SlideShare une entreprise Scribd logo
Les Odalisques
Les Odalisques
Une odalisque était une esclave vierge, qui pouvait monter jusqu'au statut de
concubine ou de femme dans les sérails ottomans, mais dont la plupart
étaient au service du harem du sultan. Le mot vient du turc odalık, qui signifie
« femme de chambre », d'oda, « chambre ». En littérature, le terme désigne
une femme de harem.
Les Odalisques
Les Odalisques
Une odalisque n'était pas une concubine du harem, mais il était possible qu'elle en
devînt une. Les odalisques étaient rangées au bas de l'échelle sociale dans un
harem, car elles ne servaient pas le sultan, mais seulement ses concubines et ses
épouses comme femmes de chambre privées. Les odalisques étaient généralement
des esclaves données en cadeaux au sultan, même si certaines familles
géorgiennes et caucasiennes conseillaient à leurs filles d'entrer dans un harem
comme odalisques, en espérant qu'elles pourraient devenir concubines de palais,
esclaves préférées, ou épouses du sultan.
Les Odalisques
Normalement, une odalisque n'était jamais vue par le sultan, mais restait plutôt sous
les ordres de la mère de celui-ci. Si une odalisque était d'une beauté extraordinaire
ou possédait des talents exceptionnels pour la danse ou pour le chant, on l'entraînait
pour devenir une concubine éventuelle. Si elle était retenue, l'odalisque servait au
plaisir sexuel du sultan et c'est seulement ensuite qu'elle changeait de statut,
devenant à partir de ce moment une concubine. Dans l'Empire ottoman, les
concubines rencontraient le sultan une seule fois, sauf si leur adresse pour la danse,
pour le chant, ou pour le lit leur méritaient son attention. Si de la rencontre d'une
concubine avec le sultan s'ensuivait la naissance d'un fils, elle devenait une de ses
femmes.
Les Odalisques
Dans l'Occident du XIXe siècle, les odalisques sont devenues des personnages
souvent utilisés dans le mouvement artistique connu sous le nom d'Orientalisme, et on
les rencontre dans un grand nombre de peintures érotiques à partir de cette époque.
On peut citer La Grande Odalisque d'Ingres et Olympia de Manet comme exemples.
Matisse aussi a représenté dans certaines de ses œuvres des odalisques.
Dans l'usage populaire, le mot odalisque peut aussi faire allusion, à la maîtresse, la
concubine, ou la petite amie d'un homme riche, ce qui est inexact étant donné que ces
esclaves étaient vierges.
Les Odalisques
Les Odalisques
Depuis Aïssé, jeune Circassienne amenée en France par l'ambassadeur en poste à
Constantinople, le comte de Ferréol, le fait est sérieusement établi que les
Tcherkesses, c'est-à-dire les Circassiennes, figurent parmi les plus belles femmes
du monde, les plus agréablement proportionnées avec une peau aussi blanche que
les plus nobles des européennes.
Les Odalisques
Les chefs de clan qui avaient pour habitude de vendre à tous les harems leurs filles
n'avaient-ils pas pour coutume de rapporter, afin de justifier à la fois leur
indépendance dans leurs montagnes et leur acte implacable : "Nos murailles sont les
cuisses de nos filles".
Les Odalisques
La propension des orientales à la volupté et au plaisir, dans l'espace clos et féminin
que constitue le harem, les entraîne ordinairement à quelques écarts : "Presque
toutes les femmes sont tribales, et cela sans la moindre honte ni pudeur ; elles en
font bien rarement mystère. Ce n'est point même un secret pour le maître qui, dans
ses opinions, ne saurait y voir mal, mais plutôt un gage de sécurité."
Les Odalisques
Les Odalisques
> Outre le droit à quatre femmes légitimes, le Turc ottoman se payait le luxe
d'entretenir des concubines. Des hauts fonctionnaires et des hommes riches
s'achetaient des odalisques pour satisfaire tous leurs plaisirs charnels.
Les Odalisques
Les Odalisques
Elles étaient achetées au marché aux esclaves
et venaient des Balkans, d'Europe, des pays
méditerranéens mais aussi du Caucase, de
l'Afrique, de la Russie et de l'Arabie. Elles
étaient vendues à Istanbul comme simple
marchandise, selon leur beauté et leur nombre.
Les Odalisques
Leur acquisition se faisait par un sérieux marchandage. On les achetait généralement
jeunes, puis elles étaient remises à des odalisques plus expérimentées qui les
éduquaient et lorsqu'elles atteignaient l'âge de 15 ou 16 ans, elles devenaient
automatiquement des concubines.
Les Odalisques
Certains vizirs et hauts fonctionnaires possédaient autant de belles odalisques
qu'il y avait de favorites dans le harem du Sultan. D'ailleurs, certaines servirent de
moyen de corruption au début du règne de Mahmut II. Pour renforcer son autorité,
celui-ci n'hésitait pas à offrir de belles concubines à ses ministres, en guise de
pot-de-vin quand il en avait besoin.
Les Odalisques
Les Odalisques
Grâce à ce moyen, il se maintint quatre ans au pouvoir. Ce vivant marché
enrichissait les marchands d'esclaves, parfois certains faisaient une fortune avec la
vente d'une seule esclave surtout lorsqu'elle était une blanche et Européenne.
Les Ottomans n'avaient cependant aucun sentiment de racisme en ce qui
concernait leurs plaisirs charnels et érotiques. Ils ne faisaient aucune
différence de race, de couleur, de langue ou de religion. Leur seul intérêt était
d'obtenir celle qu'ils avaient choisi, quels que furent le prix et les interdits.
Les Odalisques

