Saint-Domingue espagnole puis française Le temps de la colonisation
I Le temps de la conqu ête espagnole   (1492 -1603) Christophe Colomb découvre l’ île en 1492 et la nomme  Hispaniolia .
Il découvre des habitants qu’il appelle les  Indiens * * Il croyait  être arrivé en  Inde  par la route de l’ouest Ces Ind...
Génocide indien Sur Hispaniolia il y avait En 1492 environ 400 000 Indiens En 1519 environ 3 000 Indiens <ul><ul><ul><li>A...
II Le temps des flibustiers (1603-1664) Avec la conqu ête du continent américain , l’Espagne ne peut plus occuper la total...
… mais à la fin du XVIIe siècle les puissances européennes prennent possession de colonies aux Indes Occidentales. Les Esp...
 
III Une économie extravertie Le commerce triangulaire met en contact trois continents.
Le  port de Bordeaux  assure 40 % du trafic français avec les Antilles, essentiellement en  droiture . 75 % de ces marchan...
Saint-Domingue est bien la Perle des Antilles * L’indigo est une plante de teinture des tissus. Saint-Domingue est le prem...
La main d’œuvre est elle-m ême importée La traite négrière 864 000 esclaves arrivent à Saint-Domingue au XVIIIe siècle. 8 ...
IV La société coloniale à Saint-Domingue En 1788 Saint-Domingue c’est 30 000 Blancs 30 000 libres de couleur (les esclaves...
Une plantation de canne à sucre Les champs de cannes Le moulin La maison du ma ître Les cases des  nègres
Une indigoterie Comme la plantation pour le sucre, l’indigoterie est une usine rationnelle destinée à dégager beaucoup de ...
Pour se nourrir les esclaves cultivent un petit jardin lorsque le ma ître leur en laisse le loisir. Beaucoup ne mangent pa...
Lorsque les esclaves cherchent à s’échapper… Un chasseur de  nègres marrons Les ch â timents sont très sévères
Les ch âtiments , la faim, la séparation des familles lors des ventes…les humiliations et la violence sont le quotidien de...
Le Code Noir pourtant très sévère pour les esclaves n’est pas respecté par les planteurs. Ils considèrent qu’ils peuvent (...
A la veille de la Révolution, Saint-Domingue est une société en crise Les colons blancs critiquent l’exclusif colonial au ...
En 1789 la Révolution française Permet tous les espoirs… …  et engendre toutes les craintes. Liberté Egalité Fraternité Po...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Saint Domingue

10 608 vues

Publié le

Une brève histoire de la colonisation de Saint-Domingue de 1492 à 1789.

2 commentaires
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Merci pour le partage de ce travail. L'approche est originale et le tout forme un ensemble pédagogique très cohérent.
    Cordialement
    sw
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • merci pour cet excellent travail concis. je travaille sur le même sujet 'd'Ayiti à Haïti'. Il conforte mes propre recherche
    cordialement

    mhl
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
10 608
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
28
Actions
Partages
0
Téléchargements
30
Commentaires
2
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Saint Domingue

