Minimoys & Co vous présente :




The legend of
Zelda : The
Minimoys' Story


Un nouveau volet de la série légendaire
créé...
Présentation des personnages...


Un minimoy mesure 1 mètre environ, à l'âge adulte.

                            L'Impéra...
Techniques de combat : Taijutsu, Ninjutsu, Genjutsu.
Armes : Apocalypse ( épée ), Coeur du chaos ( baton magique )




2èm...
Général des armées, Adrien Albert:

                            Nom, prénom: Albert Adrien
                            Âge...
:




Malon (la petite ) et
Romanie (la grande)




                   Yéti




L'armée
Goron




et pleins d'autres personnes
dans l'armée...




Vous découvrirez le reste des personnages au fur et à
mesure de...
La carte du royaume d'Hyrule
( Vous allez pas comprendre grand chose sans elle )
Coup d'Etat d'une Minimoy, le 11 floréal an 2007
                    contre La Reine Tolessam


                       Cha...
forte au royaume désormais sous l'emprise d'Emselna.
L'Impératrice Minimoy, quant à elle, était retenue prisonnière dans l...
Chapitre 2 : Véritable ennemi


La Première Consul des Minimoys, Tess alla à leur rencontre.
Zelda et Link transperçaient ...
observant..
La minimoy Tess s'approcha et lui demanda:
« Qui es-tu ?
- Je suis une elfe noire, je me nomme Liagir.
  Je pe...
Chapitre 3 : La séparation

Les deux Minimoys et les deux Elfes, marchaient sur l'immense pont.
Ils remarquèrent que les e...
Pendant ce temps, en bas de la vallée, Quatre mains sortirent de
l'eau...


                                              ...
- Ah, oui bien sur ! Zora ! J'allais le dire... Et c'est quoi un Zora ? dit
Tess.
- ............ C'est le peuple de l'eau ...
Le ver leur balança un nuage toxique. Tess réussit se protéger du gaz
grâce à un sortilège mais n'eut pas le temps de lanc...
Chapitre 5 : Le ranch LonLon

Amélia et Zelda marchaient sur la Plaine Sud. Elles étaient fatiguées mais
heureusement, ell...
voir une Minimoy accompagnée d'une Elfe, ce n'était pas du tout courant.
Zelda et Amélia apprirent que le jeune fille s'ap...
– J'ai faim ! intervint Amélia qui venait de rentrer dans la pièce.
– Euh... Mon père a bientôt fini de préparer à manger....
Chapitre 6 : Louve évadée

L'Impératrice Minimoy Aurore était enfermée dans le donjon. Ses armes
lui avaient été dérobées,...
pourrait l'aider à s'échapper, mais elle ne vit rien de plus que le long
couloir grisâtre...
Mais le sifflement ne s'était...
Pour l'instant, la seule personne dont se méfiait Aurore, c'était Midona...
L'Impératrice avait l'impression que cette gar...
Chapitre 7 : Un nouveau départ

« La situation est stable. Les armées tiennent contre l'ennemi. Mais nous
avons de nombreu...
danger, s'il ne tenait pas quelques jours...
–   Mais qu'est-ce qu'on fait ? Vous connaissez peut-être un moyen pour
    b...
– Mais c'est évident, aux pics neigeux !
– Les pics neigeux sont aux nord de la porte Est, pas au Sud, qui est la
  direct...
Chapitre 8 : Les chevaucheurs de sangliers

Link et Tess, dès qu'ils eurent atteignit le bout du pont, se mirent en
marche...
- Mais t'as pas intêret à le faire..., menaça le na... euh la Minimoy...
- STOP !, cria la petite fille, avec sa douce voi...
- A manger en buvant de l'alcool... et vu son haleine il a pas dû en boire
qu'un peu..., murmura Tess une fois que le père...
faites pas pour eux !!
Dites, je peux y aller ?
- Oui bien sur et bonne chance !
- Ouais ouais, merci. Bon, Link tu viens ...
Chapitre 9 : Le labyrinthe des esprits
ben en fait, vers la fin, faudra faire une quete , (pour je ne sais quoi) et pour t...
dans la chambre.
« Ah, vous êtes enfin réveillées !
– Euh... Qui êtes-vous ? Et où sommes-nous ?, demanda Amélia.
– Vous ê...
non plus, c'est pour ça qu'elle les tue.
–   Comment elle peut faire alors qu'elle est...
–   Elle est devenue un Shiva......
– Je ne sais pas. Le sortilège doit être pourtant en action, répondit
   Zelda.
– Tu vois bien que ce n'est pas le cas...,...
verts et ses longs cheveux noirs brillaient grâce au soleil qui se levait
lentement. Il y avait quelque chose de spécial d...
A ce moment là, un vent glacé venu de la montagne refroidit l'allégresse
provoquer par le peu de chaleur.
« C'est bon, on ...
« CHAUD DEVAAAANT !!! »
Un monstre blanc était en train de dévaler une pente, sur... une feuille ?
Arrivé à leur hauteur, ...
Ils le suivirent sans peine grâce aux traces, et le rattrapèrent.
Mais il y eu un virage,où le yéti tourna à gauche, tandi...
sagesse et du courage...
–   Euh...C'est qui Ganondorf ?
–   Celui qui est en train de renaitre dans le corps d'Emselna et...
– Et ben c'est là que nous aurions du atterrir...
– Laisse moi deviner, On va devoir escalader cette énorme cascade ?
– Ou...
Une petite fille Zora s'approcha et se jeta dans les bras de Midona:
« Midona !! Comment vas-tu ? J'ai entendu ma mère vou...
« on nous attaque ! Faites quelque chose ! Le domaine est en danger ! »

Les gardes suivirent Ruto qui les amenait dehors,...
Epona, dont les fers ne sont pas trop usés et il donna à Link quelques
provisions pour le voyage.
Le temps des préparation...
expliquer les conditions pour atteindre l'objet de vos convoitises.
Il y a trois portes, chacune d'entre elles mènent à un...
Comment faire ? Qu'est-ce qui pourrait lui permettre de voir la salle ?
Elle n'avait pas de torche... Elle s'appuya contre...
accordé, tous les blocs disparaitront..."
L'Impératrice s'élança alors sur un bloc à proximité, puis commença son
ascensio...
Le temps que l'Impératrice évalue la situation, l'Ixion se jeta sur elle.
Aurore esquiva le coup. Le combat allait être di...
à terrasser.
Pour la seconde épreuve, ce fut la même que celle de l'Impératrice, et elle
réussit aussi, utilisant son pouv...
The Legend Of Zelda   The Minimoys Story
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

The Legend Of Zelda The Minimoys Story

917 vues

Publié le

1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Where did you find that french story ?
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
917
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

