SlideShare une entreprise Scribd logo
Les dessous de la séduction digitale
2 décembre 2010



                        www.treizearticlesweblab.com
                                                       1
Méthodologie
 2 réunions de groupe
  réalisées les 16 et 23 novembre 2010 pendant 3 heures

   Profils :
   −   7 femmes et 7 hommes
   −   surfant sur les sites de rencontres généralistes en ce moment
       (Meetic, be2, e-darling, se-rencontrer, match…)
   −   avec une fréquence d’au moins plusieurs fois par semaine
   −   quelques profils surfant sur des sites de rencontres par affinités (religion,
       activité professionnelle, loisirs, intérêts divers (type cuisine, sport…),
       statut social…)
   −   ayant 2 types de motivation : soit la recherche de l’âme sœur, soit la
       recherche de rencontres « plaisir »
   −   Possédant un compte Facebook et utilisant aussi les réseaux sociaux
       pour faire des rencontres
                                                                                  2
Préliminaires

Peu de différences entre les hommes
  et les femmes
   – Les deux genres affirment que les sites
     de rencontre sont des leviers qui
     doivent favoriser la rencontre réelle
   – Ils ont les mêmes plaisirs et les mêmes
     regrets vis-à-vis des sites de rencontres


 Des différences qui renvoient à des comportements
  que l’on retrouve dans la vie réelle (IRL, In Real Life)
 − Les femmes déclarent plutôt rechercher l’âme sœur tandis que les
   hommes affirment plus clairement leur quête de rencontres sexuelles
 − Les hommes doivent solliciter les femmes tandis que ces dernières
   restent dans le tri et la sélection

                                                                         3
« Les villes de grande solitude…»,
       (Michel Sardou)


Célibat, vie professionnelle, divorce…
Tous nos participants partagent un même sentiment de solitude
   « C’était une façon de dire que je ne
   voulais pas subir une solitude », F
   « Il y a un truc qui ne va pas dans
   notre société. Les gens se sentent
   seuls », H




                                           « Dans les grandes villes, on est
                                           assez seul. Il y a une froideur », F
                                           « Sur Paris, la proximité est telle
                                           qu’on n’a pas de contacts », H

                                                                                  4
« Les villes de grande solitude…»,
        (Michel Sardou)


Ils éprouvent le besoin d’élargir leur cercle de connaissances
    « Il y en a qui y vont juste pour se faire des amis », H
    « On rencontre des gens en dehors de notre cercle, de notre univers », F
    « Quand on bosse, on rencontre le même milieu », F
    « C’est super démocratique », F


 Ils veulent s’extraire de la montée de l’individualisme
  dans notre société de consommation
   « C’est paradoxal. On est dans une société réelle plus individualiste mais
   virtuellement on a envie d’échanger », H
   « Ca donne une ouverture sur les gens », F
   « C’est un échappatoire », F




                                                                                5
Internet, une réponse « efficace »
La liberté offerte par le net

 Le net apporte un sentiment de liberté
  et de désinhibition dans la quête de la rencontre


                                       « On a plus de libertés », H
                                       « Pour quelqu’un de timide,
                                       ça peut être pas mal », H
                                       « C’est plus délicat d’accoster une fille
                                       dans la réalité que sur Internet », H




  « On est moins sur ses gardes », F
  « Ca enlève cette barrière de timidité », F
  « On est plus réservée mais pas timide, on cache ce qu’on fait mais à côté de
  ça on dit des choses que l’on aurait pas dites », F
  « Quand un mec te parle sur Internet, c’est moins stressant qu’en vrai », F

                                                                                   6
Internet, une réponse « efficace »
 L’anonymat online

 Le net favorise l’échange dans l’anonymat
   « Sur mon profil, je ne mets pas qui je suis. Je fais un profil qui sort du lot,
   avec un peu d’humour »
   « Il y a un sentiment de sécurité, d’être chez soi et de pouvoir contrôler », H
   « Sur un site on s’en fout de dire n’importe quoi on peut zapper la personne », H
   « Sur Internet, on dit ce qu’on veut, on pense ce qu’on veut.
   On peut être nature ou très manipulatrice », F


Le net permet de faire sa quête en toute
  discrétion, particulièrement chez les femmes
   « On en parle entre copines mais pas avec des copains
   hétéros », F
   « Dans mon entourage, on n’en parle pas comme ça », F
   « Moi, j’en parle pas. C’est très personnel » , F



                                                                                 7
Internet, une réponse « efficace »
 Un accès sans limites aux autres

 Comme l’accès universel au savoir,
  un accès universel à l’humanité
  « Meetic, c’est le monde entier », F
  « Dans la réalité, on ne peut pas rencontrer
  autant de gens », F
  « C’est l’occasion de rencontrer des gens »
  « Il y a de tout », F
  « Je ne veux pas me priver de rencontrer
  des gens intéressants », F

  « En volume, on rencontre du monde », H
  « Un site de rencontres, c’est fait pour avoir
  des contacts », H
  « On peut se faire des amis », H
  « Il y a des gens qui n’ont plus que des vies
  virtuelles », H


                                                   8
Internet, une réponse « efficace »
 La facilité et l’efficacité numérique

 Une facilité d’utilisation
  qui permet une accessibilité à tous, tout le temps
  « J’ai vu une connectée.                    « Facilité », F
  En 20 minutes, j’étais chez elle », H       « Facilité de communication », F
  « J’ai passé une soirée avec                « C’est facile d’utilisation », F
  YouTube. On s’envoyait des liens », H       « On choisit quand on se connecte,
                                              quand on parle », F


