<ul><li>Ethique et </li></ul><ul><li>procédures opérationnelles </li></ul><ul><li>du radioamateur </li></ul>Une version te...
Traduit et adapté du code de l'amateur, écrit par Paul M. Segal, W9EEA (1928).   LE CODE DU RADIOAMATEUR Le radioamateur e...
1. Bienvenue <ul><li>1.  BIENVENUE </li></ul><ul><li>Pourquoi ce manuel? </li></ul><ul><li>l’évolution: moins de technique...
2 . Le code de conduite des radioamateurs <ul><li>2.  LE CODE DE CONDUITE DES RADIOAMATEURS </li></ul><ul><li>principes de...
3.  Le langage des radioamateurs <ul><li>3.  LE LANGAGE DES RADIOAMATEURS </li></ul><ul><li>pas de ‘ monsieur ’, ‘ madame ...
Quelques principes de base <ul><li>Quelques principes de base </li></ul><ul><li>4.  ECOUTER </li></ul><ul><li>un bon radio...
7. Sur le relais <ul><li>7.  SUR LES RELAIS </li></ul><ul><li>les relais servent en premier lieu à augmenter la portée des...
8. Comment faire un QSO ? <ul><li>8.  COMMENT FAIRE UN QSO? </li></ul><ul><li>comment initier un QSO? </li></ul><ul><ul><l...
9. De quoi parler ? <ul><li>9.  DE QUOI PARLER ?   </li></ul><ul><li>en principe : de la  technique des radiocommunication...
10.1. Comment lancer un appel en phonie ? <ul><li>10. DES CONTACTS EN TELEPHONIE </li></ul><ul><li>10.1.  Comment lancer u...
10.1. Comment lancer un appel en phonie ? <ul><li>10.1.  Comment lancer un appel (CQ) en téléphonie ? (2)   </li></ul><ul>...
10.2 Que veut dire « CQ DX » 10.3 Appeler une station spécifique <ul><li>10.2.  Que veut dire ‘CQ DX’ ? </li></ul><ul><li>...
10.4. Comment faire un QSO en téléphonie ? <ul><li>10.4.  Comment faire un QSO en téléphonie ? (1)   </li></ul><ul><li>ON4...
<ul><li>10.4.  Comment faire un QSO en téléphonie ?   (2) </li></ul><ul><li>si les signaux ne sont pas très forts et si la...
<ul><li>QSO typique en SSB pour débutant: </li></ul><ul><li>La fréquence est-elle occupée? Ici ON4XXX </li></ul><ul><li>CQ...
10.5.  Passer la parole sans s’identifier <ul><li>10.5.  Passer la parole sans s’identifier   </li></ul><ul><li>si vous êt...
10.6. Les QSO de contest en phonie <ul><li>10.6.  Comment faire des QSO dans un contest (téléphonie) ? (1)   </li></ul><ul...
<ul><li>10.6.  Comment faire des QSO dans un contest (téléphonie) ? (2)   </li></ul><ul><li>si vous voulez essayer un cont...
<ul><li>10.6.  Comment faire des QSO dans un contest (téléphonie) ? (3)   </li></ul><ul><li>ON4XXX vous répondra de la faç...
<ul><li>10.6.  Comment faire des QSO dans un contest (téléphonie) ? (4)   </li></ul><ul><li>les QSO en ‘ search and pounce...
10.6. Les QSO de contest en phonie Exemple d’un QSO contest en phonie : ON4XXX oscar november four x-ray x-ray x-ray conte...
10.7. L’emploi correct de « QRZ » <ul><li>10.7.  Comment et quand employer ‘QRZ’   </li></ul><ul><li>QRZ  veut dire ‘ qui ...
10.8. L a qualité de vos émissions   <ul><li>10.8.  Vérifiez la qualité de vos émissions   </li></ul><ul><li>avez-vous aju...
11.  L’art de la télégraphie <ul><li>11.  L’ART DE LA TÉLÉGRAPHIE (1)  </li></ul><ul><li>le code perçu par l’être humain s...
11.  L’art de la télégraphie <ul><li>11.  L’ART DE LA TÉLÉGRAPHIE  (2) </li></ul><ul><li>quelle est la vitesse minimale (m...
11 . Se faire aider par son PC ? <ul><li>11.1.  Se faire aider par son PC ? </li></ul><ul><li>vous n'apprendrez pas la tél...
11.2. Lancer un CQ en CW <ul><li>11.2.  Un appel général en télégraphie   </li></ul><ul><li>avant de commencer à émettre :...
11.3 Prosigns 11.4. Appeler CQ DX  11.5. Sur rendez-vous <ul><li>11.3.  Les signes professionnels (prosigns)   </li></ul><...
11.6. Faire un QSO en CW <ul><li>11.6.  Continuer et terminer le QSO  (1) </li></ul><ul><li>vous êtes appelé par ON4XXX : ...
<ul><li>11.6.  Continuer et terminer le QSO (2) </li></ul><ul><li>le rapport RST </li></ul><ul><ul><li>la lettre  T  vient...
Les codes pour finir une émission en CW <ul><li>Un aperçu des codes pour finir une émission </li></ul><ul><li>: un  appel ...
11.6. Faire un QSO en CW QSO typique en CW pour radioamateur débutant QRL? QRL?  … CQ CQ ON4XXX ON4XXX CQ CQ ON4XXX ON4XXX...
11.7. L’emploi de « BK » 11.8 Encore plus vite <ul><li>11.7.  Quand et comment utiliser ‘BK’   </li></ul><ul><li>‘ BK ’ (p...
11.9. AS 11.10. KN 11.12. Répondre a un CQ <ul><li>11.10.  Quand et comment utiliser ‘KN’   </li></ul><ul><li>‘ K ’ veut d...
11.12. Corriger votre indicatif 11.13. Appeler une station qui termine un QSO 11.14. le signe = <ul><li>11.12.  Corriger v...
11.5 Un plaisir pour l’oreille … <ul><li>11.15.  Ecouter la télégraphie doit être un plaisir pour l’oreille   </li></ul><u...
11.16. QRP 11.18. QRZ? <ul><li>11.16.  Je suis une station CW QRP (station à très petite puissance)   </li></ul><ul><li>ne...
11.18. DIT DIT 11.19 Corriger une erreur de manipulation <ul><li>11.18.  L’emploi de ‘DIT  DIT’ à la fin d’un QSO   </li><...
11.20. Contest CW  <ul><li>11.21.  Les contests en CW   (1) </li></ul><ul><li>voir également les contests en phonie </li><...
<ul><li>11.21.  Les contests en CW   (2) </li></ul><ul><li>la majorité des opérateurs de contest emploient un programme PC...
11.21. Chiffres abrégés en CW 11.22. Battement zéro (zero beat)   <ul><li>11.22.  Chiffres abrégés utilisés dans les conte...
11.23. Fréquences QRS  11.24. Key clicks ? <ul><li>11.24.  Les fréquences pour les QSO en télégraphie lente (‘QRS’)   </li...
11.25. Trop vite ? 11.26. Logiciels d’exercice <ul><li>11.26.  Trop vite ?   </li></ul><ul><li>est ce que votre vitesse en...
11.27. Abbr é viations CW AGN:  again  ANT:  antenna AR:  end of message B4:  before BK:  Break BTW:  by the way CFM:  (I)...
Bijzonderste afkortingen en Q-codes  <ul><li>Les codes les plus importants : </li></ul><ul><li>AR:   termine une émission ...
12. RTTY <ul><li>12.1. RTTY </li></ul><ul><li>12.1.1.   Qu’est ce le RTTY ?   </li></ul><ul><li>le plus ancien des modes n...
12. RTTY <ul><li>QSO STANDARD EN RTTY :   </li></ul><ul><li>IS THIS FREQUENCY IN USE ?  DE ON4XXX </li></ul><ul><li>… . </...
12. RTTY <ul><li>12.1.4.  La fréquence nominale d’un signal RTTY (1) </li></ul><ul><li>la fréquence nominale d’un signal R...
12. RTTY <ul><li>12.1.4.  La fréquence nominale d’un signal RTTY (2) </li></ul><ul><li>pourquoi est-il important de connaî...
12.2. PSK31 <ul><li>12.2.  PSK31  </li></ul><ul><li>12.2.1. Qu’est ce le PSK31 ? </li></ul><ul><li>un mode numérique conçu...
Fréquences PSK31 Réglage de l’émetteur <ul><li>12.2.2.  Fréquences utilisées en PSK31   </li></ul><ul><li>160m:   1.838 - ...
PSK31 <ul><li>Signal PSK31 excessivement surmodulé </li></ul><ul><li>~ 1 kHz de largeur de bande </li></ul><ul><li>le sign...
12.3. SSTV <ul><li>12.3.  La télévision à balayage lent (SSTV)   </li></ul><ul><li>12.3.1.  Qu’est la SSTV ?   </li></ul><...
12.3. SSTV <ul><li>12.3.3.  Le trafic en SSTV </li></ul><ul><li>Quelles images  ? </li></ul><ul><li>les images transmises ...
13. Pileup <ul><li>13.  LES PILEUP (1) </li></ul><ul><ul><li>‘ a pile’ = un tas  </li></ul></ul><ul><ul><li>‘ a pileup’ = ...
<ul><li>13.  LES PILEUP (2)   </li></ul><ul><li>il est probable que tôt ou tard vous serez victime du microbe qu’on appell...
13.2. Pileup en split <ul><li>13.2.  Le pileup en split </li></ul><ul><li>la plupart des QSO se font en mode  simplex </li...
13.3. comment se comporter dans un pileup <ul><li>13.3.  Comment se comporter dans un pileup ?  </li></ul><ul><li>quelques...
13.4.  Pileup simplex en phonie <ul><li>13.4.  Pileup simplex en phonie (1) </li></ul><ul><li>comment percer un pileup pho...
<ul><li>13.4.  Pileup simplex en phonie (1) </li></ul><ul><li>comment percer un  pileup phonie en simplex ? </li></ul><ul>...
<ul><li>13.4.  Pileup simplex en phonie (2)  </li></ul><ul><li>la station DX a copié votre indicatif et revient comme suit...
<ul><li>13.4.  Pileup simplex en phonie (3) </li></ul><ul><li>êtes-vous une station QRP ? </li></ul><ul><ul><li>n’appelez ...
<ul><li>13.5.  Pileup simplex en CW   (1)  </li></ul><ul><li>en principe les règles générales de comportement, comme énumé...
<ul><li>13.6.  Pileup split en phonie   (1)  </li></ul><ul><li>s’il y a trop de stations qui appellent    passer en mode ...
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Guide pratique du radioamateur éthique
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Guide pratique du radioamateur éthique

9 845 vues

Publié le

L'ETHIQUE ET LES PROCEDURES OPERATIONNELLES DU RADIOAMATEUR par ON4WW et ON4UN

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
9 845
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
911
Actions
Partages
0
Téléchargements
84
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Guide pratique du radioamateur éthique

  1. 1. <ul><li>Ethique et </li></ul><ul><li>procédures opérationnelles </li></ul><ul><li>du radioamateur </li></ul>Une version texte plus élaborée de ce document (en format fichier PDF) peut être téléchargée depuis le site de l’UBA : www.uba.be . Ces documents ou parties de de ces documents peuvent être utilisés à des fins non commerciaux à condition d’en informer les auteurs et d'y mentionner la référence. Vous pouvez copier et distribuer ces documents comme vous le voulez, toutefois sans y apporter des changements. Nous vous invitons à adressez vos remarques, commentaires et autres aux auteurs aux adresses suivantes : [email_address] et [email_address] . Le texte originel en anglais de ces deux documents est disponible sur www.iaru-r1.org .
  2. 2. Traduit et adapté du code de l'amateur, écrit par Paul M. Segal, W9EEA (1928). LE CODE DU RADIOAMATEUR Le radioamateur est … PRÉVENANT… Il n’opérera jamais sciemment de façon à diminuer le plaisir d'autrui. FIDÈLE… Il offre sa loyauté, son encouragement et son appui à d'autres radioamateurs, aux radio clubs locaux, à l’association nationale membre de l’IARU, par laquelle le radioamateurisme est représenté tant au plan national qu’international. PROGRESSISTE… Sa station suivra de près l’évolution de la science et de la technique. Sa station est bien construite et efficace. Sa pratique opératoire est au-dessus de tout reproche. AMICAL… A la demande il réduira sa vitesse de télégraphie; il donnera de bons conseils aux débutants et les assistera de son mieux; il apportera sa coopération et sa considération pour les intérêts des autres. Ce sont là quelques marques de l'esprit radioamateur. ÉQUILIBRÉ… Le radioamateurisme est un passe-temps, n'interférant jamais avec les devoirs envers la famille, le travail, l'école ou la communauté. PATRIOTIQUE… Sa station ainsi que ses qualifications seront toujours prêtes à servir le pays et la communauté. Déjà dès le début du radioamateurisme on était convaincu que les lois et les règles seules n’étaient pas en mesure de mener tout sur de bons chemins.
