Presentation master

988 vues

Publié le

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
988
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
25
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • \n
  • Bonjour tout le monde.\n\nJe me présente, je m’appel Samir AMZANI Développeur Web Senior chez Wmaker, Wmaker est un éditeur en ligne de solutions et services Web en mode SaaS, \n\nOn s’est installé l’année dernière au CampsPlex, le CampusPlex est un environnement de travail collaboratif issue de modèle japonais de sociétés soeurs. \n\nCet un environnement qui nous permet d’agréger plusieurs compétences dans des domaines parallèles tels que le web le mobile et la cartographie sur Internet. \n\nCet environnement nous permet d’avoir une forte crédibilité et proposer une offre globale à nos clients.\n\nLe CampusPlex compte aujourd’huit 4 société travaillant dans les nouvelles technologies avec un effectif de 21 salarié et 3 apprentis.\n\nRécemment au sein de Wmaker, je me suis occupé de développement d’une solution de WebTV qui permet aux professionnels de la vidéo de diffuser leurs contenu sans contraintes techniques (tels que la compression de la vidéo, le développement, la diffusion de la vidéo, la monétisation....)\n\n
  • Donc ce cours à été conçu pour vous offrir une vision la plus syntitique possible des problématiques de la compression et la présentation des vidéos sur le Web, \n\nil ne s’agit pas pour nous ici de rentrer dans tous les détails techniques de la compression vidéo mais de vous donner des repères pour comprendre et implémenter une solution basique de WebTV qu’on verra dans le TP.\n\n\nComme plan de cour, je vous propose de voir \n\n — quelques généralité sur la vidéo en ligne avec un bref historique et comment les sociétés font de la valeur ajouté.\n\n— Le pourquoi de comment de la compression vidéo \n\nEt en survole tout le jargon technique lié à la compression\nA la fin on verra quelques recommandations technique à faire avant de diffuser vos vidéos sur Internet\n
  • Voici en gros, quelques évènements clés dans l’histoire de la vidéo en ligne.\n\nAvant 2002 < : C’été la guerre des standards, chaqu’un voulais imposait sa solution de diffusion de vidéo\n\nEn 2002 : Adobe démocratise la diffusion de la vidéo avec le Flash, FLV qui est été supporté par les navigateurs...\n\nEn 2005 : Youtube et dailymotion lancement leurs plateforme vidéos...(le début des réseaux sociaux vidéos...)\n\nEn 2006 : Youtube se trouve à la porte de la faillite, Google la rachète pour 106\n\nEn 2007 : Adobe sort la version 9 de Flash qui support le MP4 (plus besoin d’encoder en FLV)... la majorité des plateformes vidéos ont basculé vers ce format\n\nEn 2009 : Youtube diffuse 100Million de stream/jour, et Google intégre l’adscence dans les vidéos\n\nEn 2010 : Google Rachète On2 Technologie (leader des solutions d’encodage propréataire), aprés ce rachat Google développe un codec OpenSource appelé VP8\n\nEt Aujourd'hui ont entend beaucoup parlé de l’informatique dans le nuage ou le Cloud.\nEt recément Dailymotion s’est fait racheté par Orange pour 58Million\n\n
