1
Avril 2014
Numéro 15
EDITO
Comité de Rédac-
tion
Directeur de la publi-
cation :
Marcel Desvergne
Rédacteur en chef :
Da...
2
SUDOUESTAFFICHELACOULEUR
Depuis mardi 15 avril SUD OUEST publie les dix-neuf éditions de son journal entièrement en cou-...
3
INTERVIEWSTEPHANEBEAUCHENE :
RESPONSABLE DESVENTES DESUDOUEST
Depuis que la lettre d’ALIMSO existe, nous vous présentons...
4
S.B. : Ces missions s’intègrent dans la
politique générale définie par le groupe.
Plus particulièrement pour la partie
n...
5
Maryse Bernard, présentez-nous votre
agence. Quelle est son activité ?
MB Nous vendons de l’intelligence stratégique,
cr...
6
AGENDA
RENCONTRES ALIMSO-SUD OUEST
Jeudi 17 avril à Saintes (Charente) de 19 h à 21 h : au Cinéma Le Gallia en présence ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Lettre information d'ALIMSO - avril 2014

642 vues

Publié le

Découvrez la lettre mensuelle d'ALIMSO : l'association des Lecteurs, Internautes et Mobinautes du journal Sud Ouest (http://www.alimso.fr/).

Au sommaire :
¤ L'édito de Marcel Desvergne, Président d'ALIMSO.
¤ L'interview de Stéphane Beauchène, responsable des ventes de Sud Ouest.
¤ Rencontre avec Maryse Bernard dirigeante de l’agence de communication Citron Pressé.
¤ L'agenda des manifestations.


Plus d'infos sur alimso.fr et sur le blog du modérateur de Sud-Ouest : http://mediateur.blogs.sudouest.fr

Publié dans : Médias sociaux
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
642
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lettre information d'ALIMSO - avril 2014

