RESSOURCES-AFRICAINES                 Panafrican Patriot Act                              Pour une Afrique consciente.    ...
Panafrican Patriot ActPANAFRICAN PATRIOT ACT. ...............................................................................
Panafrican Patriot ActPANAFRICAN PATRIOT ACT.Derrière le rêve :Le vieux rêve de la supériorité humaine, est un rêve singul...
Panafrican Patriot ActCette association criminelle est à lorigine de nombreux crimes contemporains dont nous ne comprenons...
Panafrican Patriot Act       I/ Introduction            Lengagement Panafricain sinscrit dans un processus salvateur qui d...
Panafrican Patriot Actrien à y redire. De définir pour soi et les siens, les priorités, les engagements réciproques, lesco...
Panafrican Patriot ActJe nai pas besoin de beaucoup darguments pour étayer le fait quaujourdhui le mondedispose de conditi...
Panafrican Patriot ActII/ Panafricanisme, mon amour.Ceux parmi les africains qui vont aux origines du Panafricanisme, y tr...
Panafrican Patriot Actsimplement, et donner lenvie de vivre à nos futures générations sur ce sol africain, avec cesvaleurs...
Panafrican Patriot Actpremiers responsables de la lenteur avec laquelle le Panafricanisme sest implantée dans lesesprits e...
Panafrican Patriot Actphilosophiques occidentales ne constituent une raison digne de sy arrêter ou de lui apporterla moind...
Panafrican Patriot ActCe paradigme à ladresse des États-Nations occidentaux, des institutions internationales, desgroupes ...
Panafrican Patriot ActIII/ Panafricanisme force de loi.Le choixLe Panafricanisme est aujourdhui plus quune simple nécessit...
Panafrican Patriot Actserment quon se fait dabord à soi-même, de parvenir à une meilleure compréhension desenjeux politiqu...
Panafrican Patriot ActDans lexotisme Africain propagé sous forme de proverbes ou autres sentences ou moralesdans des volum...
Panafrican Patriot ActLes Africains traversent des phases de récupération, parfois lexorcisme est lyrique, il sort de labo...
Panafrican Patriot ActAinsi, le rôle du GGCMAP est « d’infléchir les normes, d’en créer de nouvelles ou de supprimerdes di...
Panafrican Patriot ActRessources-Africaines. Pour une Afrique consciente.Chaque Africain a une tâche qui simpose à lui, qu...
Panafrican Patriot Act                                                    Patrice Lumumba 1111  Patrice Émery Lumumba (né ...
Panafrican Patriot Act                                               Humanité                              A              ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Panafrican patriot act . Manifeste pour une Afrique consciente.

593 vues

Publié le

Ressources-Africaines.
Pour une Afrique consciente.
Chaque Africain a une tâche qui s'impose à lui, qu'il peut nier, qu'il peut mépriser, qu'il peut reléguer aux calendes Égyptiennes mais qui demeurera s'il ne s'en saisit pas, après lui inachevée et plus lourde sur les épaules de ses enfants. Une tâche immense, celle de se connaître, celle de se souvenir du chemin parcouru, du chemin abandonné, des ruines qui ont conservé notre vécu et de la possibilité de renouveler son destin, de l'améliorer, par ses propres moyens.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
593
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Panafrican patriot act . Manifeste pour une Afrique consciente.

  1. 1. RESSOURCES-AFRICAINES Panafrican Patriot Act Pour une Afrique consciente. Patrice Piardon 10/01/2013 La sublimation des injustices subies et lampleur des mensonges proférés ont conduit nos pairs à restituer lessence et lasubstance de notre passé pour nous montrer de quelle manière nous avons été conditionnés à haïr tout ce qui pouvaitémaner de nous. Il fallait mettre des mots sur les traumatismes et sur les symptômes qui en découlaient et se saisir de notreavenir, pour ressusciter lespoir. Tout cela pour définir un but commun qui aura pour premier objectif de nous occuperet de divertir notre attention de la tentation du Surmoi Narcissique en travaillant à parfaire leur héritage direct.
  2. 2. Panafrican Patriot ActPANAFRICAN PATRIOT ACT. .................................................................................................................... 2Derrière le rêve : ..................................................................................................................................... 2 I/ Introduction ................................................................................................................................................. 4 Le Surmoi Narcissique. ............................................................................................................................................................... 4 La terre-mère ............................................................................................................................................................................. 4 L’Afrique est mon berceau. ........................................................................................................................................................ 4 Le devoir fondamental. .............................................................................................................................................................. 4 L’économie au début et à la fin. ................................................................................................................................................. 5 Ainsi, sommes-nous face à la tyrannie de largent. .................................................................................................................... 5 La mise à mort. ........................................................................................................................................................................... 6 II/ Panafricanisme, mon amour......................................................................................................................... 7 Ils savent que nous savons. ........................................................................................................................................................ 