  • A savoir également : \n\n\n90% des internautes regarde ou téléchargents des vidéos sur Internet\n40% parmi eux upload des vidéos\net 15% payent pour regarder les vidéos\n\nAu niveau de marché de la vidéo en ligne, trois modèles éco existent\n\n— Réseaux sociaux vidéo : PUB\n\n— les SSII classiques, travaillent essentiellement avec les chaines de TV classiques et dans le LIVE... font beaucoup d’argent\n\n— Les éditeurs en Lignes : La plupard propose des WebTV ou des solution à la demande sur un modèle de SaaS (Softeware as a Service),\nR&D\n\nCes solutions permettent en général de diffusier sa vidéo sur le canal classique qui est le Web mais aussi sur mobile et Apple TV.\n\n
  • \n
  • Maintenant qu’on a vu le grand potentiel que présente la vidéo en ligne, on passe aux contraintes techniques et spécialement la compression vidéo\n\nPour comprendre la compression vidéo, on doit comprendre d’abord ce que c’est une vidéo :\n\nLe mot vidéo vient de mot «Latin» Je vois, et concrètement c’est une simple succession d’image qui défile avec un débit constant qu’on appel le FrameRate, en général c’est 25 ou 30 Frame Par Seconde. \n\nC’est qu’a partir de ce nombre que l’oeil humain fait croire au cerveau que les objects bougents...\n\nCe qu’il faut retenir une vidéo est un Enregistrement d’images annimé avec du son ou pas, sur un support électronique.\n\n\n\n
  • La cause principal de la compression vidéo vient d’un constat et d’une réalité qui commence à disparaitre petit à petit.\n\nFaillite de Youtube\n
  • \n
  • Hebegeur OVH...\n\n
  • La compression d’une video se fait simplement au niveau de ces images, en produisant des images compressés\n
  • \n
  • — Comparé à Winzip\n— Utilisé dans les boites de production audiovisuel pour le déruchage des DV cam\n
  • Ce mode de compression utilise les faiblaisses\n
  • La compression avec perte se base sur deux grandes principes ...\n\n
  • Algorithme JPEG\n
  • Il y’a que le mouvement qui change -> Background reste le même...\nOn encode une image par rapport à une autre on se basant sur les différences.\n\n\n\n
  • \n
  • C’est l’image clé indépendante encodé en JPEG\n
  • C’est l’image qui contient les différences de mouvement\nreprésente 1/3 de l’image clé I\n
  • C’est une image qu’on déduit à partir de l’image clé I et l’image prédictive P.\nreprésente 1/6 de la taille de l’image clé I\n
  • Il faut savoir qu’il y’a deux institutions qui participent aux standard de la vidéo en général.\n\n
  • MPEG3 : n’été pas implémenté pour la vidéo devant le sucées de MPEG-2\n\n
  • Dans un standard on peut trouver plusieurs codecs.\n\n
  • Le standard qui a vraiment donnée naissance aux codecs vidéo pour le web est le H263. dans sa dernière version en trouve le fameux Divx et le H264\n
  • — Un conteneur est un fichier qui regroupe la piste son + la piste vidéo et les metadata de la vidéo.\n\n
  • — Parmis les conteneur supporté pour la diffusion web on trouve \n\n— Le FLV qui peut contenir une vidéo encodé avec le codec H264/H263 ou VP6\n— Le MP4 qui supporte seulement le codec H264 (Attention le codec Quicktime n’est pas supporté par Flash, ni HTML5)\n— le conteneur OGG (opensource) utilisé par Google dans le projet WebM.\n\n
  • — L’utilisation de l’encodage au sein d’une entreprise dépend de besoin et de contexte.\nUne boite de production utilise en majorité un logiciel clé en main pour le montage et la compression de la vidéo, avant la diffusion dans un canal classique\n....\n\n
  • — là je vous présente.... quelques termes de jargon\n
  • http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:PAL-NTSC-SECAM.svg\n\nHéritage de standard de la télévision\n
  • Correspond à la taille de l’image dans la vidéo\n\n
  • \n
  • Presentation master