The Legend Of Zelda The Minimoys Story

  1. 1. Minimoys & Co vous présente : The legend of Zelda : The Minimoys' Story Un nouveau volet de la série légendaire créé essentiellement par 2 Minimoys : Aurore Millet et Tess Rivière, dans leurs propres rôles.
  2. 2. Présentation des personnages... Un minimoy mesure 1 mètre environ, à l'âge adulte. L'Impératrice Minimoy Aurore Millet 1ère du nom : Nom, prénom: Millet Aurore Âge : 150 000 (15 ans âge humain) Pouvoirs: Télépathie, métamorphose, lévitation Don spécial : Rapidité hors du commun Technique de combat: Taijutsu, ninjutsu, genjutsu Arme(s): Red Queen ( épée ), Blue Rose ( Flingue). 1ère Consul des Minimoys Tess Rivière, ministre de la guerre : Nom, prénom : Rivière Tess Âge : 135 000 ( 13 ans et demi âge humain ) Pouvoirs : Lévitation, télépathie Don spécial : Sacrifice
  3. 3. Techniques de combat : Taijutsu, Ninjutsu, Genjutsu. Armes : Apocalypse ( épée ), Coeur du chaos ( baton magique ) 2ème Consul des Minimoys Amélia Gilbert, ministre de la justice : Nom, prénom: Gilbert Amélia Âge : 140 000 ( 14 ans en âge humain) Pouvoirs: Lévitation, télépathie Don spécial: Contrôle des astres Techniques de combat: ninjutsu, genjutsu Armes: Eventail
  4. 4. Général des armées, Adrien Albert: Nom, prénom: Albert Adrien Âge: 135 000 ( 13 ans et demi en âge humain ) Pouvoirs: télépathie Don spécial: Magie protectrice Techniques de combat: taijutsu Armes: Alondite ( épée magique) Link, héros du temps: Zelda, princesse de la lumiè re: V M e i r n s i i m o o n y Princesse Ruto
  5. 5. : Malon (la petite ) et Romanie (la grande) Yéti L'armée
  6. 6. Goron et pleins d'autres personnes dans l'armée... Vous découvrirez le reste des personnages au fur et à mesure de l'histoire... Parce ce que c'est pas marrant de tout savoir dès le début...
  7. 7. La carte du royaume d'Hyrule ( Vous allez pas comprendre grand chose sans elle )
  8. 8. Coup d'Etat d'une Minimoy, le 11 floréal an 2007 contre La Reine Tolessam Chapitre 1 : L'enlèvement La Minimoy Aurore prit le pouvoir en l'an 2007. Elle fut sacrée Impératrice un peu plus tard. Bien sur, elle fut assistée et conseillée par ses amis, Minimoys et autres espèces. Elle régnât pendant de longues années, jusqu'au jour où Emlesna , frère de la défunte Reine Tolessam, débarqua dans la salle minimoyialle... « ... Donc je suggère que nous réparions le pont d'Ordinn. – Oui, je m'en occupe, Votre Altesse Impériale. » Soudain un grand vacarme se fit entendre et la porte vola en morceaux. Un homme, au regard glacial, apparut. Il était grand, vêtu de noir et un sourire machiavélique se dessinait sur son visage. Il portait à la taille un fourreau qui contenait une grande épée blanche, ornée de différents motifs, dont la Triforce. Ce symbole sacré représentait les pouvoirs des trois Déesses de la création, Din, Nayru et Farore. Il s'approcha de l'Impératrice et sortit l'épée de son fourreau. Soudain une lumière envahit toute la salle, aveuglant toutes les personnes qui s'y trouvait. Une fois la lumière dissipée, tous constatèrent que 'Impératrice et l'étranger avaient disparu, laissant place à des Ombres. Ceux-ci capturèrent les soldats et habitants du château. Mais la Première Consul Minimoy, Tess, Ministre de la Guerre, la Deuxième Consul Minimoy, Amélia, Ministre de la Justice, le général des armées, Adrien, et une partie de l'armée réussirent à s'enfuir. Ils se cachèrent dans une vaste forêt et mirent en place une barrière magique, dissimulant leur présence aux yeux des ennemis. Durant plusieurs jours, ils rassemblèrent le plus de soldats possible. Certains arrivaient d'autres contrées, pour prêter main
  9. 9. forte au royaume désormais sous l'emprise d'Emselna. L'Impératrice Minimoy, quant à elle, était retenue prisonnière dans le donjon du château, gardée par le Maître des Effroi, Ueimor. Une fois les soldats rassemblés, l'équipement préparé et la stratégie mise au point, l'armée Minimoy et Elfique se mit en route pour récupérer le château. Mais l'armée adverse était plus nombreuse et mieux équipée. Malgré cela, ils tenaient bon. C'est alors qu'apparurent Link et Zelda... Zelda Link Ombre
  10. 10. Chapitre 2 : Véritable ennemi La Première Consul des Minimoys, Tess alla à leur rencontre. Zelda et Link transperçaient leurs ennemis avec leurs arcs et leurs tirs étaient d'une précision incroyable. Quand la Consul arriva, elle les remercia pour leur aide, et leur fit un bilan de la situation. La situation était stable. L'armée tenait bon face au ennemis, tandis que la Deuxième Consul cherchait un moyen de libérer l'Impératrice. Amélia arriva : « Nous n'avons pas réussi à trouver un moyen d'entrer dans le château. Les passages secrets sont gardés, il y a une barrière magique qui protège le château et notre magie n'y peut rien. De plus, même en brisant la barrière, nous aurions peu de chance de faire une égratignure à Emlesna. - Ils ne pourraient pas nous aider eux ? - Pas avec leurs armes actuelles. Ce qu'il nous faudrait, ce serait l'épée de Légende, et les flèches de Lumière. – Exact. Et où peut-on les trouver ? – Les flèches de Lumière se trouvent dans le village oublié, intervint Zelda. – Et l'épée de Légende dans le sanctuaire de la forêt de Toal, renchérit Link. – Il faut aller les cherchera au plus vite, c'est notre seul espoir ! reprit Tess ». Ils décidèrent de partir dès le lever du jour. Le lendemain, après avoir rassemblé quelques affaires et quelques provisions, et que Tess ait donné des instructions au général des armées, le Minimoy Adrien, ils partirent. Ils arrivèrent, après avoir tué un nombre incalculable d'ennemis, au bord du Lac Hylia. Malheureusement le pont était détruit. Ils réfléchirent pendant un long moment, quand ils virent un être les
  11. 11. observant.. La minimoy Tess s'approcha et lui demanda: « Qui es-tu ? - Je suis une elfe noire, je me nomme Liagir. Je peux t'aider à passer de l'autre coté, si tu le désires... - Et comment ? - Tout ce que je dessine se matérialise. Je peux te redessiner le pont. - Je ne peux pas vraiment te faire confiance mais toute aide, même étrangère est la bienvenue ! ». Sur ce, elle sortit un parchemin, une plume et de l'encre. Une fois l'ouvrage réalisé, un grand pont apparu à la place de celui qui avait été détruit. Les deux consuls allaient remercier Liagir, quand elles s'aperçurent qu'elle était partie. Ils s'engagèrent alors sur le pont. Au même moment, dans la citadelle d'Hyrule, l'elfe noire faisait son rapport à un certain Emlesna. « Maître, j'ai fait ce que vous m'aviez demandé ! - Parfait. Ma renaissance approche, je vais enfin reprendre le contrôle d'Hyrule et venger ma sœur ! Mais avant tout je dois récupérer la Triforce... Il me faut plus de pouvoir... L'Impératrice Minimoy Aurore Ière du nom est-elle toujours retenue en otage ? – Oui Maître... – A partir de maintenant, j'exige que vous m'appeliez par mon vrai nom : Ganondorf... » .
  12. 12. Chapitre 3 : La séparation Les deux Minimoys et les deux Elfes, marchaient sur l'immense pont. Ils remarquèrent que les ennemis étaient de plus en plus nombreux. Les aventuriers les battaient facilement. Link et Zelda tiraient des flèches tandis qu'Amélia les repoussait d'un coup d'éventail et Tess les transperçait avec son épée, Apocalypse. Ils rencontrèrent essentiellement des gobelins, des Saigneurs ( des chauves-souris ), et des Sakdos. Un peu avant la fin du pont, ils aperçurent une troupe de cavaliers gobelins, chevauchant des espèces de sangliers, qui fonçaient sur eux. Le seul moyen de leur échapper seraient de faire demi-tour, et encore, les gobelins les auraient rattrapés grâce à leurs montures. A moins que... Amélia entraina Zelda à la sortie du pont face au cavaliers. Ils pourraient sortir du pont s'ils se dépêchaient. Elles commencèrent à courir, et Link et Tess avec un temps de retard, les suivirent. La Deuxième Consul et l'elfe sortirent du pont juste avant que les cavaliers arrivent. Un des gobelins jeta une bombe devant Link et Tess. Ils eurent à peine le temps de se protéger, que la bombe explosa. Quand la fumée se dissipa, Link et Tess n'étaient plus là. « Ils ont du être soufflés avec l'explosion du pont..., dit Zelda – Quoi ? s'affola Amélia. – Ils ne devraient pas être morts. Il y a de l'eau en dessous et même si la vallée est profonde, ce n'est pas suffisant pour les tuer. – Nous devons aller les chercher !! – Nous ne pouvons pas nous attarder ! Si nous nous jetons par dessus le lac nous ne pourrons plus remonter nous non plus !! Ils peuvent s'en sortir sans notre aide. Nous devons continuer ». Amélia se laissa convaincre et elles continuèrent leur route vers leur but.