Contenu connexe

En vedette

Pelisor Castle (Romania)
Pelisor Castle (Romania)Pelisor Castle (Romania)
Pelisor Castle (Romania)
Adriana Nastase
 
Clovelly
ClovellyClovelly
Clovelly
Adriana Nastase
 
Paintings by Catherine Nolin
Paintings by Catherine NolinPaintings by Catherine Nolin
Paintings by Catherine Nolin
maditabalnco
 
Beauty of Switzerland
Beauty of SwitzerlandBeauty of Switzerland
Beauty of Switzerland
Nubia **
 
The beauty of the greenery
The beauty of the greeneryThe beauty of the greenery
The beauty of the greenery
Renny
 
Haifa Life
Haifa LifeHaifa Life
Haifa Life
RAISSA RO
 
Delft (The Netherlands)
Delft (The Netherlands)Delft (The Netherlands)
Delft (The Netherlands)
Adriana Nastase
 
Castle in the rockies
Castle in the rockiesCastle in the rockies
Castle in the rockies
Adriana Nastase
 
Un tur prin Timisoara
Un tur prin TimisoaraUn tur prin Timisoara
Un tur prin Timisoara
Art 37
 
Lieux que j'aime/Locuri Pe Care Le Iubesc
Lieux que j'aime/Locuri Pe Care Le IubescLieux que j'aime/Locuri Pe Care Le Iubesc
Lieux que j'aime/Locuri Pe Care Le Iubesc
RAISSA RO
 
seXXX Robots
seXXX    RobotsseXXX    Robots
seXXX Robots
UNPA
 
İstanbul 5
İstanbul 5İstanbul 5
İstanbul 5
***
 
Skopelos: The "Mamma Mia island"
Skopelos: The "Mamma Mia  island"Skopelos: The "Mamma Mia  island"
Skopelos: The "Mamma Mia island"
Nikos
 
Art pi n-up sexi ® ildy buday ®
Art   pi n-up  sexi  ® ildy buday ®Art   pi n-up  sexi  ® ildy buday ®
Art pi n-up sexi ® ildy buday ®
® ildy buday ®
 
Art earl moran
Art   earl moranArt   earl moran
Art earl moran
® ildy buday ®
 
Art juan medina ildy
Art juan medina   ildyArt juan medina   ildy
Art juan medina ildy
® ildy buday ®
 

En vedette (20)

Pelisor Castle (Romania)
Pelisor Castle (Romania)Pelisor Castle (Romania)
Pelisor Castle (Romania)
 