7 Ainsi est né le Panafricanisme.... ................................................................................................................................................ 7 Une évolution naturelle compromise ?...................................................................................................................................... 8 D’abord dans nos psychés. ......................................................................................................................................................... 8 Paradigme ................................................................................................................................................................................. 10 III/ Panafricanisme force de loi. ...................................................................................................................... 12 Le choix .................................................................................................................................................................................... 12 La corruption. ........................................................................................................................................................................... 12 Le serment................................................................................................................................................................................ 12 Il ny a pas déchappatoire possible. ........................................................................................................................................ 14 La mosaïque des peuples. ........................................................................................................................................................ 14 De l’exorcisme lyrique. ............................................................................................................................................................. 14 Le Mouvement d’Actions Panafricain. ..................................................................................................................................... 15 Le lobbie panafricain : un certain "GGCMAP". ......................................................................................................................... 15 Le défi. ...................................................................................................................................................................................... 16 Ressources-Africaines. .................................................................................................................................... 17 Pour une Afrique consciente..................................................................................................................................................... 17Ressources-Africaines Page 1
  3. 3. Panafrican Patriot ActPANAFRICAN PATRIOT ACT.Derrière le rêve :Le vieux rêve de la supériorité humaine, est un rêve singulier, qui na pu intégrer la réalité de nos consciences,quaprès de longues guerres, dâpres batailles, de massacres ignobles et des rejets profonds et répétés de la raisondivine, du plan divin pour lHomme. Il ny a comme qui dirait, pas de secrets. Il ny a pas de mystères. Linvisible, nousavons entendu parler de son existence depuis que lHomme a lui-même intégré ce monde.Ceux qui voudraient y être initié, nont que deux choix possibles, lun requiert de faire preuve de responsabilité danscette vie, en agissant selon la loi de Dieu et en interagissant les uns avec les autres, selon des principes déquité,dégalité et de justice.Le bon et le mauvais ne sont pas similaires et pourtant ils sont tous deux en l’homme. Le bien et le mal ne sont pascomplémentaires et pourtant ces deux états se retrouvent enfermés dans lâme humaine.Lautre choix, suppose que nous puissions, tout en cédant à nos pulsions les plus viles, à nos passions les plushonteuses, obtenir ou acquérir une sorte de suprématie au cours de la vie sur terre, à lencontre des autres hommesmais aussi vis à vis de toutes les créatures et même de lensemble de la création.Incarner quelque part linversion de lexercice du mythe Prométhéen 1.Le pouvoir, nest rien dautre que l’autorité, lobtention du droit de régence sur le monde par lHomme. Certains yajouteraient volontiers lunivers en constante expansion. Cette autorité, cette régence est une bénédiction, un droit,une force, que le seigneur des mondes, a accordée, dans son immense compassion et dans son incommensurablegénérosité à sa créature, lHomme.La dispute qui est à l’œuvre prend la forme dune compétition, dun défi lancé à Dieu. La lutte qui est en cours,depuis larrivée de lHomme sur terre, est sans merci. La demi-mesure ny trouve pas sa place. Cest un combatmonstrueusement difficile. Il naura de conclusion définitive, quavec la fin de lHomme et du monde.Ceux qui choisissent la deuxième voie, viennent à linvisible par des moyens détournés et obscurs, ouvrent ces porteset appellent des forces sy trouvant, en utilisant des moyens interdits, impurs et dégradants.Ceux-là ne seront jamais dans le même état desprit, ni nauront les mêmes forces, ni ne verront le pouvoir de lamême façon, que les gens qui œuvrent dans cette vie pour aider leur prochain ; Afin dépouser cette partie deux-mêmes, qui demande, exige , quils parfassent leurs connaissances des enseignements divins, en pratique concrètedadoration, en mode de vie viable , avec pour seule ambition , être un serviteur humble et reconnaissant , fidèle etaimant du créateur, véritable et unique maître du visible et de l’invisible, de lapparent et du caché.Nous sommes responsables du mal qui sétend, aussi sûrement que si nous avions nous-mêmes, pactisé avec lesentités, les démons, les esprits, les djinns, qui sont rentré en contact avec certains êtres humains à leur demande.1 Titan, fils de Japet, Prométhée est le « prévoyant » : il connaît tout davance, il a tout prévu, contrairement à son frère,Ressources-Africaines Page 2Épiméthée, qui ne comprend quaprès.
