Les mines présentent desconditions de travail quasiinhumaines. En début daprès-midi, il fait déjà très chaud aufond des pu...
Le gouvernement semble sêtrerendu compte de lampleur duproblème et a décidé de créerun village minier pilote plus ausud et...
Les richesses naturelles deMadagascar        ne     sont    pasinépuisables. Et puis, ne dit-onpas que le saphir dIlakaka ...
De tous les désastres de la « fièvrebleue », celle du saphir, il ne reste plusrien, que des trous, des blessuresbéantes da...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Ilakaka, la ruée vers le saphir...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Ilakaka, la ruée vers le saphir...

369 vues

Publié le

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
369
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ilakaka, la ruée vers le saphir...

  1. 1. Les mines présentent desconditions de travail quasiinhumaines. En début daprès-midi, il fait déjà très chaud aufond des puits. Les hommestranspirent par tous leurspores, travaillant sans relâche,malgré lair confiné. Un boyauqui sécroule et cest la fin durêve ! Hélas, nul nestirremplaçable et il y auratoujours quelquun pourréactiver la mine. Chaqueannée, notamment pendant lasaison des pluies, des mineurspérissent ainsi, ensevelis.
  2. 2. Le gouvernement semble sêtrerendu compte de lampleur duproblème et a décidé de créerun village minier pilote plus ausud et en amenant desadductions deau, délectricitéet des administrations. Ilakaka Ilakaka
  3. 3. Les richesses naturelles deMadagascar ne sont pasinépuisables. Et puis, ne dit-onpas que le saphir dIlakaka se taritde plus en plus ? Ses entraillesfatiguées ne livrent désormaisque le strict nécessaire auxmineurs : tout juste de quoi nepas les laisser mourir de faim –tout juste de quoi les tenir aupiège. Cruel et infinimenttragique. Ici, la vie est informelle.Ilakaka porte déjà les stigmatesde la souffrance humaine. Etlhistoire se répète.
  4. 4. De tous les désastres de la « fièvrebleue », celle du saphir, il ne reste plusrien, que des trous, des blessuresbéantes dans la terre, rouge vif,jusquau plus profond de ses entrailles.La terre saigne, appelle au secours,mais personne ne lentend ou ne veutlentendre. Et même si les temps fastessont terminés, Ilakaka et sa régioncontinueront pendant longtemps àfaire tourner les têtes.

×