Du système de santé français :     Les « privés » en France                         Pr Jean Pierre Claveranne,IFROSS (Inst...
« Assurons-nous bien du fait,        avant de nous inquiéter de la cause.Il est vrai que cette méthode est bien lente pour...
L’Ifross                • Un laboratoire universitaire de recherche sur lesen deux mots      organisations sanitaires et m...
Recherche de leviers d’action                                           C. Pascal    J. Husson                            ...
• Formation en 20 ans de 4 000 cadres des secteurs  sanitaires et sociaux• Des missions d’accompagnement auprès quelques  ...
• Une pratique microéconomique avec lesL’Ifrossen deux mots                  établissements (comment je me restructure ?) ...
• Proposer une lecture factuelle et distanciée deL’Ifrossen deux mots      l’organisation hospitalière privée française   ...
Champ de la réalité concrète                               Champ des attentes sociales                  Réalité           ...
• Assimilé au                                              • De plus enL’Ifross          service public                   ...
Etablissements de santé                                         2 751 (100 %)   Secteur public                            ...
Hospitalisation complèteL’Ifross                                                    Lits en %                             ...
Venues en %L’Ifross                                         Public                PNL               Lucratifen deux mots  ...
Effectifs médicaux hors                                           Privé lucratif              PNL     Public           Tot...
L’Ifrossen deux motsLescliniques, unacteur depremier plan                                        Une activitéUne          ...
L’Ifross                                                                      CLINIQUE EPONYMEen deux mots                ...
Sociétés                                                            Sociétés Civiles                                      ...
Entreprise individuelle                                                                               Un hôpital          ...
L’Ifross                                                          résultat chiffresdaffaires                              ...
L’Ifross        Rentabilité des capitaux propresen deux mots                131,4 1906                     ´     = 6,89% ´...
•   Une financiarisation du secteur favorisée par :     – une démographie de la population qui favorise une croissance sou...
indépendants                    65,7%                                                                            Générale ...
Les groupes de cliniques privées                            Les majors du secteur sanitaire (MCO/SSR/PSY)                 ...
Taux de marge nette                     2008           2009            2010                 Ensemble                      ...
Taux de marge nette des cliniques privées (MCO/SSR/PSY) entre 1992 et 20103.50%                                           ...
• Des divergences médecins / cliniques de plus en plus fortesL’Ifross          :en deux mots        – Sur la refacturation...
Comprendre le privé en santé
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Conférence_CLAVERANNE

1 131 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 131
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
289
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Conférence_CLAVERANNE

  1. 1. Du système de santé français : Les « privés » en France Pr Jean Pierre Claveranne,IFROSS (Institut de Formation et de Recherche sur les Organisations Sanitaires et Sociales et leurs réseaux), université de Lyon Tel : 003612874204– mail :jp.claveranne@wanadoo.fr
  2. 2. « Assurons-nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause.Il est vrai que cette méthode est bien lente pour la plupart des gens, qui courent naturellement à la cause, et passent par-dessus la vérité du fait ; mais enfin nous éviterons le ridicule davoir trouvé la cause de ce qui nest point. » Bernard le Bovier de Fontenelle, poète français (1657 – 1757), Histoire des Oracles (1687)
  3. 3. L’Ifross • Un laboratoire universitaire de recherche sur lesen deux mots organisations sanitaires et médico-sociales • Un centre de formation universitaire enLes management et en droit pour les acteurs de cescliniques, unacteur de organisationspremier plan (directeurs, cadres, médecins, soignants…)Une • Un observatoire des organisations sanitaires etconstruction particulièrement des organisations privéesoriginaleUn avenirincertain Comprendre le privé en santé
  4. 4. Recherche de leviers d’action C. Pascal J. Husson (2000) (2005) D. Piovesan (2003) J. Guilhot-Guers A. Staines (2007) (1992) G. Cluze V.Baptiste (2000) (2003) C. Lacoste P. VérotLogique (2000) C. Kamkar (1997) Logiquedu domaine (2006)(le champ de l’objetdes organisations P. Belville (degré de spécificité G. Rousset de l’objetde santé) (2006) (2007) de recherche) I. Franchisteguy M. Girer D. Vinot G. Devers (2005) (2001) (2005) (1999) M. Larraqui V. Lartigue (2005) M. Robelet A. Teil (2004) D. Khouatra K. Pellet (2003) (2002) (1992) (2000) C. Mornet M. Conci (2000) JB. Capgras (1992) (2009) M. Dionko JM. Larrasquet (2007) (1997) Recherche de sens 4 Congrès du Centenaire de lASI 2010 — «Yes, we care!» — JP.