  1. 1. Saint-Domingue espagnole puis française Le temps de la colonisation
  2. 2. I Le temps de la conqu ête espagnole (1492 -1603) Christophe Colomb découvre l’ île en 1492 et la nomme Hispaniolia .
  3. 3. Il découvre des habitants qu’il appelle les Indiens * * Il croyait être arrivé en Inde par la route de l’ouest Ces Indiens l’accueillent pacifiquement Il découvre qu’ils possèdent de l’or Il leur impose le christianisme L’écart technologique entre les Indiens et les Espagnols est gigantesque
  4. 4. Génocide indien Sur Hispaniolia il y avait En 1492 environ 400 000 Indiens En 1519 environ 3 000 Indiens <ul><ul><ul><li>Alors que les Indiens étaient si bien disposés à leur égard, les Chrétiens ont envahi ces pays tels des loups enragés qui se jettent sur de doux et paisibles agneaux... (...) Voici les causes pour lesquelles, dès le commencement (de la conquête), furent tuées tant et tant de personnes : en premier lieu, tous ceux qui sont venus ont cru que, s'agissant de peuples païens, il leur était loisible de les tuer ou de les capturer , de leur prendre leurs terres, leurs biens et leurs domaines, sans se poser de questions ; en second lieu, ces mêmes païens étaient les êtres les plus doux et les plus pacifiques du monde, totalement dépourvus d'armes ; à quoi s'est ajouté que ceux qui sont venus, ou la plupart d'entre eux, étaient le rebut de l'Espagne, un ramassis de gens convoiteux et pillards. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Bartholomé de Las Casas, moine espagnol, vers 1540 </li></ul></ul></ul>•  Massacres • Travail forcé  •  Famines (les Espagnols prennent les meilleures terres et leur bétail mange le manioc des Indiens). •  Et surtout le choc microbien Pour remplacer les Indiens on fait appel à une autre main d’œuvre d’esclaves : les Africains, les nègres
  5. 5. II Le temps des flibustiers (1603-1664) Avec la conqu ête du continent américain , l’Espagne ne peut plus occuper la totalité des espaces qu’elle domine. Les Cara ïbes ne sont plus que des îles pour le ravitaillement des convois d’or du Pérou. En 1603, le gouverneur d’Hispaniolia fait détruire toutes les installations à l’ouest de l’ île qui devient un espace sauvage parcouru par du bétail à l’abandon. Dans le même temps les rois d’Europe, jaloux du roi d’Espagne, cherchent à lui prendre des parties de son immense empire : il envoient aux Indes occidentales quelques personnages peu recommandables, des corsaires , des pirates et des flibustiers . A l’île de la Tortue s’organise une contre société : les Frères de la Côte.
  6. 6. … mais à la fin du XVIIe siècle les puissances européennes prennent possession de colonies aux Indes Occidentales. Les Espagnols sont incapables de refouler les Anglais, les Français, les Hollandais, les Suédois… Les pirates sont mis au second plan au profit de l’économie de plantation. 1650-70 Les Français occupent la partie ouest de l’ île d’Hispaniolia qu’ils nomment Saint-Domingue. 1665 Colbert organise la traite négrière française. 1685 Le Code Noir organise l’esclavage dans les colonies. 1697 Traité de Ryswick : l’Espagne cède Saint-Domingue à la France. C’est la fin du temps des pirates aux Cara ïbes, voici venu le temps des plantations et Saint-Domingue sera la plus brillante d’entre elles, la Perle des Antilles.
  7. 8. III Une économie extravertie Le commerce triangulaire met en contact trois continents.
  8. 9. Le port de Bordeaux assure 40 % du trafic français avec les Antilles, essentiellement en droiture . 75 % de ces marchandises sont réexpédiées vers d’autres pays d’Europe. Les Antilles participent pour plus du 1/4 des exportations françaises pour un total de 77 millions de livres en 1788. Un Français sur 25 en vit directement, un sur six indirectement. «  Les colonies fondées par les diverses puissances de l'Europe ont toutes été établies pour l'utilité de la métropole. » Choiseul (secrétaire d’Etat de Louis XV) 1767.
  9. 10. Saint-Domingue est bien la Perle des Antilles * L’indigo est une plante de teinture des tissus. Saint-Domingue est le premier producteur mondial de sucre, surtout de sucre raffiné, le plus cher, et de café, réputé le meilleur du monde. Par le système de l’exclusif , la colonie n’a pas le droit de faire du commerce avec d’autres navires que ceux de sa métropole, la France. Toute l’économie de l’ île est tournée vers les exportations de produits tropicaux et tous ses besoins font fournis par les produits venus de France : c’est une économie entièrement extravertie. 86 % 76 % 100 % 79 % % des Antilles françaises 50 3 117 789 3 150 793 86 000 t./an 1789 1 182 138 7000 t./an 1713 Cacaoyeries Caféteries Cotonneries Indigoteries* Sucreries
  10. 11. La main d’œuvre est elle-m ême importée La traite négrière 864 000 esclaves arrivent à Saint-Domingue au XVIIIe siècle. 8 000 par an en 1720 40 000 par an en 1787 Il est moins cher pour les planteurs de renouveler leur stock d’esclaves que des nourrir correctement et de les laisser se reproduire : les importations sont constantes et croissantes.
  11. 12. IV La société coloniale à Saint-Domingue En 1788 Saint-Domingue c’est 30 000 Blancs 30 000 libres de couleur (les esclaves affranchis et leurs enfants) 500 000 esclaves noirs dont 60 % sont nés en Afrique … soir 1 libre pour 9 esclaves Les Blancs ont plus de droits que les Noirs et les esclaves n’ont aucun droit.
  12. 13. Une plantation de canne à sucre Les champs de cannes Le moulin La maison du ma ître Les cases des nègres
  13. 14. Une indigoterie Comme la plantation pour le sucre, l’indigoterie est une usine rationnelle destinée à dégager beaucoup de profits. Les esclaves font partie du bétail de la plantation.
  14. 15. Pour se nourrir les esclaves cultivent un petit jardin lorsque le ma ître leur en laisse le loisir. Beaucoup ne mangent pas à leur faim. « Il se fait une consommation de nègres à Saint-Domingue effroyable. » Mémoire remis au roi Louis XVI, 1784
  15. 16. Lorsque les esclaves cherchent à s’échapper… Un chasseur de nègres marrons Les ch â timents sont très sévères
  16. 17. Les ch âtiments , la faim, la séparation des familles lors des ventes…les humiliations et la violence sont le quotidien des esclaves
  17. 18. Le Code Noir pourtant très sévère pour les esclaves n’est pas respecté par les planteurs. Ils considèrent qu’ils peuvent (mal) traiter leurs esclaves comme ils l’entendent.
  18. 19. A la veille de la Révolution, Saint-Domingue est une société en crise Les colons blancs critiquent l’exclusif colonial au nom de la liberté du commerce et le pouvoir royal qui veut les obliger à respecter le Code Noir. La masse des esclaves n’est pas toujours soumise. Et ils sont neuf fois plus nombreux que les libres ! Les libres de couleur possèdent un tiers des terres et des esclaves. Il demandent l’égalité avec les Blancs.
  19. 20. En 1789 la Révolution française Permet tous les espoirs… … et engendre toutes les craintes. Liberté Egalité Fraternité Pour qui ?

×