SlideShare une entreprise Scribd logo

l16t0197_texte-adopte-seance.pdf

Résolution de l'Assemblée Nationale sur la réforme des traités

1  sur  5
Télécharger pour lire hors ligne
TEXTE ADOPTÉ n° 197
« Petite loi »
__
ASSEMBLÉE NATIONALE
CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958
SEIZIÈME LÉGISLATURE
29 novembre 2023
RÉSOLUTION EUROPÉENNE
relative aux suites de la conférence sur l’avenir de l’Europe
L’Assemblée nationale a adopté la résolution dont la teneur suit :
Voir les numéros : 1357 et 1526.
.............................................................................................................................................
– 2 –
L’Assemblée nationale,
Vu l’article 88-4 de la Constitution,
Vu l’article 48 du traité sur l’Union européenne,
Vu la résolution du Parlement européen du 9 juin 2022 sur la convocation
d’une convention pour la révision des traités (2022/2705 [RSP]),
Vu la résolution du Parlement européen du 9 juin 2022 sur le droit
d’initiative du parlement (2020/2132[INI]),
Considérant l’impératif de révision des traités ;
Considérant le caractère inédit de la consultation citoyenne organisée dans
le cadre de la conférence sur l’avenir de l’Europe, achevée sous la présidence
française de l’Union européenne ;
Considérant qu’une partie importante des conclusions de la conférence
fait l’objet d’un travail de mise en œuvre par les institutions européennes ;
Considérant que la majorité des conclusions de la conférence peut
intervenir sans modification des traités mais que les recommandations les
plus structurantes nécessitent l’ouverture d’une procédure de révision ;
Considérant que le contexte géopolitique européen et international a
évolué depuis l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne le 1er
décembre 2009,
notamment avec la guerre en Ukraine ;
Considérant que les conclusions de la conférence soulignent la nécessité
d’un approfondissement de la légitimité démocratique des institutions
européennes par la revalorisation du rôle des citoyens et des organes
représentatifs de l’Union ;
Considérant que le maintien de l’unanimité au Conseil dans plusieurs
domaines des politiques européennes contribue au ralentissement, voire dans
certains cas au blocage des négociations européennes ;
Considérant l’absolue nécessité de mener des politiques plus concrètes
et plus écologiques au niveau européen, dans la lignée du travail entamé sur
le Pacte vert pour l’Europe ;
Considérant que l’élargissement, impératif catégorique de l’Union
européenne dans lesprochaines années, doit prendre en compte les modifications
– 3 –
structurelles intervenues dans la vie de l’Union et répondre, à cet effet, aux
conditions suivantes :
– placer au cœur des priorités de l’adhésion l’exigence de solidarité
géopolitique, au regard du nouveau contexte international créé par la guerre
d’agression de la Russie contre l’Ukraine, sans méconnaître pour autant
l’impératif d’une adaptation progressive de l’économie des candidats aux
règles du marché intérieur ;
– établir solennellement des relations de confiance et de respect mutuels
entre l’ensemble des États candidats, la persistance d’un climat de discorde
entre voisins étant incompatible avec le projet politique de l’Union et le bon
fonctionnement de celle-ci ;
– fonder l’élargissement sur le strict respect par les pays candidats à
l’adhésion des principes politiques fondateurs de l’identité de l’Union que
sont le respect de l’État de droit, des droits fondamentaux et des libertés
publiques, ainsi que la forme démocratique du gouvernement ;
– surmonter la contestation actuelle du modèle institutionnel européen
et veiller, dans le dessein de sauvegarder l’existence même d’un ordre
juridique communautaire, à faire échec à la remise en cause de la primauté du
droit de l’Union, dans le cadre des compétences exercées par cette dernière ;
– gérer l’hétérogénéité politique, économique et sociale croissante entre
les États actuels et potentiels de l’Union, hétérogénéité exigeant la mise en
œuvre d’un processus d’adhésion plus flexible et plus progressif que naguère ;