  4. 4. Panafrican Patriot ActCette association criminelle est à lorigine de nombreux crimes contemporains dont nous ne comprenons pas ladensité, lampleur et les objectifs réels, mais que nous pouvons cependant retracer à des siècles avant nous.Les meneurs de ces rebellions successives, imitent le Rebelle, le Rejeté, le Banni par excellence.Leur maître d’œuvre, autrement connu comme le malin, qui pourtant avoua lui-même dans sa fausse interprétationdes choses, avoir été induit en erreur par le Tout Puissant, seul Maître digne dêtre adoré.Ils auront à répondre un jour de leurs actes, de leurs tromperies, de leurs usurpations. En attendant, nous ensommes à la phase de la vie sur terre. Par conséquent nous avons une responsabilité de par notre allégeance etnotre soumission à Dieu, de ne rien lui associer en sa création, de se mettre sous sa protection en respectant sa loi eten la faisant triompher sur toutes les autres.Cette vérité intrinsèque, impose le devoir de combattre pour le camp du bien. Il ny a pas de doutes à avoir sur cesujet. Le bien ne sest jamais confondu avec le mal et ceux qui se sont efforcés de rendre de plus en plus ténue ladifférence entre les deux, ne lont fait que dans un seul but, égarer ou ralentir ceux qui sont conscient de cettemission. L’œuvre de Dieu ne se confond pas avec les désirs impossibles du Diable et de ses suppôts, elle sendistingue même farouchement. Ce qui est sacré restera toujours à lopposé de ce qui est sacrilège.Le rêve de la supériorité humaine, est un cauchemar qui joue sur deux tableaux, la sélection naturelle et le conceptde linégalité entre les hommes, les races et les civilisations. Dans cette course diabolique que courent certains, il y aune stupide et irréaliste volonté de se substituer à Dieu, en tout, pour la subsistance, comme pour le droit de vie oude mort, comme pour le statut de maître et desclave.Ressources-Africaines Page 3
  5. 5. Panafrican Patriot Act I/ Introduction Lengagement Panafricain sinscrit dans un processus salvateur qui doit conduire à terme à lépanouissement et à la restauration des valeurs africaines au profit dune ambition humaine et collective. Le Surmoi Narcissique. La sublimation des injustices subies et lampleur des mensonges proférés ont conduit nos pairs à restituer lessence et la substance de notre passé pour nous montrer de quelle manière nous avons été conditionnés à haïr tout ce qui pouvait émaner de nous. Il fallait mettre des mots sur les traumatismes et sur les symptômes qui en découlaient et se saisir de notre avenir, pour ressusciter lespoir. Tout cela pour définir un but commun qui aura pour premier objectif de nous occuper et de divertir notre attention de la tentation du Surmoi Narcissique en travaillant à parfaire leur héritage direct. La terre-mère Oui, lAfrique est le berceau de lHumanité3 ! Quelle belle chose que celle-là ! L’Afrique, notre terre-mère aurait mis au monde tant de peuples qui auraient migré pour s’établir dans le reste du monde, qui auraient connu les privations, les affres climatiques, les violences des uns vis à vis des autres, les soubresauts des civilisations, les velléités impérialistes et seraient revenus tout remplis de cette gloire, imposer à une mère délaissée et à ses enfants biologiques et adoptifs, lordre de se soumettre à la pensée éclairée denfants ingrats ? Que mimporte que lAfrique soit le berceau de l’Humanité, si lHumanité ne sen souvient pas et si lHumanité ne sen sert que pour justifier de son intérêt cupide et malsain. Que mimporte que lAfrique soit le berceau de l’Humanité, si lHumanité ne sen souvient pas, si lHumanité ne sen sert que pour justifier de son intérêt cupide et malsain. L’Afrique est mon berceau. L’Afrique est mon berceau et les peuples dAfrique sont la première humanité que je côtoie. Ceci est une vérité. Mon patriotisme nest pas exclusif à un bout de terre délimité à la règle, il sétend à tout le continent et au reste de la planète. Largile dont je suis fait est africain mais le procédé est le même où que lon se trouve sur ce globe. Nous avons besoin d’une terre. Le devoir fondamental. Le devoir qui anime le Panafricanisme est aussi un appel à faire la conquête dun droit fondamental. Celui de sapproprier son environnement, de le transformer pour satisfaire ses propres besoins, de linventer ou de le réinventer à loisirs sans que personne dextérieur naitRessources-Africaines Page 4
  6. 6. Panafrican Patriot Actrien à y redire. De définir pour soi et les siens, les priorités, les engagements réciproques, lesconditions et les modalités des coopérations futures intracontinentales.De se consulter sur les meilleures méthodes à adopter pour une sécurité idoine de nosterritoires et une protection garantie des personnes et des biens.De veiller à réévaluer les avoirs économiques à une échelle qui rétablisse la prévalence desmétaux précieux et autres ressources énergétiques vitales à certaines économies, afin depouvoir soutenir leffort des grands travaux à mettre en chantier pour lensemble ducontinent.L’économie au début et à la fin.Le front de la lutte actuelle est économique, que rien dautre ne vous distraie de cette réalité !Le système économique dominant possède la puissance militaire (terrestre, extra-terrestre,aérienne , maritime) et le monopole de la prise de parole à travers les médias, les institutionsou organisations internationales, qui vivent de leurs subsides.Comme le laissait entendre de la Boétie6 dans son traité de la servitude volontaire, le Tyranna de pouvoir sur nous que celui quon lui prête. Brandissez une alternative à cettedominance, détournez-vous delle et vous ferez trembler les fondations de la tyrannie7.Ainsi, sommes-nous face à la tyrannie de largent.2Une tyrannie concrète qui a un nom, des représentants, des exécutants et des procédésindubitables. Il ne sagit plus déconomies féodales ni dindustries nationales, ni mêmedintérêts de groupements régionaux. Il sagit, pour ces survivants historiques, daccommoderleurs biens aux impératifs du capital financier international. Un capital spéculateur qui seconcentre mondialement de façon progressive. Même lEtat national a besoin de crédits etdemprunts pour survivre.Tous mendient linvestissement et fournissent des garanties pour que la banque assume lesdécisions finales. Le temps où les entreprises elles-mêmes, ainsi que les campagnes et lesvilles, deviendront la propriété incontestable de la banque va bientôt arriver.En définitive, il sagit de la désintégration du tissu social et de lapparition, malgré la pénuriegénérale, de la déconnexion et lindifférence entre des millions dêtres humains.Le grand capital domine non seulement lobjectivité par le contrôle des moyens de production,mais aussi la subjectivité par le contrôle des moyens de communication et dinformation.Dans ces conditions, le grand capital peut disposer, à son gré, des ressources matérielles etsociales, dégradant la nature irrémédiablement et écartant progressivement lêtre humain.Surtout que pour cela, il dispose de technologies suffisantes.Et de même quil a vidé de sens les entreprises et les Etats, il en vide aussi la Science, latransformant en technologie produisant la misère, la destruction et le chômage.Ressources-Africaines Page 52 http://www.internationalhumanistparty.org