            Une logique d’efficacité attendue par le Net
            « Les gens veulent rentabiliser la rencontre », F
            « Le site doit être ludique et pratique. Je déteste revenir
            sur un profil », H
            « Quand il y a un questionnaire trop long, ça ne sert à rien
            et on n’a pas le temps », F
            « Je zappe quand je m’inscris et que dès le début il y a un
            questionnaire », H

                                                                              9
Internet, une réponse « efficace »
 Regarder le monde par la fenêtre du Net

 Les sites de rencontres attisent la curiosité comme d’autres
  plateformes Internet, surtout au début
  « Curiosité », F
  « On peut rencontrer des gens sympas », F
   « Curiosité », H
   « Il y a une curiosité pour Internet », H



   « C’est toujours un peu la curiosité qui nous
   amène là-bas », F
   « Au début, c’est excitant, la curiosité est là,
   la nouveauté », F
    « J’y suis allé par curiosité », H
    « J’ai commencé par curiosité », H



                                                                 10
La rencontre :
Un objectif mais aussi un loisir
 Temps 1 : Le chemin est aussi important que la destination

– C’est un loisir divertissant             – C’est une occupation, un passe-temps

« C’est fun », H                            « En soirée et tard dans la nuit,
« C’est hyper ludique », H                  jusqu’à 3 - 4h du matin », H
« C’est un amusement », H                   « On passe quand même une bonne
« Il y a des fois, on se marre bien », H    soirée », H
« C’est un jeu, il y a des règles », H      « Quand il n’y a rien à la télé,
                                            c’est amusant », H
« C’est divertissant », F
« C’est drôle », F
                                            « Tu passes le temps, tu as l’illusion
« Ca nous fait marrer », F
                                            de ne pas être seule », F
« Ca me fait rire, même si parfois on en
                                            « C’est une activité en soi, cela dépend
pleurerait », F
                                            de la place que tu lui laisses », F
                                            « Tu y vas aussi pour tromper l’ennui », F


                                                                                 11
La rencontre :
Un objectif mais aussi un loisir
 Temps 2 : La rencontre physique : « l’heure de vérité »

– Rencontrer des gens                            – Sortir, voyager
« C’est fait pour déboucher sur du réel », H      « Je suis allé à Cayenne pour
« Le but final, c’est la rencontre réelle », H    rencontrer une fille que j’aimais
« On vérifie la rencontre dans le réel », H       virtuellement et on s’est rendu
« Il faut la rencontre autour d’un café », F      compte qu’on ne pourrait pas vivre
« Quand tu rencontres quelqu’un en vrai,          ensemble », H
tu apprends à le connaître », F                   « On n’a pas toujours l’occasion de
« Plus on attend la rencontre réelle,             sortir », F
plus on perd de temps », F                        « J’ai fait un aller-retour Paris-
                                                  Strasbourg pour tomber sur un macho
                                                  et finir au Mac Do », F
                 – Se faire des amis
                « J’ai fait 10 000 km pour faire une rencontre et c’est resté une
                connaissance que je vois encore régulièrement », H
                « On peut aussi se faire des amis », H
                « Il y a l’amitié aussi », F
                « J’ai rencontré un de mes meilleurs amis. C’est THE mec mais       12
                c’est mon ami », F
La rencontre :
Un objectif mais aussi un loisir
 Temps 3 : La relation amoureuse et sexuelle si affinités
        « On cherche l’âme sœur mais pas le prince charmant », F
        « On cherche l’âme sœur mais pas forcément le mec idéal », F
        « On peut tomber amoureuse », F
        « On est dans la rencontre. Amour ou pas amour ? », H
        « Je viens de quitter quelqu’un avec qui j’ai vécu 2 ans et demi
        et que j’ai rencontré sur Match.com », H

                                    – plus sexuelle pour les hommes…
                                    « Meetic, tu cliques, tu niques », H
                                    « C’est pas la peine de faire 30 km pour te rendre
                                    compte que tu ne seras jamais attiré
                                    physiquement », H
                                    « Quand on parle de sexe, il faut se mettre d’accord.
                                    Est-ce que c’est pour la baise ou pour aller plus loin
                                    et une histoire d’amour », H
                                    « Moi, j’avoue, quand ça fait trop longtemps, je vais
Source Image : actu-toi.com         faire des rencontres sans chercher l’âme sœur… », F
                                    « C’est en fonction du besoin du moment », F
                                                                                     13
2 principales divergences hommes/femmes
 La gestion de la relation reste similaire à celle de la vie réelle :
   certaines « traditions » persistent online
                       − Les hommes restent les gardiens de la sollicitation
                       « Elles ont besoin d’être séduites », H
                       « Elles n’ont même pas besoin de chercher », H
                       « Il faut avoir des centres d’intérêts communs », H
                       « La femme est sollicitée », F

− Les femmes conservent le droit de la sélection
« Je ne réponds qu’aux personnes qui m’écrivent, selon le
message qu’ils m’ont écrit, si c’est personnel », F
« Les hommes ont moins le choix, on est plus sélective », F


                       − La rencontre a un coût plus important pour les hommes
                       « Je suis allée à Avignon et il m’a offert le billet de train », F
                       « C’est au mec de payer ! », F
                       « Ca revient trop cher de se rencontrer », H
                       « On paye quand on invite », H

                                                                                            14
2 principales divergences hommes/femmes
   La dimension sexuelle de la relation

                                                    – Un intérêt déclaré plus grand
                                                      pour les hommes
                                                    « Elle est excellente ! », H
                                                    « Il n’y a rien de graveleux », H
                                                    « Elle le mange », H


