SlideShare une entreprise Scribd logo
1
Ukraine
Institute of Geophysics and Problems of the Earth
Technologie innovante
pour la recherche des eaux
profondes ou affleurantes
( fraiches ou thermales)
2
Technologie innovante pour la recherche à distance d´eau douce
Sommaire
1. À propos de la société "Institut de géophysique et des problèmes de la
Terre"
2. Dispositions générales
3. Approche scientifique de la formation des eaux souterraines artésiennes
4. Les sources naturelles d'eau douce les plus importantes dans le monde
5. exemples de notre travail
6. Expériences acquises a partir du travail effectué
7. Technologie innovante d'exploration géophysique
8. fondement scientifique concernant la technologie RSS-RMN
9. concepts généraux concernant la technologie RSS-RMN
3
1. À propos de la société "Institut de géophysique et des problèmes de la Terre"
L'Institut de géophysique et des problèmes de la Terre est une société de production
scientifique et technologique innovante qui fournit une large gamme de services pour
l'identification et la recherche des ressources en eau, des gisements d'hydrocarbures et de
divers minéraux.
Les principaux objectifs de l'entreprise sont la création et la mise en œuvre de technologies
innovantes qui augmentent l'efficacité de l'exploration de l'eau douce. hydrocarbures et autres
ressources naturelles de la Terre.
La stratégie de la Société pour la fourniture de services géophysiques est toujours la même -
atteindre le résultat avec la plus grande efficacité et avec le coût le plus bas pour le Client, à savoir:
- haute performance,
- rapidité d'exécution des tâches,
- inspection des territoires sans
restrictions,
- respect absolu de l'environnement,
- coût du travail relativement faible.
2. dispositions generales
Les problèmes d'approvisionnement en eau dans le monde s'aggravent. Ce problème est
particulièrement pertinent pour les pays à climat aride et les déserts qui occupent de
grandes surfaces.
Le développement et l'application de méthodes précises, rapides et peu coûteuses pour
rechercher de l'eau douce souterraine dans de vastes zones et grandes profondeurs sont
pertinentes.
Les scientifiques de notre entreprise ont développé et appliqué avec succès la technologie
de recherche directe des ressources en eau souterraine, cela est basée sur l'effet de la
résonance pour de profondeurs de recherche allant jusqu’à quelques kilomètres!
L’utilisation de nos technologies combinées (RSS & RNM) permettent d'explorer sur des
grands territoires très difficiles a explorer ( jusqu’à un millions de km2 en un temps très
court). On met en évidence les réservoirs profonds et on détermine les points de forages
optimums
Nous utilisons la distillation naturelle des courants d’eaux salées par des chambres
a Magma reproduisant ainsi un système d’alambic mais de forme naturelle
1. Le développement d'une approche scientifique de la genèse des eaux souterraines.
2. Projets de recherche sur l'eau douce menés à bien dans divers pays.
3. La présence d'une technologie hautement efficace d'exploration des eaux
souterraines.
Notre réussite est basée sur trois facteurs clés
3. Scientific approach to the formation of artesian groundwater
Le mécanisme de formation des eaux douces souterraines est que l'eau de mer se glissant le
long des fractures tectoniques arrive dans la chambre magmatique (2000 ÷ 3000 m de
profondeur), où l'eau bout puis se vaporise. ( alambic naturel)
La vapeur résultante s'écoule sous pression dans les roches supérieure perméables à l'eau par
phénomènes tectoniques. Il se forme dans les fractures (à une profondeur de 400 ÷ 1000m) une
condensation de la vapeur en eau cela forme un lac souterrain d'eau douce. De ces lacs le long des
failles se forment des rivières souterraines d'eau douce
De la zone d'ébullition en suivant un autre circuit de failles ,l'eau très salée dite géothermique (à une
profondeur de 2000 ÷ 2500 m) s’ecoule soit plus profond soit vers la surface.
4. Les sources naturelles d'eau douce les plus importantes dans le monde
Dans tous les cas, le flux des eaux souterraines des lacs et réservoirs se dirige vers les mers et les
océans. Ce phénomène se produit sur des centaines de kilomètres à plusieurs niveaux de
profondeur. En cours de route, le flux d'eau douce se ramifie en petits ruisseaux, qui couvrent de
grandes surfaces mais qui ne sont pas accessibles sans les techniques RMN
.
Nous avons identifié un certain nombre de sources majeures d'eau souterraines dans différents pays
:
Quelques exemples de sources naturelles d'eau douce
Parametres
Рoint 6
Mauritanie
Point 8
Egypte
Point 9
Mozambique
Рoint 13
Iran
Provenance des
eaux de mers
Atlantique
3 km de large
Mediterranee
8km de large
Ocean Indien.
10 km de large
Caspienne.
10 km de large
Eaux de type
géothermique
Courant de type
Geothermique
Rivières d’eaux
Salées souterraines.
Profondeur ~2000 m
Courant de type
Geothermique
Rivières d’eaux
Salées souterraines.
Profondeur ~ 2500 m
Courant de type
Geothermique
Rivières d’eaux
Salées souterraines.
Profondeur ~ 2300 m
Courant de type
Geothermique
Rivières d’eaux
Salées souterraines.
Profondeur ~ 2000 m
Eaux douces
disponible
3 flux eaux douces.
Profondeur
70m -128m
Multiple flux d’eau
douces.
Profondeur
≥ 200m
Multiple flux d’eau
douces.
Profondeur
≥ 150m
3 flux d’eau
douces.
Profondeur
≥ 180 - 240m
Publications by our scientists on this subject
1. G.A. Bielawski, NI Kovalev. New technologies in remote environmental monitoring of underground and underwater
objects // "Environment and Resources", vol. Number 9, Kiev, 2004., P.7.
2. N.I.Kovalev, etc. Investigation of the mechanism of formation of underground fresh water near the magma chambers
extinguished volcanoes. International Conference «Space technologies in geophysics» //C.P. Russia, 2013.
3. N.I. Kovalev, etc. On the mechanism of formation of underground fresh water near magma chambers. - The book
Scientific works of СНУЯЭиП, vol. 2(46), 2013.
On peut non seulement trouver des "chaudières" naturelles, mais aussi déterminer leur
structure:
5. exemple très intéressant (point 14 - UAE)
Par exemple: Dans la chambre magmatique numéro 14 au sud de l'Iran, l'eau de mer provient du golfe
Persique. Il en résulte la formation de deux flux d'eau géothermique à des profondeurs de 2 et 3 km.
Conséquences Il s’est donc formé un grand débit d'eau douce qui traverse la péninsule arabique et l'Arabie
saoudite. Ce puissant courant d'eau douce traverse les Émirats arabes unis à une profondeur de 280 à 350
mètres. D'autres cours d'eau souterrains se jettent dans la mer Rouge près de la ville de Jeddah.
La formation de grands flux d’eau douces en Afrique australe
7 N
9 M
L'Afrique du Sud est alimentée par deux puissantes chaudières naturelles 7N et 9M, qui créent un réseau
de cours d'eau souterrains d'eau douce. Sur ce territoire peuvent être présentes des sources d'énergie
plus petites. En somme, il s’offre de grandes perspectives de fourniture d'eau douce en Afrique australe.
Le problème des méthodes existantes est qu'elles ne fonctionnent qu'à de faibles profondeurs et
territoires. Nous fournirons en RSS et NMR une détection à distance très rapide des rivières souterraines
et des réservoirs d'eau douce à petites et grandes profondeurs ( -/+ 5000m).
6. Démonstration sur nos travaux confirmes (eaux souterraines dans des déserts)
2008 / MAURITANIE (Sahara)
Détecté puis mis en évidence par forage
d’un flux d’ eau douce dans le désert.
Résultats:
La profondeur des puits varient de 75m -
150m
L’eau jaillissante a le débit de 90 mètres
cubes par heure (25 litres par seconde).
Le travail a été commandé par le
Département de géologie du ministère de
l'Énergie de la Mauritanie (Géologue
Lamine Ibrahim). Initialement, les
installations de recherche à distance
étaient en blocs de 2500 km carrés. Puis
letravail avec l'équipement mobile sur le
terrain était fait en vérifiant un ensemble
de paramètres affinés para un travail
dans notre centre pour verfieier les points
d'occurrence des points d'eau et donc
des zones et profondeurs de forage.
.
Experience of work performed (groundwater)
2011 MONGOLIE (désert de Gobi)
Détection puis perforation de 6 puits pour
des eaux douces dans le désert de Gobi.
Résultats : 6 puits ont été forés avec un
diamètre de 67 mm, tous réussis.
Profondeur de 290 m à 320 m. Pour tous
les puits on constate un débit d'eau de 20
à 25 m3 par heure (5-7 litres par
seconde).
Le travail a été commandé par la Société
mongole-ukrainienne "Mon- Zim-
International ". Des outils de recherche à
distance ont arpenté et saisis plus de 1
600 km2 en photos satellite.Ensuite, à
l'aide d'appareils mobiles, l’exploration
sur le terrain ont permis de mettre en
évidences grâce à des données raffinées le
réseau souterrains puis de déterminer les
6 points de forage. Cette opération a duré
72 jours
Comparaison entre sismique RSS-MNR et les résultats du forage
Pays /ville
Taille de
L’exploration
Profondeur du puit, Qualite de l’eau
Prediction / resultat drilling Prediction / resultat drilling
Mauritania,
ville Atar
2500 km2.
80 ÷ 130
75 ÷ 150
Potable / potable
Mongolia,
Desert deGobi
1600 km2.
270 ÷ 320
290 ÷ 320
Potable / potable
Cyprus,
ville Limassol
400 km2.
180 ÷ 200
195 ÷ 205
Potable / potable
Ukraine,
Sevastopol,
Simferopol
1600 km2. de 50 a 950 Potable / potable
Europe's Best Water Search
Technology 2019
Honorary
Prize
2019
"Crystal
Water
drop"
Ethiopie, Desert de Danakil
après
Avant
La technologie est basée sur le principe de la résonance, ce qui permet identifier et
enregistrer directement les substances requises et non pas chercher des Anomalies
13
Classification de la technologie RSS-NMR
La méthode «directe» de prospection et d'exploration des gisements minéraux