  7. 7. Panafrican Patriot ActJe nai pas besoin de beaucoup darguments pour étayer le fait quaujourdhui le mondedispose de conditions technologiques suffisantes pour résoudre, en peu de temps, lesproblèmes touchant de vastes régions, à savoir : le plein emploi, lalimentation, la salubrité, lelogement et linstruction. Si rien nest fait dans ce sens, cest tout simplement que laspéculation monstrueuse du grand capital len empêche.Il faut débattre au sein du peuple des thèmes fondamentaux concernant les facteurs deproduction car selon moi, les facteurs de production sont le travail et le capital. Le profit qui necrée pas de nouvelles sources demploi dérive aussi vers la spéculation financière.La mise à mort.Ne vous limitez cependant pas à agiter un spectre, ne faites pas cette erreur, pour tenter denégocier quelque chose par la suite, vous seriez irrémédiablement perdu, car aucun maîtreclairvoyant ne reprend un esclave fuyard, sinon pour lui administrer la dernière correction desa vie. Et si vous êtes du genre calculateur, vous feriez bien de réfléchir avant de vous lancerdans cette lutte à mort.Ressources-Africaines Page 6
  8. 8. Panafrican Patriot ActII/ Panafricanisme, mon amour.Ceux parmi les africains qui vont aux origines du Panafricanisme, y trouveront lHistoire dunlong et terrible parcours. Il ny a pas dUlysse8 assez vaillant, ni dHercule9 assez puissant, pourse vanter davoir survécu à un complot ourdi par les Hommes. LAfricain est la preuve vivante,quil nest nulle besoin de faire intervenir les dieux de lolympe, pour faire face à la cruautésans bornes, à linjustice drapée du manteau dun faux humanisme de comptoirs.Sil ne sagissait que de cela, nous nous endormirions auréolés de notre certitude davoirvaincu des siècles de ce quon a peine à imaginer vivre un instant. Et nous ferions commedautres après nous, nous amasserions de largent sur le calvaire de nos cadavres etinventerions le point triangulaire, pour signifier la véhémence de lentreprise criminelle quisest fomentée contre nous, et ramener toutes conversations sur le sujet à cette simpleévocation.L’africain a fait mieux que tous ces stratagèmes victimaires. Il a proposé mieux à ses geôliers, àses tortionnaires, à ses présomptueux propriétaires dun temps et au reste du genre humain. Ila incarné lamour fugitif et primordial, le dépassement de soi par le pardon et loubli. Lafricaina voulu retourner à lui et cicatriser ses blessures. Il a voulu comprendre le pourquoi et a trouvéle comment. Et ce sont ses enfants qui jurent de rester vigilant.Ils savent que nous savons.Peu importe le point à partir duquel vous observerez ce formidable mouvement, vous verrezinvariablement la même chose : Des africains qui sauthentifient par le savoir et laconnaissance, par la maîtrise de cette conscience quon a violée et voulu enterrer à jamais.Par le discernement et la science, les enfants de lAfrique ont redécouvert qui ils étaient etdoù ils venaient, pour l’affirmer haut et fort, afin que personne ne puisse dire : Nous nesavions pas que vous saviez !Ce que nous devons à nos prédécesseurs est sans égal dans la construction de notredélivrance, de notre résurgence. Il faut honorer nos pairs et les remercier comme il se doit, carsans eux, nous serions bien humbles devant la rhétorique de l’ennemi, pour ne pas dire cois.Tant de grands hommes au service des peuples africains, tant de grands hommes qui, de là oùils étaient et au niveau où ils se situaient, ont réussi à opérer une jonction des ambitions, desespérances !Ainsi est né le Panafricanisme....Les figures de proue de ce mouvement ne sont plus à présenter. (Senghor, Damas, Césaireetc..)Ce que nous nous contenterons de dire, cest que sans eux, aussi bien en Afrique que dans ladiaspora africaine, nous naurions pas despoir autre, que celui de vouloir que nos bourreauxreconnaissent les torts quils nous ont infligé, et dont nous continuons à porter les traces.Ce fardeau et cette honte qui se transforment en colère contre soi, nous ne pouvons plus lesadmettre, ni les excuser. Il sagit de crever labcès et de s’en défaire, pour vivre, toutRessources-Africaines Page 7
  9. 9. Panafrican Patriot Actsimplement, et donner lenvie de vivre à nos futures générations sur ce sol africain, avec cesvaleurs et ce passé africains, accomplis et compris .Il y a lieu de se demander ce qui a bien pu se passer pour quun élan, si fondamentalementsource de salut pour lâme africaine, se soit arrêté par à-coups dans sa course, pour se mettreen attente.Il faut se poser cette question, parce que celui qui étudiera le Panafricanisme, en tant quemouvement politique et culturel, se rendra compte au cours de son étude de cette vérité etpourra en conclure quil ne sagissait que dun beau rêve, dune singulière utopie....Une évolution naturelle compromise ?Dautres pourront en conclure que le rêve panafricain na jamais été partagé par lespopulations africaines et que, seuls les intellectuels africains, philosophes, écrivains,mathématiciens, économistes, hommes politiques, ont eu à cœur de penser lévolution despeuples africains.Cette fausse interprétation, se fonde sur le résultat des actions qui auraient dû conduire àlunité africaine et sur lassoupissement dépressif des peuples africains. Tous les peuplescolonisés ont eu le même élan , le même sentiment obsédant, la liberté et la dignité parlunité. L’Afrique quant à elle semble de nouveau la proie de ces anciens tortionnaires, car ellena pas réussi