                                                    – Les femmes cherchent avant tout
                                                      l’âme sœur
                                                    « C’est ce qui s’appelle être morte de faim ! », F
                                                    « Célibataire, est-ce que ça veut vraiment
Vidéo : Rendez-vous.be (spot cuisine) sur YouTube   dire ça… », F
                                                    « Là, faut qu’elle trouve, ça devient urgent
                                                    pour elle », F


                                                                                               15
La rencontre virtuelle :
  Un levier vers la rencontre réelle
                      Un attachement au destin et au hasard de la rencontre
                     « C’est vraiment arbitraire », F
                     « Y’a un côté loterie », F
                     « Ca casse le côté amoureux, le hasard de rencontrer quelqu’un », H

 La rencontre virtuelle a ses limites et reste un levier
« C’est pas naturel », F
« Le dernier du romantisme, c’est derrière son ordi », F
« C’est un déclencheur de rencontres, c’est un levier », F
« En virtuel, on voit pas forcément le côté droit de la personne », H
« Je serai jamais vraiment confiant avec une fille que j’ai rencontré sur Internet », H

                                 La rencontre réelle créé la relation
                                « On sort très vite d’Internet », H
                                « Il n’y a pas de construction de la relation sur le site », H
                                « On utilise le site pour créer la rencontre », H
                                « En réel, on quitte le fantasme
                                et on entre dans le concret », H
                                « J’ai besoin de la vraie vie, juste boire un café », F
                                « Tu ne peux pas savoir tant que tu n’as pas rencontré
                                                                                         16
                                la personne en face », F
Sélection et contrôle qualité
L’importance du texte et de l’image dans la sélection des profils
« Le physique est au même niveau que l’écrit », H
« Le texte est important. Il reflète la personnalité, le niveau intellectuel.
L’expression trahit le niveau social », H
« La photo, c’est le plus important au début », H
« On fait attention à ce qu’il écrit, si c’est personnel », F
« Les fautes d’orthographe, non ! », F

                  La séduction online ou « l’entretien d’embauche »
                  « On passe un entretien d’embauche », H
                  « Il faut être unique. Il y a un flux important et il faut se faire
                  remarquer », H
                  « Le vrai travail, c’est de faire sa récolte et briser la glace », H
                  « On sélectionne mais on n’est pas sûre. On peut virer les bons », F
                  « On peut aussi mal se décrire », F
                  « Ca a un côté entretien d’embauche », F

                                                                                  17
Optimisation et productivité
Le zapping perpétuel
« C’est furtif », H
« Zapping », H
« C’est rarement à long terme », H
« Si quelque chose va de travers, on zappe », H
« C’est le principe de Next », H
« C’est éphémère », F
« Il y a des moments où je zappe totalement parce que
je fais autre chose et des moments où j’y vais », F
« On met à la poubelle. Next », F

                          Le temps passé : « Full time job »
                          « C’est beaucoup de temps pour pas grand-chose », H
                          « On passe beaucoup de temps pour rien et au final il est
                          tard et on bosse demain », H
                          « C’est un boulot à plein temps », H
                          « Parfois, on perd beaucoup de temps », F
                          « Ca prend du temps », F
                                                                               18
Service après vente
                                       La saturation parfois
                                       « Saturation. Ras le bol », H
                                       « J’ai fait un profil de nana et j’ai reçu
                                       250 mails ! », H
                                       « On reçoit plein de mails et on n’a pas
                                       toujours le temps de les traiter », F
                                       « On va dessus par période. On est à fond
                                       dessus puis on fait autre chose et on y
                                       retourne », F


Le mensonge et la déception
« Fake . Bidon », H
« Les faux profils, il y en a trop », H
« Mensonge. Bluff », F
« Ils disent 1m80 mais c’est pas vraiment ça », F
« Déception », F

                                                                                    19
Facebook et les réseaux sociaux :
 Des espaces de drague moins permissifs
 Facebook : une extension de la vie réelle
    avec ses limites
« Les gens que je rencontre sur Facebook, je les ai déjà rencontrés avant », H
« C’est comme rencontrer quelqu’un dans une soirée d’amis », H
« C’est pas le but de Facebook », H
« Si ce sont des amis d’amis, cela se fera naturellement sans Facebook », F
« On n’est pas dans l’inconnu », F

 La crainte de séduire en public
« C’est plus pervers sur Facebook, il y a la phase diffamatoire», H
« C’est traitre », H
« On rentre dans l’intimité des gens », H
« Est-ce que les amis de mes amis sont d’accord… ? », H
« Facebook, c’est plus privé », F
« J’aime pas mélanger les genres », F
« C’est notre jardin secret. On n’a pas envie que tout le monde soit au courant », F
                                                                                       20
Le e-marketing au service de la diversité ?

 Une conscience de la marchandisation
   de la rencontre
« Finalement, les filles sont au supermarché », H
« Supermarché », F
« C’est un peu produit de consommation », F



                          Une apologie de la différence
                         « Il y a tellement de diversité », H
                         « On rencontre de tout sur Internet,
                         plus que dans la vraie vie », H
                         « Il y autant de typologies d’internautes sur les sites
                         de rencontre que d’êtres humains », F
                         « Il y a l’humanité sur ces sites », F


                                                                                   21
Les limites de la logique de segmentation
 Un rejet de la segmentation

  Violent pour les sites qui fondent la sélection sur des critères
  superficiels ou très éloignés de la sphère sentimentale
  (Gens de gauche ou de droite, Fan d’Apple, Beautiful People, Pucelles…)

  « C’est horrible » « On a touché le fond » « C’est sectaire », F
  « C’est grave » « Débile » « C’est de la ségrégation » « C’est poubelle ça »
  « C’est à la limite de la prostitution, H