  3. 3. 1. Bienvenue <ul><li>1. BIENVENUE </li></ul><ul><li>Pourquoi ce manuel? </li></ul><ul><li>l’évolution: moins de technique  davantage d’activités d’émission </li></ul><ul><li>cependant: </li></ul><ul><ul><li>jusqu'ici peu de formation dans ce domaine </li></ul></ul><ul><ul><li>peu de matière à connaître pour l'examen de radioamateur </li></ul></ul><ul><ul><li>peu de publications à ce sujet </li></ul></ul><ul><li>ce que nous entendons sur les bandes est souvent loin d’être parfait </li></ul><ul><li>C’est pourquoi les auteurs a créé : </li></ul><ul><li>un manuel complet ayant pour but de faire des opérateurs exemplaires avec les nouveaux radioamateurs dès leurs débuts </li></ul><ul><li>un ouvrage de référence qui peut aider les anciens à encore s’améliorer en la matière </li></ul><ul><li>Il ne s’agit pas ... </li></ul><ul><li>d’un nombre de contraintes ayant pour but de rendre le radioamateurisme moins agréable </li></ul><ul><li>Il s’agit plutôt et surtout ... </li></ul><ul><li>d’aider tous les radioamateurs et candidats radioamateurs à rendre la vie sur les bandes plus agréable </li></ul>
  4. 4. 2 . Le code de conduite des radioamateurs <ul><li>2.  LE CODE DE CONDUITE DES RADIOAMATEURS </li></ul><ul><li>principes de base : </li></ul><ul><ul><li>le sentiment social, l’esprit fraternel : nous sommes très nombreux . Traitez les autres radio amateurs commes de collgues ou comme des amis. </li></ul></ul><ul><ul><li>la tolérance : comprenez que tous les radioamateurs ne sont pas nécessairement de votre avis </li></ul></ul><ul><ul><li>la courtoisie : un langage grossier dit beaucoup de la personne qui l’emploie </li></ul></ul><ul><ul><li>la compréhension :comprenez que pas tout le monde est aussi professionnel ou aussi expert que vous-même. Agissez toujours d’une façon positive. </li></ul></ul><ul><li>le risque des conflits : </li></ul><ul><ul><li>un seul terrain de jeu (les ondes) pour des centaines de milliers de joueurs... </li></ul></ul><ul><li>eviter les conflits : </li></ul><ul><ul><li>la cause de la plupart des conflits : l’ignorance </li></ul></ul><ul><ul><li>une seule remède : informer, former, aider </li></ul></ul><ul><li>l’autodiscipline : </li></ul><ul><ul><li>les règles basées sur l’éthique et les conventions opérationnelles ne sont pas la responsabilité des autorités des télécoms </li></ul></ul><ul><ul><li>elles seront donc basées sur l’autodiscipline (ce qui ne veut pas dire pour autant que les radioamateurs ont leurs propres services de police) </li></ul></ul><ul><li>notre code de conduite est basée sur ... </li></ul>voilà le but de ce manuel <ul><li>l’éthique : ce qui est ‘ bon ’ et ce qui est ‘ mauvais ’ en nous basant sur des valeurs morales </li></ul><ul><li>des règles pratiques : basées sur des conventions , des habitudes et des coutumes </li></ul>
  5. 5. 3. Le langage des radioamateurs <ul><li>3. LE LANGAGE DES RADIOAMATEURS </li></ul><ul><li>pas de ‘ monsieur ’, ‘ madame ’, etc. Les radioamateurs s’adressent entre eux exclusivement par leur prénom </li></ul><ul><li>dans nos écritures nous nous saluons avec ‘ 73 ’, donc pas civilités habituelles telles que ‘ salutations distinguées ’ etc. </li></ul><ul><li>‘ 73 ’ veut dire: meilleures amitiés , ne dites donc pas: ‘ meilleures 73 ’, ou ‘ 73 QRO ’ etc. Ce sont des pléonasmes </li></ul><ul><li>dans la langue parlée on se salue également avec ‘ 73 ’, à la fin d’un contact on se salue avec une simple ‘ 73 ’, sans rien de plus </li></ul><ul><li>si, avant d’avoir choisi de devenir radioamateur, vous étiez opérateur de CB, effacez la langue des cibistes de votre mémoire et apprenez les expressions correctes des radioamateurs </li></ul><ul><li>employez le code-Q correctement </li></ul><ul><li>évitez d’employer des expressions en code-Q à tout propos quand vous faites un QSO en téléphonie </li></ul><ul><li>en plus des codes-Q un nombre d’autres abréviations et termes spécifiques qui proviennent du monde de la CW, sont employés couramment en phonie, comme par exemple 73 , 88 , OM (old man), YL (Young lady), etc. </li></ul><ul><li>pour épeler, employez uniquement l’alphabet international de l’ITU , pas de fantaisies </li></ul><ul><li>la langue internationale des radioamateurs est en premier lieu l’anglais </li></ul><ul><li>pour des contacts en CW la connaissance d’une autre langue n’est pas requise </li></ul><ul><li>le radioamateurisme offre des possibilités inouïes quant à l’apprentissage et l’exercice des langues </li></ul>La QRG  : la fréquence Le QRM  : les interférences, les brouillages Le QRN  : les interférences atmosphéri- ques (statiques) Un QRP ou une QRP  : un enfant Passer en QRT  : terminer ses émissions Etre QRV  : être prêt, être disponible QRX  : un instant, attendez, patientez un instant QRZ  : qui m’a appelé ? Le QSB  : les évanouissements, le fading La QSL : la carte QSL : la carte qui confir- me un QSO QSL : je confirme Un QSO  : un contact, une liaison Faire QSY  : changer de fréquence Le QTH  : l’endroit où se trouve votre station (ville, village) Le QSJ  : le prix (cela vient du temps de la télégraphie commerciale où le client devait payer par mot envoyé par télégramme).
  6. 6. Quelques principes de base <ul><li>Quelques principes de base </li></ul><ul><li>4. ECOUTER </li></ul><ul><li>un bon radioamateur commence par écouter beaucoup </li></ul><ul><li>vous pouvez apprendre beaucoup par l'écoute mais… </li></ul><ul><ul><li>beaucoup de ce que vous allez entendre sur les bandes ne peut être qualifié comme étant de   bons exemples </li></ul></ul><ul><ul><li>même beaucoup d’anciens utilisent des procédures opérationnelles qui sont loin d’être correctes </li></ul></ul><ul><li>si vous êtes déjà radioamateur, soyez pour les nouveaux venus un bon exemple </li></ul><ul><li>5. Employez votre indicatif correctement </li></ul><ul><li>employez toujours votre indicatif complet pour vous identifier </li></ul><ul><li>ne jamais s’identifier avec le prénom </li></ul><ul><li>s’identifier avec seulement le suffixe de son indicatif est illégal ! </li></ul><ul><li>identifiez vous fréquemment </li></ul><ul><li>6. SOYEZ TOUJOURS UN GENTLEMAN </li></ul><ul><li>n'employez jamais des termes abusifs, restez poli, courtois et aimable, dans toutes les circonstances </li></ul>George Bernard Shaw disait : il n’y a aucun accomplissement si facile à acquérir que la courtoisie, et aucun plus profitable
  7. 7. 7. Sur le relais <ul><li>7. SUR LES RELAIS </li></ul><ul><li>les relais servent en premier lieu à augmenter la portée des stations portatives et mobiles en VHF/UHF </li></ul><ul><li>faites des QSO en simplex si possible. Les QSO entre deux stations fixes doivent être une exception </li></ul><ul><li>si vous voulez utiliser un relais qui est déjà activé, attendez la pause entre les transmissions pour annoncer votre indicatif </li></ul><ul><li>utilisez ‘ break ’ ou ‘ break break ’ uniquement en cas d'urgence ou situation de danger grave. Il vaut mieux dire ‘ break break break pour trafic de secours ’ </li></ul><ul><li>avant d’entamer une émission, attendez toujours que la porteuse s’éteigne ou que le signal sonore (le roger beep  en anglais) apparaisse. Le but: </li></ul><ul><ul><li>remettre à zéro l’horloge du relais (pour éviter un time-out ) </li></ul></ul><ul><ul><li>éviter d’écraser une autre station </li></ul></ul><ul><ul><li>donner à d’autres stations l’occasion de se manifester </li></ul></ul><ul><li>ne monopolisez pas le relais. Les relais sont là pas seulement pour vous et vos amis. Soyez conscient que d'autres peuvent vouloir utiliser le relais. Soyez obligeant ! </li></ul><ul><li>sur un relais maintenez vos contacts courts et appropriés </li></ul><ul><li>sur un relais on parle de sujets qui se rapportent à la radio (et pas des courses à faire) </li></ul><ul><li>n’intervenez jamais dans un contact en cours à moins que vous n’ayez quelque chose de significatif à ajouter. L'interruption n’est pas plus polie sur l'air qu'elle ne l’est en toutes autres circonstances </li></ul><ul><li>une intervention sans identification n’est pas correcte et constitue une interférence illégale </li></ul><ul><li>si vous utilisez fréquemment un relais particulier, envisagez de contribuer à l’entretien du relais </li></ul>
  8. 8. 8. Comment faire un QSO ? <ul><li>8. COMMENT FAIRE UN QSO? </li></ul><ul><li>comment initier un QSO? </li></ul><ul><ul><li>en faisant un appel général (lancer CQ) </li></ul></ul><ul><ul><li>en répondant à un appel général </li></ul></ul><ul><ul><li>etc. (nous verrons d’autres possibilités plus tard) </li></ul></ul><ul><li>qui placer en premier ? </li></ul><ul><ul><li>correct : ‘ ON4XXX de ON4ZZZ ’ (et ON4ZZZ, c’est vous-même) </li></ul></ul><ul><ul><li>donc : d’abord celui à qui vous adressez la parole, tout comme vous le feriez dans une conversation normale </li></ul></ul><ul><li>comment s’identifier ? </li></ul><ul><ul><li>au moins une fois toutes les 5 minutes, ainsi qu'au commencement et à la fin de chaque contact </li></ul></ul><ul><ul><li>du point de vue opérationnel, une identification lors de chaque QSO est la procédure à suivre </li></ul></ul><ul><li>la pause ou le blanc </li></ul><ul><ul><li>quand votre correspondant vous passe le micro, c'est une bonne habitude d’attendre une seconde avant d’entamer votre émission, afin de vérifier s’il n’y a personne qui veut rejoindre le QSO </li></ul></ul><ul><li>transmissions courtes ou longues ? </li></ul><ul><ul><li>- faites plutôt des transmissions courtes. C’est surtout une question de politesse et ceci facilite la réaction de votre correspondant </li></ul></ul>
  9. 9. 9. De quoi parler ? <ul><li>9. DE QUOI PARLER ? </li></ul><ul><li>en principe : de la technique des radiocommunications </li></ul><ul><li>dans le large sens du terme </li></ul><ul><li>quelques sujets qui sont à exclure de toute conversation de radioamateurs sont : </li></ul><ul><ul><li>la religion </li></ul></ul><ul><ul><li>la politique </li></ul></ul><ul><ul><li>des propos commerciaux (vous pouvez parler de votre profession, mais vous ne pouvez pas faire de la publicité pour vos affaires) </li></ul></ul><ul><ul><li>des remarques désobligeantes à l’égard d’un quelconque groupe (ethnique, religieux, racial, sexuel) </li></ul></ul><ul><ul><li>de l’humour sexiste : si vous ne raconteriez pas une plaisanterie à votre enfant de dix ans, ne la racontez pas sur l’air </li></ul></ul><ul><ul><li>tout sujet n’ayant pas la moindre relation avec le radioamateurisme </li></ul></ul>
  10. 10. 10.1. Comment lancer un appel en phonie ? <ul><li>10. DES CONTACTS EN TELEPHONIE </li></ul><ul><li>10.1. Comment lancer un appel (CQ) en téléphonie ? (1) </li></ul><ul><li>si vous devez régler votre émetteur:  sur charge fictive  sur antenne sur une fréquence libre </li></ul><ul><li>décidez vous sur quelle bande vous allez émettre: consultez éventuellement les abaques mensuelles de MUF (voir site UBA) </li></ul><ul><li>si fréquence < 10 MHz  LSB, si fréquence > 10 MHz  USB </li></ul><ul><li>en USB, les émissions occupent 3 kHz et cela au dessus de la fréquence indiquée sur l’émetteur, en LSB c’est l’inverse </li></ul><ul><li>cela veut dire qu’en SSB, sur 160m, vous ne devez jamais émettre en dessous de 1843 kHz, la limite inférieure de la bande phonie étant de 1840 kHz). Autre exemple : n’émettez jamais plus bas que sur 3603 kHz en SSB (LSB) ou plus haut que 14347 (en USB) sur 20m </li></ul><ul><li>vérifier quelles sont les plages de fréquences utilisées pour le trafic en SSB. Consultez le plan de bande IARU </li></ul><ul><li>écoutez attentivement sur la fréquence pour voir si elle n’est pas occupée </li></ul><ul><li>puis demandez si la fréquence est occupée (‘ is this frequency in use? ’) </li></ul><ul><li>si elle est occupée, on vous répondra ‘ yes ’ ou ‘ yes, thank you for asking ’ </li></ul><ul><li>si personne ne répond, demandez une deuxième fois ‘ is this frequency in use? ’ </li></ul><ul><li>si toujours personne ne répond, vous pouvez lancer votre CQ, sinon partez à la recherche d’une fréquence libre … </li></ul><ul><li>‘ CQ de ON4ZZZ, ON4ZZZ appelle CQ, oscar novembre quatre zulu zulu zulu appelle CQ et passe à l'écoute ’. Variation sur le même thème :  ‘ Appel général de ON4ZZZ, ON4ZZZ lance appel général oscar novembre quatre zulu zulu zulu appelle et passe à l'écoute ’ </li></ul><ul><li>en anglais : ‘ CQ from ON4ZZZ, ON4ZZZ calling CQ, oscar november four zulu zulu zulu calling CQ and listening ’… ou finir avec ‘ …calling CQ and standing by ’ </li></ul>
  11. 11. 10.1. Comment lancer un appel en phonie ? <ul><li>10.1. Comment lancer un appel (CQ) en téléphonie ? (2) </li></ul><ul><li>parlez clairement, articulez les mots correctement </li></ul><ul><li>donnez votre indicatif de préférence 2 fois et au maximum 4 fois pendant un CQ </li></ul><ul><li>employez toujours l'alphabet phonétique international (pour épeler votre indicatif) au moins une fois pendant votre CQ </li></ul><ul><li>il vaut mieux lancer plusieurs appels courts et consécutifs qu'un seul long CQ </li></ul><ul><li>ne terminez jamais votre CQ avec ‘ QRZ ’ . QRZ veut dire ‘ qui m’a appelé ’ ce qui n’est certainement pas d’application ici </li></ul><ul><li>ne finissez jamais votre CQ avec le mot ‘ over ’, vous n’êtes pas encore en contact avec quelqu'un, donc il n’y a personne à qui vous pourriez dire ‘ à vous ’ (ce qui est la traduction de ‘ over ’ ( to you ) </li></ul><ul><li>si vous appelez CQ et que vous écoutez sur une autre fréquence que celle sur laquelle vous émettez, finissez chaque CQ en indiquant votre fréquence d’écoute, par exemple. ‘ ...listening 5 up ’ ou ‘ 10 up ’ ou encore ‘ ... listening on 14295 ’ </li></ul><ul><li>si vous avez l'intention de travailler en split , vérifiez toujours si la fréquence que vous avez l'intention d'employer pour écouter est libre </li></ul>
  12. 12. 10.2 Que veut dire « CQ DX » 10.3 Appeler une station spécifique <ul><li>10.2. Que veut dire ‘CQ DX’ ? </li></ul><ul><li>si vous voulez entrer en contact avec des stations lointaines, appelez ‘ CQ DX ’ </li></ul><ul><li>qu’est ce, le DX ? </li></ul><ul><ul><li>- en HF: en dehors de votre propre continent (ou un pays très rare de votre continent) </li></ul></ul><ul><ul><li>- en VHF-UHF: > plus ou moins 300 km </li></ul></ul><ul><li>vous pouvez également insister en appelant de la façon suivante : ‘ CQ DX, outside Europe, this is… ’ </li></ul><ul><li>soyez toujours aimable; peut-être la station locale qui vous appelle après votre CQ DX est un nouveau radio amateur et peut-être êtes-vous un nouveau pays pour lui. Pourquoi ne pas simplement lui accorder un QSO rapide ? </li></ul><ul><li>10.3. Appeler une station spécifique (un appel dirigé) </li></ul><ul><li>supposons que vous voulez appeler G3FXB, avec qui vous avez un rendez-vous (« sked ») : ‘ G3ZZZ, G3ZZZ  this is ON4ZZZ calling on sked and listening for you ’ </li></ul><ul><li>si quelqu'un d'autre vous appelle, restez poli. Donnez-lui un rapport rapide et dites ‘ désolé, j'ai un  sked  avec G3ZZZ. A plus tard... ’ (en Anglais : ‘ sorry, I have a sked with G3ZZZ. See you later… ’) </li></ul>
  13. 13. 10.4. Comment faire un QSO en téléphonie ? <ul><li>10.4. Comment faire un QSO en téléphonie ? (1) </li></ul><ul><li>ON4XXX répond à votre appel : ‘ ON4ZZZ de ON4XXX, ON4XXX vous appelle et vous écoute ’ ou ‘ ON4ZZZ from ON4XXX, ON4 X-RAY X-RAY X-RAY over ’ </li></ul><ul><li>quelqu’un qui répond à votre appel général veut, à la fin de son appel, vous donner le micro, il est donc normal qu’il dise ‘ à vous ’ (ou ‘ over ’) à la fin de son appel </li></ul><ul><li>quand vous appelez une station qui vient de lancer un CQ (ou QRZ), donnez son indicatif au maximum une seule fois ; mieux vaut de ne pas le donner (vous pouvez être sûr que l’opérateur connait son propre indicatif). Dans un contest il ne faut jamais donner l’indicatif de la station que vous appelez </li></ul><ul><li>votre réponse : ‘ ON4XXX de ON4ZZZ, merci pour l'appel, je vous reçois très bien, R 5 et S 8. Mon QTH est Bruxelles. Mon nom est Jean.  Comment me recevez-vous ? ON4XXX de ON4ZZZ. A vous ’ </li></ul><ul><li>ne dites jamais ‘ mon nom personnel ’. Les noms ne sont ni personnels, ni impersonnels </li></ul><ul><li>il est recommandé de finir chaque émission avec ‘ over ’ ou ‘ à vous ’, bien que cela ne se fasse pas toujours. Pendant un QSO on se passe fréquemment la parole (la clef en CW). Chaque émission qui fait partie d’un QSO est appelé un over en anglais, et quand on se passe la parole on dit ‘ over ’, ce qui veut dire ‘ à toi ’ ou ‘ à vous ’. N’employez toutefois jamais ‘ over ’ à la fin d’un CQ </li></ul><ul><li>nous avons déjà dit de ne pas trop utiliser les expressions en code Q en téléphonie. Si vous voulez quand même le faire, faites-le correctement. QRK veut dire lisibilité du signal , donc la même chose que le ‘ R ’ dans le rapport RS. De son coté QSA veut dire puissance du signal , donc l’équivalent de la lettre ‘ S ’ dans le rapport RS </li></ul><ul><li>ne dites donc pas ‘ vous êtes QSA 5 et QRK 9 ’ mais bien (si vous insistez parler en code Q) ‘ vous êtes QRK 5 et QSA 5 ’. ‘ QSA 9 ’ n’existe pas. De toute façon, beaucoup plus simple est de dire ‘ vous êtes 59 ’ </li></ul><ul><li>il est à remarquer que dans le code Q originel autant la lisibilité (QRK) que la puissance (QSA) sont exprimés par des chiffres allant de 1 à 5, tendis que pour le rapport RS la puissance est donnée par un chiffre entre 1 et 9. Donc, quand vous dites QSA 9, cela n’est pas correct, la plage ne va que de 1 à 5 </li></ul><ul><li>il est mieux de ne pas utiliser la terminologie du code Q pour donner un rapport en phonie. D’ailleurs, en CW, on n’emploie pas non plus QRK ni QSA, mais bien le rapport RST </li></ul>
  14. 14. <ul><li>10.4. Comment faire un QSO en téléphonie ? (2) </li></ul><ul><li>si les signaux ne sont pas très forts et si la lisibilité des signaux n'est pas parfaite, il faut épeler votre nom. Exemple : ‘ Mon nom est Jean, comme Juliett, Alpha, Echo, November… ’. Ne dites pas ‘ Juliett Juliett Alpha Alpha Echo Echo November November ’. Jean ne s’écrit pas de cette façon! </li></ul><ul><li>dans des QSO banals courts, on échangera souvent des données concernant les antennes, la station, et même au sujet du temps qui peut avoir une certaine importance quant à la propagation surtout en VHF/UHF </li></ul><ul><li>souvent ce qui a commencé comme un QSO banal peut mener à une conversation intéressante, où l’on échangera des expériences etc., tout comme cela se fait pendant une conversation face à face </li></ul><ul><li>beaucoup d’amitiés sincères se sont forgées lors de QSO entre radioamateurs! Le hobby des radioamateurs construit des vrais ponts entre communautés, cultures et civilisations </li></ul><ul><li>si vous voulez échanger une carte QSL, dites le </li></ul><ul><li>les cartes QSL peuvent être expédiées directement (par la poste) à l'autre station ou par l'intermédiaire d'un bureau QSL </li></ul><ul><li>pour finir gracieusement un QSO: ‘ … ON4XXX, ici ON4ZZZ qui termine avec vous et écoute la fréquence pour tout autre appel ’ ou, si vous avez l'intention de quitter l’air (terminer vos émissions) : ‘… et ferme la station ’ ou encore : ‘ …et passe en QRT ’ </li></ul><ul><li>en anglais : ‘ ON4XXX, this is ON4ZZZ signing with you and listening on the frequency for any other calls ’ ou: ‘ …and closing down the station ’ </li></ul><ul><li>en anglais on ajoute des fois le mot ‘ out ’ à la fin de cette dernière émission, indiquant que l’on ferme la station, mais ceci se fait plutôt rarement. Ne dites surtout pas ‘ over and out ’, ce qu’on entend parfois. ‘ over ’ signifie que vous passez l’émission à votre correspondant, alors que dans ce cas précis il n’y a plus de correspondant puisque vous venez de finir avec lui ! </li></ul>10.4. Comment faire un QSO en téléphonie ?