Sondage par résonance spectrale
(RSS)
Evaluation à distance des gisements basé
sur le traitement infrarouge & analogique
de résonance des images spatiales
Travailler sur le terrain en utilisant
les résultats point par point
• pour l’ évaluation de réservoirs
Ainsi, la technologie RSS & RMN combine deux méthodes
1- RSS - pour l’ evaluation à distance de territoires, sites, points.
2- RMN - pour les travaux sur le terrain comme les blocs ou concessions.
Avec la recherche opérationnelle sur les hydrocarbures, il est fourni une étude des minéraux, des
eaux souterraines fraîches et thermales a terre et en mer
Resonance Magnétique Nucléaire
(RMN)
7. Technologie RSS-RMN une innovation dans d'exploration géophysique
14
7A. Caractéristiques technologiques
Territoire d'utilisation - sans restrictions (sur terre ou en mer)
Perspective des projets - pratiquement aucune limite connue
Profondeurs de recherche - de 0 à 7 km
Minéraux recherchés - pétrole, gaz, eau et autres minéraux
Efficacité - pour les hydrocarbures et l'eau> 90%
La durée des étapes de recherche - jusqu'à 1 mois
Sécurité environnementale - 100 % car la méthode est absolument sans
danger pour les gens et l'environnement
8. Définitions et champs d’action pour les applications
utilisant la technologie RSS et RMN
La présence d'une phase de recherche à distance très efficace combinée à
un levé de terrain permet de mettre en place un service géophysique
unique couvrant presque toutes les nécessités techniques possibles du
client.
Résultat RSS / RMN (eau douce):
- l'identification et le contournement des accumulations et des débits
d'eau douce souterraine,
- cartographier les contours;
- obtenir le nombre d'horizons et la profondeur de leur occurrence;
- détermination de l'épaisseur des aquifères et des roches réservoirs,
Détermination des points de forage prometteurs.
Une approche standard pour l'examen du territoire du Client consiste d'abord à
«diagnostiquer» le site puis, s'il y a un ou des réservoirs potentiels d eaux , à en effectuer
une inspection détaillée. Cette approche peut réduire considérablement le temps et les coûts
en cas d'identification de zones « vides ou pas commercialement exploitables ».
9. Idée générale ( concept) de la technologie
A
С
D
В
Oil
Test
wafer
Oil
Reprinter
Le spectre du minéral recherché est enregistré sur des plaquettes de test spéciales
rayonnement à
large bande
Photographie plaquette X-ray film
Traitement des Images satellite infrarouge
• Les plaquettes de test sont utilisées comme
résonateur lors du traitement radiochimique des
photographies satellites infrarouge analogique du
territoire
• Le résultat est une visualisation directe des
contours du sol des bassins et des dépôts
Sondage par résonance point par point d'une zone:
• amélioration des contours des dépôts, obtention
des coupes longitudinales et transversales.
• Sélection de points de forage optimaux, calcul
amélioré des réserves attendues.
• Les plaquettes de test sont utilisées pour la
modulation spectrale du rayonnement de
l'émetteur
Expédition terrestre
9a Etude a distance (methode RSS)
Réception des
images spatiales
Enregistrement des
spectres EM de la cible
sur les plaquettes test
Obtentions d
échantillons de la
cible a étudier
Procedes de Resonance spectrale en
travaillant les images satellite de la zone a
etudier
redaction du
rapport
La cible
Son contour et
sa visualisation
Production des
plaquettes test
Kirlian
camera et
computer
Transfert des
coordonnées de l’
image satellite sur
une carte
topographique
Fixation de
La cible et on
procède a l’analyse
des infos
Travaux
preliminaires
Identification
des cibles
a etudier
Calibration
Photogram-
metrique
Visualisationd
es contours
Fixation de la
cible
Sequence technique
sequence des operations
18
№
Sequences des operations
1 Travaux préparatoires
• Commande et obtention de photographies satellites du territoire a étudier et des réactifs
chimiques ultra purs.
• Fabrication en laboratoire de tranches de gel d'essai.
• Enregistrement du spectre électromagnétique de la substance recherchée sur des plaquettes
de test.
2 Identification de la cible
• Traitement par résonance spectrale des images satellites en présence de plaques d'essai
selon la technologie brevetée..
• Traitement chimique des films radiographiques ayant subi des effets de résonance.
3 Déchiffrage des contours de la cible
• Visualisation des contours d'objets identifiés à l'aide de la caméra Kirlian.
• Obtention d'une image 2D de la cible .
4 Étalonnage photogrammétrique
• Travail de l'image informatique de la cible (connexion géographique des points de l'image et
de la zone étudiée).
5 Fixation de la cible
• Définition de sa taille, de sa forme et de son emplacement sur la zone étudiée.
• Transfer des contours de la cible sur une carte topographique.
6 Traitement analytique des données
• Obtention des paramètres 3D du réservoir et le calcul des réserves prévisionnelles.
7 Preparation du rapport pour sa remise au client
9b. Diagnostic des territoires (2D)
• Les zones de relevé peuvent aller
d'unités d’un km carré à des
dizaines de milliers de kilomètres
carrés.
• La durée de l'examen se situe dans
un délai d'un mois.
• À la suite de l'enquête, nous
obtenons les données suivantes:
- les contours du sol des reservoirs
identifiés,
- isolignes des niveaux de réponse
des signaux,
- contours des zones de faille,
- zones et points de réponses
maximales du signal,
- pression maximale dans les
horizons.
450 sq. km
20
Entreprises Haliburton et Schlumberger
+ Mesure directe de T1 pour identifier les fluides,
porosité et perméabilité des réservoirs
- Petit rayon de recherche avec des aimants puissants,
et un émetteur puissant
(r = 0,05-0,2m, f = 0,6–1,2 MHz, В0 = 0,1-3Т, Р = 50-
300W)
9b. Expedition sur le terrain (stade NMR )
Méthodes connues: Méthode d'enregistrement magnétique nucléaire (1)
Méthode de sondage par résonance magnétique (MRS) (2)
Т/R
MRS reponse
Water horizon
Signal de Resonance
Loop
+ Mesure directe du paramètre Т2 pour
l'identification des horizons aquatiques, de la
profondeur et de la porosité du réservoir
- faible profondeur du relevé ( 150 m maxi),
émetteur puissant (impulsion 4000 W, 600 À)
Inconvénients causés par la faible directivité des antennes:
Dipôle
Coefficient du
gain
G ≤ 4
Antenne à châssis
horizontal à faible
suspension
21
Notre technique
Augmentation de la puissance rayonnante
Les systèmes considérés utilisent un signal de résonance sinusoïdale. Cependant, le pétrole
se compose de#1000 substances, donc afin d'atteindre une identification maximale du
minéral recherché, il est nécessaire d'exciter la résonance dans tous les types de molécules
de la substance recherchée,
c'est-à-dire, pour fournir un son spectral résonnant.
Utilisation d'antenne superdirective
Prad
у
Antenne super
directive
Dipoles (cadre)
х
R
Puissance rayonnante de l’antenne:
Рrad = ηА .GA .Рtr
où
Рtr est la puissance de l'émetteur,
ηА est le coefficient d'efficacité de l'antenne,
GAgain d'antenne et ce pour le dipôle GА ~ 4,
Pour antenne directive:
GA = S1 / SA = 4π .R2 / SA,
où SA est la zone d'antenne effective.
Avec R = 1m et SA = 10-6 m2,
nous recevons une augmentation de
puissance de l'antenne super directive
GA = 4π .106 ~ 12. 106
Augmentation de la précision de la prospection
L'antenne superdirective prédétermine
le sondage point à point et non la
superficie des dépôts
La partie émettrice du complexe d'équipements mobiles
Le travail sur le terrain est absolument sans danger pour les personnes et l'environnement
Ainsi, un sondage profond du réservoir est effectué ponctuellement, en utilisant un
signal modulé spectralement étroitement dirigé, qui provoque une résonance dans la
substance souhaitée.
23
9c. Relevé à distance des points de forage
Les zones d'enquête font plusieurs kilomètres
carrés. Les de durée des études sur le
terrain se situent dans les 2-3 semaines.
À la suite de l'enquête, nous obtenons les
données suivantes:
- présence ou absence d’eau en un point
défini,
- les contours au sol du réservoir,
- zones et points de réponses maximales
du signal,
- le nombre d'horizons au point de forage,
leur puissance, la profondeur du gisement
et son occurrence;
- la présence de poches et leur pression,
- les contours des gisements les plus
proches en cas de point de forage "sec".
Réponse du signal
ℓ2
ℓ1
1er horizon
2eme horizon
Modulation
signal
α
h1 h2
mesure du ruban
plaquette
De test
Au point de mesure, le
faisceau laser modulé est
dirigé vers le dépôt sous
l'angle α. Le signal modulé se
propage sous le sol à partir
de la plaquette d'essai.
L'opérateur se déplace le
long du ruban de mesure
avec le récepteur. Le signal
de réponse est enregistré à
une distance de ℓ1 à ℓ2.
Les profondeurs d'occurrence
d'un horizon sont calculées à
l'aide des formules suivantes
h1 = ℓ1
. tg α, h2 = ℓ2 . tgα. Épaisseur de l'horizon ∆h = h2 - h1 = (ℓ2 - ℓ1) . tg α,
En plaçant des plaquettes de test avec enregistrement de fréquences propres ou de gaz naturel
à différentes pressions, nous sommes en mesure de déterminer la présence de bouchon de gaz
et la pression de gaz en elle.
9d. Diagramme de mesure des paramètres du dépôt
24
Nos technologies et nos méthodes sont patentées
25
Pour vérifier nos dires un grand nombre
de rapports de forages sont a votre
disposition et avec des références
concrètes, écrites facilement vérifiables
Nous pensons que l'application de la technologie
RSS & NMR pour découvrir des sources d’eaux
alternatives aura un impact économique
significatif et peut être réalisé en très peu de
temps! Merci pour votre attention
Landline +591-33257175
Mobile +591-716-96657 (WhatsApp)
VoIP: + 1-786-352-8843
Skype mlf10357
Home Bolivia: +591-3-3330971
Michel.friedman@fands-llc.biz

