous a perdu la ra- ison. C'est ton Seigneur qui connaît mieux qui s'égare de Son chemin, et Il connaît mieux ceux qui suivent la bonne voie. (Al Qalam, 5-7) La fitnah en tant que test Grâce à l'attitude positive qu'il adopte au moment d'une fit- nah, quelqu'un peut se rapprocher d'Allah. La fitnah est certa- inement un moyen par lequel un croyant peut faire preuve de sa persévérance et de sa confiance à Allah et qui lui permet d'ac- quérir une certaine maturité à Ses yeux. L'épreuve (fitnah) 27
  28. 28. Prenez par exemple, les campagnes dans le chemin d'Allah qui correspondent à des périodes de grandes épreuves. Quelles que puissent être les circonstances, les croyants font alors pre- uve de cette attitude expliquée dans le Coran: Et quand les croyants virent les coalisés, ils dirent: "Vo- ilà ce qu'Allah et Son Messager nous avaient promis; et Allah et Son Messager disaient la vérité." Et cela ne fit que croître leur soumission. (Al Ahzab, 22) Certes ceux auxquels l'on disait: "Les gens se sont ras- semblés contre vous, craignez-les" — cela accrut leur foi — et ils dirent: "Allah nous suffit; Il est notre meilleur Garant." (Al Imran, 173) Aussi dure qu'une épreuve puisse être, les croyants s'effor- cent toujours de se conduire d'une façon entraînant l'agrément d'Allah. Par contre, ce qui paraît être de bon augure pour les croyants peut très bien devenir une cause d'égarement pour les non- croyants. Le verset ci-dessous met l'accent sur un autre test, con- cernant le nombre des anges en Enfer. Ce qui devient un sujet d'égarement pour les non-croyants, peut être porteur de bonnes nouvelles pour les croyants et même un moyen de fortifier leur foi. Ils sont dix-neuf à y veiller. Nous n'avons assigné com- me gardiens du Feu que des anges. Cependant, Nous n'en avons fixé le nombre que pour éprouver les mécré- ants, et aussi afin que ceux à qui le Livre a été apporté so- ient convaincus, et que croisse la foi de ceux qui croient, et que ceux à qui le Livre a été apporté et les croyants n'aient point de doute; et que pour ceux qui ont au cœur Les concepts fondamentaux dans le Coran28
  29. 29. quelque maladie ainsi que les mécréants disent: "Qu'a donc voulu Allah par cette parabole?" C'est ainsi qu'Allah égare qui Il veut et guide qui Il veut. Nul ne connaît les armées de ton Seigneur, à part Lui. Et ce n'est là qu'un rappel pour les humains. (Al Moudatthir, 30-31) L'effort entrepris pour induire les gens dans la fitnah Certaines personnes concentrent tous leurs efforts pour fa- ire dévier les croyants. Leur objectif principal est de leur faire adopter leur propre point de vue erroné, ainsi que leurs croyan- ces. Le saint Coran nous informe que, tout au long de l'histoire, des assauts ont été portés, dans ce sens, à l'encontre de la majo- rité des croyants. Le but de toutes ces attaques est d'affaiblir le respect des injonctions contenues dans le saint Coran. Allah no- us prévient du risque de tomber dans la fitnah, si les croyants se laissent induire (en erreur) par ce plan. Ils ont failli te détourner de ce que Nous t'avions révé- lé, [dans l'espoir] qu'à la place de ceci, tu inventes quel- que chose d'autre et (l'imputes) à Nous. Et alors, ils t'au- raient pris pour ami intime. (Al Isra, 73) Juge alors parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descend- re. Ne suis pas leurs passions et prends garde qu'ils ne tentent de t'éloigner d'une partie de ce qu'Allah t'a ré- vélé. Et puis, s'ils refusent (le jugement révélé) sache qu'Allah veut les affliger [ici-bas] pour une partie de le- urs péchés. Beaucoup de gens, certes, sont des pervers. (Al Maïdah, 49) L'épreuve (fitnah) 29
  30. 30. En vérité, vous et tout ce que vous adorez, ne pourrez tenter [personne], excepté celui qui sera brûlé dans la Fournaise. (As Saffat, 161-163) Occasionner la fitnah Dans la sourate Al Baqarah aux versets 191 et 217, Allah déclare la fitnah "pire que le meurtre". Pour avoir une meilleure compréhension de la fitnah en tant que délit, il serait utile d'exa- miner le cas de "tuer un homme", tel qu'il est décrit dans le sa- int Coran. Quiconque tue intentionnellement un croyant, sa rétri- bution alors sera l'Enfer, pour y demeurer éternelle- ment. Allah l'a frappé de Sa colère, l'a maudit et lui a préparé un énorme châtiment. (An Nissa, 93) En fait ici fitnah a un autre sens qu'épreuve. Il est utilisé po- ur toutes les actions et les œuvres qui égarent l'homme. Le Coran fait plus spécialement référence aux hypocrites comme sources de fitnah. Allah nous prévient de leurs nombreux agissements dans ce domaine; surtout lorsqu'ils essayent d'em- pêcher les croyants de partir en campagne (pour la guerre sain- te), fomentent des plans contre les Messagers (pse) et les croyants, ou tentent de leur faire perdre le sens de leur responsabilité. Les hypocrites interprètent faussement les versets du Livre sacré, ou plutôt déforment leur interprétation et se conforment seulement à ce qui les avantagent. Les croyants, au contraire, as- sument une attitude totalement différente; ils font preuve d'une complète soumission quelles que soient les circonstances. À ce propos, L'Envoyé d'Allah (pssl) récita d'abord ce verset: Les concepts fondamentaux dans le Coran30
  31. 31. C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre: il s'y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre et d'autres versets qui peuvent prêter à d'interprétations di- verses. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclination vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivo- que, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n'en connaît l'interpréta- tion, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent: "Nous y croyons: tout est de la part de notre Seigneur!" Mais seuls les doués d'intelligence s'en rappellent. Et l'Envoyé d'Allah (pssl) dit encore: "Quand vo- us verrez ceux qui mettent l'accent sur les versets qui pe- uvent prêter à équivoque, il s'agira de ceux qu'Allah a désig- nés dans ce verset: prenez donc garde d'eux."* La principale caractéristique des hypocrites est leur indul- gence dans la fitnah. La version arabe du mot "hypocrite" est mo- unafik qui signifie "celui qui suscite une division". Diviser les croyants est une fitnah de même qu'un grave péché. Il existe des versets dans le Coran montrant les hypocrites essayant de se- mer la fitnah parmi les croyants. S'ils étaient sortis avec vous, ils n'auraient fait qu'accro- ître votre trouble et jeter la dissension dans vos rangs, cherchant à créer la discorde entre vous. Et il y en a par- mi vous qui les écoutent. Et Allah connaît bien les injus- tes. (At Tawbah, 47) Et si une percée avait été faite sur eux par les flancs de L'épreuve (fitnah) 31 *Rapporté par Muslim