Art antonio varas
Art  antonio varasArt  antonio varas
Art antonio varas
 
Clovelly
ClovellyClovelly
Clovelly
 
Paintings by Catherine Nolin
Paintings by Catherine NolinPaintings by Catherine Nolin
Paintings by Catherine Nolin
 
Beauty of Switzerland
Beauty of SwitzerlandBeauty of Switzerland
Beauty of Switzerland
 
The beauty of the greenery
The beauty of the greeneryThe beauty of the greenery
The beauty of the greenery
 
Haifa Life
Haifa LifeHaifa Life
Haifa Life
 
Delft (The Netherlands)
Delft (The Netherlands)Delft (The Netherlands)
Delft (The Netherlands)
 
Castle in the rockies
Castle in the rockiesCastle in the rockies
Castle in the rockies
 
Art victor ostrovsky
Art   victor ostrovskyArt   victor ostrovsky
Art victor ostrovsky
 
Un tur prin Timisoara
Un tur prin TimisoaraUn tur prin Timisoara
Un tur prin Timisoara
 
Lieux que j'aime/Locuri Pe Care Le Iubesc
Lieux que j'aime/Locuri Pe Care Le IubescLieux que j'aime/Locuri Pe Care Le Iubesc
Lieux que j'aime/Locuri Pe Care Le Iubesc
 
seXXX Robots
seXXX    RobotsseXXX    Robots
seXXX Robots
 
İstanbul 5
İstanbul 5İstanbul 5
İstanbul 5
 
Skopelos: The "Mamma Mia island"
Skopelos: The "Mamma Mia  island"Skopelos: The "Mamma Mia  island"
Skopelos: The "Mamma Mia island"
 
Belles ® ildy buday ®
Belles ® ildy buday ®Belles ® ildy buday ®
Belles ® ildy buday ®
 
Art pi n-up sexi ® ildy buday ®
Art   pi n-up  sexi  ® ildy buday ®Art   pi n-up  sexi  ® ildy buday ®
Art pi n-up sexi ® ildy buday ®
 
Art earl moran
Art   earl moranArt   earl moran
Art earl moran
 
Art juan medina ildy
Art juan medina   ildyArt juan medina   ildy
Art juan medina ildy
 
Art jim mitchell
Art   jim mitchellArt   jim mitchell
Art jim mitchell
 

Similaire à Les Odalisques

Histoire Des Courants Littéraires
Histoire Des Courants LittérairesHistoire Des Courants Littéraires
Histoire Des Courants Littéraires
Signlighter
 
Une royaute ephemere le sultanat des tolba de qarawiyine (fes)
Une royaute ephemere le sultanat des tolba de qarawiyine (fes)Une royaute ephemere le sultanat des tolba de qarawiyine (fes)
Une royaute ephemere le sultanat des tolba de qarawiyine (fes)
Souad Azizi
 
(Bibliothèque identitaire) l'esclavage et les arabo musulmans (clan9 islam tr...
(Bibliothèque identitaire) l'esclavage et les arabo musulmans (clan9 islam tr...(Bibliothèque identitaire) l'esclavage et les arabo musulmans (clan9 islam tr...
(Bibliothèque identitaire) l'esclavage et les arabo musulmans (clan9 islam tr...
freemens
 
Barbaresques et esclavage des blancs
Barbaresques et esclavage des blancsBarbaresques et esclavage des blancs
Barbaresques et esclavage des blancs
Aschkel Levi
 
Call for contributions to special issue of REMM, to be published in 2016, on ...
Call for contributions to special issue of REMM, to be published in 2016, on ...Call for contributions to special issue of REMM, to be published in 2016, on ...
Call for contributions to special issue of REMM, to be published in 2016, on ...
Encyclopaedia Iranica
 
Acte - Alexandre Dumas
Acte - Alexandre DumasActe - Alexandre Dumas
Acte - Alexandre Dumas
GuilhermeGVPG
 