  5. 5. • Formation en 20 ans de 4 000 cadres des secteurs sanitaires et sociaux• Des missions d’accompagnement auprès quelques 200 associations, départements, ministères français ou étrangers• Des expertises judiciaires• Des arbitrages
  6. 6. • Une pratique microéconomique avec lesL’Ifrossen deux mots établissements (comment je me restructure ?) • Des études pour des groupes de cliniques (quelsLes outils pour se restructurer?)cliniques, un • Des études pour les tutelles (comment je lesacteur depremier plan restructure ?) • Des études pour le ministère de la santé françaisUne (comment ils se restructurent?)constructionoriginale • Des expertises judiciaires • Des auditsUn avenir • Des projetsincertain Comprendre le privé en santé
  7. 7. • Proposer une lecture factuelle et distanciée deL’Ifrossen deux mots l’organisation hospitalière privée française • Ouvrir la discussion autour des principaux enjeux etLes des principales limites liées à ce modèlecliniques, unacteur depremier planUneconstructionoriginaleUn avenirincertain Comprendre le privé en santé
  8. 8. Champ de la réalité concrète Champ des attentes sociales Réalité Idéal souhaité, Données observées visé ou attendu Utilisation d’indicateurs Production de normes représentant la réalité ou de critères de jugement concrète Référent Grille de lecture Référé composée de Ensemble normes et de d’éléments critères de jugés Application jugement à représentatifs partir desquels Comparaisons, conjugai de la réalité seront construit concrète sons, mise en et évalués les correspondance indicateurs Confrontatio A partir n En fonction d’une d’une situation regards situation réelle attendue 812/11/2012 SARA
  9. 9. • Assimilé au • De plus enL’Ifross service public plus rareen deux mots hospitalier Établissement privé à but non Établissements lucratif neLes privés d’intérêt participant pascliniques, un collectif (ESPIC) au service public hospitalier (nonacteur de PSPH)premier plan ÉtablissementUne privé à but Secteur privé à l’hôpital publicconstruction lucratiforiginale • Un acteur de • Une question premier plan taboue souvent méconnuUn avenirincertain Un point commun : un financement socialisé Comprendre le privé en santé
  10. 10. Etablissements de santé 2 751 (100 %) Secteur public Secteur privé 966 (35,1 %) 1 785 (64,9 %) Établissements privés d’intérêt Etablissements privés à but collectif (ESPIC) lucratif 734 1 051 (26,7 %) (38,2 %)Source : Statistique Annuelle des Etablissements de Santé (SAE), Ministère de la Santé, 2011 Comprendre le privé en santé
  11. 11. Hospitalisation complèteL’Ifross Lits en % Entrées en %en deux mots Public PNL Lucratif Public PNL Lucratif Médecine 81,1% 8,0% 10,9% 81,4% 7,5% 11,0%Lescliniques, un Chirurgie 46,2% 8,8% 45,0% 46,4% 8,5% 45,2%acteur de Obstétrique 67,4% 6,6% 26,1% 71,2% 7,2% 21,6%premier plan Total s. 67,0% 8,2% 24,8% 68,0% 7,8% 24,2% courte duréeUne Psychiatrie 64,9% 13,4% 21,7% 69,5% 11,4% 19,1% généraleconstruction Soins de suiteoriginale et de 40,8% 29,5% 29,6% 40,6% 26,5% 31,8% réadaptation Soins longue 90,9% 7,5% 1,7% 91,9% 6,4% 1,6% duréeUn avenir Total sect. 62,2% 14,1% 23,7% 66,1% 9,4% 24,5% hôpit.incertain TOTAL 71,5% 11,6% 16,9% 66,3% 9,4% 24,3% Source : Statistique Annuelle des Etablissements de Santé (SAE), Ministère de la Santé, 2011 Comprendre le privé en santé
