Guide de survie professionnelle en milieu hostile pour cadre seniors et dirigeants

1 667 vues

Publié le

Comment apprendre aux seniors en recherche d'opportunités d'activité à chasser en meute.

https://sites.google.com/site/academybusinessseniors/
ou
https://sites.google.com/site/academybusinessseniors2020/manuel-de-survie

Groupe Linkedin Chasser en meutes les appels d'offres et les missions : https://www.linkedin.com/groups/CHASSER-APPELS-DOFFRES-PUBLICS-COACHS-8270542/about

Groupe Linkedin management de l'intelligence collective et collaborative : https://www.linkedin.com/groups/Management-lIntelligence-Collective-Collaborative-MICC-4368561/about

Groupe Linkedin Fin du salariat chez les seniors : https://www.linkedin.com/groups/FIN-SALARIAT-SENIORS-APPRENDRE-A-7419284/about
Philippe Olivier CLEMENT +33 (0)6 40 29 29 31

DIRECTEUR GENERAL de transition
HEC Executive Coach professionnel & Dirigeants
Architecte en transformation culturelle des organisations
Expert en innovation collaborative et intelligence collective.

2 commentaires
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Excellent. Je vous propose une interview. Mon email clement@institutific.com tel 06 40 29 29 31
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • bonjour, je trouve très très intéréssant ce guide. A 47 ans et en reconversion, recherche d'emploi depuis un an j'ai trouvé une activité sous une autre forme que celle recherchée. etre autoentrepreneur et sous mandat employ dans une grande société d'assurance. Pour ma part , ancien fonctionnaire et militaire, la recherche d'une activité en prise directe avec l'économie et la société a été un révélateur. Cela reste personnel. La société d'assurances qui m'emploie en tant qu'indépendant recherche des seniors pour le poste que je tiens ainsi nos expériences professionnelles passées sont un atout. Pour ceux qui sont intéréssés qu'ils me contactent : reuter.olivier@orange.fr. C'est du donnant donnant mais très enrichissant du point de vue personnel. Ainsi je souhaite faire partager de mon expérience actuelle tout ceux qui comme moi se cherche, se recherche et veulent transmettre leur expérience dans un domaine plus humain et relationnel que l'on ne le pense audelà de la base commerciale associé à ces activités. Très cordialement
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 667
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
592
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
2
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Guide de survie professionnelle en milieu hostile pour cadre seniors et dirigeants

  1. 1. Guide de survie professionnelle en milieu hostile à l’usage des cadres seniors chez ABS (Academy Business Seniors)  Chasse en meutes, mobilisation de l’intelligence collective  Commercialisation collaborative, économie collaborative  Ubérisation de l’expertise, consulting, coaching  Portage salarial et temps partagé  Plateforme collaborative, réseaux sociaux, site de prestations online, consulting à distance  Entreprise étendue, ouverte, participative  Open source, innovation participative,  Bourse aux missions, aux appels d’offres  référentiel de talents et de compétences  Portage, Auto entrepreneur, freelancer, chef d’entreprise en rebond, créateur, consultant, coach, expert, retraité En deux décennies, le marché de l’emploi a changé de façon radicale, mais pas les stratégies des acteurs qui continuent à mettre en œuvre les mêmes vieilles recettes éculées en dépit de leur inefficacité. Ni l’Etat, ni les partenaires sociaux n’ont pris la mesure de ces changements et les solutions qu’ils proposent pour juguler la montée du chômage et de la précarité ne sont pas à la hauteur des enjeux. Quant aux collaborateurs, plus
  2. 2. particulièrement s’ils sont seniors s’ils n’ont pas la tête de l’emploi, ils croient n’avoir pas d’autre choix que de subir la dictature du marché. Le moment est venu pour eux de reprendre l’initiative en imposant de nouvelles règles du jeu plus équitables. Il contient également quelques propositions pour une politique de l’emploi plus proactive, que les candidats aux prochaines élections feraient bien de méditer s’ils veulent être pris au sérieux par ceux, de plus en plus nombreux, qui ne croient plus en leurs promesses en la matière. Nous disposons en France d’un formidable réservoir de talents et de compétences inemployées et de nombreuses PME dont le développement pourrait être stimulé par ces compétences. Le fait qu’ils s’ignorent mutuellement constitue un incroyable gâchis auquel nous pouvons et devons mettre un terme. Pour des raisons sociales, certes, parce que la situation d’un nombre toujours croissant d’exclus du marché de l’emploi n’est plus supportable. Mais aussi pour des raisons économiques parce que la structuration et le développement de nos PME auraient plus d’impact sur la croissance et sur l’emploi que n’importe quelle autre approche.
  3. 3. En cette période préélectorale de longue durée (régionales, primaires, présidentielle) est-il vain d’espérer que certaines de ces propositions soient reprises par un candidat en mal d’idées nouvelles sur la question de la fin du salariat chez les seniors? Nous en serions les premiers étonnés car s’il est une chose qui rassemble toutes les tendances politiques du pays c’est bien leur vision commune des causes du sous- emploi qui les conduit à mettre sempiternellement en œuvre les mêmes solutions. C’est avant tout aux cadres seniors que je m’adresse ici. Et plus particulièrement aux plus maltraités d’entre eux, par le marché du travail. Ils se reconnaîtront. Nous pouvons jouer un rôle majeur dans la bataille du développement des PME, de l'activité et de l’emploi. C’est sur le marché latent que doit se dérouler cette bataille. Et c’est cadres seniors d’exiger les moyens de s’y engager en première ligne. C’est ainsi qu’ils pourront, non seulement retrouver une raison d’être professionnelle, mais aussi contribuer au développement des PME qui ont besoin de leurs compétences. Participant de la sorte à la création d’activités dans un premier temps et peut être la création d’emplois induits de tous niveaux. Et qui sait, au bout de quelque temps, à l’inversion tant attendue de la courbe du chômage. Certes, ce temps se comptera en mois, voire en années. Ce qui ne coïncide pas avec l’horizon des politiques qui ne s’intéressent qu’aux mesures susceptibles de générer des bénéfices électoraux à court terme. Leur hantise étant de mettre en œuvre des
  4. 4. mesures structurelles dont les résultats pourraient bénéficier à ceux qui hériteront du pouvoir après eux. C’est pourquoi il vous appartient de mettre votre poids électoral dans la balance. Et de demander aux candidats ce qu’ils comptent faire de concret pour traiter le problème de l’emploi des seniors dans le cas où ils seraient élus. Ne nous laissons plus abuser par les «éléments de communication» qui nous promettent le retour de la croissance et du plein emploi au moindre frémissement des indicateurs économiques. Il faut nous retrousser les manches et arrêter de croire que la solution viendra d’en haut.

×