  15. 15. <ul><li>QSO typique en SSB pour débutant: </li></ul><ul><li>La fréquence est-elle occupée? Ici ON4XXX </li></ul><ul><li>CQ CQ CQ de ON4XXX ON4XXX lance appel général et passe a l’écoute </li></ul><ul><li>ON4XXX de ON6YYY, oscar novembre six yankee yankee yankee vous appelle et vous écoute </li></ul><ul><li>ON6YYY de ON4XXX. Bonsoir cher OM, merci pour votre appel, je vous reçois 59. Mon nom est Robert, j’épelle Romeo Oscar Bravo Echo Romeo Tango et j’habite à Liège. Comment me copiez-vous ? ON6YYY de ONXXX . A vous </li></ul><ul><li>ON4XXX de ON6YYY. Bonsoir Robert, je vous reçois très bien, 57, lisibilité R 5 et puissance S7. Mon nom est Jean, Juliett Echo Alpha November et j’habite prés de Gand. ON4XXX de ON6YYY. A vous </li></ul><ul><li>ON6YYY de ONXXX merci pour le rapport Jean. Je travaille ici avec 100 Watt et mon antenne est un dipôle à 10m du sol. J’aimerais échanger une carte QSL avec vous. Je vous enverrai la mienne via le bureau. Merci pour ce court QSO, 73 et à bientôt j’espère. ON6YYY de ONXXX. A vous </li></ul><ul><li>ON4XXX de ON6YYY Tout bien copié Robert, moi j’utilise un émetteur de 10 W avec une antenne en V inversée, la pointe est à 8 mètres de hauteur. Je vous enverrai également ma QSL via le bureau. Mes 73 et à bientôt Robert. ON4XXX de ON6YYY qui termine avec vous </li></ul><ul><li>73 Jean et à bientôt de ON4XXX (…qui repasse à l’écoute de la fréquence) </li></ul>10.4. Comment faire un QSO en téléphonie ?
  16. 16. 10.5. Passer la parole sans s’identifier <ul><li>10.5. Passer la parole sans s’identifier </li></ul><ul><li>si vous êtes impliqué dans une conversation à échanges rapides, impliquant des transmissions courtes, il n’est pas nécessaire de vous identifier à chaque passage du micro </li></ul><ul><li>vous pouvez aussi bien passer la parole à votre correspondant en disant simplement ‘ à vous ’ ou ‘ over ’, signifiant que vous lui passez la parole, signe pour lui de commencer sa transmission </li></ul><ul><li>c’est encore plus facile et plus rapide de s’arrêter simplement de parler et de faire une pause de quelques secondes. Votre interlocuteur le ressentira comme un signe pour lui de commencer son émission </li></ul><ul><li>il faut toutefois s’identifier au moins toutes les 5 minutes (dans certains pays 10 minutes) ainsi qu’au début et a la fin de vos é missions (donc quand vous arrivez sur l’air et quand vous quittez l’air) </li></ul><ul><li>une bonne procédure opérationnelle exige toutefois de s’identifier au moins une fois à la fin d’un QSO </li></ul>
  17. 17. 10.6. Les QSO de contest en phonie <ul><li>10.6. Comment faire des QSO dans un contest (téléphonie) ? (1) </li></ul><ul><li>contest: </li></ul><ul><ul><li>= concours de trafic pour radioamateurs (l’aspect compétition du radioamateurisme) </li></ul></ul><ul><li>pourquoi des contests ? </li></ul><ul><ul><li>- des concours où les operateurs peuvent prouver la qualité de leur station ainsi que d’eux mêmes </li></ul></ul><ul><ul><li>‘ the proof of the pudding is in the eating ’  </li></ul></ul><ul><li>comment devenir un bon operateur de contest ? </li></ul><ul><ul><li>en participant à beaucoup de concours, en s’exerçant beaucoup, comme dans tout sport </li></ul></ul><ul><li>y a-t-il beaucoup de contests ? </li></ul><ul><ul><li>- plus de 200 chaque année. Une vingtaine ont le statut de concours internationaux importants </li></ul></ul><ul><ul><li>il y a des contest en HF ainsi qu’en VHF et plus haut </li></ul></ul><ul><ul><li>- il n’y a pas de contest sur les bandes dites WARC (10, 18 et 24 MHz) </li></ul></ul><ul><li>le calendrier des contest : se trouve sur la plupart des sites radioamateur </li></ul><ul><li>en quoi consiste un contest ? </li></ul><ul><ul><li>faire le plus grand nombre de QSO </li></ul></ul><ul><ul><li>avec les plus grand nombre de multiplicateurs </li></ul></ul><ul><ul><li>pendant une période déterminée (4, 8, 12, 24 ou 48 heures) </li></ul></ul><ul><li>en quoi consiste un QSO de contest ? </li></ul><ul><ul><li>l’échange des indicatifs, d’un rapport RS ainsi que d’un code additionnel (souvent un numéro séquentiel) </li></ul></ul><ul><li>il est clair que, dans de tels concours, il s’agit avant tout de vitesse , d’ efficacité et de précision . On s'attend à n’échanger que ce qui est strictement nécessaire. Donc pas de 73, etc… </li></ul>
  18. 18. <ul><li>10.6. Comment faire des QSO dans un contest (téléphonie) ? (2) </li></ul><ul><li>si vous voulez essayer un contest, essayez d'abord de rendre visite à un operateur de contest chevronné . une bonne idée aussi est de participer par exemple au field day , dans le cadre de votre radio club (section) </li></ul><ul><li>avant de vous engager dans votre premier contest, écoutez d'abord pendant un bon moment pour voir comment les « contesteurs » (les operateurs prenant part au contest) expérimentés s’y prennent. Attention, beaucoup de ce vous allez entendre ne tombe pas dans la catégorie des bons exemples à suivre ! </li></ul><ul><li>un CQ contest efficace : ‘ ON4ZZZ oscar november four zulu zulu zulu contest ’ </li></ul><ul><ul><li>pourquoi le mot ‘ contest ’ est-il le dernier mot dans ce CQ ? </li></ul></ul><ul><ul><li>si l’appel est fait de cette façon, quelqu’un qui passe sur la fréquence d’émission saura que vous lancez un CQ contest ; le mot ‘ contest ’ l’indique </li></ul></ul><ul><ul><li>dans votre appel il n’y a même pas le mot ‘ CQ ’, simplement parce que ce mot n’ajouterait rien au contenu de votre émission. Ce serait donc du superflu </li></ul></ul><ul><ul><li>tout que vous voulez est que quelqu'un qui passe sur votre fréquence ait entendu votre indicatif. Pour cela donnez 2 fois votre indicatif, dont une fois phonétiquement, à moins que vous ayez un grand pileup . Dans ce cas il suffit de donner votre indicatif une seule fois </li></ul></ul><ul><ul><li>en utilisant le mot ‘ contest ’ comme dernier mot de votre message, le passant sait que vous lancez un appel dans le contest (même s’il n’a pas encore entendu votre indicatif), donc il sait tout ce qu’il doit savoir pour vous appeler, s’il ne vous a pas encore contacté auparavant dans ce contest </li></ul></ul><ul><li>ON4XXX vous répond de la manière correcte :  ‘ oscar november four x-ray x-ray x-ray ’. Seulement une fois son indicatif, rien de plus ! </li></ul><ul><li>si vous ne lui répondez pas dans la seconde, il donnera son appel encore une fois </li></ul><ul><li>vous répondrez de la façon suivante : ‘ ON4XXX 59001 ’ ou plus vite encore ‘ ON4XXX 591 ’   </li></ul><ul><ul><li>le plus souvent un rapport RS + numéro séquentiel sont à échanger (ici 001 ou 1) </li></ul></ul><ul><ul><li>n’envoyez rien d’autre, ce ne serait que du blabla ainsi qu’une perte de temps </li></ul></ul>10.6. Les QSO de contest en phonie
  19. 19. <ul><li>10.6. Comment faire des QSO dans un contest (téléphonie) ? (3) </li></ul><ul><li>ON4XXX vous répondra de la façon suivante ‘ 59012 ’. S’il n’avait pas copié le rapport que vous venez de lui donner, il aurait dit ‘ report again ’ ou ‘ again please ’ (ici ‘ please ’ est bien placé, puisque vous demandez quelque chose (de répéter) </li></ul><ul><li>ne pas demander de répéter le rapport = confirmer le rapport </li></ul><ul><li>si vous n’avez copié qu’une partie d’un indicatif (par exemple: ON4X..) </li></ul><ul><ul><li>répondez comme suit : ‘ ON4X 59001 ’ </li></ul></ul><ul><ul><li>ne dites surtout pas : ‘ QRZ ON4X ’ ou chose pareille. Vous venez d’identifier une station que vous voulez contacter, vous pouvez donc continuer simplement en utilisant la partie de son indicatif que vous avez copié </li></ul></ul><ul><ul><li>comme bon opérateur ON4XXX vous répondra : ‘ thanks ON4XXX x-ray x-ray x-ray, you are 59012 ’ </li></ul></ul><ul><li>ne dites jamais ‘ ON4XXX please copy 59001 ’ ou encore ‘ ON4XXX copy 59001 ’. Les ‘ please copy ’ ou ‘ copy ’ ne servent à rien </li></ul><ul><li>pour finir : ‘ thanks ON4ZZZ contest ’. Trois parties distinctes : ‘ thanks’ = le QSO est fini, ‘ ON4ZZZ ’ = identification, ‘ contest ’ = nouveau CQ contest </li></ul><ul><li>ne terminez jamais avec ‘ QSL QRZ ’. Pourquoi ? </li></ul><ul><ul><li>‘ QSL QRZ ’ ne vous identifie pas. Et vous voulez que tous les passants sur la fréquence à la fin de votre QSO précédent sachent qui vous êtes et que vous êtes à la recherche de QSO dans le contest. Donc dites ‘ QSL ON4ZZZ Contest ’ </li></ul></ul><ul><ul><li>‘ QRZ ’ signifie ‘ qui m’a appelé   ? ’ et n’est pas une invitation à appeler ! </li></ul></ul><ul><li>il y a naturellement quelques variations possibles sur ce thème, mais l’essentiel dans tout cela est: vitesse, efficacité et précision </li></ul><ul><li>la plupart des opérateurs de contest emploient un programme de contest sur ordinateur </li></ul>10.6. Les QSO de contest en phonie
  20. 20. <ul><li>10.6. Comment faire des QSO dans un contest (téléphonie) ? (4) </li></ul><ul><li>les QSO en ‘ search and pounce ’ = à la recherche de multiplicateurs et de points. Comment faire ? </li></ul><ul><ul><li>mettez-vous exactement sur la fréquence de la station que vous voulez appeler. Est ce que votre RIT est ajusté correctement ? Donnez votre indicatif une seule fois </li></ul></ul><ul><ul><li>‘ ON4XXX from ON4ZZZ ’ n’est pas une bonne façon d’appeler. L’operateur de la station que vous appelez connaît certainement soin propre indicatif et sait que vous l’appelez puisque vous appelez sur sa fréquence à lui ! </li></ul></ul><ul><ul><li>donnez simplement votre indicatif une seule fois. S'il ne revient pas pour vous dans la seconde, appelez encore (1 fois) etc. </li></ul></ul>10.6. Les QSO de contest en phonie <ul><li>Les contests et le plan de bande IARU sur 40 et 160m </li></ul><ul><li>nous constatons que, pendant quelques uns des grands contests internationaux (CQWW, WPX, ARRL, CQ-160m (tant en phonie qu’en CW) les opérateurs de contest ne se tiennent pas strictement au plan de bande de l’IARU </li></ul><ul><li>cela se passe (pratiquement exclusivement) sur les bandes de 160m et 40m </li></ul><ul><li>la cause en est le manque de place sur ces bandes </li></ul><ul><li>le point positif dans tout cela est le fait que pendant ces quelques weekend, plusieurs milliers de radioamateurs occupent nos bandes de façon très intensive, ce qui est important pour que nous puissions les garder </li></ul><ul><li>il est préférable d’approcher les inconvénients temporels causés par une telle situation d’une manière positive </li></ul>
  21. 21. 10.6. Les QSO de contest en phonie Exemple d’un QSO contest en phonie : ON4XXX oscar november four x-ray x-ray x-ray contest (CQ contest de ON4XXX) oscar november six zulu zulu zulu (ON6ZZZ répond) ON6ZZZ five nine zero zero one (ON4XXX donne un rapport à ON6ZZZ) five nine zero zero three (ON6ZZZ donne à son tour un rapport) thanks ON4XXX contest (ON4XXX termine, s’identifie et relance CQ Contest)
  22. 22. 10.7. L’emploi correct de « QRZ » <ul><li>10.7. Comment et quand employer ‘QRZ’ </li></ul><ul><li>QRZ veut dire ‘ qui m’a appelé ? ’, et rien d’autre </li></ul><ul><ul><li>vous l’utilisez donc quand par exemple, après un CQ où vous n’avez pu déchiffrer aucun indicatif, et vous voulez que les stations vous appellent de nouveau </li></ul></ul><ul><li>QRZ ne veut pas dire ‘ qui est l à ? ’ </li></ul><ul><ul><li>si vous vous voulez connaître l’indicatif d’une station qui ne s’est pas identifiée depuis quelque temps, vous ne dites pas ‘ QRZ ’ mais plutôt ‘ your call please ’ </li></ul></ul><ul><li>QRZ ne veut pas dire ‘ qui est sur la fréquence ? ’ </li></ul><ul><ul><li>si vous voulez vérifier si la fréquence est libre, vous dites ‘ is the frequency in use? ’ </li></ul></ul><ul><li>QRZ ne veut pas dire ‘ veuillez m’appeler ’ </li></ul><ul><ul><li>depuis quelque temps nous entendons régulièrement des stations qui ajoutent ‘ QRZ ’ à la fin de leur CQ. Cela n’a aucun sens. Dans ce cas vous lancez un appel général et à la fin vous dites ‘ qui m’a appelé ? ’… Pour ç a c’est un peut tôt… </li></ul></ul><ul><li>plus drôle encore est d’utiliser le code ‘QRZ’ dans la phrase suivante: ‘ QRZ is this frequency in use? ’ ou encore ‘ QRZ the frequency? ’ </li></ul><ul><li>l’emploi erroné de ‘ QRZ ’ dans un pileup : </li></ul>erroné : CQ ZK1DX … ON4YYY you’re 59 QSL QRZ ZK1DX correct : CQ ZK1DX … ON4YYY you’re 59 QSL ZK1DX erroné : CQ ZK1DX … ON4YYY you’re 59 QSL QRZ