Considérant que l’Union européenne doit s’adapter aux exigences
institutionnelles posées par l’accroissement du nombre de ses États membres
conformément aux critères dits de Copenhague de 1993 et au principe selon
lequel est prise en considération sa capacité à accueillir de nouveaux membres ;
Considérant que la perspective d’un élargissement de l’Union européenne
va de pair avec une évolution de la structure institutionnelle de l’Union et
des objectifs des politiques communes ;
1. Soutient le passage par référendum pour toute délégation de souveraineté
ou toute réorganisation de la souveraineté déléguée ;
2. Salue le travail mené par les participants à la conférence sur l’avenir
de l’Europe, dans un contexte transformé par la crise sanitaire, par l’agression
russe en Ukraine et par la fragmentation croissante de la communauté
internationale ;
– 4 –
3. Souhaite, s’agissantdu processusdécisionnelde l’Unionet en complément
des dispositifs irremplaçables du gouvernement représentatif, la mise en
place pérenne de mécanismes de démocratie participative, avec la poursuite
et l’approfondissement du système des panels citoyens ;
4. Demande une mise en œuvre rapide de l’ensemble des conclusions de
la conférence sur l’avenir de l’Europe, tout en respectant le temps démocratique
ouvert par les élections du Parlement européen au printemps 2024 ;
5. Appelle les institutions européennes à publier et à actualiser un tableau
de bord de la mise en œuvre des recommandations de la conférence ;
6. Souligne la nécessité de réformer la procédure d’adhésion à l’Union
européenne, de manière à la rendre plus progressive et plus flexible grâce à
une nouvelle méthodologie prévoyant :
a) Une adhésion graduelle des candidats à l’Union européenne, adhésion
dont la première étape serait une déclaration solennelle de reconnaissance
des droits fondamentaux définis par la Charte des droits fondamentaux de
l’Union européenne et les traités européens, des exigences de solidarité
géopolitique fixées par la boussole stratégique, de l’alignement sur la politique
étrangère et de sécurité commune et enfin des principes et des procédures de
fonctionnement de l’Union prévus par les traités européens ;
b) Une extension graduelle des politiques de l’Union accordée aux
nouveaux adhérents en fonction de leur mérite et de leur capacité effective à
en bénéficier ;
c) Une adhésion solennelle intervenant au terme d’un processus réussi de
construction des libertés publiques et démocratiques fondamentales et de lutte
contre la corruption par des moyens juridiques et administratifs appropriés ;
7. Consciente de la difficulté de parvenir dans des délais rapides à une
révision pourtant nécessaire des traités européens, soutient le recours aux
clauses passerelles pour permettre le passage de l’unanimité à la majorité
qualifiée dans le processus décisionnel au Conseil de l’Union européenne ;
8. Appelle à améliorer le processus de décision au Conseil en mettant
fin au système actuel fondé sur l’unanimité et à y substituer la majorité
qualifiée dans tous les domaines des politiques européennes, à l’exception
des décisions concernant l’admission de nouveaux États membres ;
9. Appelle à une réforme du mode de composition de la Commission
européenne, de la Cour des comptes européenne et de la Cour de justice de
– 5 –
l’Union européenne, afin d’assurer un juste équilibre entre les principes
d’égalité des États et des citoyens ;
10. Demande l’octroi d’un droit d’initiative législative au Parlement
européen, complété par la possibilité pour chaque Parlement national d’inviter
les institutions de l’Union à agir dans un domaine où une action au niveau
européen serait plus efficace ;
11. Exhorte les institutions européennes à se saisir pleinement des
recommandations de la conférence sur l’avenir de l’Europe en convoquant
une convention pour la révision des traités, comme le dispose la résolution
du Parlement européen 2022/2705 susvisée.
Délibéré en séance publique, à Paris, le 29 novembre 2023.
La Présidente,
Signé : YAËL BRAUN-PIVET

