1
François face à Klaus, Frédéric, Patrick
Vous êtes virés ! (speech traditionnel en anglais)
Klaus, Frédéric, Patrick parte...
Patrick face au public.
On me dit que des gens normaux se sont glissés dans la salle? C’est‐à‐dire des hommes 
de 30 à 45 ...
François et Frédéric dans le désert face un lion affamé. 
1. Frédéric: On est foutus.
2. F. :On part en courant.
3. Frédér...
Voix off Klaus
« C’est un monde cruel, mais ça peut arriver à tout le monde... Même à des « gens 
normaux ». C’est une com...
Canevas sketch : Wow presentation
François parle de l’initiative du B’n’B
« Je vous ai réunis suite à cet atelier … »
J’ai...
•Voix off François
•Au départ, je voulais faire profiter les autres de mon expérience de 
recherche d’emploi aux Etats‐Uni...
Canevas sketch : faire connaissance
Une personne avec une casquette pour indiquer le fait que c’est un nouveau (Klaus)
KL+...
Voix off Klaus
Comment être compris ? C’est quoi « être clair » ? Comment faire passer son message ?
Vous venez de voir qu...
Sketch – killer pitch
Un nouveau arrive (Frédéric). K explique pourquoi il l’a invité : ça montre la démarche 
réseau, c’e...
Voix off Frédéric
Présentation brève de:
‐ Son parcours
‐ Ses compétences
‐Ses attentes
Que mon interlocuteur retienne:
‐ ...
Sketch – j’ai un RV la tension monte
Frédéric, François & Klaus au bistrot. Frédéric arrive avec une « urgence ». Il est s...
Voix off Patrick
Dans le cas présent,
•On rassure : transposition des compétences
•On rappelle les acquis techniques comme...
Sketch – je suis pris, comment je gère?
F. lance la  réunion. Frédéric a trouvé un job, il se frotte les mains. Il est eup...
•Voix off Klaus
•Voir l’exemple de la réussite entraîne la réussite! La bouffée d’oxygène qui nous booste 
!
•« impossible...
Sketch – je suis comme une crêpe
On est au bistrot. Klaus est comme une crêpe. Frédéric & Pat tentent de lui remonter le 
...
Voix off François
•Arriver deuxième, être celui qui a failli être pris, est souvent vécu comme un échec, qui 
rappelle le ...
Sketch – pas de cadeau a Noël
On est au bistrot. François est anxieux. Comment parler de sa situation aux enfants, aux 
pa...
‐Voix off Patrick
‐Même dans un groupe  on ose tout, il peut  avoir des choses enfouies car on touche à 
l’intime
‐ Etre s...
Sketch – je transitionne
Au bistrot – François & Pat entourent Klaus
F. : Tu as la banane par rapport à il y a 15 jours
K ...
Salariat – avantages : sécurisation du revenu, avantages sociaux, vie sociale.. Si boulot 
pas exaltant, week‐end pour s’é...
22
Sketch – un livre « entre preneurs de jobs »
On est debout
F. : Je voulais qq ch de totalement gratuit, sans structure ni ...
Tout le monde explique pourquoi :
•François ‐ le livre n’est pas une fin  soi, on n’arrête pas de faire du réseau !
•K on ...
Voix off ‐ Patrick
75% (38) ont …
•trouvé un job (24), 
•monté leur affaires (16)
•Pas de cotisation, pas de relance, pas ...
26
27
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Trouver un job ou un client, même approche ! (Conférence EM Lyon 03.11.2015)

308 vues

Publié le

Trouver un job ou un client, même approche ! Et en groupe, c'est plus facile. L'exemple du "B'n'B" (Bistrot et Business). Conférence du 3 novembre 2015 à l'EM Lyon.