  23. 23. 10.8. L a qualité de vos émissions <ul><li>10.8. Vérifiez la qualité de vos émissions </li></ul><ul><li>avez-vous ajusté correctement votre émetteur ? </li></ul><ul><li>le gain du micro ( mic gain ) n’est-il pas trop élevé ? </li></ul><ul><li>est-ce que le niveau d’écrêtage ou de compression n’est pas trop poussé ?  </li></ul><ul><ul><li>- le niveau du bruit de fond devrait être au moins 25 à 30 dB moins élevé que le niveau de crête de la modulation (votre voix) </li></ul></ul><ul><li>demandez à un de vos voisins radioamateurs de contrôler la qualité de vos émissions </li></ul><ul><li>il est vivement conseillé d’avoir en permanence un oscilloscope qui vous montre de signal de sortie de l’émetteur </li></ul>Emettre avec un signal qui ne soit pas surmodulé est une obligation éthique sinon vous dérangez les autres utilisateurs du spectre
  24. 24. 11. L’art de la télégraphie <ul><li>11. L’ART DE LA TÉLÉGRAPHIE (1) </li></ul><ul><li>le code perçu par l’être humain se compose de signaux audio (de fréquence constante) qui sont envoyés par intermittence </li></ul><ul><li>il y a des envois de durée courte (les DIT , souvent appelés incorrectement les points ) et des envois de durée plus longue (typiquement 3 fois plus longue), les DAH (souvent appelés incorrectement les traits  ou barres ) </li></ul><ul><li>le code de Morse n'est pas une série de points et de traits écrits. La CW, c’est quelque chose d’auditif et non pas de visuel ! </li></ul><ul><li>les radioamateurs appellent la télégraphie très souvent la CW . Le terme CW vient de l’anglais Continuous Wave ( onde entretenue ), bien que l’onde audio (ou RF) ne soit pas du tout continue en télégraphie ; elle est continuellement interrompue à la cadence du code Morse </li></ul><ul><li>la largeur de bande (à -6dB) d’un signal CW est approximativement 4 fois la vitesse de manipulation en WPM (Words Per Minute = mots par minute) </li></ul><ul><ul><li>exemple  : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>un signal CW envoyé à 25 WPM occupe un spectre d’à peu près 100 Hz (à -6dB) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>de son coté, le spectre occupé par la transmission d’un signal SSB (BLU) est d’à peu près 2,7 kHz, segment de spectre qui peut contenir plus d’une douzaine de signaux en CW </li></ul></ul></ul><ul><li>la largeur de bande étroite d’un signal CW a comme conséquence un rapport Signal/Bruit bien meilleur dans des conditions marginales par rapport aux signaux à large bande tels que la SSB </li></ul><ul><li>ceci explique pourquoi des QSO à longue distance dans des conditions marginales se font généralement en CW, alors qu’en téléphonie (SSB) il serait impossible d’établir un contact </li></ul><ul><ul><li>- exemples  : les QSO à très grande distance en 160m, les QSO en EME etc. </li></ul></ul>
  25. 25. 11. L’art de la télégraphie <ul><li>11. L’ART DE LA TÉLÉGRAPHIE (2) </li></ul><ul><li>quelle est la vitesse minimale (manipulation et réception) que vous devez maîtriser pour pouvoir faire des QSO réguliers en CW  sur les bandes d’amateur ? </li></ul><ul><ul><li>avec 5 WPM vous pourrez obtenir un certificat de débutant en CW, mais cela ne vous permettra certainement pas de faire des QSO réguliers, des contacts avec la majorité des télégraphistes </li></ul></ul><ul><ul><li>… sauf peut-être sur des fréquences spéciales, dites QRS (ce qui veut dire télégraphie lente ). Ces fréquences sont prévues dans le Plan de Bande de l’IARU </li></ul></ul><ul><ul><li>12 WPM est un minimum, mais la plupart des operateurs expérimentés font leur QSO de 20 à 30 WPM, ou plus vite </li></ul></ul><ul><li>il n'y a aucune recette secrète pour maîtriser l'art de la CW : il faut s’entraîner comme pour tout sport </li></ul><ul><li>n'oubliez pas, le code Morse est une langue universelle, utilisée dans tous les pays du monde ! </li></ul>
  26. 26. 11 . Se faire aider par son PC ? <ul><li>11.1.  Se faire aider par son PC ? </li></ul><ul><li>vous n'apprendrez pas la télégraphie en employant un programme d’ordinateur prévu pour décoder la CW </li></ul><ul><li>il est entièrement acceptable d’utiliser son PC pour générer de la CW (surtout dans les contest) </li></ul><ul><li>un débutant peut, si nécessaire, utiliser un programme de décodage CW pour vérifier que ce qu’il a décodé à l’oreille était bien correct. S’il veut apprendre la CW il doit évidemment décoder le texte lui-même, à l’oreille, en parallèle ! </li></ul><ul><li>les programmes pour décoder la télégraphie ont une performance très médiocre, quand les conditions de réception sont moins que parfaites </li></ul><ul><li>keyer électronique avec manipulateur : la plupart des opérateurs CW emploient un  keyer électronique avec paddle (pédale ou manipulateur double contact) pour produire du code Morse, au lieu de la clef de main qui date du 19ème siècle. Il est vrai qu’il est beaucoup plus facile d'envoyer du code parfait en utilisant un keyer électronique qu'avec une pioche </li></ul>
  27. 27. 11.2. Lancer un CQ en CW <ul><li>11.2. Un appel général en télégraphie </li></ul><ul><li>avant de commencer à émettre : écoutez pendant un moment la fréquence que vous voulez utiliser </li></ul><ul><li>puis demandez si la fréquence est occupée. Envoyez ‘ QRL? ’ (= ‘ is this frequency in use? ’) </li></ul><ul><li>manipuler ‘ QRL? K ’ est incorrect (‘ K ’ veut dire : ‘ à vous ’) </li></ul><ul><li>il faut ajouter le point d’interrogation ! Sans ‘ ? ’, ‘ QRL ’ veut dire: ‘ la fréquence est occupée ’ </li></ul><ul><li>si la fréquence est occupée on répondra ‘ R ’, ‘ Y ’, ‘ R QSY ’, ‘ QRL ’ ou encore ‘ C ’ etc. </li></ul><ul><li>dans un tel cas vous devrez rechercher une autre fréquence d’appel </li></ul><ul><li>comment appeler CQ ?  ‘ CQ CQ ON4ZZZ ON4ZZZ ON4ZZZ AR ’ </li></ul><ul><li>‘ AR ’ veut dire ‘ end of message ’ (fin de message) </li></ul><ul><li>donnez votre indicatif 2 à 4 fois au grand maximum </li></ul><ul><li>n'envoyez pas une série interminable de CQ, avec votre indicatif une ou deux fois à la fin </li></ul><ul><li>il est préférable d’envoyer une série de CQ courts que des CQ interminables </li></ul><ul><li>si vous lancez un CQ en mode split (en écoutant sur une autre fréquence que votre fréquence d’émission), vous devez indiquer votre fréquence d’écoute à chaque CQ. Vous ajoutez simplement par exemple : ‘ UP 5 ’, ‘ DWN 10 ’ ou encore ‘ QSX 1822 ’ (QSX signifie :  j'écoute sur…) etc. </li></ul><ul><li>attention : ‘ K ’ veut dire ‘ à vous ’. Donc ne jamais terminer un CQ avec ‘ K ’ puisqu’il n’y a pas encore de correspondant ! </li></ul><ul><li>ne pas terminer non plus avec ‘ AR K ’ ce qui signifierait ‘ fin de transmission, à vous ’ </li></ul><ul><li>… pas non plus avec ‘ PSE K ’ comme dans cet exemple : ‘ CQ CQ de…. PSE K ’. ‘ PSE ’ veut dire s’il vous plait , et est utilisé quand on pose une question ou quand on demande quelque chose, ce qui n’est pas le cas ici. Alors, manipulez simplement ‘ AR ’, comme il faut </li></ul>
  28. 28. 11.3 Prosigns 11.4. Appeler CQ DX 11.5. Sur rendez-vous <ul><li>11.3.  Les signes professionnels (prosigns) </li></ul><ul><li>prosigns: des symboles formés en combinant deux lettres et en supprimant l’espace entre les lettres </li></ul><ul><li>exemple : </li></ul><ul><ul><li>‘ AR ’, utilisé pour indiquer la fin d’une transmission, parfois écrit comme ‘ AR ’ </li></ul></ul><ul><li>d’autres signes professionnels en CW sont : </li></ul><ul><ul><li>‘ AS ’ = patientez </li></ul></ul><ul><ul><li>‘ CL ’ = je ferme ma station (closing down) </li></ul></ul><ul><ul><li>‘ SK ’ = fin de QSO (stop keying) </li></ul></ul><ul><ul><li>‘ HH ’ = correction d’erreur de manipulation </li></ul></ul><ul><li>‘ BK ’ et ‘ KN ’ ne sont pas des signes professionnels, ces codes sont envoyés comme deux lettres bien séparées. </li></ul><ul><li>11.4. Appeler ‘CQ DX’ </li></ul><ul><li>appelez ‘ CQ DX ’ </li></ul><ul><li>spécifiez éventuellement votre destination : ‘ CQ CQ DX ON4ZZZ ON4ZZZ DX JA AR ’, ou ‘ ...DX USA... ’ etc. </li></ul><ul><li>éventuellement : ‘ CQ DX .... ... NO EU... ’, mais ceci est plus agressif... </li></ul><ul><li>restez toujours aimable, même si une station de votre propre continent vous appelle. Peut-être êtes-vous un nouveau pays pour lui ! Donnez-lui un rapport rapide et notez-le dans votre log </li></ul><ul><li>11.5. Appeler une station spécifique (un appel directif) </li></ul><ul><li>vous avez rendez-vous (sked) avec G3ZZZ: ‘ G3ZZZ G3ZZZ DE ON4ZZZ KN ’. Remarquez que vous utilisez ‘ KN ’, ce qui veut dire que vous ne voulez entendre que G3FXB qui vous réponde </li></ul><ul><li>si quelqu'un d'autre vous appelle, restez poli. Donnez-lui un rapport rapide en ajoutant :  ’SRI HVE SKED WID G3ZZZ 73 ’ (je suis désolé, j’ai un rendez–vous avec G3ZZZ, 73) </li></ul>
  29. 29. 11.6. Faire un QSO en CW <ul><li>11.6. Continuer et terminer le QSO (1) </li></ul><ul><li>vous êtes appelé par ON4XXX : ‘ ON4ZZZ DE ON4XXX ON4XXX AR ’ </li></ul><ul><li>une alternative serait : ‘ ON4ZZZ DE ON4XXX ON4XXX K ’ </li></ul><ul><li>quand vous appelez une station, ne donnez votre indicatif qu’une seule fois; le mieux est de ne pas le donner du tout (vous pouvez en être certain qu’il le connaît …) </li></ul><ul><li>devons-nous terminer avec ‘ K ’ ou avec ‘ AR ’ ? Les deux sont acceptés . La première alternative semble un peu optimiste… </li></ul><ul><li>‘ AR ’ est un signe professionnel (les lettres A et R sont manipulées sans espace entre les deux). Ce code est facilement reconnaissable, et aucune confusion n’est possible. En utilisant ‘ K ’ il est possible que cette lettre soit interprétée comme faisant part de l’indicatif même. Utilisez donc ‘ AR ’ plutôt que ‘ K ’ dans ce cas </li></ul><ul><li>vous répondez : ‘ ON4XXX DE ON4ZZZ GE TKS FER CALL UR RST 589 NAME JEAN JEAN QTH BRUSSELS BRUSSELS HW CPY ON4XXX DE ON4ZZZ K ’ </li></ul><ul><ul><li>maintenant que vous êtes en QSO il faut utiliser ‘ K ’ qui veut dire ‘ à vous ’ </li></ul></ul><ul><li>ne manipulez jamais ‘ ... AR K ’ ni ‘ ...AR KN ’ </li></ul><ul><ul><li>‘ AR K ’ veut dire ‘fin d’émission’ + ‘à vous’ </li></ul></ul><ul><ul><li>‘ AR KN ’ veut dire ‘fin d’émission’ + ‘à vous (seul)’ </li></ul></ul><ul><ul><li>il est évident que vous arrêtez vos émissions quand vous repassez la clef à votre correspondant... ‘ AR ’ est donc du superflu </li></ul></ul><ul><li>ne terminez pas non plus avec ‘ AR ’. Dans ce cas vous dites ‘ fin d’émission ’ , sans passer la clef à votre correspondant </li></ul><ul><li>pour terminer le QSO : ‘ …TKS FER QSO 73 ES CUL ON4XXX DE ON4ZZZ SK ’ </li></ul><ul><ul><li>‘ SK ’ est le signe professionnel signifiant ‘ fin de QSO ’ </li></ul></ul><ul><li>si vous avez en plus l'intention de fermer votre station, vous devriez envoyer : ‘ …ON4XXX DE ON4ZZZ SK CL ’ </li></ul><ul><ul><li>- ‘ CL ’ est un signe professionnel signifiant ‘ je ferme la station ’ (en anglais : ‘ closing down station ’) </li></ul></ul>
  30. 30. <ul><li>11.6. Continuer et terminer le QSO (2) </li></ul><ul><li>le rapport RST </li></ul><ul><ul><li>la lettre T vient de Tonalité </li></ul></ul><ul><ul><li>les appréciations attribuées aux différentes valeurs de la lettre T datent d’il y a plus de ¾ de siècle, du temps ou des tonalités pures, qui sont la règle de nos jours, étaient plutôt des exceptions. Le tableau ci-dessus est un tableau de plus récente date (1995 , source: W4NRL) </li></ul></ul><ul><li>une version plus moderne du rapport T : </li></ul><ul><ul><li>T1 : tonalité excessivement mauvaise, modulation profonde, oscillations incontrôlées et/ou composante AC très substantielle. En un mot : un tel signal ne devrait pas être sur l’air. </li></ul></ul><ul><ul><li>T5 : une composante AC substantielle. Cette composante est généralement causée par une alimentation défectueuse de l’émetteur ou de l’amplificateur </li></ul></ul><ul><ul><li>T7-T8 : composante AC légère ou très légère </li></ul></ul><ul><ul><li>T9 : note parfaite, sinusoïdale pure </li></ul></ul><ul><li>défauts les plus classiques au sujet de la qualité des signaux CW : </li></ul><ul><ul><li>chirp (piaulements) : donnez un rapport comme ‘ 597 CHIRP ’ ou ‘ 597 BAD CHIRP ’ </li></ul></ul><ul><ul><li>key clicks (claquements ou cliquetis) : rapport  ‘ 597 CLICKS ’ ou ‘ 597 BAD CLICKS ’ </li></ul></ul>11.6. Faire un QSO en CW
  31. 31. Les codes pour finir une émission en CW <ul><li>Un aperçu des codes pour finir une émission </li></ul><ul><li>: un appel  est une réponse à un CQ ou un QRZ </li></ul><ul><li>: une émission (un over ) n’est pas la même chose qu’un QSO. Généralement un QSO comprend plusieurs émissions (des over ) </li></ul>
