Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Mémorandum de la CIFI

180 vues

Publié le

Mémorandum de la CIFI : Pour une femme d’influence aux côtés d’un homme de pouvoir !

Publié dans : Spirituel
  • Soyez le premier à commenter

Mémorandum de la CIFI

  1. 1. CIFI 2017 Conférence Internationale des Femmes d’Influence Mémorandum de la CIFI pour une femme d’influence aux côtés d’un homme de pouvoir ! « NOUS CROYONS QUE » 1- La véritable liberté ne consiste jamais à faire tout ce qu’on veut, et comme l’on veut, pour ensuite devoir en subir toutes les conséquences qu’on n’a pas su anticiper. La vraie liberté, qui n’existe qu’en Dieu, consiste à découvrir ce pour quoi nous avons été créés et à accomplir avec passion, amour et actions de grâce cette prédestination divine. Jean 8-32 ; Osée 4-6 ; Éphésiens 2-10 ; Jérémie 29-11 2- En esprit et pour Dieu, il n’y a aucune différence entre les hommes et les femmes. Au ciel, il n’y a et il n’y aura d’ailleurs jamais de sexe. Les hommes et les femmes sont tous animés du même esprit divin, seul leur corps sont différents. Genèse 1-27 ; Galates 3 : 28-29 3- La Bible est la parole inspirée de Dieu, le mode d’emploi et le référentiel infaillible qu’il a donné aux hommes et aux femmes pour les guider, les protéger et les bénir sur la terre. Elle n’est pas un fardeau, mais bien un cadeau, une lampe à leurs pieds, pour les inspirer. Ils ne peuvent l’ignorer et vivre dans la rébellion à leur créateur, sans en souffrir. 2 Timothée 3-16 ; Jean 1 : 1-4 ; Psaumes 1 : 1-3 ; Josué 1-8 4- Dès la création, Dieu affirme « l’homme seul ce n’est pas bon ». Dieu a donc créé la femme pour le compléter et l’aider dans tous les domaines. Avec lui, elle ne doit faire qu’UN. A deux, ils s’épanouiront si et seulement si, ils ne font vraiment qu’UN. Genèse 2-18 ; Genèse 2 : 22-24 ; Ephésiens 5-31 5- L’homme et la femme n’atteindront la plénitude qu’en se complétant mutuellement. A deux, ils réussiront plus facilement dans tous les domaines. Ils se relèveront mutuellement en cas d’échec et de coup dur, et vaincront mieux tous les défis auxquels la vie les soumettra. Ecclésiaste 4 : 9-12 ; Mathieu 18 : 19-20
  2. 2. 6- Chaque conjoint quittera sa famille pour s’attacher à l’autre. Ils devront alors mourir à leurs cultures et normes respectives, pour ne faire qu’UN dans la culture divine, celle de la parole de Dieu. Il leur sera alors facile de construire leur couple sur le roc de l’amour divin. Ephésiens 3 : 14-20 ; Ephésiens 4 : 1-7 ; Ephésiens 4 : 17-32 7- L’amour véritable, qui respecte, bénit et épanouit l’être aimé, en produisant joie, paix, bonheur et prospérité, existe bel et bien. De même qu’un poisson ne peut exister hors de l’eau, le vrai amour ne peut toutefois exister hors du référentiel divin, celui décrit par la Bible. 1 Jean 4 : 7-21 8- L'amour selon Dieu n'est pas un sentiment éphémère, un jeu sensuel et sexuel sans respect des partenaires, ni un prétexte pour assouvir par l'autre ses seuls intérêts égoïstes. Le sexe est censé n’être qu'une douce cerise sur le gâteau d'un couple légitimement uni par Dieu. Autrement, l’amour devient un jeu dangereux, où les partenaires s’abusent, se blessent et se détruisent avec des séquelles irréversibles. Jean 15 : 9-17 9- Dieu est amour et veut que chacun de nous trouve son âme sœur, pour vivre et s’épanouir avec elle. Mais le grand amour duquel les hommes et les femmes rêvent, ne viendra jamais par les aventures amoureuses, sexuelles, impudiques