Publié dans : Carrière
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
308
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
22
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Trouver un job ou un client, même approche ! (Conférence EM Lyon 03.11.2015)

  1. 1. 1
  2. 2. François face à Klaus, Frédéric, Patrick Vous êtes virés ! (speech traditionnel en anglais) Klaus, Frédéric, Patrick partent dépités en chantant « Et maintenant, que vais‐je faire »… 2
  3. 3. Patrick face au public. On me dit que des gens normaux se sont glissés dans la salle? C’est‐à‐dire des hommes  de 30 à 45 ans, qui gagnent 60.000 euros/an, qui sont mariés avec deux enfants et dont  la femme gagne moins qu’eux. Forcément. Les femmes… Si vous êtes « anormaux », je veux dire jeunes diplômés, ou femmes, ou si vous avez  plus de 50 ans, si vous cherchez un job ou des clients, cette soirée devrait aussi vous  intéresser ! 3
  4. 4. François et Frédéric dans le désert face un lion affamé.  1. Frédéric: On est foutus. 2. F. :On part en courant. 3. Frédéric :On arrivera jamais à s’enfuir. 4. F. :Oui, mais je courrai plus vite que toi… 4
  5. 5. Voix off Klaus « C’est un monde cruel, mais ça peut arriver à tout le monde... Même à des « gens  normaux ». C’est une compétition féroce de tous les jours ; sur un terrain aux contours  incertains et avec des règles du jeu opaques. Dans tous les cas, ce sera la survie du plus  fort.   « Après tout, je vais y aller à cette réunion, je ne risque rien ; et en groupe c’est plus  facile »  « Donc Bienvenue au B’n’B (bistrot and business) », quel drôle de nom. On va vous  raconter une histoire, celle du B’n’B, où j’ai proposé à mon voisin de venir »  Il va s’asseoir à la table du B’n’B, où se trouvent 3 personnes  5
  6. 6. Canevas sketch : Wow presentation François parle de l’initiative du B’n’B « Je vous ai réunis suite à cet atelier … » J’ai ramassé la feuille de présence pour ensuite avec vous partager la WOW Presentation Voila ce que j’ai appris en cherchant du travail aux US Comment faire pour qu’on se souvienne de moi? Comment sortir du lot? Comment ça marche? Une présentation en 5 pages, sur papier, belle reliure Page 1 personnalisé entreprise et interlocuteur Page 2 les atouts de la société dans lequel vous souhaitez rentrer (je vous aime) Page 3 ce que vous avez compris du poste (je vous ai compris) Page 4 vos atouts majeurs vis‐à‐vis du poste (je vais entre efficace) Page 5 comment cela s’inscrit dans mon plan personnel (je suis la pour rester) A la fin, il demande : « on se revoit la semaine prochaine ? » si vous avez trouvé ca  intéressant, même jour, même heure ! Pas d’idée préconçue 6
  7. 7. •Voix off François •Au départ, je voulais faire profiter les autres de mon expérience de  recherche d’emploi aux Etats‐Unis  •Ne compter que sur soi •Pas de « safety net » •Le réseau •La découverte du soutien par l’initiative privée •Une formule facile à gérer pour pouvoir durer •Pas de plan, pas de stratégie, pas d’objectif précis •KISS ‐ Keep It simple and stupid ! Go with the flow 7
  8. 8. Canevas sketch : faire connaissance Une personne avec une casquette pour indiquer le fait que c’est un nouveau (Klaus) KL+ PAT se présentent, ça dure longtemps Patrick – trop long et parle du passé KL : vocabulaire Lean incompréhensible FCI s’ennuie. « Vous avez compris ce qu’ils cherchent tous les deux ? Frédéric: J’ai aucune idée de comment aider ces personnes ! L’outil « Pitch » 8