  12. 12. Venues en %L’Ifross Public PNL Lucratifen deux mots Médecine 77,9% 8,1% 14,0% Chirurgie 19,0% 7,3% 73,7%Les cliniques,un acteur de Obstétrique 77,8% 6,4% 15,8%premier plan Total s. courte 41,6% 7,5% 50,9% durée Psychiatrie 74,5% 18,8% 6,7% généraleUne Soins de suite 26,1% 43,4% 30,5%constructionoriginale Source : Statistique Annuelle des Etablissements de Santé (SAE), Ministère de la Santé, 2011 • L ’ ambulatoire : un élément incontournable sur le planUn avenir financierincertain Comprendre le privé en santé
  13. 13. Effectifs médicaux hors Privé lucratif PNL Public Total internes effectif total salarié 2 909 8 155 93 242 110 276L’Ifrossen deux mots libéraux exclusifs 15 506 1 902 - 16 598 libéraux non 21 625 2 585 1 925 26 135 exclusifsLes total 41 824 16 018 95 167 153 009cliniques, un Part du total 27% 10% 62% 100%acteur depremier plan • Plus de la moitié des chirurgiens français exercent en clinique • 1 médecin de clinique sur 3 est chirurgienUneconstructionoriginale Hôpital public Cliniques privées Total ETP services de soins 1,20 0,90 par lit et placeUn avenir Total ETP hors services de 0,56 0,27incertain soins par lit et place Total personnel non médical (ETP) par lit et 1,76 1,17 place Comprendre le privé en santé
  14. 14. L’Ifrossen deux motsLescliniques, unacteur depremier plan Une activitéUne dominante sur laconstruction chirurgie programmée deoriginale proximitéUn avenirincertain Données 2007 - ATIH
  15. 15. L’Ifross CLINIQUE EPONYMEen deux mots CLINIQUE VILLA « le fondateur CLINIQUE et les « les héritiers » « les affranchis » CORPORATE disciples » Géographie du Actionnariat de groupeLes La clinique Le fondateur Les héritiers capital éclatée : (médical, financier, Propriété de (quelque fois actionnariat assurantiel, fonds decliniques, un l’exploitation appartient au avec des spirituels du médical + pension), régional, fondateur fondateur disciples) investisseurs non national ouacteur de médicaux internationalpremier plan L’immobilier est Le fondateur détenu par la Il n’y a pas de Rapports entre Il y a externalisation de (quelque fois succession recoupement la propriété de Confusion dans la l’immobilier sur desUne avec des familiale du entre la propriété l’exploitation mains du leader investisseurs disciples si fondateur (les de l’exploitation et de fondateur institutionnels ou nonconstruction l’immobilier manque de héritiers sanguins) et celle de médecins capitaux) ou à défaut par les l’immobilieroriginale héritiers spirituels Simple : une Simple : la clinique Très complexe car société Complexe, avec Plus complexe, Montage constitue le reposant sur des d’exploitation, développement du avec intrication de juridique prolongement du holdings et des mini-Un avenir cabinet individuel une société civile lego multiples sociétés cliniques en cascade immobilièreincertain Comprendre le privé en santé