Contenu connexe

Similaire à 2020-fr-waterpresentation-fands.pdf

Quand l'eau salée rencontre l'eau douce
Quand l'eau salée rencontre l'eau douceQuand l'eau salée rencontre l'eau douce
Quand l'eau salée rencontre l'eau douce
Benoît Browaeys
 
Rodier auvray
Rodier auvrayRodier auvray
Rodier auvray
Paky Maiga
 
la recharge artificielle des nappes d'eau souterraine
 la recharge artificielle des nappes d'eau souterraine  la recharge artificielle des nappes d'eau souterraine
la recharge artificielle des nappes d'eau souterraine
ZEMOUR Youcef
 
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océanCours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Nicolas Coltice
 
Rapport de sortie d'hydrogéologie
Rapport de sortie d'hydrogéologieRapport de sortie d'hydrogéologie
Rapport de sortie d'hydrogéologie
Mohamed Yacouba Kallo
 
Etude karstique
Etude karstiqueEtude karstique
Etude karstiquetimi55
 
Résumé
RésuméRésumé
RésuméXu Shan
 
Applications de La Télédétection en océanographie
Applications de  La Télédétection en océanographieApplications de  La Télédétection en océanographie
Applications de La Télédétection en océanographie
Ahmed EL ATARI
 
Lycee Rosa Parks - Les eaux mortes
 Lycee Rosa Parks - Les eaux mortes Lycee Rosa Parks - Les eaux mortes
Lycee Rosa Parks - Les eaux mortes
Culture Scientifique - Académie de Lyon
 
Cours 4 - La structure de la Terre
Cours 4 - La structure de la TerreCours 4 - La structure de la Terre
Cours 4 - La structure de la Terre
Nicolas Coltice
 
Cours 4 : Structure et composition de la Terre
Cours 4 : Structure et composition de la TerreCours 4 : Structure et composition de la Terre
Cours 4 : Structure et composition de la Terre
Nicolas Coltice
 