  32. 32. la ville et qu'ensuite on leur avait demandé de renier le- ur foi, ils auraient accepté certes, et, n'auraient guère tardé. (Al Ahzab, 14) Ils ont, auparavant, cherché à semer la discorde (dans vos rangs) et à embrouiller vos affaires jusqu'à ce que vint la vérité et triomphât le commandement d'Allah, en dépit de leur hostilité. (At Tawbah, 48) Quand les plans des hypocrites cherchant à comploter cont- re les croyants et le Messager se trouvent dévoilés, ceux-ci essa- yent alors de justifier leur innocence, tentant de minimiser une telle traîtrise tout en redoutant encore davantage les croyants. Ils craignent un châtiment et se comportent malgré tout comme s'ils étaient innocents. Mieux encore, ils demandent aux cro- yants de ne pas les considérer comme les autres (hypocrites) et de pouvoir continuer leurs relations (avec eux). Parmi eux, il en est qui disent: "Donne-moi la permissi- on (de rester) et ne me mets pas en tentation." Or, c'est bien dans la tentation qu'ils sont tombés; l'Enfer est to- ut autour des mécréants. (At Tawbah, 49) Mais ce verset nous montre que les hypocrites sont des menteurs et sont impliqués dans la fitnah, de la même façon que les autres. Allah prévient les croyants de ne pas se laisser trom- per par leur ruse. Finalement, les mécréants et les hypocrites auront à endurer le plus grand tourment dans l'Enfer en paiement de la fitnah qu'ils auront causée. Goûtez à votre épreuve (punition); voici ce que vous cherchiez à hâter. (Ad Dariat, 14) Les concepts fondamentaux dans le Coran32
  33. 33. Les disputes parmi les croyants: une source de fitnah La tyrannie domine la terre tant que les croyants ne s'off- rent pas protection mutuelle. Ce fait est corroboré par le ver- set suivant: Et ceux qui n'ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n'agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur terre et grand dé- sordre. (Al Anfal, 73) Les croyants se conduisent eux-mêmes avec prudence, pre- nant soin de ne pas être induits dans aucun trouble susceptible de causer l'oppression. Comme mentionné dans le verset ci- dessus, le fait de laisser des disputes s'installer parmi les cro- yants peut être également une source d'oppression, auquel cas la responsabilité incombera également aux croyants. De véri- tables croyants, devront ainsi veiller à leur confort, soin et pro- tection mutuels. Les facteurs de fitnah Dans le saint Coran, Allah, notre Créateur, nous informe en détail de la façon dont un homme devrait mener sa vie. Si quel- qu'un suit ses propres désirs mondains, il est fort probable qu'il les considère, de même que ses propres ambitions, davantage que le bon plaisir d'Allah. Doté d'un tel état d'esprit, il risque certainement de faire preuve d'insouciance envers Allah et les bienfaits de l'Islam. Ainsi, il est à craindre qu'il ne respecte pas les limites qu'Allah a instaurées. L'épreuve (fitnah) 33
  34. 34. Allah rappelle souvent à l'homme que ce monde est un lieu de résidence temporaire et une source d'épreuve. Malgré cela, les gens persistent à le considérer comme une résidence éternel- le et se détournent de l'Au-delà. Quiconque refuse de considérer le saint Coran comme un guide nourrira certainement des ambitions mondaines. Il risque ainsi d'affronter de grandes souffrances dans les différentes éta- pes de sa vie courante. Les biens et les enfants sont également cités comme des sources de tentation dans le verset qui suit: Vos biens et vos enfants ne sont qu'une tentation, alors qu'auprès d'Allah est une énorme récompense. (At Taghaboun, 15) L'utilisation du mot "tentation" est ici, en vérité frappante. Prétendant ne pas comprendre leur véritable finalité dans cette vie, la plupart des gens se laisse généralement emporter par cer- tains buts illusoires, les prenant pour des "nécessités (absolues) de la vie". Ils considèrent le mariage, le fait d'avoir des enfants et des biens comme étant la loi immuable de cette vie terrestre. La majorité d'entre eux fait preuve d'un grand intérêt pour le fa- it de se marier, d'avoir des biens et une descendance alors qu'en contrepartie, elle reste indifférente aux commandements d'Allah et à l'observation de Ses limites. Le critère qui suscite le désir d'avoir des enfants nous est également démontré dans le saint Coran. En conséquence, on ne devrait pas agir avec cette intention simplement par coutu- me, mais davantage pour obtenir le contentement d'Allah. À ce sujet, l'invocation du Prophète Imran (psl) nous est donné com- me exemple: Les concepts fondamentaux dans le Coran34
  35. 35. (Rappelle-toi) quand la femme d'Imran dit: "Seigneur, je t'ai voué en toute exclusivité ce qui est dans mon ventre. Accepte-le donc, de moi. C'est Toi, certes l'Au- dient et l'Omniscient." (Al Imran, 35) Le saint Coran relate des prières semblables des Prophètes (pse) et indique ainsi aux croyants la véritable attitude (à suivre): Alors, Zachazie pria son Seigneur, et dit: "Ô mon Seigneur, donne-moi, venant de Toi, une excellente descendance. Car Tu es Celui qui entend bien la pri- ère." (Al Imran, 38) Et également la prière d'Ibrahim (psl): Notre Seigneur! Fais de nous Tes soumis, et de notre descendance une communauté soumise à Toi. Et mont- re-nous nos rites et accepte de nous le repentir. Car c'est Toi, certes l'Accueillant au repentir, le Miséricor- dieux. (Al Baqarah, 128) Les biens, également, peuvent permettre à l'homme de bé- néficier de la miséricorde d'Allah et du salut éternel à condition qu'ils soient utilisés pour la cause d'Allah. Dans le cas contraire, ils seront une fitnah. Plutôt que de rejeter les biens (de ce mon- de) les hommes devraient les considérer comme un moyen de se rappeler d'Allah. Au sujet des richesses et des enfants, Allah donne d'autres avertissements aux croyants dans le saint Coran. Une vigilance constante est essentielle pour éviter cette fitnah. Les enfants et les biens de ce monde, en aucune façon n'as- surent le salut contre une fin désastreuse, tant qu'on ne s'en oc- cupe pas dans l'intention de plaire à Allah. L'épreuve (fitnah) 35