  1. 1. 1 Avril 2014 Numéro 15 EDITO Comité de Rédac- tion Directeur de la publi- cation : Marcel Desvergne Rédacteur en chef : Danièle Caillau Rédacteur : Tristan Bossis Adresse : 23, quai des Queyries 33094 Bordeaux cedex Contact : alimso.asso@gmail.com www.alimso.fr Sommaire Edito 1 So en couleur 2 S. Beauchène 3 Maryse Bernard 4 Agenda 6 ETRE TOUJOURS EN EVEIL! Dans notre dernière lettre d’information des lecteurs, internautes et mobinautes de SUD OUEST, je vous annonçais le lance- ment de notre nouvelle campagne d’adhésion via des affiches proposées auprès des vendeurs de notre quotidien. Nous y annoncions notre volonté de dé- fendre une information de qualité au sein de SUD OUEST, de veiller à son indépen- dance, de l’accompagner pour le dévelop- pement de notre territoire et d’organiser des rencontres entre vous et les profes- sionnels qui le composent. Vous avez peut être déjà vu des autopromo- tions dans le journal, d’autres sont prévues. Par contre, diverses réactions des vendeurs de journaux, ne vous ont sans doute pas permis de découvrir notre affiche dans les lieux où vous achetez votre quotidien. En effet plusieurs d’entre-deux nous ont fait savoir qu’ils étaient contre cette campagne, car nous étions certes lecteurs sur le journal papier mais aussi sur ordinateurs ou smartphones et que nous mettions leur profession en danger. Dans ce contexte, l’interview de Stéphane Beauchène, responsable des ventes à SUD OUEST est intéressante. Il faut être attentif à ce genre de réactions mais je reformule notre volonté de défendre le développement de SUD OUEST tant par le papier que le numérique, tant par les publica- tions de livres et suppléments traditionnels que de e-book. Il faut rester maître des mutations de notre société. Ainsi nous avons, depuis notre création, or- ganisé chaque mois, les rencontres avec la rédaction pour comprendre comment les journalistes choisissent thèmes, titres et pho- tos pour le lendemain, en phase avec l’actualité et leur choix éditoriaux. Elles sont toujours d’actualité même si elles se transforment en rencontre bimédia dans la « news-room » ouverte depuis le 15 avril. Et nous vous proposons de nouvelles ren- contres encore plus thématisées avec les journalistes responsables de secteurs spéci- fiques : numérique, art et culture, sciences, santé, vin et SUD OUEST Dimanche. Nous affinons notre connaissance des « faiseurs » d’information. Retrouver les modalités d’inscription dans cette lettre. Nous vous avions proposé le samedi 17 mai une rencontre de tous les adhérents d’ALIMSO pour collecter vos points de vue et vos propositions pour les faire parvenir à l’équipe dirigeante et à la rédaction de SUD OUEST. Pour être plus efficace et ne pas multiplier les déplacements, nous avons regroupé, le mercredi 18 juin 2014, de 16 h à 20 h, notre Assemblée Générale et cette rencontre qui se dérouleront à Cap Sciences où nous pourrons découvrir l’Exposition T.rex. Et n’oubliez pas le Mardi 13 mai à 19 h, notre café ALIMSO de l’actualité, au Musée d’Aquitaine à Bordeaux : « Hollande, 2 ans après », moment rare avec les trois éditorialistes de SUD OUEST, Bruno Dive, Yves Harté, Christophe Lucet et Pierre Sa- dran, animé par Jean Petaux. Etre toujours en éveil … ce n’est pas qu’un titre d’éditorial ! Marcel Desvergne Président Lettre d’information des lecteurs internautes et mobinautes
  2. 2. 2 SUDOUESTAFFICHELACOULEUR Depuis mardi 15 avril SUD OUEST publie les dix-neuf éditions de son journal entièrement en cou- leur, à la faveur de la réorganisation de son système de production. De nouvelles pages entièrement dé- diées au décryptage et à l'approfondissement de l'actualité trouveront leur place dans un nouveau déroulé. Vous trouverez ci-dessous, le lien internet permettant de retrouver la vidéo qui présente l’opération : http://bcove.me/8cg4bfab LA SOIREE FRENCH TECH DE BORDEAUX : Lundi 14 avril, 500 entrepreneurs se sont réunis pour soutenir la candidature de l’agglomération bordelaise pour l’attribution du label French Tech. La Communauté urbaine de Bordeaux, avec le soutien de la Région Aquitaine, de la Ville de Bordeaux et de la CCIB, souhaite être reconnue comme lieu phare de l'économie numérique en France grâce à ce label. Moins d'une dizaine de villes obtiendront ce label créé par le gouver- nement. 215 millions d'euros de financements pour les locomotives du numérique, entreprises innovantes et les métropoles sont provisionnés pour celles et ceux qui seront sélectionnés. Le label apportera aussi une visibilité aux collectivités à l'international. ALIMSO s’est inscrit dans la démarche et était présent au lance- ment !