à faire émerger cette unité africaine que Kwame Nkrumah souhaitait capable depeser, de tout le poids de ses habitants et de ses richesses convoitées, sur la marche dumonde.A la période des indépendances, ils avaient déjà fait le constat, selon lequel lévolutionnaturelle du continent avait été compromise, par le saignement de lesclavage et lameurtrissure psychique du colonialisme. Aujourdhui que le néo-colonialisme brille de toutesses couleurs, on ne peut que souligner leffet que quarante ans de réformes structurellesforcées par les bailleurs de fonds ont produit sur le continent et ses populations.Si notre évolution naturelle était compromise il y a soixante ans , elle est sérieusemententamée à lheure où jécris ce manifeste.D’abord dans nos psychés.Une entreprise comme celle du Panafricanisme, pouvait-elle se faire uniquement à partir desidées ?Elle pouvait et devait se produire dabord dans nos psychés. Le mûrissement est un processusque personne ne peut accélérer, en dehors du temps et des événements.Ceux qui avaient le doute au cœur, exigeaient que ce processus se fasse durant la période oùles icônes du mouvement vivaient encore. Cet ultimatum dénué de tout sens, na dailleurs paseu de prise avec la réalité.Les icônes du Panafricanisme elles-mêmes ont eu à souffrir de voir leurs visions détournées deleur sens premier, pour aller nourrir un ensemble de mouvements ethnocentrique qui sont lesRessources-Africaines Page 8
  10. 10. Panafrican Patriot Actpremiers responsables de la lenteur avec laquelle le Panafricanisme sest implantée dans lesesprits et dans les cœurs.On a tort de croire que la substance du Panafricanisme est à jamais coulée dans le marbre,figée, inextricable. Au contraire, qui pourrait se prétendre propriétaire de l’imaginaire ouaffirmer que le Panafricanisme résonne d’une façon similaire suivant l’endroit où lon se trouveet le vecteur qui nous le transmet ?A la genèse du Panafricanisme, il y a une gigantesque reprise de soi, un miracle de conscienceet la mise en pratique concrète de sa manifestation, le refus et lengagement.Le refus, cest ce moment où après bien des tourments lillusion ne fait plus effet, où la peurcesse dêtre un carcan pour devenir le dernier rempart vers la liberté, lautonomie et leprogrès. Ce refus qui ne se contente pas de rejeter mais qui explique ce qui est rejeté etpourquoi. Et qui na pas lintention de sen laisser compter, ni par la force et la violence ni parles propagandes.Lengagement Panafricain, est un serment que lon se fait dabord à soi-même de défendrelunité territoriale africaine, la souveraineté des peuples du continent et leur droit inaliénablesur cette terre. De protéger les intérêts des Africains en toute circonstance, de veiller que lapaix soit instaurer partout, en favorisant le dialogue et les résolutions de conflits en sinspirantpourquoi pas des modèles africains.ILS sont de l’extérieur comme de l’intérieur.Les ennemis du Panafricanisme, ceux de lintérieur comme ceux de l’extérieur, nauront réussiquà mettre en pause le grand chambardement qui adviendra inexorablement et quils aurontcontenu à leur propre détriment.Ils auront détourné les regards des panafricains en direction dautres combats, dautresidéologies11 à vocation universelle, au point den oublier la misère et l’ignorance danslesquelles baignaient leurs propres peuples, ces masses informes quon se proposait demodeler à la démocratie ou au communisme occidental suivant le discours et les intérêtsavancés.La tendance quils suivaient à lintérieur de ces mouvements importe peu à posteriori12. Unmouvement qui n’est pas d’émanation africaine ou panafricaine peut difficilement prétendredéfendre des intérêts purement africains.Par ce propos je ne juge pas de la validité des raisons qui ont incité tant dintellectuels africainsà déléguer de nouveau le destin des peuples et des communautés africaines à des tiers.Il nest pas non plus question de déclarer que les fondements et les principes de cesmouvements13 nétaient pas éminemment respectables.Simplement, pour qui sest fixé un idéal aussi noble à atteindre que le Panafricanisme, lesquerelles stériles de clochers ou de minarets, et encore moins les doctrines socio-Ressources-Africaines Page 9
  11. 11. Panafrican Patriot Actphilosophiques occidentales ne constituent une raison digne de sy arrêter ou de lui apporterla moindre considération.Eh quoi !! Auriez-vous oublié les théories14 et les modèles de société15 qui ont généré votreexploitation ? Auriez-vous oublié le dénigrement et les discriminations institués en us etcoutumes ? Non, comment auriez-vous pu oublier ? On ne peut pas penser que vous ayezoublié, on peut à peine lenvisager.Par contre, on peut comprendre que vous ayez voulu vous jeter à corps perdu dans la marchedu monde , afin de prouver que vous étiez digne de siéger parmi les plus grands de ce monde,que vous ayez voulu vous faire accepter ou aimer en quelque sorte . Cest humain.Le problème, cest quil nétait pas seulement question de quelques individus, de vous ensommes. Il était par-dessus tout, question de drames que toutes les plumes de la terre nesauraient décrire avec assez de véracité.Il était question doppression barbare et coordonnée, d’arrachement, de déracinement,d’acculturation, d’aliénation, dun processus criminel qui consiste à nier lautre et son histoire,et à le rendre insignifiant et inexistant sur la surface de la Terre. Il nétait pas question de vous, il n’en na jamais été question. Il était question de nous, pas lesparties mais les sommes. Et cela, vous lavez trahi, vous lavez maquillé et vous lavez mis sur letrottoir et vous lavez fait travailler pour vous.L’Afrique humiliée, lAfrique mutilée et lAfrique prostituée, cest cela la perspective que vousoffrez aux générations futures ? L’Afrique de nouveau morcelée, coupée en petits bouts isolésles uns des autres, sans autre salut que l’Occidental, l’Américain, lEuropéen ?Est-ce cela le destin de lAfrique et est-ce cela votre œuvre pour les vôtres ?ParadigmeLamertume qui étreint lafricain et quil nose même nommer en son for intérieur, cest cellequi émerge quand on a été trahis par les siens. Cest quelque chose de difficile à vivre et àdépasser, mais cest un travail que lon doit faire sur soi.C’est une chance que l’on doit saisir. Cest même une injonction à aller sonder le cœur delautre , son voisin , celui qui nest pas du cercle restreint des liens du sang , pour (aller)voir siles expériences se rejoignent , pour (aller)voir si une volonté commune peut se dessiner.Cest un effort non seulement louable en soi, mais cest aussi une dette aux générationspassées et à venir. Un effort qui ne nécessite rien dautre que vous, qui ne se fonde pas sur unesprit de compétition, ni sur une dialectique de dominant -dominé mais sur le changement duparadigme dont parle Aminata Traoré dans ses conférences (que vous pouvez retrouver sur lenet dans les sites appropriés.)Ressources-Africaines Page 10