Hang son doong cavern 29 april2011
Hang son doong cavern 29 april2011Hang son doong cavern 29 april2011
Hang son doong cavern 29 april2011
Gerard Houdinet
 
Hang son doong cavern 29 april2011
Hang son doong cavern 29 april2011Hang son doong cavern 29 april2011
Hang son doong cavern 29 april2011Nguyen Thoai
 
Dessalement de l'eau de mer
Dessalement de l'eau de merDessalement de l'eau de mer
Dessalement de l'eau de mer
Bilel Loulou
 
La crégut 2 géologie du territoire, bathymétrie du lac
La crégut 2 géologie du territoire, bathymétrie du lacLa crégut 2 géologie du territoire, bathymétrie du lac
La crégut 2 géologie du territoire, bathymétrie du lac
Association de sauvegarde du lac de La Crégut-Trémouille 15270 Cantal-Auvergne-France
 
Cherif Samsedine SARR
Cherif Samsedine SARRCherif Samsedine SARR
Cherif Samsedine SARR
Cherif Samsedine Sarr
 
Le systeme solaire - MARS
Le systeme solaire - MARSLe systeme solaire - MARS
Le systeme solaire - MARS
olivier bautista
 
Les ressources énergétiques de l'océan
Les ressources énergétiques de l'océanLes ressources énergétiques de l'océan
Les ressources énergétiques de l'océan
laurafontaine_doc
 
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
Nicolas Coltice
 
La plus grande grotte du monde
La plus grande grotte du mondeLa plus grande grotte du monde
La plus grande grotte du mondeMircea Tivadar
 

Similaire à 2020-fr-waterpresentation-fands.pdf (20)

Quand l'eau salée rencontre l'eau douce
Quand l'eau salée rencontre l'eau douceQuand l'eau salée rencontre l'eau douce
Quand l'eau salée rencontre l'eau douce
 
Rodier auvray
Rodier auvrayRodier auvray
Rodier auvray
 
la recharge artificielle des nappes d'eau souterraine
 la recharge artificielle des nappes d'eau souterraine  la recharge artificielle des nappes d'eau souterraine
la recharge artificielle des nappes d'eau souterraine
 
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océanCours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
 
Rapport de sortie d'hydrogéologie
Rapport de sortie d'hydrogéologieRapport de sortie d'hydrogéologie
Rapport de sortie d'hydrogéologie
 
Etude karstique
Etude karstiqueEtude karstique
Etude karstique
 
Résumé
RésuméRésumé
Résumé
 
Applications de La Télédétection en océanographie
Applications de  La Télédétection en océanographieApplications de  La Télédétection en océanographie
Applications de La Télédétection en océanographie
 
Lycee Rosa Parks - Les eaux mortes
 Lycee Rosa Parks - Les eaux mortes Lycee Rosa Parks - Les eaux mortes
Lycee Rosa Parks - Les eaux mortes
 
Cours 4 - La structure de la Terre
Cours 4 - La structure de la TerreCours 4 - La structure de la Terre
Cours 4 - La structure de la Terre
 
Cours 4 : Structure et composition de la Terre
Cours 4 : Structure et composition de la TerreCours 4 : Structure et composition de la Terre
Cours 4 : Structure et composition de la Terre
 
Hang son doong cavern 29 april2011
Hang son doong cavern 29 april2011Hang son doong cavern 29 april2011
Hang son doong cavern 29 april2011
 
Hang son doong cavern 29 april2011
Hang son doong cavern 29 april2011Hang son doong cavern 29 april2011
Hang son doong cavern 29 april2011
 
Dessalement de l'eau de mer
Dessalement de l'eau de merDessalement de l'eau de mer
Dessalement de l'eau de mer
 
La crégut 2 géologie du territoire, bathymétrie du lac
La crégut 2 géologie du territoire, bathymétrie du lacLa crégut 2 géologie du territoire, bathymétrie du lac
La crégut 2 géologie du territoire, bathymétrie du lac
 
Cherif Samsedine SARR
Cherif Samsedine SARRCherif Samsedine SARR
Cherif Samsedine SARR
 
Le systeme solaire - MARS
Le systeme solaire - MARSLe systeme solaire - MARS
Le systeme solaire - MARS
 
Les ressources énergétiques de l'océan
Les ressources énergétiques de l'océanLes ressources énergétiques de l'océan
Les ressources énergétiques de l'océan
 
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
 
La plus grande grotte du monde
La plus grande grotte du mondeLa plus grande grotte du monde
La plus grande grotte du monde
 

Plus de michellouisfriedman

GL2022.pdf
GL2022.pdfGL2022.pdf
2022-05-17-FR-commercial-Taskboat-rev01.pdf
2022-05-17-FR-commercial-Taskboat-rev01.pdf2022-05-17-FR-commercial-Taskboat-rev01.pdf
2022-05-17-FR-commercial-Taskboat-rev01.pdf
michellouisfriedman
 
6_BGP-SEVSU-POISK_UK HALLIBURTON NMR Logging-Principles-and-Applications.pdf
6_BGP-SEVSU-POISK_UK HALLIBURTON  NMR Logging-Principles-and-Applications.pdf6_BGP-SEVSU-POISK_UK HALLIBURTON  NMR Logging-Principles-and-Applications.pdf
6_BGP-SEVSU-POISK_UK HALLIBURTON NMR Logging-Principles-and-Applications.pdf
michellouisfriedman
 
4_BGP-SEVSU-POISK_busqueda de aguas.pdf
4_BGP-SEVSU-POISK_busqueda de aguas.pdf4_BGP-SEVSU-POISK_busqueda de aguas.pdf
4_BGP-SEVSU-POISK_busqueda de aguas.pdf
michellouisfriedman
 
3_BGP-SEVSU-POISK_Evolucion de la exploracion_TBR rev5 Marcelo.pdf
3_BGP-SEVSU-POISK_Evolucion de la exploracion_TBR rev5 Marcelo.pdf3_BGP-SEVSU-POISK_Evolucion de la exploracion_TBR rev5 Marcelo.pdf
3_BGP-SEVSU-POISK_Evolucion de la exploracion_TBR rev5 Marcelo.pdf
michellouisfriedman
 
3_BGP-SEVSU-POISK_Evolucion de la exploracion_TBR rev5 Marcelo.pdf
3_BGP-SEVSU-POISK_Evolucion de la exploracion_TBR rev5 Marcelo.pdf3_BGP-SEVSU-POISK_Evolucion de la exploracion_TBR rev5 Marcelo.pdf
3_BGP-SEVSU-POISK_Evolucion de la exploracion_TBR rev5 Marcelo.pdf
michellouisfriedman
 