  Acceptation plus grande pour les sites qui fondent la sélection
  sur des critères personnels « respectables »
  (Religions, nature / milieu agricole, cuisine…)

  « Je respecte là », F « C’est mignon », F
  « C’est vrai que c’est pas évident pour eux », F
  « C’est ludique » « Ca ne me correspond pas », H
  « C’est nécessaire pour les aider un peu », H
                                                                                 22
Etudes qualitatives pour le web
www.treizearticlesweblab.com




                                  23

Contenu connexe

En vedette

Présentation d’un modèle de réseau de chaleur aux granules dans un village no...
Présentation d’un modèle de réseau de chaleur aux granules dans un village no...Présentation d’un modèle de réseau de chaleur aux granules dans un village no...
Présentation d’un modèle de réseau de chaleur aux granules dans un village no...
Comité filière biomasse d'Abitibi-Ouest
 
Sitzung 6
Sitzung 6Sitzung 6
Sitzung 6
scuy
 
Instituto para el Desarrollo de Políticas de Transporte
Instituto para el Desarrollo de Políticas de TransporteInstituto para el Desarrollo de Políticas de Transporte
Instituto para el Desarrollo de Políticas de Transporte
Ethel Bonnet-Laverge
 
Trabajo práctico blog nosotros en la web
Trabajo práctico blog nosotros en la webTrabajo práctico blog nosotros en la web
Trabajo práctico blog nosotros en la web
Patricia Ferrer
 
Lb Tome1 Partie1
Lb Tome1 Partie1Lb Tome1 Partie1
Lb Tome1 Partie1
youri59490
 
Exprimeo : le 4 novembre 2014 et la vague du Parti Républicain
Exprimeo : le 4 novembre 2014 et la vague du Parti RépublicainExprimeo : le 4 novembre 2014 et la vague du Parti Républicain
Exprimeo : le 4 novembre 2014 et la vague du Parti Républicain
Newday
 
Les Webisodes
Les WebisodesLes Webisodes
Les Webisodes
Maud Coussa-Jandl
 
CLEANOFANT Katalog 2014 mit Bestellformular Wohnwagen Wohnmobil Reisemobil Ca...
CLEANOFANT Katalog 2014 mit Bestellformular Wohnwagen Wohnmobil Reisemobil Ca...CLEANOFANT Katalog 2014 mit Bestellformular Wohnwagen Wohnmobil Reisemobil Ca...
CLEANOFANT Katalog 2014 mit Bestellformular Wohnwagen Wohnmobil Reisemobil Ca...
CLEAN COMPANY Systemzentrale GmbH
 
Kodi iptv mit zattoo einrichten
Kodi iptv mit zattoo einrichtenKodi iptv mit zattoo einrichten
Kodi iptv mit zattoo einrichten
Rene Loka
 
PSI 2016 Messe Neuheiten der EDV-Werbeartikel.de GmbH
PSI 2016 Messe Neuheiten der EDV-Werbeartikel.de GmbHPSI 2016 Messe Neuheiten der EDV-Werbeartikel.de GmbH
PSI 2016 Messe Neuheiten der EDV-Werbeartikel.de GmbH
www.edv-werbeartikel.de GmbH
 
Dtfeg german manual
Dtfeg german manualDtfeg german manual
Dtfeg german manual
ELF MACHINE
 
Mdicaments
MdicamentsMdicaments
Mdicaments
missjoss
 

En vedette (16)

Présentation d’un modèle de réseau de chaleur aux granules dans un village no...
Présentation d’un modèle de réseau de chaleur aux granules dans un village no...Présentation d’un modèle de réseau de chaleur aux granules dans un village no...
Présentation d’un modèle de réseau de chaleur aux granules dans un village no...
 
Sitzung 6
Sitzung 6Sitzung 6
Sitzung 6
 
Instituto para el Desarrollo de Políticas de Transporte
Instituto para el Desarrollo de Políticas de TransporteInstituto para el Desarrollo de Políticas de Transporte
Instituto para el Desarrollo de Políticas de Transporte
 
Grizzly
GrizzlyGrizzly
Grizzly
 
Td2010 Gre204 V1
Td2010 Gre204 V1Td2010 Gre204 V1
Td2010 Gre204 V1
 
Trabajo práctico blog nosotros en la web
Trabajo práctico blog nosotros en la webTrabajo práctico blog nosotros en la web
Trabajo práctico blog nosotros en la web
 
Lb Tome1 Partie1
Lb Tome1 Partie1Lb Tome1 Partie1
Lb Tome1 Partie1
 
Exprimeo : le 4 novembre 2014 et la vague du Parti Républicain
Exprimeo : le 4 novembre 2014 et la vague du Parti RépublicainExprimeo : le 4 novembre 2014 et la vague du Parti Républicain
Exprimeo : le 4 novembre 2014 et la vague du Parti Républicain
 
Les Webisodes
Les WebisodesLes Webisodes
Les Webisodes
 
Nikos xilouris
Nikos xilourisNikos xilouris
Nikos xilouris
 
School leaving exams
School leaving examsSchool leaving exams
School leaving exams
 
CLEANOFANT Katalog 2014 mit Bestellformular Wohnwagen Wohnmobil Reisemobil Ca...
CLEANOFANT Katalog 2014 mit Bestellformular Wohnwagen Wohnmobil Reisemobil Ca...CLEANOFANT Katalog 2014 mit Bestellformular Wohnwagen Wohnmobil Reisemobil Ca...
CLEANOFANT Katalog 2014 mit Bestellformular Wohnwagen Wohnmobil Reisemobil Ca...
 