  36. 36. Ô vous qui avez cru! Que ni vos biens, ni vos enfants ne vous distraient du rappel d'Allah. Et quiconque fait cela… alors ceux-là seront les perdants. (Al Mouafiquoun, 9) Ni leurs biens, ni leurs enfants ne leur seront d'aucune utilité contre [la punition] d'Allah. Ce sont les gens du Feu où ils demeureront éternellement. (Al Moujadalah, 17) Oppression, torture et accablement L'oppression, la torture et le harcèlement sont également ci- tés comme une fitnah dans le saint Coran. Personne ne crut (au message) de Moïse, sauf un groupe de jeunes gens de son peuple, par crainte de représailles de Pharaon et de leurs notables. En vérité, Pharaon fut certes superbe sur terre et il fut du nombre des extrava- gants. (Jonas, 83) Ceux qui font subir des épreuves aux croyants et aux cro- yantes, puis ne se repentent pas, auront le châtiment de l'Enfer et le supplice du Feu. (Al Bourouj, 10) Juge alors parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions et prends garde qu'ils ne ten- tent de t'éloigner d'une partie de ce qu'Allah t'a révélé. Et puis, s'ils refusent (le jugement révélé) sache qu'Allah ve- ut les affliger [ici-bas] pour une partie de leurs péchés. Be- aucoup de gens, certes, sont des pervers. (Al Ma'idah, 49) Le saint Coran considère aussi les situations de détresse, les désastres et les catastrophes comme fitnah (épreuves): Ne voient-ils pas que chaque année on les éprouve une ou deux fois? Malgré cela, ils ne se repentent, ni ne se so- uviennent. (At Tawbah, 126) Les concepts fondamentaux dans le Coran36
  37. 37. Les deux aspects de l'âme L 'âme, (en arabe, le nafs) comme il est habituellement uti- lisé dans le Coran, signifie "l'ego" ou "la personnalité de quelqu'un". Dans le Coran, Allah explique les deux aspects de l'âme: ce- lui qui inspire le mal et les mauvaises actions et l'autre, qui se protége de toute leur ingérence. Comme on peut le voir claire- ment dans la sourate As Shams: Et par l'âme et Celui qui l'a harmonieusement façonnée et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété! A réussi, certes, celui qui la purifie et est perdu, certes, celui qui la corrompt. (As Shams, 7-10) Les informations au sujet de l'âme que l'on trouve dans ces versets ont une grande importance: dans le procédé de création de l'homme, Allah inspire la perversité dans l'âme humaine. Perversité, appelé foujjour en arabe, signifie "s'écarter de la dro- iture". En tant que terme religieux, il signifie "commettre un péché, se rebeller, dire des mensonges, désobéir, transgresser, commettre l'adultère, la corruption morale…" À côté de l'aspect pervers de l'âme, nous voyons, d'après la sourate As Shams, qu'Allah a également inspiré à l'âme la cons- Les deux aspects de l'âme 37
  38. 38. cience, c'est-à-dire la reconnaissance de ce qui est bon et mauvais pour elle. Dans la seconde partie du verset nous apprenons que celui qui accepte avec sincérité la perversité de son âme et la pu- rifie au moyen de la guidée inspirée par Allah, atteindra le salut pour l'éternité. Ceux, qui, au contraire, n'arrivent pas à bannir la perversité de leurs âmes devront affronter une fin terrible. Arrivé à ce point, une importante conclusion peut être tirée: toute âme possède la perversité en elle-même; la seule façon de la purifier est de l'accepter et d'observer les limites d'Allah par l'intermédiaire de Sa guidée. La différence entre les croyants et les non-croyants devient tout à fait évidente dans ce domaine. Seul l'enseignement du Co- ran nous fournit une compréhension intérieure de l'aspect per- vers de l'âme et les moyens pour y remédier. Prendre conscien- ce du mal contenu dans l'âme et la purifier sont des aspects de la véritable religion et du message des Envoyés (pse). Dans le 87ème verset de la sourate Al Baqarah, Allah s'adresse de cette façon aux juifs mécréants: "Est-ce qu'à chaque fois, qu'un Messager vous apportait des vérités contraires à vos souhaits vo- us vous enfliez d'orgueil? Vous traitiez les uns d'imposteurs et vous tuiez les autres." Comme le laisse entendre ce verset, les mécréants se laissent guider par les mauvais penchants de leur âme et contestent in- variablement la véritable religion et ses Messagers (pse). De tel- les personnes ne réussissent pas à pré server leurs âmes de la cupidité, comme on l'a vu dans la sourate As Shams. À l'inverse, les croyants restent conscients de l'existence d'Allah. Ils Le craignent et prennent ainsi soin d'observer Ses li- Les concepts fondamentaux dans le Coran38
  39. 39. mites. Ils sont toujours guidés par l'inspiration provenant de Lui. Ils ne se soumettent pas au mal de leurs propres âmes, de même qu'ils ne cachent pas celui-ci et en prennent conscience tout en s'en protégeant grâce à l'inspiration divine. Les paroles du Prophète Youssouf (psl) sont un bel exemple dans ce doma- ine pour les croyants: "Je ne m'innocente cependant pas, car l'âme est très incitatrice au mal, à moins que mon Seigneur, par miséricorde, [ne la préserve du péché]. Mon Seigneur est certes Pardonneur et très Miséricordieux." (Youssouf, 53) Sachant que l'âme est toujours tentée par le mal, un croyant devrait toujours être en état d'alerte contre les méfaits qu'elle risque de lui inspirer. Ainsi, d'après ce que nous venons de voir, nous avons une explication claire de l'aspect "mauvais" de l'âme. Pourtant, l'âme est également sensible à l'influence de la droiture, en d'autres mots, à l'inspiration divine. Cette sorte d'inspiration fa- it revenir une personne sur elle-même et empêche son âme de suivre ses mauvais penchants. Cette inspiration conduisant l'homme à la droiture, cette faculté de juger entre le vrai et le fa- ux est communément considérée comme la "conscience". La conscience est un indicateur infaillible contenu dans l'âme humaine, l'appelant continuellement vers le bien. De cet- te façon, la conscience est, d'une certaine manière, la voix d'Allah qui résonne à l'intérieur de nous-mêmes et qui mène à la voie droite. Pour peu qu'une personne l'écoute et adopte les principes de base du saint Coran, elle suivra alors toujours le chemin de la rectitude. Aussi longtemps qu'un individu suivra la voix de sa conscien- Les deux aspects de l'âme 39
