Nicolas ISNARD
Non à la suppression des
patrouilles de police
municipale la nuit
à Salon de Provence
Et les élus municipau...
La suppression des patrouilles de police municipale, la nuit, à
Salon a été officialisée par le maire les 13 et 14 octobre...
La police municipale de nuit, aujourd’hui:
Ce sont deux brigades de quatre agents.
La nuit ces quatre agents sont répartis...
La nouvelle organisation souhaitée par le maire
dès le 1er novembre :
Les brigades de nuit sont démantelées ;
Le service d...
Une décision inacceptable car :
Le sentiment d’insécurité est très fort dans la commune, (voir
sondage réalisé pour la vil...
Pour protester contre cette décision,
signez et faîtes signer la pétition
Sur papier « Non à la suppression des patrouille...
Merci de votre présence
Permanence Nicolas ISNARD
24 boulevard Lamartine
13300 Salon de Provence
Tel : 04 90 56 18 11
nico...
Non à la suppression des patrouilles de la police municipale, la nuit, à Salon
Non à la suppression des patrouilles de la police municipale, la nuit, à Salon
Non à la suppression des patrouilles de la police municipale, la nuit, à Salon
Non à la suppression des patrouilles de la police municipale, la nuit, à Salon
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Non à la suppression des patrouilles de la police municipale, la nuit, à Salon

540 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
540
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Non à la suppression des patrouilles de la police municipale, la nuit, à Salon

  1. 1. Nicolas ISNARD Non à la suppression des patrouilles de police municipale la nuit à Salon de Provence Et les élus municipaux du groupe "Salon Avenir"
  2. 2. La suppression des patrouilles de police municipale, la nuit, à Salon a été officialisée par le maire les 13 et 14 octobre dernier ; Cette suppression sera effective dès le 1er novembre prochain ; Ce n’est donc pas une rumeur.
  3. 3. La police municipale de nuit, aujourd’hui: Ce sont deux brigades de quatre agents. La nuit ces quatre agents sont répartis de la manière suivante : un agent est au central et manœuvre les 9 caméras de vidéo protection, surveille les alarmes des bâtiments communaux et assure le lien avec les services de police nationale ; les 3 autres agents sont placés dans un véhicule et sillonnent la ville dans des patrouilles mobiles. Ce service est assuré jusqu’à 5h15. Dès 7 heures du matin les patrouilles de jour prennent le relais, sauf le mercredi ou les équipes de jour commencent à 5 heures.
  4. 4. La nouvelle organisation souhaitée par le maire dès le 1er novembre : Les brigades de nuit sont démantelées ; Le service des policiers municipaux s’arrêtera à 1h30 l’hiver et 2h30 l’été (mois de juin, juillet, août et septembre) ; Entre 1h30 et 7 heures du matin, il n’y aura donc plus le moindre policier municipal dans les rues de la ville ; L’agent affecté à la manœuvre des caméras de vidéo protection est supprimé et les alarmes seront directement reliées à deux agents municipaux d’astreinte.
  5. 5. Une décision inacceptable car : Le sentiment d’insécurité est très fort dans la commune, (voir sondage réalisé pour la ville) et cette décision sonne donc comme une provocation ; La délinquance de nuit est spécifique et souvent groupée (feux, dégradation de véhicules et mobilier urbain, rixes, ébriété, voiture bélier, etc..) ce qui nécessite des forces de police renforcées ; La police nationale seule (avec ses deux véhicules au maximum) ne parviendra pas à faire face à toutes les sollicitations et l’équilibre actuel entre police municipale affectée à la délinquance de proximité et nationale concentrée sur la grosse délinquance, va être rompu ; Les forces de police feront de l’intervention sélective ; Les interventions des sapeurs pompiers vont se compliquer ; Cette décision est un signal pour la délinquance qui risque de réinvestir la ville la nuit C’est une décision prise sans concertation et contre l’avis des professionnels, des élus et de la population …
  6. 6. Pour protester contre cette décision, signez et faîtes signer la pétition Sur papier « Non à la suppression des patrouilles de police municipale la nuit à Salon de Provence » (à retourner à notre permanence); Sur le net « jesigne.fr/police »; Sur la page Facebook « Non à la suppression des patrouilles de police municipale la nuit à Salon ».
  7. 7. Merci de votre présence Permanence Nicolas ISNARD 24 boulevard Lamartine 13300 Salon de Provence Tel : 04 90 56 18 11 nicolasisnard.com

×