125 ans d’histoire et de
traditions
Champagne Joseph Desruets
1888-2013
Les étapes de la vigne… 2013 en images…

La taille hivernale et les travaux en vert
constituent le cœur du métier du vigne...
La taille
Parmi les travaux de la vigne, la taille est l’acte
fondateur, car c’est d’elle, de sa précision,
de son intelli...
Les travaux en vert

Les travaux en vert permettent de gérer le
développement de la végétation. Ils comprennent
plusieurs ...
L’ébourgeonnage

L’ébourgeonnage a lieu mi-mai. L’opération consiste
à éliminer tous les bourgeons (dits “ gourmands ”) no...
Le relevage

Fin mai, les rameaux poussent jusqu’à
atteindre 50 cm. À ce moment-là, il est nécessaire
de les relever et de...
Le palissage
Le palissage, qui a lieu en juin, consiste à séparer les
rameaux entre eux et à les maintenir dans leur
ordon...
Le rognage
Le rognage est une “ taille d’été ”. Il commence fin juindébut juillet, avant ou après la floraison et dure jus...
Les vendanges

La vendange est entièrement manuelle. Elle reste traditionnelle,
car les contraintes de respect des raisins...
La vinification

Après le pressurage, les moûts sont placés en cuves où ils
vont subir successivement deux fermentations s...
L’assemblage des cuvées et le tirage

L’un des secrets du champagne réside dans la composition
des "cuvées". En effet, la ...
La maturation des vins et le remuage

Lorsque la maturation est jugée suffisante et avant de
pouvoir expédier les bouteill...
Le dégorgement
Le dégorgement consiste à ouvrir la bouteille pour en
expulser le dépôt qui s'est accumulé durant la périod...
La commercialisation

Enfin intervient le bouchage par un bouchon de liège maintenu par
un muselet métallique.
Il ne reste...
Nos cuvées …
Bienvenue chez nous !
Une capsule inédite pour célébrer notre
anniversaire !
Merci pour votre soutien!
125 ans d’histoire et de traditions vf
125 ans d’histoire et de traditions vf
125 ans d’histoire et de traditions vf
125 ans d’histoire et de traditions vf
125 ans d’histoire et de traditions vf
125 ans d’histoire et de traditions vf
125 ans d’histoire et de traditions vf
125 ans d’histoire et de traditions vf
125 ans d’histoire et de traditions vf
125 ans d’histoire et de traditions vf
125 ans d’histoire et de traditions vf
125 ans d’histoire et de traditions vf
125 ans d’histoire et de traditions vf
125 ans d’histoire et de traditions vf
125 ans d’histoire et de traditions vf
125 ans d’histoire et de traditions vf
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

125 ans d’histoire et de traditions vf

273 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
273
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