  40. 40. ce, il sera un modèle laissant apparaître dans sa personnalité, les attributs d'Allah. Allah est infiniment compatissant et miséricor- dieux; une personne soumise à Lui, fera elle aussi preuve de mi- séricorde envers les autres de même que de clairvoyance, à l'ima- ge des qualités de son Seigneur. Plus elle sera proche d'Allah et plus s'en remettra à Lui, plus elle se purifiera en Sa présence: Quant à ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, ce sont les meilleurs de toute la création. (Al Bayyinah, 7) La conscience humaine devrait fonctionner en accord avec les commandements d'Allah. Néanmoins, les critères de la conscience donnés dans le Coran sont tout à fait différents de ceux admis par la société ignorante. S'occuper des chiens aban- donnés ou donner la charité à un mendiant sont des exemples typiques reflétant la mentalité propre à celle-ci. La conscience d'un croyant, de l'autre côté, exige une totale acceptation des commandements et interdictions contenus dans le saint Coran. En outre, le croyant saisira et comprendra de nombreux détails formulés en termes généraux dans le Coran grâce à la bonne inspiration de sa propre conscience. Par exemple, Allah demande à l'homme de dépenser la part excédant ses propres besoins. L'individu ne peut déterminer l'étendue de ses besoins que par l'intermédiaire de son âme. Celui qui est dépourvu de la sensibilité de la conscience, ne peut sûre- ment pas appréhender à leur juste valeur ses besoins et ne peut ainsi répondre comme il faudrait aux commandements d'Allah. Lors de la vie courante, une personne est constamment confrontée à des situations exigeant un choix. Le croyant se Les concepts fondamentaux dans le Coran40
  41. 41. doit d'effectuer le bon, inspiré par Allah. C'est en fait ce qu'il perçoit au tout début, au moment d'effectuer celui-ci et qui cor- respond d'ailleurs à cette voix lui inspirant la façon correcte. C'est seulement après, à la deuxième étape, que l'âme rentre en jeu, en déviant la personne vers d'autres alternatives inaccep- tables. C'est alors qu'elle murmure quelques excuses pour justi- fier le mauvais choix. Le Coran nous relate de nombreux exemples de telles excuses. Les croyants devraient savoir comment faire face à de telles inspirations, en évitant tout simplement de leur accorder de l'in- térêt et en n'y prêtant pas l'oreille, tout en continuant d'agir, ins- pirés par leur bonne conscience. Les exemples qui nous sont fo- urnis dans le saint Coran à ce sujet devraient suffire à l'homme pour le faire réfléchir. Dans le verset suivant, nous est décrit l'ent- housiasme des croyants qui veulent lutter dans le sentier d'Allah: Nul grief sur les faibles, ni sur les malades, ni sur ceux qui ne trouvent pas de quoi dépenser (pour la cause d'Allah), s'ils sont sincères envers Allah et Son Messa- ger. Pas de reproche contre les bienfaiteurs. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. (Pas de reproche) non plus à ceux qui vinrent te trouver pour que tu leur four- nisses une monture et à qui tu dis: "Je ne trouve pas de monture pour vous." Ils retournèrent les yeux débor- dant de larmes, tristes de ne pas trouver de quoi dépen- ser. (At Tawbah, 91-92) Se battre contre les ennemis, manifestement, implique un danger certain. Celui qui décide de participer à une guerre risque sûrement sa vie ou sa santé. En dépit de cela, à l'époque de notre Les deux aspects de l'âme 41
  42. 42. bien-aimé Prophète (pssl) les croyants faisaient preuve d'un désir ardent pour lutter dans le sentier d'Allah, même s'ils ne pouva- ient trouver de quoi participer à la bataille. Ceci est certainement un cas de conscience frappant tel que nous l'explique le Coran. Le mauvais penchant de l'âme ne peut égarer un croyant d'un seul coup. Il encourage plutôt la négligence au sujet des responsabilités qu'il doit assumer pour la cause d'Allah. En donnant des excuses, l'âme essaye de détourner quelqu'un de l'observation des limites d'Allah. L'influence de l'âme se fait da- vantage sentir lorsqu'on satisfait ses désirs. Une telle attitude est nocive pour la foi et risque d'égarer. Quelles que soient les circonstances, le croyant doit se plier aux commandements d'Allah et, à chaque fois, surpasser les désirs et les caprices de son ego. Allah s'adresse d'ailleurs ainsi à Ses serviteurs: Craignez Allah donc autant que vous pouvez, écoutez, obéissez et faites largesses. Ce sera un bien pour vous. Et quiconque a été protégé contre sa propre avidité… ceux-là sont ceux qui réussissent. (At Tagahaboun, 16) Dans ce verset Allah commande aux croyants de Le craind- re, de Lui obéir et d'écouter Ses décisions. Il leur est également demandé de dépenser pour Sa cause, ce qui leur permettra d'êt- re sauvés de la "convoitise de leurs propres âmes" et leur fera at- teindre la véritable prospérité. Un autre verset déclare: Et pour celui qui aura redouté de comparaître devant son Seigneur, et préservé son âme de la passion, le Pa- radis sera alors son refuge. (An Nazia'te, 40-41) Une âme qui s'est purifiée de ses désirs égoïstes, et qui obti- ent de cette façon le plaisir d'Allah et le Paradis, est nommée Les concepts fondamentaux dans le Coran42
  43. 43. "âme apaisée" dans le saint Coran. Ô toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfa- ite et agréée, entre donc parmi Mes serviteurs, et entre dans Mon Paradis. (Al Fajr, 27-30) Ceux, au contraire, qui n'arrivent pas à purifier leurs âmes et sont destinés à l'Enfer, seront remplis de remords à cause de ce qu'ils auront fait. Le remords ressenti par les milliards de personnes qui ont déjà vécu sur la terre sera horrible à suppor- ter. Pourtant c'est une vérité à laquelle aucun mécréant ne pour- ra échapper. Ce jour est réel, si réel qu'Allah demandera à "l'âme qui se blâme" de témoigner après la résurrection: Non… Je jure par le Jour de la résurrection. Mais non! Je jure par l'âme qui ne cesse de se blâmer. (Al Qiyamah, 1-2)
  44. 44. De ceux qui prennent leurs vains désirs et leurs passions comme dieux D ans les pages précédentes, nous avons analysé les deux aspects de l'âme: celui qui inspire le mal et les actions répréhensibles et l'autre, qui la préserve de toutes les attaques négatives. Dans le Coran, le mot hawa est utilisé pour désigner le mauvais penchant de l'âme. Il représente le désir, la passion, le désir sexuel, la luxure et tous les facteurs internes qui cor- rompent l'homme. La caractéristique principale des non-croyants réside dans cet aspect mauvais et négatif de l'âme, nommé hawa. Satisfaire leurs désirs éphémères et leurs passions est devenu leur objectif vital. De cette façon, tous leurs efforts sont focalisés sur la satis- faction de leurs caprices. Dotés d'un tel état d'esprit, il devient pratiquement impossible pour eux de saisir les enseignements de la religion. Le saint Coran nous relate ce fait: Et il en est parmi ceux qui t'écoutent, une fois sortis de chez toi, qui disent à ceux qui ont reçu la science: "Qu'a-t- il dit tantôt?" Ce sont ceux-là dont Allah a scellé les cœurs et qui suivent leurs propres passions. (Mohammad, 16) Les concepts fondamentaux dans le Coran44