  13. 13. Pendant ce temps, en bas de la vallée, Quatre mains sortirent de l'eau... Gobelin --> Chapitre 4 : Le peuple de l'eau Link sortit de l'eau le premier. Il remarqua que Tess n'était pas remontée à la surface. Il plongea et espéra qu'elle soit encore en vie. L'eau ne lui facilitait en rien la tache et pourtant il devait se dépêcher, elle ne tiendrait pas longtemps... Il la trouva au bout de quelques secondes, inconsciente, et s'empressa de la ramener à la surface. Il l'amena sur une berge, et au bout de quelques minutes, Tess ouvrit enfin les yeux. Elle reprit assez rapidement ses esprits, et remercia Link. Puis elle évalua la distance entre le pont et eux. Elle abandonna de suite l'idée de pouvoir remonter. Amélia et Zelda avaient toutes les provisions sur elles, ils n'avaient pas à manger et malheureusement ils avaient faim. Link crut voir un gros poisson passer devant eux. Il s'approcha de l'eau et une tête en sortie. Moment de silence après cette découverte. Ce n'était pas un Elfe, ni un Minimoy d'ailleurs, ni aucune espèce qu'ils connaissaient. « Un Elfe et une Minimoy en plein milieu du Lac Hylia après une explosion sur un pont qui venait d'apparaître... Je fume pas les algues pourtant... - Oh !! Il a parlé..., s'exclama Tess. - Nan, c'est une hallucination là..., dit le truc qui sortait de l'eau. - Ah je me disais aussi... - Bande de bouffons c'est pas une hallucination, je vous parle !! » C'est à ce moment qu'une pierre délicatement lancée par Tess heurta le truc qui sortait de l'eau. « Ah ben zut. C'est pas une hallucination. fini par dire Tess - Aïeuhhhhh !!! - Bon, vous êtes quoi vous comme espèce ? demanda Link. - Zora bien sur !!
  14. 14. - Ah, oui bien sur ! Zora ! J'allais le dire... Et c'est quoi un Zora ? dit Tess. - ............ C'est le peuple de l'eau bouffonne !!, s'énerva le Zora - Tu veux une deuxième pierre dans ta tête ?, répondit Tess - Bon ça va là calmez-vous... Bon je résume. Nous allions vers la forêt de Firone quand nous sommes arrivés au lac. Le pont était détruit mais nous avons rencontré un elfe noir qui nous a proposé son aide et nous en a dessiné un qui s'est matérialisé. Arrivés au bout du pont, des cavaliers gobelins nous ont balancés une bombe et nos amis et nous avons était séparés. - Euh... les elfes noirs c'est jamais bien d'en voir un. Ils sont maléfiques et elle s'attendait probablement à ce que les gobelins soient de l'autre côté du pont. - Si ce que tu dis est vrai, elle était surement au service du terrifiant Emselna.. ». Link et Tess apprirent que le Zora en question s'appelait Lars. Son peuple vivait principalement dans l'eau, comme le lac par exemple. Ils demandèrent s'il y avait un moyen de remonter hors de la vallée. Il répondit que les Humains qui vivaient ici se servaient d'une chose appelée " grappin ". Mais le grappin était enfermé dans une grotte. Après avoir mangé les poissons que leur avait ramené Lars, ils se couchèrent et s'endormirent à la belle étoile. Le lendemain, vu que Link et Tess n'avaient pas le choix, ils décidèrent d'aller explorer la grotte. Ils ne disposaient que d'un arc, une épée et d'un bâton magique. Ils entrèrent dans la grotte obscure que Tess illumina grâce à sa magie. Après avoir marché une heure dans la grotte en question, ils arrivèrent dans un cul-de-sac. Tess, plutôt fatiguée, s'appuya contre le mur... Une petite secousse se fit ressentir. Une trappe s'ouvrit, laissant apparaître des escaliers en spirale. Méfiants, mais obligés de suivre ce chemin, ils descendirent et arrivèrent dans une grande pièce.. Ils s'approchèrent du milieu de la salle et vit un petit bassin d'eau où se trouvait un coffre. Certainement celui qui renfermait le grappin. Ils allaient plonger quand un bruit les fit se retourner. Le sol tremblait. Il se fissura puis laissa apparaître une sorte de ver géant. Cette créature n'avait qu'un œil, surement son point faible pensa Link.
  15. 15. Le ver leur balança un nuage toxique. Tess réussit se protéger du gaz grâce à un sortilège mais n'eut pas le temps de lancer le même sort sur Link qui sentit ses forces diminuer. Le plus logique était de planter une flèche ( ou alors l'attaquer avec l'épée mais ce serait beaucoup plus délicat car il bougeait et le temps de se rapprocher de lui, il aurait déjà eu le temps de les tuer ) dans l'unique œil du ver aquatique mais encore fallait-il trouver le temps d'esquiver ses attaques et de tirer une flèche ! Au bout d'un certain moment, Tess décida d'utiliser son don spécial, le Sacrifice ( guérissant les altérations d'état et reportant les blessures sur la personne lançant le sort ) sur Link, car lui seul pouvait tuer la bête. Link ayant été considérablement affaibli, Tess le fut à son tour, ne pouvant attaquer ni même se défendre. Tout se jouait désormais sur Link. Alors que la créature profita de la faiblesse de Tess pour lui porter le coup de grâce, Link décocha une flèche, qui se planta dans l'œil du ver, le tuant sur le coup. Il se décomposa puis finit par disparaître totalement. Tess visiblement affaiblie resta sur la rive, en attendant que Link aille chercher le grappin. Il plongea dans le bassin, et ressortit quelques secondes plus tard avec l'objet tant attendu. Une fois dehors, Lars les attendait. " Au nom du peuple Zora, je vous remercie... – Nous remercier de quoi ? Dit Tess, qui avait repris des forces – Vous avez vaincu Morpha et nous avez libérés de la peur que nous éprouvions lorsque nous passions par le Lac Hylia. – Euh... De rien. – Je suppose que vous souhaiter continuer votre aventure ? Alors acceptez cette nourriture. Vous en aurez besoin. – Merci, dit Tess avec un certain dégout en voyant le poisson dans ses mains. – Bon voyage ! » Sur ces mots, il disparut dans l'eau, comme il était venu. Link prit le grappin, Tess s'accrocha à lui, et ils remontèrent sur le pont.
  16. 16. Chapitre 5 : Le ranch LonLon Amélia et Zelda marchaient sur la Plaine Sud. Elles étaient fatiguées mais heureusement, elles avaient des provisions. Leur récente mésaventure avec Link et Tess les avaient marqué... Après tout, ils étaient tombés du pont et ni Zelda, ni Amélia n'avaient aperçu un quelconque signe de vie. De plus, elles ne savaient pas vraiment où elles allaient... Les cloches d'un troupeau de vaches tirèrent de leur pensées les deux filles.. Une jeune fille les suivait. Cette dernière fut assez surprise de
  17. 17. voir une Minimoy accompagnée d'une Elfe, ce n'était pas du tout courant. Zelda et Amélia apprirent que le jeune fille s'appelait Malon et que son père était le propriétaire d'un ranch, le ranch LonLon qui se trouvait un peu plus à l'ouest. Elle les invita également à dormir chez elle pour la nuit, car le soleil se couchait. Les deux aventurières hésitèrent mais qu'est-ce que Malon et son père pouvaient-ils leur faire ? Sur le chemin, Zelda et Amélia posèrent différentes questions sur le village le plus proche en allant à l'ouest. Il s'appelait Cocorico, et se trouvait au pied de la Montagne de la Mort, à quelques jours de marche. Arrivées au ranch, elles rencontrèrent le père de Malon, qui se nommait Talon : « Ah Malon ! Tu as fini de promener les vaches à ce que je vois ! Et qui sont ses deux jeunes filles ? – Ce sont deux voyageuses qui étaient en train de marcher quand les vaches les ont trouvées. Je te présente Zelda et Amélia. – Je vous souhaite la bienvenue ! Si vous êtes ici, je suppose que c'est parce que Malon vous a proposé de vous héberger pour la nuit, n'est-ce pas ? Vous pouvez aller voir les chevaux si vous en avez envie pendant que je prépare le repas. – Merci beaucoup ». Sur ce, Amélia partit voir les chevaux. Zelda resta un petit moment avec Malon, jusqu'à ce que celle-ci du s'absenter. Elle était tranquillement assise près de la cheminée quand un objet attira son regard. L'elfe s'approcha de l'objet en question. C'était une photo représentant une belle jeune fille, d'environ dix sept ans, ressemblant à Malon. Mais elle ne se souvint pas l'avoir vu dans le ranch... A cet instant, Malon ouvrit la porte, ce qui fit sursauter Zelda. « Ah, désolée, je ne voulais pas te faire peur... – Ce n'est pas ta faute, tu ne vas pas frapper chez toi avant d'entrer... J'étais en train de regarder cette photo... Qui est-elle ? – C'est ma sœur, Romanie. – Je ne l'ai pas vu dans le ranch, et ton père n'a mis la table que pour quatre personnes... Elle est en voyage ? – Elle a disparu, il y a quelques mois... – Je suis désolée... Vers où a-t-elle été vu pour la dernière fois ? – Elle devait livrer du lait à un client qui était aux alentours du village oublié...
  18. 18. – J'ai faim ! intervint Amélia qui venait de rentrer dans la pièce. – Euh... Mon père a bientôt fini de préparer à manger... – Malon, reprit Zelda, nous irons la chercher. – Euh chercher qui ? On m'explique ? – La soeur de Malon, Romanie, a disparu aux alentours du village oublié, et je propose qu'on aille la chercher, étant donné que c'est notre destination. – Pourquoi pas, cela ne nous coûte rien... – C'est vrai ? Vous allez le faire ? – Puisqu'elles te le disent ! intervint Talon, mais pour l'instant, c'est l'heure de manger ! Vous avez une longue aventure qui vous attend ! Alors avant toute choses, remplissez vous le ventre, et prenez une bonne nuit de sommeil ! ». Elles passèrent une bonne nuit, en compagnie de Malon et Talon. Leurs soucis étaient toujours présents mais ils avaient moins d'importance. Mais demain, elles devraient repartir... Le lendemain matin, dès l'aurore, Zelda et Amélia se mirent en route vers le village oublié...
  19. 19. Chapitre 6 : Louve évadée L'Impératrice Minimoy Aurore était enfermée dans le donjon. Ses armes lui avaient été dérobées, ses mains et ses pieds immobilisés par des chaînes magiques, qui la rendait incapable d'utiliser ses pouvoirs. Elle ne savait plus quoi faire. Le désespoir commençait peu à peu à l'envahir... Une nuit, un bruit tout proche de sa cellule la réveilla. Elle se dit tout d'abord que ce n'était que les gardes qui avaient du faire tomber quelque chose mais un sifflement joyeux retentit de l'autre côté de la porte. Aurore réussit tant bien que mal à tirer les chaînes, pour arriver à la porte, dans l'espoir de voir quelque chose ou peut être quelqu'un qui