  3. 3. 3 INTERVIEWSTEPHANEBEAUCHENE : RESPONSABLE DESVENTES DESUDOUEST Depuis que la lettre d’ALIMSO existe, nous vous présentons les hommes ou les femmes qui œuvrent au sein de votre quotidien régional. Vous êtes responsable des ventes à SUD OUEST. Quel a été votre itinéraire avant d’accéder à ce poste ? Pouvez-vous nous dire plus précisément quelles sont vos missions ? S.B : J’ai commencé ma carrière dans l’agro-alimentaire ou j’ai passé 8 ans dont 7 ans chez Ricard SA en tant que commercial sur Paris et région Parisienne puis comme responsable régional communication sur Bordeaux, puis comme responsable d’une équipe commerciale sur Rouen. Ensuite j’ai changé de domaine puisque je me suis oc- cupé de fourniture de bureau chez Lyreco où je suis resté 3 ans en tant que respon- sable d’une équipe commerciale dans les départements de la Sarthe, Le Maine et Loire, La Mayenne et le Loir et Cher. J’ai connu le monde de la presse à Ouest France où j’ai occupé le poste de directeur départemental des ventes sur le Maine et Loire et La Mayenne (3 ans), puis Directeur des ventes du Journal de Saône et Loire (2 ans), et enfin j’ai passé 2 ans comme Direc- teur des ventes du pôle Champagne Ar- dennes du groupe Hersant ( L’Union, l’Ardennais, L’Est Eclair, Libération Cham- pagne et l’Aisne Nouvelle). C’est en juillet 2008 que j’ai pris mon poste actuel à SUD OUEST avec pour missions : - Proposer la politique commerciale per- mettant de développer les ventes du journal (papier et numérique) et fidéliser nos acheteurs (abonnés et au numéro) - Assurer la qualité de distribution du journal via notre réseau de prestataires - Manager l’équipe des ventes qui est composée de trois pôles (développement des ventes et promotion, relation et fidé- lisation des abonnés, et distribu- tion/administration des ventes). - Proposer la politique commerciale per- mettant de développer les ventes du journal (papier et numérique) et fidéliser nos acheteurs (abonnés et au numéro) - Assurer la qualité de distribution du journal via notre réseau de prestataires - Manager l’équipe des ventes qui est composée de trois pôles (développement des ventes et promotion, relation et fidé- lisation des abonnés, et distribu- tion/administration des ventes). Comment vos missions s’articulent- elles avec une construction d’une stratégie du journal et du groupe et plus précisément en ce moment ? Êtes-vous impliqué dans la vente des éditions numériques ?
  4. 4. 4 S.B. : Ces missions s’intègrent dans la politique générale définie par le groupe. Plus particulièrement pour la partie numérique, nous bénéficions des conseils de GSO afin de mettre en place des offres et des actions qui correspondent à la stratégie marketing groupe. Mais c’est aussi le cas pour la mise en place d’un outil de GRC (gestion de la relation client) et dans l’étude menée pour changer le système informatique qui nous permet de gérer notre distribution, nos offres, l’administration des ventes Nous avons rencontré des diffuseurs qui nous ont fait part de leur malaise, voire de leur grogne, quant à la baisse des ventes des éditions papiers (on nous a dit pas loin de 20% de baisse). Quel est votre point de vue ? Le mécontentement est- i l général ou bien avons - nous rencontré des exceptions ? SB : L’évolution des ventes en magasin est de - 9% en 2013 et de – 6,3% sur les deux premiers mois de 2014. Nous sommes donc loin des - 20% annoncés. Est ce que les progrès réels des abon- nements numériques compensent la di- minution des ventes du papier ? SB : Nous perdons à fin février 8 800 exem- plaires par jour versus la même période en 2013. A ce jour la hausse des ventes numé- riques ne compense pas cette baisse. En revanche, en mars avec les élections municipales nous devrions être à + 0,7% sur le papier et à + 1,5% au total (numérique inclus). ALIMSO s’est engagé dans la défense du journal, nous connaissez-vous et con- naissez- vous nos actions ? Pensez-vous que nos actions soient pertinentes ? SB : Je connais Alimso et ses actions. Ces actions (conférences débats, portes ou- vertes, rencontres avec les diffuseurs et nos lecteurs) sont pertinentes. Propos recueillis par Patrick Duprat INTERVIEWMARYSEBERNARD: DIRECTRICEGENERALEDEL’AGENCE“CITRONPRESSE” Maryse Bernard dirige l’agence de communication « Citron Pressé » qui fête ses 15 ans d’existence le 21 mai prochain. Elle a décidé de rejoindre ALIMSO afin de soutenir notre action en faveur du SUD OUEST… c’est d’ailleurs à son agence que nous devons tous nos supports publicitaires et notamment la campagne d’adhésion actuelle. « SUD OUEST est un pilier fondamental pour l’économie locale »
  5. 5. 5 Maryse Bernard, présentez-nous votre agence. Quelle est son activité ? MB Nous vendons de l’intelligence stratégique, créative. Nous faisons de la publicité dans tous les médias, de l’événementiel, des opérations de marketing et de promotions, de l’identité gra- phique, de la stratégie digitale et médias so- ciaux. Notre agence fait aussi des relations presse dans le cadre d’une stratégie globale, nous ne sommes pas une agence de relations presse à part entière. En termes de chiffres, l’agence compte 11 per- sonnes, 5 à la création et 6 chefs de projets. Notre chiffre d’affaires annuel est de 2 millions d’euros. Quels sont les domaines de prédilec- tion de l’agence ? MB Nous avons une très forte expertise dans les domaines bancaires, les centres commerciaux et les franchises. Quelles sont vos zones d’actions ? MB On travaille sur tout le territoire mais plus précisément à 60 % en Aquitaine, 20 % en Midi- Pyrénées et 20% sur la région parisienne. En 15 ans, qu’elle évolution avez-vous constaté lorsque vous proposez à un client une campagne publicitaire multi- médias ? MB A la faculté l’on m’avait enseigné qu’il exis- tait 5 médias ! Et cela a été