  32. 32. 11.6. Faire un QSO en CW QSO typique en CW pour radioamateur débutant QRL? QRL? … CQ CQ ON4XXX ON4XXX CQ CQ ON4XXX ON4XXX AR ON4XXX DE ON6YYY ON6YYY AR ON6YYY DE ON4XXX GE TKS FER CALL UR 579 579 MY NAME BOB BOB QTH LIEGE LIEGE HW CPY? ON6YYY DE ONXXX K ON4XXX DE ON6YYY FB BOB TKS FER RPRT = UR RST 599 599 NAME JOHN JOHN QTH NR GHENT GHENT = BTU ON4XXX DE ON6YYY K ON6YYY DE ONXXX MNI TKS FER RPRT JOHN TX 100 W ANT DIPOLE AT 12 M WILL QSL VIA BURO PSE UR QSL CARD TKS QSO 73 ES GE JOHN ON6YYY DE ONXXX K ON4XXX DE ON6YYY ALL OK BOB, HERE TX 10 W ANT INV V AT 8 M = MY QSL OK VIA BURO = 73 ES TKS QSO CUL BOB ON4XXX DE ON6YYY SK 73 JOHN CUL DE ON4XXX SK
  33. 33. 11.7. L’emploi de « BK » 11.8 Encore plus vite <ul><li>11.7. Quand et comment utiliser ‘BK’ </li></ul><ul><li>‘ BK ’ (provient du mot anglais ‘ break ’) est un signe employé par deux stations en QSO, pour se passer la clef sans chaque fois échanger les indicatifs </li></ul><ul><li>c’est un peu l’équivalent des expressions ‘ over ’ ou ‘ à vous ’ utilisées en phonie </li></ul><ul><li>exemple : ON4XXX est en QSO avec ON4ZZZ et veut savoir le nom d'ON4ZZZ </li></ul><ul><ul><li>- il lui envoie le code suivant : ‘ …UR NAME PSE BK ’ (=  votre nom svp break ) </li></ul></ul><ul><ul><li>- ON4ZZZ lui répond aussitôt : ‘ BK NAME JEAN JEAN BK ’ </li></ul></ul><ul><li>le premier ‘ BK ’ n'est cependant pas toujours envoyé </li></ul><ul><li>11.8. Encore plus vite </li></ul><ul><li>souvent on laisse même tomber le ‘ BK ’ des deux cotés  on s’arrête simplement de manipuler </li></ul><ul><li>cette méthode n’est utilisée que si les 2 stations opèrent en ‘ break in ’, cela veut dire si leur équipement leur permet d’écouter entre les caractères qu’ils manipulent </li></ul><ul><li>11.9. L’emploi  du signe professionnel ‘AS’ (DIT DAH DIT DIT DIT) </li></ul><ul><li>si quelqu'un s’annonce sur la fréquence où vous êtes en QSO, et si vous voulez lui faire savoir que vous aimeriez d'abord finir le QSO sans lui, envoyez juste ‘ AS ’ </li></ul><ul><li>‘ AS ’ est envoyé comme un prosign , et veut dire ‘ attendez ’ ou ‘ patientez ’ </li></ul>
  34. 34. 11.9. AS 11.10. KN 11.12. Répondre a un CQ <ul><li>11.10. Quand et comment utiliser ‘KN’ </li></ul><ul><li>‘ K ’ veut dire ‘ à vous ’ </li></ul><ul><li>‘ KN ’ veut dire ‘ à vous seul ’ : vous ne voulez entendre que la station dont vous venez de manipuler l’indicatif. Vous dites en même temps ‘ les autres, stand by ’ </li></ul><ul><li>est principalement employé quand le chaos est imminent . Un scenario potentiel : </li></ul><ul><ul><li>plusieurs stations vous répondent. Vous décodez un indicatif partiel </li></ul></ul><ul><ul><li>vous répondez ‘ ON6AB? DE ON4ZZZ PSE UR CALL AGN BK ’ </li></ul></ul><ul><ul><li>cette station vous répond, mais en même temps un nombre d’indisciplinés qui gênent la réception de façon à ce que vous n’ayez toujours pas copié l’indicatif complet du ON6 </li></ul></ul><ul><ul><li>cette fois-ci vous manipulerez : ‘ ON6AB? DE ON4ZZZ KN ’ ou encore ‘ ONLY ON6AB? DE ON4ZZZ KN ’. Pour que tout le monde sache que c’est KN vous pouvez également mettre un peu l’accent en manipulant ‘ ON6AB? DE ON4ZZZ KN N N N ’ (cela indique que vous êtes devenu un peu nerveux) </li></ul></ul><ul><li>11.11. Répondre à un CQ </li></ul><ul><li>vous (ON4ZZZ) voulez répondre au CQ de ON4XXX </li></ul><ul><li>ne manipulez jamais à une vitesse supérieure à celle qu’emploie la station que vous allez appeler </li></ul><ul><li>envoyez au maximum une seule fois l’indicatif de la station que vous appelez. Il est préférable de ne pas le faire, car il est totalement clair qui vous appelez ! </li></ul><ul><li>vous pouvez utiliser ou ‘ K ’ ou ‘ AR ’ pour terminer votre appel, les deux sont acceptables, donc: ‘ ON4XXX DE ON4ZZZ ON4ZZZ K ’, ‘ ON4ZZZ ON4ZZZ K ’, ‘ ON4XXX DE ON4ZZZ ON4ZZZ AR ’ ou ‘ ON4ZZZ ON4ZZZ AR ’ </li></ul><ul><li>la plupart du temps on envoie uniquement son indicatif sans ‘ AR ’ ni ‘ K ’ </li></ul><ul><li>n’envoyez surtout pas ‘ …PSE K ’ ou ‘ …PSE AR ’ à la fin de votre appel </li></ul>
  35. 35. 11.12. Corriger votre indicatif 11.13. Appeler une station qui termine un QSO 11.14. le signe = <ul><li>11.12. Corriger votre indicatif </li></ul><ul><li>ON4XXX vous répond : ‘ ON4ZZ Y DE ON4XXX TKS FOR CALL UR RST 479 479 NAME JACK JACK QTH NR GHENT GHENT ON4ZZ Y DE ON4XXX K ’ </li></ul><ul><li>vous corrigez son erreur de la façon suivante : ‘ ON4XXX de ON4ZZ Z ZZZ ON4ZZ Z TKS FER… ’ etc. </li></ul><ul><li>en répétant plusieurs fois la partie de votre indicatif qui était copiée de façon erronée vous allez attirer l’attention de votre correspondant sur l’erreur à corriger </li></ul><ul><li>11.13. Appeler une station qui vient de terminer un QSO </li></ul><ul><li>qui des deux était originellement sur la fréquence ? </li></ul><ul><ul><li>est-ce qu’ils terminent tous les deux avec ‘ SK ’ ? </li></ul></ul><ul><ul><li>y a-t-il un des deux qui termine avec ‘ CL ’ (ce qui veut dire qu’il quitte la fréquence) ? </li></ul></ul><ul><ul><li>si ce n’est pas clair, attendez quelques secondes pour voir si un des deux lance un appel </li></ul></ul><ul><li>exemple : </li></ul><ul><ul><li>- ON4XXX termine un QSO avec F1AA : ‘ …73 CUL F1AA de ON4XXX SK ’ </li></ul></ul><ul><ul><li>ni l’une ni l’autre station ont appelé CQ ou QRZ </li></ul></ul><ul><ul><li>vous pouvez donc appeler l’une ou l’autre station </li></ul></ul><ul><ul><li>- vous voulez appeler F1AA : ‘ F1AA de ON8ZZZ ON8ZZZ AR ’ </li></ul></ul><ul><ul><li>dans ce cas appeler uniquement avec votre indicatif n’est pas suffisant, il faut indiquer laquelle des 2 stations vous appelez. Donc donner une fois l’indicatif de la station que vous appelez </li></ul></ul><ul><li>11.14. L’emploi du signe d’égalité ‘=’ ou ‘DAH DIT DIT DIT DAH’ </li></ul><ul><li>le signe d’égalité ( DAH DIT DIT DIT DAH) est utilisé pour indiquer que vous pausez pendant que vous réfléchissez </li></ul><ul><li>ceci pour éviter que votre correspondant ne commence à émettre pendant cette courte pause, vous n'avez d’ailleurs pas encore fini votre propos. C’est donc l’équivalent de ‘ euh, euh, euh ’ en phonie </li></ul><ul><li>est également utilisé comme signe séparateur entre tronçons de texte </li></ul>
  36. 36. 11.5 Un plaisir pour l’oreille … <ul><li>11.15. Ecouter la télégraphie doit être un plaisir pour l’oreille </li></ul><ul><li>de la bonne télégraphie, manipulée avec doigté et un sens parfait du rythme est toujours une musique pour l’oreille ! </li></ul><ul><li>assurez-vous que l’espace entre les lettres et entre les mots soit correcte. Rien n’est plus agaçant que du soi-disant code Morse ou toutes les lettres sont collées les unes aux autres </li></ul><ul><li>c’est souvent mieux d’agrandir légèrement l’espace entre les signes et en même temps augmenter un peu la vitesse, ce qui améliore la lisibilité, surtout aux vitesses élevées </li></ul><ul><li>les télégraphistes expérimentés identifient des mots, et pas seulement des lettres. Il est évident que cela n’est possible que si on laisse assez d’espace entre deux mots </li></ul><ul><li>sur votre keyer électronique (manipulateur électronique), ajustez le rapport dot/espace (en anglais :  weight ) pour obtenir un code agréable à écouter </li></ul><ul><li>remarque : le rapport Weight n’est pas la même chose que le rapport DIT/DAH (en anglais : ‘ dot dash ratio ’). Le rapport DIT/DAH est habituellement fixé à 1/3 </li></ul>
  37. 37. 11.16. QRP 11.18. QRZ? <ul><li>11.16. Je suis une station CW QRP (station à très petite puissance) </li></ul><ul><li>ne manipulez jamais ‘ ON4ZZZ/QRP ’, c’est illégal </li></ul><ul><li>dans la plupart des pays les seuls suffixes légaux sont /P , /A , /M et /MM (c’est le cas en Belgique) </li></ul><ul><li>ajouter /QRP rend le déchiffrage de votre indicatif plus difficile </li></ul><ul><li>vous pouvez toujours indiquer pendant le QSO que vous êtes une station QRP </li></ul><ul><li>si vous voulez lancer un CQ pour de stations QRP : ‘ CQ QRP CQ QRP ON4ZZZ ON4ZZZ QRP AR ’ </li></ul><ul><li>11.17. L’emploi correct de ‘QRZ?’ </li></ul><ul><li>‘ QRZ ? ’ n’a qu’une seule signification : ‘ qui m’a appelé ? ’ </li></ul><ul><li>exemple : après votre CQ vous n’avez pu déchiffrer aucun indicatif, et vous voulez que les stations vous appellent de nouveau. Alors manipulez : ‘ QRZ? ON4ZZZ AR ’ </li></ul><ul><li>normalement QRZ est toujours manipulé ensemble avec le point d’interrogation (vous posez une question), donc ‘ QRZ? ’ </li></ul><ul><li>si vous avez copié une partie d’un indicatif (par exemple ‘ON4’) : </li></ul><ul><ul><li>- n’envoyez surtout pas un ‘ QRZ? ’ ou même ‘ QRZ ON4? ’ </li></ul></ul><ul><ul><li>- ceci signifierait aux autres stations de vous appeler, ils n’auront compris que le ‘ QRZ ’… </li></ul></ul><ul><ul><li>- mais plutôt : ‘ ON4? AGN K ’ ou ‘ ON4? AGN KN ’ </li></ul></ul><ul><ul><li>- notez qu’ici vous employez ‘ K ’ ou ‘ KN ’ et non pas ‘ AR ’, puisque vous repassez la clef à une station bien déterminée, c.a.d. la station ON4 dont vous avez manqué le suffixe </li></ul></ul><ul><li>‘ QRZ ’ ne veut pas dire ‘ qui est là ’, ni ‘ qui est sur la fréquence ’ et moins encore ‘ veuillez m’appeler ’ </li></ul><ul><li>si vous voulez connaître l’indicatif d’une station qui depuis quelque temps ne s’est plus identifiée, n’envoyez pas ‘ QRZ? ’ mais bien ‘ CALL? ’ ou ‘ UR CALL? ’ + s’identifier soi-même ! </li></ul>
  38. 38. 11.18. DIT DIT 11.19 Corriger une erreur de manipulation <ul><li>11.18. L’emploi de ‘DIT  DIT’ à la fin d’un QSO </li></ul><ul><li>à la fin d'un QSO les deux stations en QSO envoient souvent en tant que tout dernier code, deux dits avec un certain espacement supplémentaire entre eux (comme e  e). Ce ‘ DIT DIT ’ est un dernier salut à la fin d’un QSO </li></ul><ul><li>11.19.  Corriger une erreur de manipulation </li></ul><ul><li>supposez que vous manipulez un mot difficile et que vous commettiez une erreur </li></ul><ul><ul><li>- dans ce cas, arrêtez-vous de manipuler aussitôt que vous avez constaté l’erreur, attendez une fraction de seconde et envoyez 8 ‘ DIT ’ </li></ul></ul><ul><ul><li>pas facile a faire, vous êtes déjà un peu nerveux parce que vous avez commis une erreur, et puis envoyer exactement 8 ‘ DIT ’, et pas 7 ou 9 ! </li></ul></ul><ul><ul><li>c es huit ‘ DIT ’ sont parfois identifiés comme le signe professionnel ‘ HH ’ </li></ul></ul><ul><ul><li>- après cela vous recommencez à manipuler là où vous aviez commis une erreur </li></ul></ul><ul><li>très souvent on se limite à quelques DIT bien espacés , ‘ DIT _ DIT _ DIT ’ </li></ul><ul><li>l'espacement supplémentaire entre les DIT indique clairement que vous n'envoyez pas une lettre ni un chiffre, mais le signe d’erreur </li></ul><ul><li>dans la pratique, les DIT sont souvent omis. Quand l'expéditeur réalise qu’il a fait une erreur, il s'arrête pendant une seconde et recommence à envoyer le même mot </li></ul><ul><li>11.20. Utiliser ‘?’ au lieu de ‘QRL?’ </li></ul><ul><li>demander si une fréquence est occupée se fait en CW en envoyant ‘ QRL? ’ </li></ul><ul><li>certains envoient simplement ‘ ? ’, parce que c’est plus rapide et que de cette façon on réduit les chances de causer du QRM si la fréquence est réellement occupée </li></ul><ul><li>mais ‘ ? ’ peut être interprété de beaucoup de manières </li></ul><ul><ul><li>- ‘ ? ’ sans plus veut dire ‘ j’ai posé une question ’, mais je n’ai pas dit laquelle… </li></ul></ul><ul><ul><li>donc, utilisez toujours ‘ QRL? ’, envoyer juste le point d'interrogation peut créer beaucoup de confusion </li></ul></ul>
