Les candidats-surprises

2 522 vues

Publié le

Retrouvez les candidats-suprises qui pourraient occuper de hautes fonctions européennes.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 522
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 040
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les candidats-surprises

  1. 1. Les candidatssurprises Naviguez pour afficher la liste des candidats
  2. 2. Christine Lagarde Directrice générale du Fonds monétaire international Son mandat au Fonds monétaire international ne se termine qu'en 2016, mais son nom circule dans les cercles d'experts de Bruxelles. Cette Française de droite est respectée au sein de la communauté internationale et devrait recevoir le soutien de la chancelière Merkel. Elle serait également la première femme à occuper le poste de président de la Commission ou du Conseil.
  3. 3. Pascal Lamy Ancien président de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) Pascal Lamy a souvent été cité comme un candidat de premier plan pour occuper la tête de l'exécutif européen, notamment par l'ancien président de la Commission, Jacques Delors. Certains socialistes considèrent le Français comme le second meilleur choix, au cas où la candidature de Martin Schulz n’était pas retenue.
  4. 4. Dalia Grybauskaite Présidente de la Lituanie Première commissaire lituanienne et dorénavant première femme chef d'État d'un pays balte, Dalia Grybauskaitė bénéficie d'un soutien généralisé à Bruxelles. Selon certains spécialistes, cette dame de centre-droit figure en bonne place pour succéder à Herman Van Rompuy au poste de président du Conseil européen plutôt qu’à celui de la Commission.
  5. 5. Helle Thorning-Schmidt Première ministre danoise En tant que représentante d'un pays non-membre de la zone euro qui entretient de bonnes relations avec le Royaume-Uni, la socialiste Helle Thorning-Schmidt pourrait occuper une haute fonction européenne. Elle pourrait également devenir la première femme à accéder à l'un des deux postes de président au sein des institutions. Un bémol cependant : elle ne bénéficie pas d'un large soutien au niveau national.
  6. 6. Jyrki Katainen Premier ministre finlandais Nombreux sont ceux qui pressentent Jyrki Katainen être un bon candidat : il parle couramment quatre langues et a acquis une forte expérience politique. Mais son parti ne jouit que d’un soutien limité en Finlande. En février, un de ses proches collaborateurs a confirmé qu’il n’aspirait pas à devenir président de la Commission. Cependant, il consentirait toujours à se présenter pour le poste de Herman Van Rompuy.
  7. 7. Anders Fogh Rasmussen Secrétaire général de l'OTAN Anders Fogh Rasmussen quittera son poste de secrétaire général de l'OTAN en juillet. Il a déclaré qu’il était en quête de nouveaux défis. En tant que libéral danois, il est un bon candidat de compromis : il pourrait constituer un choix intéressant si les dirigeants européens ne parvenaient pas à trouver une solution.

×