  20. 20. pourrait l'aider à s'échapper, mais elle ne vit rien de plus que le long couloir grisâtre... Mais le sifflement ne s'était pas arrêté. Aurore se retourna et vit une ombre noire, qui s'avança dans le rayon de lune. Aurore avait déjà vu cette personne avant... « Bon tu viens ? Les gardes ne vont pas tarder à se réveiller... – Qui êtes-vous ? demanda l'Impératrice avec méfiance. – Tu as la mémoire courte à ce que je vois... Bon je te le dirais quand tu seras sortie de ce château. Je m'appelle Midona. – Mais comment faire ? Je ne peux pas sortir comme ça... Je doute que les gardes me regardent passer sans rien faire. – Je le sais et c'est pour ça que je t'ai amené ceci ». Midona tendit une étrange pierre noire avec des lueurs rouge parfois. Quand Aurore toucha la pierre, elle se transforma en louve ! « Ksh ksh ksh... Tu ne t'y attendais pas à celle là hein ? Au fait tu ne peux pas parler vu que tu es un loup... Mais tes sens se sont développés comme ton ouïe ou ton odorat. Je vais te guider mais ne reste pas trop derrière... Si tu n'es pas attentive tu pourras faire des mauvaises rencontres ksh ksh ksh... » Midona chevaucha la louve jusqu'à une porte, la porte de la tour où elle était enfermée. « Il y a des gardes derrière... Mais le problème c'est qu'il n'y a pas d'autres passages pour sortir. Alors on va faire avec. C'est simple. Je pousse la porte et toi comme un bon toutou tu les mords ou tu les griffes et s'il te plait ne te manque pas, ça pourrait nous être fatal... ou plutôt t'être fatal ksh ksh ksh !! » Comme prévu, Midona poussa la porte. Les gardes se retournèrent. Ils n'étaient que deux. Aurore se jeta sur le premier et le mordit au cou. Le deuxième comprit sa douleur quand des griffes lui lacérèrent le visage en essayant de l'empaler. « Ksh ksh ksh... Bien joué ! Tu t'en sors bien ! Mais ils n'étaient pas nombreux, peut-être devras tu affronter un groupe plus important d'ennemis, alors méfie toi... »
  21. 21. Pour l'instant, la seule personne dont se méfiait Aurore, c'était Midona... L'Impératrice avait l'impression que cette garce pourrait la laisser seule face à une vingtaine de gardes, qu'elle n'aurait pas le moindre remord... Elles continuèrent leur petite marche à travers le château, en passant par les fenêtres, par les égouts, et par la salle d'armes afin de récupérer Red Queen et Blue Rose... Mais surtout pas par les portes ! Aurore avait eu de la chance car la seule porte où il n'y avait que deux gardes était la sienne. Les autres, il y en avait généralement le double. Alors qu'elles passaient sur les toits, un espèce d'horrible oiseau les attaqua. La mobilité était réduite non seulement à cause de l'endroit où ils se trouvaient mais aussi à cause de la pluie incessante qui rendait le sol, enfin surtout les toits, glissants. « Je te présente un moyen de transport pas très utilisé mais très pratique ! Mors-le une ou deux fois sans le tuer surtout et après laisse- moi faire ». Aussitôt dit, aussitôt fait. Enfin après le deuxième coup, la louve se rattrapa in extrémis sur le bord d'une fenêtre mais elle réussit quand même à mettre les deux morsures à l'oiseau. Midona flotta jusqu'à l'oiseau et se posa sur lui. Elle fit d'abord du rodéo en essayant de le maitriser, puis lui asséna une paire de claque, ce qui eu pour effet de le calmer. Elle s'envola d'abord, puis pris la louve entre ses pattes. « On a eu de la chance qui pointe le bout de son bec celui-là ! Généralement il préfère ne pas trop s'approcher du château... Enfin, grâce à lui on se sera en dehors du château plus vite que prévu ! ». En effet, une quinzaine de minutes plus tard, elles étaient en dehors du château. En face d'elles se dressait la plaine Est. La plaine Sud était occupée par des combats enragés contre les armées ennemies et on ne pouvait pas accéder à la plaine Ouest à cause des ennemis qui avait fait sauter le pont qui y menait. L'oiseau ne s'était pas laissé faire un bout d'un certain moment et commença à remuer, ce qui les amena ici. « Bon.. je te rends ta forme Humai... euh... Minimoy maintenant... » Aurore reprit sa forme habituelle, un peu étourdie par le voyage...
  22. 22. Chapitre 7 : Un nouveau départ « La situation est stable. Les armées tiennent contre l'ennemi. Mais nous avons de nombreuses pertes, cela va devenir de plus en plus difficile de lutter... Si les Consuls et les deux Elfes qui les accompagnent ne reviennent pas vite, la situation va devenir grave. Et d'après ce que j'ai compris, leurs destinations ne sont pas la porte à côté. Nous ne savons même pas comment va l'Impératrice. Nous voudrions envoyer un groupe de soldats pour essayer de la délivrer mais la barrière magique bloque l'accès au château ». C'est ce que dit le général des armées Adrien à la conseillère du deuxième consul ,Cécile. « Un bouclier magique ? Tout autour du château ? C'est une blague non ? – Est-ce que j'ai l'habitude de plaisanter ? – Oui. – Bon d'accord, j'avoue... Mais là je suis sérieux. Il y a vraiment un bouclier magique. – Le château n'est pas petit, le bouclier ne tiendra pas longtemps. – Et après c'est moi qui plaisante ? – Oui. – Emselna n'aurait pas mis un bouclier, alors qu'il n'est pas vraiment en
  23. 23. danger, s'il ne tenait pas quelques jours... – Mais qu'est-ce qu'on fait ? Vous connaissez peut-être un moyen pour briser un bouclier de cette taille ? – Le briser complètement non. Il est bien trop puissant. Il nous faudrait faire une petite faille, comme ça nous enverrions nos meilleurs soldats pour chercher l'Impératrice et espionner l'ennemi. Le seul moyen qui est à notre portée ce sont les flèches de glace et les flèches de feu. – Vous n'êtes pas drôle. – Mais je rigole paaaas !! – Ah ? Et qui ira les chercher ? Les flèches de feu sont dans les montagnes Gorons et les flèches de glace sont dans les pics neigeux ! – J'irai les chercher, elles ne sont pas loin. – ... Vous êtes bon en géographie ? – Bien sur je suis le général des armées. – On dirait pas... Ils sont à l'opposé du royaume ». A la fin de cette phrase, le silence règna. – ... Oui... Je le... savais. – Oh parfait. Vous partez quand ? – ... Merci, ça fait toujours plaisir de voir que quelqu'un est pressé de te voir déguerpir... Je partirais demain. – Alors dans ce cas, vous vous ferez accompagnez par lui, dit Cécile en désignant un elfe un peu à l'écart. – Gné ? Lui ? – Oui, il est meilleur que vous en géographie. En même temps c'est pas difficile... Et puis il se battra à vos côtés. – « Il se battra » ? Ce n'est pas plutôt « Il se barrera » ? – ... Non ! Il sait manier la magie ! – Ah ouais super... » Visiblement enchanté de ce compagnon, Adrien alla se coucher. Le lendemain, il partit accompagné de son compagnon par la porte Est, en direction des Pics neigeux, donc en direction des flèches de glaces. « Où allons-nous ?, demanda Skull Kid, le compagnon.
  24. 24. – Mais c'est évident, aux pics neigeux ! – Les pics neigeux sont aux nord de la porte Est, pas au Sud, qui est la direction que vous prenez actuellement. – ... Euh... C'est quoi finalement le chemin ? – Nous devons aller au nord pour rejoindre la plaine nord, ensuite nous devons continuer vers le Nord jusqu'à le domaine Zora et ensuite demander leur permission pour aller dans les pics neigeux. – Quoi ? On doit demander la permission ? – Oui. – Pff... » Ils se mirent en route du bon côté cette fois, c'est-à-dire eu Nord. Le passage jusqu'à la plaine nord fut aisé. Quelques monstres seulement tentèrent de leur bloquer la route. Arrivés à plaine Nord, la nuit étant tombée, ils allèrent se coucher. Skull Kid
  25. 25. Chapitre 8 : Les chevaucheurs de sangliers Link et Tess, dès qu'ils eurent atteignit le bout du pont, se mirent en marche. Ils mirent quelques jours à traverser les petites montagnes qui séparaient le viaduc de la plaine sud. Étant donner le peu de provisions qu'ils avaient, il ne leur restaient plus qu'à espérer que leur bonne étoile les aiderait. Finalement, au bout de quelques heures de marche, leur vœu fut réalisé car un ranch apparaissait, une lumière brillante l'illuminait, avec une musique et... ah... non ça c'était leur imagination... Arrivés au ranch, une petite fille les accueillit : « Bonjour, dit la petite fille, - Euh... bonjour. - Qui êtes-vous ? Qu'est-ce que vous venez faire ici et pourquoi ? Quel âge avez-vous ? Comment vous vous appelez ? Est-ce que vous combattez ? - ... On va se calmer sur les questions..., dit Tess. - On va répondre à une des questions au moins hein... Je suis Link et le nabot à côté c'est Tess. - Tu sais ce qu'il te dit le « nabot » ? Il y a une différence entre simple nabot et les Minimoys... - Si j'étais aussi méchant que toi j'aurai dit « On s'en fout »...