Recommandé

De quelques aspects institutionnels et constitutionnels du BREXIT
De quelques aspects institutionnels et constitutionnels du BREXITDe quelques aspects institutionnels et constitutionnels du BREXIT
De quelques aspects institutionnels et constitutionnels du BREXITDaniel Turp
 
Proposition de directive du 8 juin 2011
Proposition de directive du 8 juin 2011Proposition de directive du 8 juin 2011
Proposition de directive du 8 juin 2011JLMB
 
Proposition de directive du 8 juin 2011
Proposition de directive du 8 juin 2011Proposition de directive du 8 juin 2011
Proposition de directive du 8 juin 2011JLMB
 
Le plan d'urgence de l'Union européenne
Le plan d'urgence de l'Union européenneLe plan d'urgence de l'Union européenne
Le plan d'urgence de l'Union européennePaperjam_redaction
 
Documents officiels du dossier Epstein, délivrés par la Justice
Documents officiels du dossier Epstein, délivrés par la JusticeDocuments officiels du dossier Epstein, délivrés par la Justice
Documents officiels du dossier Epstein, délivrés par la JusticeSociété Tripalio
 
Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024
Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024
Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024Société Tripalio
 
Prenons-nous en main 2024 : le programme !
Prenons-nous en main 2024 : le programme !Prenons-nous en main 2024 : le programme !
Prenons-nous en main 2024 : le programme !Société Tripalio
 

Contenu connexe

Plus de Société Tripalio

Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023Société Tripalio
 
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdfecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdfSociété Tripalio
 
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdfSociété Tripalio
 
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdfRCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdfSociété Tripalio
 
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...Société Tripalio
 
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdfDr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdfSociété Tripalio
 
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdfSociété Tripalio
 
Enquête-GAV-manifestation_lettre-ministre-de-lintérieur-et-rapport.pdf
Enquête-GAV-manifestation_lettre-ministre-de-lintérieur-et-rapport.pdfEnquête-GAV-manifestation_lettre-ministre-de-lintérieur-et-rapport.pdf
Enquête-GAV-manifestation_lettre-ministre-de-lintérieur-et-rapport.pdfSociété Tripalio
 
NOTE SOC Resolution FR (1).docx
NOTE SOC Resolution FR (1).docxNOTE SOC Resolution FR (1).docx
NOTE SOC Resolution FR (1).docxSociété Tripalio
 

Plus de Société Tripalio (20)

Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
 
Rapport AME 04122023_vf.pdf
Rapport AME 04122023_vf.pdfRapport AME 04122023_vf.pdf
Rapport AME 04122023_vf.pdf
 
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdfecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
 
ST-15732-2023-INIT_fr.pdf
ST-15732-2023-INIT_fr.pdfST-15732-2023-INIT_fr.pdf
ST-15732-2023-INIT_fr.pdf
 
ST-15631-2023-INIT_en.pdf
ST-15631-2023-INIT_en.pdfST-15631-2023-INIT_en.pdf
ST-15631-2023-INIT_en.pdf
 
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
 
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdfRCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
 
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
 
pjl22-434.pdf
pjl22-434.pdfpjl22-434.pdf
pjl22-434.pdf
 
Budget de la Présidence
Budget de la PrésidenceBudget de la Présidence
Budget de la Présidence
 
PLAN DE GOBIERNO - JM.pdf
PLAN DE GOBIERNO - JM.pdfPLAN DE GOBIERNO - JM.pdf
PLAN DE GOBIERNO - JM.pdf
 
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdfDr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
 
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
 
20230516RES90302.pdf
20230516RES90302.pdf20230516RES90302.pdf
20230516RES90302.pdf
 
1651598790859.pdf
1651598790859.pdf1651598790859.pdf
1651598790859.pdf
 
Enquête-GAV-manifestation_lettre-ministre-de-lintérieur-et-rapport.pdf
Enquête-GAV-manifestation_lettre-ministre-de-lintérieur-et-rapport.pdfEnquête-GAV-manifestation_lettre-ministre-de-lintérieur-et-rapport.pdf
Enquête-GAV-manifestation_lettre-ministre-de-lintérieur-et-rapport.pdf
 