et vulgaires, si fréquentes dans notre présente génération d’irresponsables affectifs. Genèse 2 : 18-25 ; Cantiques 8 :4 ; Cantiques 8 :6-7 ; Hébreux 13 : 4-5 10- Pour vivre le grand amour de Dieu, il faut avoir choisi son conjoint en obéissant à Dieu, et selon les modes opératoires divins prescrits dans sa parole. On ne peut s’offrir précipitamment et sans préparation adéquate un amoureux d’enfer, dans une relation impudique, et en espérer le bonheur, la paix et une durable prospérité. Ézéchiel 23 ; 1Pierre 1 : 14-16 11- L'amour véritable, l’amour dont nous devons aimer Dieu et nous aimer mutuellement, l’amour qui épanouit au lieu de faire souffrir, n’est ni un sentiment, ni une émotion. L’amour est un commandement, le plus grand de Dieu et la synthèse de toutes les divines paroles. L'amour est ainsi défini par la parole de Dieu : « L’amour est patient, l’amour rend service. Il n’est pas jaloux, il ne se vante pas, il ne se gonfle pas d’orgueil. L’amour ne fait rien de honteux. Il ne cherche pas son intérêt, il ne se met pas en colère, il ne se souvient pas du mal. Il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité. L’amour excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout. L’amour ne disparaît jamais. » 1 Corinthiens 13 : 4-7 12- L’homme est le chef de la famille, il doit donc pourvoir à tous les besoins matériels et émotionnels de sa famille. Sa femme peut l’y aider, mais ne saurait y être obligée. L’homme qui ne peut pourvoir aux besoins de sa famille est pire que celui qui se rebelle contre Dieu. La
  3. 3. femme qui doit toujours pourvoir aux besoins de la famille en ses lieux et places, contestera tôt ou tard son autorité, le méprisera et finira par l’humilier. La main qui pourvoit n’est-elle pas toujours au-dessus ? L’homme qui veut exercer son autorité sur la famille, doit aussi y exercer ses responsabilités. 1 Timothée 5-8 ; Actes 20 : 35, 2 Thessaloniciens 3 : 8-15 ; Luc 8 :1-3 13- L’homme dirige la famille et en assume toutes les responsabilités, tandis que sa femme doit humblement se soumettre à lui. Comme Esther, la femme a cependant le droit et le devoir, d'influencer son époux dans de sages et bénéfiques directions. L’homme doit avoir l’humilité de la consulter et de l’écouter. Quant à elle, elle devra porter dans la prière son époux, sa famille et tous leurs défis. Esther 4 : 11-17 ; Esther 5 : 1-3 ; 1 Timothée 5-8 14- Lui-même soumis à Dieu, l’homme doit diriger sa famille avec amour, douceur, patience, bonté, humilité, maîtrise de soi, fidélité et sacrifice comme Christ le fait pour l’église. Il est de sa responsabilité d’aider son épouse à croître pour devenir la femme de ses rêves. Il ne sera en aucun cas un dictateur ou un autocrate dont la seule présence paralyse tous les membres de sa famille. Le mari doit aimer sa femme comme lui-même, tandis que la femme doit respecter son mari et se soumettre à lui. Proverbe 14-1 ; 1 Corinthiens 11-3 ; Ephésiens 5 : 25-29 ; 1 Timothée 3-12 ; Philippiens 2 : 1-9 15- La femme est fragile et plus sensible que l'homme. L’homme doit la traiter avec amour, égard, douceur, tendresse, patience et l'aider à devenir la femme de ses rêves, dans le seigneur. Il ne doit jamais l’humilier, ni permettre qu’on l’humilie. Elle est sa gloire. Demander à une femme de devenir un petit homme est la pire des injures qu’on puisse faire à la grande femme qui sommeille en elle. Proverbes 12- 4 ; Proverbes 31 : 10-12 ; Ephésiens 5-28 ; 1 Pierre 3-7 16- Tout