  12. 12. Panafrican Patriot ActCe paradigme à ladresse des États-Nations occidentaux, des institutions internationales, desgroupes et multinationales, est une évidence politico-économique. Cest le premier chaînon àdéverrouiller, le premier test qui nous permettra de jauger nos concurrents.Cest en vertu de lordre des choses établies et du grand marché qui se régule lui-même, quedans le domaine des affaires et du commerce, la loi de la jungle sest installée.Sa prolifération dans les autres domaines demeure un tabou, un lien quil ne faudrait surtoutpas faire entre le capitalisme libéralisé, cette aberration dusurpation des véritables loiséconomiques, (au profit bien compris de lenrichissement des plus riches) et l’exploitation,l’oppression, lesclavage moderne, qui produit pour un moindre coût, sappuyant sur la misèreabjecte des populations et sur lavilissement des gouvernements.Les mêmes qui faisaient des fortunes colossales en vendant non seulement des hommes, desfemmes et des enfants Africains, mais aussi des produits africains, du bois rare aux pierresprécieuses, sont encore là , à fomenter des guerres a destinée ethniques dans les parties lesplus riches du continent, espérant ainsi nous abrutir par la haine et la peur et nous faire fuir leszones minières et pétrolières, afin quils puissent se servir directement, aidé dans leursentreprises par des agences de sécurité , qui ne sont en fait que des petites compagnies demercenaires privé en plus de la complicité locale et gouvernementale évidente.Nest-ce pas déroutant de savoir que vous jouez de façon inégale sur un terrain qui favorisequelquun ou des groupes de personnes, des banques, des institutions qui ont, à un momentdonné, misé sur votre perte, spéculé sur vos biens, sur votre faim même ?Ressources-Africaines Page 11
  13. 13. Panafrican Patriot ActIII/ Panafricanisme force de loi.Le choixLe Panafricanisme est aujourdhui plus quune simple nécessité, il sagit dun choix continentalde société, un choix qui va créer une émulation dont linfluence dépassera ce cadre, pourapporter une alternative de vie au reste du monde. Ce que je prononce nest pas uneincantation, ce nest pas non plus une folle ambition, cest le rôle que lAfrique a toujours jouéet il est concevable que dans un monde en déclin, cette réalité fasse force de loi naturelle.Tous les mouvements ont des leaders charismatiques 3 qui incarnent par leur discipline de vie,par leur sacrifice, la volonté des gens qui les suivent. Nous savons que ces leaders sont laconcrétisation de la volonté des peuples. Cest eux qui les portent aux nues et cest eux qui lesrendent immortels. Cette aspiration au leadership, nest que léclosion dun désir silencieuxdes plèbes 4.La corruption.Quand un Africain dit : « Nos dirigeants sont corrompus. » Jentends : « Est-ce que quelquunne lest pas et si oui qui est-il ?"De tous les dénigrements que sinfligent les Africains en Afrique et dans la diaspora,concernant la gestion des ressources humaines et énergétiques de leur continent, le plus duret intolérable à entendre est celui qui consiste à dire : notre situation est calamiteuse, lesforces en présence sont mafieuses et ne reculent devant rien pour s’imposer, lesgouvernements sont complices et voilà il ny a rien à faire ....La fatalité, la meilleure ruse du maître à son esclave :" Tu ne peux rien, jai droit de vie et demort sur toi et personne ne te viendra en aide."« Être esclave cest d’y croire un seul instant, ce nest pas être dépourvu de sa liberté. Cestaccepter que les raisons qui ont mené à la servitude étaient justifiée. Cest abdiquer5 sonhumanité » Cimper Nayra6.Vous voudriez des hommes providentiels, vous en avez eu et vous les avez laissé se faire tuerpar ceux contre qui vous les aviez mandatés. Vous les avez eus, les uns après les autres,chaque pays Africain a eu son ou ses hommes providentiels, quen avez-vous faits ? Personnene veut être lhomme providentiel de peuples qui vous envoient au sacrifice délibérémentpour en conclure par la suite, que votre fin était prévisible ?Le serment.Votre devoir est tracé, il ne tient quà vous de l’honorer, de lui donner corps et vie et delinscrire dans une dynamique de dignité, de prospérité et de paix. Le Panafricanisme est un3 Charismatique4 La plèbe5 AbdiquerRessources-Africaines Page 126 Cimper Nayra
  14. 14. Panafrican Patriot Actserment quon se fait dabord à soi-même, de parvenir à une meilleure compréhension desenjeux politiques, économiques, culturels, sociaux, qui imbriquent les peuples Africains entreeux. Pourquoi se fait-on un tel serment ? Parce quà moins de vivre dans un mondeunidimensionnel, il paraît normal pour les peuples qui vivent sur un même continent desentre-connaitre, de s’entraider, de se supporter mutuellement dans ladversité.Vous avouerez que sentre connaitre par le prisme de nos dirigeants et des systèmes étatiquesqui ont prévalu depuis les indépendances, ne sest pas avéré fructueux outre mesure. Cest unéchec complet, qui a non seulement creusé les inégalités, propager les préjugés et lesdiscriminations, attiser les haines mais qui a surtout retourner le couteau dans la plaie.Les théories radicalisés étrangement Alien à nos cultures, se sont imposées entre nous, sontdevenu un critère de distinction identitaire entre nous, cest le comble tout de même. Vous nevous voyez plus, vous voulez juste paraître mais si seulement vous saviez que le rendu quevous espérez produire est bien loin de limage que vous vous en faites.Dailleurs que croyez-vous faire comme effet ? L’Afrique, nest-ce pas ce continent où