Formosante dans 'La Princesse de Babylone' de Voltaire.pdf
Formosante dans 'La Princesse de Babylone' de Voltaire.pdfFormosante dans 'La Princesse de Babylone' de Voltaire.pdf
Formosante dans 'La Princesse de Babylone' de Voltaire.pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
La Chanson de Geste
La Chanson de GesteLa Chanson de Geste
La Chanson de Geste
ValeriaEmiliaGaite
 
L'europe medievale de l'an mil à 1492 (bas moyen age)
L'europe medievale de l'an mil à 1492 (bas moyen age)L'europe medievale de l'an mil à 1492 (bas moyen age)
L'europe medievale de l'an mil à 1492 (bas moyen age)
bloeme
 

Similaire à Les Odalisques (9)

Histoire Des Courants Littéraires
Histoire Des Courants LittérairesHistoire Des Courants Littéraires
Histoire Des Courants Littéraires
 
Une royaute ephemere le sultanat des tolba de qarawiyine (fes)
Une royaute ephemere le sultanat des tolba de qarawiyine (fes)Une royaute ephemere le sultanat des tolba de qarawiyine (fes)
Une royaute ephemere le sultanat des tolba de qarawiyine (fes)
 
(Bibliothèque identitaire) l'esclavage et les arabo musulmans (clan9 islam tr...
(Bibliothèque identitaire) l'esclavage et les arabo musulmans (clan9 islam tr...(Bibliothèque identitaire) l'esclavage et les arabo musulmans (clan9 islam tr...
(Bibliothèque identitaire) l'esclavage et les arabo musulmans (clan9 islam tr...
 
Barbaresques et esclavage des blancs
Barbaresques et esclavage des blancsBarbaresques et esclavage des blancs
Barbaresques et esclavage des blancs
 
Call for contributions to special issue of REMM, to be published in 2016, on ...
Call for contributions to special issue of REMM, to be published in 2016, on ...Call for contributions to special issue of REMM, to be published in 2016, on ...
Call for contributions to special issue of REMM, to be published in 2016, on ...
 
Acte - Alexandre Dumas
Acte - Alexandre DumasActe - Alexandre Dumas
Acte - Alexandre Dumas
 
Formosante dans 'La Princesse de Babylone' de Voltaire.pdf
Formosante dans 'La Princesse de Babylone' de Voltaire.pdfFormosante dans 'La Princesse de Babylone' de Voltaire.pdf
Formosante dans 'La Princesse de Babylone' de Voltaire.pdf
 
La Chanson de Geste
La Chanson de GesteLa Chanson de Geste
La Chanson de Geste
 
L'europe medievale de l'an mil à 1492 (bas moyen age)
L'europe medievale de l'an mil à 1492 (bas moyen age)L'europe medievale de l'an mil à 1492 (bas moyen age)
L'europe medievale de l'an mil à 1492 (bas moyen age)
 

Plus de Balcon60

Cite interdite pourpre a PEKIN
Cite interdite pourpre a PEKINCite interdite pourpre a PEKIN
Cite interdite pourpre a PEKIN
Balcon60
 
Animation animaux divers
Animation animaux diversAnimation animaux divers
Animation animaux divers
Balcon60
 
Photos select Mai 2017
Photos select Mai 2017Photos select Mai 2017
Photos select Mai 2017
Balcon60
 
Images hd
Images hdImages hd
Images hd
Balcon60
 
Beaute de la femme 2
Beaute de la femme 2Beaute de la femme 2
Beaute de la femme 2
Balcon60
 
Beaute de la femme 1
Beaute de la femme 1Beaute de la femme 1
Beaute de la femme 1
Balcon60
 
Paris vu du ciel
Paris vu du cielParis vu du ciel
Paris vu du ciel
Balcon60
 
Photos fevrier 2017
Photos fevrier 2017Photos fevrier 2017
Photos fevrier 2017
Balcon60
 
Animaux hdri
Animaux hdriAnimaux hdri
Animaux hdri
Balcon60
 
Best photos
Best photosBest photos
Best photos
Balcon60
 
Art auguste renoir
Art auguste renoirArt auguste renoir
Art auguste renoir
Balcon60
 