125 ans d’histoire et de traditions vf

  1. 1. 125 ans d’histoire et de traditions Champagne Joseph Desruets 1888-2013
  2. 2. Les étapes de la vigne… 2013 en images… La taille hivernale et les travaux en vert constituent le cœur du métier du vigneron. Ces opérations se font en grande partie manuellement et totalisent plusieurs centaines d’heures de travail à l’hectare. Pour chaque opération, le moment de l’intervention est lié au climat. Le climat peut avancer ou retarder le développement de la vigne et interfère en permanence avec le calendrier du vigneron, qui doit toute l’année s’y soumettre.
  3. 3. La taille Parmi les travaux de la vigne, la taille est l’acte fondateur, car c’est d’elle, de sa précision, de son intelligence que dépendra la qualité de la vendange. Elle induit la vigueur, la fertilité, la maturité de la vigne. Elle conditionne son développement et son épanouissement. C’est la première opération après les vendanges. Elle commence un mois plus tard, dès la chute des feuilles, s’arrête de mi-décembre à mi-janvier, afin de respecter le repos hivernal de la plante. Elle reprendra jusqu’à fin mars. du vigneron, qui doit toute l’année s’y soumettre .
  4. 4. Les travaux en vert Les travaux en vert permettent de gérer le développement de la végétation. Ils comprennent plusieurs opérations. du vigneron, qui doit toute l’année s’y soumettre .
  5. 5. L’ébourgeonnage L’ébourgeonnage a lieu mi-mai. L’opération consiste à éliminer tous les bourgeons (dits “ gourmands ”) non fructifères qui poussent sur les vieilles charpentes et risquent de détourner la sève des bourgeons principaux. C’est là encore une opération manuelle qui se fait en plusieurs passages et fait appel au jugement du vigneron. du vigneron, qui doit toute l’année s’y soumettre .
  6. 6. Le relevage Fin mai, les rameaux poussent jusqu’à atteindre 50 cm. À ce moment-là, il est nécessaire de les relever et de les maintenir dans cette position verticale au moyen de fils releveurs situés à environ 30 cm au-dessus des fils de support. La position verticale de la végétation donne son architecture à la vigne. Elle permet par ailleurs le passage des hommes. C’est une opération difficile car les rameaux ne sont pas tous de la même longueur et certains ne sont pas verticaux.
  7. 7. Le palissage Le palissage, qui a lieu en juin, consiste à séparer les rameaux entre eux et à les maintenir dans leur ordonnancement par des fils et agrafes. Il permet d’éviter que les feuilles ne soient tassées les unes sur les autres, afin qu’elles captent le maximum de soleil et bénéficient d’une bonne aération, leur évitant la pourriture. C’est une opération fondamentale pour la vigne champenoise, car sa forte densité de plantation génère une importante surface foliaire qui nécessite d’être étalée sur toute la longueur entre 2 pieds et toute la hauteur (jusqu’à 1m30). L’opération est totalement manuelle et très longue.
  8. 8. Le rognage Le rognage est une “ taille d’été ”. Il commence fin juindébut juillet, avant ou après la floraison et dure jusqu’aux vendanges. On peut parler de rognages, puisque l’opération se fait en 2 passages minimum et jusqu’à 4. Le rognage comprend aussi “ l’écœurage ” ou “ l’émaillage ”, c’est-àdire l’élimination des repousses malignes. Il recouvre aussi les opérations d’effeuillage, qui amènent un meilleur éclairement du raisin nécessaire à sa maturation. Opération indispensable en Champagne, le rognage évite la prédominance de la végétation sur la fructification.
  9. 9. Les vendanges La vendange est entièrement manuelle. Elle reste traditionnelle, car les contraintes de respect des raisins sont les mêmes qu’au XVIIIe siècle. La période des vendanges est d’environ 3 semaines. Elle est liée à la très faible durée de maturité optimale du raisin. De plus, les différents cépages champenois arrivent quasi simultanément à maturation.
  10. 10. La vinification Après le pressurage, les moûts sont placés en cuves où ils vont subir successivement deux fermentations sur une durée de 2 à 3 semaines. Une fois cette fermentation achevée, le vin est laissé quelques mois au repos. A ce stade on l'appelle "vin clair".
  11. 11. L’assemblage des cuvées et le tirage L’un des secrets du champagne réside dans la composition des "cuvées". En effet, la grande majorité des champagnes sont le résultat de mélanges (on dit "assemblage") de vins issus d'années, de parcelles et de cépages ou crus différents. Une fois la cuvée réalisée (chaque maître en élabore généralement plusieurs, de qualité et de prix différents), le vin est alors mis en bouteilles. C'est le tirage.
  12. 12. La maturation des vins et le remuage Lorsque la maturation est jugée suffisante et avant de pouvoir expédier les bouteilles, il faut éliminer le dépôt qui trouble le champagne. Le remuage est une technique ancestrale typiquement champenoise qui consiste à faire descendre le dépôt dans le col de la bouteille pour pouvoir l’expulser en totalité. Il peut se faire de façon manuelle ou automatique.
  13. 13. Le dégorgement Le dégorgement consiste à ouvrir la bouteille pour en expulser le dépôt qui s'est accumulé durant la période de remuage. Il se fait par congélation du col : les bouteilles sont sur pointe (tête en bas). Le col est plongé dans une solution à -25°C qui congèle le dépôt. Puis la bouteille est retournée et la capsule retirée. Sous l’effet de la pression (6 bars à l’intérieur de la bouteille), le glaçon est expulsé. On y ajoute alors de la liqueur de dosage, qui finalise le goût grâce à une légère adjonction de sucre. C'est la concentration en liqueur de dosage qui permet de faire un Champagne Brut ou un Demi-Sec, voir même un champagne dit "Brut 0" c'est à dire sans liqueur de dosage.
  14. 14. La commercialisation Enfin intervient le bouchage par un bouchon de liège maintenu par un muselet métallique. Il ne reste plus qu’à habiller les bouteilles pour pouvoir les commercialiser.
  15. 15. Nos cuvées …
  16. 16. Bienvenue chez nous !
  17. 17. Une capsule inédite pour célébrer notre anniversaire !
  18. 18. Merci pour votre soutien!

×