  45. 45. Celui qui se soumet au mauvais penchant de son âme aura recours à elle à chaque fois qu'il aura une décision à prend- re. Pour lui, les caprices et les désirs deviennent des argu- ments dans son choix entre le vrai et le faux. C'est également une preuve manifeste que quelqu'un adore sa propre âme ou en d'autres mots, son ego. Dans le saint Coran, cet état de fa- it est appelé "prendre sa passion comme un dieu": Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divi- nité? Et Allah l'égare sciemment et scelle son ouïe et son cœur et étend un voile sur sa vue. Qui peut donc le guider après Allah? Ne vous rappelez-vous donc pas? (Al Jathiya, 23) Dans le Coran, celui qui se laisse guider par ses passions et désirs, faisant preuve par là d'un manque de véritable entende- ment, est considéré comme "sourd et aveugle". Les croyants, par contre, sont dotés de clairvoyance, par laquelle ils peuvent distinguer le vrai du faux et également d'intuition leur permet- tant une claire compréhension des événements se déroulant au- tour d'eux. Dans le verset suivant, les gens et les nations dépo- urvus d'entendement à cause de leur attachement à leurs prop- res passions, sont décrits de cette façon: Dis: "Ô gens du Livre, n'exagérez pas en votre religion, s'opposant à la vérité. Ne suivez pas les passions des gens qui se sont égarés avant cela, qui ont égaré beau- coup de monde et qui se sont égarés du chemin droit." (Al Ma'idah, 77) Qu'avez-vous à ne pas manger de ce que sur quoi le De ceux qui prennent leurs vains désirs et leurs passions comme des dieux 45
  46. 46. nom d'Allah a été prononcé? Alors qu'Il vous a détaillé ce qu'Il vous a interdit, à moins que vous ne soyez cont- raints d'y recourir. Beaucoup de gens s'égarent, sans sa- voir, par leurs passions. C'est ton Seigneur qui connaît le mieux les transgresseurs. (Al An'am, 119) Ô les croyants! Observez strictement la justice et soyez des témoins (véridiques) comme Allah l'ordonne, fût-ce contre vous-même, contre vos père et mère ou proches parents. Qu'il s'agisse d'un riche ou d'un besogneux, Allah a priorité sur eux deux (et Il est plus connaisseur de leur intérêt que vous). Ne suivez donc pas les passi- ons, afin de ne pas dévier de la justice. Si vous portez un faux témoignage ou si vous le refusez, [sachez qu'] Allah est parfaitement Connaisseur de ce que vous fa- ites. (An Nissa, 135) Ceux qui ont été injustes ont plutôt suivi leurs propres passions, sans savoir. Qui donc peut guider celui qu'Allah égare? Et ils n'ont pas pour eux, de protecteur. (Ar Roum, 29) Si la vérité était conforme à leurs passions, les cieux et la terre et ceux qui s'y trouvent seraient, certes, corrom- pus. Au contraire, Nous leur avons donné leur rappel. Mais ils s'en détournent. (Al Mouminoune, 71) Et sur toi (Mohammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t'est venue. À chacun de Les concepts fondamentaux dans le Coran46
  47. 47. vous, Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes, Il aurait fait de vo- us une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu'Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes œuvres. C'est vers Allah qu'est votre retour à tous; alors Il vous informera de ce en quoi vous diver- giez. Juge alors parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, et prends garde qu'ils ne tentent de t'éloigner d'une partie de ce qu' Allah t'a révélé. Et puis, s'ils refusent (le jugement ré- vélé) sache qu'Allah veut les affliger [ici-bas] pour une partie de leurs péchés. Beaucoup de gens, certes, sont des pervers. (Al Ma'idah, 48-49) L'Envoyé d'Allah (pssl) dit: "Si l'homme possédait une vallée remplie d'or, il voudrait encore posséder une seconde. Pourtant, seule la terre emp- lira sa bouche et Allah pardonnera à celui qui se repent."* Le fait de suivre ses passions et ses vains désirs rend quel- qu'un aveugle sur ses propres fautes et hélas, une telle person- ne risque de connaître rapidement un désastre éternel! *Rapporté par Bukhârî
  48. 48. De l'esprit, de la conscience et de l'âme Ô toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfa- ite et agréée. (Al Fajr, 27-28) Nous avons déjà pris connaissance des deux aspects de l'âme: celui inspirant le mal et les actions répréhensibles, et l'autre s'en protégeant. Ce dernier permet à l'homme d'être gu- idé (par Allah) sur le chemin de la rectitude, comme expliqué dans le Coran. Allah a insufflé en lui quelque chose de Son esp- rit et il est devenu l'esprit, la conscience. Dans la sourate As Saj- da, Allah nous informe à son sujet: C'est Lui le Connaisseur [des mondes] inconnus et vi- sibles, le Puissant, le Miséricordieux, qui a bien fait to- ut ce qu'Il a créé. Et Il a commencé la création de l'hom- me à partir de l'argile, puis Il tira sa descendance d'une goutte d'eau vile (le sperme); puis Il lui donna sa forme parfaite et lui insuffla de Son esprit. Et Il vous a assig- né l'ouïe, les yeux et le cœur. Que vous êtes peu recon- naissants! (As Sajda, 6-9) Aussi longtemps que quelqu'un suit la voix de sa conscien- Les concepts fondamentaux dans le Coran48
  49. 49. ce, il sera un modèle laissant transparaître les attributs d'Allah au sein de sa personnalité. La conscience de l'homme marche en accord avec les com- mandements d'Allah. Deux versets dans la sourate Ar Roum sont tout à fait clairs à ce sujet: Ceux qui ont été injustes ont plutôt suivi leurs propres passions, sans savoir. Qui donc peut guider celui qu'Allah égare? Et ils n'ont pas pour eux de protecteur. Dirige tout ton être vers la religion exclusivement [po- ur Allah], telle est la nature qu'Allah a naturellement donnée aux hommes — pas de changement à la créati- on d'Allah. Voilà la religion de droiture; mais la plupart des gens ne savent pas. (Ar Roum, 29-30) D'après ces versets on voit que les mécréants s'égarent en suivant leurs propres passions. Quant aux croyants, ils doivent suivre la religion qu'Allah a transmise à l'homme au moyen de la révélation. Cette religion propose un style de vie qui corres- pond mieux à la nature de l'homme et à sa conscience qui est, en fait, issue de l'esprit qu'Allah a insufflé en lui.