  9. 9. Voix off Klaus Comment être compris ? C’est quoi « être clair » ? Comment faire passer son message ? Vous venez de voir que l’on peut dire des choses justes, précises … et malgré cela;  personne n’y comprend rien !  • Selon le philosophe Danois Kierkegaard, dans une communication, il faut  d’abord trouver son interlocuteur à l’endroit où il est – pour pouvoir l’amener  à un autre endroit, là où nous voulons qu’il aille. • Donc, si nous utilisons des termes trop techniques ou un langage  « jargonesque » nous risquons de perdre notre interlocuteur, de ne pas  l’intéresser et de ne pas être compris alors que nous croyons que c’est le cas Parler de soi professionnellement c’est :  • Dire qui on est – se focaliser sur ce qui est essentiel par rapport au contexte et  à son interlocuteur  • Dire ce que l’on cherche – pour que, peut‐être, notre interlocuteur puisse  nous aider  9
  10. 10. Sketch – killer pitch Un nouveau arrive (Frédéric). K explique pourquoi il l’a invité : ça montre la démarche  réseau, c’est son voisin ‐> c’est open !) Les 3 personnes font leur pitch : Frédéric fait le nouveau, ne parle pas F. parle de lui (bon sketch CRM) Patrick (bon pitch, je cherche un client), K (parfait) en 45 secondes.  On demande à Frédéric ce dont il se souvient. Il se souvient de tout 10
  11. 11. Voix off Frédéric Présentation brève de: ‐ Son parcours ‐ Ses compétences ‐Ses attentes Que mon interlocuteur retienne: ‐ ce que je fais ‐ ce que je cherche ‐ qui je souhaite rencontrer ‐ que cela débouche sur des mises en relation ‐ le pitch se travaille constamment ‐ il faut l’adapter à son interlocuteur ‐ Idéalement, 3 versions : 30 secondes, 1 minute, 3 minutes  A chaque nouvel arrivant, chacun des participants déroule son pitch pour : ‐Savoir si son msg a bien été compris ‐Donner la possibilité de mises en relation Conclusion – vous serez mieux armés pour « gérer l’imprévu » (au mieux…) 11
  12. 12. Sketch – j’ai un RV la tension monte Frédéric, François & Klaus au bistrot. Frédéric arrive avec une « urgence ». Il est stressé  mais F. et K. montrent le positif Frédéric : Ce n’est pas un RV réseau, j’ai galéré longtemps, Entretien avec PDG, je suis  stressé. F. – Super nouvelle ! Frédéric ‐ C’est pas exactement dans mon domaine ; je viens de l’industriel, c’est dans  les services K ‐ Comment tu t’es préparé ? Frédéric : PAR pour expliquer mes succès passés F. ‐ Négo salaire ‐> tu as donné un ratio/fourchette comme on avait dit ? K. – Au sujet du domaine d’activité ‐>transportabilité des compétences Frédéric est rassuré et voit le côté positif 12
  13. 13. Voix off Patrick Dans le cas présent, •On rassure : transposition des compétences •On rappelle les acquis techniques comme les « PAR » (Problèmes–Actions– Résultats) •D’autres appellent cela « Plan marketing », « plan projet »)… •Mais on ne vous en parle pas car ce n’est pas le but du B’n’B de réinventer  la roue mais de passer à la pratique 13
  14. 14. Sketch – je suis pris, comment je gère? F. lance la  réunion. Frédéric a trouvé un job, il se frotte les mains. Il est euphorique ! F.  et Patrick questionnent. Nota ‐ Diviser le temps en deux ‐> expliquer comment il a réussi  mais parler ensuite de la période d’intégration (doute) F. ‐ Alors l’entretien ? Frédéric ‐ J’ai sorti mes PAR ! Pat – Tu as ai laissé ta Wow ppt? Frédéric – Oui et 2 jours plus tard, ils m’ont rappelé ! F. – Tout est dit alors, tout va bien ! Frédéric ‐ Je balise quand même… Je serai en autonomie ‐>  F. – Pourquoi donc ? Frédéric ‐ Parler de soi à l’entourage pro n’est pas évident (« avant tu