Kodi iptv mit zattoo einrichten
Kodi iptv mit zattoo einrichtenKodi iptv mit zattoo einrichten
Kodi iptv mit zattoo einrichten
 
PSI 2016 Messe Neuheiten der EDV-Werbeartikel.de GmbH
PSI 2016 Messe Neuheiten der EDV-Werbeartikel.de GmbHPSI 2016 Messe Neuheiten der EDV-Werbeartikel.de GmbH
PSI 2016 Messe Neuheiten der EDV-Werbeartikel.de GmbH
 
Dtfeg german manual
Dtfeg german manualDtfeg german manual
Dtfeg german manual
 
Mdicaments
MdicamentsMdicaments
Mdicaments
 

Similaire à Treize articles-weblab-synthese-seduction-digitale

L'e-démocratie ? Pas si simple !
L'e-démocratie ? Pas si simple !L'e-démocratie ? Pas si simple !
L'e-démocratie ? Pas si simple !
treize articles
 
Palabre 33 individu
Palabre 33 individuPalabre 33 individu
Palabre 33 individu
boprat
 
Palabre 24 relations
Palabre 24 relationsPalabre 24 relations
Palabre 24 relations
boprat
 
Palabre 28 identité
Palabre 28 identitéPalabre 28 identité
Palabre 28 identité
boprat
 
Un espace "ado" : pour qui ? pour quoi ?
Un espace "ado" : pour qui ? pour quoi ?Un espace "ado" : pour qui ? pour quoi ?
Un espace "ado" : pour qui ? pour quoi ?
Bibliolab
 
Abf Espace Ados Juin2009[1] Version Au 18 Juin
Abf Espace Ados Juin2009[1] Version Au 18 JuinAbf Espace Ados Juin2009[1] Version Au 18 Juin
Abf Espace Ados Juin2009[1] Version Au 18 Juin
Bibliolab
 
Palabre 32 engagement
Palabre 32 engagementPalabre 32 engagement
Palabre 32 engagement
boprat
 
L'art du story Telling
L'art du story TellingL'art du story Telling
L'art du story Telling
Thierry Laborde
 
Palabre 33 voix
Palabre 33 voixPalabre 33 voix
Palabre 33 voix
boprat
 
Nathan Stern Voisin-age
Nathan Stern Voisin-ageNathan Stern Voisin-age
Nathan Stern Voisin-age
Fing
 
Journal56-12-2013
Journal56-12-2013Journal56-12-2013
Journal56-12-2013
midod
 
#FocusOn Volume 1 by Gaël Durpret
#FocusOn Volume 1 by Gaël Durpret#FocusOn Volume 1 by Gaël Durpret
#FocusOn Volume 1 by Gaël Durpret
Gaël DUPRET
 
La web campagne 2012 et la génération Y
La web campagne 2012 et la génération YLa web campagne 2012 et la génération Y
La web campagne 2012 et la génération Y
treize articles
 
Palabre 29 tourisme
Palabre 29 tourismePalabre 29 tourisme
Palabre 29 tourisme
boprat
 
Confiance numérique - Projet Vigilove
Confiance numérique - Projet VigiloveConfiance numérique - Projet Vigilove
Confiance numérique - Projet Vigilove
Fing
 
Pechakucha Ludovia
Pechakucha LudoviaPechakucha Ludovia
Pechakucha Ludovia
Michel Guillou
 
Conferencevieljeuxmars2013 130314105245-phpapp01
Conferencevieljeuxmars2013 130314105245-phpapp01Conferencevieljeuxmars2013 130314105245-phpapp01
Conferencevieljeuxmars2013 130314105245-phpapp01
Pierre AVRIL
 
Glissements progressifs du désir
Glissements progressifs du désirGlissements progressifs du désir
Glissements progressifs du désir
laurence allard
 
Nouvelle culture nouvelles techno par Serge Tissseron
Nouvelle culture nouvelles techno par Serge TissseronNouvelle culture nouvelles techno par Serge Tissseron
Nouvelle culture nouvelles techno par Serge Tissseron
afr
 

Similaire à Treize articles-weblab-synthese-seduction-digitale (20)

L'e-démocratie ? Pas si simple !
L'e-démocratie ? Pas si simple !L'e-démocratie ? Pas si simple !
L'e-démocratie ? Pas si simple !
 
Palabre 33 individu
Palabre 33 individuPalabre 33 individu
Palabre 33 individu
 
Portraits interviewes
Portraits interviewesPortraits interviewes
Portraits interviewes
 
Palabre 24 relations
Palabre 24 relationsPalabre 24 relations
Palabre 24 relations
 
Palabre 28 identité
Palabre 28 identitéPalabre 28 identité
Palabre 28 identité
 
Un espace "ado" : pour qui ? pour quoi ?
Un espace "ado" : pour qui ? pour quoi ?Un espace "ado" : pour qui ? pour quoi ?
Un espace "ado" : pour qui ? pour quoi ?
 
Abf Espace Ados Juin2009[1] Version Au 18 Juin
Abf Espace Ados Juin2009[1] Version Au 18 JuinAbf Espace Ados Juin2009[1] Version Au 18 Juin
Abf Espace Ados Juin2009[1] Version Au 18 Juin
 
Palabre 32 engagement
Palabre 32 engagementPalabre 32 engagement
Palabre 32 engagement
 
L'art du story Telling
L'art du story TellingL'art du story Telling
L'art du story Telling
 
Palabre 33 voix
Palabre 33 voixPalabre 33 voix
Palabre 33 voix
 
Nathan Stern Voisin-age
Nathan Stern Voisin-ageNathan Stern Voisin-age
Nathan Stern Voisin-age
 
