[email_address]
<ul><li>Les fondamentaux </li></ul>
 
 
 
 
 
 
 
 
 
<ul><li>Chiffres clés au 1er juillet 2011 </li></ul>
Près de 70 articles
<ul><li>Success Story ! </li></ul>
Une nouvelle Ambition MMA définie via un travail collaboratif au sein d’une communauté du Campus MM@cadémie ! La Communaut...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

MM@cademie juin2011

1 769 vues

Publié le

Travaux de MM@cadémie, vigie et labo de MMA, sur le thème des medias sociaux en entreprise

Publié dans : Business, Technologie, Carrière
1 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 769
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
1
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • MM@cadémie a été créée en 2007 pour aider à la transformation de MMA et en partant d’un certain nombre de constats : Premièrement, le monde de l’assurance est en pleine mutation sous l’influence de 4 grands facteurs : les nouvelles technologies et le poids de plus en plus fort d’Internet L’évolution de la matière assurable avec par exemple les problématiques du développement durable ou de la dépendance La concurrence de plus en plus forte des bancassureurs ou même d’Internet Des évolutions de la société comme par exemple : le choc démographique du papy boom, la désertification de certaines régions au profit d’autres, la choc lié à l’arrivée sur le marché du travail de la génération Y. Deuxièmement, les mutations du comportement du consommateur : de mieux en mieux informé, de plus en plus exigeant, le consommateur n’est plus spectateur mais acteur de sa consommation (notion de consom’acteur) et peut même se situer aujourd’hui dans une relation de co-création avec les marques (cré’acteur). Ces nouvelles formes d’exigence ont amené MMA à créer MM@cadémie pour permettre à MMA d’explorer et d’expérimenter ces mutations pour en anticiper les impacts pour notre entreprise et ses métiers.
  • MM@cadémie met en œuvre une démarche d’exploration et d’expérimentation. L’exploration passe par des missions Eclaireurs ou Bencheurs ou Chercheurs qui servent à voir ce qui se fait ailleurs et à étudier les possibilités de transposition/transformation chez MMA. La démarche d’expérimentation est mise en œuvre dans une logique de rapidité et de souplesse. 1 fois l’expérimentation lancée, si ça marche, on garde; si ça ne marche pas on jette. On travaille en mode beta permanent. Ensuite, si l’expérimentation se révèle concluante, les phases pilote et généralisation sont menées par les directions métiers concernées. On sort du laboratoire.
  • Les activités de MM@cadémie s’organisent autour d’un bouquet de services : - Des publications dans la collection Tout savoir. A consulter sur place. Dernier numéro en date : Lettre de nos Ambitions n°11 de mars 2011. - Des missions Eclaireurs, Bencheurs et Chercheurs permettent d’explorer ce qui se fait ailleurs (y compris à l’étranger). Chaque mission est établie selon 1 même principe. 1 groupe de volontaires est constitué pour étudier une thématique pré-définie. L’objectif est de définir des transpositions possibles au sein de MMA et d’identifier des moyens simples pour une mise en œuvre expérimentale. Exemples : mission Eclaireurs en Californie en 2008 – mission Chercheurs Marseille 2.0 en mars 2011. Des forums : rencontres physiques sur un thème et un périmètre donnés. Ex : des forums en100ble réunissant les 100 cadres sup de MMA, le forum thématique agents salariés, le forum thématique jeunes. Le Campus : incarnation virtuelle de MM@cadémie, le Campus est une plateforme collaborative qui rassemble près de 2500 volontaires. Organisé autour de communautés, il constitue un lieu d’échanges, de partage et de travail sur lequel on retrouve tous les travaux.
  • C’est quoi le web 2.0? A voir par comparaison avec le 1.0 L’ère du 1.0 : c’est le web comme média traditionnel où l’internaute est consommateur de contenu numérique. Info descendante. Internet passif. Avec le 2.0, l’internaute est acteur/auteur des contenus (échanges, partages et interactions). Internet actif. Cela passe en particulier par les réseaux sociaux. Les avancées techniques et la démocratisation des ordinateurs ont permis cette vulgarisation des usages dans la sphère privée. Mais attention le 2.0 n’est pas juste une révolution technologique. C’est une révolution dans les usages et c’est une révolution économique.
  • Le 2.0 : quel impact sur l’entreprise et notre écosystème? Le 2.0 permet l’interconnexion et l’interactivité entre les individus. Mais les modèles de travail en entreprise sont encore largement top-down. Aujourd’hui, le t ype d’organisation en place a le mérite de la clarté et de la simplicité mais ne facilite pas la communication, la prise d’initiative et n’est pas adaptée aux environnements complexes. Comment gérer cette transformation ? 