2020-058r_avril_2023_.pdf
2020-058r_avril_2023_.pdf2020-058r_avril_2023_.pdf
2020-058r_avril_2023_.pdf
 
Borello 2020.pdf
Borello 2020.pdfBorello 2020.pdf
Borello 2020.pdf
 
Guide du manifestant arrêté
Guide du manifestant arrêtéGuide du manifestant arrêté
Guide du manifestant arrêté
 
NOTE SOC Resolution FR (1).docx
NOTE SOC Resolution FR (1).docxNOTE SOC Resolution FR (1).docx
NOTE SOC Resolution FR (1).docx
 

l16t0197_texte-adopte-seance.pdf

  • 1. TEXTE ADOPTÉ n° 197 « Petite loi » __ ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 SEIZIÈME LÉGISLATURE 29 novembre 2023 RÉSOLUTION EUROPÉENNE relative aux suites de la conférence sur l’avenir de l’Europe L’Assemblée nationale a adopté la résolution dont la teneur suit : Voir les numéros : 1357 et 1526. .............................................................................................................................................
  • 2. – 2 – L’Assemblée nationale, Vu l’article 88-4 de la Constitution, Vu l’article 48 du traité sur l’Union européenne, Vu la résolution du Parlement européen du 9 juin 2022 sur la convocation d’une convention pour la révision des traités (2022/2705 [RSP]), Vu la résolution du Parlement européen du 9 juin 2022 sur le droit d’initiative du parlement (2020/2132[INI]), Considérant l’impératif de révision des traités ; Considérant le caractère inédit de la consultation citoyenne organisée dans le cadre de la conférence sur l’avenir de l’Europe, achevée sous la présidence française de l’Union européenne ; Considérant qu’une partie importante des conclusions de la conférence fait l’objet d’un travail de mise en œuvre par les institutions européennes ; Considérant que la majorité des conclusions de la conférence peut intervenir sans modification des traités mais que les recommandations les plus structurantes nécessitent l’ouverture d’une procédure de révision ; Considérant que le contexte géopolitique européen et international a évolué depuis l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne le 1er décembre 2009, notamment avec la guerre en Ukraine ; Considérant que les conclusions de la conférence soulignent la nécessité d’un approfondissement de la légitimité démocratique des institutions européennes par la revalorisation du rôle des citoyens et des organes représentatifs de l’Union ; Considérant que le maintien de l’unanimité au Conseil dans plusieurs domaines des politiques européennes contribue au ralentissement, voire dans certains cas au blocage des négociations européennes ; Considérant l’absolue nécessité de mener des politiques plus concrètes et plus écologiques au niveau européen, dans la lignée du travail entamé sur le Pacte vert pour l’Europe ; Considérant que l’élargissement, impératif catégorique de l’Union européenne dans lesprochaines années, doit prendre en compte les modifications
  • 3. – 3 – structurelles intervenues dans la vie de l’Union et répondre, à cet effet, aux conditions suivantes : – placer au cœur des priorités de l’adhésion l’exigence de solidarité géopolitique, au regard du nouveau contexte international créé par la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine, sans méconnaître pour autant l’impératif d’une adaptation progressive de l’économie des candidats aux règles du marché intérieur ; – établir solennellement des relations de confiance et de respect mutuels entre l’ensemble des États candidats, la persistance d’un climat de discorde entre voisins étant incompatible avec le projet politique de l’Union et le bon fonctionnement de celle-ci ; – fonder l’élargissement sur le strict respect par les pays candidats à l’adhésion des principes politiques fondateurs de l’identité de l’Union que sont le respect de l’État de droit, des droits fondamentaux et des libertés publiques, ainsi que la forme démocratique du gouvernement ; – surmonter la contestation actuelle du modèle institutionnel européen et veiller, dans le dessein de sauvegarder l’existence même d’un ordre juridique communautaire, à faire échec à la remise en cause de la primauté du droit de l’Union, dans le cadre des compétences exercées par cette dernière ; – gérer l’hétérogénéité politique, économique et sociale croissante entre