  39. 39. 11.20. Contest CW <ul><li>11.21. Les contests en CW (1) </li></ul><ul><li>voir également les contests en phonie </li></ul><ul><li>participer à un contest veut dire : vitesse, efficacité et précision. Il ne faut donc envoyer que ce qui est strictement nécessaire </li></ul><ul><li>comment appeler CQ dans le contest ? ‘ ON4ZZZ ON4ZZZ TEST ’ </li></ul><ul><ul><li>‘ TEST ’ vient du mot contest </li></ul></ul><ul><ul><li>pourquoi envoyer le mot ‘ TEST ’ à la fin de l’appel ? </li></ul></ul><ul><ul><li>parce que vous voulez que toute station qui passe sur votre fréquence d’émission sache vous lancez CQ dans le contest </li></ul></ul><ul><li>une station vous appelle : ‘ ON4XXX ’. Si vous ne lui répondez pas dans la seconde, il vous appellera probablement une deuxième fois (une seule fois son indicatif) </li></ul><ul><li>comment répondre à ON4XXX ? ‘ ON4XXX 599001 ’ </li></ul><ul><ul><li>- ou en plus court : ‘ ON4XXX 5NNTT1 ’ </li></ul></ul><ul><ul><li>ou plus vite encore : ‘ ON4XXX 5NN1 ’. Nous reparlerons des chiffres abrégés </li></ul></ul><ul><ul><li>001 est le numéro séquentiel qui fait part de l’échange contest (parfois c’est le numéro de zone, l’âge de l’opérateur, le QTH locator, etc.) </li></ul></ul><ul><ul><li>pas de ‘ K ’, ni de ‘ 73 ’ ni de ‘ GL ’ etc., tout cela est du lest </li></ul></ul><ul><li>la réponse idéale de ON4XXX sera comme suit : ‘ 599012 ’ ou ‘ 5NNT12 ’ </li></ul><ul><li>s’il n’avait pas bien copié le rapport il aurait répondu ‘ AGN? ’. Comme il ne l’a pas fait, cela veut dire qu’il a tout copié ; il n’y a aucune raison d’envoyer un ‘ TU ’, ‘ QSL ’, ‘ R ’ ou quoi que ce soit pour confirmer réception. Tout cela serait une perte de temps </li></ul><ul><li>tout ce qui reste est de terminer le contact. Une forme polie est la suivante : ‘ TU ON4ZZZ TEST ’. ‘ TU ’ est le code qui indique que le QSO est terminé, ‘ ON4ZZZ ’ est l’identification à l’adresse des stations qui veulent appeler, et ‘ TEST ’ veut dire que vous lancez un nouveau CQ contest </li></ul><ul><li>il est clair qu’on peut employer de légères variations par rapport à ce qui précède, mais l'idée de base doit toujours être : vitesse, efficacité et précision </li></ul>
  40. 40. <ul><li>11.21. Les contests en CW (2) </li></ul><ul><li>la majorité des opérateurs de contest emploient un programme PC pour enregistrer les QSO </li></ul><ul><ul><li>- la CW est envoyée via le clavier du PC </li></ul></ul><ul><ul><li>- le manipulateur (en anglais: paddle ) est toujours présent pour intervenir si nécessaire </li></ul></ul><ul><ul><li>la plupart de ces programmes ne font pas qu’enregistrer les QSO, ils génèrent des courts messages qui sont préenregistrés </li></ul></ul><ul><ul><li>tout cela rend évidemment ces contests moins fatigants et aide à éviter des erreurs </li></ul></ul><ul><li>appeler quelqu'un (un multiplicateur) dans le contest : </li></ul><ul><ul><li>après son CQ vous donnez une seule fois votre indicatif : ‘ ON4XXX ’ </li></ul></ul><ul><ul><li>n’envoyez surtout pas ‘ ON4XXX DE ON4ZZZ ’, vous pouvez en être sur que ON4XXX connaît son propre indicatif, et il se rend parfaitement compte que c’est lui que vous appelez, puisque vous appelez sur sa  fréquence… </li></ul></ul><ul><li>si après 1 seconde il ne revient pas, vous l’appellerez une deuxième fois (etc.) </li></ul>11.20. Contest CW Exemple d’un QSO contest en CW : ON4XXX ON4XXX TEST (CQ Contest de ON4XXX) ON6ZZZ (ON6ZZZ répond) ON6ZZZ 599013 (ON4XXX donne un rapport à ON6ZZZ) 599010 (ON6ZZZ à son tour un rapport) TU ON4XXX TEST (ON4XXX termine le QSO, s’identifie et relance CQ contest)
  41. 41. 11.21. Chiffres abrégés en CW 11.22. Battement zéro (zero beat) <ul><li>11.22. Chiffres abrégés utilisés dans les contests </li></ul><ul><li>le code à échanger dans la plupart des concours se compose habituellement du rapport RST, souvent suivi de quelques autres chiffres, par exemple un numéro séquentiel ou autre </li></ul><ul><li>pour gagner du temps, on raccourcit souvent le code des chiffres  </li></ul><ul><ul><li>1 = A (DIT DAH) </li></ul></ul><ul><ul><li>2, 3 en 4 ne sont pas habituellement abrégés </li></ul></ul><ul><ul><li>5 = E (DIT) </li></ul></ul><ul><li>au lieu de ‘ 599009 ’ on peut manipuler ‘ ENNTTN ’. Plus habituel est ‘ 5NNTTN ’. Nous savons tous que le code consiste en 6 chiffres, alors nous notons les lettres comme étant des chiffres. Dans les programmes de contest les plus performants vous pouvez encoder des lettres, le programme fera lui-même la conversion en chiffres avant de les sauver en mémoire </li></ul><ul><li>zone CQ après le rapport RST (par exemple zone 14 ou 15) : au lieu de manipuler ‘ 59914 ’ nous manipulons ‘ 5NNA4 ’ ou même ‘ ENNA4 ’ </li></ul><ul><li>11.23. Se mettre au battement nul (‘zero beat’) </li></ul><ul><li>un avantage important d’un QSO en CW est sa largeur de bande étroite (quelques centaines de Hz) </li></ul><ul><li>… si du moins les deux stations en QSO sont exactement sur la même fréquence </li></ul><ul><li>pour la plupart des QSO, les deux stations émettent sur exactement la même fréquence </li></ul><ul><li>exercez-vous à vous mettre au battement nul ( zero beat ) </li></ul><ul><ul><li>- avec les récepteurs modernes cela veut dire que la fréquence audio du signal moniteur (CW) et la fréquence audio du signal reçu (avec lequel vous voulez être au battement zéro) doivent être exactement les mêmes </li></ul></ul><ul><ul><li>sur les émetteurs-récepteurs modernes la fréquence du signal moniteur peut être ajustée </li></ul></ul><ul><li>les ‘spécialistes’ emploient souvent une fréquence relativement basse (300-500 Hz). Ces fréquence sont moins fatigantes à l’oreille que les fréquences plus habituelles (600, 800 et même 1000 Hz) </li></ul><ul><ul><li>6, 7 en 8 ne sont pas habituellement abrégés </li></ul></ul><ul><ul><li>9 = N (DAH DIT) </li></ul></ul><ul><ul><li>0 = T (DAH) </li></ul></ul>
  42. 42. 11.23. Fréquences QRS 11.24. Key clicks ? <ul><li>11.24. Les fréquences pour les QSO en télégraphie lente (‘QRS’) </li></ul><ul><li>80 m: 3.550 – 3.570 kHz </li></ul><ul><li>20 m: 14.055- 14.060 kHz </li></ul><ul><li>15 m: 21.055 – 21.060 kHz </li></ul><ul><li>10 m: 28.055 – 28.060 kHz </li></ul><ul><li>11.25. Mes transmissions en CW sont-elles sans claquements ? </li></ul><ul><li>il n’y a pas que le contenu et la forme de vos émissions qui doivent être comme il faut …  </li></ul><ul><li>… la qualité des signaux CW que vous transmettez doit également être sans reproches </li></ul><ul><li>le principal problème de qualité, ce sont les claquements </li></ul><ul><li>comment vérifier si vos émissions produisent des claquements ? </li></ul><ul><ul><li>- un collègue radioamateur dans votre voisinage immédiat peut écouter soigneusement vos signaux </li></ul></ul><ul><ul><li>- il est mieux de surveiller la forme des signaux CW transmis à l’aide d’un oscilloscope connecté en permanence sur la sortie de votre émetteur </li></ul></ul><ul><ul><li>- ou …vous pouvez employer un analyseur de spectre (cher !) </li></ul></ul><ul><li>si on vous signale des claquements au cours de vos QSO vérifiez sur un oscilloscope ou demandez à un radioamateur expérimenté de vous aider à résoudre ce problème ! </li></ul><ul><li>il y a pas mal d’émetteurs-récepteurs récents qui ont des claquements prononcés </li></ul><ul><ul><li> </li></ul></ul><ul><ul><li>2ms t.montée 4ms t.montée 6ms t.montée 8ms t.montée </li></ul></ul>Emettre un signal CW sans claquements est une obligation éthique sinon vous dérangez les autres utilisateurs du spectre Excellent signal CW avec un temps de montée de 10mS <ul><li>Causes possibles de claquements </li></ul><ul><li>quand l'enveloppe du signal transmis a une forme très carrée avec des transitions brusques, le taux d'harmoniques très élevé du signal modulant se manifeste par des bandes latérales additionnelles, à gauche et à droite du signal CW, qui produisent un son très typique de claquement. Il y a trois causes principales à ce phénomène. </li></ul><ul><ul><li>la première est que la forme du signal modulant contient trop d'harmoniques. Ceci est très souvent dû à une mauvaise conception de certains circuits dans l'émetteur. Heureusement de nombreux circuits de correction ont été publiés, sur internet notamment. </li></ul></ul><ul><ul><li>une deuxième cause courante, en cas d'utilisation d'un amplificateur linéaire, est qu'on utilise parfois le circuit d' ALC ( automatic level control ) pour réduire la puissance d'attaque de l'émetteur au lieu de l'ajuster manuellement. La plupart des systèmes ALC réagissent cependant trop lentement et une pointe de forte puissance ( spike ) passe au début de l'émission. </li></ul></ul><ul><ul><li>une troisième cause peut être une temporisation incorrecte des relais qui commutent les signaux HF de l’émetteur et/ou de l’amplificateur. Cela se produit les plus souvent quand on opère en QSK (full break-in ou semi break-in). </li></ul></ul>
  43. 43. 11.25. Trop vite ? 11.26. Logiciels d’exercice <ul><li>11.26. Trop vite ? </li></ul><ul><li>est ce que votre vitesse en CW vous semble adéquate ? </li></ul><ul><li>vous n’allez pas améliorer cette vitesse en faisant beaucoup de QSO à la vitesse que vous maîtrisez déjà ! </li></ul><ul><li>il faut vous entraîner à des vitesses supérieures à celles que vous trouvez confortables </li></ul><ul><li>jusqu’à environ 15 WPM (mots par minute) vous pouvez facilement copier sur papier </li></ul><ul><li>au delà de 15 WPM vous devriez apprendre à reconnaitre des mots et des codes et à ne noter que ce qui est important (nom, QTH, le temps, la puissance, l’antenne etc.) </li></ul><ul><li>11.27. Logiciels d’exercice pour la CW </li></ul><ul><li>le cours de CW sur le site Web de l’UBA : www.uba.be </li></ul><ul><li>l’entraîneur CW selon la méthode de Koch : www.g4fon.net </li></ul><ul><li>just learn Morse code : www.justlearnmorsecode.com </li></ul><ul><li>contest simulation : www.dxatlas.com/MorseRunner </li></ul><ul><li>améliorez votre vitesse avec RUFZ : www.rufzxp.net </li></ul><ul><li>ne décrivez jamais le code morse en utilisant les mots points et traits , ce qui nous fait penser à quelque chose de visuel, mais plutôt avec les mots ‘ DIT ’ et des ‘ DAH ’ ce qui suggère des sons, ce qui est le cas </li></ul><ul><li>n’essayez jamais d’apprendre la télégraphie en comptant les points et les traits ! </li></ul><ul><li>n'apprenez jamais la CW en groupant ensemble les lettres à codes semblables (par exemple. e, i, s, h, 5) : ceci vous fera compter à jamais des points et des traits ! </li></ul>
  44. 44. 11.27. Abbr é viations CW AGN: again ANT: antenna AR: end of message B4: before BK: Break BTW: by the way CFM: (I) confirm CL: closing (down), clear CL: call CQ: appel général CU: see you CUL: see you later CPY of CPI: copy DE: from (ex. ON4BB de ON5AA) DWN: down ES: and FB: fine business (bien, tr ès bien) FER: for GA: go ahead GA: good afternoon GD: good day GE: good evening GL: good luck GM: good morning GN: good night GUD: good HI: rire en CW HNY: happy new year HR: here HW: how (ex. hw cpy) K: over to you KN: over to you only 11.28. Liste d’abréviations courantes en CW LP: long path (propagation) MX: Merry Christmas N: no (n é gation) NR: number NW: now PSE: please, svp PWR: power OM: old man (homme, radioamateur masculin ) OP: operator PSE: please PWR: power R: roger, yes, I confirm, received (confirmer) RCVR of RX: receiver RIG: equipment RPT: repeat (r é p é tez) RPRT: report SK: end of contact SP: shorth path (propagation) SRI: sorry TMW of TMRW: tomorrow (demain) TNX – TKS: thanks TU: thank you UR: your VY: very WX: weather XMAS: Christmas XYL: femme, femme mari ée YL: young lady, jeune fille YR: year 73: ( mes) amitiés (jamais 73s, best 73 of meilleures 73s, (tous des pléonasmes) 88: bon baisers
  45. 45. Bijzonderste afkortingen en Q-codes <ul><li>Les codes les plus importants : </li></ul><ul><li>AR: termine une émission qui n’est PAS adressée à quelqu’un en particulier (ex. à la fin d’un CQ) </li></ul><ul><ul><ul><li>ne jamais employer ensemble avec K ou KN </li></ul></ul></ul><ul><li>K: veut dire ‘ à vous ’ </li></ul><ul><ul><ul><li>- donc employer uniquement pour terminer une émission adressée à une personne en particulier </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>- donc : pour terminer les émissions pendant un QSO (ou un appel directif) </li></ul></ul></ul><ul><li>KN: ‘ à vous seul ’, vous mettez l’accent sur le fait que vous ne voulez entendre aucune autre station que celle dont vous venez de donner l’indicatif </li></ul><ul><li>SK: utilisé pour terminer un QSO (SK = stop keying ) </li></ul><ul><li>CL: est employé quand vous fermez votre station (CL = closing down ) </li></ul><ul><li>QRL?: ‘ est-ce que la fréquence est occupée ? ’ : à employer chaque fois que vous désirez utiliser une nouvelle fréquence </li></ul><ul><li>QRZ?: signifie uniquement ‘ qui m’a appelé ? ’ et rien d’autre </li></ul><ul><li>QRS: manipulez plus lentement </li></ul><ul><li>AS: un petit moment, patientez, … </li></ul><ul><li>= : euh euh euh ( également employé comme signe séparateur entre deux morceaux de texte) </li></ul>
