Nice la Bataille de Fleurs, 2009

738 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
738
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Nice la Bataille de Fleurs, 2009

  1. 1. Carnaval de Nice Du 13 février au 1er mars 2009 « Roi des Mascarades » La Bataille de fleurs du 25 février 2009 Par av.cd@wanadoo.frPhotos : *JM de Nissa*
  2. 2. Quelques distances : Menton - Nice : 24 km Marseille - Nice : 190 Km Lyon - Nice : 440 Km Genève - Nice : 485 Km Rome - Nice : 695 Km Bordeaux - Nice : 810 Km Strasbourg - Nice : 868Km Paris - Nice : 931 km Bruxelles - Nice : 1280 Km Madrid - Nice : 1315 Km Athènes - Nice : 2597 Km
  3. 3. Les Batailles de Fleurs C’est en 1876, sur la célèbre Promenade des Anglais, qu’est née la Première Bataille de Fleurs du Carnaval de Nice. Aujourd'hui, la Bataille de Fleurs est un véritable corso composé d'une vingtaine de chars tous habillés de fleurs fraîches. Quatre à cinq mille tiges sont nécessaires pour couvrir ces chars de 7 mètres de long, 2 de large et 6 de haut. Leur conception et leur élaboration représentent un travail méticuleux, chaque fleur étant piquée pour composer une mosaïque parfumée des plus ravissantes.
  4. 4. Plus importante manifestation de la Côte d'Azur en hiver, pour sa 125e édition, le Carnaval de Nice 2009 Le thème de l’année évoque l’art de dissimuler dans toutes ses acceptions : porter un masque, comme changer son apparence, se mettre en scène, en résumé, l’art de tromper. Le Carnaval de Nice, qui est une Fête populaire dans toute la France, a acquis un statut international grâce à ses origines datant du moyen âge. On s’y amuse de mi-février à début mars avec des corsos fleuris, des batailles de fleurs, et de superbes feux d’artifices
  5. 5. Pour les besoins du Carnaval de Nice les fleurs proviennent des artisans-artistes qui fournissent environ 90 % des fleurs utilisées, auprès des producteurs locaux. Les principaux plants sont des gerberas, marguerites, iris, roses, œillets, Glaïeuls, Anthuriums, orchidées, mufliers, lys, tulipes, lilas, chatons... Plus du lierre, des feuillages dorés, etc . . . Le mimosa, symbole de Nice, occupe bien évidemment une place privilégiée au cœur de ces batailles. Les fastes d'un tel corso, d'inspiration typiquement niçoise, ont séduit les États-Unis, le Québec, l'Angleterre, Tahiti et nos voisins italiens. Nice exporte dans le monde entier ce savoir-faire de l'élégance, de la beauté et du charme que sont les Batailles de Fleurs.
  6. 6. av.cd@wanadoo.frPhotos : *JM de Nissa*  FIN

×