faisais quoi?) Pat – C’est vrai le risque, c’est que tu ne connais pas encore la culture d’entreprise ! Il n’y  a rien de pire que de bien faire qq chose dont ils n’avaient pas besoin en priorité. F. ‐ C’est à toi de provoquer les réunions avec la direction pour voir si on est sur la bonne  voie . Et ca tu sais faire vu qu’ils t’ont choisi ! Tu faisais quoi avant: tu peux dérouler ton  plan de carrière de façon non chronologique, avec fonction / qualifications dans tel  domaine : tu ne dois pas justifier de ton parcours. Tu es en situation de te vendre de  façon positive ; Si on te creuse trop, tu as participé à des cercles discussion  Frédéric– Et puis , après tout, s’ils m’ont choisi, c’est que je suis bon ! 14
  15. 15. •Voix off Klaus •Voir l’exemple de la réussite entraîne la réussite! La bouffée d’oxygène qui nous booste  ! •« impossible n’est pas français » ‐ Vieux dicton français oublié  •« Yes we can » – Slogan politique américain inspiré d’un vieux dicton français oublié »,  mais pas au B’n’B •Ne jamais arrêter d’essayer ! On n’a jamais cessé et ça a payé! •D’autre doutes peuvent s’installer (« Je doute donc je suis ») •J’ai encore la « gniak » pour venir en parler : Niveau technique+ psychologique ! Permet  de bien préparer l’évolution dans l’entreprise •On doit se « vendre » tous les jours ! (Impossible n’est pas européen) 15
  16. 16. Sketch – je suis comme une crêpe On est au bistrot. Klaus est comme une crêpe. Frédéric & Pat tentent de lui remonter le  moral). Nota – aller crescendo vers du positif ! K : 9 entretiens déception. Je suis dans le dernier carré, finaliste ils ont pris l’autre. Frédéric : « je comprends » (empathie) K ‐ A votre avis, je demande un feedback ? Pat ‐ Tu n’es pas moins bon que l‘autre, la preuve tu as passé 9 ITW  Frédéric ‐ Tu  été finaliste,  ca te servira la fois prochaine. Pat ‐ Passe un coup de fil au bout de la période d’essai du concurrent pour savoir  comment  s’est passé ! Frédéric ‐ Essayer de voir s’il peux te tuyauter. Prends 3 jours, on va faire du vélo ! 16
  17. 17. Voix off François •Arriver deuxième, être celui qui a failli être pris, est souvent vécu comme un échec, qui  rappelle le moment de la perte d’emploi •Le candidat déçu raconte l’interview, exprime des doutes, des regrets, parfois de la  colère. Il se défoule car ici, c’est OK. Le B’n’B écoute. •Le groupe positive spontanément: • ça se joue a un cheveu, •il a fait son maximum, •il aurait pu faire le job, •À ce stade le choix est subjectif…  •Pas de recette, pas de leçon, pas d’hypocrisie •Il faut rebondir le plus vite possible parce que l’on n’arrête jamais d‘essayer. •Finalement, au bout d’une semaine, la déception est digérée, la machine relancée. 17
  18. 18. Sketch – pas de cadeau a Noël On est au bistrot. François est anxieux. Comment parler de sa situation aux enfants, aux  parents à Noël ? F. : On commence à mieux se connaître comment vous parlez de votre situation  professionnelle autour de vous, en famille, au réseau proche. « Alors, t’en es où ? »  « Vous allez skier où ? » (Ma belle‐mère va demander « vous en êtes où ?) Frédéric et Klaus remontent le moral : Frédéric ‐ parler de ce qu’il va faire, Klaus ‐ montrer toutes les choses en mode actif Frédéric ‐ Rassurer l’entourage, montrer de la confiance Klaus – Démontrer les RV réseaux, l’intérêt des contacts obtenus Klaus – Parle de sa fille « Papa, t’as pas peur de ne pas trouver du boulot » Frédéric ‐ je suis presque plus occupé que quand j’avais pas de job 18