  46. 46. 12. RTTY <ul><li>12.1. RTTY </li></ul><ul><li>12.1.1.  Qu’est ce le RTTY ? </li></ul><ul><li>le plus ancien des modes numériques utilisés par les radioamateurs </li></ul><ul><li>code: code à 5 bits (signes binaires), appelé code Baudot </li></ul><ul><li>avec 5 bits on n’arrive toutefois qu’à 32 combinaisons (2 5 = 2x2x2x2x2) </li></ul><ul><li>c’est pourquoi: ‘LETTRES’ et ‘CHIFFRES’ </li></ul><ul><li>modulation: FSK (frequency shift keying): La porteuse est décalée de 170 Hz entre ‘ON’ et ‘OFF’ (appelé MARK et SPACE  dans le langage RTTY) , c’est donc de la modulation de fréquence (FM) </li></ul><ul><li>le coefficient d’utilisation ( duty cycle ) du signal transmis est de 100% </li></ul><ul><li>12.1.2.  Fréquences de RTTY </li></ul><ul><li>160m: 1.838  - 1.840 kHz </li></ul><ul><li>80m:    3.580 - 3.600 kHz </li></ul><ul><li>40m:    7.035 - 7.043 kHz aux USA: également 7.080 - 7.100 kHz </li></ul><ul><li>30m:    10.140 - 10.150 kHz </li></ul><ul><li>20m:    14.080 - 14.099 kHz </li></ul><ul><li>17m:    18.095 - 18.105 kHz </li></ul><ul><li>15m:    21.080 - 21.110 kHz </li></ul><ul><li>12m:    21.915 - 21.929 kHz </li></ul><ul><li>10m:    28.080 - 28.150 kHz </li></ul><ul><li>12.1.3. Procédures opérationnelles spécifiques </li></ul><ul><li>toutes les procédures générales, définies pour la phonie et la CW, sont applicables </li></ul><ul><li>le RTTY est très sensible au QRM. Les pileup se font donc toujours en split </li></ul>
  47. 47. 12. RTTY <ul><li>QSO STANDARD EN RTTY : </li></ul><ul><li>IS THIS FREQUENCY IN USE ? DE ON4XXX </li></ul><ul><li>… . </li></ul><ul><li>CQ CQ CQ DE ON4XXX ON4XXX ON4XXX AR </li></ul><ul><li>ON4XXX DE ON6YYY ON6YYY </li></ul><ul><li>ON6YYY DE ON4XXX GA OM TKS FER CALL UR RST 599 599 NAME BOB BOB QTH ANTWERP ANTWERP HW CPI? ON6YYY DE ON4XXX K </li></ul><ul><li>ON4XXX DE ON6YYY GA BOB UR RST 599 599 NAME JOHN JOHN QTH GENT GENT ON4XXX DE ON6YYY K </li></ul><ul><li>ON6YYY DE ON4XXX TKS RPRT STN 100 W ANT 3 EL YAGI AT 18M WX RAIN PSE QSL MY QSL VIA BUREAU 73 AND CUL ON6YYY DE ON4XXX </li></ul><ul><li>ON4XXX DE ON6YYY ALL OK BOB QSL VIA BUREAU 73 AND TKS QSO. ON4XXX DE ON6YYY SK </li></ul><ul><li>73 ON6YYY DE ON4XXX SK </li></ul>
  48. 48. 12. RTTY <ul><li>12.1.4. La fréquence nominale d’un signal RTTY (1) </li></ul><ul><li>la fréquence nominale d’un signal RTTY est la fréquence du signal mark </li></ul><ul><li>FSK ( F requency S hift K eying ) : </li></ul><ul><ul><li>la porteuse change de fréquence (de 170 Hz) au rythme de la modulation ( mark ou space ) </li></ul></ul><ul><ul><li>tous les émetteurs-récepteurs modernes sont équipés d’une position FSK </li></ul></ul><ul><ul><li>ces émetteurs-récepteurs indiquent la fréquence correcte sur l’affichage numérique </li></ul></ul><ul><ul><li>vérifiez toujours que le signal logique (code Baudot) appliqué est de polarité correcte </li></ul></ul><ul><ul><li>on peut inverser la polarité dans le programme qui génère le code Baudot, ou bien dans l’émetteur proprement dit </li></ul></ul><ul><ul><li>si la polarité n’est pas correcte, les signaux transmis seront inversés (donc illisibles, TOO = 599) </li></ul></ul><ul><li>AFSK (de l’anglais A udio F requency S hift K eying ) : </li></ul><ul><ul><li>dans cette méthode le code Baudot module un générateur qui produit deux tonalités, une représentant le signal mark , l’autre le signal space </li></ul></ul><ul><ul><li>ces signaux audio sont utilisés pour moduler l’émetteur en SSB </li></ul></ul><ul><li>AFSK en USB : fréquence d’émission USB = 14.090, mark = 2.295, space = 2.125 Hz </li></ul><ul><ul><li>émissions : mark sur 14.092,295, space sur 14.092,125, donc correct </li></ul></ul><ul><ul><li>affichage du VFO : 14.090 , fréquence nominale du signal RTTY: 1 4.092,2 95 </li></ul></ul><ul><li>AFSK en LSB : </li></ul><ul><ul><li>fréquence d’émission USB = 14.090, mark = 2.295, space = 2.125 Hz (donc non inversées ) </li></ul></ul><ul><ul><li>émissions : mark sur 14.087,705 , space sur 14.087,875 donc pas correct </li></ul></ul><ul><ul><li>il faudra donc inverser les fréquences audio modulantes du mark et du space  </li></ul></ul><ul><ul><li>après inversion : affichage du VFO : 14.090 , fréquence du signal RTTY : 14.087,875 </li></ul></ul>
  49. 49. 12. RTTY <ul><li>12.1.4. La fréquence nominale d’un signal RTTY (2) </li></ul><ul><li>pourquoi est-il important de connaître la fréquence nominale ? </li></ul><ul><ul><li>ex . pour faire des annonces (spot) correctes sur le DXCluster </li></ul></ul><ul><ul><li>pour savoir où on émet exactement le spectre de l’émission. Ceci est important quand on est près de la limite de bande autorisée </li></ul></ul><ul><li>pourquoi employons-nous de telles fréquences (2.125 et 2.295 Hz) pour le générateur d'AFSK ? Pour que le contenu harmonique possible tombe en dehors de la bande passante du filtre SSB, et de cette façon sera atténué au maximum </li></ul><ul><li>si possible, employez votre émetteur en mode FSK plutôt qu'AFSK pour générer des signaux RTTY. La plupart du temps la qualité des signaux FSK produits est de loin supérieure </li></ul>
  50. 50. 12.2. PSK31 <ul><li>12.2. PSK31 </li></ul><ul><li>12.2.1. Qu’est ce le PSK31 ? </li></ul><ul><li>un mode numérique conçu pour la communication de clavier à clavier </li></ul><ul><li>opère à une vitesse de 31,25 bauds (45 Bd pour le RTTY) </li></ul><ul><li>une largeur de bande (théorique) extrêmement étroite de 31 Hz à – 6 dB </li></ul><ul><li>n’a pas de contrôle de validité des signaux reçus </li></ul><ul><li>pour des rapports signal/bruit de 10 dB ou plus, le PSK31 fonctionne sans erreurs </li></ul><ul><li>pour un rapport signal/bruit moins élevé, le PSK31 est approximativement 5 fois meilleur que la RTTY </li></ul><ul><li>emploie un ‘ varicode ’ : </li></ul><ul><ul><li>la lettre ‘q’ codée avec 9 bits ( 110111111 ) </li></ul></ul><ul><ul><li>la lettre ‘e’ ne comprend que 2 bits ( 11 ) </li></ul></ul><ul><ul><li>en moyenne un caractère comprend 6,15 bits </li></ul></ul><ul><ul><li>les caractères minuscules en PSK comportent moins de bits que leurs équivalents majuscule </li></ul></ul><ul><ul><li>sans bit de start ni de stop </li></ul></ul><ul><ul><li>modulation : on utilise une seule fréquence audio dont on varie la phase de 180° pour transmettre les 0 et les 1 </li></ul></ul>
  51. 51. Fréquences PSK31 Réglage de l’émetteur <ul><li>12.2.2. Fréquences utilisées en PSK31 </li></ul><ul><li>160m:  1.838 - 1.840 kHz </li></ul><ul><li>80m:    3.580 - 3.585 kHz </li></ul><ul><li>40m:    7.035 - 7.037 kHz (7.080 en région 2) </li></ul><ul><li>30m:    10.130 – 10.140 kHz </li></ul><ul><li>20m:    14.070 – 14.075 kHz </li></ul><ul><li>17m:    18.100 – 18.102 kHz </li></ul><ul><li>15m:    21.070 – 21.080 kHz </li></ul><ul><li>12m:    24.920 – 24.925 kHz </li></ul><ul><li>10m:    28.070 – 28.080 kHz </li></ul><ul><li>12.2.3. Réglage de l'émetteur en PSK31 </li></ul><ul><li>n’appliquez jamais du ‘speech processing’ ou ‘speech limiting’ (écrêtage) sur le signal BF de modulation ! </li></ul><ul><li>placez l'émetteur-récepteur en mode USB (aucune différence puisque modulation de phase) </li></ul><ul><li>utilisez la puissance minimale </li></ul><ul><li>utilisez un oscilloscope pour surveiller la forme d'onde de votre signal transmis. </li></ul><ul><li>100W pep = 50 W sur le wattmètre (duty cycle = 50%) </li></ul><ul><li>équipements de test spécifiques qui permettent d’ajuster le TX de façon à avoir un signal sans distorsion: </li></ul><ul><ul><li>KF6VSG </li></ul></ul><ul><ul><li>KK7UQ </li></ul></ul>
  52. 52. PSK31 <ul><li>Signal PSK31 excessivement surmodulé </li></ul><ul><li>~ 1 kHz de largeur de bande </li></ul><ul><li>le signal se trouve 2 fois sur la bande. Raison: forte distorsion harmonique du signal audio de modulation </li></ul><ul><li>La réception en PSK </li></ul><ul><li>avec filtre FI large  réception simultanée d’un grand nombre de signaux possibles </li></ul><ul><li>filtre étroit : préféré pour la réception des signaux faibles (surtout en présence de signaux forts) </li></ul><ul><li>- meilleur rapport signal/bruit </li></ul><ul><li>- pas d’action AGC causée par des signaux forts </li></ul><ul><li>Fréquence nominale en PSK 31 </li></ul><ul><li>en cas d’émission USB il faut simplement ajouter la fréquence du signal modulant (indiquée sur l’écran du PC) à la fréquence d’émission SSB. En LSB ils faut soustraire </li></ul>c’est un devoir éthique d’émettre un signal PSK31 modulé correctement de façon à ne pas gêner les autres utilisateurs de ce mode
  53. 53. 12.3. SSTV <ul><li>12.3.  La télévision à balayage lent (SSTV) </li></ul><ul><li>12.3.1. Qu’est la SSTV ? </li></ul><ul><li>la SSTV n’est pas un mode numérique ! </li></ul><ul><li>c’est de la télévision à faible bande passante  bande passante < 2,7 kHz </li></ul><ul><li>durée d’émission d’une image: 10 à 30 secondes </li></ul><ul><li>FM, fréquence du signal modulant est fonction de l’intensité du point, noir = 1500 Hz, blanc = 2300 Hz  </li></ul><ul><li>couleurs : information par couleur de base </li></ul><ul><li>> 20 protocoles différents en SSTV </li></ul><ul><li>utilise le PC + carte son et programme SSTV </li></ul><ul><li>coefficient d’utilisation : 100 % comme en RTTY </li></ul><ul><li>12.3.2. Les fréquences SSTV </li></ul><ul><li>80m : 3.735 +/- 5 kHz (LSB) </li></ul><ul><li>40m : 7.035 – 7.050 kHz (LSB) </li></ul><ul><li>30m: pas de fréquences prévues, seul CW et modes numériques à bande étroite sont admis </li></ul><ul><li>20m : 14.220 – 14.235 kHz (USB) </li></ul><ul><li>17m : très peu de SSTV (bande étroite) </li></ul><ul><li>15m : 21.330 – 21.346 kHz (USB) </li></ul><ul><li>12m : très peu de SSTV (bande étroite) </li></ul><ul><li>10m : 28.670 – 28.690 kHz (USB) </li></ul>
  54. 54. 12.3. SSTV <ul><li>12.3.3. Le trafic en SSTV </li></ul><ul><li>Quelles images ? </li></ul><ul><li>les images transmises doivent concerner notre activité (mires, schéma, croquis, photo d'appareils, photos de la station, de l’opérateur, des antennes, de parties de montages etc.) ou du moins représenter des sujets très neutres (paysage, fleur, carte QSL) </li></ul><ul><li>Quelques conseils opérationnels </li></ul><ul><li>écoutez pendant au moins 5 minutes afin de vous assurer qu’une fréquence est libre avant de lancer des appels </li></ul><ul><li>demandez plusieurs fois ‘ est ce que cette fréquence est occupée ? ’ avant d'utiliser la fréquence </li></ul><ul><li>faites votre CQ toujours en SSB </li></ul><ul><li>annoncez toujours le mode utilisé avant d'envoyer une image </li></ul><ul><li>n’intervenez pas dans un QSO en cours en envoyant une image ; si nécessaire faites-le en SSB </li></ul><ul><li>ne transmettez jamais une série d'images </li></ul><ul><li>demandez toujours à la station que vous voulez contacter si elle est prête à copier votre image </li></ul><ul><li>les stations DX opèrent souvent avec une liste d’indicatifs qu'elles ont notés préalablement </li></ul><ul><li>indiquez votre propre indicatif et l’indicatif de la station qu’on contacte sur l’image à envoyer </li></ul><ul><li>envoyez toujours des images contrastées et utilisez des caractères assez gras </li></ul><ul><li>Le rapport RSV </li></ul><ul><li>en SSTV nous n'échangeons ni un rapport RS (téléphonie) ni un rapport RST (CW) mais un rapport RSV , où V représente le rapport de la qualité de l'image ( Vidéo ) </li></ul>
  55. 55. 13. Pileup <ul><li>13. LES PILEUP (1) </li></ul><ul><ul><li>‘ a pile’ = un tas </li></ul></ul><ul><ul><li>‘ a pileup’ = une collision entre un grand nombre de voitures </li></ul></ul><ul><ul><li>mais... les radioamateurs pensent à autre chose quand ils entendent le mot pileup … </li></ul></ul><ul><li>CT1BOH (un des meilleurs operateurs de contest au monde) a écrit: </li></ul>Nous allons expliquer comment nous pouvons améliorer nos ‘procédures opérationnelles’ ! <ul><li>“ Il y a un prix à payer par un opérateur DX dans un pileup </li></ul><ul><li>Ce prix est le QRM et il dépend totalement de l’habileté de l’opérateur DX en pileup </li></ul><ul><li>Plus l’opérateur DX en pileup est habile, moins il lui en coûtera de QRM </li></ul><ul><li>En même temps, plus l’opérateur DX en pileup est habile, meilleur est le pileup car tout le monde va tenter de l’imiter. </li></ul><ul><li>Il y a un prix à payer par un DXer pour passer dans un pileup </li></ul><ul><li>Ce prix est le TEMPS et il dépend totalement de deux facteurs: </li></ul><ul><ul><li>Le premier est l’habileté de DXer , le second est l’habileté </li></ul></ul><ul><ul><li>d’opérateur en pileup </li></ul></ul><ul><ul><li>Les opérateurs en pileup peu expérimentés méritent tout le QRM qu’ils produisent et reçoivent. Il faut le voir comme une incitation à s’améliorer.” </li></ul></ul>