  26. 26. - Mais t'as pas intêret à le faire..., menaça le na... euh la Minimoy... - STOP !, cria la petite fille, avec sa douce voix qui te réduisait les tympans en atome de poussière. - Oui m'dame !, répondirent Link et Tess, - Bien. Qu'est-ce que vous venez faire ici ? -T'énerver bien évidemment..., marmonna Tess, on a que ça à faire... - Fais gaffe elle va t'entendre..., dit-il, On pensait passer la nuit ici... - Ouais mais on va aller voir ailleurs, parce que vu l'accueil..., continuait de marmoner Tess. -Ah... vous êtes pas les espèces de monstres avec une tête de porc ou leurs alliés ? - Je rêve ou elle vient de nous dire qu'on ressemble à des espèces de monstres avec une tête de porc ? - Hmm... possible, répondit Link. - Ah désolée... on n'est jamais trop prudente... - On se montrant comme ça, sans se cacher ni rien... vraiment très prudent là..., pensa Tess. - Entrez. » Après le dialogue plus ou moins amical, les 2 aventuriers entrèrent dans le ranch. Le père de la fille arriva. « Ah Malon, enfin tu es là... mais t'étais où encore ? Je suis allée ouvrir la porte pour voir si ce n'était pas les monstres. Rhooo tu sais très bien que les monstres ne frappent pas aux portes, ils les défoncent littéralement avec leur sangliers ! - On ne sait jamais... - Mouais... Visiblement y'avait des voyageurs ! Waouh, les deuxièmes en peu de temps ! - Les deuxièmes ?, demanda Link. - Oui, y'en a eu d'autres... Deux filles... Une... euh... aussi p'tite que celle là, dit-il en montrant Tess du doigt, et l'autre... euh... plus grande et ses habits faisaient penser aux habits d'une princesse. - Oh... Certainement Zelda et Amélia... - Ah ouais c'était comme ça qu'elles s'appelaient... Bon j'vais faire à manger... A tout à l'heure ! - Je dois aller traire les vaches... Je reviens vite..., dit Malon.
  27. 27. - A manger en buvant de l'alcool... et vu son haleine il a pas dû en boire qu'un peu..., murmura Tess une fois que le père et la fille furent sortit. Tout à coup, un grand fracas se fit entendre à l'entrée du ranch. Link et Tess se regardèrent un bref instant avant de tourner la tête vers Talon et Malon, qui venaient de rentrer. Leurs visages, surtout celui de la belle Malon, furent défigurés par un sentiment de peur épouvantable. Tess qui n'avait tout de même par un cœur de pierre (ah bon ?) s'adressa à Link, visiblement terrifié lui aussi... « Eh oh ! C'est toi le héros dans l'histoire ! tu vas pas avoir peur de petits chevaucheurs de sanglier quand même ? » Link, ne répondit toujours pas... « C'est pas possible ça ! Et c'est lui qui possède la Triforce du courage ? Mais où va le monde ? Bon, dit-elle à Link, Je vais tenter de repousser ces ignobles monstres, qui osent nous déranger en plein repas, Si jamais l'envie de m'aider te prenait, surtout n'hésite pas !! » Au moment même où la petite (mais courageuse !) Minimoy s'apprêtait à sortir de la maison, Talon reprit ses esprits: « Non n'y vas pas ! Tu ne sais pas ce qui t'attends dehors, tu n'es pas assez puissante ! - Eh, c'est qui la première consul ici, hein ? Si je veux sortir, je sors ! - Bon, je vois que je ne peux vous en empêcher, mais alors, prenez garde...ce sont eux qui ont enlevés ma fille... - Votre fille, Malon ? - Mais non tu vois bien qu'elle est là, idiote ! C'est ma fille Romanie qui a été enlevée par ces monstres ! - Et qu'est-ce que vous voulez que j'y fasse moi ? - Rien, vos amies m'ont déjà proposés d'aller la chercher. - Ben voilà ! Comme ça vous retrouverez bientôt votre fille ! -Mais s'ils reviennent ? - Ne vous inquiétez pas ! Surement que Zelda et Amélia vont leur régler leur compte une bonne fois pour toutes. -Mais si elles n'y arrivent pas ? - Bonjour la confiance... Quel pessimiste... C'est une consul et une princesse aux pouvoirs magiques, vous êtes au courant ? Donc ne vous en
  28. 28. faites pas pour eux !! Dites, je peux y aller ? - Oui bien sur et bonne chance ! - Ouais ouais, merci. Bon, Link tu viens ? Link, ne répondit toujours à aucun appel... - Pff...on est jamais mieux servi que par soi même ! » Et sur ce, la petite Minimoy ( trop petite pour ce travail d'ailleurs ) sortit de la maisonnée. A l'entrée du ranch se tenait cinq chevaucheurs de sangliers. Tess, décidément très courageuse ( à moins que ce ne soit de la folie ?), vint se positionner devant eux, et du haut de ses 1 m, lança: « Déguerpissez d'ici, vous voyez pas que vous nous dérangez ? » Un rire général éclata du groupe de monstres, apparemment surpris de ce tout petit être qui osait se dresser devant eux ! « Pourquoi ne suis-je jamais pris au sérieux ? En plus ils doivent pas valoir grand chose SANS leurs sangliers... Mon Dieu qu'ils sont moches d'ailleurs... Mais le problème c'est qu'ils les ont..., » marmonna Tess. Le chef, profita du fait qu'elle soit plongée dans ses réflexions pour la saisir d'une main, et la jetait dans une petite cage, qu'il referma soigneusement à clé. Tess, hurla, espérant que sa voix atteigne son ami Link. Mais elle n'eut le temps de crier plus, que les chevaucheurs partirent en direction de la forêt de Firone...
  29. 29. Chapitre 9 : Le labyrinthe des esprits ben en fait, vers la fin, faudra faire une quete , (pour je ne sais quoi) et pour trouver cet objet (?) ou autre il faudra récuperé certains elements qui seront cachés dans certains endroits reconnaissables par la TRIFORCE !!! Après plusieurs jours de marche, Amélia et Zelda arrivèrent au pont d'Ordinn. Elles firent une grimace d'horreur : il manquait un grand morceau au pont !!! Comment feraient-elles pour traverser ? « Génial ! Et comment-on fait maintenant hein ?, dit Amélia. – Bonne question... – Tu nous aides pas là ! – Ah parce-que toi tu nous aides à crier ? – Ben euh...T'es magicienne non ? – Oui mais j'ai pas assez de magie pour pouvoir réparer le pont... – Unissons nos forces ! Ensemble, nous aurons assez de magie pour pouvoir le réparer...Enfin j'espère. – On a qu'a essayer, on verra bien... » Elles se concentrèrent pendant quelques minutes, et soudain, le miracle se produisit, le pont apparu devant leurs yeux ébahis, comme neuf. Elles allèrent traverser, mais leur effort les firent perdre connaissance. C'est la faim qui la réveilla. A cet instant, un homme, la quarantaine, entra
  30. 30. dans la chambre. « Ah, vous êtes enfin réveillées ! – Euh... Qui êtes-vous ? Et où sommes-nous ?, demanda Amélia. – Vous êtes à Cocorico. Je me nomme Reynald. Pour le reste, je vous expliquerez après, une fois rassasiées. – Ah ! C'est vrai ça... Je meurs de faim..., dit Zelda.. – Alors, a table ! » Elles se levèrent de leurs lits respectifs, et quittèrent la chambre en regardant la Triforce cousue sur le centre de tapis. Elle avait quelque chose d'étrange. Le prêtre les rappela et elle s'en allèrent. La pièce qui servait de salon était, elle aussi, joliment décorée. Les canapés étaient disposé devant un feu de cheminé, qui rendait l'atmosphère chaleureuse. Les vases étaient ornés de fleurs blanches qui sentaient plutôt bon. Des gravures dorées apparaissaient parfois sur les murs mais commençaient à perdre de leur éclat au fil des années. L'odeur d'un bon repas remplissait la pièce. Les photos accrochées aux murs représentaient une femme, une fille et un homme qui ressemblait étrangement au prêtre. Amélia et Zelda conclurent que cet personne était Reynald plus jeune. Soudain, une voix cria : « PAPAAAA !!! » Une petite fille descendit les escaliers à une vitesse impressionnante et, toute agitée, dit à son père : « Il y a encore quelqu'un qui a disparu ! ». Reynald soupira. Zelda fut intriguée : « Encore ? C'est habituel ici ? – Depuis quelque temps, oui... Ilyana tu peux prévenir le reste du village s'il te plait ? » Ilyana acquiesça et sortit. « C'est ma femme. – Votre femme ?, demanda Amélia. – C'est elle qui tue les gens. – Hein ? Mais pour quelle raison ? – Pour se venger... Un serviteur du mal l'a tuée et s'est installé dans la montagne de la mort... Mais les Gorons ne font rien... Et les villageois
  31. 31. non plus, c'est pour ça qu'elle les tue. – Comment elle peut faire alors qu'elle est... – Elle est devenue un Shiva... – Un Shiva ? – Oui. Lorsque une personne meurt, mais qu'elle a des regrets ou une haine intense envers quelqu'un, son âme devient noire, et le corps prends l'apparence du reflet de son esprit. – Nous pourrions peut-être faire quelque chose pour les villageois... Mais son âme restera errante..., intervint Zelda. – Vous pouvez protéger les villageois ? S'il vous plait, faites-le ! – Très bien, mais nous ne pouvons pas créer une protection, tout au tour du village... Nous allons donc bénir en quelque sorte, l'eau de la source du village, et tout le monde devra en avoir une sur soi, ne serait-ce qu'une fiole. – S'il vous plait, faites-le... Je vous en pris... – D'accord... Mais nous devons concentrer notre magie. Nous bénirons la source pendant la nuit, nous ne voulons pas qu'il y ait une émeute... – Je comprends... – Mais..., commença Amélia, dont le ventre commençait à réclamer qu'on le nourrisse, est-ce que nous pourrions manger quelque chose d'abord ? – Ah oui ! Désolé, j'avais oublié... J'espère que le repas n'a pas brûlé... La journée fut calme, et les ténèbres de la nuit furent légèrement troublés par la lumière de la magie... Le lendemain, tous les villageois se ruèrent à la source, fiole à la main. L'un après l'autre, ils prirent de l'eau, désormais bénite, et rentrèrent chez eux, le sourire aux lèvres. La nuit venue, l'esprit revint mais fit rapidement demi-tour, repoussé par la magie. Le sortilège avait marché ! Les jours suivant fut alors tranquille, sans encombres. Mais, un matin, un villageois fut retrouvé mort. L'esprit était revenu, et ce malgré l'eau bénite. Reynald, Zelda et Amélia apprirent la sombre nouvelle par l'intermédiaire d'Ilyana. « Le Shiva a de nouveau frappé... – Mais comment est-ce possible ?!, s'exclama Amélia.