les États actuels et potentiels de l’Union, hétérogénéité exigeant la mise en œuvre d’un processus d’adhésion plus flexible et plus progressif que naguère ; Considérant que l’Union européenne doit s’adapter aux exigences institutionnelles posées par l’accroissement du nombre de ses États membres conformément aux critères dits de Copenhague de 1993 et au principe selon lequel est prise en considération sa capacité à accueillir de nouveaux membres ; Considérant que la perspective d’un élargissement de l’Union européenne va de pair avec une évolution de la structure institutionnelle de l’Union et des objectifs des politiques communes ; 1. Soutient le passage par référendum pour toute délégation de souveraineté ou toute réorganisation de la souveraineté déléguée ; 2. Salue le travail mené par les participants à la conférence sur l’avenir de l’Europe, dans un contexte transformé par la crise sanitaire, par l’agression russe en Ukraine et par la fragmentation croissante de la communauté internationale ;
  • 4. – 4 – 3. Souhaite, s’agissantdu processusdécisionnelde l’Unionet en complément des dispositifs irremplaçables du gouvernement représentatif, la mise en place pérenne de mécanismes de démocratie participative, avec la poursuite et l’approfondissement du système des panels citoyens ; 4. Demande une mise en œuvre rapide de l’ensemble des conclusions de la conférence sur l’avenir de l’Europe, tout en respectant le temps démocratique ouvert par les élections du Parlement européen au printemps 2024 ; 5. Appelle les institutions européennes à publier et à actualiser un tableau de bord de la mise en œuvre des recommandations de la conférence ; 6. Souligne la nécessité de réformer la procédure d’adhésion à l’Union européenne, de manière à la rendre plus progressive et plus flexible grâce à une nouvelle méthodologie prévoyant : a) Une adhésion graduelle des candidats à l’Union européenne, adhésion dont la première étape serait une déclaration solennelle de reconnaissance des droits fondamentaux définis par la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne et les traités européens, des exigences de solidarité géopolitique fixées par la boussole stratégique, de l’alignement sur la politique étrangère et de sécurité commune et enfin des principes et des procédures de fonctionnement de l’Union prévus par les traités européens ; b) Une extension graduelle des politiques de l’Union accordée aux nouveaux adhérents en fonction de leur mérite et de leur capacité effective à en bénéficier ; c) Une adhésion solennelle intervenant au terme d’un processus réussi de construction des libertés publiques et démocratiques fondamentales et de lutte contre la corruption par des moyens juridiques et administratifs appropriés ; 7. Consciente de la difficulté de parvenir dans des délais rapides à une révision pourtant nécessaire des traités européens, soutient le recours aux clauses passerelles pour permettre le passage de l’unanimité à la majorité qualifiée dans le processus décisionnel au Conseil de l’Union européenne ; 8. Appelle à améliorer le processus de décision au Conseil en mettant fin au système actuel fondé sur l’unanimité et à y substituer la majorité qualifiée dans tous les domaines des politiques européennes, à l’exception des décisions concernant l’admission de nouveaux États membres ; 9. Appelle à une réforme du mode de composition de la Commission européenne, de la Cour des comptes européenne et de la Cour de justice de
  • 5. – 5 – l’Union européenne, afin d’assurer un juste équilibre entre les principes d’égalité des États et des citoyens ; 10. Demande l’octroi d’un droit d’initiative législative au Parlement européen, complété par la possibilité pour chaque Parlement national d’inviter les institutions de l’Union à agir dans un domaine où une action au niveau européen serait plus efficace ; 11. Exhorte les institutions européennes à se saisir pleinement des recommandations de la conférence sur l’avenir de l’Europe en convoquant une convention pour la révision des traités, comme le dispose la résolution du Parlement européen 2022/2705 susvisée. Délibéré en séance publique, à Paris, le 29 novembre 2023. La Présidente, Signé : YAËL BRAUN-PIVET