  56. 56. <ul><li>13. LES PILEUP (2) </li></ul><ul><li>il est probable que tôt ou tard vous serez victime du microbe qu’on appelle le ‘DX’, si ce n’est pas encore le cas… </li></ul><ul><li>inévitablement vous serez confronté aux pileup </li></ul><ul><li>un pileup se crée quand un grand nombre de stations appellent en même temps une station DX (habituellement rare) </li></ul><ul><li>s’il n’y avait pas de règles de conduite dans de telles situations, la station DX disparaîtrait littéralement sous le pileup. </li></ul><ul><li>résultat garanti : le CHAOS total </li></ul><ul><ul><li>- aucune station ne contactera la station DX rare </li></ul></ul><ul><ul><li>- en outre, la station DX quittera la fréquence déçue de la conduite des stations qui l’appellent. </li></ul></ul><ul><li>deux sortes de pileup : </li></ul><ul><ul><li>le pileup en SIMPLEX </li></ul></ul><ul><ul><li>le pileup en SPLIT (frequency) </li></ul></ul><ul><li>13.1.  Le pileup en simplex </li></ul><ul><li>tout se passe sur une seule fréquence </li></ul><ul><li>grand mérite : économe en termes de spectre </li></ul><ul><li>Mais : inefficace si beaucoup de stations appellent en même temps </li></ul><ul><li>que veut dire beaucoup ? Selon l’expertise de l’operateur DX, beaucoup de stations peut signifier aussi peu que 5 stations </li></ul><ul><li>ce qui commence comme un pileup en simplex évoluera souvent vers un pileup en split </li></ul>13. Pileup en simplex
  57. 57. 13.2. Pileup en split <ul><li>13.2.  Le pileup en split </li></ul><ul><li>la plupart des QSO se font en mode simplex </li></ul><ul><li>si pileup  , alors le taux de QSO  pour une (ou plusieurs) des raisons suivantes: </li></ul><ul><ul><li>interférence des stations qui appellent en même temps  </li></ul></ul><ul><ul><li>les stations qui appellent ont des difficultés à copier la station DX parce que certaines stations appellent pendant que la station DX transmet  </li></ul></ul><ul><ul><li>certaines stations ne suivent pas les instructions données par la station DX  </li></ul></ul><ul><ul><li>les ‘policiers des fréquences’ font leur apparition et, par leur intervention, détériorent l’ensemble de la situation </li></ul></ul><ul><li>1 ère partie de la solution : </li></ul><ul><ul><li>déplacer le pileup, par exemple 5 kHz plus haut ou plus bas </li></ul></ul><ul><ul><li>la station DX reste en place </li></ul></ul><ul><ul><li>résultat: les stations qui appellent n'interfèrent plus avec les émissions de la station DX puisqu’ils émettent sur une fréquence différente </li></ul></ul><ul><li>il n’en reste pas moins que la station DX devra encore écouter le pileup des stations qui appellent sur une seule et même fréquence </li></ul><ul><li>2 e partie de la solution : </li></ul><ul><ul><li>la station DX étendra les stations qui l’appellent sur une certaine plage de fréquences. Il dira p.ex. ‘ listening 5 to 10 up ’ </li></ul></ul><ul><ul><li>de cette façon la station DX pourra plus facilement copier les station qui l’appellent </li></ul></ul><ul><li>désavantage de cette méthode : l’emploi de plus de spectre de fréquence que strictement nécessaire </li></ul><ul><li>la plage de fréquences où la station DX écoutera les stations appelantes devra toujours être réduite au maximum, question de courtoisie vis à vis des autres utilisateurs du spectre </li></ul><ul><li>par considération pour les autres utilisateurs du spectre, l e travail en split ne devra être envisagé que si le pileup est devenu tellement important qu’il est devenu impossible de maintenir un taux de QSO acceptable en simplex </li></ul>
  58. 58. 13.3. comment se comporter dans un pileup <ul><li>13.3.  Comment se comporter dans un pileup ? </li></ul><ul><li>quelques règles fondamentales : </li></ul><ul><li>n'appelez jamais la station DX si vous ne la copiez pas à 100% </li></ul><ul><li>assurez vous que votre station est correctement réglée avant d’appeler </li></ul><ul><li>ne réglez jamais votre émetteur sur la fréquence où transmet la station DX </li></ul><ul><li>l'antenne est-elle dans la bonne direction ? </li></ul><ul><li>avez-vous bien copié et compris les instructions de la station DX ? Sinon, attendez, et écoutez d’abord les instructions ! </li></ul><ul><li>écoutez </li></ul><ul><li>écoutez encore </li></ul><ul><li>écoutez et familiarisez-vous avec le rythme et la méthode d’opérer de la station DX </li></ul><ul><li>si vous entendez un radioamateur frustré faire des commentaires sur la fréquence de la station DX, </li></ul><ul><ul><li>restez tranquille </li></ul></ul><ul><ul><li>ne dites rien et </li></ul></ul><ul><ul><li>attendez que le chaos s’arrête </li></ul></ul><ul><li>alors seulement vous pouvez vous préparer à appeler la station DX </li></ul>
  59. 59. 13.4. Pileup simplex en phonie <ul><li>13.4. Pileup simplex en phonie (1) </li></ul><ul><li>comment percer un pileup phonie en simplex ? </li></ul><ul><li>n’appelez jamais pendant qu’un QSO est en cours </li></ul><ul><li>appeler du bon moment est la clé au succès </li></ul><ul><ul><li>cela ne sert à rien d’être le premier à appeler </li></ul></ul><ul><ul><li>appeler du bon moment est important </li></ul></ul><ul><ul><li>n’appelez pas immédiatement à la fin du CQ de la station DX </li></ul></ul><ul><li>la méthode prouvée est la suivante : </li></ul><ul><ul><li>attendez que les plus exaltés aient donné leur indicatif </li></ul></ul><ul><ul><li>après quelques secondes il y aura déjà moins de QRM et la chance d’être entendu sera plus grande </li></ul></ul><ul><ul><li>n’hésitez pas d’attendre jusqu’à 5 ou 7 secondes, le délai optimal sera fonction de la dimension du pileup </li></ul></ul><ul><li>comment appeler ? </li></ul><ul><ul><li>ne donnez jamais l’indicatif de la station que vous appelez, l’opérateur le connait ! </li></ul></ul><ul><ul><li>n’appelez pas comme ‘ zulu zulu zulu ’ mais ‘ o scar november four zulu zulu zulu ’ </li></ul></ul><ul><li>ne donner qu’une partie de votre indicatif est une pure perte de temps, c’est une pratique excessivement déplorable et en plus illégale ! </li></ul><ul><li>ne parlez pas trop vite, agissez normalement (si possible…) </li></ul>
  60. 60. <ul><li>13.4. Pileup simplex en phonie (1) </li></ul><ul><li>comment percer un pileup phonie en simplex ? </li></ul><ul><li>n’appelez jamais pendant qu’un QSO est en cours </li></ul><ul><li>appeler au bon moment est la clé au succès. </li></ul><ul><ul><li>cela ne sert a rien d’être le premier a appeler </li></ul></ul><ul><ul><li>appeler au bon moment est important </li></ul></ul><ul><ul><li>n’appelez pas immédiatement a la fin du CQ de la station DX </li></ul></ul><ul><li>la méthode prouvée est la suivante : </li></ul><ul><ul><li>attendez à ce que les plus exaltés ont donne leur call </li></ul></ul><ul><ul><li>après quelques secondes il y aura déjà moins de QRM et la chance d’être entendu sera plus grande </li></ul></ul><ul><ul><li>n’hésitez pas d’attendre jusqu’à 5 ou 7 secondes, le délai optimal sera fonction de la dimension du pileup </li></ul></ul><ul><li>comment appeler ? </li></ul><ul><ul><li>ne donnez jamais l’indicatif de la station que vous appelez, l’opérateur le connait ! </li></ul></ul><ul><ul><li>n’appelez pas comme ‘zulu zulu zulu’ mais ‘oscar november four zulu zulu zulu’ </li></ul></ul><ul><li>donner qu’une partie de son indicatif est une pure perte de temps, c’est une pratique excessivement déplorable et en plus illégale ! </li></ul><ul><li>ne parlez pas trop vite, agissez normalement (si possible…) </li></ul><ul><li>employez uniquement l’alphabet international phonétique . La station DX connaît bien ces mots phonétiques internationaux et, au besoin, complétera les parties absentes (couvertes par le QRM) </li></ul><ul><li>prononcez ces mots correctement, c.a.d. en anglais , et pas comme cela se ferait dans votre langue maternelle (si elle est autre que l’anglais) </li></ul>13.4. Pileup simplex en phonie
  61. 61. <ul><li>13.4. Pileup simplex en phonie (2) </li></ul><ul><li>la station DX a copié votre indicatif et revient comme suit : ‘ 4ZZZ you’re 59, QSL ? ’. Ceci signifie ‘ la station avec la l’indicatif se terminant en ZZZ, vous êtes 59, avez-vous copié ? ’ </li></ul><ul><li>répondez comme suit : ‘ this is oscar november 4, _ oscar november four zulu zulu zulu, 59 QSL ’ </li></ul><ul><li>la station DX revient avec une erreur dans votre indicatif (‘ ON4ZZ W 59 ’). Corrigez le comme suit : ‘ this is ON4ZZZ zulu zulu zulu ON4ZZZ 59 over ’ </li></ul><ul><li>la station DX doit confirmer votre indicatif complet (‘ ON4ZZZ thanks ’). Si non rappelez la station jusqu’à être sûr d’un QSO complet </li></ul><ul><li>si la station de DX revient pour une autre station ou avec un indicatif partiel qui ne ressemble pas au votre : NE FAITES RIEN, NE DITES RIEN, PATIENTEZ </li></ul><ul><li>si vous continuez à appeler alors que ce n’est pas à vous, il y a beaucoup de chances que le scénario suivant se déroule : </li></ul><ul><ul><li>vous finirez dans sa liste noire </li></ul></ul><ul><ul><li>puisque vous avez causé du QRM à la station qui était appelée par la station DX </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>vos actions ralentiront le procédé entier </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>non seulement cette station en souffrira, mais également vous-même ! </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>votre réputation en prendra un coup avec certitude </li></ul></ul></ul><ul><li>si la station DX dit ‘ 1ABC ONLY , you are 59, over ’, ceci signifie qu'il a un problème avec des stations qui appellent de manière indisciplinée </li></ul><ul><li>la station DX, écoute-t-elle une région géographique particulière ? </li></ul><ul><li>peut-être appelle-t-il par chiffres (faisant partie des indicatifs) ? </li></ul><ul><li>si ce n’est votre tour, NE FAITES RIEN, NE DITES RIEN, PATIENTEZ </li></ul>13.4. Pileup simplex en phonie
  62. 62. <ul><li>13.4. Pileup simplex en phonie (3) </li></ul><ul><li>êtes-vous une station QRP ? </li></ul><ul><ul><li>n’appelez pas en ajoutant ‘ /QRP ’ derrière votre indicatif : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>c’est illégal dans pas mal de pays (dont la Belgique) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>il est déjà assez difficile pour la station DX de déchiffrer votre indicatif sans que vous l’ayez rendu plus compliqué en ajoutant un suffixe... </li></ul></ul></ul><ul><li>quand la station DX vous revient avec un rapport (‘ ON4ZZZ you’re 59 over ’) revenez pour lui en donnant uniquement son rapport : ‘ thanks, 59 as well 73 ON4ZZZ ’. Rien de plus, il y a d’autres stations qui attendent pour faire le QSO </li></ul>13.4. Pileup simplex en phonie
  63. 63. <ul><li>13.5.  Pileup simplex en CW (1) </li></ul><ul><li>en principe les règles générales de comportement, comme énumérées pour la SSB s’appliquent </li></ul><ul><li>n’appelez jamais de la façon suivante ‘ DE ON4ZZZ ’ </li></ul><ul><ul><li>le mot ‘ DE ’ est du superflu et ne peut que créer de la confusion </li></ul></ul><ul><li>ne terminez pas votre appel avec un ‘ K ’ à la fin (K comme invitation d’émettre) </li></ul><ul><ul><li>cela peut créer de la confusion </li></ul></ul><ul><ul><li>souvent la lettre ‘ K ’ est manipulée trop vite après l’indicatif proprement dit </li></ul></ul><ul><ul><li>c’est pourquoi il est souvent collé au call </li></ul></ul><ul><ul><li>donc : ne le faites pas, manipulez simplement votre indicatif, sans plus </li></ul></ul><ul><li>écoutez bien le pileup pour savoir à quelle vitesse vous devez appeler la station DX </li></ul><ul><ul><li>contacte-t-elle plutôt les stations lentes ou plutôt les stations rapides  ? </li></ul></ul><ul><ul><li>cela ne sert à rien de faire une démonstration de la vitesse à laquelle vous pouvez envoyer votre indicatif </li></ul></ul><ul><ul><li>si la station DX envoie : ‘… W1Z ? KN ’ (ou ‘ W1Z KN ’), il veut seulement entendre la station dont l’indicatif commence avec W1Z. Les autres stations : patientez… </li></ul></ul><ul><li>si la station DX appelle ‘ CQ NA ’, cela signifie qu'il appelle uniquement pour des stations d'Amérique du Nord </li></ul><ul><ul><ul><li>SA = l’Amérique du sud, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>AF = l’Afrique, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>AS = l’Asie, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>PAC ou OC = l’Océanie </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>EU = l’Europe </li></ul></ul></ul>13.5. Pileup simplex en CW
  64. 64. <ul><li>13.6.  Pileup split en phonie (1) </li></ul><ul><li>s’il y a trop de stations qui appellent  passer en mode split   </li></ul><ul><li>la phase préparatoire : </li></ul><ul><ul><li>écoutez le pileup, très attentivement et assez longtemps </li></ul></ul><ul><ul><li>vous devez savoir

×