  50. 50. Du cœur, de la sagesse et de l'intelligence N ous savons déjà qu'il y a deux différents aspects de l'âme humaine, l'un négatif et l'autre positif. La sagesse et l'égarement leurs sont liés étroitement. Le Coran nous mont- re que la conséquence de suivre ses désirs et caprices conduit à l'égarement, alors que l'inverse conduit à la sagesse. Une personne qui devient l'esclave de ses envies et désirs et de cette façon, délaisse le souvenir d'Allah, perd très vite ses facultés de sagesse. Comme le dit le saint Coran, ce sont "des gens qui ne ra- isonnent pas" (Al Hashr, 14). À première vue, cela peut paraître in- compréhensible. Certains gens admetent en effet, que toute per- sonne dotée de sagesse ne subit aucun changement et que celle-ci reste constante et identique quel que soit le temps ou les circons- tances. Il existe, néanmoins, quelque confusion à ce sujet dû aux différentes compréhensions des concepts d'intelligence et de sa- gesse. Contrairement à l'opinion commune, l'intelligence et la sa- gesse sont tout à fait différentes. Tout le monde peut être intelli- gent alors que la sagesse est un des attributs de ceux qui ont la foi. En sachant qu'en suivant le mauvais aspect de son âme, l'homme risque de s'égarer, quels peuvent être les moyens d'ac- Les concepts fondamentaux dans le Coran50
  51. 51. quérir la sagesse? La réponse est évidente: l'homme atteint la sagesse lorsqu'il obéit à sa conscience qui lui inspire les moyens de se protéger du mal de sa propre âme. La sagesse, comme nous le voyons dans le Coran, est un état spirituel ressenti au plus profond Nous lisons dans les versets: Que ne voyagent-ils pas sur la terre afin d'avoir des cœurs pour comprendre, et des oreilles pour entendre? Car ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent, mais ce sont les cœurs dans les poitrines qui s'aveuglent. (Al Hajj, 46) Nous avons destiné beaucoup de djinns et d'hommes pour l'Enfer. Ils ont des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. Ils ont des ore- illes, mais n'entendent pas. Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les inso- uciants. (Al A'raf, 179) Il leur plaît (après le départ des combattants) de deme- urer avec celles qui sont restées à l'arrière. Leurs cœurs ont été scellés et ils ne comprennent rien. (At Tawbah, 87) Nous avons mis des voiles sur leurs cœurs, de sorte qu'ils ne comprennent pas: et dans leurs oreilles, une lourdeur. Et quand, dans le Coran, tu évoques ton Seigneur l'Unique, ils tournent le dos par répulsion. (Al Isra, 46) Dans le Coran, on voit que seuls les gens qui "possèdent un cœur" prêtent attention et possèdent la foi. Il y a bien là un rappel pour quiconque a un cœur, prête l'oreille tout en étant témoin. (Qaf, 37) Du cœur, de la sagesse et de l'intelligence 51
  52. 52. De cette manière, la sagesse dont parle le Coran est directe- ment reliée au cœur et à l'âme. Un point mérite ici notre attention: la sagesse n'est pas cons- tante, elle varie. L'intelligence, en tant que fonction du cerveau, par contre, ne change pas excepté en cas d'accident ou de mala- die mentale. La sagesse, au contraire, peut augmenter ou dimi- nuer suivant la force de l'âme et la crainte d'Allah (taqwa). De cette manière, quelqu'un dispose d'un critère par lequel il peut distinguer le vrai du faux. Ce phénomène, qui est entièrement métaphysique, est communiqué à l'homme de cette façon com- me l'indique le verset suivant: Ô vous qui croyez! Si vous craignez Allah, Il vous ac- cordera la faculté de discerner (entre le bien et le mal), vous effacera vos méfaits et vous pardonnera. Et Allah est le Détenteur de l'énorme grâce. (Al Anfal, 29) Celui qui ne craint pas Allah est complètement dépourvu de ce critère permettant de discerner le vrai du faux. Une personne peut être très intelligente, elle peut être un célèbre physicien, so- ciologue ou une personne "distinguée" dans la société. Elle peut avoir de remarquables découvertes à son crédit. Quoi qu'il en so- it, si elle ne possède pas de véritable conscience, elle sera égale- ment dépourvue d'esprit véritable et ainsi, de véritable sagesse. En tant que scientifique renommée, elle peut avoir découvert les mystères du corps humain. Pourtant malgré cela, elle ne possè- dera pas l'esprit et la compréhension suffisante pour envisager l'existence du Créateur de ce corps. Plutôt que d'exprimer son émerveillement devant la création et de louer le Créateur, elle se limitera à sa propre personne et s'auto-félicitera pour sa déco- Les concepts fondamentaux dans le Coran52
  53. 53. uverte. Ce scientifique est sûrement un de ceux qui "a pris sa propre passion comme divinité, et qu'Allah a laissé s'égarer". Quoi qu'il en soit, comme il est mentionné dans la sourate Ar Rad, les croyants sont "ceux qui ont cru et dont les cœurs se tranquillisent à l'évocation d'Allah. N'est-ce point par l'évocation d'Allah que se tranquillisent les cœurs?" (Ar Rad, 28). L'état des incroyants est décrit dans le verset suivant: Allah a scellé leurs cœurs et leurs oreilles; et un voile épais leur couvre la vue; et pour eux il y aura un grand châtiment." (Al Baqarah, 7) ... Ils étaient, ce jour-là, plus près de la mécréance que de la foi. Ils disaient de leurs bouches ce qui n'était pas dans leurs cœurs. Et Allah sait fort bien ce qu'ils cacha- ient. (Al Imran, 167) Une personne intelligente peut être dépourvue d'entende- ment et de la faculté de distinguer entre le vrai et le faux. Elle peut avoir imaginé une invention ingénieuse, elle peut être un excellent businessman, ou exceller en politique. Malgré toutes ces réalisations, elle peut être totalement dépourvue du discer- nement entre le vrai et le faux. Et après de fréquents rappels, el- le restera aveugle et sourde au message du saint Coran. Ceci est une manifestation flagrante de son manque d'entendement. "Leurs cœurs sont scellés et ils ne comprennent pas" est une exp- ression importante dans le Coran, soulignant l'importance du cœur pour la compréhension. On voit également, à beaucoup d'autres endroits, l'impor- tance qui de la relation entre le cœur et la croyance. Cette rela- tion revient en différents termes. Du cœur, de la sagesse et de l'intelligence 53
  54. 54. Allah intervient entre l'homme et son cœur Ô vous qui croyez! Répondez à Allah et au Messager lorsqu'il vous appelle à ce qui vous donne la (vraie) vie, et sachez qu'Allah s'interpose entre l'homme et son cœur, et que c'est vers Lui que vous serez rassemblés. (Al Anfal, 24) L'affection entre les cœurs Il a uni leurs cœurs (par la foi). Aurais-tu dépensé tout ce qui est sur terre, tu n'aurais pu unir leurs cœurs; ma- is c'est Allah qui les a unis, car Il est Puissant et Sage. (Al Anfal, 63) Et cramponnez-vous tous ensemble au câble d'Allah et ne soyez pas divisés; et rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous: lorsque vous étiez ennemis, c'est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d'un abîme de Feu, c'est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi Allah vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. (Al Imran, 103) La perméabilité des cœurs Et rappelez-vous, lorsque Nous avons pris l'engage- ment de vous, et brandi sur vous la Tour (le mont Sinaï) en vous disant: "Tenez ferme à ce que Nous vous avons Les concepts fondamentaux dans le Coran54