  32. 32. – Je ne sais pas. Le sortilège doit être pourtant en action, répondit Zelda. – Tu vois bien que ce n'est pas le cas..., rétorqua Amélia. – Hum... et si l'esprit avait tout simplement était immunisé ? – C'est pas bête, reconnu Amélia. – Alors pour détruire le problème, il faut l'attaquer directement. Où se trouve le serviteur déjà ?, demanda Zelda. – Euh... je ne sais pas trop... Avant, il se trouvait dans la montagne de la mort, mais personne ne sait exactement où. L'accès de l'endroit où il pourrait éventuellement se trouver est bloqué par un éboulement. – Éventuellement ? – Les Gorons connaissent la montagne par cœur, et ils ont fouillé, mais ils n'ont rien trouvé. On en a déduit qu'il se trouvait dans le seul endroit inaccessible. – Mais comment y aller ?, s'interrogea Zelda. – Moi je sais !, s'exclama Ilyana. Près du cimetière, il y a puit. D'après les anciens plans de Cocorico, ce puit conduit d'abord à un labyrinthe, et ensuite à une vielle et profonde grotte, qui se trouve dans la montagne de la mort. Nous pourrions y aller demain si vous voulez ! – Euh... les anciens plans ? Où tu les as trouvés ?, demanda Reynald. – Bah dans l'armoire du sous-sol, mélangé avec une tonne d'autres documents... – Ah d'accord... Je ne savais pas qu'ils étaient là... » Le lendemain matin, dès l'aube et après avoir regroupé quelques objets pouvant être utile durant leur voyage, l'équipe, composée de Zelda, Amélia, et Ilyana se rendirent à ce fameux passage. Le cimetière étant adjacent au village, ils n'eurent aucun mal à le trouver, ainsi que le puit. Malheureusement, le puit était étroit, on ne pouvait pas y aller autrement qu'en file indienne. Mais un autre problème plus grave les préoccupaient. Le puit était rempli d'eau. Et profond en plus. La déception se lisait sur le visage de nos trois aventurières. Soudain, une mélodie, douce et magnifique, se fit entendre. Zelda tendit l'oreille afin d'y trouver l'endroit d'où provenait le son. Il provenait tout simplement d'un arbre. Un être sauta d'une des branches. Tout de noir vêtu, il avait les yeux
  33. 33. verts et ses longs cheveux noirs brillaient grâce au soleil qui se levait lentement. Il y avait quelque chose de spécial dans son regard. Amélia le remarqua et se mit sur ses gardes. Zelda, elle, paraissait sous le charme du nouvel arrivant. Dans sa main, il tenait une étrange flûte. Il se remit à jouer la même mélodie. Il s'arrêta. Sans dire un mot, il montra le puit. Les trois autres se retournèrent. L'eau du puit s'était évaporée ! Elles voulurent remercier l'individu qui les avait aidées mais il n'était plus là. Bref, elles inspectèrent rapidement le puit. Effectivement, il était profond, car elles ne voyaient pas le fond... Zelda s'engagea la première, suivie d'Ilyana, et Amélia qui fermait la marche. Cette descente promettait d'être très longue... Chapitre 10 : En route pour les pics enneigés ! Le soleil était en train de se lever. Adrien et Skull Kid se réveillèrent lentement. Mais regagnèrent leur énergie si vite qu'ils se firent un claquage en se levant trop vite. La journée commençait bien mal... Après s'être « préparé », avec les moyens du bord, ils partirent, mais pas dans le même sens... Skull Kid, étonné, demanda : « Euh, je peux savoir où tu vas ? – Bah, au Nord, c'est quoi cette question ? – C'est juste que tu vas au Sud là... Enfin moi je dis ça... je dis rien... » Adrien, après avoir juré, parti réellement vers... l'Ouest ? « Le Nord, c'est pas LA-BAS !!! – Et mer... » Après avoir jurer une nouvelle fois, ils partirent réellement vers le Nord. Au bout de plusieurs heures de marche, l'air ambiant commençait à se réchauffer. « Il fait plutôt bon... C'est agréable... », dit Adrien
  34. 34. A ce moment là, un vent glacé venu de la montagne refroidit l'allégresse provoquer par le peu de chaleur. « C'est bon, on est dans la bonne direction, conclut Skull Kid. – Sans blague, j'avais pas remarqué... » rétorqua Adrien. Une montagne se dessina peu à peu au fur et à mesure qu'ils marchaient. Ils arrivèrent au pied de la montagne, sans encombre. Ou presque. Ils étaient frigorifiés. Ils n'avaient pas pensé à mettre leurs manteaux...qui étaient dans leurs sacs. Ils s'accordèrent un peu de repos, quand un corbeau arriva à toute vitesse et attrapa Alondite, l'épée du général Adrien. Celui-ci s'énerva et voulut courir après l'oiseau. Mais Skull Kid l'arrêta. « Non mais t'es fou ou quoi ? Tu crois vraiment pouvoir le rattraper avec toute cette neige ? – Ben ouais ! – Tu y vas tout seul alors. – OK. – ... il y va en plus cet imbécile. Avec son sens de l'orientation, il est mort dans moins de dix minutes... Attends moi !!! Tu crois pas que je vais te laisser seul ! » Sur ce, nos intrépides héros partirent à la poursuite du corbeau. Au bout de quelques temps, quelques chutes, et quelques disputes, ils arrivèrent au sommet. Après leur longue ascension, ils furent soulagés d'atteindre le sommet, et pour Adrien de retrouver son épée, au pied du seul arbre qu'il y avait. Par contre, le corbeau avait disparu. Exténués et morts de froid, ils décidèrent de se reposer. Ils s'appuyèrent contre l'arbre mais une feuille se décrocha et tomba sur la tête d'Adrien. « Saleté de feuille ! Elle est tellement grande et gelée qu'elle ne s'est même pas fissurée quand elle est tombée ! – Et pourtant tu as la tête dure... – Cause toujours... » Adrien fut interrompu par une voix qui disait :
  35. 35. « CHAUD DEVAAAANT !!! » Un monstre blanc était en train de dévaler une pente, sur... une feuille ? Arrivé à leur hauteur, le monstre blanc s'avéra être ce qu'on appelle couramment un yéti... Le yéti en question parla, mais avec des grognements régulier dans ses phrases ce quii prouvait qu'il n'avait pas l'habitude de parler le Lagan, la langue communes des Minimoys, Elfes et Humains. « Tiens, c'est rare d'avoir des visiteurs dans le coin... Et on se serait bien passé des derniers... – « on » ??, répétèrent Adrien et Skull Kid d'une même voix, il y en a d'autres des comme vous ici ? – Bien sur, ma femme est dans ma maison. Enfin dans une partie de ma maison... L'autre est occupée par les visiteurs, enfin ils nous on rien demandé et en plus ils sont assez moches... » Pendant que le yéti était en train de raconter sa vie et celle de sa femme, Skull Kid murmura à Adrien : « Les monstres sont certainement là pour garder les flèches... – Oui, je vais demander si on peut rentrer chez lui... » Le yéti voyant qu'ils parlaient entre eux s'arrêta de parler Adrien en profita pour reprendre la parole, mais cette fois-ci, à haute voix : – Euh... on peut peut-être vous débarrasser des visiteurs... si vous nous laisser entrer chez vous... – A une seule condition ! » Le yéti se mit alors sur la feuille et se dirigea vers un petit chemin derrière la montagne, qu'Adrien et Skull Kid n'avaient pas vu... « si vous voulez entrer chez moi, soyez à la maison avant moi ! » « Euh...C'est une course, non ? Demanda Adrien – Idiot ! Bien sur que c'est une course ! Allez, rattrapons le ! » Adrien et Skull Kid se saisirent tous les deux d'une feuille et s'élancèrent à la poursuite du yéti...
  36. 36. Ils le suivirent sans peine grâce aux traces, et le rattrapèrent. Mais il y eu un virage,où le yéti tourna à gauche, tandis que Adrien et Skull Kid, ne connaissant pas le chemin, continuèrent tout droit. Malheureusement, le chemin était désormais étroit, et il y avait des grosses crevasses. Ce chemin là était difficile, et le danger omniprésent. Ils comprirent pourquoi le yéti ne l'avait pas pris. Quand tout à coup, une énorme crevasse apparut, mais ils ne réussirent pas à dévier leur trajectoire, et foncèrent dans l'abîme... Chapitre 11 : La quête des fragments de miroir « Ah...ça fait du bien de retrouver son corps ! , dit L'impératrice tout en s'étirant. Au fait, tu ne m'as toujours pas dit qui tu étais, et pourquoi tu m'as aidée... – Ksh ksh ksh... Tu ne le sauras pas, du moins, pas pour le moment. Le temps presse, il faut faire vite ! » L'impératrice, qui était en train d'écouter très attentivement Midona ( ou pas ) demanda : « Où est Tess ? Et Amélia ? Qu'est-t-il advenu de mon peuple ? – Hé oh ! J'te parle au cas ou tu ne l'aurais pas remarquer ! – Ah...Tu disais quoi déjà ? – Il faut faire vite ! Ganondorf a rassemblé pratiquement toute son armée ! Il est presque invincible ! Mais nous avons nos chances tant qu'il n'a pas retrouvé Zelda et Link, qui détiennent la Triforce de la
  37. 37. sagesse et du courage... – Euh...C'est qui Ganondorf ? – Celui qui est en train de renaitre dans le corps d'Emselna et qui veut devenir le maître du monde pardi ! – QUOIII ??? Et que dois je faire ? – Tu dois l'anéantir... Mais ça ne sera pas simple ! Car il faut tout d'abord détruire la protection qu'il a mis autour du château... – Mais avec Tess et Amélia, on pourrait le faire non ? Nous sommes puissantes ! – Ksh ksh ksh... pas assez, malheureusement. – Mais où sont-elles ? – Ne t'inquiètes pas...Tess est partie avec Link afin de récupérer Excalibur Dans le sanctuaire de la forêt, et Amélia est avec Zelda, elles sont en route vers le village oublié, où elles trouveront les flèches de lumière. Ces armes sont indispensables pour tuer Ganondorf. – Bon... J'ai compris mais comment on fait pour détruire la barrière magique ? – Il faut se rendre à Celestia, où nous rencontreront les déesses de la Création. Elles nous diront comment détruire le bouclier... Mais pour accéder à Celestia, il nous faut réunir les fragments de miroir, dissimulés sur la terre d'Hyrule. Trois fragments, trois lieux et évidemment trois gardiens. Désormais le sort d'Hyrule est entre tes mains... – Euh...T'exagères pas un peu là ? Mais je suis prête à retrouver les fragments de miroir.. – Sage décision, Impératrice. Je vais te conduire au domaine Zora, c'est là que se trouve le premier fragment. Et pour t'aider je te donne cette amulette, qui te permet de te transformer en louve à volonté... » Sur ce, Midona les téléporta au domaine Zora... Plouf ! Midona et Aurore se retrouvèrent dans l'eau... « Ah mince, j'ai raté la téléportation... – Mais on est où là ? – Ne t'inquiètes pas, nous sommes tout près du domaine Zora. Tu vois la grotte là-haut ? – Euh oui...