Journal56-12-2013
Journal56-12-2013Journal56-12-2013
Journal56-12-2013
 
#FocusOn Volume 1 by Gaël Durpret
#FocusOn Volume 1 by Gaël Durpret#FocusOn Volume 1 by Gaël Durpret
#FocusOn Volume 1 by Gaël Durpret
 
La web campagne 2012 et la génération Y
La web campagne 2012 et la génération YLa web campagne 2012 et la génération Y
La web campagne 2012 et la génération Y
 
Palabre 29 tourisme
Palabre 29 tourismePalabre 29 tourisme
Palabre 29 tourisme
 
Confiance numérique - Projet Vigilove
Confiance numérique - Projet VigiloveConfiance numérique - Projet Vigilove
Confiance numérique - Projet Vigilove
 
Pechakucha Ludovia
Pechakucha LudoviaPechakucha Ludovia
Pechakucha Ludovia
 
Conferencevieljeuxmars2013 130314105245-phpapp01
Conferencevieljeuxmars2013 130314105245-phpapp01Conferencevieljeuxmars2013 130314105245-phpapp01
Conferencevieljeuxmars2013 130314105245-phpapp01
 
Glissements progressifs du désir
Glissements progressifs du désirGlissements progressifs du désir
Glissements progressifs du désir
 
Nouvelle culture nouvelles techno par Serge Tissseron
Nouvelle culture nouvelles techno par Serge TissseronNouvelle culture nouvelles techno par Serge Tissseron
Nouvelle culture nouvelles techno par Serge Tissseron
 