  55. 55. donné, et écoutez!" Ils dirent: "Nous avons écouté et dé- sobéi." Dans leur impiété, leurs cœurs étaient passion- nément épris du veau (objet de leur culte). Dis [leur]: "Quelles mauvaises prescriptions ordonnées par votre foi, si vous êtes croyants." (Al Baqarah, 93) La piété des cœurs Voilà [ce qui est prescrit]. Et quiconque exalte les in- jonctions sacrées d'Allah, s'inspire en effet de la piété des cœurs. (Al Hajj, 32) Les cœurs doivent être conciliés Les sadaqats ne sont destinés que pour les pauvres, les indigents, ceux qui y travaillent, ceux dont les cœurs sont à gagner (à l'Islam), l'affranchissement des jougs, ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier d'Allah, et pour le voyageur (en détresse). C'est un décret d'Allah! Et Allah est Omniscient et Sage. (At Tawbah, 60) La satisfaction des cœurs … ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l'évocation d'Allah. N'est-ce point par l'évocation d'Allah que se tranquillisent les cœurs? (Ar Ra'd, 28) Ils dirent: "Nous voulons en manger, rassurer nos cœurs, savoir que tu nous as réellement dit la vérité et en être parmi les témoins. (Al Ma'idah, 113) Du cœur, de la sagesse et de l'intelligence 55
  56. 56. Et afin que ceux à qui le savoir a été donné sachent que (le Coran) est en effet, la vérité venant de ton Seigneur, qu'ils croient alors, et que leurs cœurs s'y soumettent en toute humilité. Allah guide certes vers le droit chemin ceux qui croient. (Al Hajj, 54) Et Allah ne le fit que (pour annoncer) une bonne nouvel- le, et pour que vos cœurs s'en rassurent. La victoire ne pe- ut venir que d'Allah, le Puissant, le Sage. (Al Imran, 126) Les cœurs se raffermissent Et tout ce que Nous te racontons des récits des Messa- gers, c'est pour en raffermir ton cœur. Et de ceux-ci t'est venue la vérité ainsi qu'une exhortation et un rappel aux croyants. (Houd, 120) Le vide dans le cœur Et ne pense point qu'Allah soit inattentif à ce que font les injustes. Il leur accordera un délai jusqu'au jour où leurs regards se figeront. Ils courront [suppliant], le- vant la tête, les yeux hagards et les cœurs vides. (Ibrahim, 42-43) La terreur inspirée dans les cœurs des incroyants Nous allons jeter l'effroi dans les cœurs des mécréants. Car ils ont associé à Allah (des idoles) sans aucune pre- uve descendue de Sa part. Le Feu sera leur refuge. Quel Les concepts fondamentaux dans le Coran56
  57. 57. mauvais séjour, que celui des injustes! (Al Imran, 151) Les cœurs remplis de dégoût et d'horreur Et quand Allah est mentionné seul (sans associés), les cœurs de ceux qui ne croient pas en l'Au-delà se cris- pent et quand on mentionne ceux qui sont en dehors de Lui, voilà qu'ils se réjouissent. (Az Zoumar, 45) L'inclination des cœurs Et que pour les cœurs de ceux qui ne croient pas à l'Au- delà se penchent vers elles, qu'ils les agréent, et qu'ils perpètrent ce qu'ils perpètrent. (Al An'am, 113) Les causes de regret pour les cœurs Ô les croyants! Ne soyez pas comme ces mécréants qui dirent à propos de leurs frères partis en voyage ou po- ur combattre: "S'ils étaient chez nous, ils ne seraient pas morts, et ils n'auraient pas été tués." Allah en fit un su- jet de regret dans leurs cœurs. C'est Allah qui donne la vie et la mort. Et Allah observe bien ce que vous faites. (Al Imran, 156) Proférer des choses qui ne sont pas dans les cœurs Et qu'Il distingue les hypocrites. On avait dit à ceux-ci: "Venez combattre dans le sentier d'Allah, ou repoussez Du cœur, de la sagesse et de l'intelligence 57
  58. 58. [l'ennemi]", ils dirent: "Bien sûr que nous vous suivri- ons si nous étions sûrs qu'il y aurait une guerre." Ils étaient, ce jour-là, plus près de la mécréance que de la foi. Ils disaient de leurs bouches ce qui n'était pas dans leurs cœurs. Et Allah sait fort bien ce qu'ils cachaient. (Al Imran, 167) Garder les secrets au fond du cœur Ô les croyants, ne prenez pas de confidents en dehors de vous-mêmes: ils ne failliront pas à vous bouleverser. Ils souhaiteraient que vous soyez en difficulté. La haine certes s'est manifestée dans leurs bouches, mais ce que leurs poitrines cachent est encore plus énorme. Voilà que Nous vous exposons les signes. Si vous pouviez ra- isonner! (Al Imran, 118) Les cœurs se déchirent La construction qu'ils ont édifiée sera toujours une ca- use de doute dans leurs cœurs, jusqu'à ce que leurs cœurs se déchirent. Et Allah est Omniscient et Sage. (At Tawbah, 110) La déviation des cœurs Seigneur! Ne fais pas dévier nos cœurs après que Tu no- us aies guidés; et accordes-nous Ta miséricorde. C'est Toi, certes, le Grand Donateur! (Al Imran, 8) Allah a accueilli le repentir du Prophète, celui des émigrés et des auxiliaires qui l'ont suivi à un moment Les concepts fondamentaux dans le Coran58
  59. 59. difficile, après que les cœurs d'un groupe d'entre eux étaient sur le point de dévier. Puis Il a accueilli leur re- pentir car Il est Compatissant et Miséricordieux à leur égard. (At Tawbah, 117) Les cœurs semblables Et ceux qui ne savent pas ont dit: "Pourquoi Allah ne nous parle-t-Il pas [directement], ou pourquoi un signe ne nous vient-il pas?" De même, ceux d'avant eux disa- ient une parole semblable. Leurs cœurs se ressemblent. Nous avons clairement exposé les signes pour des gens qui ont la foi ferme. (Al Baqarah, 118) Les cœurs qui se refusent Comment donc! Quand ils triomphent de vous, ils ne respectent à votre égard, ni parenté ni pacte conclu. Ils vous satisfont de leurs bouches, tandis que leurs cœurs se refusent; et la plupart d'entre eux sont des pervers. (At Tawbah, 8) La foi qui ne pénètre pas dans les cœurs Les bédouins ont dit: "Nous avons la foi." Dis: "Vous n'avez pas encore la foi. Dites plutôt ‘nous nous sommes simplement soumis', car la foi n'a pas encore pénétré dans vos cœurs. Et si vous obéissez à Allah et à Son Mes- sager, Il vous fera rien perdre de vos œuvres. Allah est Pardonneur et Miséricordieux." (Al Houjourat, 14) Du cœur, de la sagesse et de l'intelligence 59
