6. Village de Saint-Antoine

409 vues

Publié le

6. Village de Saint-Antoine

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
409
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

6. Village de Saint-Antoine

  1. 1. 6e « ouverture » 5 et 6 juillet village et landes de saint antoine (lanrivain, 22) Ce week-end avait été conçu comme un double parcours : le samedi devant la chapelle Saint Antoine à l’occasion du pardon annuel, le dimanche après-midi avec une programmation de performances dans le Chaos de Toul Goulic, puis un spectacle sur la lande devant la chapelle de Saint Antoine. La météo en aura décidé autrement : les pluies abondantes ont provoqué l’annulation de la majorité des ateliers programmés le samedi 5 juillet. Elles ont, d’autre part, rendu les gorges de Toul Goulic trop glissantes pour accueillir les artistes et les spectateurs en toute sécurité. L’ensemble des propositions artistiques a été présenté à Saint Antoine le dimanche 6 juillet. « echo au chaos » de pierre-alexandre rémy « Dès la première visite du site, une image m’apparaît. Quelque chose se pose sur ces trois cailloux, au milieu de la lande de Saint Antoine, quelque chose qui vient dessiner en creux cette topographie si singulière. Une visite au chaos de Toul Goulic, là encore les roches disproportionnées, et le cri du Blavet. Une forme, tout en circonvolution se dessine, entourant un noyau de céramique émaillé, quelque chose de ce qui est là dessous, sous nos pieds, sous ces roches, sous ces herbes, en écho à ce chaos lointain ». Pierre-alexandre Rémy Sculpture en acier et grès émaillé, posée sur les roches affleurantes de la lande de St Antoine, toute en lignes cintrées, bruyantes, comme un écho au chaos voisin de Toul Goulic. lieuxmouvants.tumblr.com
  2. 2. Trois jardins éphémères Les jardiniers des trois jardins-éphémères créés pour Saint Antoine avaient le choix entre une lande aride, parsemée de buissons épars de ronces, de rochers et d’ajoncs, et 2 zones humides envahies d’une végétation sauvage exubérante. Voici comment ils s’en sont sortis. « Cultivons la lande » par Antoine Ruellan « La maison jardin » par Maxime Diedat « Redécouverte » par Pauline Allardi Pour cultiver la lande, il leur a fallu arracher des charrettes de ronces, dégager des rochers, conforter des ajoncs fragiles mais surtout planter des bruyères et des graminées en espérant qu’elles reprennent et aménager cette promenade de schiste pilé qui mène à des chaises-longues pour un repos bien mérité ! (Photos Virginie Guban) lieuxmouvants.tumblr.com
  3. 3. Le jardin-maison est né de l’apparition des ruines d’un ancien four à pain dans cet enchevêtrement de plantes sauvages. Un escalier de bois se glisse entre 2 rochers, un vieux mur sert d’appui à la salle de bains, la cuisine communique avec la chambre et le tour est joué ! (Photos Maxime Diedat) lieuxmouvants.tumblr.com
  4. 4. La redécouverte est un cheminement qui descend vers la fontaine, se retourne pour passer aux pieds d’une source tapie sous une énorme roche, longe une mini-cascade, retrouve une maison de sorcière où pousse des plantes mystérieuses et ressort en plein jour derrière un rideau de lierre. (Photos Ronan Guillo) les ateliers-nature Les ateliers-nature à Saint-Antoine se sont construits autour de la forte présence de la faune, notamment du cheval et des traditions équines locales. Malheureusement, à cause du temps déplorable, tous les ateliers ont été fortement perturbés. « A la découverte des papillons des jardins » par Jérémie Allain « Moule perlière, loutre, les habitants du Haut-Blavet » par Guy Joncour « Une randonnée équestre autour du Haut-Blavet » par Bernard Berthelot « La chanson du cheval » par Henri Le Naou « Traits et postiers bretons » par François Fer et Annie Connan « Le débardage à cheval » par Serge Louarn « Une équitation alternative » par Claire Vandenbulcke lieuxmouvants.tumblr.com
  5. 5. un dimanche de spectacles vivants autour de la chapelle « printemps » de anne-karine lescop Printemps, chorégraphie de Anne-Karine Lescop, proposition sonore de Manuel Coursin, avec les enfants de l’école de Lanrivain, Anne-Karine Lescop, Frédéric Bigot et Manuel Coursin En dialogue avec le paysage et les enfants auprès desquels elle mène des ateliers de mars à juillet, Anne-Karine Lescop imagine une danse sensible, fantaisiste révélant « le temps du présent, le temps des enfants, et peut-être aussi le temps du paysage… » Entre deux averses, le public admiratif regarde les enfants danser sur la lande. (Photos Simon Journdan) lieuxmouvants.tumblr.com
  6. 6. La voix de la route Pièce pour une voix, de la musique électronique et de l’électricité de guitare ça et là, dans l’air. Composition, guitares électriques, instruments électroniques de Frédéric Bigot Voix, talbox de Werner Hirsh Werner Hirsh et Fred Bigot dans La Voix de la Route. (Photo Simon Jourdan) Réfugié sous une grange du village de St Antoine, le public assiste enthousiaste à la performance de Fred Bigot et Werner Hirsh. (Photo Simon Jourdan) lieuxmouvants.tumblr.com
  7. 7. « VERTIGE » DE CLémence coconnier Vertige de Clémence Coconnier, musique de Frédéric Bigot, est un duo de trapèze-danse et guitare électrique qui sonde le vertige. L’écriture gestuelle et musicale s’élabore dans le présent de l’écoute, du rythme pouls, veine, souffle, dans une respiration longue et lente en boucle et en apnée. Clémence Coconnier danse «Vertige» accrochée sous la charpente de la chapelle Saint-Antoine (Photos Simon Jourdan) lieuxmouvants.tumblr.com
  8. 8. «orifice paradis» D’ana rita teodoro Orifice Paradis, solo de danse de Ana Rita Teodoro, avec comme point de départ la bouche, un corps qui parle par tous les côtés, un corps qui mange de tous côtés. Ana-Rita Teodoro dans Orifice Paradis. (Photos Simon Jourdan) lieuxmouvants.tumblr.com

×