La première école roumaine

382 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
382
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
34
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La première école roumaine

  1. 1. La première école roumaine
  2. 2. L’école et l’église L’ église serve la culture de la région de Schei où se trouve aussi la première école roumaine, par le soutien donné pour l'école, l'imprimerie et par des écritures roumaines.
  3. 3. La salle avec l'âtre Un petit coin ethnographique représenté par l'âtre, par des icônes en verre et par des objets spécifiques pour la région de Schei, permet aux visiteurs de faire connaissance avec les traditions locales.
  4. 4. La salle de classe „Anton Pann" Cette salle n'évoque pas seulement les arrêtes du grand écrivain Anton Pann (du quel sont restés beaucoup de livres et documents précieux) mais aussi elle évoque la vieille école. Ici on trouve: -l'imprimerie des premiers livres de circulation en langue roumaine avec la typographie de Diaconu Coresi - la première écriture avec un sujet roumain - par la première grammaire roumaine écrite par Dimitrie Eustatievici de Brasov - le première calendrier roumain écrit par Petcu Soanu - la première école pour des copieurs des livres en langue roumaine.
  5. 5. La salle „Diaconu Coresi" Diaconu Coresi, avec ses collaborateurs a réalisé les premiers livres en langue roumaine et aussi il a fait possible l'écriture dans la langue populaire et l'imprimerie pendant les années 1556-1588 des 40 livres qui ont été répandus dans l'entier pays.
  6. 6. La salle „Le livre et les écrivains de Brasov" Travaillant pour l'église et pour l'école, les maîtres d'école de Brasov ont maintenu le foyer culturel au Schei.
  7. 7. La salle „Le livre, facteur pour l'unité nationale" Dans les conditions du Moyen Age, pour les roumains obligés de vivre séparés, les livres les ont tenus ensemble. On trouve ici les plus précieux des chef d'oeuvres de la langue roumaine du Moyen Age: „La Bible de Bucuresti"; „L'homélie de Varlaam", „Tetraevanghel", écrit en parchemin, livres chrétiens du XV-ème siècle, les livres d'école de Transilvania etc.
  8. 8. La salle „Les Jeunes de Brasov" Pratiquée depuis longtemps comme coutume de printemps (de 25 mars jusqu'à la première dimanche après les Pâques), la coutume attire l'attention par ses particularités et son faste.
  9. 9. Sources http://www.primascoalaromaneasca.ro/index.php?p=home

×