Treize articles-weblab-synthese-seduction-digitale

  • 1. Les dessous de la séduction digitale 2 décembre 2010 www.treizearticlesweblab.com 1
  • 2. Méthodologie  2 réunions de groupe réalisées les 16 et 23 novembre 2010 pendant 3 heures  Profils : − 7 femmes et 7 hommes − surfant sur les sites de rencontres généralistes en ce moment (Meetic, be2, e-darling, se-rencontrer, match…) − avec une fréquence d’au moins plusieurs fois par semaine − quelques profils surfant sur des sites de rencontres par affinités (religion, activité professionnelle, loisirs, intérêts divers (type cuisine, sport…), statut social…) − ayant 2 types de motivation : soit la recherche de l’âme sœur, soit la recherche de rencontres « plaisir » − Possédant un compte Facebook et utilisant aussi les réseaux sociaux pour faire des rencontres 2
  • 3. Préliminaires Peu de différences entre les hommes et les femmes – Les deux genres affirment que les sites de rencontre sont des leviers qui doivent favoriser la rencontre réelle – Ils ont les mêmes plaisirs et les mêmes regrets vis-à-vis des sites de rencontres Des différences qui renvoient à des comportements que l’on retrouve dans la vie réelle (IRL, In Real Life) − Les femmes déclarent plutôt rechercher l’âme sœur tandis que les hommes affirment plus clairement leur quête de rencontres sexuelles − Les hommes doivent solliciter les femmes tandis que ces dernières restent dans le tri et la sélection 3
  • 4. « Les villes de grande solitude…», (Michel Sardou) Célibat, vie professionnelle, divorce… Tous nos participants partagent un même sentiment de solitude « C’était une façon de dire que je ne voulais pas subir une solitude », F « Il y a un truc qui ne va pas dans notre société. Les gens se sentent seuls », H « Dans les grandes villes, on est assez seul. Il y a une froideur », F « Sur Paris, la proximité est telle qu’on n’a pas de contacts », H 4
  • 5. « Les villes de grande solitude…», (Michel Sardou) Ils éprouvent le besoin d’élargir leur cercle de connaissances « Il y en a qui y vont juste pour se faire des amis », H « On rencontre des gens en dehors de notre cercle, de notre univers », F « Quand on bosse, on rencontre le même milieu », F « C’est super démocratique », F  Ils veulent s’extraire de la montée de l’individualisme dans notre société de consommation « C’est paradoxal. On est dans une société réelle plus individualiste mais virtuellement on a envie d’échanger », H « Ca donne une ouverture sur les gens », F « C’est un échappatoire », F 5
  • 6. Internet, une réponse « efficace » La liberté offerte par le net  Le net apporte un sentiment de liberté et de désinhibition dans la quête de la rencontre « On a plus de libertés », H « Pour quelqu’un de timide, ça peut être pas mal », H « C’est plus délicat d’accoster une fille dans la réalité que sur Internet », H « On est moins sur ses gardes », F « Ca enlève cette barrière de timidité », F « On est plus réservée mais pas timide, on cache ce qu’on fait mais à côté de ça on dit des choses que l’on aurait pas dites », F « Quand un mec te parle sur Internet, c’est moins stressant qu’en vrai », F 6
  • 7. Internet, une réponse « efficace » L’anonymat online  Le net favorise l’échange dans l’anonymat « Sur mon profil, je ne mets pas qui je suis. Je fais un profil qui sort du lot, avec un peu d’humour » « Il y a un sentiment de sécurité, d’être chez soi et de pouvoir contrôler », H « Sur un site on s’en fout de dire n’importe quoi on peut zapper la personne », H « Sur Internet, on dit ce qu’on veut, on pense ce qu’on veut. On peut être nature ou très manipulatrice », F Le net permet de faire sa quête en toute discrétion, particulièrement chez les femmes « On en parle entre copines mais pas avec des copains hétéros », F « Dans mon entourage, on n’en parle pas comme ça », F « Moi, j’en parle pas. C’est très personnel » , F 7
  • 8. Internet, une réponse « efficace » Un accès sans limites aux autres  Comme l’accès universel au savoir, un accès universel à l’humanité « Meetic, c’est le monde entier », F « Dans la réalité, on ne peut pas rencontrer autant de gens », F « C’est l’occasion de rencontrer des gens » « Il y a de tout », F « Je ne veux pas me priver de rencontrer des gens intéressants », F « En volume, on rencontre du monde », H « Un site de rencontres, c’est fait pour avoir des contacts », H « On peut se faire des amis », H « Il y a des gens qui n’ont plus que des vies virtuelles », H 8
  • 9. Internet, une réponse « efficace » La facilité et l’efficacité numérique  Une facilité d’utilisation qui permet une accessibilité à tous, tout le temps « J’ai vu une connectée. « Facilité », F En 20 minutes, j’étais chez elle », H « Facilité de communication », F « J’ai passé une soirée avec « C’est facile d’utilisation », F YouTube. On s’envoyait des liens », H « On choisit quand on se connecte, quand on parle », F  Une logique d’efficacité attendue par le Net « Les gens veulent rentabiliser la rencontre », F « Le site doit être ludique et pratique. Je déteste revenir sur un profil », H « Quand il y a un questionnaire trop long, ça ne sert à rien et on n’a pas le temps », F « Je zappe quand je m’inscris et que dès le début il y a un questionnaire », H 9
  • 10. Internet, une réponse « efficace » Regarder le monde par la fenêtre du Net  Les sites de rencontres attisent la curiosité comme d’autres plateformes Internet, surtout au début « Curiosité », F « On peut rencontrer des gens sympas », F « Curiosité », H « Il y a une curiosité pour Internet », H « C’est toujours un peu la curiosité qui nous amène là-bas », F « Au début, c’est excitant, la curiosité est là, la nouveauté », F « J’y suis allé par curiosité », H « J’ai commencé par curiosité », H 10
  • 11. La rencontre : Un objectif mais aussi un loisir  Temps 1 : Le chemin est aussi important que la destination – C’est un loisir divertissant – C’est une occupation, un passe-temps « C’est fun », H « En soirée et tard dans la nuit, « C’est hyper ludique », H jusqu’à 3 - 4h du matin », H « C’est un amusement », H « On passe quand même une bonne « Il y a des fois, on se marre bien », H soirée », H « C’est un jeu, il y a des règles », H « Quand il n’y a rien à la télé, c’est amusant », H « C’est divertissant », F « C’est drôle », F « Tu passes le temps, tu as l’illusion « Ca nous fait marrer », F de ne pas être seule », F « Ca me fait rire, même si parfois on en « C’est une activité en soi, cela dépend pleurerait », F de la place que tu lui laisses », F « Tu y vas aussi pour tromper l’ennui », F 11
  • 12. La rencontre : Un objectif mais aussi un loisir  Temps 2 : La rencontre physique : « l’heure de vérité » – Rencontrer des gens – Sortir, voyager « C’est fait pour déboucher sur du réel », H « Je suis allé à Cayenne pour « Le but final, c’est la rencontre réelle », H rencontrer une fille que j’aimais « On vérifie la rencontre dans le réel », H virtuellement et on s’est rendu « Il faut la rencontre autour d’un café », F compte qu’on ne pourrait pas vivre « Quand tu rencontres quelqu’un en vrai, ensemble », H tu apprends à le connaître », F « On n’a pas toujours l’occasion de « Plus on attend la rencontre réelle, sortir », F plus on perd de temps », F « J’ai fait un aller-retour Paris- Strasbourg pour tomber sur un macho et finir au Mac Do », F – Se faire des amis « J’ai fait 10 000 km pour faire une rencontre et c’est resté une connaissance que je vois encore régulièrement », H « On peut aussi se faire des amis », H « Il y a l’amitié aussi », F « J’ai rencontré un de mes meilleurs amis. C’est THE mec mais 12 c’est mon ami », F