Villes du monde
Villes du mondeVilles du monde
Villes du monde
Balcon60
 
Photos d'hiver
Photos d'hiverPhotos d'hiver
Photos d'hiver
Balcon60
 
Etats unis
Etats unisEtats unis
Etats unis
Balcon60
 
Aurores boreales
Aurores borealesAurores boreales
Aurores boreales
Balcon60
 
Photos Decembre 2016
Photos Decembre 2016Photos Decembre 2016
Photos Decembre 2016
Balcon60
 
Selection plus belles photos 2016
Selection plus belles photos 2016Selection plus belles photos 2016
Selection plus belles photos 2016
Balcon60
 
Alaska
AlaskaAlaska
Alaska
Balcon60
 
Collection de billets du monde
Collection de billets du mondeCollection de billets du monde
Collection de billets du monde
Balcon60
 
World 1
World 1World 1
World 1
Balcon60
 

Plus de Balcon60 (20)

Cite interdite pourpre a PEKIN
Cite interdite pourpre a PEKINCite interdite pourpre a PEKIN
Cite interdite pourpre a PEKIN
 
Animation animaux divers
Animation animaux diversAnimation animaux divers
Animation animaux divers
 
Photos select Mai 2017
Photos select Mai 2017Photos select Mai 2017
Photos select Mai 2017
 
Images hd
Images hdImages hd
Images hd
 
Beaute de la femme 2
Beaute de la femme 2Beaute de la femme 2
Beaute de la femme 2
 
Beaute de la femme 1
Beaute de la femme 1Beaute de la femme 1
Beaute de la femme 1
 
Paris vu du ciel
Paris vu du cielParis vu du ciel
Paris vu du ciel
 
Photos fevrier 2017
Photos fevrier 2017Photos fevrier 2017
Photos fevrier 2017
 
Animaux hdri
Animaux hdriAnimaux hdri
Animaux hdri
 
Best photos
Best photosBest photos
Best photos
 
Art auguste renoir
Art auguste renoirArt auguste renoir
Art auguste renoir
 
Villes du monde
Villes du mondeVilles du monde
Villes du monde
 
Photos d'hiver
Photos d'hiverPhotos d'hiver
Photos d'hiver
 
Etats unis
Etats unisEtats unis
Etats unis
 
Aurores boreales
Aurores borealesAurores boreales
Aurores boreales
 
Photos Decembre 2016
Photos Decembre 2016Photos Decembre 2016
Photos Decembre 2016
 
Selection plus belles photos 2016
Selection plus belles photos 2016Selection plus belles photos 2016
Selection plus belles photos 2016
 
Alaska
AlaskaAlaska
Alaska
 
Collection de billets du monde
Collection de billets du mondeCollection de billets du monde
Collection de billets du monde
 