NMR-MAJORS-RESUME FRANCAIS.pdf
NMR-MAJORS-RESUME FRANCAIS.pdfNMR-MAJORS-RESUME FRANCAIS.pdf
NMR-MAJORS-RESUME FRANCAIS.pdf
michellouisfriedman
 
tech-uk-01-technology vulgarisation.pdf
tech-uk-01-technology vulgarisation.pdftech-uk-01-technology vulgarisation.pdf
tech-uk-01-technology vulgarisation.pdf
michellouisfriedman
 
tech-uk-03-offshore example of work.pdf
tech-uk-03-offshore example of work.pdftech-uk-03-offshore example of work.pdf
tech-uk-03-offshore example of work.pdf
michellouisfriedman
 
analyse.pdf
analyse.pdfanalyse.pdf
analyse.pdf
michellouisfriedman
 
tech-uk-02-RSS simple explications.pdf
tech-uk-02-RSS simple explications.pdftech-uk-02-RSS simple explications.pdf
tech-uk-02-RSS simple explications.pdf
michellouisfriedman
 
tech-uk-04-cycle of exploration.pdf
tech-uk-04-cycle of exploration.pdftech-uk-04-cycle of exploration.pdf
tech-uk-04-cycle of exploration.pdf
michellouisfriedman
 
tech-sp-05-datas about RSS-NMR.pdf
tech-sp-05-datas about RSS-NMR.pdftech-sp-05-datas about RSS-NMR.pdf
tech-sp-05-datas about RSS-NMR.pdf
michellouisfriedman
 
tech-sp-04-cyclo exploracion.pdf
tech-sp-04-cyclo exploracion.pdftech-sp-04-cyclo exploracion.pdf
tech-sp-04-cyclo exploracion.pdf
michellouisfriedman
 
tech-sp-02-Qventajas de usar la RSS-NMR.pdf
tech-sp-02-Qventajas de usar la RSS-NMR.pdftech-sp-02-Qventajas de usar la RSS-NMR.pdf
tech-sp-02-Qventajas de usar la RSS-NMR.pdf
michellouisfriedman
 
tech-sp-03-datas about RSS-NMR.pdf
tech-sp-03-datas about RSS-NMR.pdftech-sp-03-datas about RSS-NMR.pdf
tech-sp-03-datas about RSS-NMR.pdf
michellouisfriedman
 
science-fr-03-ifp2005.pdf
science-fr-03-ifp2005.pdfscience-fr-03-ifp2005.pdf
science-fr-03-ifp2005.pdf
michellouisfriedman
 
The general idea of technology.pdf
The general idea of technology.pdfThe general idea of technology.pdf
The general idea of technology.pdf
michellouisfriedman
 
Geofisica innovadora.pdf
Geofisica innovadora.pdfGeofisica innovadora.pdf
Geofisica innovadora.pdf
michellouisfriedman
 
8-NMR RSS 51 references, 2020 word.pdf
8-NMR RSS 51 references, 2020 word.pdf8-NMR RSS 51 references, 2020 word.pdf
8-NMR RSS 51 references, 2020 word.pdf
michellouisfriedman
 

Plus de michellouisfriedman (20)

GL2022.pdf
GL2022.pdfGL2022.pdf
GL2022.pdf
 
2022-05-17-FR-commercial-Taskboat-rev01.pdf
2022-05-17-FR-commercial-Taskboat-rev01.pdf2022-05-17-FR-commercial-Taskboat-rev01.pdf
2022-05-17-FR-commercial-Taskboat-rev01.pdf
 
6_BGP-SEVSU-POISK_UK HALLIBURTON NMR Logging-Principles-and-Applications.pdf
6_BGP-SEVSU-POISK_UK HALLIBURTON  NMR Logging-Principles-and-Applications.pdf6_BGP-SEVSU-POISK_UK HALLIBURTON  NMR Logging-Principles-and-Applications.pdf
6_BGP-SEVSU-POISK_UK HALLIBURTON NMR Logging-Principles-and-Applications.pdf
 
4_BGP-SEVSU-POISK_busqueda de aguas.pdf
4_BGP-SEVSU-POISK_busqueda de aguas.pdf4_BGP-SEVSU-POISK_busqueda de aguas.pdf
4_BGP-SEVSU-POISK_busqueda de aguas.pdf
 
3_BGP-SEVSU-POISK_Evolucion de la exploracion_TBR rev5 Marcelo.pdf
3_BGP-SEVSU-POISK_Evolucion de la exploracion_TBR rev5 Marcelo.pdf3_BGP-SEVSU-POISK_Evolucion de la exploracion_TBR rev5 Marcelo.pdf
3_BGP-SEVSU-POISK_Evolucion de la exploracion_TBR rev5 Marcelo.pdf
 
3_BGP-SEVSU-POISK_Evolucion de la exploracion_TBR rev5 Marcelo.pdf
3_BGP-SEVSU-POISK_Evolucion de la exploracion_TBR rev5 Marcelo.pdf3_BGP-SEVSU-POISK_Evolucion de la exploracion_TBR rev5 Marcelo.pdf
3_BGP-SEVSU-POISK_Evolucion de la exploracion_TBR rev5 Marcelo.pdf
 
NMR-MAJORS-RESUME FRANCAIS.pdf
NMR-MAJORS-RESUME FRANCAIS.pdfNMR-MAJORS-RESUME FRANCAIS.pdf
NMR-MAJORS-RESUME FRANCAIS.pdf
 
tech-uk-01-technology vulgarisation.pdf
tech-uk-01-technology vulgarisation.pdftech-uk-01-technology vulgarisation.pdf
tech-uk-01-technology vulgarisation.pdf
 
tech-uk-03-offshore example of work.pdf
tech-uk-03-offshore example of work.pdftech-uk-03-offshore example of work.pdf
tech-uk-03-offshore example of work.pdf
 
analyse.pdf
analyse.pdfanalyse.pdf
analyse.pdf
 
tech-uk-02-RSS simple explications.pdf
tech-uk-02-RSS simple explications.pdftech-uk-02-RSS simple explications.pdf
tech-uk-02-RSS simple explications.pdf
 
tech-uk-04-cycle of exploration.pdf
tech-uk-04-cycle of exploration.pdftech-uk-04-cycle of exploration.pdf
tech-uk-04-cycle of exploration.pdf
 
tech-sp-05-datas about RSS-NMR.pdf
tech-sp-05-datas about RSS-NMR.pdftech-sp-05-datas about RSS-NMR.pdf
tech-sp-05-datas about RSS-NMR.pdf
 
tech-sp-04-cyclo exploracion.pdf
tech-sp-04-cyclo exploracion.pdftech-sp-04-cyclo exploracion.pdf
tech-sp-04-cyclo exploracion.pdf
 
tech-sp-02-Qventajas de usar la RSS-NMR.pdf
tech-sp-02-Qventajas de usar la RSS-NMR.pdftech-sp-02-Qventajas de usar la RSS-NMR.pdf
tech-sp-02-Qventajas de usar la RSS-NMR.pdf
 
tech-sp-03-datas about RSS-NMR.pdf
tech-sp-03-datas about RSS-NMR.pdftech-sp-03-datas about RSS-NMR.pdf
tech-sp-03-datas about RSS-NMR.pdf
 
science-fr-03-ifp2005.pdf
science-fr-03-ifp2005.pdfscience-fr-03-ifp2005.pdf
science-fr-03-ifp2005.pdf
 
The general idea of technology.pdf
The general idea of technology.pdfThe general idea of technology.pdf
The general idea of technology.pdf
 
Geofisica innovadora.pdf
Geofisica innovadora.pdfGeofisica innovadora.pdf
Geofisica innovadora.pdf
 
8-NMR RSS 51 references, 2020 word.pdf
8-NMR RSS 51 references, 2020 word.pdf8-NMR RSS 51 references, 2020 word.pdf
8-NMR RSS 51 references, 2020 word.pdf
 

Dernier

Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de productionAccompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Institut de l'Elevage - Idele
 
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la fermeReconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Institut de l'Elevage - Idele
 
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptationComment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Institut de l'Elevage - Idele
 