  19. 19. ‐Voix off Patrick ‐Même dans un groupe  on ose tout, il peut  avoir des choses enfouies car on touche à  l’intime ‐ Etre soi ‐ L’œil des AUTRES est important. On doit les mettre à l’aise ‐ Histoire à raconter : On passe des entretiens, on va à des salons professionnels en  groupe, on comptabilise ses actions et on les partage – On est ACTIF 19
  20. 20. Sketch – je transitionne Au bistrot – François & Pat entourent Klaus F. : Tu as la banane par rapport à il y a 15 jours K – Au bout de 9 ITW dans cette entreprise pour ne pas être retenu, j’ai décidé de me  lancer Pat ‐ Salariat = sécurité. Ce n’est un pis‐aller parce que tu ne trouves pas de job ? Tu as  pensé à des tarifs ? K ‐ Avec carrière internationale, et les entretiens que j’ai eu, j’intéresse des gens F. – On ne s’improvise pas commercial K ‐ J’ai réfléchi j’étais consultant interne dans toutes mes entreprises. Pat – Home vs dans l’entreprise ? Pas peur d’être seul? K – Le terrain, j’ai toujours pratiqué! Et en plus, j’ai des partenaires et les réseaux tels  CCRE d’EM Lyon 20
  21. 21. Salariat – avantages : sécurisation du revenu, avantages sociaux, vie sociale.. Si boulot  pas exaltant, week‐end pour s’éclater ! Salariat – inconvénients : hiérarchie, emploi du temps, climat social Entreprenariat  ‐ avantages : organisation du temps, passion pour son service, fixer ses  propres tarifs, satisfaction client Entreprenariat  ‐ inconvénients : revenus aléatoires, stress de la recherche de clients,  gestion administrative Solutions possibles pour se lancer :  •Portage ou •l’auto‐entrepreneuriat sont des outils utiles pour tester  son projet ‐ Similitudes: •le moment d’OSER REALISER ses Projets•le moment d OSER REALISER ses Projets, •le Ciblage :  offre de compétences + expertise (entreprenariat) •le Réseau :  qui sont mes interlocuteurs/mes clients.  ‐ B’n’B est plein de témoignages de ce genre 21
  22. 22. 22
  23. 23. Sketch – un livre « entre preneurs de jobs » On est debout F. : Je voulais qq ch de totalement gratuit, sans structure ni cotisation Pat – mon boulot, c’est d’écrire, j’ai documenté les échanges passionnants pour partager  avec les absents Frédéric – je me sers des CR pour amener des gens Klaus – FCI m’a passé un CR je suis venu grâce à cela FR – Au début je me posais la question de l’utilité. Mais j’ai laissé l’initiative des CR car  démarche créative =  partage Pat – J’ai regroupé les éléments communs à deux populations qui ne se fréquentent pas  (mais qui devraient !) I y avait tellement de CR : si j’en faisais un livre ? Frédéric – Il faut trouver un titre ! Pat – « Group Spirit « ‐> gourou, white spirit, mais pourquoi en anglais? Et maintenant il est là ! ‐> photo du livre sur une slide 23
  24. 24. Tout le monde explique pourquoi : •François ‐ le livre n’est pas une fin  soi, on n’arrête pas de faire du réseau ! •K on cherche encore et toujours un job ou un client. On n’arrête jamais. Au faut, FCI toi  qui as déjà un job, pourquoi tu reviens? •Frédéric – témoignage (cf slides originelles) •Pratique (source d’inspiration): partage de problématiques  urgentes, apport d’idées •Social  : profils & horizons divers (sur des domaines extérieurs  aux miens – on est presque une entreprise à part entière) •Humain : 1 personne une voix (écoute) 24
  25. 25. Voix off ‐ Patrick 75% (38) ont … •trouvé un job (24),  •monté leur affaires (16) •Pas de cotisation, pas de relance, pas de prosélytisme, small is beautiful • celui qui parle, sème, celui qui écoute récolte 25
  26. 26. 26
  27. 27. 27

×