  16. 16. Sociétés Sociétés Civiles Sociétés Civiles Sociétés Sociétés Civiles Sociétés Civiles Sociétés Civiles Sociétés d’exploitation Sociétés de Moyens - de Moyens de Moyens - - d’exploitation d’exploitation Redevance de Moyens - - de Moyens Redevance Sociétés Ciciles des plateaux Sociétés Ciciles d’exploitation de Sociétés Ciciles Sociétés Civiles des plateaux Sociétés Ciciles des techniques plateaux Professionnelles - Professionnelles Professionnelles - - techniques techniques biologi Professionnelles - - Professionnelles la clinique Sociétés de fait (radiologie, Sociétés de fait Sociétés de fait Sociétés de fait (radiologie, biologi Sociétés de fait (SA, SARL) (radiologie, e, etc.) - Professionnels e, etc.) biologie, etc.) Salaires Loyers Sociétés Sociétés d’exploitation Salaires d’exploitation Sociétés plateaux des Civiles des plateaux Loyers techniques Loyers techniques (radiologie, (radiologie, biologi Immobilières Salaires biologie, etc.) e, etc.) Rémunération des personnels HonorairesHonoraires (dont (actes et Consult.) +(actes et Consult.) + médecins) dépassementsdépassements Comprendre le privé en santé
  17. 17. Entreprise individuelle Un hôpital Société Société d’exploitation immobilièreUne autre clinique Collectif médical Comprendre le privé en santé
  18. 18. L’Ifross résultat chiffresdaffaires ´en deux mots Rentabilitédescapitauxpropres =Les chiffresdaffaires capitauxproprescliniques, unacteur depremier plan 13,5 % = 2,8 % X 4,8 Avec Dettes financières / capitaux propres = 35,5 % en 2006 :Une résultat chiffresdaffairesconstructionoriginale Rentabilitééconomique = ´ chiffresdaffaires capitauxpropres + endettementnetUn avenir 9,9 % = 2,8 % X 4,8 X 1,355-1incertain Comprendre le privé en santé
  19. 19. L’Ifross Rentabilité des capitaux propresen deux mots 131,4 1906 ´ = 6,89% ´ 4,22 = 29,1%Les 1906 452cliniques, unacteur depremier plan Rentabilité économiqueUneconstructionoriginale • Effet levierUn avenir • Rôle du BFRincertain Comprendre le privé en santé
  20. 20. • Une financiarisation du secteur favorisée par : – une démographie de la population qui favorise une croissance soutenue du secteur, – des départs en retraite des praticiens, facteur contribuant au développement des opérations de capital-transmission, – la présence d’une offre fragmentée qui offre un potentiel de consolidation du secteur, – une régulation des tarifs et des activités par les autorités de tutelle qui pose des barrières à l’entrée et limite la concurrence. Quelques exemples d’opérations menées sur le secteur Groupe Fonds d’investissement Commentaires Capio Apax Partners et Nordic Capital Une opération de public to privateen septembre 2006 Vitalia Blackstone Group Le groupe Vitalia est né en avril 2006 suite à la rencontre du Dr Christian Le Dorze et de Blackstone Group Vivalto Santé ING Parcom, Crédit Agricole PE et L’originalité du modèle de Vivalto Santé, groupe créé en investisseurs régionaux de BNP 2009, tient au fait qu’il associe 150 praticiens des cliniques Paribas rachetées qui détiennent 40 % des parts du groupe. Proclif - Duke Street Capital jusqu’en 2010. LMBO secondaire en 2010 : rachat de 57% des parts - Reprise conjointe par Ramsay Health auparavant détenues par Duke Street Capital, un fond care et Prédica en 2010 d’origine anglaise par Ramsay Health Care et Prédica (43%).