    1. 1. La compression vidéo Une approche simplifiée des problématiques de la compression vidéo pour le webSamir AMZANISenior Web Developersamir@wmaker.net
    2. 2. Qu’allons nous voir ?• Quelques généralité sur la vidéo en ligne• Pourquoi compresser une vidéo ?• Les principes de la compression vidéo• Les standards• Les codecs• Les conteneurs• Les encodeurs• Paramètres d’encodage
    3. 3. Quelques généralités< 2002 MicroSoft/RealPlayer/Apple lancent leurs propres solutions2002 Adobe sort le format FLV Flash2005 Lancement de Youtube et Dailymotion + Ipod Vidéo2006 Google rachète Youtube pour 106 M$2007 Adobe Flash 9 support le MP4 (H264) — Ustream2009 Youtube diffuse 100 Million de stream/jour2010 Google rachète On2 et lance WebM(VP8) + HTML52011 La vidéo dans le nuage (Cloud) Orange rachète 49% de Dailymotion (58M $)
    4. 4. Quelques généralités 90% watch or 40% have 15% pay to watch videodownload videos uploaded a vidéo online Publicité Youtube, Dailymotion, Vimeo.... Plateformes Abonnements TV classique => WebTV SSII Vidéos (Brainsonic, Kit Digital...) — Brainsonic : 7Million CA — KitDigial : 100 Million CS SSII — Forte demande sur le marché de travail
    5. 5. Quelques généralités— Boites de production — Wmaker.tv : 1Million CA— Journalistes — Brightcove : 100 Million— Chaines TV — Dailymotion Cloud — Encoding.com SaaS ....— Créer sa webTV sans connaissancetechnique— Prise en charge de processus — Beaucoup de R&Dd’encodage et de diffusion — Forte demande sur le— Monétisation et stats vidéos marché de travail Multi canal
    6. 6. Video ?• Origine «je vois» [latin]• Succession d’images• 25 fps, 30fps...• illusion de mouvement• En général : • Enregistrement d’images animées (son ou pas) • Restitution sur un support électronique
    7. 7. Pourquoi compresser ?• CPU bande passante C’est trop cher!!!
    8. 8. Pourquoi compresser ?• La bande passante est chère • 1H de vidéo non compressée : 263Go • 1024x768=786 432 pixels • Un pixel (sur un écran true color 32Bits) -> 4 Octet • Une image -> 786 432 x 4 = 3Mo • 1sec de vidéo -> 25 images -> 75Mo/sec
    9. 9. Pourquoi compresser ?• L’espace et le débit c’est cher : • L’offre la moins cher chez OVH (bande passante) • chez OVH 200Mbps • 3 lecture simultané d’une vidéo avec [biterate 75Mo/s] -> Explose la bande passante • On a donc intérêt à compresser les vidéos
    10. 10. Principes de la compression
    11. 11. Principes de la compression
    12. 12. Principes de la compression• Sans Perte (Lossless) • Elimine la redondance des données • Compactage (Winzip...) • Gain 10 à 30% • Utilisé par le déruchage (audiovisuel)
    13. 13. Principes de la compression• Avec Perte • On perd la qualité • On peut économiser jusquà 90% • L’astuce => on triche avec l’oeil et l’oreille
    14. 14. Compression avec perte« Ne jamais transmettre une donnée déja transmise » • redondance spaciale • redondance temporelle
    15. 15. Compression avec perte• Redondance spatial • Compression des images • On utilise le JPEG • Il doit pas être trop élevé
    16. 16. Compression avec perte• Redondance temporelle • On encode que les différences • On perd des détails • Produit trois types d’images compressés • I-frame GOP : Group of Pictrure • P-frame 12 à 15 images (MPEG1) • B-frame
    17. 17. Compression avec perte Redondance temporelle
    18. 18. Compression avec perte Redondance temporelle I - Frame- Image intracodé : Codé en JPEG- Il ne dépend pas d’une autre image- «Image clé» -> KeyFrame
    19. 19. Compression avec perte Redondance temporelle P - Frame- Image prédictive- Contient que les pixels modifiés- On encode que les différences- 1/3 taille par rapport a I-Frame
    20. 20. Compression avec perte Redondance temporelle B - Frame- Image Bi-directionnelles- C’est une image prédite à partir de I et P I(i) + P(i++) = B- 1/6 taille I-Frame
    21. 21. Les standards de compression MPEG : ITU :Définit les Développestandards les codecs
    22. 22. Quelques standards de compression• JPEG et MP-JPEG • Que des images pleins • Extraire les images des vidéos• MPEG-1 • Pour faire mieux que le VHS (VCD) : 1.15M/s• MPEG-2 • Premier standard pour la diffusion • DVD, TV, TVHD, TNT (sauf en france), Satellite... • 3 à 50 M/s, et en HD jusqu’a 300M/s• MPEG-3 • MP3• MPEG-4 • C’est beaucoup mieux • MPEG-4 ASP Génération (Divx, H264, VP6 ... )
    23. 23. Les codecs• CODEUR - DECODEUR• Basé sur un standard• Embarque l’intelligence de l’encodage• Il y’on a trop...en plus ils dépendent des conteneurs
    24. 24. Les codecs Pour la diffusion webStandards Codecs FLV 3GP Le père de tous les codecs H.263 moderns 1993-1996 H264 Divx H.263v2 MPEG4 - ASP H263.v3 Meilleur compression VP6 VP7 VP8
    25. 25. Les conteneurs MetaData keyframes: time(0,23,35....) filepoisitions (228, 23243, 435555...) Conteneur (.mp4, .mov, .flv...)
    26. 26. Les conteneurs pour la diffusion web H264 Diffusion : player flash (v6+)FLV (Flash video) H263 VP6 (ON2) H264 Diffusion : player flash (v9+) MP4 Navigateurs HTML5 (chrome, safari) Theora Open source OGG Navigateurs HTML5 (Firefox)
    27. 27. Les encodeurs• Solution matériel • Certains cartes dacquisition • Serveur Hardware• Solution logicielle serveur • FFmpeg (OpenSource) • On2 Flix Engine (Payant)• Solution logicielle post-production • Final Cut compressor (H264 meilleur!) • Adobe Media encoder • Handbrake (Win&Mac) (x264) • Super (Windows)
    28. 28. Paramètres d’encodage• Biterate : • Taille d’une seconde de vidéo • Améliore la qualité • Exemple : pour la HD web : 3000kbps / 5000kbps • Taille finale = Durée × bitrate
    29. 29. Paramètres d’encodage• FrameRate • Combien de frame (images) par seconde • A ne pas changer en général. • PAL, SECAM : 25fps : EUROPE / FRANCE • NTSC : 30fps : USA
    30. 30. Paramètres d’encodage• Résolutions • en pixel • HD : 1920 x 1080 (1080 p) ou 1280 x 720 (720p) • Il faut garder le format de la vidéo • 16:9 -> On garde 16:9, idem 4:3
    31. 31. Questions ?

    ×