la réalité pendant de nombreuses années. Aujourd’hui avec internet on en compte un sixième extrêmement puissant. Internet a tout changé, notamment le rapport au temps, à la géographie, et par conséquent notre métier. L’information devient planétaire sur l’instant, tout va beaucoup plus vite ! Nous pou- vons connaitre l’impact de notre action instan- tanément et réagir aussi vite si cela est néces- saire. Mais cela reste un média complémentaire aux autres médias, car les objectifs et les cibles ne sont pas toujours les mêmes. On constate que le message imprimé sur papier a une crédi- bilité plus grande que celui sur Internet, car ce média est plus rapide mais plus éphémère. Quelle est la répartition de la publicité sur Internet par rapport à un média clas- sique ? MB Cela dépend bien évidemment du client. Mais nous constatons une forte évolution de la publicité sur internet, au détriment des médias classiques car les budgets n’évoluent pas, voire baissent. En 15 ans, quel à été votre rapport à SUD OUEST à titre privé et en tant que professionnelle ? MB SUD OUEST est une référence en matière d’informations locales. Je lis SUD OUEST tous les jours en version papier et numérique, no- tamment les éditions « Bordeaux » et « Sud Gironde » (car j’habite dans ce secteur). Cela me donne une bonne connaissance de mon territoire. C’est très important pour moi. En tant que professionnelle, je n’ai pas de rap- port « extraordinaire » avec le journal. A l’époque il était très compliqué de travailler avec le service commercial. Il y avait pléthores d’interlocuteurs et un manque de cohérence dans les propositions tarifaires, entre ce qui était proposé en direct au client et ce qui était dit aux agences. De plus les tarifs étaient éle- vés. Aujourd’hui nous travaillons beaucoup plus avec le site internet et moins avec la version papier. Toutefois, on peut regretter un manque de considération envers les professionnels. Nous sommes des prescripteurs. S’il y avait une newsletter qui nous soit desti- née pour resserrer les liens, présenter les offres et les évolutions du journal, je serais très inté- ressée. Il n’est pas normal que nous ayons appris en lisant le journal qu’il allait passer tout en couleur. Le service commercial aurait pu faire une opé- ration de communication spécifique auprès des prescripteurs. Ainsi, nous pourrions mieux tra- vailler ensemble. Aujourd’hui SUD OUEST doit avoir une vraie réflexion sur son positionnement et sur sa démarche commerciale. Pourquoi adhérer à ALIMSO ? MB Je défends depuis toujours le savoir-faire de notre région. J’y suis très attachée et SUD OUEST est un pilier fondamental pour l’économie locale. J’ai voulu marquer mon en- gagement et mon soutien à SUD OUESTpar mon engagement à ALIMSO. Si SUD OUEST venait à disparaitre, quel serait votre sentiment ? Ca serait une catastrophe et un traumatisme pour l’économie régionale …C’est inimagi- nable ! Propos recueillis par Danièle Caillau et Tristan Bossis
  6. 6. 6 AGENDA RENCONTRES ALIMSO-SUD OUEST Jeudi 17 avril à Saintes (Charente) de 19 h à 21 h : au Cinéma Le Gallia en présence de Stéphane Vacchiani, directeur des éditions de la Charente-Maritime, Séverine Joubert, chef de rédac- tion de SUD OUEST Saintes, Thierry Magnol, médiateur, Marcel Desvergne, président d’ALIMSO, Pa- trick Duprat, secrétaire général d’ ALIMSO. CAFE ALIMSO DE L’ACTUALITE Lundi 12 mai de 15 à 16 h à l’IJBA (salle 204), 1 Rue Jacques Ellul à Bordeaux • « Enquêtes de terrain et reportages » A l’occasion de la remise du prix Albert-Londres à Bordeaux, rencontre exceptionnelle avec plusieurs anciens prix Albert-Londres dont Yves Harté, Henri de Turenne, Jean Xavier de Lestrade et Sophie Bouillon . Mardi 13 mai à 19 h Musée d’Aquitaine, Bordeaux ● « Hollande, 2 ans après » avec les 3 éditorialistes de SUD OUEST, BrunoDive, Yves Harté, Christophe Lucet. LES RENCONTRES SCIENCES PO/SUD OUEST Jeudi 17 avril à 17 h à Pessac : Pourquoi commémorer 14-18 ?  Intervenants : John HORNE [Professeur d'Histoire contemporaine européenne à Trinity Col- lege Dublin, membre du Centre de Recherche Internationale de l'Historial de la Grande Guerre, Péronne], Élise JULIEN [Maître de conférences en Histoire contemporaine à Sciences Po Lille, chercheuse à l’IRHiS], Nicolas OFFENSTADT [Agrégé et Docteur en His- toire, Maître de Conférences habilité d’Histoire du Moyen-Âge à l’Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne], Jakob VOGEL [Professeur d’Histoire de l’Europe (XIXe et XXe siècles) au Centre d’Histoire de Sciences Po Paris]. 30 avril, Conférences de rédaction au sein de SUD OUEST (Accès aux 5 premiers inscrits) 23 quai des Queyries Bordeaux – de 18 h à 19 h A partir du 2 mai et jusqu’au 11 juillet de 18 à 19 h changement de formule : rencontre des journalistes selon votre choix de thématique Le numérique avec Sébastien Marraud et Mathieu Hervé, L’art et de la culture avec S C Jonathan, Catherine Darfay Sciences, santé, écologie avec J D Renard Le vin avec César Compadre Inscription à alimso.asso@gmail.com en précisant votre thématique. Manifestations exclusives en faveur des adhérents Participation à des opérations de nos partenaires Manifestations ouvertes à tous adhérents et non adhérents

×