  38. 38. – Et ben c'est là que nous aurions du atterrir... – Laisse moi deviner, On va devoir escalader cette énorme cascade ? – Ouais... » Aurore prit l'amulette et se transforma en louve. Cela lui faciliterait grandement la tâche. Midona monta sur son dos, et l'Impératrice commença l'ascension... Elles arrivèrent sans problèmes à la grotte, car étant transformée, l'agilité de l'impératrice avait augmenté et ça l'avait beaucoup aidée à grimper, et surtout avec ses griffes, elle pouvait s'accrocher en cas de chutes. Aurore se retransforma en Minimoy et s'avança dans la salle principale. Tous les regards se tournèrent alors vers les deux étrangères. C'est alors qu'une femme-Zora, certainement la reine, se leva du trône et dit: « Qui êtes-vous ? Et surtout que voulez vous ? – Je suis L'Impératrice Minimoy Aurore Millet 1ère du nom, et voici mon compagnon de voyage, Midona. – Une impératrice en voyage ? Et pour quelle raison ? Hyrule n'est pas assez grand pour que vous veniez nous déranger ? – Je vous prie de nous excuser, Votre Altesse, mais nous avons une mission, nous devons retrouver les fragments de miroir, afin de briser la barrière entourant mon château qui est désormais le repaire de Ganondorf... – Ooooooh ! S'exclamèrent tous les Zoras – Hors de ma vue, quittez mon domaine immédiatement !! s'énerva La reine. » Nos deux héroïnes n'eurent pas le choix, elles durent partirent du domaine...enfin pas complètement. Car Midona dit à Aurore de simplement attendre que la nuit tombe, devant la grotte. La nuit, alors que la fatigue se lisait sur leurs visages, aucune ne s'endormit. Soudain, une silhouette apparu. Aurore posa ses mains sur Red Queen et Blue Rose mais Midona retint son geste.
  39. 39. Une petite fille Zora s'approcha et se jeta dans les bras de Midona: « Midona !! Comment vas-tu ? J'ai entendu ma mère vous chasser, pourquoi s'est elle mise en colère comme ça ? – Ganondorf est de retour, Ruto. – C'est vrai ? Mais c'est terrible ! Tu l'as dis à ma maman ? – On a essayé, mais elle nous a chassé. – Au fait, c'est qui elle ? Dit Ruto en désignant Aurore. – C'est l'impératrice des Minimoys. C'est entre ses mains que reposent le sort d'Hyrule. – Ah...Et comment tu savais que je viendrais ? – Allons Ruto, je te connais, non ? – Oui, c'est vrai ! Que puis-je faire pour vous aider ? – Tu connais le domaine comme ta poche, n'est-ce pas ? – Évidemment ! Comment échapper à Maman sinon ! – Est-ce que tu te souviens avoir vu le signe de la Triforce quelque part ? – Euh... il y avait je crois, dans la Salle Profonde, un signe plutôt étrange. Mais maman a empêché l'accès en postant des gardes devant, il y a quelques temps. – Je vois. Elle avait compris qu'il était de retour. Mais elle ne veut plus de problème. C'est pour cela qu'elle nous a chassé. – Si tu veux, je peux faire diversion et comme ça, vous pourrez entrer dans la salle ! – Mais tout le monde dort non ? – Oui...à part les gardes... – Alors c'est d'accord ! Encore merci pour ton aide Ruto. – Je t'en prie ! Tu as tellement fait pour moi ! Maintenant, suivez moi... » Aurore, qui avait assisté à la scène sans comprendre quoi que ce soit, demanda quelques explications à Midona. Celle ci lui raconta que lors de sa dernière aventure, elle avait aider Ruto et sa famille à retrouver la liberté, qui bien entendu, avait été volée par Ganondorf. Ruto donna à Aurore un bracelet de perles blanches... Ensuite, ils rentrèrent dans la salle principale, où Ruto leur fit signe de se cacher pour le moment. Puis elle alla voir les gardes, avec un air terrifié et dit:
  40. 40. « on nous attaque ! Faites quelque chose ! Le domaine est en danger ! » Les gardes suivirent Ruto qui les amenait dehors, puis Aurore et Midona entrèrent dans la Salle profonde... Aurore remarqua alors qu'elle pouvait parler, et respirer sous l'eau, sans problème. Sans doute grâce au bracelet que lui avait donné la princesse Zora. Tout au fond de la salle, se trouvait effectivement le signe de la Triforce. Mais pas de fragment en vue, ni de gardien. Elles cherchèrent dans toute la salle, mais ne trouvèrent rien. Et au bout d'un certain temps, une mélodie se fit entendre, et le signe de la Triforce brilla, attirant l'attention des deux jeunes femmes, et un passage s'ouvrit. La mélodie disparue, et elles entrèrent dans le donjon... Chapitre 12 : Escapade dans la forêt Les cris s'étaient stoppés depuis longtemps. Link sortit de sa transe. Il constata les dégâts causés par les sangliers. Il réalisa aussi que Tess n'était plus là. Il mit un temps avant de se souvenir que les bandits l'avaient enlevé. Le héros du temps se demanda comment il pouvait l'aider... Il ne savait même pas où était leur repère ! Il ne pourrait jamais les retrouver tout seul... Hyrule était trop vaste... Et en plus, le temps qu'il y aille, elle pouvait mourir quinze fois sans qu'il le sache donc il ne pouvait pas aller chercher Zelda et Amélia ou une aide quelconque d'ailleurs. Talon sortit Link de ses pensées. Il avait facilement deviné ses intentions et dit : « Si tu veux le savoir, leur repère est dans la forêt de Toal, au Sud. Et tu ferais mieux de prendre un cheval si tu veux arriver à temps. – Merci, je vais partir de suite ». Talon demanda à Malon d'aller chercher un cheval rapide, qui se nommait
  41. 41. Epona, dont les fers ne sont pas trop usés et il donna à Link quelques provisions pour le voyage. Le temps des préparations, Link se rendit au portail du ranch dont le bois avait été complètement fracassé avec l'arrivée des bandits. Quelque chose qui brillait un peu plus loin attira son attention. L'objet qui brillait n'était autre que l'épée de Tess. Comment elle s'appelle déjà ? Ah oui... Apocalypse... Je ne sais toujours pas pourquoi elle s'appelle comme ça... Chapitre 14 : Le premier fragment Elles entrèrent dans la première salle. Les ténèbres l'envahissaient. Par prudence, l'Impératrice dégénat Red Queen. Elle avança lentement dans la pénombre jusqu'à ce que la lumière apparaisse soudainement. Midona et Aurore virent que la salle où elles se trouvaient, était grande. Des gravures représentant des Zoras ornaient les murs. La couleur de ses derniers était un bleu plutôt pale. Les torches illuminaient la grande pièce. Une plateforme se dressait au centre de la pièce. Elle était reliée à celle sur laquelle Aurore et Midona se tenait par un pont. Aurore regarda au-delà du pont. Le gouffre qui semblait sans fond l'encourageait à se méfier de tout. Une représentation de la Triforce était incrustée dans le sol. Que faisait-elle là ? Les deux femmes ne le savaient pas encore. Elles se rendirent sur la plateforme centrale. De cet endroit, on pouvait voir quatre portes. La première était celle du Sud, là d'où elles venaient. Les trois autres portes, reliées à la plateforme centrale par des passerelles, étaient marquées du signe des Zoras. Elles marchèrent jusqu'au centre de la plateforme, et une voix retentit. « Voyageuses ! Avant de continuer votre chemin, laissez moi vous
  42. 42. expliquer les conditions pour atteindre l'objet de vos convoitises. Il y a trois portes, chacune d'entre elles mènent à un interrupteur qu'il faudra activer simultanément. – Mais nous sommes que deux ! dit l'Impératrice. – C'est là qu'est le problème... – Je vais vous aider..., intervint une voix. » Midona et Aurore se tournèrent et virent un jeune homme, habillé avec une tunique noire. Il avait de longs et beaux cheveux noirs, ainsi que des yeux verts. Sa beauté ne laissa pas indifférente l'Impératrice... Midona dit : « Qui es tu ? – Je me nomme Soren...Depuis le début de votre aventure, je vous suis, et je vous aide, quand c'est nécessaire. – Et pourquoi nous aides tu ? – Il se trouve que Ganondorf est aussi mon ennemi...Il a ravagé tout mon village, et a tué tous les habitants. – Ah !! Et qu'est ce que ça peut me faire ? – Arrête Midona !, dit alors l'Impératrice Il veut simplement nous aider ! Et nous avons besoin de lui. – Mais... – Tais-toi ! » Sur ce, la conversation se finit... Midona prit Aurore à part et lui dit qu'elle avait un mauvais pressentiment. Elle sentait en lui un ennemi plutôt qu'un ami. Mais Aurore n'écoutait pas un mot de sa compagne. Son regard était fixé sur le sourire que lui adressait Soren. Puis la voix leur cria : « En place ! Que l'épreuve commence ! » Midona, l'Impératrice et Soren entrèrent alors dans leur « salle » respectives... L'Impératrice entra dans la première salle. Elle ne voyait rien. L'obscurité régnait et lui ferait obstacle si elle essayait de traverser.