homme rêve d’être un héros pour sa famille. Il a besoin d'être honoré, loué et glorifié par son épouse. C’est alors qu’il s’épanouira et donnera, sans compter, le meilleur à sa famille. Plus il se sent apprécié, plus il fera des exploits pour celle qui fait de lui son héros. Proverbes 16-24 ; Proverbe 18-16 ; 1Pierre 3-6 ; Ephésiens 5-33 17- La femme souffre pour l’accouchement des enfants, mais l’homme souffre pour accoucher de la destinée familiale. Chacun a sa part des douleurs de l’enfantement et de sacrifices à consentir pour que la famille jouisse de sa glorieuse destinée. Dieu est bon et juste. Les deux conjoints doivent donc assumer leurs responsabilités familiales respectives, tout en se concertant et en s’harmonisant à cet effet. Genèse 3 : 16-19 18- De même que Christ attend de régner éternellement avec l’église, son épouse en esprit, qu’il continue de préparer à cet effet, l’homme ne peut régner sur la création et en jouir pleinement sans faire véritablement UN avec son épouse, qu’il aura d’abord préparée à cet effet. Psaumes 110 : 1 ; Ephésiens 5 : 25-33 ; 1 Jean 4 : 17, Ephésiens 2 : 4-7
  4. 4. 19- Les femmes devraient exceller dans l’art d’influencer leurs hommes (Dieu les a dotées de bien des charmes à cet effet) et dans l’éducation de leurs enfants (les hommes et femmes de demain). Elles auront ainsi un meilleur impact sur l’humanité. Essayer de convoiter l’autorité des hommes et s’enliser dans une stérile rivalité avec ces derniers est contre-productif pour l’épanouissement véritable des femmes. Juges 4 20- La femme doit être scolarisée et bien éduquée pour impacter efficacement sa famille et la société. Au quotidien, elle doit toutefois prioriser la gestion efficace et l’épanouissement de sa famille. Elle peut s’y faire aider par ses domestiques, mais ne devrait pas leur déléguer totalement cette responsabilité souveraine. La femme qui se débarrasse de cette responsabilité sur ses domestiques, risque de se faire tôt ou tard contester, dans sa légitimité de maîtresse de maison. Proverbes 31 : 10-31 21- La femme mariée s’épanouit toujours mieux lorsqu’elle travaille à son propre compte ou aux côtés de son mari, dans une entreprise familiale. Salariée sous les ordres d’autres hommes, elle sera frustrée, harcelée et sans cesse malmenée. Le couple y laissera des plumes. L’homme et la femme qui travaillent ensemble à leur propre compte, au lieu de laisser la femme subir un travail salarié vicieux, sont plus épanouis. Ce que la famille y gagne dépasse de loin, ce que la femme perd en refusant de subir le travail salarié. Bien des causes de disputes et de tensions, souvent fatales au couple, disparaîtront par la même occasion. Genèse 1 : 28 ; Mathieu 6-24 ; Ecclésiaste 4 :9 22- Comme Deborah, dirigeant Israël, la femme peut exercer son leadership et avoir la responsabilité de diriger des groupes composés de femmes et d'hommes. Les femmes sont aussi appelées à exercer un ministère au sein de l’église selon leurs dons et vocations célestes respectifs. Christ n’a t-il pas fait de la samaritaine et des femmes (qui ont découvert et annoncer aux hommes sa résurrection), d’efficaces et légitimes évangélistes là où les hommes ont failli. La femme exercera toutefois ces éventuelles responsabilités sans jamais perdre de vue, à l'intérieur de son couple, son devoir de soumission à son époux. Exode 15-20 ; Juges 4 ; Psaumes 68 : 12-13 ; Romains 16 : 1-2 ; Philippiens 4 : 2-3 23- La ménagère n’a rien à envier au