COURS ANALYSE FINANCIERE-NOGLO Méthodes d’analyses financières.pdf
COURS ANALYSE FINANCIERE-NOGLO Méthodes d’analyses financières.pdfCOURS ANALYSE FINANCIERE-NOGLO Méthodes d’analyses financières.pdf
COURS ANALYSE FINANCIERE-NOGLO Méthodes d’analyses financières.pdf
sieousse95
 
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermièreAccompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Institut de l'Elevage - Idele
 
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivoresCOUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
Institut de l'Elevage - Idele
 
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
Institut de l'Elevage - Idele
 
pdfcoffee.com_polycopie-de-cours-ppt-lge604-20012-bf-pdf-free.pdf
pdfcoffee.com_polycopie-de-cours-ppt-lge604-20012-bf-pdf-free.pdfpdfcoffee.com_polycopie-de-cours-ppt-lge604-20012-bf-pdf-free.pdf
pdfcoffee.com_polycopie-de-cours-ppt-lge604-20012-bf-pdf-free.pdf
Elisée Ndjabu
 
Presentation d'esquisse route juin 2023.pptx
Presentation d'esquisse route juin 2023.pptxPresentation d'esquisse route juin 2023.pptx
Presentation d'esquisse route juin 2023.pptx
imed53
 
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Institut de l'Elevage - Idele
 

Dernier (11)

Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de productionAccompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
 
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la fermeReconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
 
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
 
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptationComment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
 
COURS ANALYSE FINANCIERE-NOGLO Méthodes d’analyses financières.pdf
COURS ANALYSE FINANCIERE-NOGLO Méthodes d’analyses financières.pdfCOURS ANALYSE FINANCIERE-NOGLO Méthodes d’analyses financières.pdf
COURS ANALYSE FINANCIERE-NOGLO Méthodes d’analyses financières.pdf
 
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermièreAccompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
 
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivoresCOUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
 
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
 
pdfcoffee.com_polycopie-de-cours-ppt-lge604-20012-bf-pdf-free.pdf
pdfcoffee.com_polycopie-de-cours-ppt-lge604-20012-bf-pdf-free.pdfpdfcoffee.com_polycopie-de-cours-ppt-lge604-20012-bf-pdf-free.pdf
pdfcoffee.com_polycopie-de-cours-ppt-lge604-20012-bf-pdf-free.pdf
 
Presentation d'esquisse route juin 2023.pptx
Presentation d'esquisse route juin 2023.pptxPresentation d'esquisse route juin 2023.pptx
Presentation d'esquisse route juin 2023.pptx
 