World 1
World 1World 1
World 1
 

Les Odalisques

  • 3. Une odalisque était une esclave vierge, qui pouvait monter jusqu'au statut de concubine ou de femme dans les sérails ottomans, mais dont la plupart étaient au service du harem du sultan. Le mot vient du turc odalık, qui signifie « femme de chambre », d'oda, « chambre ». En littérature, le terme désigne une femme de harem.
  • 6. Une odalisque n'était pas une concubine du harem, mais il était possible qu'elle en devînt une. Les odalisques étaient rangées au bas de l'échelle sociale dans un harem, car elles ne servaient pas le sultan, mais seulement ses concubines et ses épouses comme femmes de chambre privées. Les odalisques étaient généralement des esclaves données en cadeaux au sultan, même si certaines familles géorgiennes et caucasiennes conseillaient à leurs filles d'entrer dans un harem comme odalisques, en espérant qu'elles pourraient devenir concubines de palais, esclaves préférées, ou épouses du sultan.
  • 8. Normalement, une odalisque n'était jamais vue par le sultan, mais restait plutôt sous les ordres de la mère de celui-ci. Si une odalisque était d'une beauté extraordinaire ou possédait des talents exceptionnels pour la danse ou pour le chant, on l'entraînait pour devenir une concubine éventuelle. Si elle était retenue, l'odalisque servait au plaisir sexuel du sultan et c'est seulement ensuite qu'elle changeait de statut, devenant à partir de ce moment une concubine. Dans l'Empire ottoman, les concubines rencontraient le sultan une seule fois, sauf si leur adresse pour la danse, pour le chant, ou pour le lit leur méritaient son attention. Si de la rencontre d'une concubine avec le sultan s'ensuivait la naissance d'un fils, elle devenait une de ses femmes.
  • 10. Dans l'Occident du XIXe siècle, les odalisques sont devenues des personnages souvent utilisés dans le mouvement artistique connu sous le nom d'Orientalisme, et on les rencontre dans un grand nombre de peintures érotiques à partir de cette époque. On peut citer La Grande Odalisque d'Ingres et Olympia de Manet comme exemples. Matisse aussi a représenté dans certaines de ses œuvres des odalisques. Dans l'usage populaire, le mot odalisque peut aussi faire allusion, à la maîtresse, la concubine, ou la petite amie d'un homme riche, ce qui est inexact étant donné que ces esclaves étaient vierges.
  • 13. Depuis Aïssé, jeune Circassienne amenée en France par l'ambassadeur en poste à Constantinople, le comte de Ferréol, le fait est sérieusement établi que les Tcherkesses, c'est-à-dire les Circassiennes, figurent parmi les plus belles femmes du monde, les plus agréablement proportionnées avec une peau aussi blanche que les plus nobles des européennes.
  • 15. Les chefs de clan qui avaient pour habitude de vendre à tous les harems leurs filles n'avaient-ils pas pour coutume de rapporter, afin de justifier à la fois leur indépendance dans leurs montagnes et leur acte implacable : "Nos murailles sont les cuisses de nos filles".
  • 17. La propension des orientales à la volupté et au plaisir, dans l'espace clos et féminin que constitue le harem, les entraîne ordinairement à quelques écarts : "Presque toutes les femmes sont tribales, et cela sans la moindre honte ni pudeur ; elles en font bien rarement mystère. Ce n'est point même un secret pour le maître qui, dans ses opinions, ne saurait y voir mal, mais plutôt un gage de sécurité."
  • 20. > Outre le droit à quatre femmes légitimes, le Turc ottoman se payait le luxe d'entretenir des concubines. Des hauts fonctionnaires et des hommes riches s'achetaient des odalisques pour satisfaire tous leurs plaisirs charnels.
  • 23. Elles étaient achetées au marché aux esclaves et venaient des Balkans, d'Europe, des pays méditerranéens mais aussi du Caucase, de l'Afrique, de la Russie et de l'Arabie. Elles étaient vendues à Istanbul comme simple marchandise, selon leur beauté et leur nombre.
  • 25. Leur acquisition se faisait par un sérieux marchandage. On les achetait généralement jeunes, puis elles étaient remises à des odalisques plus expérimentées qui les éduquaient et lorsqu'elles atteignaient l'âge de 15 ou 16 ans, elles devenaient automatiquement des concubines.
  • 27. Certains vizirs et hauts fonctionnaires possédaient autant de belles odalisques qu'il y avait de favorites dans le harem du Sultan. D'ailleurs, certaines servirent de moyen de corruption au début du règne de Mahmut II. Pour renforcer son autorité, celui-ci n'hésitait pas à offrir de belles concubines à ses ministres, en guise de pot-de-vin quand il en avait besoin.
  • 30. Grâce à ce moyen, il se maintint quatre ans au pouvoir. Ce vivant marché enrichissait les marchands d'esclaves, parfois certains faisaient une fortune avec la vente d'une seule esclave surtout lorsqu'elle était une blanche et Européenne.
  • 31. Les Ottomans n'avaient cependant aucun sentiment de racisme en ce qui concernait leurs plaisirs charnels et érotiques. Ils ne faisaient aucune différence de race, de couleur, de langue ou de religion. Leur seul intérêt était d'obtenir celle qu'ils avaient choisi, quels que furent le prix et les interdits.