  21. 21. indépendants 65,7% Générale de Santé 10,9% 4 majors 18,6% Médi-Partenaires 3,4% Vitalia 1,2% groupes régionaux de plus de trois Capio 3,1% établissements 15,7% Activité MCO : évolution groupes mutualistes des parts de marché entre 1,2% 2007 et 2011 Indépendants Médi- 41,0% Partenaires 4,6% Générale de groupes Santé nationaux 11,4% Capio 27,1% 3,9% Vitalia Groupes régionaux 7,2% (plus de 3 établissements) 30,7%Méthodologie : Un groupe est défini par le rattachement d’au moins trois cliniques.Source : Lucile Veran et Jean-Pierre Claveranne (janvier 2012)
  22. 22. Les groupes de cliniques privées Les majors du secteur sanitaire (MCO/SSR/PSY) Groupes Nb établissements Lits et places CA 2011L’Ifross Générale de santé 110 16 194 1 955 M€en deux mots Vitalia 48 5 700 650 M€ Médi-Partenaires 33 4 000 500 M€ Vedici 29 3 952 350 M€Les cliniques, Capio 26 3 830 N.C.un acteur depremier plan Source : sites internet des groupes de cliniques privées du secteur sanitaire Les majors du secteur médico-social Groupes Nb établissements Lits et places CA 2011Une Orpéa 393 en France (322), Belgique,construction Espagne, Italie, Suisse 36 714 1 234 M€originale Korian 243 en France (169), Italie, 23 882 (dont 18 625 en 923 M€ Allemagne France) Domus Vi 225 en France 16 500 620 M€Un avenir Médica France 213 en France et en Italie 16 215 lits 539 M€ (2010)incertain Source : sites internet des groupes du secteur médico-social
  23. 23. Taux de marge nette 2008 2009 2010 Ensemble 2,1 2,1 1,9L’Ifross Polycliniques 1,4 1,6 1,5en deux mots Cliniques spécialisées* 1,4 1,0 0,4 Dialyse 7,6 1,6 1,6 Total MCO 1,6 1,6 1,6Les cliniques, Dont Grandes cliniques MCO 1,7 1,6 1,6un acteur de Moyennes cliniques MCO 0,9 1,2 1,0premier plan Petites cliniques MCO 4,3 5,1 5,4 Suite et réadaptation 4,0 4,2 3,5Une Psychiatrie 5,1 5,4 5,0construction Divers -1,5 -4,5 -4,3originale Total hors MCO 3,8 3,8 3,1 Grandes cliniques hors MCO 2,5 2,7 1,9 Moyennes cliniques hors MCO 4,1 4,6 3,3Un avenirincertain Petites cliniques hors MCO 4,4 3,5 3,6 * Chirurgie, médecine, obstétrique Sources • Greffes des tribunaux de commerce, SAE 2008-2010, calculs DREES. Comprendre le privé en santé
  24. 24. Taux de marge nette des cliniques privées (MCO/SSR/PSY) entre 1992 et 20103.50% 3.30% 3.20% 3.10%3.00%2.50% 2.30% 2.30% 2.10% 2.10% 1.80% 1.90% 1.90%2.00% 1.50%1.50% 1.20% 1.30% 1.30% 1.10% 1.30% 1.00% 0.90%1.00%0.50% 0.10%0.00% 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 Taux de marge nette (RN/CA) Source • Greffes des tribunaux de commerce, calculs Drees et Groupe Montaigne Comprendre le privé en santé
  25. 25. • Des divergences médecins / cliniques de plus en plus fortesL’Ifross :en deux mots – Sur la refacturation des prestations offertes aux praticiens – Sur l’organisation du travail • Des revenus médicaux qui jouent contre la clinique etLes perçus comme de plus en plus choquants :cliniques, un – 15 % du total des honoraires perçusacteur de – Taux moyen de dépassement : 42 %premier plan • Un rôle hospitalier revendiqué mais difficile à assumer : – Urgences (14 millions de passages par an)Une • Cliniques privées : 2 millions de passages dans 130 services d’accueil desconstruction urgencesoriginale – Gardes – Formation (63 000 étudiants de médecine, 20 000 internes) • La fin probable de l’âge d’or financierUn avenirincertain Comprendre le privé en santé
  26. 26. Comprendre le privé en santé

×