desenfants meurent de faim sous le regard de tous ? LAfrique nest-ce pas ce continent, en proieaux guerres civiles et ethniques ? Où les rebellions sortent de terre comme des champignons ?LAfrique nest-ce pas le continent délection des dictateurs mégalomanes, assassin de leurspeuples ? Quest-ce que lAfrique pour l’Humanité, sinon le continent maudit pour ceux qui yvivent ainsi quune formidable caverne dAli Baba. Voici des communautés de gens, qui sont assis sur un monticule de richesses mais qui nen retire que des larmes ou du sang. Car en contrepartie de chaque pépite, de chaque diamant, de chaque rubis, de chaque minéral, quon extraie du sol, le paiement en nature est des plus sinistres. Le sang, que des brigands, des ratés, des moins que rien versent impunément pour le compte de quelques-uns. Enivrés par ce nectar interdit, les frontières du réel sont abolis, les crimes les plus abjectes sont commis, sur la base de la moindre excuse. La couleur nest en rien un rempart contre le désir de meurtre et de vengeance, contre le désir de convoiter ce qui ne nous appartient pas. Oui, on a beau être noir, on en est pas moins le produit de lexpérience de son peuple, de lexpérience de son Histoire.Martin R. Delany 7, un panafricain Afro-Américain qui visita le sud du Nigéria et le Libéria plaidapour « l’Afrique à la race africaine et des Noirs pour la gouverner ». LAfrique ne peut pas êtreplus Africaine quelle n’est, et LAfrique postindépendance est majoritairement gouvernée pardes Noirs. Est-ce que cela a empêché les guerres ? Est-ce que cela à endigué la pauvreté ou lafaim ?Ressources-Africaines Page 137
  15. 15. Panafrican Patriot ActDans lexotisme Africain propagé sous forme de proverbes ou autres sentences ou moralesdans des volumes à collectionner en occident, on en retrouve un exemple saisissant qui dit ensubstance, quen Afrique un enfant est élevé par tout un village, que son éducation nest pasuniquement le fait de ses parents, que tout le monde y contribue. Où en sommes-nous de cesimple enseignement ?La chaîne qui va des rebelles, des bandits, des pirates, des soudards, qui tuent des innocentspour vivre (ironiquement), aux gouvernements des pays, pour aboutir aux spéculateurs deWall-Street et ailleurs dans ces grandes bourses à la vie Humaine.Cette chaine nous devons la dénoncer, lexposer clairement et la détruire.Il ny a pas déchappatoire possible.Que vous ne vous sentiez pas de le faire, que vous ne vous sentiez pas de le réaliser, cest unechose. Mais parlez que diable ! Quest-ce qui vous retient la langue ? Celui quon maîtrise dansla parole nen a jamais été le maître. Reprenez votre verbe, abandonné sous la poussière desans, relevez le, nettoyez-le mais utilisez-le si vieux soit-il pour parler à lâme Africaine.Comment voulez-vous quon ne revienne pas vous apprendre à vivre, quand on voit ce quevous faîtes de la vie ? Voilà, leurs excuses nouvelles, ils seront dorénavant des intermédiairesentre nous. Parce que nous ne savons pas nous parler, parce que nous navons pas confianceles uns dans les autres, parce que nous pensons que celui qui nous supplante dans undomaine, le fait forcément en fonction de sa couleur de peau, parce que le mal qui nous rongeest un poison de lâme. Un poison qui nous a été administré au goute à goute, qui obscurcittous les dialogues pour les rendre fumeux. Cest par la race quon vous a mis à terre et cestpar la race que vous le restez.La mosaïque des peuples.Le Panafricanisme ma appris que lAfrique est un ensemble complexe, dans le sens positif duterme. Que cest une formidable mosaïque de civilisations uniques et estimables, et quepersonne aujourdhui ne peut imaginer à quel point les dénombrements de peuples, encommunautés, en tribus, en clans, ont été encore plus florissant. Ces peuples se sontrencontrés, ont vécu, se sont battu et ont forgé des liens qui ont unis certains à dautres defaçon plus personnel ou plus solennel et que cela été un motif suffisant pour rassembler desgens sous un nouveau nom, une nouvelle entité, qui préservait le meilleur de chacun et lerestituait. Ne pouvons-nous pas songer à cela et y réfléchir ? Ne pouvons-nous pas exiger celaet nous y tenir ?De l’exorcisme lyrique.En étudiant les symptômes des victimes dévènements post-traumatiques, on peut bénéficierdun éclairage sur ce que ces symptômes pourraient représenter concernant des ensembles depeuples, disséminés sur le continent, subissant chacun de leur côté, les sévices dunecivilisation se pensant supérieur, élue, appelée à dominer.Ressources-Africaines Page 14
  16. 16. Panafrican Patriot ActLes Africains traversent des phases de récupération, parfois lexorcisme est lyrique, il sort de labouche de poète, dhommes de convictions, parfois il se fait à lidentique de son propresupplice.Nous devons vivre dans l’exaltation, dans la transcendance, car cest en tout temps et en toutlieu, ce que nous faisons de mieux. En nous, nous acceptons toute la race humaine, celle quisen souvient, comme celle qui voudrait loublier. Nous navons rien à prouver, sinon à nous-mêmes, que ce destin est le nôtre et que nous navons pas dexcuse à ne pas le faire semanifester.La grandeur est en nous et par plusieurs fois dans lHistoire de l’Humanité, cette résurgencesest confirmée. De nous, le savoir véritable, le savoir sensible, la quête de linvisible est tirée.Le savoir qui permettra à lHomme de vivre dignement cest de nous quil viendra, de cela jesuis sûr, de cela est fait mon combat.Pour faire du Panafricanisme une force tangible, je veux le voir jouer ce rôle de protecteur dessouverainetés nationales, de protecteur des droits environnementaux et humains ducontinent, je veux que le Panafricanisme soit incontournable dans les enjeux mondiaux, quilait droit de cité où le besoin se fait sentir. Quil use de la pression de lensemble des peuplesdu continent pour faire avancer ses propres intérêts. Que sa vision soit entendue et compriseet quil ny ait pas de tortuosité dans notre voix.Le Mouvement d’Actions Panafricain.Le MAP mapparaît comme le mouvement qui manifeste une volonté des individus , qui seconsidèrent Africain, qui nenvisagent pas de servir dautre vision que celle qui englobelensemble des peuples du continent, dans une perspective de progrès, déchanges