  60. 60. Les maladies du cœur Il y a dans leurs cœurs une maladie (de doute et d'hypoc- risie), et Allah laisse croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux, pour avoir menti. (Al Baqarah, 10) Tu verras, d'ailleurs, que ceux qui ont la maladie au cœur se précipitent vers eux et disent: "Nous craignons qu'un revers de fortune ne nous frappe." Mais peut-être qu'Allah fera venir la victoire ou un ordre émanant de Lui. Alors ceux-là regretteront leurs pensées secrètes. (Al Ma'idah 52) Afin de faire, de ce que jette le Diable, une tentation pour ceux qui ont une maladie au cœur et ceux qui ont le cœur dur… Les injustes sont certes dans un schisme profond. (Al Hajj, 53) Les cœurs qui se durcissent Puis, et en dépit de tout cela, vos cœurs se sont endur- cis; ils sont devenus comme des pierres ou même plus durs encore; car il y a des pierres d'où jaillissent des ruisseaux, d'autres se fendent pour qu'en surgisse l'eau, d'autres s'affaissent par crainte d'Allah. Et Allah n'est certainement jamais inattentif à ce que vous fa- ites. (Al Baqarah, 74) Pourquoi donc, lorsque Notre rigueur leur vint, n'ont-ils pas imploré (la miséricorde)? Mais leurs cœurs s'étaient endurcis et le Diable enjolivait à leurs yeux ce qu'ils fa- isaient. (Al An'am, 43) Les concepts fondamentaux dans le Coran60
  61. 61. Est-ce que celui dont Allah ouvre la poitrine à l'Islam et qui détient ainsi une lumière venant de son Seigne- ur… Malheur donc à ceux dont les cœurs sont endur- cis contre le rappel d'Allah. Ceux-là sont dans un éga- rement évident. (Az Zoumar, 22) Un sceau sur les cœurs (Nous les avons maudits) à cause de la rupture de l'en- gagement, leur mécréance aux révélations d'Allah, leur meurtre injustifié des Prophètes, et leur parole: "Nos cœurs sont (enveloppés) et imperméables." En réalité, c'est Allah qui a scellé leurs cœurs à cause de leur méc- réance, car ils ne croyaient que très peu. (An Nissa, 155) Ne méditent-ils pas sur le Coran? Ou y a-t-il des serru- res sur leurs cœurs? (Mohammad, 24) N'est-il pas prouvé à ceux qui reçoivent la terre en héri- tage des peuples précédents que, si Nous voulions, No- us les frapperions pour leurs péchés et scellerions leurs cœurs, et ils n'entendraient plus rien. (Al A'raf, 100) Allah a scellé leurs cœurs et leurs oreilles; et un voile épais leur couvre la vue; et pour eux il y aura un grand châtiment. (Al Baqarah, 7) Ceux qui discutent les prodiges d'Allah sans qu'aucune preuve ne leur soit venue, [leur action] est grandement haïssable auprès d'Allah et auprès de ceux qui croient. Ainsi Allah scelle-t-Il le cœur de tout orgueilleux tyran. (Gafir, 35) Du cœur, de la sagesse et de l'intelligence 61
  62. 62. Ô Messager! Que ne t'affligent point ceux qui conco- urent en mécréance; parmi ceux qui ont dit: "Nous avons cru" avec leurs bouches sans que leurs cœurs aient jama- is cru et parmi les juifs qui aiment bien écouter le men- songe et écouter d'autres gens qui ne sont jamais venus à toi et qui déforment le sens des mots une fois bien établi. Ils disent: "Si vous avez reçu ceci, acceptez-le et si vous ne l'avez pas reçu, soyez méfiants." Celui qu'Allah veut éprouver, tu n'as pour lui aucune protection contre Allah. Voilà ceux dont Allah n'a point voulu purifier les cœurs. À eux, seront réservés, une ignominie ici-bas et un énorme châtiment dans l'Au-delà. (Al Ma'idah, 41) Puis Nous envoyâmes après lui des Messagers à leurs peuples. Ils leur vinrent avec les preuves. Mais (les gens) étaient tels qu'ils ne pouvaient croire à ce qu'au- paravant ils avaient traité de mensonge. Ainsi scellons- Nous les cœurs des transgresseurs. (Younous, 74) Voilà les cités dont Nous te racontons certaines des no- uvelles; [à ceux-là] en vérité, leurs Messagers leur ava- ient apporté les preuves, mais ils n'étaient pas prêts à ac- cepter ce qu'auparavant ils avaient traité de mensonge. C'est ainsi qu'Allah scelle les cœurs des mécréants. (Al A'raf, 101) Il n'y a de voie (de reproche à), vraiment, que contre ce- ux qui demandent à être dispensés, alors qu'ils sont ric- hes. Il leur plaît de demeurer avec celles qui sont restées à l'arrière. Et Allah a scellé leurs cœurs et ils ne savent pas. (At Tawbah, 93) Les concepts fondamentaux dans le Coran62
  63. 63. Dis: "Voyez-vous? Si Allah prenait votre ouïe et votre vue, et scellait vos cœurs, quelle divinité autre qu'Allah vous les rendrait?" Regarde comment à leur intention, Nous clarifions les preuves! Pourtant ils s'en détournent. (Al An'am, 46) Les versets ci-dessus révèlent une importante réalité: la foi est liée à la sensibilité du cœur. La personne dotée d'un cœur non endurci ou "scellé" possèdera une tendance naturelle à re- connaître Allah et à Lui obéir. Quand le message du Coran lui est communiqué, la compréhension sise au fond de son cœur lui fait saisir la vérité et elle croit immédiatement. Par contre, les mécréants sont de nature différente. Leurs cœurs sont morts et "scellés". Étant dépourvus de véritable sensibilité, ils ne pe- uvent acquérir de sagesse. Dans de telles conditions, il leur est difficile de croire (sauf par permission d'Allah). Dans différents versets du Coran, il est dit que ceux qui sont enclins à accepter la foi se mettent à croire aussitôt qu'ils entendent le message (divin). Quant aux mécréants, ils n'ont aucun attrait pour la foi. En effet, la Parole contre la plupart d'entre eux s'est ré- alisée: ils ne croiront donc pas. Nous mettrons des car- cans à leurs cous, et il y en aura jusqu'aux mentons: et voilà qu'ils iront têtes dressées et nous mettrons une barrière devant eux et une barrière derrière eux; Nous les recouvrirons d'un voile: et voilà qu'ils ne pourront rien voir. Cela leur est égal que tu les avertisses pas: ils ne croiront jamais. Tu avertis seulement celui qui suit le Rappel (le Coran) et craint le Tout Miséricordieux, Du cœur, de la sagesse et de l'intelligence 63
  64. 64. malgré qu'il ne Le voit pas. Annonce-lui un pardon et une récompense généreuse. (Ya Sin, 7-11) [Mais] certes les infidèles ne croient pas, cela leur est égal, que tu les avertisses ou non: ils ne croiront jama- is. Allah a scellé leurs cœurs et leurs oreilles; et un vo- ile épais leur couvre la vue; et pour eux il y aura un grand châtiment. (Al Baqarah, 6-7) Tu ne peux faire entendre les morts ni faire entendre l'appel aux sourds quand ils s'enfuient en tournant le dos. Et tu ne peux non plus guider les aveugles hors de leur égarement. Tu ne feras entendre que ceux qui cro- ient en Nos versets et se soumettent. (An Naml, 80-81) En dehors des mécréants dont les cœurs sont endurcis et ont perdu toute sagesse, il existe d'autres personnes, aux cœurs sen- sibles, mais ignorantes de la religion. Quand elles sont informé- es à son sujet, elles reconnaissent instantanément la vérité et se mettent à croire en Allah et Sa révélation. Ces deux catégories de personnes se distinguent les unes des autres par leur arro- gance et leur modestie respectives (dans les pages qui vont su- ivre, nous étudierons ces deux aspects plus en détail). Les juifs et leur arrogance sont mentionnés dans le saint Coran à titre d'exemple. Par contre parmi les chrétiens, il se trouve des gens qui sont modestes. À ce sujet le Coran nous dit: Tu trouveras certainement que les juifs et les associate- urs sont les ennemis les plus acharnés des croyants. Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les cro- yants sont ceux qui disent: "Nous sommes chrétiens." C'est qu'il y a parmi eux des prêtres et des moines, et Les concepts fondamentaux dans le Coran64

×