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
 

2020-fr-waterpresentation-fands.pdf

  • 1. 1 Ukraine Institute of Geophysics and Problems of the Earth Technologie innovante pour la recherche des eaux profondes ou affleurantes ( fraiches ou thermales)
  • 2. 2 Technologie innovante pour la recherche à distance d´eau douce Sommaire 1. À propos de la société "Institut de géophysique et des problèmes de la Terre" 2. Dispositions générales 3. Approche scientifique de la formation des eaux souterraines artésiennes 4. Les sources naturelles d'eau douce les plus importantes dans le monde 5. exemples de notre travail 6. Expériences acquises a partir du travail effectué 7. Technologie innovante d'exploration géophysique 8. fondement scientifique concernant la technologie RSS-RMN 9. concepts généraux concernant la technologie RSS-RMN
  • 3. 3 1. À propos de la société "Institut de géophysique et des problèmes de la Terre" L'Institut de géophysique et des problèmes de la Terre est une société de production scientifique et technologique innovante qui fournit une large gamme de services pour l'identification et la recherche des ressources en eau, des gisements d'hydrocarbures et de divers minéraux. Les principaux objectifs de l'entreprise sont la création et la mise en œuvre de technologies innovantes qui augmentent l'efficacité de l'exploration de l'eau douce. hydrocarbures et autres ressources naturelles de la Terre. La stratégie de la Société pour la fourniture de services géophysiques est toujours la même - atteindre le résultat avec la plus grande efficacité et avec le coût le plus bas pour le Client, à savoir: - haute performance, - rapidité d'exécution des tâches, - inspection des territoires sans restrictions, - respect absolu de l'environnement, - coût du travail relativement faible.
  • 4. 2. dispositions generales Les problèmes d'approvisionnement en eau dans le monde s'aggravent. Ce problème est particulièrement pertinent pour les pays à climat aride et les déserts qui occupent de grandes surfaces. Le développement et l'application de méthodes précises, rapides et peu coûteuses pour rechercher de l'eau douce souterraine dans de vastes zones et grandes profondeurs sont pertinentes. Les scientifiques de notre entreprise ont développé et appliqué avec succès la technologie de recherche directe des ressources en eau souterraine, cela est basée sur l'effet de la résonance pour de profondeurs de recherche allant jusqu’à quelques kilomètres! L’utilisation de nos technologies combinées (RSS & RNM) permettent d'explorer sur des grands territoires très difficiles a explorer ( jusqu’à un millions de km2 en un temps très court). On met en évidence les réservoirs profonds et on détermine les points de forages optimums Nous utilisons la distillation naturelle des courants d’eaux salées par des chambres a Magma reproduisant ainsi un système d’alambic mais de forme naturelle 1. Le développement d'une approche scientifique de la genèse des eaux souterraines. 2. Projets de recherche sur l'eau douce menés à bien dans divers pays. 3. La présence d'une technologie hautement efficace d'exploration des eaux souterraines. Notre réussite est basée sur trois facteurs clés
  • 5. 3. Scientific approach to the formation of artesian groundwater Le mécanisme de formation des eaux douces souterraines est que l'eau de mer se glissant le long des fractures tectoniques arrive dans la chambre magmatique (2000 ÷ 3000 m de profondeur), où l'eau bout puis se vaporise. ( alambic naturel) La vapeur résultante s'écoule sous pression dans les roches supérieure perméables à l'eau par phénomènes tectoniques. Il se forme dans les fractures (à une profondeur de 400 ÷ 1000m) une condensation de la vapeur en eau cela forme un lac souterrain d'eau douce. De ces lacs le long des failles se forment des rivières souterraines d'eau douce De la zone d'ébullition en suivant un autre circuit de failles ,l'eau très salée dite géothermique (à une profondeur de 2000 ÷ 2500 m) s’ecoule soit plus profond soit vers la surface.
  • 6. 4. Les sources naturelles d'eau douce les plus importantes dans le monde Dans tous les cas, le flux des eaux souterraines des lacs et réservoirs se dirige vers les mers et les océans. Ce phénomène se produit sur des centaines de kilomètres à plusieurs niveaux de profondeur. En cours de route, le flux d'eau douce se ramifie en petits ruisseaux, qui couvrent de grandes surfaces mais qui ne sont pas accessibles sans les techniques RMN . Nous avons identifié un certain nombre de sources majeures d'eau souterraines dans différents pays :
  • 7. Quelques exemples de sources naturelles d'eau douce Parametres Рoint 6 Mauritanie Point 8 Egypte Point 9 Mozambique Рoint 13 Iran Provenance des eaux de mers Atlantique 3 km de large Mediterranee 8km de large Ocean Indien. 10 km de large Caspienne. 10 km de large Eaux de type géothermique Courant de type Geothermique Rivières d’eaux Salées souterraines. Profondeur ~2000 m Courant de type Geothermique Rivières d’eaux Salées souterraines. Profondeur ~ 2500 m Courant de type Geothermique Rivières d’eaux Salées souterraines. Profondeur ~ 2300 m Courant de type Geothermique Rivières d’eaux Salées souterraines. Profondeur ~ 2000 m Eaux douces disponible 3 flux eaux douces. Profondeur 70m -128m Multiple flux d’eau douces. Profondeur ≥ 200m Multiple flux d’eau douces. Profondeur ≥ 150m 3 flux d’eau douces. Profondeur ≥ 180 - 240m Publications by our scientists on this subject 1. G.A. Bielawski, NI Kovalev. New technologies in remote environmental monitoring of underground and underwater objects // "Environment and Resources", vol. Number 9, Kiev, 2004., P.7. 2. N.I.Kovalev, etc. Investigation of the mechanism of formation of underground fresh water near the magma chambers extinguished volcanoes. International Conference «Space technologies in geophysics» //C.P. Russia, 2013. 3. N.I. Kovalev, etc. On the mechanism of formation of underground fresh water near magma chambers. - The book Scientific works of СНУЯЭиП, vol. 2(46), 2013. On peut non seulement trouver des "chaudières" naturelles, mais aussi déterminer leur structure:
  • 8. 5. exemple très intéressant (point 14 - UAE) Par exemple: Dans la chambre magmatique numéro 14 au sud de l'Iran, l'eau de mer provient du golfe Persique. Il en résulte la formation de deux flux d'eau géothermique à des profondeurs de 2 et 3 km. Conséquences Il s’est donc formé un grand débit d'eau douce qui traverse la péninsule arabique et l'Arabie saoudite. Ce puissant courant d'eau douce traverse les Émirats arabes unis à une profondeur de 280 à 350 mètres. D'autres cours d'eau souterrains se jettent dans la mer Rouge près de la ville de Jeddah.
  • 9. La formation de grands flux d’eau douces en Afrique australe 7 N 9 M L'Afrique du Sud est alimentée par deux puissantes chaudières naturelles 7N et 9M, qui créent un réseau de cours d'eau souterrains d'eau douce. Sur ce territoire peuvent être présentes des sources d'énergie plus petites. En somme, il s’offre de grandes perspectives de fourniture d'eau douce en Afrique australe. Le problème des méthodes existantes est qu'elles ne fonctionnent qu'à de faibles profondeurs et territoires. Nous fournirons en RSS et NMR une détection à distance très rapide des rivières souterraines et des réservoirs d'eau douce à petites et grandes profondeurs ( -/+ 5000m).
  • 10. 6. Démonstration sur nos travaux confirmes (eaux souterraines dans des déserts) 2008 / MAURITANIE (Sahara) Détecté puis mis en évidence par forage d’un flux d’ eau douce dans le désert. Résultats: La profondeur des puits varient de 75m - 150m L’eau jaillissante a le débit de 90 mètres cubes par heure (25 litres par seconde). Le travail a été commandé par le Département de géologie du ministère de l'Énergie de la Mauritanie (Géologue Lamine Ibrahim). Initialement, les installations de recherche à distance étaient en blocs de 2500 km carrés. Puis letravail avec l'équipement mobile sur le terrain était fait en vérifiant un ensemble de paramètres affinés para un travail dans notre centre pour verfieier les points d'occurrence des points d'eau et donc des zones et profondeurs de forage. .
  • 11. Experience of work performed (groundwater) 2011 MONGOLIE (désert de Gobi) Détection puis perforation de 6 puits pour des eaux douces dans le désert de Gobi. Résultats : 6 puits ont été forés avec un diamètre de 67 mm, tous réussis. Profondeur de 290 m à 320 m. Pour tous les puits on constate un débit d'eau de 20 à 25 m3 par heure (5-7 litres par seconde). Le travail a été commandé par la Société mongole-ukrainienne "Mon- Zim- International ". Des outils de recherche à distance ont arpenté et saisis plus de 1 600 km2 en photos satellite.Ensuite, à l'aide d'appareils mobiles, l’exploration sur le terrain ont permis de mettre en évidences grâce à des données raffinées le réseau souterrains puis de déterminer les 6 points de forage. Cette opération a duré 72 jours
  • 12. Comparaison entre sismique RSS-MNR et les résultats du forage Pays /ville Taille de L’exploration Profondeur du puit, Qualite de l’eau Prediction / resultat drilling Prediction / resultat drilling Mauritania, ville Atar 2500 km2. 80 ÷ 130 75 ÷ 150 Potable / potable Mongolia, Desert deGobi 1600 km2. 270 ÷ 320 290 ÷ 320 Potable / potable Cyprus, ville Limassol 400 km2. 180 ÷ 200 195 ÷ 205 Potable / potable Ukraine, Sevastopol, Simferopol 1600 km2. de 50 a 950 Potable / potable Europe's Best Water Search Technology 2019 Honorary Prize 2019 "Crystal Water drop" Ethiopie, Desert de Danakil après Avant