manager. Elle coordonne l’organisation familiale, qui est la plus importante pour le bien-être de l’humanité. L’homme et les enfants qui ne sont pas épanouis dans leur famille, ne le seront nulle part ailleurs. La ménagère a donc une grande responsabilité dans l’épanouissement de sa famille. Sa précieuse contribution doit être reconnue, valorisée et rémunérée. Genèse 3 :20 ; Proverbes 18-22 24- La femme doit prioritairement s’organiser et se rendre disponible pour assurer l’épanouissement de sa famille. Elle ne doit toutefois pas en être réduite aux rôles de domestique, de pondeuse humaine ou de meuble, assignée en résidence surveillée par un mari irresponsable.
  5. 5. Proverbes 31 : 10-31, 1 Pierre 4 : 7-11, Luc 10 : 38-42 ; Marc 6 : 30-32 25- Toutes les formes de violence (physique, morale, psychologique, spirituelle, etc.) faites aux femmes doivent être interdites et sévèrement sanctionnées par tous. Les mères doivent éduquer leurs garçons pour en faire de futurs hommes responsables, fidèles, humbles et doux. 1 Timothée 3 : 2-4, Philippiens 4 : 8-9 ; Ephésiens 4 : 29-32 26- Les jeunes doivent apprendre à vivre sainement leurs relations amoureuses et à construire leur future famille, en obéissant à la parole de Dieu. Ils doivent être informés, sensibilisés et préparés aux enjeux et lourds défis de la vie de couple. Ils doivent très tôt comprendre qu’il ne s’agit pas d’un jeu, ou d’un loisir, mais de trouver la personne avec et par laquelle leur vie sera un échec ou une réussite irréversible. Genèse 24 ; Tite 2 : 1-8 27- Les parents, éducateurs et autres autorités spirituelles ont la lourde responsabilité de préparer efficacement les jeunes hommes et femmes à être épanouis, et aptes à fonder des familles épanouies. Les parents, éducateurs et autres autorités qui négligeraient cette importante mission, doivent être considérés comme les responsables et complices de tous les maux de la société. Proverbes 22-6 ; Proverbes 13-24 ; Proverbes 23 : 12-35 ; Ephésiens 6 : 4 28- La restauration de chaque sexe dans son rôle et dans sa glorieuse destinée divine, soignera le monde des douloureux conflits amoureux, de l'homosexualité et de la transsexualité. Dieu nous aime tous, mais vivre comme nous voulons (au lieu de lui obéir) c’est choisir de souffrir comme nous ne voulons pas. Tous les problèmes contemporains viennent de notre rébellion à la divine sagesse du créateur. Deutéronome 30-19 ; Lévitique 18 : 5-30 29- Tous les criminels et autres méchants qui détruisent nos sociétés, sont le produit d’un couple et d’une famille qui ont échoué. Investir dans l’épanouissement des couples et des familles, pour que les enfants grandissent dans un environnement sain et responsable, videra à terme nos prisons et produira de grands Hommes. C’est donc un investissement rentable que toute nation doit prioriser. Proverbe 29 : 15-17 ; Jean 8 : 32-44 30- Les autorités internationales, politiques, législatives, juridiques et sociales doivent se saisir de la vision divine des genres pour jouer leur partition dans la promotion d'une approche genre non conflictuelle. Au lieu de rivaliser, l’homme et la femme doivent être encouragés à marcher ensemble, dans l’amour, la complémentarité et l’harmonie. Les misogynes ont tort, les féministes aussi…. 1 Timothée 2 : 1-4 ; Néhémie 2 : 2-9 ; Romains 13
  6. 6. Le Centre Jésus pour Réussir, Mars 2017 www.jesuspourreussir.org, www.cifibenin.org Youversion.com Téléchargez gratuitement votre version de la Bible

×