  43. 43. Comment faire ? Qu'est-ce qui pourrait lui permettre de voir la salle ? Elle n'avait pas de torche... Elle s'appuya contre le mur et réfléchit. Par habitude, elle porta sa main à son collier et toucha l'amulette que lui avait donné Midona. Celle qui pouvait la transformer en louve. En louve ? Les loups n'avait-il pas la faculté de se repérer dans la nuit ? Cela ne coûtait rien d'essayer... Une fois transformée en louve, son idée se confirma. Elle arrivait maintenant à distinguer les murs de la salle ainsi que la porte où elle devait se rendre. La salle était vide. Totalement vide, hormis un petit symbole au centre de la pièce, représentant la Triforce... que l'Impératrice ne pouvait pas distinguer sans lumière. Elle avança donc, sans se soucier d'un éventuel danger... Elle arriva au centre de la salle, et posa la patte sur le symbole. Soudain, des formes remuèrent, et une d'en elles abattit un objet contondant sur la louve... qui esquiva sans effort étant donné la rapidité de l'agresseur. Elle continua à se jouer des coups, et parvint a terrasser ses ennemis. Mais, malgré son endurance, ce combat l'avait épuisé... Une fois le dernier ennemi achevé, la lumière jaillit, ce qui l'aveugla momentanément. Aurore se retransforma en Humai... euh... Minimoy et regarda les cadavres des ennemis. Des gobelins, du menu fretin, mais nombreux... Que lui réservait la suite ? Elle arriva donc à la porte, et la franchit. Cette salle, contrairement à la première, était entièrement éclairée. Cette dernière était profonde et haute. Aurore baissa la tête. Elle vit des blocs suspendus dans le vide, immobiles. Plus bas, de grands pics... Et les squelettes de quelques malheureux aventuriers... Elle avait plutôt intérêt à ne pas tomber si elle voulait ne pas finir comme eux. Puis elle leva la tête, et vit, encore une fois, des blocs, suspendus dans le vide et immobiles, mais aussi la porte à franchir. Juste devant elle, se trouvait un bloc, parfaitement à sa hauteur. Elle sauta donc sur celui ci, et faillit tomber quand les blocs en question commencèrent à bouger, de gauche à droite et de bas en haut, plus ou moins rapidement. Elle vit aussi que certains bloc disparaissaient et apparaissaient comme par magie. La voix, qui lui avait parlé précédemment, dit à l'Impératrice: " Tu as 5 minutes pour atteindre la porte. Si tu dépasses le temps qu'il t'ai
  44. 44. accordé, tous les blocs disparaitront..." L'Impératrice s'élança alors sur un bloc à proximité, puis commença son ascension. Elle parvint dans la partie supérieure de la pièce, non sans quelques difficultés. Au moment où elle posa le pied sur le dernier bloc, celui-ci disparut. Elle ne réussit qu'à s'accrocher au bloc qui se trouvait tout en bas...La voix annonça qu'il ne restait que deux minutes... Le stress commençait à l'envahir, et quelques gouttes de sueur coulaient le long de son visage. Elle savait bien que deux minutes seraient insuffisantes pour parvenir tout en haut. Elle n'avait pas non plus le temps de trouver un moyen d'atteindre son but, et une réflexion pourrait lui couter la vie... Quand soudain elle s'élança à travers la pièce, sautant de bloc en bloc, avec une vitesse hors-du-commun. Cette prodigieuse capacité de devenir aussi rapide que le vent en quelques secondes était une faculté spéciale qu'elle avait hérité de sa défunte mère. Elle put alors, rejoindre le haut de la pièce assez facilement, en faisant cette fois ci attention au dernier bloc...Malheureusement ce pouvoir l'épuisait considérablement, et lorsque elle franchit la dernière porte, elle espérait que la prochaine épreuve ne serait pas difficile. Elle n 'était pas au bout de ses surprises... Elle se retrouvait face à face avec une salle vide, plutôt grande, et décorée comme les autres salles. Une Triforce ornait de nouveau le sol. Aurore songea à contourner le symbole mais compris que les barreaux qui entouraient l'interrupteur ne disparaitraient seulement si elle réussissait une épreuve. Elle marcha sur la Triforce pour en finir. A ce moment-là, une silhouette apparut. Elle ressemblait à l'impératrice comme deux gouttes d'eau. A vrai dire, c'est elle. Le "clone " d'Aurore sortit Red Queen et Blue Rose . Elle n'avait pas que l'apparence de l'Impératrice, elle avait aussi ses armes. La voix se fit de nouveau entendre : " Tu as devant toi un Ixion. C'est un monstre capable de recopier l'apparence d'une personne mais aussi ses aptitudes et sa manière de se battre. Tu dois le vaincre si tu veux actionner l'interrupteur et accéder à la salle du fragment de miroir. Sans blague, je l'avais pas compris... pensa l'Impératrice
  45. 45. Le temps que l'Impératrice évalue la situation, l'Ixion se jeta sur elle. Aurore esquiva le coup. Le combat allait être difficile... Plusieurs minutes s'écoulèrent, sans que l'Impératrice ou l'Ixion ne réussissent à toucher son adversaire. Mais Aurore avait un grand désavantage... Les précédentes épreuves l'avaient vraiment vidé de son énergie... Et l 'Ixion l'avait remarqué, et continua à essayer de porter des coups consciente que son adversaire craquerait avant elle. Les coups répétés de l'Ixion forçait Aurore à parer, et elle ne pouvait donc pas placer d'attaques dignes de ce nom. Elle ne pouvait même pas se transformer en louve. L'Impératrice perdait peu à peu l'énergie qui lui restait... Elle ne tiendrait plus longtemps... Malheureusement, elle baissa sa garde assez longtemps pour que l'Ixion puisse lui porter un coup mortel en plein cœur... Qu'Aurore réussit à dévier. L'épée se planta dans l'épaule. Aurore saisi la garde de l'épée, réplique exacte de Red Queen, pour immobiliser quelques secondes son ennemie. Elle prit alors la vraie Red Queen et attaqua l'Ixion, qui dut se résoudre à lâcher la réplique afin d'éviter le coup. Aurore se retrouva alors avec deux épées. Elle se releva, malgré le sang qui coulait en abondance de son épaule, et avança vers l'adversaire. Le «clone » n'eut pas le temps de bouger quand les deux épées le frôlèrent et allèrent heurter le mur. L'Ixion regarda les épées et ricana. Son sourire s'envola quand elle se retourna et eu à peine le temps de voir l'Impératrice avec son pistolet, Blue Rose, à la main. Tout fut fini en un instant. L'Ixion avait compris un peu tard que les épées n'étaient qu'un leurre. Elle tomba, reprit sa forme d'origine, une espèce de substance bleue, et se mit à bruler... Aurore avait réussi. Mais le sang coulait toujours, et elle avait du mal à garder les yeux ouverts. Elle se laissa tomber contre le mur, et se reposa en essayant de lutter pour ne pas sombrer dans l'inconscience... Pourvu qu'ils se dépêchent... espéra-t-elle. De son coté, Midona n'avait eu aucun problème pour la première épreuve. Elle devait simplement traverser une salle remplie d'ombres, qu'elle n'eut aucun mal
  46. 46. à terrasser. Pour la seconde épreuve, ce fut la même que celle de l'Impératrice, et elle réussit aussi, utilisant son pouvoir de lévitation... Sauf qu'à la différence de l'épreuve de l'Impératrice, la salle était truffée de pièges en tout genre, allant de la simple flèche à la guillotine. Mais ce n'était pas ça qui allait l'empêcher d'atteindre la porte. La troisième épreuve fut la plus compliquée et la plus pénible à vivre. Lorsque Midona entra dans la dernière salle, elle découvrit avec horreur, le corps ensanglanté de l'Impératrice. Elle voulu s'approcher du corps, mais une main l'attrapa par le cou, et la plaqua contre le mur. "Soren ! Sale traître ! C'est toi qui as mis l'Impératrice dans cet état ? -Oui, elle était plutôt... agaçante ! Toujours à essayer de sauver son « peuple »... Et je vais faire de même pour toi !" Soren ferma les yeux et récita une incantation. Midona ne pouvait malheureusement rien faire. Puis des lianes magiques prirent le relais, et enlacèrent Midona, de sorte qu'elle ne puisse bouger. Lorsqu’Aurore se releva, visiblement très affaiblie, Soren n'eut aucun mal à l'immobiliser. Puis il prit Red Queen, et la mit devant la gorge de l'Impératrice. Midona voulut crier, mais le cri se perdit dans sa gorge. Elle ne pouvait même plus parler et les larmes commencèrent à lui monter aux yeux. - Bon voyage en enfer..., dit le traitre" La lame glissa, et Soren lâcha le corps désormais sans vie d'Aurore. Après ça, Soren se rapprocha de Midona, toujours l'épée à la main, et lui coupa la main, comme si de rien n'était. Midona voulut hurlait, se défendre, mais les lianes la retenaient toujours et elle ne pouvait toujours pas parler. Elle ferma les yeux, mais Soren n'en avait pas fini avec elle et lui enfonça la pointe de l'épée dans son œil, à travers la paupière. Il la torturé. Midona désespérait, ne pouvant rien faire, lorsqu'elle entendit une voix... "Midona, tu m'entends ? Ne te laisse pas avoir ! Ce n'est qu'une illusion, générée par un Cauchemart (avec un -t et pas un -d). Aurore est en vie ! Reprends-toi !" Elle crut reconnaitre la voix de Soren. Du vrai cette fois. Alors, elle regarda le "faux" et rit. La copie semblait ne pas comprendre. Elle, elle avait compris. Elle connaissait le point faible de ses monstres. Une fois que tu sais que ce n'est pas réel, le Cauchemart mourrait, ou plutôt disparaissait. Et justement, à ce moment, tout disparu, le corps de l'Impératrice, le faux Soren, et ses membres réapparurent. Elle marcha avec peine, car elle avait quand même était éprouvée par cette mésaventure, et se concentra. "Aurore, Soren, vous êtes prêt ? - Oui, répondirent les deux en même temps. - Parfait... Alors actionnez l'interrupteur... Maintenant !"

×