  • 13. La technologie est basée sur le principe de la résonance, ce qui permet identifier et enregistrer directement les substances requises et non pas chercher des Anomalies 13 Classification de la technologie RSS-NMR La méthode «directe» de prospection et d'exploration des gisements minéraux Sondage par résonance spectrale (RSS) Evaluation à distance des gisements basé sur le traitement infrarouge & analogique de résonance des images spatiales Travailler sur le terrain en utilisant les résultats point par point • pour l’ évaluation de réservoirs Ainsi, la technologie RSS & RMN combine deux méthodes 1- RSS - pour l’ evaluation à distance de territoires, sites, points. 2- RMN - pour les travaux sur le terrain comme les blocs ou concessions. Avec la recherche opérationnelle sur les hydrocarbures, il est fourni une étude des minéraux, des eaux souterraines fraîches et thermales a terre et en mer Resonance Magnétique Nucléaire (RMN) 7. Technologie RSS-RMN une innovation dans d'exploration géophysique
  • 14. 14 7A. Caractéristiques technologiques Territoire d'utilisation - sans restrictions (sur terre ou en mer) Perspective des projets - pratiquement aucune limite connue Profondeurs de recherche - de 0 à 7 km Minéraux recherchés - pétrole, gaz, eau et autres minéraux Efficacité - pour les hydrocarbures et l'eau> 90% La durée des étapes de recherche - jusqu'à 1 mois Sécurité environnementale - 100 % car la méthode est absolument sans danger pour les gens et l'environnement
  • 15. 8. Définitions et champs d’action pour les applications utilisant la technologie RSS et RMN La présence d'une phase de recherche à distance très efficace combinée à un levé de terrain permet de mettre en place un service géophysique unique couvrant presque toutes les nécessités techniques possibles du client. Résultat RSS / RMN (eau douce): - l'identification et le contournement des accumulations et des débits d'eau douce souterraine, - cartographier les contours; - obtenir le nombre d'horizons et la profondeur de leur occurrence; - détermination de l'épaisseur des aquifères et des roches réservoirs, Détermination des points de forage prometteurs. Une approche standard pour l'examen du territoire du Client consiste d'abord à «diagnostiquer» le site puis, s'il y a un ou des réservoirs potentiels d eaux , à en effectuer une inspection détaillée. Cette approche peut réduire considérablement le temps et les coûts en cas d'identification de zones « vides ou pas commercialement exploitables ».
  • 16. 9. Idée générale ( concept) de la technologie A С D В Oil Test wafer Oil Reprinter Le spectre du minéral recherché est enregistré sur des plaquettes de test spéciales rayonnement à large bande Photographie plaquette X-ray film Traitement des Images satellite infrarouge • Les plaquettes de test sont utilisées comme résonateur lors du traitement radiochimique des photographies satellites infrarouge analogique du territoire • Le résultat est une visualisation directe des contours du sol des bassins et des dépôts Sondage par résonance point par point d'une zone: • amélioration des contours des dépôts, obtention des coupes longitudinales et transversales. • Sélection de points de forage optimaux, calcul amélioré des réserves attendues. • Les plaquettes de test sont utilisées pour la modulation spectrale du rayonnement de l'émetteur Expédition terrestre
  • 17. 9a Etude a distance (methode RSS) Réception des images spatiales Enregistrement des spectres EM de la cible sur les plaquettes test Obtentions d échantillons de la cible a étudier Procedes de Resonance spectrale en travaillant les images satellite de la zone a etudier redaction du rapport La cible Son contour et sa visualisation Production des plaquettes test Kirlian camera et computer Transfert des coordonnées de l’ image satellite sur une carte topographique Fixation de La cible et on procède a l’analyse des infos Travaux preliminaires Identification des cibles a etudier Calibration Photogram- metrique Visualisationd es contours Fixation de la cible Sequence technique sequence des operations
  • 18. 18 № Sequences des operations 1 Travaux préparatoires • Commande et obtention de photographies satellites du territoire a étudier et des réactifs chimiques ultra purs. • Fabrication en laboratoire de tranches de gel d'essai. • Enregistrement du spectre électromagnétique de la substance recherchée sur des plaquettes de test. 2 Identification de la cible • Traitement par résonance spectrale des images satellites en présence de plaques d'essai selon la technologie brevetée.. • Traitement chimique des films radiographiques ayant subi des effets de résonance. 3 Déchiffrage des contours de la cible • Visualisation des contours d'objets identifiés à l'aide de la caméra Kirlian. • Obtention d'une image 2D de la cible . 4 Étalonnage photogrammétrique • Travail de l'image informatique de la cible (connexion géographique des points de l'image et de la zone étudiée). 5 Fixation de la cible • Définition de sa taille, de sa forme et de son emplacement sur la zone étudiée. • Transfer des contours de la cible sur une carte topographique. 6 Traitement analytique des données • Obtention des paramètres 3D du réservoir et le calcul des réserves prévisionnelles. 7 Preparation du rapport pour sa remise au client
  • 19. 9b. Diagnostic des territoires (2D) • Les zones de relevé peuvent aller d'unités d’un km carré à des dizaines de milliers de kilomètres carrés. • La durée de l'examen se situe dans un délai d'un mois. • À la suite de l'enquête, nous obtenons les données suivantes: - les contours du sol des reservoirs identifiés, - isolignes des niveaux de réponse des signaux, - contours des zones de faille, - zones et points de réponses maximales du signal, - pression maximale dans les horizons. 450 sq. km
  • 20. 20 Entreprises Haliburton et Schlumberger + Mesure directe de T1 pour identifier les fluides, porosité et perméabilité des réservoirs - Petit rayon de recherche avec des aimants puissants, et un émetteur puissant (r = 0,05-0,2m, f = 0,6–1,2 MHz, В0 = 0,1-3Т, Р = 50- 300W) 9b. Expedition sur le terrain (stade NMR ) Méthodes connues: Méthode d'enregistrement magnétique nucléaire (1) Méthode de sondage par résonance magnétique (MRS) (2) Т/R MRS reponse Water horizon Signal de Resonance Loop + Mesure directe du paramètre Т2 pour l'identification des horizons aquatiques, de la profondeur et de la porosité du réservoir - faible profondeur du relevé ( 150 m maxi), émetteur puissant (impulsion 4000 W, 600 À) Inconvénients causés par la faible directivité des antennes: Dipôle Coefficient du gain G ≤ 4 Antenne à châssis horizontal à faible suspension
  • 21. 21 Notre technique Augmentation de la puissance rayonnante Les systèmes considérés utilisent un signal de résonance sinusoïdale. Cependant, le pétrole se compose de#1000 substances, donc afin d'atteindre une identification maximale du minéral recherché, il est nécessaire d'exciter la résonance dans tous les types de molécules de la substance recherchée, c'est-à-dire, pour fournir un son spectral résonnant. Utilisation d'antenne superdirective Prad у Antenne super directive Dipoles (cadre) х R Puissance rayonnante de l’antenne: Рrad = ηА .GA .Рtr où Рtr est la puissance de l'émetteur, ηА est le coefficient d'efficacité de l'antenne, GAgain d'antenne et ce pour le dipôle GА ~ 4, Pour antenne directive: GA = S1 / SA = 4π .R2 / SA, où SA est la zone d'antenne effective. Avec R = 1m et SA = 10-6 m2, nous recevons une augmentation de puissance de l'antenne super directive GA = 4π .106 ~ 12. 106 Augmentation de la précision de la prospection L'antenne superdirective prédétermine le sondage point à point et non la superficie des dépôts
  • 22. La partie émettrice du complexe d'équipements mobiles Le travail sur le terrain est absolument sans danger pour les personnes et l'environnement Ainsi, un sondage profond du réservoir est effectué ponctuellement, en utilisant un signal modulé spectralement étroitement dirigé, qui provoque une résonance dans la substance souhaitée.
  • 23. 23 9c. Relevé à distance des points de forage Les zones d'enquête font plusieurs kilomètres carrés. Les de durée des études sur le terrain se situent dans les 2-3 semaines. À la suite de l'enquête, nous obtenons les données suivantes: - présence ou absence d’eau en un point défini, - les contours au sol du réservoir, - zones et points de réponses maximales du signal, - le nombre d'horizons au point de forage, leur puissance, la profondeur du gisement et son occurrence; - la présence de poches et leur pression, - les contours des gisements les plus proches en cas de point de forage "sec".
  • 24. Réponse du signal ℓ2 ℓ1 1er horizon 2eme horizon Modulation signal α h1 h2 mesure du ruban plaquette De test Au point de mesure, le faisceau laser modulé est dirigé vers le dépôt sous l'angle α. Le signal modulé se propage sous le sol à partir de la plaquette d'essai. L'opérateur se déplace le long du ruban de mesure avec le récepteur. Le signal de réponse est enregistré à une distance de ℓ1 à ℓ2. Les profondeurs d'occurrence d'un horizon sont calculées à l'aide des formules suivantes h1 = ℓ1 . tg α, h2 = ℓ2 . tgα. Épaisseur de l'horizon ∆h = h2 - h1 = (ℓ2 - ℓ1) . tg α, En plaçant des plaquettes de test avec enregistrement de fréquences propres ou de gaz naturel à différentes pressions, nous sommes en mesure de déterminer la présence de bouchon de gaz et la pression de gaz en elle. 9d. Diagramme de mesure des paramètres du dépôt 24
  • 25. Nos technologies et nos méthodes sont patentées 25 Pour vérifier nos dires un grand nombre de rapports de forages sont a votre disposition et avec des références concrètes, écrites facilement vérifiables
  • 26. Nous pensons que l'application de la technologie RSS & NMR pour découvrir des sources d’eaux alternatives aura un impact économique significatif et peut être réalisé en très peu de temps! Merci pour votre attention Landline +591-33257175 Mobile +591-716-96657 (WhatsApp) VoIP: + 1-786-352-8843 Skype mlf10357 Home Bolivia: +591-3-3330971 Michel.friedman@fands-llc.biz