6 axes de transformation : Nouveaux SI et modes de travail : d’une mission essentiellement tournée vers les contrôle et systèmes métiers, la DSI évolue dans le but de faciliter le travail des collaborateurs et non seulement le contrôle et les systèmes métiers. Recentrage sur les collaborateurs rendu nécessaire par la question suivante : comment combiner d’une part un modèle hyper efficace et productif pour traiter la masse et d’autre part, un modèle innovant, avec le sens du service et de la relation humaine? Evolution des comportements professionnels : comment faciliter la confiance, le partage, la collaboration, la responsabilisation de chacun? C’est le défi de la DRH. Agilité et mode beta : du changement comme exception à l’évolution permanente comme mode de fonctionnement. Changement dans les modes d’organisation. Gouvernance : cette entreprise renouvelée est exigeante en terme de gouvernance. D’où de nouveaux comportements managériaux à développer. De la communication à la conversation : avant la communication était top-down pour les masses et la conversation était réservée aux VIP (clients, actionnaires, collaborateurs) Aujourd’hui : via les media sociaux, la voix de chacun peut être entendue. Il s’agit donc de rentrer en conversation en temps réel avec tous.
  • Le Campus : c’est la plateforme collaborative expérimentale de MMA, née en 2008 et développée par une start-up (Etheryl) et est utilisée en mode SAAS (cloud computing, hébergement extérieur) Adresse url du site : http://lecampus.mmacademie.fr/ Elle est ouverte à tous les membres de la famille MMA (collaborateurs, agents et collaborateurs d’agence) + des personnes externes si besoin pour l’accès à des communautés dédiées
  • Dans une entreprise 2.0, l’individu est au cœur du dispositif. Il anime et contribue à différentes communautés qu’elles soient Métier ou Innovation. Ses contributions viennent enrichir l’Annuaire intelligent qui permet de trouver facilement qui sait quoi ? De plus, l’individu vient enrichir l’encyclopédie collaborative, MMApédia. Une entreprise 2.0 repose sur des piliers que nous avons identifiés : Charte qui fixe les usages collaboratifs au même titre que le règlement intérieur et la charte informatique Anim’acteurs pour animer les communautés et aider les futurs animateurs dans leur rôle Management pour permettre l’adaptation du manager et de son activité à ce nouveau mode de travail.
  • L’expérience au sein de MM@cadémie a montré que les facteurs clés de succès d’une communauté sont les suivants : Définir précisément les objectifs de la communauté, les productions qui doivent en découler et à qui elles s’adressent. Définir la structure : les rôles de chacun (notamment l’animation), les conditions de support (formation au Campus par exemple) et le cadre. Définir la dynamique et les modes travail : quels évènements? quel rythme ? quelle articulation entre les modes de travail (présentiel/virtuel? sous-groupes/en plénière?…) Définir les membres : qui? Quand? .
  • MMApédia est l’encyclopédie collaborative de MMA, par les membres de la Famille MMA et pour les membres de la Famille MMA. Famille MMA : collaborateurs, agents, collaborateurs d’agences. MMApédia constitue une porte d’entrée, le ciment qui permet de rendre visible, accessible et vivant, l’écosystème des savoirs du groupe MMA. Ce n’est pas un référentiel documentaire mais permet une gestion sociale des savoirs. MMApédia est alimentée en articles par des contributeurs qui font des liens vers les univers de savoirs existants. Tous les membres de la famille MMA (quelque soit leur niveau hiérarchique, leur ancienneté, leur expérience ) peuvent devenir contributeurs en demandant la création d’un compte sur MMApédia. Ils peuvent donc créer des articles nouveaux et/ou enrichir des articles existants. MMApédia est aujourd’hui un prototype accessible uniquement depuis un poste MMA : http://mmapedia.etheryl.net/index.php?title=Accueil MMApédia est composée d&apos;articles, de catégories et de portails. Une catégorie regroupe plusieurs articles parlant du même sujet, et un article peut bien entendu appartenir à plusieurs catégories. Une catégorie peut elle-même appartenir à une ou plusieurs catégories-mères. Les catégories sont des contenants personnalisables par les contributeurs. Les portails servent à classer les articles et fonctionnent de la même manière qu&apos;une catégorie : il s’agit simplement d’un ensemble de catégories regroupées dans une catégorie-mère appelée « Portails ». Il existe un lien entre l’identité du contributeur et sa fiche profil sur le Campus.
  • MM@cademie juin2011

    1. 1. [email_address]
    2. 2. <ul><li>Les fondamentaux </li></ul>
    3. 12. <ul><li>Chiffres clés au 1er juillet 2011 </li></ul>
    4. 13. Près de 70 articles
    5. 14. <ul><li>Success Story ! </li></ul>
    6. 15. Une nouvelle Ambition MMA définie via un travail collaboratif au sein d’une communauté du Campus MM@cadémie ! La Communauté MMA2015 : Luis Alberola, Olivier Aubert, Christophe Bardet, Christian Baudon, Martine Calligaro, Nolwenn Catteau, Gonzague Degruson, Charles Ditandy, Bruno Garçon, Jean-Jacques Gressier, Bernard Gueit, Hervé Leboucher, Pascale Leclercq, Isabelle Mougeolle, Mithra Sarrafi, Anne Storch, Axelle Swyngedauw, Julien Thénot. L’équipe MM@cadémie : Elisabeth Girard-Laucournet, Pascale Leclercq, Daniel Rouzée, Mithra Sarrafi, Josette Tremier, Stéphanie Tremier. Stagiaires 2011 : Viou Pinatel-Peigné, Jacques-Antoine Riegert

    ×