decompétences, dans une véritable volonté de faire de cette terre dAfrique , le refuge de tousses enfants . Que cette terre soit du nord au sud et de lest à l’ouest, une terre de possibilité etde mouvements et où chaque relatif du continent à le droit et le devoir de séjourner enpriorité. Pour faire bénéficier de son savoir-faire ceux qui en ont urgemment besoin, où qui ontà leur dispositions les structures qui permettent laccomplissement de certains projets etc...Une autre façon de vivre sur ce continent, qui donnera lexemple dune autre façon de vivredans le monde.Le lobbie panafricain : un certain "GGCMAP".Le GGCMAP est une structure organisée pour représenter et défendre les intérêts de l’Afrique,et des Africains où qu’ils se trouveraient.Pour ce faire, le GGCMAP entend exercer une activité, de lobbying, consistant « à procéder àdes interventions destinées à influencer directement ou indirectement l’élaboration,l’application ou l’interprétation de mesures législatives, normes, règlements et plusgénéralement, toute intervention ou décision des pouvoirs publics ».Oui nous dénoncerons tout accord signé qui serait selon nous en défaveur du peuple Africain.Ressources-Africaines Page 15
  17. 17. Panafrican Patriot ActAinsi, le rôle du GGCMAP est « d’infléchir les normes, d’en créer de nouvelles ou de supprimerdes dispositions existantes ».La logique mondialiste a entraîné de plus en plus de confrontations d’intérêts, d’où un besoinde consensus, de compromis qui se fait sur le mode compétitif et concurrentiel.Les lobbies issus du GGCMAP sont ainsi là pour arbitrer et informer les décideurs politiques.De plus, et en regard des intérêts que représentent les groupes de pression, il semble certainqu’avec un lobbie fort de la part du GGCMAP et en raison de leurs manque de légitimité etd’autorité, les Parlement Européen et les états ainsi que la plupart des organisationsnationales ou internationales auront donc tout intérêt à demander leurs avis à ces groupesissues de la volonté des peuples représentés en institutions crées par le peuple dans leGGCMAP, lui-même organe du Mouvement d’Actions Panafricain pour envisager leursréactions.Le défi.Cest un défi que nous lance le Panafricanisme, un défi de lordre de la recette de cuisine, vousavez beaucoup dingrédients mais si vous les utilisez mal, le plat est immangeable. Pourtant lePanafricanisme, cest le plat le plus savoureux que vous pourriez manger au cours dune vie.Vous auriez la nourriture du corps et celle de lesprit. Cest à cette table que nous devons nousasseoir, nos ancêtres nous y convient et nos ennemis nous en séparent. On dit lAfricaingourmand, encore une fois quest-ce qui peut bien le retenir ? Serait-ce la cupidité ? Le démonde lindividualisme ? Serait-ce la peur ou le défaitisme. Après tout un Africain ça sait mourir defaim en silence, ça sait mourir pour rien dans lindifférence, ça sait espérer mieux et avoirtoujours pire. LAfricain connait les promesses quon ne tient pas mais quelle promesse a-t-iltenu ?Ressources-Africaines Page 16
  18. 18. Panafrican Patriot ActRessources-Africaines. Pour une Afrique consciente.Chaque Africain a une tâche qui simpose à lui, quil peut nier, quil peut mépriser, quil peutreléguer aux calendes Égyptiennes mais qui demeurera sil ne sen saisit pas, après luiinachevée et plus lourde sur les épaules de ses enfants. Une tâche immense, celle de seconnaître, celle de se souvenir du chemin parcouru, du chemin abandonné, des ruines qui ontconservé notre vécu et de la possibilité de renouveler son destin, de laméliorer, par sespropres moyens.Se connaître, passe par sa famille, son entourage, sa société, ses voisins, et ce mondeextérieur, qui nest plus si étranger que cela. Se connaître passe par la recherche, la lecture,lexposition aux théories, aux thèses, aux essais, aux ouvrages de nos pairs, qui sont une minedor, un trésor, duquel nous pouvons puiser nos références, avec lequel nous pouvons bâtirnotre imaginaire, nos visions de lavenir.Ressources-Africaines 8 est un projet qui se propose de regrouper ces références, ces ouvrageset dautres outils didactiques, afin de pousser la réflexion, le débat et la recherche à lactualitécontemporaine Africaine.Ressources-Africaines, vous permettra de trier les références, par thématique, parchronologie, afin de vous restituer au mieux, une ambiance, un foisonnement didées, dans sacontinuité originale.Ressources-Africaines est une plate-forme qui fait la transition entre le retour aux sources queprônait Aimé Césaire 9 et la résurrection à soi. Nous sommes plus que jamais, dans la nécessitéde comprendre la raison de nos luttes passées pour entrevoir la raison de nos luttes présentes. « L’histoire dira un jour son mot, mais ce ne sera pas l’histoire qu’on enseignera à Bruxelles, Washington, Paris ou aux Nations Unies 10, mais celle qu’on enseignera dans les pays affranchis du colonialisme et de ses fantoches. L’Afrique écrira sa propre histoire et elle sera au nord et au sud du Sahara une histoire de gloire et de dignité. Ne me pleure pas, ma compagne. Moi je sais que mon pays, qui souffre tant, saura défendre son indépendance et sa liberté. Vive le Congo ! Vive l’Afrique ! »8 Ressources-Africaines projet9 Aimé Fernand David Césaire est un poète et homme politique français, né le 26 juin 1913 à Basse-Pointe (Martinique) et mort le 17 avril 2008 à Fort-de-France10 LOrganisation des Nations unies (ONU) est une organisation internationale regroupant, à quelquesRessources-Africaines Page 17exceptions près, tous les États de la planète.
  19. 19. Panafrican Patriot Act Patrice Lumumba 1111 Patrice Émery Lumumba (né le 2 juillet 1925 à Onalua, Congo belge - et mort assassiné le 17 janvier1961 au Katanga) est le premier Premier ministre de la République démocratique du Congo de juin àRessources-Africaines Page 18septembre 1960.
  20. 20. Panafrican Patriot Act Humanité A humaine, 4, 11, 12Africain africaine, 9, 10, 11, 13 IAfro, 11Ali Baba, 11 invisible, 2, 12Aminata Traoré, 8 M C Martin R. Delany, 11Cimper Nayra, 10 P D Panafricaindiaspora, 6, 10 panafricianisme, 4, 13Dieu, 2 Panafricanisme, 1, 4, 6, 7, 10, 12, 13 paradigme, 8 E Wesclave, 3, 5, 10 Wall-Street, 11 HHistoire, 6, 11, 12Ressources-Africaines Page 19

×