  • 13. La rencontre : Un objectif mais aussi un loisir  Temps 3 : La relation amoureuse et sexuelle si affinités « On cherche l’âme sœur mais pas le prince charmant », F « On cherche l’âme sœur mais pas forcément le mec idéal », F « On peut tomber amoureuse », F « On est dans la rencontre. Amour ou pas amour ? », H « Je viens de quitter quelqu’un avec qui j’ai vécu 2 ans et demi et que j’ai rencontré sur Match.com », H – plus sexuelle pour les hommes… « Meetic, tu cliques, tu niques », H « C’est pas la peine de faire 30 km pour te rendre compte que tu ne seras jamais attiré physiquement », H « Quand on parle de sexe, il faut se mettre d’accord. Est-ce que c’est pour la baise ou pour aller plus loin et une histoire d’amour », H « Moi, j’avoue, quand ça fait trop longtemps, je vais Source Image : actu-toi.com faire des rencontres sans chercher l’âme sœur… », F « C’est en fonction du besoin du moment », F 13
  • 14. 2 principales divergences hommes/femmes La gestion de la relation reste similaire à celle de la vie réelle : certaines « traditions » persistent online − Les hommes restent les gardiens de la sollicitation « Elles ont besoin d’être séduites », H « Elles n’ont même pas besoin de chercher », H « Il faut avoir des centres d’intérêts communs », H « La femme est sollicitée », F − Les femmes conservent le droit de la sélection « Je ne réponds qu’aux personnes qui m’écrivent, selon le message qu’ils m’ont écrit, si c’est personnel », F « Les hommes ont moins le choix, on est plus sélective », F − La rencontre a un coût plus important pour les hommes « Je suis allée à Avignon et il m’a offert le billet de train », F « C’est au mec de payer ! », F « Ca revient trop cher de se rencontrer », H « On paye quand on invite », H 14
  • 15. 2 principales divergences hommes/femmes La dimension sexuelle de la relation – Un intérêt déclaré plus grand pour les hommes « Elle est excellente ! », H « Il n’y a rien de graveleux », H « Elle le mange », H – Les femmes cherchent avant tout l’âme sœur « C’est ce qui s’appelle être morte de faim ! », F « Célibataire, est-ce que ça veut vraiment Vidéo : Rendez-vous.be (spot cuisine) sur YouTube dire ça… », F « Là, faut qu’elle trouve, ça devient urgent pour elle », F 15
  • 16. La rencontre virtuelle : Un levier vers la rencontre réelle  Un attachement au destin et au hasard de la rencontre « C’est vraiment arbitraire », F « Y’a un côté loterie », F « Ca casse le côté amoureux, le hasard de rencontrer quelqu’un », H  La rencontre virtuelle a ses limites et reste un levier « C’est pas naturel », F « Le dernier du romantisme, c’est derrière son ordi », F « C’est un déclencheur de rencontres, c’est un levier », F « En virtuel, on voit pas forcément le côté droit de la personne », H « Je serai jamais vraiment confiant avec une fille que j’ai rencontré sur Internet », H  La rencontre réelle créé la relation « On sort très vite d’Internet », H « Il n’y a pas de construction de la relation sur le site », H « On utilise le site pour créer la rencontre », H « En réel, on quitte le fantasme et on entre dans le concret », H « J’ai besoin de la vraie vie, juste boire un café », F « Tu ne peux pas savoir tant que tu n’as pas rencontré 16 la personne en face », F
  • 17. Sélection et contrôle qualité L’importance du texte et de l’image dans la sélection des profils « Le physique est au même niveau que l’écrit », H « Le texte est important. Il reflète la personnalité, le niveau intellectuel. L’expression trahit le niveau social », H « La photo, c’est le plus important au début », H « On fait attention à ce qu’il écrit, si c’est personnel », F « Les fautes d’orthographe, non ! », F La séduction online ou « l’entretien d’embauche » « On passe un entretien d’embauche », H « Il faut être unique. Il y a un flux important et il faut se faire remarquer », H « Le vrai travail, c’est de faire sa récolte et briser la glace », H « On sélectionne mais on n’est pas sûre. On peut virer les bons », F « On peut aussi mal se décrire », F « Ca a un côté entretien d’embauche », F 17
  • 18. Optimisation et productivité Le zapping perpétuel « C’est furtif », H « Zapping », H « C’est rarement à long terme », H « Si quelque chose va de travers, on zappe », H « C’est le principe de Next », H « C’est éphémère », F « Il y a des moments où je zappe totalement parce que je fais autre chose et des moments où j’y vais », F « On met à la poubelle. Next », F Le temps passé : « Full time job » « C’est beaucoup de temps pour pas grand-chose », H « On passe beaucoup de temps pour rien et au final il est tard et on bosse demain », H « C’est un boulot à plein temps », H « Parfois, on perd beaucoup de temps », F « Ca prend du temps », F 18
  • 19. Service après vente La saturation parfois « Saturation. Ras le bol », H « J’ai fait un profil de nana et j’ai reçu 250 mails ! », H « On reçoit plein de mails et on n’a pas toujours le temps de les traiter », F « On va dessus par période. On est à fond dessus puis on fait autre chose et on y retourne », F Le mensonge et la déception « Fake . Bidon », H « Les faux profils, il y en a trop », H « Mensonge. Bluff », F « Ils disent 1m80 mais c’est pas vraiment ça », F « Déception », F 19
  • 20. Facebook et les réseaux sociaux : Des espaces de drague moins permissifs  Facebook : une extension de la vie réelle avec ses limites « Les gens que je rencontre sur Facebook, je les ai déjà rencontrés avant », H « C’est comme rencontrer quelqu’un dans une soirée d’amis », H « C’est pas le but de Facebook », H « Si ce sont des amis d’amis, cela se fera naturellement sans Facebook », F « On n’est pas dans l’inconnu », F  La crainte de séduire en public « C’est plus pervers sur Facebook, il y a la phase diffamatoire», H « C’est traitre », H « On rentre dans l’intimité des gens », H « Est-ce que les amis de mes amis sont d’accord… ? », H « Facebook, c’est plus privé », F « J’aime pas mélanger les genres », F « C’est notre jardin secret. On n’a pas envie que tout le monde soit au courant », F 20
  • 21. Le e-marketing au service de la diversité ?  Une conscience de la marchandisation de la rencontre « Finalement, les filles sont au supermarché », H « Supermarché », F « C’est un peu produit de consommation », F  Une apologie de la différence « Il y a tellement de diversité », H « On rencontre de tout sur Internet, plus que dans la vraie vie », H « Il y autant de typologies d’internautes sur les sites de rencontre que d’êtres humains », F « Il y a l’humanité sur ces sites », F 21
  • 22. Les limites de la logique de segmentation  Un rejet de la segmentation Violent pour les sites qui fondent la sélection sur des critères superficiels ou très éloignés de la sphère sentimentale (Gens de gauche ou de droite, Fan d’Apple, Beautiful People, Pucelles…) « C’est horrible » « On a touché le fond » « C’est sectaire », F « C’est grave » « Débile » « C’est de la ségrégation » « C’est poubelle ça » « C’est à la limite de la prostitution, H Acceptation plus grande pour les sites qui fondent la sélection sur des critères personnels « respectables » (Religions, nature / milieu agricole, cuisine…) « Je respecte là », F « C’est mignon », F « C’est vrai que c’est pas évident pour eux », F « C’est ludique » « Ca ne me correspond pas », H « C’est nécessaire pour les aider un peu », H 22
  • 23. Etudes qualitatives pour le web www.treizearticlesweblab.com 23